131 réflexions sur « LE TEMPS QU’IL FAIT, LE 29 JUIN 2012 »

  1. Question : l’Occident était-il un pillard de l’URSS ?

    Songez à tous ces traîtres qui quittaient la mère patrie pour passer à l’Ouest. Ils trahissaient le Parti, le prolétariat : quelle horreur ! Si seulement les paradis politiques n’avaient pas existé, l’URSS serait peut-être encore là. Sniff…

    1. A chacun le préférentiel d’une démarche,

      Question, : Celui qui ne voit rien, qui n’entend rien, qui ne donne rien, rend-t-il le monde plus semblable à lui ? Le plus économe des pingres rend-t-il le monde moins mère patrie ?

      Songez à tous ces jeunes gens perdus et qui n’adhèrent plus trop aux premiers idéaux marchands de la planète,

      Songez à l’histoire si les hommes avaient été moins avares, cupides, Sniff …

      1. si les hommes avaient été moins avares, cupides

        …ils n’auraient pas inventé l’impôt 🙂

  2. Sur le business : ‘nothing personal’ (je fais remarquer que c’est la même phrase que l’on entend dans les films sur la mafia, quand un affranchi en tue un autre : pour ‘le business’)

    Sur l’écoeurement : Mohamed Bouazizi, Sidi Bouzid, petite ville de 40 000 habitants en plein milieu de la Tunisie.

Les commentaires sont fermés.