RESPECTONS LES HABITUDES CULTURELLES !

La remise en question par la Cour des comptes des passe-droits accordés sur le réseau au personnel de la SNCF ainsi qu’à leurs proches (ceux-ci étant définis apparemment de manière extrêmement libérale), a conduit M. Thierry Marty, de l’Union nationale des syndicats autonomes (UNSA) à déclarer que la gratuité et les réductions étaient un « marqueur extrêmement fort de la culture cheminote » (Le Monde : Les cheminots défendent leur « droit » aux billets gratuits).

L’argument me paraît imparable. Je n’étonnerai pas M. Marty quand je lui signalerai que les salaires extravagants sont un « marqueur extrêmement fort de la culture des chefs de grosses entreprises », que la fraude fiscale est un « marqueur extrêmement fort de la culture des couches aisées de la population » et que la privatisation des profits et socialisation des pertes est un « marqueur extrêmement fort de la culture des milieux financiers ». Respectons les habitudes culturelles, que diable !

Partager :