Les manipulations bancaires, règle ou exception ?, par François Leclerc

LE CERCLE. par François Leclerc – « Y a-t-il un scandale dans le monde dans lequel la Deutsche Bank n’est pas impliquée ? » s’est dernièrement interrogé un actionnaire de la banque lors de son assemblée annuelle de Francfort ? De fait, une chronique régulière pourrait être tenue avec comme thématique les enquêtes et condamnations dont font l’objet les grandes banques internationales.

Engagées en 2012, avant la reconnaissance par Barclays de ses manipulations du Libor, de multiples enquêtes se poursuivent, et impliquent un nombre grandissant de régulateurs aux États-Unis, en Europe et en Asie, tandis que la liste des banques condamnées à de lourdes amendes s’allonge. Un nouveau scandale a été rendu public au printemps 2013 lorsque l’autorité de contrôle britannique (FCA) a lancé une enquête sur des manipulations affectant le Forex : des ententes illicites entre courtiers de grandes banques aboutiraient à manipuler les taux de plusieurs devises calculés par WM/Reuters. Enfin, le régulateur allemand (Bafin) a lancé en décembre dernier une enquête pour les mêmes motifs sur un autre marché de référence, celui de l’or et de l’argent.

La suite sur le site du journal Les Échos.

0Shares