Mark Carney et le conflit d’intérêt, par Jean-Michel Naulot

Billet invité.

À propos de la vidéo de Paul Jorion, Le temps qu’il fait le 27 juin 2014, relative au shadow banking et de l’intervention de la Fed vis-à-vis des hedge funds.

La même évolution est en cours à Londres.

Le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, a confirmé il y a quinze jours ce qu’il avait annoncé en octobre dernier : il va mettre lui aussi à disposition du shadow banking des lignes de financement.

Lorsqu’il s’agit des chambres de compensation et des organisations de marché type ICE (International Currency Exchange), c’est très bien et même nécessaire. On peut d’ailleurs se demander pourquoi ces organismes sont encore classés en shadow banking puisqu’ils sont désormais plus régulés que la moyenne.

Mais les broker-dealers ont également été cités (selon le Financial Times). Cela revient à dire que l’aléa moral va en quelque sorte être offert à Goldman Sachs et Morgan Stanley ! Et on évoque les grands hedge funds, le prétexte étant la nécessité de devancer tout problème en cas de crise de liquidité. Or, le régulateur britannique a publié en mars dernier un rapport mentionnant que plus de 10% des hedge funds britanniques ont un effet de levier supérieur à … 50 ! Carlyle Capital qui a envoyé Bear Stearns au tapis en mars 2008 avait un effet de levier de 31 ….seulement (!). Cette évolution est totalement déraisonnable.

Quand on sait que Mark Carney est par ailleurs président du Conseil de stabilité financière, bras armé du G20 en matière de régulation, il y a de quoi être inquiet sur la détermination des autorités à réduire l’hypertrophie de la finance et le risque systémique.

Je pense que le gouverneur de la Banque d’Angleterre ne poursuit en réalité qu’un objectif : le renforcement de la City. À New-York, c’est pareil. Ces deux places se livrent une concurrence acharnée aux dépens de la stabilité financière.

Mark Carney a une conception assez curieuse de la notion de conflit d’intérêt entre une volonté affirmée dès sa prise de fonction de développer la City et sa responsabilité mondiale en matière de stabilité financière. Les fonctions devraient être totalement séparées.

Partager :