Les 1.001 manières de faire plaisir aux actionnaires

On peut faire plaisir aux actionnaires, et aux détenteurs de stock-options, en remplaçant les salariés par des robots ou par des logiciels : ceux-ci ne reçoivent pas de (beuark !) salaire et on ne verse pas pour eux de charges sociales (quand ils sont foutus, on les envoie à la casse !).

Mais il est possible de faire plaisir aux actionnaires et aux détenteurs de stock-options – miracle de la technique moderne ! – en supprimant des emplois sans même les remplacer par des robots et logiciels, ainsi Cisco, la firme américaine qui construit des serveurs informatiques, a annoncé hier qu’elle licenciait 6.000 personnes, soit 8% de sa main-d’oeuvre, et consacrait 1,5 milliard de dollars de ses bénéfices au rachat de 61 millions de ses actions, augmentant ainsi leur rareté pour les acheteurs éventuels et diminuant le nombre d’actionnaires entre qui distribuer des dividendes.

Au total, depuis 2011, Cisco aura licencié 21.000 salariés et racheté ses propres actions pour un montant de 21,9 milliards de dollars.

Il y a quand même pour nous consoler, un petit bon dieu qui a fait chuter les ventes de Cisco de 23% au cours du trimestre écoulé, ce petit bon dieu est la NSA (National Security Agency) dont une photo circule la montrant introduisant une backdoor dans un serveur, leur permettant de savoir tout ce qui s’y passe. Les Chinois n’aiment pas ça apparemment et ont arrêté leurs achats de produits Cisco – allez comprendre pourquoi ?

Partager :