France Culture : Dimanche, et après ? entretien avec Mathias Mégy, le dimanche 26 octobre à 18h35

J’étais interrogé sur la politique du gouvernement français vis-à-vis de Bruxelles, et ceci dans le cadre de l’émission Dimanche, et après ?

J’interviens à partir de la 35ème minute dans le podcast ci-dessous.

Mise à jour : 25 banques sur 150 (130 dans la zone euro) ont échoué au test de résistance (Capital de premier tiers = capital propre [actions] + réserves > 5,5% dans un scénario de crise) et parmi elles, 9 banques italiennes. Celles qui ont échoué disposent de deux semaines pour se recapitaliser au-dessus du seuil des 5,5% en scénario de crise.

Partager :

8 réflexions sur « France Culture : Dimanche, et après ? entretien avec Mathias Mégy, le dimanche 26 octobre à 18h35 »

  1. salut

    l’hypothèse que hollande avance masqué est intéressante, mais on va voir son jeu très vite, tout les signes nous montre que non, donc si il se cache il est expert en la manière. Il a su survivre a deux défaites électorale a le tête du PS , alors que tout le monde le détestait. On verra si il arrive a refaire la même en tant que président 🙂

  2. Hollande masqué? J’ai bien peur qu’il ne soit pas en état de dissimuler autre chose qu’une dépression sévère… A mon sens, c’est un homme d’état brisé, probablement sous calmants et/ou euphorisants…
    Ses rares apparitions sont prévues longtemps à l’avance, pour des cérémonies où les interventions ne nécessitent aucune répartie face à des journalistes triés sur le volet pour ne poser aucune question embarrassante.
    Plus de débat, de bain de foule même avec une forte protection.
    Certains discours sont énoncés avec difficulté comme si les mots lui manquaient ou comme si il attendait un souffleur, ce qui m’a fait penser qu’il disposait peut-être d’une oreillette.
    Ses apparitions en début et milieu de journée nous montrent un homme presque désinhibé répondant des sottises avec un sourire inquiétant à un journaliste qui lui demandait s’il approuvait les déclarations de tel ou tel ministre.
    Et que penser de l’instauration du tocsin pour les commémorations de 14-18, et de la mise en berne des couleurs pour le crash d’un avion civil d’une compagnie étrangère en Afrique du Nord..? Apitoiement sincère, certes, mais quelque peu pathologique!
    Et les déclarations ou son attitude est surprenante sont très vite bannie des écrans. Je pense aux images retransmises de sa présence ( je devrais dire de son absence) au dernier sommet de l’OTAN, vues aux info de midi, comme si les journalistes ne pouvaient s’autocensurer de prime abord puis absentes le soir même du journal… Les journalistes eux-même disent que Mr Hollande va « assister » au sommet de l’OTAN, alors qu’il devraient dire « participer », car il savent bien qu’il n’en est plus capable.
    Ses apparitions en fin de journée nous montre un homme le plus souvent ne souriant même plus, l’air sévère, sans humour ni patience, visiblement épuisé.
    Je pense que cet homme n’est plus en état de gouverner, mais qu’il est contraint de poursuivre pour éviter la dissolution que craint son entourage.
    En désamour avec ses électeurs, sa maîtresse, son parti, la plupart des membres de son gouvernement, empêché publiquement dans ses ébats les plus intimes…
    Voyons! Quel homme surtout celui-ci, qui nous a prévenu qu’il serait « normal », pourrait résister?
    Mr Hollande a été victime de sa naïveté, flatté par les hommes (et une femme) qui l’ont poussé sur le devant de la scène pour assouvir leur soif de pouvoir, les mêmes qui ont empêché la mère de ses enfants d’accéder à ce pouvoir qu’ils se réservaient pour eux-même et qu’une femme ne pouvait leur confisquer.
    Et si je me trompe, je ne dois pas être très loin de la vérité. Je voudrais bien voir son dernier bulletin de santé… Pas de danger, ce serait un passeport pour les « gars de la Marine ».

    1. S’il en était encore besoin, Torpedo, votre risible commentaire est l’éclatante démonstration de l’efficacité des masques de Hollande.

      1. Pour qui s’est un peu approché du monstre froid du pouvoir ,votre commentaire est effectivement digne de Nous Deux ou Bonnes Soirées .

  3. M.Hollande (‘monstre’ de politique décrit comme ambiguë, cynique et bougrement malin) peut-il nous surprendre (sans se surprendre lui-même) ?
    Oui! encore faut-il qu’il soit de gauche.

    1. Quand on est au pouvoir tel qu’il est actuellement conçu de par le monde , et si on veut ne pas en être trop indigne , on n’est ni de droite ni de gauche, on est au pouvoir sinon nulle part .

      La vraie difficulté est de respecter l’adversaire , et de ne pas s’en tromper , au risque de perdre la guerre avant de l’avoir ouverte .

  4. Effectivement, les masques (ceux de la compromission ) tombent d’eux même des visages de ceux qui ont approché ce monstre…Merci d’y contribuer si bien!

Les commentaires sont fermés.