« Je serai triste comme un saule… »

Je rédige ma prochaine chronique pour Trends-Tendances et je vérifie consciencieusement : Joseph Schumpeter ? 1883 – 1950, bien sûr !, Adam Smith ? 1723 – 1790, pardi !

… quand une petite musique envahit en commentaire impromptu les coulisses de ma conscience :

Est-il encore debout le chêne ou le sapin de mon cercueil ?

Et en effet : Paul Jorion ? 1946 – … Eh bien, que faut-il donc écrire ?

Bonne question ! qui sera – heureusement, comme le dit Lacan – résolue un jour !

Commentaire à mon billet d’un lecteur doué pour le dessin :
Aux dernières nouvelles il est encore debout 🙂

tronc_populaire


Partager :