Loi Macron : le point le 17 février en fin d’après-midi, par Zébu

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Ils sortent l’artillerie lourde : Valls à Tf1 ce soir et Macron chez Bourdin demain matin.
La peur a changé de camp.

Par ailleurs, tout étant lié, qu’Hollande et Merkel devront dans les jours et les semaines qui viennent prendre leurs responsabilités face à ce choix : assurer la pérennité de l’Europe et de l’euro ou assurer la pérennité de leur majorité interne à chacun, le choix d’une option induisant automatiquement un effet sur l’autre option.

Merkel va devoir choisir avant vendredi.
Hollande vient de faire un choix : le 49-3.
Il sera lourd de conséquences dans les semaines et mois à venir.
Mais Hollande a l’avantage, lié à la Constitution française, que n’a pas Merkel : il peut suivre le changement de majorité éventuelle au PS (l’endosser politiquement) et faire sauter le fusible Valls, et il peut même dissoudre l’Assemblée Nationale.

Rien n’interdit de penser qu’Hollande joue le calendrier, puisqu’il dispose encore de plusieurs mois pour cela (concernant l’Europe et l’euro, il laisse à Merkel la responsabilité d’endosser l’effondrement ou le maintien, pour mieux se concentrer sur la situation interne).

D’abord l’Europe, en laissant faire la carte grecque contre les Allemands et l’austérité.

Le soutien, souterrain (pour éviter d’avoir à se positionner face à l’Allemagne), de Hollande à la Grèce rejoint celui de Juncker et Moscovici à la Commsission européenne et est en train de marquer des points (accord en vue).

Puis, si cela devait devenir impératif politiquement, laisser faire la carte des ‘frondeurs’ au PS contre Valls (et l’austérité), actant ensuite du changement de majorité au sein de la majorité présidentielle : changement de gouvernement, changement de politique (fin de l’austérité, couplé à celle, européenne, combattue par la Grèce contre l’Allemagne).

Pour mieux endosser les deux, ensuite, et changer de politique avant les régionales (celles-ci ne sont pas, encore, perdues).

Pas sûr que cela le sauvera non plus …

Partager :

127 réflexions sur « Loi Macron : le point le 17 février en fin d’après-midi, par Zébu »

      1. Mais si mais si Zeb, t’avais raison, on sent bien que c’est la ligne Sapin qui s’impose, comme prévu. Les banques, Zeb, les banques.

  1. Quelle est la part du rêve et du fantasme dans ce scénario dont la probabilité est aussi spéculatrice que les « gains » pour les « puissants-es », oligarques, seraient fragilisés (illégitimité de gouvernance, d’institutions, des dettes publiques, voir systèmiques) dévoileraient même de trop leurs « intentions » et autres « mains invisibles » …?

  2. Dans des périodes de flottement comme ça, je pense toujours à l’expression  » dans les conditions idéales de température et de pression  » qu’on utilise en chimie…

    Comme un rappel que des évènements volontaires ou inattendus peuvent accélerer tout ça bien plus encore que nous l’imaginons, rendant nos prévisions bien dérisoires.

    Ce qui n’enlève rien à notre besoin de faire et de consulter des prévisions….

  3. Le soutien, souterrain (pour éviter d’avoir à se positionner face à l’Allemagne), de Hollande à la Grèce rejoint celui de Juncker et Moscovici à la Commsission européenne et est en train de marquer des points (accord en vue).

    Ce n’est pas l’impression qu’a eu Tsipras suite à leur rencontre…

    La réalité en France est que les partis traditionnels de gouvernement (PS, UMP, UDI, Modem) ne rassemblent que 50% des suffrages…

    ça rend probable à court moyen-terme la formation d’un gouvernement « d’union nationale » qui lui-même génèrera encore plus de divisions. Les tensions s’accroîtront… tant qu’il n’y a aucune volonté de démocratisation de notre société de la part des gouvernants.

    Puis, si cela devait devenir impératif politiquement, laisser faire la carte des ‘frondeurs’ au PS contre Valls (et l’austérité), actant ensuite du changement de majorité au sein de la majorité présidentielle : changement de gouvernement, changement de politique (fin de l’austérité, couplé à celle, européenne, combattue par la Grèce contre l’Allemagne).

    Vive les députés godillots ! environ 200 députés PS ont voté toutes les lois présentées par le gouvernement Valls. Comment voulez-vous qu’on les prenne au sérieux !

    J’ai une proposition pour éviter cela : assemblée nationale renouvelée par moitié tous les trois ans et députés non rééligibles (dont mandat unique de 6 ans).

    1. J’ai une proposition pour éviter cela : assemblée nationale renouvelée par moitié tous les trois ans et députés non rééligibles (dont mandat unique de 6 ans).

      Et j’ajouterais….un pas de plus vers la démocratie: tirage au sort des députés parmi tous les volontaires de 25 à 65 ans, avec formation préalable d’un an à la fonction.
      Fini les partis monolithiques.
      Suppression du 49/3.
      Fini les sur-représentés et sous-représentés.

      1. « fini les sur-representes et sous representes »
        Sauf les moins de 25ans et les plus de 65 ans.Et si on tuait les vieux a la naissance?

  4. Clausewitz parlait de frottement, plutôt que de de flottement, pour exprimer les impondérables qui hypothèquent les stratégies les mieux troussées… Mais oui, il y a du flottement et du frottement pour les sectateurs de TINA en ce moment.
    Quoiqu’il en soit, je ne serait pas surpris nos si chers et si « business-friendly » dirigeants se réorientaient à brève échéance en conférenciers de luxe pour têtes pensantes de la finance. Je les vois bien expliquer, fort doctement, comment dévoyer des institutions déjà facultativement démocratiques, pour se passer complètement du consentement du peuple… Au nom de la Croissance et de la Sécurité, bien sûr.

    1. Je plussoie,

      Quand à croire que Hollande soutiendrait souterrainement les grecs, cela me fait penser à ceux qui voulaient absolument croire au fait que Pétain et De Gaulle se séparaient le boulot, l’un à l’intérieur, l’autre à l’extérieur…
      La fréquence avec laquelle s’expriment ce type de fantasme en matière de politique sera décidément toujours aussi surprenante… Elle a souvent une cause, la nécessité de préserver de l’effondrement la représentation que l’on se fait de la réalité…

      1. Hollande se sert et se servira du gvt Tsipras tant que ça servira sa cause dans l’UE (et accessoirement en politique intérieure), comme les autres dirigeants des pays membres de l’UE (et des non-membres aussi d’ailleurs…), pas plus pas moins.
        Y’a que vous pour aller chercher du Pétain dans cette très banale histoire typiquement bruxelloise.

  5. Le gouv. frec a décidé aujourd’hui de voter dès vendredi prochain des mesures sociales visant à protéger les plus faibles de la société – ces mesures sont assez contéstées par les allemands/ancienne troika. A mon avis, le gouv. grec se voit dans une position de force. L’Allemagne ne peut se permettre de laisser tomber la Grèce, pour différentres raisons majeures. D’où cette étrange guerre verbale entre les deux pays.

  6. Hollande ne changera JAMAIS de politique car en fait il n’a jamais été de gauche.Quant à Valls il est tellement à droite qu’il serait même refusé comme membre de l’UMP.

  7. Ces voluminations locales sont surfaites, pas plus qu’une tempête dans un verre d’eau. Sauf s’ils annonçaient une remise en cause totale, mais la Constitution protège le gouvernement et le Président.

    Deux points engagent vraiment notre avenir à court terme:
    La Grèce.
    La guerre civile en Ukraine

    La Grèce. Hollande et le PS sont sur le toboggan de la droitisation sans cesse plus approfondie. Tous les espoirs que « ça » bouge viennent de la Grèce. Il faut que Bruxelles et Berlin admettent que leur politique, jugée sur leurs critères, est en échec et qu’il faut en changer. La moitié du « programme » de Paul serait un bon début. Ce serait même l’occasion d’imposer la fin de la spéculation…

    L’Ukaine. La guerre y est grosse de risque d’une guerre froide ou même chaude. Il semble que l’intelligence et la mesure ont déserté les gouvernants européens et US. Poutine les obsède beaucoup trop. Il n’est pas un sphinx, ni un aventurier isolé.
    A quelques nuances près, j’approuve les termes de Jacques Attali ( http://blogs.lexpress.fr/attali/2015/02/09/la-russie-doit-etre-notre-alliee/ ) A mon sens, la Russie ne peut pas être notre alliée mais un interlocuteur valable avec qui négocier durement. La suite du texte d’ Attali est beaucoup plus acceptable. Et en effet, toute montée aux extrêmes serait absurde comme il serait criminel de laisser s’installer une situation de ni guerre-ni paix. Les deux côtés sont coupables de crimes de guerre dont les civils sont les principales victimes. Notons que Minsk2 officialise, à bas bruit, le rattachement de la Crimée à la Fédération Russe.

    Attali, homme universel ? la loi Macron s’inspire de certaines des recommandations de la Commission Attali à l’ex-Président !

    1. Il y a même des raisons de penser que l’acharnement possiblement politiquement suicidaire de Hollande ( réformes socio libérales , même au prix de 49.3) , aussi bien pour le PS que pour lui , soit un choix ( j’espère vraiment éclairé et désintéressé) de faire le mieux , sinon le bien , du pays , même contre l’idée globale que ledit pays s’en fait ou pas .

      Même si j’ai personnellement plutôt l’intuition que c’est le schmilblick international , en plein remue ménage , qui sera la bonne scène pour jouer la bonne pièce .

      Mais avec quelles bonnes idées ? et quels alliés ?

  8. Je ne vois pas comment on peut imaginer Hollande soutenant en sous main le gouvernement grec, alors que la politique de Tsipras est un acte d’accusation contre tout ce que lui-même a fait depuis qu’il est élu. Le pronostic de Lordon s’avère exact. Soit Tsipras accepte de passer sous la table, soit il renverse la doxa officielle de l’UE qu’ Hollande applique à la lettre, y compris à l’aide du 49-3. La direction que prend Hollande, c’est toujours plus à droite.

  9. Hollande considère que c’est aux acteurs d’assumer leurs propres responsabilités.
    Ainsi de Merkel quant aux politiques d’austérité, le risque du grexit et celui du dédit dans le cas contraire à assumer politiquement en Allemagne.
    Après tout, c’est elle qui a imposé cette situation.
    Pareil pour Valls et Macron : à eux d’assumer politiquement le 49-3.
    S’ils réussissent, rien ne lui sera enlevé et s’ils échouent, tout leur sera pris.

    « Ils y en a qui contestent, qui revendiquent et qui protestent
    Moi (président), je ne fais qu’un seul geste,
    je retourne ma veste, je retourne ma veste,
    toujours du bon côté »
    [L’opportuniste, Jacques Dutronc]

    1. Zébu,

      Tu commets une erreur importante dans ton texte et tes commentaires : FH adhère totalement à la politique de Valls : il est ordo-libéral, et il espère s’en sortir grâce à un retournement de courbe ou grâce à une nouvelle catastrophe qui lui permettra de jouer le « père-la-nation » (ce que Sarko attendait aussi la dernière année de son mandat).

      Si sa place constitutionnelle est celle d’un arbitre, il n’en a ni l’objectivité, ni le recul, ni l’impartialité.

      Sauf à refaire le pari d’un « hollandisme révolutionnaire » qui ne viendra jamais (certains l’attendent encore), c’est tout ton raisonnement sous-jacent qui est donc à reprendre.

      ou sauf à rejoindre le club des groupies Vallsollandistes (tu y seras en bonne compagnie avec Vigneron).

      Pour ma part, je retire de cette séquence qu’un bluff ne fonctionne que si on n’a pas peur (de mettre à exécution la menace). Or, FH ne se permettra jamais de dissoudre : le PS est sûr de perdre, et ses élus tireront donc leurs mandats jusqu’au bout.

      dans l’autre partie de bluff en cours, SYRIZA échouera aussi si ils ont peur d’un Grexit.

      CM

      1. Là Maître Mas faudrait lire ou relire le dossier avant la plaidoirie. C’est bien Hollande qui a arbitré sur la loi Macron et le 49-3 et bien les députés PS qui vont s’écraser pour la censure du gvt Valls.
        Quant à la dissolution, ce qu’un Chirac a choisi de faire en 97 peut tout aussi bien être choisi par un Hollande en 2015.

      2. Mon pauvre Vigneron, ton amour irraisonné pour le beau Manuel te fait lire de travers.

        C’est bien Hollande qui a arbitré sur la loi Macron et le 49-3 et bien les députés PS qui vont s’écraser pour la censure du gvt Valls.

        C’est exactement ce que j’ai écrit, comme FH est pour, il arbitre pour que ça passe… y compris en force. On connaît des arbitres moins impliqués dans la victoire d’un camp sur l’autre…

        Quant à la dissolution, ce qu’un Chirac a choisi de faire en 97 peut tout aussi bien être choisi par un Hollande en 2015.

        Mais bien sûr, le PS va renoncer à des centaines de sièges de députés pour ? pour quoi ? une réélection à la présidentielle ? mais c’est très aléatoire tout ça (imagine une seconde que la courbe s’inverse – enfin – en 2016 hein ? qui en profitera ? Or cette inversion de la courbe « comme par magie » il y croit dur comme fer le pauvre FH).

        Au passage, autant que je me souvienne, la dissolution façon Chirac-Villepin n’a pas été plébiscitée dans les rangs RPR (ni aujourd’hui d’ailleurs au sein de l’UMP).

        Non soyons sérieux, ils sont là jusqu’au bout, ils vont essayer de tenir en espérant quelque chose… arriver juste derrière MLP pour emporter la mise par exemple.

        D’ailleurs, si sincèrement la dissolution était une menace crédible de la part de FH, il n’y aurait pas eu besoin d’un 49-3. Là où Zébu a raison, c’est que la peur est de leur côté (ton côté), et qu’on ne bluffe jamais efficacement avec la trouille (et tout ce qui va avec, panique etc.).

        Quant à croire que FH attend de voir se dégager une majorité alternative pour embrayer le pas, c’est ignorer qu’elle existait de 2012 à 2014, et qu’il l’a ignorée voire combattue (relisez les notes de Montebourg et tout le reste, le choix d’Ayrault, puis de Valls, qui en termes de majorité au sein du PS ne pèse pas lourd de mémoire) : cette alternative n’est pas dans son « logiciel ». Il faut prendre son « il n’y a pas de majorité alternative » au premier degré (soit un TINA interne au PS), et non comme une mise en concurrence Valls/Hamon qu’il arbitrerait impartialement.

      3. Cédric, il est ordo-libéral comme moi je le suis : hollande est un opportuniste, tout son parcours plaide en cette ‘faveur’.

        Et son intervention aujourd’hui le démontre : il n’y a pas de majorité alternative.
        Sous-entendu, qu’une telle majorité existe, et je reconsidère les choses.
        C’est clairement un message adressé à tous. Y compris (surtout?) à son rival de premier ministre.

        Le hollandisme révolutionnaire est impossible, non par incompatibilité, mais parce que cela supposerait qu’hollande ait la volonté et la capacité d’être cela.
        Il est beaucoup plus simple pour lui de laisser jouer les autres et de prendre le vent dominant.
        C’est sa position, du fait des institutions, qui veut cela.
        Un digne héritier de Mitterrand.

      4. Vignal, le problème l’est pas la censure, ni même la dissolution.
        Ça, c’est des trucs pour la droite.
        Le véritable problème, depuis l’origine des temps du PS, c’est de tenir le parti.
        Et la, avec les cantonales et le congrès en juin, c’est mal barre pour ceux dont tu disait qu’ils ‘tiennent’ la corde : comme le pendu.

      5. @CM
        Assez d’accord pour Syriza. Je fais le pari qu’ils n’ont et n’auront pas peur. Panagiotis lui-même (Greek Crisis), et beaucoup de Grecs d’après lui, commencent même à souhaiter cet exit.

        Le fond de l’affaire… se préciserait. Les élites allemandes iraient alors jusqu’au bout dans… leur gestion de l’Union Européenne. Espérons-le en tout cas, nous sommes de plus en plus nombreux à le souhaiter ainsi en Grèce, pour enfin briser la chaîne de l’euro et cela, jusqu’à son effondrement. Car tout le monde sait combien cette monnaie de singe est consubstantielle de la première grande escroquerie en cette Europe du XXIe siècle.

        http://www.greekcrisis.fr/2015/02/Fr0410.html#deb

  10. A lire les commentateurs habituels du blog, nous, citoyens ou militants ordinaires, nous ne savons plus où est ce qui est encore intelligible.
    La ligne de partage entre ce qui a une valeur incontestablement démocratique ou pas, devient floue et parfois insaisissable.

  11. Les fachos sont au pouvoir. C’est plus simple de le dire comme ça. Le style est différent de celui d’avant, les masques sont mieux faits. De l’éducation nationale socialiste qui fait emmener des gamins, nés au mauvais endroit, par la police, à ce pseudo ministre d’imposture qui sauve le régime des banquiers et des rentiers. Et pour savoir si les français ont envie de travailler le dimanche ou pas, c’est JJ Bourdin qui vous renseigne.

    Pour ma part je considère que le plan se déroule sans accroc, nous arrivons là où il est strictement nécessaire d’arriver : au pied du mur.
    Je n’ai aucun doute sur le sort terrible que subira ce système mafieux néolibéral. Cela n’a jamais été aussi clair. Tic tac tic tac ….

    1. Pour sûr, envoyer ce mec à la présidence de la République pour la gauche de Syriza, c’est pas comme voter la loi Macron pour la gauche du Ps… Bon, cela dit, là au moins Tsipras peut toujours compter sur les voix de Nouvelle Démocratie…
      Pauvre Tsipras, j’ai peur que ça ne commence à faire des noeuds dans sa tête tout ce merdier.

      1. Syriza est dans un exercice délicat de neutraliser les uns et les autres sans se dédire.

        Ils sont bien malins, les commentateurs à leur écran, dans l’hexagone ou ailleurs, pour juger de ces actes publics qui répondent, comme toujours, à une série de déterminants se trouvant hors micros et hors caméras.

        Il faut plutôt aller voir et écouter les gens en rue à Athènes: ils ont le même cerveau que vigneron, avec juste un tout petit peu plus d’informations, et ils sont juste un tout petit plus et différemment concernés. Ils sont nombreux et gardent la pression sur le gouvernement. En outre, ils débordent largement l’électorat qui a mené Syriza au pouvoir.
        Bref, c’est du jamais vu depuis très longtemps, mais l’imprévu n’existe pas dans la boîte à outils de nos docteurs ès commentaires.

        Par exemple, le monstre supposé des Grecs indépendants a déjà voté des mesures sociales fortes et rien n’indique qu’il ne va pas en voter d’autres ce vendredi.

      2. Franchement Julien (ou autre modérateur), laisser passer un commentaire qui ne dit rien d’autre que

        « Manifestement y’a pas que Tsipras qui se soit mis au contorsionnisme méningé  »

        je crois que ce n’est digne ni du débat ni d’un blog de débat.

        Il y a là zéro argument, juste une qualification interprétative à prétention …disqualifiante.

      3. Guy,

        Votre procédé d’en appeler à la modération est très en dessous de n’importe quel commentaire disqualifiant, c’est en dessous de tout en fait. Tenez-vous le pour dit, c’est gratuit en plus !

        Le jour où vous comprendrez que les petits commentaires font aussi parti du débat et de la dynamique de lecture, qu’ils sont la manifestation même de notre humanité vous aurez fait du chemin. P’tain c’est pas une leçon inaugurale du collège de France ce blog ? Si ? Ah pardon alors…

      4. Guy, cher Guy, puisque je laisse passer vos commentaires à vous, il faut bien que j’équilibre dans l’autre sens, et à vrai dire, il y a sacrément de la marge de manoeuvre du coup !

  12. Par son ignorance, sa ‘non-écoute’, sa détermination et sa fierté mal placée, ce gouvernement m’effraie vraiment.
    A en dégoûter du genre humain.
    En ce moment je suis à l’hôpital, rien ne va correctement, tout le monde (sauf patients) semble satisfait.

    « L’être humain est pourri jusqu’à la moelle »

    Malgré toute la bonne volonté de certaines personnes, je n’ai pas attendu jusqu’à 100 ans pour penser cela.
    Cordialement.

  13. Zébu, j’apprécie beaucoup tes analyses et je tire grand profit de tes billets pour mieux comprendre.
    Mais celui-ci, je le lis et relis et j’arrive pas à vraiment comprendre ton raisonnement. Comment penser qu’un changement soit provoqué par Hollande et lui en particulier ?
    Un premier point Hollande est très intelligent et il a en économie des convictions fortes, celles du néolibéralisme dans lequel il a reçu la meilleure éducation possible. Son conseiller économique était également quelqu’un de brillant — aussi dans cette religion économique : ils ont pensé ensemble que le cycle bas devait forcément être tôt ou tard suivi d’un retour au cycle haut — on connait la suite mais aucun fait ne peut faire dévier d’un dogme de foi par définition. Et ce conseiller a été promu ministre de l’économie.
    Les frondeurs pour autant qu’ils aillent jusqu’au bout d’une démarche de gauche ne sont que 30/40 ; le reste des députés socialistes adhère (plus ou moins) à la doxa, un peu aménagée aux marges.
    Considérons les idées « économiques » totalement (et l’adjectif n’est pas inadéquat quant à sa connotation) dominantes dans l’immense majorité du peuple français, cette doxa à laquelle adhère le député PS de base en général. Par ex. :
    – la dette qui doit être payée et non laissée à nos enfants…
    – les réformes structurelles (enfin celles pour le voisin) nécessaires pour « refaire de la croissance »…
    – les assistés : jamais les grandes familles fraudant « légalement » , non le voisin au chômage ou le retraité fainéant payé à rein foutre alors que l’on subit des heures de transport…
    – les riches créent de l’emploi : le ruissellement…
    – etc mais on connait ici sur ce blog, cette liste des pensées magiques.

    Mais le problème est que cette fausse religion économique est partagée par tout le spectre politique : de l’UMP au centre (Bayrou en est un parfait exemple d’ailleurs) ; les PS non-frondeurs, j’en ai parlé ; quant au FN il utilise une vieille tactique de positionnement mais une fois au pouvoir (horrosco referens) il retrouverait la ligne néolibérale et il en a déjà des éléments de langage sur les assistés…
    Non pour le moment à part dans un extrême gauche divisée et minoritaire et ND plus quelques EELV qui ont échappé à la folie du pouvoir, le rapport de force n’est pas tel (selon moi) que l’on puisse espérer une vraie rupture avec ces politiques misérables venant du personnel politique actuel.

    1. Jacques, je le répète: hollande est opportuniste et a choisi de suivre le vent.
      Celui de Valls était une figure imposée. Notamment par Bruxelles.
      Je ne le défends pas, j’analyse.
      La vraie question a toujours été le parti, et les rapports de forces INTERNES.
      Et il y en a une qui pour l’instant attend son heure, celle qui a aujourd’hui le pouvoir politique : Aubry.
      On verra bien ce qu’elle fera, ou pas.

      1. Zébu, je me doutais bien que tu ne défendais pas Hollande…
        Oui c’est un opportuniste et de la pire espèce puisqu’il a trahi ses promesses électorales mais — sans doute un point secondaire au fond de mon désaccord avec toi — ça ne l’empêche pas comme le dit Cédric d’avoir son « logiciel » et d’y rester coller…sans doute secrètement paniqué de voir combien ce logiciel (il était prof à Science Po) ne marche plus du tout, n’inverse plus les courbes.
        Quant à Aubry, eh bien je fais le pari : elle gesticulera… et puis rien…
        Le problème est bien l’imprégnation idéologique de la quasi -totalité de la population que je mentionnais : tous croient à l’économie telle qu’elle leur a été inculquée et je suppose la fille de J. Delors autant que les autres. C’est bien pourquoi le concept de religion pour parler de cette fausse science est si approprié !

      2. celle qui a aujourd’hui le pouvoir politique : Aubry.

        Excellent. Si t’en as d’autres dans l’genre, Zeb, n’hésite surtout pas, c’est si bon.

      3. et lorsque FH déclare ce matin que le 49-3 a été utilisé pour « aller vite », parce « qu’on n’avait pas de temps à perdre ni de risque à prendre ».

        Quand il ajoute qu’il est déterminé à « poursuivre l’action de réforme pour redresser l’économie et garder cette ligne directrice qui est celle de l’égalité », tu y crois encore à ton récit plein d’espoir d’un attentisme prudent, le temps de voir comment les choses tournent entre Valls et Hamon au sein du PS ?

        c’est là :
        http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/02/18/pour-emmanuel-macron-la-reforme-on-ne-la-joue-pas-aux-des_4578557_823448.html#06x6MLpqpuJ6AtAY.99

        Ce n’est pas défendre ou accabler FH que de ne pas voir dans son obstination, autre chose qu’une obstination, de celle du Capitaine qui ne varie pas du seul cap auquel il croit au milieu de la tempête.

        je rappelle qu’avant ton texte, les seuls qui croyaient encore en 2014 que FH allait changer c’était le gorafi…

      4. oui, demande à Hamon de te parler d’aubry …
        La question n’est pas idéologique chez les ‘dominants’ au PS.
        Mauvaise clef de lecture. C’est l’opportunité qui fait l’affaire.
        Son logiciel à Hollande, c’est le pouvoir, comment y accéder et comment y rester.
        Tout le reste, c’est du blabla.
        Si demain une majorité alternative émerge, crois-tu vraiment qu’il s’y opposerait si cela pouvait lui servir ?
        Il n’a pas hésité à gicler Ayrault, son ami de 30 ans, pour l’autre excité de Valls, parce qu’il a estimé qu’Ayrault ne pouvait plus lui donner d’assise politique, quand Valls petait les scores de popularité.

      5. Zébu, OK avec ton dernier commentaire mais au fond n’y a-t-il pas télescopage du logiciel principal (le pouvoir) et l’autre logiciel, car dans le cadre imposé comment se maintenir au pouvoir en refusant le logiciel ordo-libéral? Là où il se goure c’est de penser pouvoir refiare le coup de Mitterrand et rester président avec une autre majorité…

      6. @ Vignal :
        Autant que tu voudras. Ce n’est certainement pas ton petit Valls et ton petit Macron qui font régner l’ordre au PS. Et Hollande, demain moins qu’hier.

      7. Mais Cédric, tu te plantes complètement !
        Qui te parle ‘d’espoirs’ ? Personne !
        Je te dis juste qu’Hollande fera ce qui lui semblera nécessaire de faire, et s’il doit changer de cap parce que le contexte aura changé, il le fera ! Il l’a déjà fait !
        Arrête avec ta vision idéologique des choses, c’est complètement à côté d’Hollande.

      8. @ Jacques :
        Je te signale qu’il l’a déjà fait, puisqu’il a changé de premier ministre (et d’orientation politique), en gardant la (même) majorité 2 ans plus tard. Le coup de Rocard de Mitterrand en 1988, mais au début de son second septennat. Cela n’a pas réussi à Rocard en 1991.

      9. Zébu,

        Depuis quand FH a-t-il changé de politique en nommant Valls à la place d’Ayrault ? Il me semble qu’au contraire l’opposition d’Ayrault au pacte de responsabilité a joué dans la décision.

        Depuis quand FH est-il idéologiquement opposé à Valls comme Mitterrand le fut à Rocard ?

        ce n’est plus un contresens que tu fais, mais un enchaînement de contresens.

        FH porte cette Loi Macron car elle est en tous points conforme à ce qu’il croit.

        FH est capable de changer par opportunité, mais sans sortir de son logiciel.

        L’avenir montrera à quel point ton « analyse » d’un FH machiavélique et florentin jouant contre Valls en lui offrant le plus grand soutien qu’un PR peut donner à son PM (le 49-3) est loin de la réalité.

        FH poursuit sa politique ordo-libérale, et attend son heure. l’épisode sondagier « Charlie Hebdo » ne peut que le renforcer : il n’a qu’à attendre, poursuivre dans la même voie (en adaptant juste le rythme et l’intensité) et espérer soit un résultat (retournement de la courbe) soit un nouvel évènement imprévu qui le remonte dans les sondages et le fasse passer devant l’UMP au 1er Tour. Après un second tour contre MLP c’est du gâteau déjà joué d’avance.

        Et on repart pour 5 ans.

        Faut vraiment arrêter de rêver les gars : dissolution, virage, etc. ce n’est pas prévu du tout, sauf situation très grave.

    1. Très bon article.
      Cela montre qu’il existe un chemin de crête sur lequel cheminer.
      Ni la troïka, ni la rupture.
      50/50.
      Et surtout, la religion féroce et son pape.

    2. Oui, edith, merci pour le lien!
      Romaric Godin est un des meilleurs journalistes sur ce dossier.

      Info pour les abonnés à Mediapart: Godin a participé à une intéressante émission sur le sujet.
      http://www.arretsurimages.net/emissions/2015-02-13/Le-corps-dirigeant-europeen-a-vu-arriver-Syriza-comme-des-zozos-id7480
      Dans la même émission, la journaliste de Libération qui va régulièrement en Grèce, Maria Malagardis, vaut d’être entendue.
      Je note au passage un drôle de grand écart à Libé, entre elle et le triste Quatremer de Bruxelles !)

    3. « Selon des sources au fait de la situation, la Bundesbank n’est pas favorable à ce que la BCE augmente la fourniture de liquidités d’urgence aux banques grecques, une autre façon d’inciter la Grèce à solliciter la prolongation d’un programme d’aide en échange de réformes. »
      http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN0LM0YU20150218?pageNumber=3&virtualBrandChannel=0

      D’après différentes sources, la fermeture du robinet ELA a très peu de chances de se produire.
      Mais cette tentative de la buba montre jusqu’où les prêtres dont prêts à aller …

      1. Arrête avec tes prêtres Zeb, Weidmann peut juste s’offrir le luxe politique d’afficher son opposition très orthodoxe au maintien de l’ELA puisqu’il sait qu’il ne sera pas suivi par la BCE.
        Cela dit je soupçonne qu’il soit plus difficile que jamais de dégoter des gros biftons à un DAB grec…

      2. zebu

        Exact, il y a un véritable combat de chèvres, mais qui risque d’entraîner pas mal de conséquences sur l’opinion publique lorsque le gong de fin sonnera.

        C’est pourquoi nous avons (à l’étranger) des infos quasiment heure par heure de part et d’autre, de manière à ce que les Européens n’aient pas l’impression de tomber de haut quand tout sera terminé.

        Syriza a frappé fort et haut pendant la campagne et après l’élection, stratégie qui a ses bons et mauvais côtés, comme dans toutes négociations, mais en ce qui me concerne elle a été positive car le débat s’est déroulé sur la scène publique. A souhaiter que cela se passe ainsi dans tous les pays au lieu d’avoir des débats sur le sexe des anges.

      3. @ Vignal : non le montant des retraits a même diminué depuis janvier.

        @ edith : oui, placer la barre très haut pour revenir à une position ‘médiane’. Etant donné l’intransigeance d’en face, c’était sans doute le seul moyen.

      4. @baby Zeb, c’est ça, ça baisse, 500 millions jeudi et vendredi, rebelote hier, plus aujourd’hui les 65 millions des ELA qui commencent à faire short. Change de lecture. Ou lis au moins Reuters…

      5. Zebu,

        @ Vignal : non le montant des retraits a même diminué depuis janvier.

        Ben sauf argument inverse probant, ça confirme plutôt ce que dit vigneron. Si les gros billets ont disparu mécaniquement les retraits sont moins conséquents. Moins y a de billets moins y a de retrait, logique en fait. Pas pour toi zebu ? Analyse, simple analyse.

      6. Vignal, c’était 1 milliard par jour, en décembre et janvier, avant les élections.
        commence déjà par lire, ce serait déjà ça. Mais même ça, on sait tous ici que c’est déjà trop.

      7. Cloclo, et le fait que les gens retirent moins parce qu’ils ont moins la trouille, c’est drôle, t’y a pas pensé?
        bizarre, comme c’est bizarre …

      8. Ah bah je ne sais pas moi zebu, je fais des conjectures comme toi. T’as un début de commencement de preuve que c’est l’un plus que l’autre ? En l’occurrence, la trouille qui baisse plus que les billets qui disparaissent ?

        Etant donné le contexte, et la probabilité d’une sortie de la zone euro avec les conséquences facilement imaginables, le manque de billets apparaît plus probable non ? Mais je ne demande qu’à être détrompé, par des faits, que le trouillomètre est à la baisse monsieur l’analyste. Alors quelles sont vos cartes en mains à ce sujet ?

      9. @ cloclo : posté la réponse au mauvais endroit, autre post.
        sinon pour la trouille, à part mobiliser tous les médias possibles dès le soir même pour y éructer, à part la trouille, what else ?
        la crainte d’apparaitre ridicules ?
        ah non, trop tard …

      10. ATHÈNES, 18 février (Reuters) – La Grèce a demandé à la Banque centrale européenne (BCE) de relever de cinq milliards d’euros les fonds disponibles pour ses banques dans le cadre du dispositif de fourniture de liquidités d’urgence (ELA), avant la décision du Conseil des gouverneurs de leur accorder une somme moins importante, apprend-on mercredi de sources bancaires.

        Un banquier a estimé que le relèvement de 3,3 milliards d’euros du plafond de l’ELA suffirait à répondre aux besoins de liquidités des banques grecques pour une semaine supplémentaire.

        « Le relèvement du plafond était légèrement inférieur à ce qui était demandé, environ cinq milliards de plus, et attendu », a-t-il dit. « En supposant que la tendance actuelle des retraits persiste, cela suffit à nous porter une semaine de plus. »

        Une autre source bancaire a jugé que le relèvement de l’ELA suffisait à couvrir les besoins des banques grecques, mais pas les besoins d’emprunt à court terme de l’Etat grec. (George Georgiopoulos et Lefteris Papadimas, Juliette Rouillon pour le service français)

        La tendance des retraits persiste, relèvement du plafond, et hop ça donne une semaine si tout va bien… C’est sur la trouille baisse.

      11. Cloclo, t’es débile ou tu sais pas lire ?
        maintien, ça veut pas dire hausse, et dans tous les cas, les retraits ont DIMINUE depuis les élections.
        ça y est, t’as compris ?
        punaise …

      12. Allons ne fais pas ton politicien de base roi de l’esquive. La question était qu’est ce qui fait baisser les retraits, pas est-ce que ça baisse. Qui a nié que ça baisse ici ? C’est la cause de cette baisse dont on vient de parler.

        Tssss, je vois que tu n’as donc aucune source, aucun fait étayant ta baisse de la trouille comme cause de la baisse des retraits graaannnd analyste !

  14. Dieu que la vie du Parti Socialiste est intéressante. Encore plus que les feux de l’amour. On aurait presque l’illusion que ses représentants gouvernementaux ont une influence sur le cours des choses en France. Il s’en trouve même pour penser que Hollande est intelligent et agit dans l’intérêt du pays dans lequel il a été élu. Comme si de rien n’était.

      1. Hollande est stupide et il agit dans l’intérêt des banques. Si j’ai encore besoin de vous le démontrer après les deux années et demie que nous venons de passer alors c’est que vous êtes un adhérent et il n’est rien que l’on puisse faire pour vous.

  15. Je ne résiste pas , après avoir lu le merveilleux billet de Annie Fortems , à la tentation d’un à peu près ( critiquable ! ) par apparentement :

    de la Snowden-thérapie à la Macron-thérapie .

    Mais c’est sans doute surestimer et l’un et l’autre ( surtout l’autre ) .

  16. Une salutaire clarification par M. Macron.
    Il déclare :
    « Si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout de l’autre, j’essaierais de me battre d’abord », a lancé Emmanuel Macron, mercredi matin sur BFMTV et RMC alors qu’on lui demandait comment il se sentirait s’il était chômeur aujourd’hui. (…) « Si j’étais chômeur, je serais inquiet, concentré et au combat », a ajouté le ministre de l’Economie  »
    http://www.bfmtv.com/politique/macron-si-j-etais-chomeur-je-n-attendrais-pas-tout-de-l-autre-j-essaierais-de-me-battre-d-abord-864386.html

    On voit qu’il serait certes inquiet mais que, lui, il se battrait d’abord. Évitez donc, vous, par exemple,l’ouvrier ou le cadre qui avez été viré d’une des 217 usines fermés en 2014 d’aller trop rapidement encombrer les agences débordées de Pôle emploi. Palsambleu : battez-vous !

    Et sûrement, concentré et combattif, M. Macron retrouverait du boulot avec succès car il a accumulé les savoirs et les talents, lui. On peut déjà imaginer la ruée des chasseurs de tête pour le recruter après sa mission actuelle. Oh j’allais dire la sale mission mais là je ne suis plus objectif…

    Oui merci, M. Macron de nous dire à nous les 90 % de gens qui n’ont pas votre immense talent (pour le moment le génie n’est pas encore prouvé) ce que vous pensez et comment faire. Vite d’autres conseils pour améliorer nos vies sans caviar, nos vies étriquées !
    Oui merci, M. Macron, de donner vos conseils avisés aux cinq millions de chômeurs et assimilés.
    Oui merci, M. Macron, de nous montrer qui est au pouvoir.

      1. Incompétence politique pourtant si révélatrice de leur idéologie de la domination du monde par des êtres se considérant comme supérieurs : le libéralisme ou plutôt la liberté sans limites ni entraves de ceux qui ont les moyens (étant sous entendu et admis que les autres ne la méritent pas). Valls pense idem voire pire mais ne le dit pas lui. Comme on dit dans le marketing : « il ne faut pas prendre les gens pour des cons mais il ne faut jamais oublier qu’ils le sont ».

    1. Ah mais vous oubliez l’étape interminable pendant laquelle les salariés ont le derrière entre deux chaises, sont au placard ou subissent des pressions psychologiques insupportables (qui pour les plus fragiles se terminent par des suicides).

      De sorte que lorsque le salarié se retrouve au chômage après ce parcours du combattant, il ne lui reste plus beaucoup de vitalité pour se battre.

      Voilà pourquoi, après avoir trouvé amère une mesure de la loi Macron sur les facilités de licenciement, je me dis qu’au moins ça aura pour effet bénéfique de faire sauter ces procédés indignes.

      1. Edith, je comprends votre raisonnement un peu en apparence paradoxal — et au fond, autant aller vers les méthodes appliquées dans les deux paradis néolibéraux, USA et RU pour que tout soit plus clair et ultrarapide ! — mais ça n’enlève en rien le cynisme de la déclaration… car vous connaissez (comme moi) la réalité de ce que vivent les gens jetés au chômage et avant …
        En effet c’est une idée d’ Attali : créer son propre emploi (son propre destin) et ne rien attendre de l’État mais ça ne la rend pas plus acceptable surtout quand on l’exprime sur le ton de Macron : « battez-vous » comme si ce n’était que la faute du chômeur. Je trouve qu’au moins Attali formulait cette proposition de façon plus positive…sans mépris. Attali est créatif au risque de se perdre (comme dans ce cas particulier) mais toujours pour une recherche sincère d’un intérêt commun.

    2. C’est de l’Attali 2014 dans le texte, Seignan, rien de plus rien de moins.
      Zeb, me semble que c’est l’ombre portée plus que la maladresse politique qui dérange Valls.

      1. mdr …
        ‘l’ombre de Macron’ sur Valls …
        Sûr, ‘tremble Manuel !’
        Quand on est infoutu d’avoir un minimum, je dis pas ’empathie’ vu le niveau de mépris du type, mais de sens politique, alors même qu’Hamon l’avait a 4 reprises mis en garde sur la nécessité, politique, de mettre des compensations sur le travail du dimanche, que Macron a toujours refusé, faut pas s’étonner ensuite qu’on récolte un 49-3 : il a autant de sens politique qu’une moule.
        Quel abruti …
        Ps : bon nombre de parlementaires, et de ministres, qui eux sont ‘encartés’ au PS, sont pas mécontents de la baffe ainsi prise. Si Valls n’avait pas été obligé de le soutenir à bout de bras du début jusqu’à la fin, je pense qu’il aurait pris un malin plaisir de le voir chuter. Et certainement pas parce que celui-ci … lui fait de l’ombre !
        (excellent, tu me la refais quand tu veux celle-là ; ça se voit vraiment soit que tu n’y connais goutte, soit que tes penchants macronesques sont aussi risibles que pathétiques)

      2. @zebu

        Ce qu’écrit vigneron, je l’ai lu sur le site d’un quotidien (je ne sais plus lequel, l’express, le point ?…)

        Mais il y avait même tout un paragraphe en ce sens, dont l’auteur se substituait à Valls pour décrire les états d’âmes de ce dernier vis à vis de Macron.

      3. Si t’as pas saisi mon p’tit Zeb. Qu’est-ce qui rendait réellement légitime le 49-3 au bout du compte ? Sinon le fait politique que plus de 60% des Français se disaient favorables à la loi Macron ? Et qui l’a vendue cette loi ?

      4. Laisse tomber vigneron.
        hollande et Valls ne gouvernent pas avec, ni même pour ces 60%.
        ils gouvernent avec une majorité, que ce cretin de macron a braqué du haut de sa superbe.
        ils en payent tous les 3 le prix, et ce n’est que justice.
        et cela n’est pas fini.
        mais évidemment, c’est le genre de choses que tu ne peux pas comprendre …

      5. Edith, ce sont les ‘commentateurs’ qui louent habilité de macron : on voit aujourd’hui le niveau de pertinence de ces ‘commentateurs’ …
        et Valls se plaignait de macron non pour son ombre portée, mais parce que c’est un boulet politique, imposé par hollande.
        a se demander si hollande ne l’a pas foutu dans les pattes de Valls juste pour l’emmerder …

      6. C’est ça mon p’tit baby Zeb, une « majorité » pour gouverner… Sauf que j’ai eu moi-même à rencontrer un des représentants de ces 60% pas plus tard que jeudi dernier. Et le zig m’a causé de la loi du crétin Macron. Pour en dire du bien dion. Et pas un chauffeur de bus, un travailleur du dimanche ou un bouffeur de notaire, non, un routier, salarié, du genre qui trimballe du pinard depuis vingt piges. Ben t’sais quoi ? M’a appris, ce zig, que la loi allait sérieusement compliquer le cabotage, par exemple des routiers polonais qui déchargent en France au retour d’Espagne, en imposant un salaire minimum aux chauffeurs. Sinon le zig était un péniste bon teint, un chouïa syndiqué, mais la loi du crétin Macron, ben il était pour. Cela dit tu as raison, les députés frondeurs de la majorité ne l’auront pas déçu sur le coup, puisqu’il l’était déjà. Par contre Valls et le crétin Macron,… j’te laisse finir, baby Zeb, avec ta « majorité » et ta divine Expertise…

      7. zebu

        C’est JP Jouyet qui a recommandé chaudement Macron à Hollande.

        Par ailleurs, je suis entièrement d’accord avec vous sur la ligne politique de Hollande.
        Il a toujours été un libéral, Deloriste convaincu et proche de la politique de Blair.

        Bien que votant pour lui, je savais pertinemment qu’une fois au pouvoir, en bon énarque, il ferait en sorte de coller au poil près à la politique de Bruxelles. Donc pas déçue, je le trouve conforme à lui-même.
        Aujourd’hui, la majorité des gens ne votent plus par adhésion mais pour le moins pire.

      8. Julien Alexandre

        Je vous crois car je n’ai aucune raison de mettre votre parole en doute.

        … après le battage médiatique indiquant que c’était Jouyet, j’avais imprimé cela à tort sans doute.

        J’ouvre au hasard le premier article sur la page google :

        Jouyet n’a jamais lâché son protégé depuis qu’il a été son chef à l’inspection des finances, entre 2005 et 2007. C’est déjà lui qui avait suggéré son nom à Jacques Attali pour être rapporteur de sa commission sur la croissance. Et si Attali a fait les présentations avec François Hollande, c’est bien Jouyet qui a œuvré à leur rapprochement avant la primaire socialiste.

        http://www.challenges.fr/economie/20140904.CHA7358/les-redoutables-reseaux-d-emmanuel-macron.html

        Bref, c’est Jouyet qui l’a lancé et Attali qui l’a présenté à Hollande (si j’ai bien compris l’article)

      9. Mais bien sûr vignal EST de droite, c’est bien connu.
        Alors, pourquoi ne pas donner ce que la France attend, hein vignal, akwabon ?
        Vu que c’est Macron qu’est le meilleur … Pour se prendre un 49-3, le premier à gauche depuis … Rocard, je crois, non ?
        Roro, ça lui a pas trop réussi le bug bang je crois non ?
        Ahlala, tous ces gens qui font rien qu’à marcher dans les traces de michou, ça donne de l’espoir, tu crois pas ?

      10. Zebu tu fais du mauvais esprit, et c’est le signe d’une faiblesse dans l’argumentation en général. En général, parce que parfois en fait, c’est qu’on ne peut pas faire autrement. Tu défends une ligne d’analyse qui ne repose sur rien de factuel ni de réel, mais sur ta force interprétative, qu’on nommait souvent quand j’étais jeune : « dans tes rêves mon chou » !

        « La peur a changé de camp » tu dis en deuxième ligne de ton super commentaire publié. Bah voyons ! Y sont terrorisés c’est évident.

      11. Quant à ton sondage, suis allé voir : 80% et plus qui récusent la politique économique du gouvernement … Menée par le ministre macron, 27% que cette loi n’a pas été bien expliquée et même les 60%, mais à trouver que c’est une loi fourre-tout!
        et on retrouve … Odoxa : http://www.ojim.fr/agence-odoxa-sondage-ou-influence/
        pipeau, flûtiau, c’est pas avec ça sue tu va noyer les rats dans la Seine, mon petit vignal …

      12. Zebu,

        Ton imagination est décidément sans limite, je t’envie presque ça doit être génial.

        Mais au risque de ne pas être compris encore une fois de toi, il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, je ne lis pas que la trouille baisse mon cher, mais que les retraits ont baissés dans l’info que tu colles. Oui et alors ? On le sait bien, ça passe en gros de 1 milliard par jour à 500 millions ! Mais ce qui compte c’est la tendance !!! Et les retraits continuent mon grand. A un niveau ou on compte sur une semaine de répit au mieux avec 5 milliards… C’est sur la trouille baisse dans la tête d’un zebu imaginatif, moins dans celle d’un grec qui a encore un peu de pognon sur un compte bancaire, non en fait lui il a déjà tout enlevé, pour les autres qui en ont encore c’est plus long à cause que c’est limité par semaine dis donc avec une CB. Et vu les niveaux retirés plus de 13 milliards déjà (plus de 1 500 par tête de pipe enfants/ mémés pépés compris) on va commencer à toucher le fond.

        Mais la trouille baisse puisque Maître Zebu le dis.

        Or on lit en toutes lettres : « mais les épargnants restent sur leurs gardes, indique-t-on de sources bancaires haut placées. » ====) Retirent encore 500 millions par jour ! Waow trop confiants ils sont !

      13. T’es prêt à toutes les bassesses pour défendre tes fumeuses élaborations, baby Zeb, on le sait, depuis un bail déjà, toujours en fait. L’affaire de Courson et ton ridicule entêtement trempé dans la plus gluante des mauvaises fois devant l’évidence de ta faute ne t’a manifestement pas servi de leçon. On s’refait pas, baby Zeb.
        Je suis certain que tu as trouvé la dépêche Reuters que j’évoquais mais tu as fini par en trouver une assez vieille et obsolète pour convenir au monde tel que tu le voudrais, pour caresser ta grandeur et ta mauvaise foi. La mienne datait du jour, mais tu le sais…
        Extrait:

        CAPITAL CONTROLS?
        A senior Greek banker told Reuters up to 500 million euros ($570 million) had been withdrawn from Greek bank accounts on both Thursday and Friday last week.
        There was a lull on Monday but deposit outflows picked up again on Tuesday after talks collapsed, the banker said. ECB officials are keeping tabs on such movements daily, people familiar with the matter said.
        « The situation of the banks is getting more and more difficult every day, » said a European official. « In the end, in order to safeguard the banking system, capital controls will probably have to be imposed. »

        Qui peut te prendre encore au sérieux ici, baby Zeb ? Qui ?
        http://mobile.reuters.com/article/idUSKBN0LL29U20150218?irpc=932

      14. Vignal et Cloclo, même combat, qui l’eut crut, hein vignal, ça te fait pas mal aux fesses, d’avoir un troll comme partenaire ?
        Si je devais faire état de tous tes signes de mauvaises foi patentes, ce n’est pas un billet que je ferais, vignal, c’est un blog, et celui-ci ici présent en est un vivant exemple. Quand à mon ‘erreur’, vignal, tu sais fort bien que c’est le genre de chose dont on ne se sert qu’une fois dans une discussion, pas plusieurs fois, à fortiori quand l’autre à reconnu son erreur. Mais c’est bien le genre de chose dont tu es incapable, malgré la multitude de conneries que tu as pu proférer ici. Ne t’inquiète pas, je ne ferais pas la même erreur une seconde fois.
        De cela, je suis bien certain de ton incapacité.
        D’autre part, si tu savais lire Vignal (once again), tu liras que si les retraits ont réaugmenté (très relativement), c’est dû à l’échec des négociations (« picked up again on Tuesday after talks collapsed »), après une accalmie le lundi.
        Par ailleurs, et ce n’est évidemment pas une première fois, tu ne fais que citer les passages qui te conviennent dans un article : «  »Assuming the present outflow trends persist, it is enough to carry us over for another week, » a senior Greek banker said of Wednesday’s increase in the ELA limit. ». De la même manière, le réhaussement du plafond de l’ELA n’a été QUE de 3 milliards : si vraiment il y avait une explosion des retraits, crois-tu vraiment que la BCE n’aurait pas octroyé bien plus ?
        L’objectif est clairement de donner les moyens financiers aux banques grecques et au gouvernement grec de ‘solder’ un accord, d’ici à la semaine prochaine. Cela tout le monde le SAIT, vignal, tous sauf toi et cloclo apparemment.
        Je n’ai JAMAIS (relis mes propos) dis qu’il n’y avait pas de retraits aux guichets des banques grecques, ni même que cela n’était pas important, ni même que l’ELA serait indéfiniment suffisant.
        Voici l’échange :

        vigneron
        18 février 2015 à 14:59
        Cela dit je soupçonne qu’il soit plus difficile que jamais de dégoter des gros biftons à un DAB grec…

        Ahhh, le soupçon, vignal, ta vraie marque de fabrique, non ? Pas le moindre début de preuves, of course, as usual.

        zebu
        18 février 2015 à 16:54
        @ Vignal : non le montant des retraits a même diminué depuis janvier.

        ‘non’ signifie tout simplement que non seulement tu n’en n’as aucune preuve (of course again) mais qu’en plus, preuve à l’appui, les retraits ont diminué ‘depuis janvier’.
        Je n’ai rien dis d’autre sur ce post.

        zebu
        18 février 2015 à 23:09
        Vignal, c’était 1 milliard par jour, en décembre et janvier, avant les élections.

        Ensuite j’ai précisé le point de rupture : les élections. Pour le montant, je l’ai fais de tête. Mais on peut aller chercher les données si tu veux pour décembre et janvier, pas de soucis : je suis même certain que c’est plus.

        zebu
        18 février 2015 à 23:12
        Cloclo, et le fait que les gens retirent moins parce qu’ils ont moins la trouille, c’est drôle, t’y a pas pensé?

        ‘moins la trouille’ … qu’en janvier et décembre. Ce qui est un FAIT : la trouille des épargnants, ce n’est pas les élections (il n’y a que le troll cloclo pour croire que je parlais de cela), c’est l’instabilité politique et le risque de sortie de l’euro. Une fois les élections passées et le gouvernement installé, les mouvements de retraits se sont REDUITS. Et ces mouvements, c’est bien normal, suivent les évolutions des négociations.
        Ai-je dis le contraire ? Bien sur que non !

        Alors mon petit vignal, qui peux encore croire ici que tu ne fais rien d’autre que d’instruire des procès d’intention, des procès en infamie, des procès infamants ?
        Allez, à bon entendeur.

        @ cloclo : j’en ai vu des trolls, mais des aussi lourds que toi, je m’en rappelle pas.
        Adieu, cloclo.

      15. http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5N0VN3QQ20150213
        Daté de vendredi dernier.
        La BCG ne communique pas les chiffres pour janvier, pour d’évidentes raisons.
        Les retraits en décembre étaient de 4 milliards et en janvier de plusieurs milliards d’euro (12 selon les estimations), jusqu’à 1 milliard par jour (ce que je disais).
        Et depuis les élections (le 25 janvier), ces retraits ont baissé, comme l’indiquait Reuters auparavant.
        Pour ensuite fluctuer, « au gré de l’évolution des discussions avec l’UE. », i.e., comme signalé dans l’article de Reuters d’hier : jeudi et vendredi augmentation, lundi accalmie, mardi augmentation.
        Mais le niveau de retrait se situe à 500 millions/jour, pas 1 milliard/jour avant/après les élections.
        Donc le montant des retraits a baissé par rapport à janvier.
        Ce qui signifie que les épargnants ont moins la trouille qu’en janvier.
        Ni plus, ni moins.
        CQFD.

      16. Pauvre baby Zeb. De pire en pire. L’affaire de Courson (une faute pas une erreur et il a fallu le billet d’un avocat pour que tu la reconnaisses, des mois après mes critiques, tu crois que je vais te lâcher ? rêve baby) n’était pas un accident, juste la signature finale de ce qui fait ton charme – pour ceux qu’y s’en amusent encore : un mix détonant d’incompétence réitérée, d’esprit de sérieux rédhibitoire, de vacuité besogneuse, d’opportunisme inopportun, de parti pris, de maladresse, d’irritabilité extrême, de prétention conquérante, d’emphase prolixe et de mauvaise foi inoxydable.
        Tu restes égal à toi-même, c’est tcut ce que je constate.

      17. Beau profil que celui-ci : c’est le tiens que tu dresses ici 🙂
        t’as oublié psychopathe (‘tu crois que je vais te lâcher?’).
        allez, c’est l’heure des cachets vignal, n’oublie pas, c’est important pour tes nerfs …

      18. C’est ça. Fais court, ça nous change et nous est moins pénible.
        Mais t’as vu, mine de rien, les 500 millions par jour, les 3,3 milliards seulement autorisés par Dragui hier, soit moins d’une semaine de « vote des déposants grecs », ben ça finit par peser. C’est bien toujours les déposants qui donnent le tempo, en Grèce comme ailleurs.
        Bamques, baby Zeb, banques.

      19. Ah, au fait, non je vais pas te lâcher. Tant que t’auras pas appris au moins la prudence et la modestie, t’auras du de Courson dans les gencives.

      20. Rholala vignal, j’ai peur.
        c’est bien connu, les psychopathes sur internet ne passent pas à l’acte.
        🙂
        par contre en parlant d’acte, faudrait en parler à ton psy. Des choses sûrement à apprendre.
        je dis ça je dis rien vignal, modestie, prudence …
        c’est juste pour aider, hein, moi tu sais, j’m’en tape comme de ton premier post.

      21. Et ça dessous, tu sais qui l’a écrit et ce que ça signifie, grand maître des échecs et pourtant baby Zeb ? Quel roque ? Quel échec ?

        la BCE est sortie de sa réserve pour – en y mettant les formes – inviter le gouvernement grec à instaurer un contrôle des capitaux.

        « des retraits en baisse » ? Quel âne à bosse à dit ça ?
        Baby « Kasparov » Zeb.
        Ps : pour le mal qui t’aflige, la mégalomelonite gazeuse aiguë, au stade où t’es rendu, y’a pas de remède connu.en ce bas monde, désolé.

      22. Zebu,

        Je suis ton troll personnel si tu veux. Parce que tu le vaux bien ! C’est dommage, mais pas étonnant, de lire sous ta plume du dédain et du travestissement des propos d’autrui. Remarque être débile profond ne me perturbe pas une seconde, ni même illettré, c’est à tout bien considérer plutôt beau et touchant. C’est presque un honneur que je peux revendiquer si il le faut. Quelle autre réponse humaine à la pédanterie suffisante, à l’esprit intrigant et à des nerfs susceptibles ? Bref tu n’as pas les moyens de tes ambitions mon cher analyste, encore une fois j’attends tes arguments sur la baisse de la « trouille » des grecs, c’est toi qui a affirmé cela mon cher, mais je vais attendre un sacré moment on dirait…

        Il n’y a strictement aucun rapport entre la première remarque de vigneron sur le manque de gros biftons et la vacuité de ta réponse : « non » les retraits ont baissé et patata et patati, la trouille gna gna gna. ! Aucun. Pourquoi ? Parce que personne ici n’a nié la baisse du montant des retraits en volume. Baisse qui ne peut pas être opposée bêtement comme tu l’as fait à la remarque de vigneron puisque interprétable selon une multitude de paramètres indiscernables sans de plus amples informations.

        Mes respects les plus sincères le gentil, j’en reste là, ça va lasser vite.

        PS :  » j’m’en tape comme de ton premier post. » nous dit zebu, mais il en fait des kilomètres de page HTML ! Comme quoi hein, bref…

      23. Especially since there are Faz led rumours (hereso translated by Mike Bird) floating around this morning, with unnamed sources saying the ECB wants Greece to introduce said capital controls. It’s not the most orthodox maneuver. As everyone knows, the first rule of capital controls is one does not talk about capital controls before they are introduced. Problem = potentially and unhelpfully exacerbated. So apply your own scepticism please.

        Update: ECB says reporting about cap control discussions “incorrect”.

        http://ftalphaville.ft.com/2015/02/19/2119512/yes-yes-we-know-its-time-to-talk-about-capital-controls-again/

        Pour résumer, un contrôle des changes ne peut pas être mis en place si on en parle. C’est le genre de choses qui n’advient que lors d’un ‘bank hollidays’.
        Ensuite, la BCE dément.
        Ce qui permet néanmoins de penser tout et son contraire sur ce que fera la BCE.

        Il y a néanmoins un préalable : le cas Chypre.

        « Although the ECB in private had been cautioning the Central Bank of Cyprus regarding ELA provision at least since the summer of 2012 as it was reported in various local media and the New York Times… it only made a public statement setting an explicit deadline with conditions on 21 March 2013. The sequencing described above shows that ELA provision in the end was never explicitly shut off, despite misconceptions on the issue ever since. The precedent, however, that was set involved a credible threat linked to conditions with an explicit date, and this is something that has not yet occurred in the current situation in Greece. »

        Pas de date butoir, pas de conditionnalités liées.
        Mais cela peut changer.

        Pour finir, sur les montants utilisés de l’ELA :

        According to our estimates, based on data contained in the Eurosystem’s Weekly Financial Statements, as of the end of last week, ELA for Greek banks should have amounted to around EUR 57bn. More specifically, about EUR 50bn reflects the shift from regular ECB’ s MRO to ELA after the ECB had declared Greek government debt ineligible for the use of ECB collateral on 4 February. The remaining EUR 7bn reflect the additional liquidity needs that have likely emerged as a consequence of deposit flight in recent weeks in response to elevated uncertainty about Greece’s future in the monetary union.

        Soit 7 milliards en 14 jours, soit une moyenne de 500 millions par jour.
        Moins que le 1 milliard par jour aux alentours du 25 janvier.
        Point Barre.

        http://ftalphaville.ft.com/2015/02/19/2119512/yes-yes-we-know-its-time-to-talk-about-capital-controls-again/

      24. Mais tais toi donc Zeb. Tu vois même plus les énormes contradictions sur tu énonces dans ta fuite en avant désespérée.
        Juste au-dessus tu annonces les terribles 12 milliards de fuites de janvier et là tu nous dis que 7 milliards de fuites en deux semaines c’est un ralentissement…
        J’suis allé voir les stats de la Banque de Grèce. C’est bien 4 milliards envolés en décembre, plus 12 minimum en janvier, plus 7 minimum en février, on est à au moins 23 milliards en deux mois. Sur 164 début janvier. Dans la pire période de retraits bancaires qu’ait connue la Grèce depuis le début de leurs tourments (soit les mois de mai/juin 2012), c’est moins de 16 milliards qui s’étaient fait la malle, et sur un total de 230 au départ, pas 160…
        Et oui je te confirme que tout le monde, à Athènes comme à Francfort, dans un bel accord, nie avoir jamais évoqué le contrôle des capitaux. Le message est clair.

      25. Ce qui est un FAIT : la trouille des épargnants, ce n’est pas les élections (il n’y a que le troll cloclo pour croire que je parlais de cela), c’est l’instabilité politique et le risque de sortie de l’euro.

        Zebu, je te met au défi de citer une seule de mes phrases dans cet échange qui corrobore ce que tu dis de moi ! Tu sais pourquoi, il n’y en a pas tout simplement, parce que plus haut, l’autre échange sur le sujet, le 18 février j’ai exactement écrit que c’était le contexte d’incertitude de grecexit qui alimentait les retraits.

        Tu es donc incroyablement malhonnête zebu et il n’y a rien de plus vil sur un blog d’échanges que de prêter des propos à quelqu’un qu’il n’a pas tenu. Tu peux m’insulter autant que tu veux, m’en fous total, j’ai passé l’âge, en revanche déformer mes interventions ou mes propos, pire m’en prêter que je n’ai pas tenu (sortis de ta fumeuse imagination) c’est le degré zéro du comportement sur internet. Mais je ne t’en veux pas, t’es marrant en fait.

    3. à J. Seignan

      J’allais dans votre sens, mais je complétais en allant en amont de la période de chômage, ce que monsieur Macron ignore superbement dans ses conseils.

      mes commentaires manquent un peu d’explications 🙂

  17. je n’ai pas l’impression que cela se passe comme l’avait annoncé le Zébu aussi bien pour ce qui est de la semaine sur travaillée que sur la Grèce. C’est beaucoup plus simple: l Allemagne dit « Nein » à la Grèce et tout le monde s’écrase.
    Pour la continuation de l’exploitation de ceux qui travaillent, c’est pareil: le plus fort a sifflé la fin de la récré…
    A quand le prochain vote ? Cette fois-ci on verra ce qu’on verra, nom d’un bulletin !

  18. Macron = Vals = Hollande = troïka

    Ils sont peut-être plus ou moins adroits ou maladroits mais n’envisagent aucune alternative. La seule chose qu’ils puissent espérer est que la pente de la courbe soit suffisamment douce pour qu’on s’y habitue. Leur art de gouverner se résume à gagner du temps tout en faisant semblant d’aller le plus vite possible. Que ça passe ou que ça casse, ils n’y peuvent en réalité pas grand chose…

  19. Perso , ce que je n’ai pas bien pigé dans la Loi Macron , c’est pourquoi les ministres de la justice , de l’écologie , du travail .. dont les domaines sont largement abordés dans ladite loi , se sont si peu manifestés dans la défense et illustration de cette loi totalement phagocytée par Bercy.

    Si on cherche des économies à faire , on pourrait proposer de supprimer ces trois ministères là .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.