111 réflexions sur « Le nouveau Premier ministre »

  1. @Dup
    Ouiii, super concentré, ya même plus de ministère du logement…… !
    En revanche l’action EdF dégringole suite à la nomination du Hulot…

    1. Reste à savoir si c’est parce que l’on craint la fermeture des centrales ou de devoir financer le re-carénage…. ça c’est juste pour le plaisir de rentrer dans votre jeu de dupe (ou plutôt de celui qui a tweeté l’info tronquée que vous reprenez) . La réalité c’est que le CAC perd 1,84% (à 19h27et qu’EDF est pas la seule à baisser. Le put juin a 5250 prend plus de 105% en parallèle…. Certes EDF tient la tête à -6,3% mais la foncière des régions perd également plus de 5%, ST micro -4,23, ubisoft -3,79 etc… Les marchés seraient ils insensibles aux sirènes macroniennes ?…

      1. Incroyable a quel point on prend les gens pour des cons, France Info en fait carrément un article :

        http://www.francetvinfo.fr/politique/gouvernement-d-edouard-philippe/la-nomination-de-nicolas-hulot-au-ministere-de-la-transition-ecologique-plombe-le-titre-edf_2195420.html

        La réalité :
        16/05 ouverture 8,82
        16/05 fermeture 9,42
        soit + 6,8% sur les précédentes 24h, plus de 9% si l’on remonte sur 3 jours.
        On prend tout simplement ses bénéfices chez les copains de Macron…

    2. J’ai connu une époque où le MATELT regroupait une bonne majorité des fonctions gravitant autour de Urbanisme , Aménagement du Territoire , Politique de la Ville , Transports , Mer , Logement , Tourisme , in fine Environnement ( on disait à une époque Cadre de Vie).. C’est vous dire si on a du développer des polyvalences dignes d’un anthropologue …ou d’un ingénieur sur le territoire !

      Bien évidemment le Logement n’a pas disparu . Il est parti avec la Politique de la Ville chez Richard Ferrand à l’Aménagement du Territoire , très naturellement .

  2. Un gouvernement de tièdes sans saveurs pour des tiédasses ! Logique qu’on s’aime entre soi ! A bientôt lors de la prochaine vague pour se marrer à bon compte car dieu vomi les tièdes !

  3. jusqu’à récemment j’avais encore un peu d’espoir de voir le libéralisme s’émousser, voire disparaitre. Mais voilà les années passant (ça fait quand même dans les 34 ans que ça dure) mon âge avance (34 ans de plus c’est pas rien)… et la chance de voir de mon vivant autre chose que le libéralisme devient irréel.
    alors le pessimisme s’installe, voire la désespérance, l’impression de se battre contre des moulins…
    c’est là que Mélenchon rentre en scène. Et alors là c’est le comble de tout puisque son grand projet c’est de faire disparaitre la gauche du paysage français, et d’installer : nationalisme, drapeaux tricolores, sectarisme, unicité et adhésion sans nuance pour un chef autoproclamé… insultes a tout ce qui ne s’agenouille pas devant ce grand chef.
    Au fait nous sommes en France en 2017 ou en Chine années 1960 ?

    Autre hypothèse : Mussolini (né en 1883) socialiste par tradition familiale et de sa région d’origine, combattit aux côtés des socialistes durant 18 ans, rédacteur en chef dans les principaux organes de presse du PSI, ayant condamné le colonialisme, vouant le réformisme aux gémonies, lutta aux côtés des grévistes, agitateur révolutionnaire… enfin quoi eu 18 ans de fidélité à ce qu’on nomme habituellement la gauche… fut un jour en colère contre ses camarades qui n’avaient pas soutenu une révolte ouvrière à la hauteur de ce qu’il espérait.
    Alors il créa un mouvement de gauche dans son programme (nous sommes à la sortie de la guerre, 1919) « les faisceaux de combat ». Mais voilà la gauche bouda se mouvement. Alors contre son projet premier il se tourna vers la droite…
    en 1922 il prit le pouvoir.

    1. Plus prêt de nous, Doriot: de l’extrême gauche communiste anti-colonialiste et surtout anti-militariste pour finir stipendié des nazis.
      A noter: le socialiste Mussolini était payé par les services français ( et peut-être anglais). Son activité brouillonne écartait l’Italie de la guerre du mauvais côté.

    2. On a eu Clinton comparant Poutine à Hitler, on a Stasse comparant Mélenchon à Mussolini etc. Ce n’est pas le PS qui vous a roulé, vous vous êtes fait roulée par le PS, vous en redemandez, vous verrez bien… Je constate que les jeunes sont et chez Macron et chez Mélenchon, pas sur qu’il s’agisse des mêmes type de jeunes. L’émoi provoqué par l’écart entre ce qu’a développé Jorion et ses prises de parti en acte, indique plus une déception qu’une analyse justifiant cet écart, puisque les justifications par l’auteur n’ont pas levé l’embarras. C’est donc qu’il y a de l’indicible à éclairer l’écart ; l’informulable sera-t-il formulé un jour…autrement que par la production personnelle de ceux que l’écart a interpellé, même pas sûr, l’embarras ne produit pas forcément analyse de l’embarras, mais le plus souvent soulagement en acte par le débarras.

      1. Rosebud1871 dit :
        18 mai 2017 à 11 h 05 min
        « … L’émoi provoqué par l’écart entre ce qu’a développé Jorion et ses prises de parti en acte, indique plus une déception qu’une analyse justifiant cet écart, puisque les justifications par l’auteur n’ont pas levé l’embarras. C’est donc qu’il y a de l’indicible à éclairer l’écart ; l’informulable sera-t-il formulé un jour…autrement que par la production personnelle de ceux que l’écart a interpellé, même pas sûr, l’embarras ne produit pas forcément analyse de l’embarras, mais le plus souvent soulagement en acte par le débarras… »

        Pas compris ! Et je ne suis pas sûr que si tu balances ce charabia savant à Méluche il comprenne mieux que nous !

        Pour le reste la camarade Annie ne compare pas un populiste de gauche d’avec un fasciste: « Stasse comparant Mélenchon à Mussolini », elle dit très justement qu’il y a des risques de glissades étonnantes en politique, et que si vous, les inconditionnels de la France insoumise, vous voulez éviter à votre leader ce type de glissade, tenez le à l’œil !

      2. Si je comprends bien Rosebud, je le rejoins: il y a eu un grand émoi à voir Monsieur JORION tourner le dos à FI, au seul prétexte que ce Monsieur MELENCHON est nourri par la folie des grandeurs, à mettre dans le même sac que des Poutine, des Mussolini et des Hitler. En un mot: le délit de sale gueule.

        Et même si on ressent au travers ses billets, que finalement
        Macron et les siens, ben ça reste des fascistes en col blanc, difficile à comprendre. Et c’est peut être compliqué à expliquer pour Monsieur JORION… Indicible même.

        Car si il y a des bonhommes fou de guerre de toute part, reste plus qu’à se tourner vers les idées et le programme.

        Pour le coup, FI et EN MARCHE, ben pas photo.

        Mais bon, moi j’ai ravalé ma salive. Après tout, il me paraît un côté anarchiste dans cette démarche qui est loin de me déplaire.
        Et si je connais personnellement un « connard », ben je vote pas pour lui, et j’encourage pas à le faire. Donc finalement, je peux comprendre.

      3. Eninel 18 mai 2017 à 11 h 45 min,
        « Pas compris ! Et je ne suis pas sûr que si tu balances ce charabia savant à Méluche il comprenne mieux que nous ! »

        Normal, vous ne faites pas partie du club des avertis. Et pas besoin d’être initié pour faire partie de ce club.
        Votre « nous » est de trop, dites « je » « moi ».
        En conséquence demandez à Mélenchon ce qu’il en pense. Je ne suis pas son porte parole.

      4. Rosebud1871 dit :

        « …Votre « nous » est de trop, dites « je » « moi »… »

        A voir, Annie non plus n’a pas compris !

        Proverbe polonais: Quand à la fin d’une soirée un peu arrosée, deux amis te disent d’aller te coucher, va te coucher !

    3. Juste au cas ou vous ne seriez pas au courant les élections présidentielles sont terminées. Rassurez-vous c’est lepen qui est arrivée au deuxième tour et pas Mélenchon… Ceci dit c’est Macron qui a gagné et à votre place je m’inquièterai vu qu’il met en place subrepticement le programme de Mélenchon 🙂

  4. Concernant M. Le Maire, n’était-il pas en désaccord sur la « création monétaire » avec la position développée sur le blog ? (Il me semble l’avoir lu ici ou me goure-je ?)

  5. Le très catho réac Bruno Le Maire à l’économie.
    Faut-il s’attendre à un STO remis au goût du jour ? La compétitivité pour le Medef ça compte énormément, à n’importe quel prix casser la gueule à la classe ouvrière.

      1. Moix et Burggraf : quand le vernis de la culture saute qu’est-ce qui reste ? L’épisode avec Philippe Poutou et plus qu’affligeant.
        Deux cons méprisants et méprisables.

  6. « …Cambadélis dénonce un gouvernement « pour faire passer les lois de droite au canon »

    Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis dresse aujourd’hui un véritable réquisitoire contre le premier gouvernement du quinquennat d’Emmanuel Macron, estimant que son objectif est de « bâillonner l’Assemblée pour faire passer les lois de droite au canon ».

    « Le gouvernement a une apparence, mais il a surtout une réalité, tenter de donner à Édouard Philippe, premier ministre de droite, une majorité absolue à l’Assemblée nationale. L’objectif est de bâillonner l’Assemblée pour faire passer les lois de droite au canon », déclare M. Cambadélis au cours d’une conférence de presse au siège du PS.

    « Il n’y a pas de ministre socialiste au gouvernement. … » (Figaro net)

    Il y a seulement deux jours sur la même source:

    « . ..La commission nationale des conflits (CNC) doit se prononcer dans les prochains mois sur le cas de plusieurs centaines de socialistes qui ont parrainé ou appelé à voter Emmanuel Macron dès le premier tour de l’élection présidentielle… »

    J Y Le Drian et Gérard Collomb, pour ne parler que d’eux, sont bel et bien membres du PS.

    Cambadelis ment, il est dans le déni, il est grand temps de le mettre au repos !

    Je ne développe pas, mais on aimerait bien la publication d’un avis de recherche dans tous les commissariats du pays pour retrouver les dénommés: Aubry, Hamon, Montebourg et consorts !

  7. @Eninel
    merci de savoir lire, sans déformer. J’en profite pour vous dire que j’avais lu et apprécié vos commentaires précédents.
    @Rosebud1871 sympa le « Stasse » quand les gens indiquent un prénom. Mais rien compris. « ce qui se conçoit bien s’énonce aisément » vous ne devez pas être dans ce cas.
    @Dup ah ? si Mélenchon est pour la loi travail, en accord avec Le Maire son cas s’aggrave pour hypocrisie plus affirmée encore que je ne l’avais perçu. à moins qu’il s’agisse d’un mauvais humour de votre part ?
    Ce qui est clair et répété sans cesse par JLM est : je veux détruire PS et PCF. Ce qui est presque un honneur car il n’a pas prévu de détruire le NPA ni les anarchistes ni LO, etc.
    @daniel : oui et merci pour l’exemple Doriot. Quant à Mussolini payé ??? auriez-vous des références ?

    1. Je ne suis pas plus intime de Clinton que de vous, vous n’avez rien compris puisque comme Eninel quelque chose vous en empêche. Vous êtes encartée au PS, et Mélenchon ne dit pas qu’il veut « détruire » le PS. Il a dit « Je ne veux pas affaiblir le PS, je veux le remplacer ». Nota Bene : Si dans votre ciboulot votre appartenance au PS et votre mauvaise lecture de destruction implique que Mélenchon veut vous détruire, je comprends vos affects.
      Pas besoin de détruire le PS il fait très bien ça tout seul. La vraie question est que Mélenchon veuille le remplacer. Si c’est pour faire pareil, pas la peine.

      1. @Rosebud1871
        d’où tenez vous que je sois au PS ?
        projection de vos haines.
        quant à remplacer : cela comporte la destruction.

      2. Annie Stasse 18 mai 2017 à 16 h 55 min

        « d’où tenez vous que je sois au PS ? »

        J’ai le souvenir de vous avoir lu témoigner que vous aviez quitté le PS avant que Mélenchon le fasse mais que vous y étiez retournée. Je peux rechercher ! Et J.A. Alexandre va me traiter de Stasi ou autre !
        « Projection de vos haines » Vos diagnostics montrent que vous ne savez pas de quoi vous parlez, ni à qui vous parlez. Pour vous éclairer sans doute en vain :
        http://www.pauljorion.com/blog/2015/12/28/analyse-du-projet-de-loi-constitutionnelle-2-la-decheance-de-nationalite-par-cedric-mas/#comment-587088
        Z’auriez pu au moins vous excuser d’avoir cité de travers Mélenchon, mais ce n’est pas le cas.
        Quand vous remplacez une ampoule, elle est déjà foutue. Mitterrand visait à réduire le PCF, il a réussi. Hollande n’a pas fait exprès pour le PS.

  8. « …«J’avais la place !» : les regrets de François Hollande

    Il a renoncé en décembre à se présenter. Aujourd’hui, François Hollande nourrit des regrets. «J’avais la place !», a confié selon L’Obs le président sortant devant quelques proches samedi dernier, à la veille de la passation de pouvoir. Au passage, François Hollande n’a pas été amène avec son successeur, jugeant le fonctionnement d’En marche ! «peu démocratique»… » … »

    Le président sortant à des regrets, les français non !

    Il considère le mouvement En Marche « peu démocratique ».
    A la limite il devrait avoir des regrets d’avoir voté dès le premier tour pour Macron, et contre le candidat de son parti politique, mais ces regrets il ne les formule pas, il regrette de ne pas avoir rempilé. Pauvre clown qu’il est !

    En guise de redomption, qu’il ne manque surtout pas d’user de tout son prestige au PS, pour exiger de la direction Cambadélis, d’exclure les éléments qui fricotent dans le gouvernement et sur les listes EM, avec le « peu démocratique » tyran Macron.

    Une fois fait, comme le faisait les dignitaires romains vaincus, qu’il se fasse couler un bon bain, qu’il boive un dernier verre de vin, et qu’il parte dignement et silencieusement.

    1. Avant de revenir plus tard sur le « gouvernement » nouveau,une chose concernant le Premier Ministre et
      une observation que je souhaite amusante.
      1-notre premier ministre appelle de ma part la remarque
      suivante.J’ai cru comprendre qu’il traitait avec pas mal
      de mépris nos services fiscaux.Ce n’est pas au niveau
      de ce qu’on est en droit d’attendre d’un premier
      Ministre..
      Espérons que le Ministre de la Justice sera en mesure
      de lui « faire les gros yeux » comme il convient,et comme
      c’est éventuellement son rôle.
      2-Quand j’apprends que Mr.Eric Woerth qualifie le
      nouveau gouvernement de « gouvernement de
      gauche »,j’en tombe de l’armoire.Cela doit faire rire
      aussi Paul Jorion.L’ancien Ministre est décidément
      très « typé »:membre du gratin national,et,aussi,
      disons,crème de Chantilly.

  9. Le bonaparte nouveau de l’impérialisme français au Mali:

    A bas Macron, A Bamako !

    Retrait des troupes française !

    La lutte contre le terrorisme islamiste à bon dos, la réalité des gesticulations pitoyables de cet impérialisme français n’est-il pas de nature économique ?

    La politique étrangère d’un gouvernement n’est-il pas le prolongement de sa politique intérieur ?

    Attention ces prochaines semaines à toutes ces forces politiques oppositionnelles, comme par exemple le Front National et la France insoumise, qui n’auront pas de mots assez durs contre M. Edouard et M. Emmanuel, mais qui paradoxalement se monteront assez discrets quant à la politique extérieur de la France.

Les commentaires sont fermés.