LA COURSE D’OBSTACLE ALLEMANDE, par François Leclerc

Billet invité.

Les tractations entre la CDU/CSU et le SPD vont-elles aboutir aujourd’hui ? Au fur et à mesure qu’elles avancent, les pressions se font plus fortes.

La droite conservatrice fait campagne contre les concessions d’Angela Merkel à propos de l’Europe, bien que celles-ci seraient dans les faits très limitées. Qu’importe, c’est l’esprit qui compte ! De son côté, la direction du SPD doit obtenir des avancées sur les dossiers sociaux afin de remporter ensuite le referendum organisé auprès des adhérents.

Un fait nouveau est toutefois confirmé. L’institut de sondage INSA, enregistre une nouvelle baisse du score du SPD, à 17% dorénavant, devançant l’AfD d’extrême-droite de seulement 2% (la marge d’erreur). Combiné avec l’érosion des voix de la CDU/CSU, la grande coalition n’aurait plus la majorité au Bundestag ! Il ne resterait plus comme alternative, si ces scores se confirmaient, qu’une coalition Jamaïque ou un gouvernement CDU/CSU minoritaire (1).

Dans l’hypothèse d’un accord et dans l’espoir de voir les scores des signataires remonter, le leader des Jusos – les jeunesses socialistes – se prépare à entamer un tour d’Allemagne pour combattre sa ratification par la base du SPD. Organisé par voie postale, le referendum durera trois semaines.

_____
(1) CDU/CSU + SPD  : 47% – CDU/CSU  : 33% – SPD  : 17 – AfD  : 15% – Verts  : 12,5% – La gauche  : 11% et le FDP 10%.

Partager :