Envoyez par mail 'Université Catholique de Lille, Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? Les risques existentiels pour notre espèce, le 5 février 2019 - Retranscription' à un ami

Envoyez une copie de 'Université Catholique de Lille, Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? Les risques existentiels pour notre espèce, le 5 février 2019 - Retranscription' à un ami

* Required Field






Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.



Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.


E-Mail Image Verification

Loading ... Loading ...
10Shares

24 réflexions sur « Université Catholique de Lille, Déclarer l’état d’urgence pour le genre humain ? Les risques existentiels pour notre espèce, le 5 février 2019 – Retranscription »

  1. … argh! Avec quoi enregistrez-vous vos conférences? Vous pourriez par exemple utiliser un Zoom H1 qui peut être branché sur secteur via un câble micro-USB et un transfo USB classique. Vous ne seriez alors limité que par la carte mémoire (j’ai presque 3h en WAV – non compressé – avec une simple 2GB).
    Quel dommage de manquer la suite de ce passionnant exposé…

    1. Je suis d’accord, c’était rudement bien parti. Personne d’autre n’a enregistré la suite ?

  2. L’emploi des armes nucéaires serait suidaire, ceux qui en possèdent le savent bien-sûr. Mais ces armes pourraient servir comme moyen de pression, du style: on va entrer dans votre territoire, en cas de trop de résistance, on vous enverra une petite bombe – comme un bon gangster menace de tirer si l’on n’ouvre pas son coffre-fort. Le chantage en politique militaire, ca existe. Tout dépendra de la disposition morale (!), du « common sense » des parties adverses. C’est là où y peut y avoir des interrogations. On le voit bien à l’exemple des crises financières – où était la morale?
    La politique n’est pas une science exacte, c’est un art (tout comme l’économie). On peut se demander si cet art est et sera exercé par des gens de talent, par des gens qui adhèrent aux valeurs communes, où par des des individus dominés par leurs pulsions – c’était le cas de Hitler, Pol Pot…..et de tant autres.

    1. Germanicus, Hitler n’était pas tellement dominé par ses pulsions. Il s’était convaincu de la supériorité biologique des allemands, et dans sa vision darwinienne de la société, les allemands devaient s’imposer sur les autres races humaines plus mélangées, et s’installer sur leur espace vital, qui leur revenait de plein droit, au titre de la supériorité de leur espèce…c’est très bien détaillé dans le petit livre de Chapoutot & Ingrao « Hitler ».

      S’il fallait définir le nazisme, je dirais qu’il s’agit plutôt d’une hallucination scientifique collective, dont Hitler a été le catalyseur. Mais aucune pulsion…c’était parfaitement réfléchi.

      1. « c’était parfaitement réfléchi »
        Je suis d’accord. En ce qui concerne « les pulsions »: Goebbels et peut-être même Hitler ont très probablement lu « La Psychololgie des foules » de Gustave Le Bon (une oeuvre géniale pour l’époque). Le truc des dirigeants nazi était l’émotion, suscuter un maximum d’émotions, et éclipse totale de tout sens critique. Hitler était devenu populaire aussi parcqu’il était le premier homme politique et démagogue proche du peuple – émotionellement. C’était nouveau. Quand on analyse les discours des cadres nazi et d’Adolf, on se rend compte de la charge émotionelle des contenus – la raison, le réel étaient absents.
        Le régime favorisait l’extériorisation des pulsions agressives notamment; le nazisme allemand était basé sur la violence et le non-droit. Mais pour reste, je suis d’accord, tout était était parfaitement bien organisé, y compris l’aspect économique du programme d’extermination.

      2. Tous les peuples orientés « présent » sont grégaires et se sont donné ou se donnent des leaders à la fois gourous et « hors limites » .

        Les américains non noirs et non hispaniques sont aussi comme ça .

        Les japonais l’ont été et ne se sont calmés qu’après deux bombes atomiques ( conçues par des « allemands  » et fabriquées par des américains .)

        Heureusement ça se corrige un peu au fil du temps par le métissage , mais c’est long .

      3. Germanicus, vous dites la raison, le réel étaient absents

        ça rappelle un peu le capitalisme aussi non ? Et ce logo ! et ces mises en scène pharaonique !
        ah on peut dire que ça avait de la gueule !

        Les allemands auraient une bonne idée de faire oublier ça, en étant la cheville ouvrière d’une révolution économique en Europe, qui pourrait servir d’exemple au monde. Mais en ont-ils l’ambition ? on ne voit rien…

    2. Pas plus qu’une « gouvernance » mondiale.

      Question de temps .

      Et c’est la terre qui tient l’horloge .

    3. Germanicus 12 mars 2019 à 20 h 15 min

      « La politique n’est pas une science exacte, c’est un art (tout comme l’économie) ».

      Flagrant délit de l’échec de l’œuvre pédagogique de P.J. chez un chronique du blog. S’il y a dollar quelque part c’est l’art de réussir à faire croire qu’il y aurait la politique d’un coté et l’économie de l’autre, alors que ça cohabite dans le même lit avec confidences sur l’oreiller. Le ménage s’appelle économie politique, il fait tourner le manège. Il y a même eu jadis un billet LE CONCEPT DE « VALEUR » NE SERT QU’À UNE SEULE CHOSE : JUSTIFIER UNE « SCIENCE » ÉCONOMIQUE QUI NE SOIT PAS UNE « ÉCONOMIE POLITIQUE »

  3. Si les piles rendent l’âme , on comprend que l’IA peut supplanter l’humain .

    Ça lui fait ( à l’IA ) déjà au moins un risque existentiel .

  4. La coupure d’électricité au Vénézuela peut être comprise comme un acte de cyber guerre (contre l’informatique de gestion de la centrale, semble-t-il). (J’aime bien la remarque de Trump disant que les avions deviennent trop complexes pour être maîtrisés par les pilotes. Il pourrait dire la même chose pour les centrales électriques de ses ennemis). Ce qui est frappant, c’est que la population civile pauvre est frappée la première dans ses moyens de survie, et que la délinquance profite de l’obscurité. Cela ne peut que déstabiliser le gouvernement de n’importe quel pays. Attaque anonyme, pas de morts, bien plus propre que la bombe atomique ! Cela promet !

  5. Bonsoir,
    Je trouve inhumain que les medias relaient toutes ces catastrophes. Pourquoi faut il diffuser ces catastrophes ? A quoi ça sert ?
    Bonne nuit

  6. M. Jorion, je crains qu’en ce moment vous dormiez très mal. Vous devez faire bcp de cauchemars et c’est dommage, vous allez vieillir de 10 ans d’un coup vlan ! Pensez à votre enfant ! Peut-être est-ce à lui que vous pensez en vous demandant si vous avez eu raison de le procréer ; si c’est le cas, je vous assure que oui, pas de remords ni de regret à avoir. Mais là alors vous ne lui rendez pas service, vous allez lui transmettre vos angoisses sans même vous en rendre compte, foi de mère.
    Les humains sont des cons ? Oui. Nous sommes tous des cons ? oui. Par rapport aux armes létales certainement ; encore que moi perso je ne me sens pas concernée. Vous oui ?
    Soit. Mais quand aux épidémies et aux météorites, là franchement vous y allez fort. On peut faire quoi nous ? Courir à toutes jambes ? Pour aller où ? Sur Mars ? Sur Vénus ?
    Moi en tout cas, je reste sur terre et tant pis si je meurs demain. Je suis morte 2 fois déjà (soi-disant) d’une sorte de « peste noire » justement ; une fois de plus si je ne me réveille pas et bien tant pis ! je ne serai plus là pour m’en rendre compte. Vous ne m’aurez pas avec votre cafard. Hier j’avais le bourdon mais ffffuit ! je l’ai chassé à coup de rires avec une amie, il a eu peur.
    Regardez donc des jolies choses….
    On peut aussi écrire un livre ; mais pas pour annoncer des catastrophes dont on ne peut rien, juste pour une prise de conscience générale de ce dont on peut encore. Une originale, inédite, et qui ne demanderait ni trop d’efforts ni sacrifices ni déprime. Si si ! Cela pourrait faire une belle fin si une météorite nous tombe sur la gueule par inadvertance… Au moins on aurait profité !
    Bon allez, un petit poème :

    Extrait de « lorsque l’enfant parait » de Victor Hugo :

    Il est si beau, l’enfant, avec son doux sourire,
    Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire,
    Ses pleurs vite apaisés,
    Laissant errer sa vue étonnée et ravie,
    Offrant de toutes parts sa jeune âme à la vie
    Et sa bouche aux baisers !

    1. L’amour est l’imagination qui a gagné l’intelligence.

      Vous pouvez rire en sachant ce qu’il se passe et même ce qui est susceptible de se passer ( oulalalala ) !

      C’est simple vous relisez Platon : « aucune histoire humaine est à prendre au sérieux. »
      Et puis vous le complétez avec Socrate : « une vie qui n’est pas étudié sérieusement ne vaut pas la peine d’être vécue. »

      Vous avez la recette.

    2. Jac on dirait que vous vous révoltez contre la Nature, et c’est Paul Jorion qui prend. C’est injuste, et c’est peine perdue.

      1. Ah ah ah ! Vincent, vous comprenez tout à l’envers. Le Maître de l’Apocalypse vous a-t-il convaincu ? Si oui, il ne vous reste plus qu’à vous réunir avec les autres dévots, à vous habiller en blanc symbole de pureté, et au signe du grand Guru vous vous suicidez pour rejoindre le Nirvana en directe ligne. Puis le Grand Manitou courra à la télé en mondiovision (les visions ça le connait) pour vous montrer complètement mortibus sur l’écran de son smartphone, en clamant : « vous voyez ! je l’avais prédit, ça commence déjà… »

        Paul, allons… Prenez tous les restes de votre frigo, si vous avez dans un coin une bonne bouteille amenez-là, et je vous ferez un festin que vous m’en direz des nouvelles. Les dévots aussi, joignez vous à nous. Ensuite bien repus on se mettra au boulot, il y a un livre à écrire qui, lui, fera du bien.

        Sinon m’en fous, je serai Eurynomé déesse de Toutes Choses rescapée du chaos qui dansera sur les vagues. Et Bernadette dansera avec moi, elle a tout compris.

        Un autre Guru que je connais(sais) très bien (pas dupe du tout) qui lui prêche la pureté, la pauvreté, la vénération de Shiva……..
        https://www.babelio.com/auteur/Christian-Fabre/225127
        Si vous allez le voir dîtes lui que je l’embrasse.

        (c’est avec lui, le PDG des misères, que j’ai vu une petite fille de 5 ans me tendre un échantillon de tissu qu’elle avait tissé pour mes beaux yeux accroupie dans la fange : s’agissait que je sois contente, cet échantillon pouvait rapporter gros…. A moi ? à vous ? non, à lui…. Moi, j’ai pleuré, il y avait la même petite fille à ma maison qui m’attendait avec sa grande sœur en jouant à la poupée…)

      2. @Jac

        J’hésite beaucoup, il faut bien le dire, entre la vénération de Shiva, et la poursuite de mes analyses – recourant aux méthodes classiques de la recherche scientifique 😀

        Plus sérieusement, j’ai envisagé comme une hypothèse que le genre humain ait déjà basculé dans le processus de deuil de sa propre existence. Je crains que la prétendue « pensée positive » (ne réfléchissons pas aux choses auxquelles nous ne pouvons rien) que vous prônez n’en soit l’une des manifestations.

      3. M. Jorion
        Bien sûr, j’ai accentué volontairement comme je fais souvent des pieds de nez, pour montrer à quel point, même scientifiquement avec le plus de sérieux possible, des évidentes probabilités tels les risques de météorites, de disparition des espèces, d’explosions nucléaires etc ne peuvent qu’avoir un effet nul sur ceux qui en prennent connaissance. Si vous énoncez un problème scientifique, donnez la ou les solutions possibles réalistes. Et non les immédiatement irrésolvables telles que dénucléarisation des pays dans leur totalité ou suppression dans le monde de toutes armes létales ou chimiques etc.
        Bernadette a raison, les films SF sont souvent réalistes et parfois fondés sur de vrais problèmes sur lesquels planchent déjà nombreux scientifiques depuis longtemps ; et vous le savez.

        Sinon, nous sentant tous impuissants, ce sont les « chocottes » qui dominent et nous atteignent plus vite et plus sûrement encore. Cela ressemble, d’où mon exagération pour vous faire réagir, aux sectes de l’apocalypse type secte du soleil (que vous avez reconnu sûrement) dont certains adeptes étaient pourtant loin d’être des imbéciles, certains même scientifiques ; ou gurus qui pullulent (surtout quand les chocottes dominent) comme celui que je connais, et qui appâtent les crédules en aggravant encore plus les problèmes de délocalisation, per ex, chez les esclavagistes exploiteurs des misères humaines, le principal fléau qui accentue par ricochet toutes les catastrophes que vous énoncez (hors météorites, là, on n’y peut rien). C’est sans fin.

        Il y a bien plus de choses à faire à notre portée, j’en suis sûre. Et une chose plausible et réalisable apportant de vraies solutions peut en entraîner d’autres, et de plus en plus ensuite jusqu’à ce que les populations s’en emparent pour qu’il n’y ait plus de charlatans dangereux tels Trump, ou dictateurs potentiels de tous ordres ou présidents fantoches incompétents…. qui aggravent les dangers et donc nos « destructions ».

        Je suis ravie que vous ayez répondu. Bien sûr vous n’êtes pas un guru, je fais la différence avec C. Fabre (que je connais vraiment très bien, 10 j chez lui à Madras il y a + de 20a, + en France où il se révélait facilement à moi, et je comprends vite …. )
        Moi j’ai l’idée d’un livre (et pleins d’idées réalistes), c’est plus facile non ? Mais pas pour moi toute seule
        (bien que mon premier ouvrage aurait pu être édité, un éditeur et pas des moindres a insisté plusieurs fois pour l’éditer et j’ai refusé : mal écrit ; il y a déjà trop de merde et inutile dans les librairies)
        Je veux un livre excellent, écrit à plusieurs mains compétentes et sérieuses , dont on serait fier, qd bien même on se tromperait et qu’il ne touche pas autant de lecteurs qu’espéré.

        Et pour répondre à je ne sais plus qui, ma santé mentale et excellente au dire de mes médecins…

      4. Lucas, si vous êtes ravi, je le suis.

        Si M. Jorion repasse par ici :
        je suis consciente de vous avoir blessé. Mais jamais, jamais, je n’aurais pu vous « parler » aussi franchement après vous avoir provoqué (pas en duel : jamais) si je ne vous appréciais pas autant. Je suis intelligente (parfois c’est lourd à porter, cela crée des incompréhensions qui isolent, c’est pour cela que je me déguise en « folle du Roi » ou en clown) mais je sais reconnaître mes pairs, ainsi que ceux qui le sont plus que moi (ma révérence). Toute seule, je ne suis rien.
        Comme vous sûrement, comme tous ici, comme tant et tant qui de plus en plus sont seuls devant leur écran internet…. Au Japon, il y a de plus en plus de hikikomoris (environ 500 000 p) ; nous n’en sommes pas loin dans tout le monde occidental. Cela, vous l’avez oublié dans votre énumération de catastrophes détruisant notre espèce sensible et pleine de contradictions. Pour moi, c’est la pire de toutes……

  7. Le soleil vert est un film de science fiction qui illustre bien ce que les Sages veulent nous faire croire.
    Ah le cinéma (7eme art) c’est magique…. Et peut rapporter beau coup d’argent à son producteur

Les commentaires sont fermés.

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*