Dilemme des maisons d’édition

Relisant des passages de mon livre Principes des systèmes intelligents (1989) en vue de mon exposé à Fleurance samedi dans le cadre du Marathon des Sciences, « Vérité(s) », je me dis que ce livre n’a sans doute pas eu le destin qui lui convenait en étant publié chez Masson (maison d’édition aujourd’hui défunte) dans la collection « Sciences cognitives » en compagnie de deux autres ouvrages intitulés Génie cognitif et Acquisition du savoir pour les systèmes experts.

M’interrogeant sur le cadre qui aurait davantage convenu, je pense à une collection qui se serait appelée plutôt « Choses aujourd’hui totalement inclassables mais qui trouveront un jour leur place et auront alors un bel avenir ». La difficulté ayant été dans ce cas-là de découvrir une maison d’édition disposée à intituler une collection d’un nom aussi inhabituel.

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta