Coronavirus : France, Belgique, Suisse, États-Unis et les autres

Très beau graphique de la tendance dans le Financial Times. Bien que ce ne soit pas dit, l’échelle des cas est logarithmique (voyez : même écart entre 10 et 100 qu’entre 100 et 1.000, puis entre 1.000 et 10.000…). Trois repères très utiles sur le diagramme : doublement en 2 jours, en 3 jours, en une semaine.

C’est l’inclinaison actuelle (disons, les 2 ou 3 derniers jours) de la courbe qui donne la tendance qui doit servir de repère pour évaluer l’efficacité de l’endiguement. À peu près tous les pays se trouvent dans la zone entre « doublement en 3 jours » et « doublement en une semaine ». La Chine, la Corée du Sud et le Japon sont maintenant dans une évolution très lente qui se situe sous cette ligne du « doublement en une semaine » (je parle de la pente actuelle, pas du dessin sur le graphique).

Je vous rappelle que la courbe d’un pays ressemblant plus à une droite qu’à une courbe signale un développement exponentiel des cas, càd sans endiguement digne de ce nom. Un seul pays est encore dans cette situation, les États-Unis, sa ligne d’évolution (je n’ose pas dire « sa courbe »), la plus raide de toutes, colle toujours à la ligne de tendance « doublement en 3 jours ».

Comme observé depuis le début, la France et l’Italie ont le même profil, avec un décalage de 8-10 jours. Endiguement, oui, mais toujours avec un temps de retard dommageable, dû à des considérations conflictuelles (les personnes ou les choses), des exceptions grosses comme des maisons à des principes pourtant irréprochables, etc. Le « tempérament latin », disait-on autrefois.

La Belgique et la Suisse n’apparaissent pas sur ce diagramme. Voici leur évolution :

Belgique : après un coude le 7 mars, indiquant un endiguement (le confinement généralisé sera instauré le 18 mars), la courbe redevient malheureusement une droite, indiquant que le développement est toujours exponentiel.

P.S. Michaël Ragatuso me fait parvenir pour la Begique, un diagramme plus détaillé, que voici :


Suisse : la courbe d’évolution fléchit avec régularité, ce qui est très encourageant.

Enfin, j’avais prédit samedi, alors que le nombre de cas aux États-Unis venait de dépasser celui de la Chine, qu’il en serait le double dans la journée de lundi. À l’heure qu’il est (11h45), les chiffres affichés disent Chine = 81.518 ; États-Unis = 164.359. La prévision était donc correcte.

Partager :