Projections sur l’épidémie aux États-Unis. De quoi être soufflé…, par Alexis Toulet

Ouvert aux commentaires.

Je suis déjà très inquiet du déconfinement prochain en France, et j’ai remarqué bien sûr la courbe de propagation particulièrement prononcée du virus aux Etats-Unis, comme déjà signalé plusieurs fois par Paul Jorion sur le blog.

Mais là, les bras m’en tombent.

Une projection de l’administration Trump et un modèle public prédisent tous deux une augmentation du nombre de décès à la réouverture des États

Alors que le président Trump fait pression pour que les États rouvrent leur économie, son administration prévoit, en privé, une augmentation constante du nombre de cas de coronavirus et de décès au cours des prochaines semaines. Le nombre de décès quotidiens atteindra environ 3 000 le 1er juin, selon un document interne obtenu par le New York Times, soit près du double du nombre actuel d’environ 1 750.

Les projections, basées sur une modélisation gouvernementale établie sous forme de tableau par l’Agence fédérale de gestion des urgences, prévoient environ 200 000 nouveaux cas par jour d’ici la fin du mois, contre environ 25 000 cas par jour actuellement.

Ces chiffres soulignent une réalité qui donne à réfléchir : Bien que les États-Unis soient confinés depuis sept semaines, ralentissant la propagation du virus, des risques importants subsistent. Et la réouverture de l’économie ne fera qu’aggraver la situation.

(…) L’Institut de métrologie et d’évaluation de la santé de l’Université de Washington estime maintenant qu’il y aura près de 135 000 décès aux États-Unis jusqu’au début du mois d’août – plus du double de ce qu’il avait prévu le 17 avril, quand il avait estimé à 60 308 le nombre de décès d’ici le 4 août. (Il y a déjà eu plus de 68.000 décès aux Etats-Unis)

L’institut a écrit que les révisions reflétaient « une mobilité croissante dans la plupart des États américains ainsi que l’assouplissement des mesures de distanciation sociale attendues dans 31 États d’ici le 11 mai, ce qui indique que les contacts croissants entre les personnes favoriseront la transmission du coronavirus ».

Ces projections confirment la crainte première des experts en santé publique : la réouverture de l’économie ramènera le pays à la situation de la mi-mars, lorsque les cas augmentaient si rapidement dans certaines régions du pays que les patients mouraient sur des brancards dans les couloirs des hôpitaux, le système de santé étant surchargé.

Au-delà des chiffres déjà suffisamment frappants, ce qui me sidère est la situation prévue par ces projections, c’est-à-dire une épidémie qui dans un à deux mois non seulement serait plusieurs fois plus grande qu’aujourd’hui mais qui serait toujours en train d’accélérer rapidement.

La seconde projection, la moins alarmante, est celle d’un institut qui en l’espace de quinze jours a doublé sa projection de décès. Il lui était certes nécessaire de la réviser, étant donné que le total qu’il avait prévu pour début août était dépassé fin avril… Mais dans quinze jours alors, ils prédiront quoi ?

La première, qui vient du gouvernement américain lui-même – document interne que le New York Times a pu obtenir – prévoit non seulement un quasi-doublement du rythme des décès d’ici la fin du mois, mais surtout une multiplication par huit du rythme des nouveaux cas ! Lequel déterminerait bien sûr le rythme des décès deux à quatre semaines plus tard…

Voici les illustrations correspondant à cette première projection. La source est ici

Nombre quotidien de nouveaux malades. En rouge la projection, en bleu l’observation
Le « canal » rouge correspond à la frange des évolutions les plus probables, plus ou moins optimiste ou pessimiste
Le canal gris inclut le démesurément optimiste et le démesurément pessimiste

Nombre quotidien de morts. En rouge la projection, en bleu l’observation

Le « canal » rouge correspond à la frange des évolutions les plus probables
Le canal gris inclut le démesurément optimiste et le démesurément pessimiste
Partager :

83 réflexions sur « Projections sur l’épidémie aux États-Unis. De quoi être soufflé…, par Alexis Toulet »

  1. Je suis déjà très inquiet du déconfinement prochain en France…

    Le virus circule toujours et le déconfinement va bien sûr générer une recrudescence mais je pense qu’il faut faire confiance au Pr Raoult qui dit qu’il n’y aura pas de 2ème vague, que c’est de la science-fiction… la peur est mauvaise conseillère, elle nous a fait sur-réagir ou plutôt mal réagir… je pense qu’il faut arrêter maintenant d’être alarmiste de cette façon et plutôt se concentrer sur nos comportements à venir, qui doivent changer, c’est à dire que nous devons tous adopter de manière pérenne des attitudes de prévention aux risques épidémiques en appliquant les gestes barrière…

    1. « je pense qu’il faut faire confiance au Pr Raoult qui dit qu’il n’y aura pas de 2ème vague, que c’est de la science-fiction »

      Didier Raoult soutenait début février que le coronavirus n’était pas dangereux « Moins de morts que par accident de trottinette » (1)

      Fin février, il titrait une vidéo « Vers une sortie de crise » en affirmant que le coronavirus était « l’infection respiratoire la plus facile à traiter de toutes » (2)

      Bien sûr, il a du ensuite se rendre à la réalité, et cesser de prétendre que le coronavirus ne serait pas dangereux comme début février, ou que l’hydroxychloroquine serait un traitement miracle comme fin février.

      Il prétend aujourd’hui qu’une deuxième vague « c’est de la science-fiction ».

      J’accorde pour ma part plus de crédit à l’opinion du virologue allemand Christian Drosten, et pour une raison simple : il dirigeait l’équipe qui a mis au point le premier test fiable de présence du virus, dès le 13 janvier. Ce résultat est l’une des raisons – avec le refus de la désindustrialisation et une meilleure réactivité du gouvernement – pour lesquelles l’Allemagne est pour l’instant moins frappée par le covid-19 que France, Italie, Royaume-Uni ou Espagne.

      Bref, il n’a pas l’air d’être trop mauvais, pour dire le moins.

      Que dit Drosten ? Il alerte dans les médias allemands sur un déconfinement qu’il trouve trop précipité, et sur l’arrivée d’une deuxième vague qu’il situe pour sa part plutôt en hiver – il pense que le virus sera gêné par l’été – et qu’il craint plus grande et dangereuse que la première, car démarrant d’une contamination uniforme sur tout le territoire plutôt que de quelques clusters localisés (3)

      Je conseille de lire en entier ce dernier lien (en français) où Drosten apporte beaucoup de précisions importantes, notamment sur le « paradoxe de la précaution » et sur les politiques alternatives envisageables.

      En général, il me paraît plus judicieux d’écouter ceux qui ont réussi – surtout quand c’est de manière impressionnante comme Drosten – plutôt que ceux qui se sont gravement plantés à deux reprises en moins d’un mois, comme Raoult.

      (1) https://www.mediterranee-infection.com/coronavirus-moins-de-morts-que-par-accident-de-trottinette/
      (2) https://www.techno-science.net/actualite/video-coronavirus-infection-respiratoire-plus-facile-traiter-toutes-N19329.html
      (3) https://www.liberation.fr/checknews/2020/04/29/covid-19-pourquoi-un-virologue-allemand-s-inquiete-d-une-deuxieme-vague-plus-violente_1786698

      1. Je suis désolé mais comme beaucoup, vous ne retenez que ce qui vous arrange… je cite le Pr Raoult : « Il n’y a pas d’infection virale respiratoire qui ne soit pas saisonnière, ça n’existe pas »
        Si nous n’avions pas confiné, nous aurions eu à en croire les experts, 60 000 décès supplémentaires dus au covid-19… mais nous risquons hélas de les avoir à terme avec les conséquences du confinement… et je ne parle pas bien sûr des conséquences économiques qui, comme chacun sait, induisent nombre de décès qu’on ne comptabilisera probablement pas comme des décès dus au covid… marre de tous ces pseudos scientifiques qui nous prédisent l’apocalypse, on n’entendra plus parler de ces Nostradamus quand le virus aura disparu… car il disparaîtra même s’il revient sous une autre forme l’an prochain… si nous avions eu des gouvernants digne de ce nom, avec une vraie politique de prévention des risques, nous n’en serions pas là aujourd’hui à écouter des gens qui délirent dans tous les sens… le Pr Raoult est peut-être critiquable parce qu’à un moment il s’est trompé sur son analyse de la situation, mais il faut lui reconnaître qu’il a été dans l’action au contraire de beaucoup d’autres, à savoir le dépistage et le traitement précoce de la maladie… même si son cocktail thérapeutique est critiquable…

      2. Le peuple chinois ? Vraiment ? Pas le GOUVERNEMENT chinois ?

        Il semblerait que le gvt allemand n’ait pas eut besoin de Donald pour subir des « pressions » pourtant. Pas plus que Tedros, ancien maoïste, ayant conduit une politique de santé aussi désastreuse, que celle du covid avec ses amis du gvt chinois, et ce, en Afrique, son propre pays d’origine, n’ai eut besoin de « l’adoubement » de XI. Mais il est vrai qu’avoir fait parti des génocidaires TPLF vous « immunise » à la perfection vis à vis du GVT de XI, sans doute…

        Allemagne. Berlin dit avoir subi des pressions de Pékin sur le coronavirus
        Des responsables allemands auraient subi des pressions de Pékin pour être incités à dire du bien de la gestion de l’épidémie de coronavirus par les autorités chinoises.
        https://www.ouest-france.fr/europe/allemagne/allemagne-berlin-dit-avoir-subi-des-pressions-de-pekin-sur-le-coronavirus-6818120

        Dr. Tedros Adhanom One of WHO Director General Finalist is an Individual Suspected of a Crime Against Humanity
        Posted by: ECADF in News April 23, 2017
        « Le candidat a manqué de transparence en forçant le ministère éthiopien de la santé à ne pas signaler et à dissimuler une épidémie de choléra pendant toute la durée de son mandat en rebaptisant simplement une épidémie mortelle en « diarrhée aqueuse aiguë » (AWD), même après confirmation du diagnostic de Vibrio Cholerae. Sa priorité en décidant cela était de dissimuler l’impact qu’une admission publique de l’épidémie de choléra pourrait avoir sur le tourisme et l’image de son parti plutôt que de protéger la communauté internationale et d’essayer d’atteindre les zones touchées. Cette triste erreur due à un manque de jugement a entraîné une épidémie à l’échelle nationale. »

        « Le candidat a traité ses propres citoyens différemment en fonction de leur appartenance ethnique, ce qui est contraire à l’objectif de l’OMS de construire un avenir meilleur et plus sain pour tous les peuples du monde. Alors que l’OMS s’efforce d’améliorer la vie des communautés mal desservies et marginalisées, le Dr Ghebreyesus, qui descend du groupe ethnique Tigre, a défavorisé l' »État régional d’Amhara » en raison de la médiocrité des soins de santé. Par exemple, une mortalité disproportionnellement élevée associée à une application sélective de l’utilisation de contraceptifs a conduit à une réduction sélective du taux de croissance du peuple Amhara. De telles disparités ont été créées et les écarts se sont creusés dans toutes les mesures de santé au cours de son mandat de dirigeant. La diminution inexpliquée de 2,5 millions de personnes de la population d’Amhara sous sa direction dans le domaine de la santé est particulièrement importante. Les Amharas ont été victimisés et punis en raison de leur origine ethnique. »
        https://ecadforum.com/2017/04/23/dr-tedros-adhanom-is-an-individual-suspected-of-a-crime-against-humanity/

        Tedros Adhanom played a key role in kidnapping of prominent dissident
        Posted by: ECADF in News May 5, 2017
        https://ecadforum.com/2017/04/23/dr-tedros-adhanom-is-an-individual-suspected-of-a-crime-against-humanity/

        Coronavirus: le patron de l’OMS garde le regard tourné vers Pékin
        Tedros Adhanom Gebreyesus est au cœur de la tourmente créée par la pandémie. L’ancien ministre éthiopien de la Santé était le candidat de l’Afrique pour accéder au poste de directeur général de l’OMS. Mais il est aussi l’homme de la Chine
        https://plus.lesoir.be/297800/article/2020-04-29/coronavirus-le-patron-de-loms-garde-le-regard-tourne-vers-pekin

      3. Quand on fera les comptes, on s’apercevra que ce n’est pas le virus qui était le plus meurtrier mais la conséquence de nos actes… l’incurie de nos gouvernants à adopter une vraie politique de prévention des risques sanitaires… nous avions les masques mais nous les avons revendus sous prétexte qu’une épidémie n’avait pas eu lieu, comme si parce qu’une épidémie n’a pas eu lieu, une autre ne peut pas voir lieu… depuis des décennies, les politiques gouvernementales n’ont eu de cesse d’aller dans le sens de tuer l’hôpital public et, disons-le tout court, de faire la part belle à la gestion privée et capitalistique de la santé… voilà le constat qu’il faut faire et le procès de tous les décideurs depuis des décennies, qui n’ont fait que dilapider l’argent public dans des actions absconses… le débat scientifique n’a aucun intérêt d’être porté sur la place publique, les querelles d’ego des uns et des autres, on n’en a rien à faire, qu’ils se chamaillent entre eux via leurs revues scientifiques ou leur congrès… nous voulons juste une action politique concertée et qu’une vraie prévention des risques sanitaires soit mise en place dès aujourd’hui… et je ne dis pas qu’il ne fallait pas confiner mais ne pas le faire de cette façon molle et incompréhensible pour beaucoup… c’est à dire qu’il fallait suivre les exemples des autres pays, mettre le paquet sur les masques et les tests… mais ce n’est pas ce qui a été fait… et qui n’est pas fait encore aujourd’hui…

      4. Comment la Chine s’assure le contrôle des institutions internationales : la subordination récente de multiples instances par Pékin
        Première partie d’une série de quatre articles dans lesquels Antoine Brunet présente la pénétration des grandes institutions internationales qu’a opérée la Chine après la crise de 2008.

        « Il n’était pas besoin d’attendre la déclaration du président Trump le 8 avril dernier pour établir ce qui est ma propre conviction depuis environ 10 ans : la Chine a la volonté et la capacité de contrôler et d’instrumentaliser en sa faveur les principales institutions internationales. Cette offensive de la Chine en direction des grandes institutions internationales est même à l’évidence un des axes de la montée en puissance géopolitique que la Chine a entreprise méthodiquement depuis 1990. »
        https://www.atlantico.fr/decryptage/3589275/comment-la-chine-s-assure-le-controle-des-institutions-internationales–la-subordination-recente-de-multiples-instances-par-pekin-antoine-brunet

      5. @ Dundee,
        Alexis Toulet présente des arguments contre le Pr. Raoult et des faits, ses déclarations.

        Pourquoi n’argumentez-vous pas aussi sur ces faits ?

      6. « En général, il me paraît plus judicieux d’écouter ceux qui ont réussi  »

        Comme un expert en maladies infectieuses reconnu à l’international et au top de la fiabilité ? Le Dr Raoult (en haut à droite du tableau…)

        Expertise in Communicable Diseases: Worldwide Based on 18,658 articles published since 2010
        In each column, black bars show the relative amount of expertise for each place or person. Longer is better. For example, D Raoult is the top-rated expert in Communicable Diseases in the world. Past data are available.
        http://expertscape.com/ex/infectious+diseases

      7. Dr Raoult, qui a précisé , en toute transparence, lors d’une interwiew récente, pourquoi il n’avait pas dramatisé à outrance le début d’épidémie de Sars cov2, compte tenu de ce qu’il connait au sujet de ces pandémies et de ces virus, sans pour autant dire qu’elles sont inoffensives , mais bien par ce que nous avions les moyens efficaces de la soigner, nuance !

      8. @Dundee
        Méfiez-vous de l’évaluation internationale des chercheurs basée sur le nombre d’articles publiés ainsi que sur le nombre de leurs citations dans d’autres ouvrages. Evaluation quantitative et non pas qualitative. Par ailleurs, il est fréquent qu’une seule et unique étude soit publiée des dizaines de fois dans des de revues différentes en modifiant titre et mise en forme. Y’en a qui savent y faire. A la décharge des chercheurs, c’est parfois le système qui encourage. Après avoir publié un bon bouquin, on leur demande de participer à des colloques et de publier sur la même thématique, en tant que spécialiste reconnu. Cela peut durer facilement dix ans sans trop se fatiguer. Certains adeptes de la course de fond arrivent à bâtir une carrière complète comme ça avec en prime un poste pépère au Collège de France et des animations gentiment rémunérées sur les bateaux de croisière pour clientèle CSP+

        1. A l’inverse, ceux qui préfèrent innover en de multiples endroits, sont classés … « inclassables » au grand soulagement général 😀 …

      9. @ Dundee
        « Comme un expert en maladies infectieuses reconnu à l’international et au top de la fiabilité ? Le Dr Raoult (en haut à droite du tableau…) »

        Le lien que vous citez est basé sur le nombre de publications. Sans facteur qualitatif.

        S’agissant des deux erreurs majeures de Raoult en février, elles font partie de l’historique Internet, et il n’a pas fallu longtemps pour qu’il soit démenti par la réalité.

        De même, la performance majeure de Drosten fait partie de l’historique.

        Leur crédibilité relative sur le sujet du coronavirus en découle évidemment – sans même parler des fautes des « études » Raoult sur l’hydroxychloroquine et le coronavirus conduisant à créer l’apparence d’un effet thérapeutique qui n’y est pas.

      10. @ Dundee,
        Personne ne remet en cause les qualités du Pr. Raoult dans son domaine d’expertise mais il a outrepassé son rôle en s’appuyant sur cette reconnaissance scientifique internationale pour dire des inexactitudes aux lourdes conséquences
        Vous en citez une qui signifie implicitement « on savait pas vraiment mais j’ai causé quand même » et aussi par exemple en parlant de maladie pulmonaire alors que le covid-19 est bien plus que cela. C’est donc un bien piètre épidémiologiste.
        Il prétend qu’on sait le soigner, il dit que tout ira bien etc.
        Il fait des déclarations non fondées qui si elles étaient suivies coûteraient des vies : c’est criminel.

      11. @ Arkao et @ Alexis Toulet,
        Je comprends l’argument sur la quantité de publications ne signifiant pas obligatoirement qualité du chercheur (Timiota nous éclairera sur ce point), et je sais que des professeurs peu créatifs vivent sur leurs acquis, sont des carriéristes ─ je suis complet désaccord avec le jugement d’Arkao sur le Collège de France, aréopage admirable ─, mais il est sûr que certains grands scientifiques deviennent des hommes de pouvoir (il en est sans doute un exemple).
        Donc je maintiens au vu des informations disponibles que D. Raoult est un expert reconnu et qui a produit des travaux importants. Je peux même admettre qu’il mène son paquebot médical marseillais avec efficacité, craint mais admiré.
        Ce serait une erreur que de le disqualifier ainsi comme chercheur. À titre d’exemple, on peut prendre les cas de L. Montagnier ou de C. Allègre : ils ont été reconnus dans leurs domaines pour de très bonnes raisons et ensuite ils ont dérivé vers le domaine « je-sais-tout-sur-tout-car- je-suis-un-génie ». Ils s’autorisent à partir de leurs succès passés à dire de grosses c***s : Allègre comme climatosceptique (comme Raoult qui persiste et signe, preuve de son étroitesse d’esprit) ou Montagnier qui devient pathétique.

      12. Pourtant les chiffres sont là : 25000 morts sur une population confinée tardivement pour le covid Vs 14400 sur une population à risque habituée et vaccinée (ça vaut au moins un confinement surtout vu comment il est respecté…) pour la grippe en 2017/2018. Qu’on le veuille ou non on est sur le même ordre de grandeur. On ne peut pas dire que covid soit une gripette mais c’est tout au plus une super-grippe et on est très loin de saloperies du genre Ebola, d’autant plus que les pays qui ont su l’anticiper sont très loin d’avoir de tels chiffres . Les 25000 qui y ont laissé leur peau ne sont pas négligeables et je ne dis pas qu’il ne fallait pas confiner mais les 14000 d’il y a deux ans ne l’étaient pas plus pour autant. C’est simplement à ça que s’en tient Raoult, aux données brutes. Ses interrogations sur les séquelles que la maladie pourrait laisser devrait être ce qui retient notre attention à ce jour parce que là il peut y avoir une mortalité à retardement ou des handicaps persistants même sur des porteurs qui semblent aujourd’hui sains. Au lieu de ça on est encore et toujours dans la psychose… Quand a ceux qui depuis leur fauteuil traitent de criminel un mec qui passe son temps à traiter des malades et obtient au moins d’aussi bons résultats que les autres c’est carrément de l’hystérie.

      13. « Raoult sur l’hydroxychloroquine et le coronavirus conduisant à créer l’apparence d’un effet thérapeutique qui n’y est pas. »

        Vraiment ? A ce tire, cela fait beaucoup de scientifiques, y compris des médecins et du personnel soignant très français celui-là et en hosto durant la crise sanitaire actuelle, qui en ont pris à titre prophylactique, ou bien pour se soigner comme ces médecins infectés au covid qui sur les plateaux de Tv ont déclaré être guéri mais s’être soigné avec de l’hydroxy (ah ben après ils ont avoué que comme c’était devenu pécho, une fois guéris, ils avaient arrété….mwarf), qui sont des vrais incompétents ie des « criminels » : les médecins et les scientifiques italiens, idem pour les sénégalais.

        Et l’Etat et l’ANSM et l’AMM qui ont laissé en vente libre depuis plus de 40 ans le plaquenil et l’hydroxy, soudainement déclarés toxiques pas criminels ? Non ? All^le cerveau ? Rhooo comme vous y allez ?

        Ah ? Sur ça fait beaucoup de monde . Et c’emains là que vous irez vous faire soignez ? Par ces criminels ayant enfreint la doxa en ingérant une molécule toxique ? Naaan. Vous avez déjà bossé en hosto ie en CHU ? Aux urgences ? Moi oui. Vous je sais que non rien qu’à vous lire !
        Mdrrr

      14. @J Seignan

        Il n’a rien outrepassé, c’est son boulot, au contraire, il est dans son élément !

        Criminel ?
        En voilà un de criminel génocidaire, doublé d’un « incompétent » aux ordres de Xi , et depuis le début ! Et cela ne vous interroge pas ? Mais célafoteu à raoult ….mwarf

        Dr. Tedros Adhanom One of WHO Director General Finalist is an Individual Suspected of a Crime Against Humanity
        https://ecadforum.com/2017/04/23/dr-tedros-adhanom-is-an-individual-suspected-of-a-crime-against-humanity/

        J’ai réagi à ce que dit A. Toulet et exprimé mes divergences de point de vue. Les avez-vous lues ? Entendez-vous seulement un avis divergent du vôtre ? Non ? Alors, relisez mes réponses auxquelles vous ne réagissez pas, sauf à me renvoyer vers ce que dit A Toulet. Ce qui n’est pas une réponse.

        @Arkao

        Ah ben ça alors ? Y fô pas croire tout ce qu’on lit et yakafôkon. Exact ! C’est à ce titre que je répond en parlant entre autres, d’un génocidairedoublé d’un incompétant à la t^te de l’OMS,
        et en sourçant , cela vous aurait-‘il échappé ?
        Dont acte : avez-vous des informations et des arguments aussi sourcés que les miens à fournir pour étayer votre propos ?

      15. @Dundee
        Ne vous fachez pas, c’était juste pour rappeler qu’une bibliographie longue comme le bras n’est pas forcément gage de compétences exceptionnelles. Sur Raoult en particulier, je m’en fout un peu en fait.

      16. arkao
        5 MAI 2020 À 17 H 56 MIN
        « Ne vous fachez pas, c’était juste pour rappeler qu’une bibliographie longue comme le bras n’est pas forcément gage de compétences exceptionnelles. »

        Je ne suis pas fâchée, que nenni Arkao, et m^me en accord avec ce que vous dites. 😉

      17. @Dundee Ecadforum est édité par Dagim ? depuis Vancouver sur un serveur à San Francisco
        Une petite explication de cette accusation est commentée sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Tedros_Adhanom_Ghebreyesus
        Et même si ce que cette accusation recouvre était vrai, celà ne ferait que confirmer son adéquation pour le poste, pour sa sensibilité à l’économie et au tourisme.
        Manifestement c’est un politicien qui sait faire des retours d’ascenseur et a sûrement été assez rassurant au départ pour les Etats-Unis, qui sont peut-être déçus depuis.
        On y trouve aussi :
        « Début février 2020, il avait en effet déclaré qu’il n’était pas nécessaire que le monde prenne des mesures qui « interfèrent inutilement avec les voyages et le commerce internationaux », comme les restrictions de déplacement. »
        C’est tout à fait les orientations préconisées par Bill Gates dans ses opérations de Lobbying ciblées d’octobre 2019.

      18. @Dup
        M’enfin les +568% de mortalité dans la période de crise à Bergamo, on ne les a pas inventés !
        Ceux qui hélas sont passés juste avant le confinement ont payé le prix fort.
        Et nous on arriverait après et on dirait « c’est pas si grave » après deux mois (pas 2 semaines) d’isolement.
        Vous pouvez déposer un brevet sur le mixte d’oeillères et de lunettes que vous avez mis entre vous et les faits ?
        Certes des pays comme l’Allemagne nous interroge, idem le Portugal etc.
        Mais seules deux grippes dans les 150 ans passées (1918-1920 et sans doute 1957 si je dis pas de bêtise) ont produit des pics de mortalités pareils, en des temps où l’espérance de vie était 35 ou 15 ans plus faible qu’aujourd’hui.

        Vous voulez le beurre de l’espérance de vie, l’argent du beurre qu’on vous soigne aux urgences quand ça va pas, et le sourire de la crémière en pouvant se dire qu’il valait bien mieux jouer « mollo » en terme de confinement, parce que, oui c’était plus agréable pour 98% des gens, mais juste dangereusement mortel pour 2% (30% des 2%, si vous suivez).

      19. @Ruiz

        merci pour cette info, je n’ai pas remonté la source jusqu’au serveur, mdrr 😉

        Gates, ah, encore lui ? Décidément…
        Pour quel montant finance-t’il, pardon offre t’il généreusement en kdo ses dollars à l’OMS, pour la bonne koz ? 🙂

    1. « Nous avons manqué de moyens de diagnostic à la hauteur de l’ampleur et de la rapidité de progression de l’épidémie : nombre insuffisant de tests, complexité initiale des prélèvements et de la réalisation technique de ces tests »

      Enquête ! Enquête ! Et traduction devant la justice pour ces vulgaires gniafrons.

      1. D’un autre coté on était tous au courant de l’état de délabrement de notre système de santé la grippe a fait près de 15000 morts en 2017 et on a tous vu les images des urgences débordées. On a tous vu les soignants se faire taper dessus par les flics pas plus tard que l’année dernière. Malgré cela et autres gilet jaunes etc, la Majorité silencieuse comme aiment à l’appeler ceux qui vivent sur la lâcheté du peuple elle est resté chez elle pour toutes les grandes manifs…. On a les politiques qu’on mérite, j’ai voté Macron au deuxième tour… La prochaine fois j’irais voter blanc et j’aurais bien mérité d’avoir lepen car je sais très bien que ce qu’il faut faire dans un cas comme celui là c’est bousiller l’urne…

      2. « car je sais très bien que ce qu’il faut faire dans un cas comme celui là c’est bousiller l’urne… »

        Pas faux, je plussoie, le problème c’est que ça n’y changera rien. 😉

      3. Dup,

        Ca va ? Quelle longue période de silence.

        T’as voté Macron au deuxième tour en 2017 ? SERIEUX ? Non tu déconnes, pas toi ?

        Les bras m’en tombent. Je ne t’en veux pas, c’est pas le truc, mais franchement, je suis très très déçu de la réalité du geste sur normalement la supériorité de l’analyse !

    2. Lucide, beaucoup plus que dans la conférence du 16 mars, constat des erreurs initiales, une bonne explication sur ce qui nous attends en France et de la difficulté des mois qui viennent, du degré d’approximation/impréparation, demi-mesures persistant malgré cette fois des masques, des tests …
      Peut-être ne faut il pas confondre traçage numérique auxiliaire et Intelligence Artificielle, même si celle-ci est devenue à la mode dans le grand public. Toujours l’espoir d’un vaccin, et quelques tentations de s’adosser à une immunité de groupe, sans aucune estimation de son coût en terme de victimes.

  2. C’est malheureux à dire mais c’est peut être ce qui permettra un reveil brutal aux pro Trump souvent deconnectés de la réalité. Encore aujourd’hui pour beaucoup c’est un hoax. Je crois que le pire qui serait encore plus dur pour eux c’est si les enfants sont les plus touchés.

    1. Pour « réveiller » les membres d’une secte, il faudra bien plus que cela.

      On verra bientôt fleurir les conspirations sur le nombre de morts qui sont un « fake » des médias et démocrates pour empêcher leur sauveur d’accomplir la mission de dieu sur terre. Dans le genre de Sandy Oaks avec Alex Jones. Rien ne les arrête, pas même les enfants, non.

      Si l’on veut qu’il n’y ait plus de pro-Trump, il faudrait que ce soit lui qui la choppe cette « petite gripette », et qu’elle lui fasse passer l’arme à gauche.

      1. Ce serait un coup des chinois, alors
        (pas de Poutine, lui aimerait bien « more Trump » pour mieux faire passer les pilules des oligarques qui veulent continuer leur course au fric, même privé de Courchevel)

      2. @ Julien, excellente idée mais sans oublier son VP horrible qui le remplacerait, certes sans son « talent » ! On pourrait en rêver pour Bolsonaro aussi.
        Mike Pence est un fanatique religieux (« protégé par Jésus ») et il a visité un hôpital sans masque… Je serais curieux de savoir comment se passent les réunions du gouvernement à la Maison blanche … pas de kisses, I guess…

        PS – les sectaires sont par nature non seulement insensibles à tout arguments rationnel mais de plus plus elles se renforcent même contredites. Je crois que ce fut signalé comme exemple par Paul Jorion. Mettons, par ex.,un gourou qui prévoit la fin du monde le 8 juin 1986 (= 8/6/86). Le 7 juin il dira aux survivants (ceux qui ne se sont pas suicidés et dont il n’a pas eu l’héritage) que ce sera sûr la prochaine fois.

      3. Si Trump passe l’arme plutôt à …droite, ses partisans diront qu’il a été empoisonné par des démocrates, des chinois, des russes, etc
        Trump veut relancer l’économie et … ses affaires par la même occasion mais il a bien confiné les membres de sa famille. pas fou Donald.

        Lorsque qu’aux USA les morts se compteront par centaines de milliers, cela se verra aux yeux de tous car tous auront été atteint dans leurs proches. Et je ne parle pas de la gestion des cadavres et de la saturation des différents services ad hoc. Là ce sera difficile d’inventer des histoires à dormir debout!

      4. Votre réponse revient à dire qu’on arrête pas démocratiquement un dirigeant délirant, un gourou de secte, etc. C’est assez tragique. Avec un appel à la violence. Celle du virus, sinon quoi . Attentat, 2e guerre mondiale ?

  3. C’est vrai que , tout en étant vigilant et lucide, on aimerait de temps en temps que le blog le plus optimiste du monde le soit un peu
    Annoncer la deuxième vague comme inévitable , comme une prophétie , au sein d’une communauté acquise à ce pessimisme ne fait effectivement pas avancer les choses
    Que faire pour l’éviter ?
    Chaque pays s’adapte en fonction de ses moyens et de sa culture , les américains dans leur ensemble , et depuis très , très longtemps préférant la liberté individuelle à la santé collective , les asiatiques privilégiant le collectif , les européens entre les deux , et au milieu de tout cela des pays plus riches, plus disciplinés comme l’Allemagne et la Corée s’en sortant mieux

    1. Il ne s’agit pas d’optimisme ni de pessimisme, qui sont tous deux des sentiments… humains. Il s’agit d’évaluer les conséquences les plus probables de la politique concrète des différents gouvernements.

      S’agissant des Etats-Unis, je crois que ces deux projections convergentes, y compris une interne au gouvernement et qui n’était pas supposée « fuiter », nous disent tout ce que nous avons besoin de savoir.

      S’agissant de la France, l’incompétence du gouvernement actuel est hélas confirmée par leurs décisions récentes. La tendance qui se confirme de plus en plus est à éviter le plus dur et surtout le plus politiquement délicat dans la stratégie de déconfinement, à suivre la ligne de plus grande pente en somme, et vogue la galère :

      1. L’avis du Conseil scientifique du 2 avril (1) listait dans les conditions préalables à un déconfinement réussi « de nouveaux outils numériques permettant de renforcer l’efficacité du contrôle sanitaire de l’épidémie », « des modalités d’isolement des cas et de leurs contacts adaptées au contexte personnel » et « une politique de contrôle aux frontières ». Conseils qu’il a répété dans son avis du 20 avril (2), appelant à « des équipes mobiles et des outils numériques pour un traçage efficace des contacts » ainsi qu’à « des lieux d’hébergement pour les personnes souffrant de formes bénignes de la maladie ».
      Aucun de ces éléments ne sera présent : application de traçage trop inquiétante pour certains politiques, donc on oublie, isolement des cas et des contacts seulement sur base volontaire, sinon on a l’air d’une dictature attention, pas de contrôle aux frontières nationales des citoyens des pays UE, Schengen ni du RU… et pas de contrôle aux frontières de l’UE non plus. Et on déconfine quand même

      2. Contre l’avis du Conseil scientifique, le gouvernement a décidé de rouvrir les écoles dès le 11 mai sur tout le territoire, et les collèges dans les départements « verts ». Prenant acte de cette décision qu’il ne lui appartient pas de remettre en cause, l’avis du Conseil scientifique du 24 avril (3) listait toute une série de conditions permettant au moins de limiter les risques que l’ouverture des écoles ne relance l’épidémie. Et ces conditions sont nombreuses, et impraticables dans la majorité des écoles concrètes, et l’ensemble certes fait assez « usine à gaz »…
      Rien d’étonnant à cela : si je vais voir mon médecin pour l’informer de ma décision de me jeter du premier étage – c’est que je crois à ma chance, vous voyez ! – et s’il constate qu’il ne peut me faire changer d’avis, il me conseillera probablement tout un tas de choses pour me protéger « Enveloppez vous dans un matelas » etc. Une usine à gaz, sans doute.
      La solution, alors ? Eh bien on oublie tout ça, et on saute, voyons !

      Écoutant telle émission de débats à une heure de grande écoute, lisant telle gazette, je suis frappé de l’attitude générale des commentateurs qui agissent comme si toute cette affaire était une question seulement politique. Il s’agirait de faire confiance ou non au gouvernement, d’être optimiste ou pessimiste, de gauche ou de droite, conscient des nécessités économiques ou aveugle, décidé à la liberté ou prêt à la servitude… On spécule sur les dissensions entre président et premier ministre. On suppute les risques pour Edouard Philippe d’être remplacé à la rentrée.

      Le plus clair de ces commentateurs oublient que le juge de paix, celui qui tranchera, n’a que faire de nos opinions, de notre état d’esprit, de notre philosophie ni de nos spéculations et jeux politiques. Le juge de paix est le virus, il n’est pas humain, et en un sens il n’est même pas vivant.

      Il appartient à la réalité, tout simplement. Et beaucoup trop de gens, surtout parmi ceux qui causent dans les micros, me semblent manquer de considération pour la réalité. Manquer de cette humilité épistémologique qui est justement au cœur de la démarche scientifique.

      Ce n’est pas seulement le gouvernement, en fait. Et tous les gouvernements ne sont pas sur un pied d’égalité. Angela Merkel par exemple pouvait qualifier les discussions des dirigeants de son parti sur un relâchement plus rapide de Öffnungsdiskussions-Orgien (4) c’est-à-dire orgies de bavardages sur la réouverture – est-ce parce qu’elle justement a une formation scientifique plutôt que lettres ou droit, d’où un plus grand respect pour la réalité ? Giuseppe Conte a décidé de garder i bambini a casa tous les enfants à la maison jusqu’en septembre – est-ce parce qu’il a davantage appris des souffrances de son pays, notamment une dose de respect pour la réalité ?

      Même si beaucoup de gens préfèrent leurs désirs aux réalités, le gouvernement est défaillant dans son rôle qui devrait justement être de tenir compte des réalités – plutôt que des désirs et des rêves – pour concevoir une stratégie réaliste face au virus. Quitte à la défendre devant une population initialement sceptique. Confrontés au désastre de la mi-mars résultat de leur incurie des semaines précédentes, ils s’étaient clairement améliorés. Mais maintenant, c’est comme si le naturel revenait au galop…

      (1) https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_conseil_scientifique_2_avril_2020.pdf
      (2) https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_conseil_scientifique_20_avril_2020.pdf
      (3) https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/note_enfants_ecoles_environnements_familiaux_24_avri_2020.pdf
      (4) https://www.theeuropean.de/ansgar-graw/merkel-und-die-eroeffnungsdiskussions-orgie/

      1. « Le plus clair de ces commentateurs oublient que le juge de paix, celui qui tranchera, n’a que faire de nos opinions, de notre état d’esprit, de notre philosophie ni de nos spéculations et jeux politiques. Le juge de paix est le virus, il n’est pas humain, et en un sens il n’est même pas vivant. »

        Peut-être sont-ils conscients de leur incapacité à prendre en compte les aspects scientifiques de la question, aspects qui de toutes façons ne les intéressent pas vraiment.

        La réciproque est que ceux qui considerent comme allant de soi que l’aspect scientifique des choses doit être pris en compte ont tendance à ignorer qu’une telle attitude n’est pas la règle mais l’exception (la plupart des gens suivent l’opinion générale sans trop chercher à en savoir plus.)

    2. La liberté individuelle des américains se mesure à l’épaisseur de leur portefeuille…. qui va dégringoler.
      Soyons optimiste ça les fera peut-être réagir

    3. Dire qu’on va tous au tapis n’a aussi pas l’air de faire  » avancer les choses » et pourtant on y va alors au lieu de ne Rien dire ( parce que bon dire  » tout le monde grandit à son rythme et puis on fait avec » c’est ne rien dire)
      c’est bien d’être lucide ça engage à l’action vertueuse voyez.

  4. Je suis saoulé de toutes cette inflation de commentaires, d’articles, d’avis de plaintes, de craintes, de jérémiades, de « on m’a pas dit que », j’attends les consignes. Etc etc.
    SAOULÉ DE CETTE LOGORRHÉE !
    Je retourne prendre l’air et le ciel bleu sans traînées anthropiques.

      1. Ouais ben c’est chez Vinatis alors parce que moi je peux vous dire que les chais sont pleins et que pas une goutte ne part même « le bon » : médaillé etc… Les courtiers ne se donnent même plus la peine de chercher des vendeurs. Le gros de la production européenne risque bien de partir a faire du gel hydroalcoolique… Coluche nous avait bien donné la solution pour éponger l’excédent mais par temps de santé Reine ya peu de chance que le pinard devienne obligatoire…
        Ps : ça fait plaisir de vous lire à nouveau ici, j’avais craint le pire.

      2. Ça doit être parce que c’est du vin espagnol , et qu’on se défie des bousilleur d’urnes .

        Ça me fait plaisir que ça vous fasse plaisir, mais tout ça est bien fragile .

    1. @ Arnaud Castex,
      On peut vous comprendre.
      En tout cas si vous arrêtez vos propres commentaires ça fera une petite goutte de logorrhée en moins !

      1. @ Arnaud Castex, cette petite méchanceté lancée et que je pourrais pareillement m’appliquer à moi-même (la logorrhée ça me connaît) , je trouvais très bien d’avoir copié l’article du Monde.
        Désolé pour la « chamaillerie », camarade 🙂

  5. Sur le Net on voit beaucoup de vidéos et autres infos.
    On y voit par exemple le Pr. O (optimiste) qui nous explique (fort de sa spécialité) que tout va rentre dans l’ordre comme d’habitude pour ce genre d’épidémie et le Pr. P (pessimiste) qui est également un spécialiste nous dire qu’il y aura une seconde vague…
    Pauvres humains ; nous aimerions mieux croire le Pr. O, alors comment trancher ?
    Il suffit d’écouter plus attentivement les assertions du Pr. O. Il explique ainsi que confinés ou pas, on a exactement à la fin le même nombre de morts. Des faits et du bon sens démolissent cette assertion fausse, les rappeler serait inutile car cela a déjà été expliqué sur ce blog.
    Juste pour le cas de la Suède, on pourrait penser malignement que leur apparent « succès » repose sur l’acceptation de la morts des vieux et des immigrés récents. Et bien sûr je dis « apparent » car les chiffres comparés aux autres pays nordiques sont tristement éclairants. Ah que les faits sont durs !

    1. « confinés ou pas, on a exactement à la fin le même nombre de morts. Des faits et du bon sens démolissent cette assertion fausse, »
      Permettez de ne pas partager ce point de vue.
      Si la fin est bien l’immunité de groupe (pas de traitement, pas de vaccin), cette assertion me semble raisonnable, même si celà heurte le bon sens de certains.
      Si un traitement (même partiel) apparaît ou un vacccin devient disponible pour tous, alors le confinement peut avoir permis d’attendre, comme des mesures de détection, traçage, isolement qui elles permettent un moindre impact sur l’économie.

      1. @ Ruiz,
        Libre à vous de ne pas partager mon point de vue.
        Des simples considérations sur l’évolution de l’épidémie en France prouvent qu’en effet le confinement a sauvé plus de 60 000 vies : comparaison possible donc. Les comparasions faites par A. Toulet en tout début pour comparer Chine et Italie sont irréfutables pour voir ce qui aurait dû être fait, basé sur des faits.
        L’immunité de groupe est impossible à atteindre et c’est bien le point fondamental à comprendre : une fin impossible car inacceptable.
        Elle signifierait tout simplement des centaines de milliers de morts pour un pays comme la France (et « malheureusement » pas que des > 65 ans). Lire aussi le billet d’A. Toulet sur les USA et le criminel qui les dirige vers un cataclysme.
        Ou alors il faudrait faire signer à chaque Français une attestation du type : euthanasie rapide chez soi sans passage à l’hôpital.
        Cela dit il est vrai que le confinement est la solution par défaut car elle a fait gagner du temps : il aurait mieux valu imiter l’Allemagne ou la Corée. Mais on ne devrait pas déjà y mettre fin, au moins pour les écoles.

        Enfin je reprendrai les mots de Paul Jorion dans son billet « scoop » :
        «les nombreux États qui s’apprêtent à lever le confinement sur leur territoire ne le font pour aucune raison qui aurait le moindre sens sur le plan épidémiologique mais uniquement parce que leurs citoyens en ont marre.»

      2. Nos dirigeants nous ont habitué à prendre de mauvaises décisions pour soit disant de bonnes raisons, pour une fois ils pourraient bien faire le contraire, l’erreur est humaine. Comme dirais Todd seul Alain Minc a réussi l’exploit de se tromper dans 100% des cas, je sais bien que Macron est son poulain mais arrivera t il a égaler le maître???

      3. Le confinement n’a pas sauvé 60000 vies tant qu’on est pas déconfiné… Si au déconfinement on a pas une deuxième vague c’est que l’épidémie se sera éteinte naturellement par saisonalité ou autre, comme le dit Raoult, sinon vos 60000 ne perdent rien pour attendre et la oui on pourra parler d’autre chose qu’une super-grippe et vous pourrez jubiler en disant j’avais raison et ça nous fera une belle jambe. CQFD
        Votre aplomb à asséner des craintes n’en fait pas des vérités pour autant. Pretez au moins attention une fois à ce que dit Raoult, on peut aussi mourrir de peur….

      4. @DUP :

        Moi je suis prêt à continuer le confinement , et j’en ai envoyé la preuve à Paul Jorion récemment .

    2. Juste pour le cas de la France, on pourrait penser malignement que leur apparent « succès » repose sur le confinement. Et bien sûr je dis « apparent » car les chiffres comparés aux pays voisins n’ayant pas confiné totalement sont tristement éclairants (Allemagne, Suisse, G.-D. de Luxembourg).
      Ah que les faits sont durs!
      Quant à la Suède, attendons de voir s’il y a immunité de groupe ou pas, s’il y a une seconde vague ou pas, avant de la comparer aux états voisins.

      1. @ Siorac,
        Eh oui les faits sont durs ! Mais la question est surtout de définir ce qu’on appelle des faits.
        Juste un exemple pour ce qui et d’un confinement strict ou pas : en Allemagne un pays s’appelle la Bavière. Mais je vous accorde que généralement l’Allemagne a bien mieux agi, à ce jour, et en excluant ce que craint A. Merkel, une seconde vague.
        La Suède ? Oui attendons de voir et nous considéreront des faits : des stats.
        Dans Le Monde un article avait pour titre  » Les morts invisibles du corana virus [dans le monde entier]. Très instructif sur ce que sont des « faits ».
        Les morts de la peste bubonique sont plus difficiles à dissimuler…

      2. Pour la Suède pas de seconde vague c’est certain vu qu’y pas eu de confinement, ce sera tout au plus une première vague par définition 😉

      3. C’est aussi un peu de notre faute, les chiffres et l’état de saturation des hopitaux lors de l’épidémie de grippe de 2017/2018 auraient du nous faire réagir bien plus.

    3. @ Dup,
      Votre aplomb pour dire des choses sans vraiment les comprendre dépasse largement le mien sur mes craintes.
      Les 60.000 vies épargnées sont une estimation comparative basée sur une modélisation : sans confinement, elles se seraient ajoutées à celles que nous subissons déjà. Les mêmes modèles qui permettaient de voir par exemple une « avance » d’une semaine de l’Italie / à la France et parfaitement vérifiés.

      C’est à se demander si les thuriféraires de Raoult ne le sont pas tout simplement par une certaine étourderie pour le dire aimablement…

      Non, je ne jubilerai jamais devant une augmentation des morts : comme vous j’ai une famille avec tous les âges de 2 ans à 89 ans. Je ne vous permets pas d’employer ce terme à mon égard : trouillard (à vos yeux), oui, cynique, non.

  6. Si on prend un peut de recul, on s’aperçoit surtout que la situation est lié au modèle économique.
    L’usage de monnaie impose la rotation monétaire, et la rotation monétaire de plus en plus vite.
    Et la ramification des impératifs nocifs liés à l’usage de monnaie ne s’arrêtent pas là ! (dont un moyen de propagation du virus lorsque cette monnaie est physique.)
    Nous avons encore un peu de « temps » pour réfléchir à un système postmonétaire, après, ce sera probablement le chaos qui empêche toute réflexion pausée et équilibrée.
    Informez-vous. Même monsieur Jorion a abordé le sujet (même s’il reste « prudent » 😉 )

  7. D’accord avec « Jeff », la peur est mauvaise conseillère !
    D’accord aussi avec… je sais plus qui : exprès ou pas ce gouvernement (Macron en tête com’d’hab’) se sert de « l’effet de choc » pour paniquer les populations et les manipuler à volonté.

    Mais, bien que ça ne soit pas une guerre (farceur, va !), c’est quand même une vraie pandémie, une saloperie dont il faut se garder.
    ,
    En ce qui me concerne ( on fait ce qu’on peut ) j’essaye de convaincre (même de loin) mes petits-enfants, et mes enfants bien évidemment, de pas retourner bosser, de pas retourner à l’école, et de faire très attention !

    C’est prouvé, ce ne sont pas ces gens qui font semblant de gouverner qui résoudront quoi que ce soit > si on veut passer à travers il faut nous retrousser les manches…
    Tout seuls, comme des grands…
    Désobéissance civile donc, pour pas tomber dans leurs pièges.

    Mais, probablement, quelque chose comme une « économie » de guerre, au sens où il va bien falloir tenir et au moins nous nourrir…
    Les uns les autres…

    En attendant mieux, un peu prisonnier par mon âge et ma santé, je regarde les fleurs, je mange nos patates, nos fèves et nos poireaux (les tomates seront pour plus tard).
    J’ai de la chance, c’est bien vrai !
    Et, en plus, je me nourri abondamment du blog de Paul Jorion !
    C’est grave, docteur ?
    🙂

  8. Laisser faire le marché est tendance aux US.
    Révélateur jusqu’à la caricature, là.
    Mais braver la mort à ce stade relève d’une vraie folie transgressive en proie au délire, des accointances déjà pointées ici, « Figures de l’histoire ».
    https://www.pauljorion.com/blog/wp-content/uploads/money-money2-1.jpg
    Un Néron d’Amérique qui se saborderait avec son peuple … irréversible comme une tragédie.
    Amérique qui par ailleurs veut repousser les limites de la vie.
    Terre de contrastes.

    Oui, on reste pantois.

    1. US ? c’est la grève des loyers à New-York, entre autres…

      Avec la crise du coronavirus, des Américains dans l’incapacité de payer leur loyer
      http://www.rfi.fr/fr/am%C3%A9riques/20200402-coronavirus-millions-d-am%C3%A9ricains-l-incapacit%C3%A9-payer-leur-loyer

      États-Unis. Des milliers de New-Yorkais observent une «?grève des loyers?»
      « Quelque 12?000 locataires ont participé à une grève des loyers à New-York. Des actions similaires sont prévues dans d’autres États américains, qui n’avaient pas connu un tel mouvement de locataires depuis la crise des années 30. »
      https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/etats-unis-des-milliers-de-new-yorkais-observent-une-greve-des-loyers-6822804

      1. Les propriétaires de tous ordres sont loin d’être des philanthropes, il est hors de question qu’ils perdent cette source de revenus, donc nous allons assez rapidement assister à ce qui a été décrit et exposé dans le film très dur « 99 Homes » de Ramin Bahrani, bon courage à tous ces locataires…

  9. J’ai de bons amis aux US. Des lucides. Le dernier que j’ai contacté (la semaine dernière) me disait qu’il ne trouvait pas de PQ, de légumes dans les rayons et que les prix augmentaient de manière affolante, même les masques atteignent 300$ le lot ( m’a pas dit le nombre ). C’était des nouvelles déjà très inquiétantes.
    Et je ne peux pas faire grand chose pour eux, même pas d’avion, inutile de leur envoyer quoique ce soit sans que cela soit détourné.

    J’espère que les américains vont se réveiller. On peut penser qu’ils le feront car c’est dans leur intérêt, le notre accessoirement.
    Probablement dans la douleur initialement, ils déploieront leur méthode rouleau compresseur habituelle
    Après ils règlerons leur problème politique comme nous enfin j’espère.

    Les gestes barrières certes, le comportement certes, mais jusqu’à quel point ?
    Plus que jamais c’est la gratuité de l’indispensable de Paul Jorion qui se révèle être la solution à cette crise.
    L’effort économique doit se concentrer sur la santé, l’alimentation, la sécurité des personnes, etc …
    Quel est l’interêt de relancer une machine économique dont les produits sont inutiles ? devra t-on consommer plus
    pour rattraper la fichue croissance, comme si manger doit 3 fois plus que maintenant nous serait possible ?
    Faudrait avoir un sacré estomac !

  10. @ Julien Alexandre : Votre réponse revient à dire qu’on arrête pas démocratiquement un dirigeant délirant, un gourou de secte, etc. C’est assez tragique. Avec un appel à la violence. Celle du virus, sinon quoi . Attentat, 2e guerre mondiale ?

    1. M’est avis que ça le dérangerai pas non plus que Méluche y passe aussi, c’est ça l’extrême centre 🙂

    2. @ chabian,
      ben, on a manqué une immense occasion le 20 juillet 1944, non ? Combien de morts en moins, combien de Juifs sauvés ?
      Où est le problème de dire ça ? Où est la violence ? Celle d’un fou qui encourage des hommes armés qui ont envahi le capitole du Michigan ou de ceux qui la subissent ?

      1. Combien de morts et de juifs sauvés ? La mort de Hitler aurait-elle grippé la machine, lentement ou rapidement ? On ne peut le savoir. Souvent un attentat n’a pas les effets attendus, faute de rapport de force ! Or ici on est en démocratie et un président peut être destitué. Et là aussi, la vraie question porte sur le rapport de force.
        Et puis, s’il faut passer par cela, on ne le fait pas savoir. On s’organise clandestinement. Ici, en fait, on ne fait que parler, et je vois que la liste de souhaits s’allonge. Gratuitement.

  11. Par rapport au déni de certains au début du fil et à cette idée que le confinement va déboucher sur des morts économiques, je crois utile de rappeler que les grands secteurs de l’aviation et du tourisme se sont arrêtés, pour stopper la transmission aux frontières. Dans une certaine mesure aussi, la construction automobile. Et leur fermeture a un impact important économiquement, plus que la survie du commerce local ou national. Sans parler de la crise du prix du pétrole et de la crise boursière, elles aussi antérieures au confinement. Si ces grandes compagnies ou ces secteurs font faillite, des banques plongeront. Tout cela sans que le confinement national ne soit la cause.
    Par rapport à l’énervement de certains sur ces discussions, j’y vois l’indication de notre état de santé mentale à tous. La désocialisation nous a tous laissés en perte de repères. Et cette faiblesse mentale nous joue des tours. Cela pourrait donner des réactions politiques incohérentes.
    (mon précedent message @julien alexandre est un doublon (à supprimer) déjà visible plus haut)

    1. Dans un premier temps , on peut boire les excédents de DUP , ça lui rendra service .

    2. @ chabian,
      D’abord je souligne que je lis et que j’apprécie vos commentaires auxquels j’adhère, avec des nuances parfois.
      Vous nous dites ici que certains auraient un déni par rapport aux morts induits par la crise : je n’en fais pas partie, il faut ne rien comprendre pour l’ignorer. Nous sommes, je me répète, dans des apories type peste et choléra.
      Vous évoquez l’état de santé mentale en disant un peu hypocritement « à tous » mais on devine que vous êtes bien au-dessus de tous ces « énervements ». C’est déplaisant, implicitement vous êtes un donneur de leçons.

      Quant à votre précédent commentaire sur les effets d’un attentat, je vous laisse à vos supputations, je garde les miennes. C’est bizarre de penser qu’il faudrait des pensées secrètes. Le seul point est que la violence politique peut être légitime à mes yeux quand elle est une auto-défense. Je ne renierai jamais Robespierre ─ même si de mon Aventin, (pardon traversin), je déplore les excès de la Terreur.

    3. Chabian une réaction politique paraîtra forcément incohérente Si elle essaye de répondre efficacement aux problèmes donnés. Arrêtez d’avoir peur.

      1. Pour sortir du cadre c’est forcé et même que parfois l’incohérence on appelle ça du courage, dans le respect de notre devise nationale. Avec Trump Bolso, les fachos de l’est et je ne sais qui c’est trop tôt pour l’altermondialisme, ou l’Inter-nationalisme.

  12. Projected death per day : la superposition de la modélisation et des cas réels sur le graphique intrigue, n’y a t il pas sous-sestimation manifeste du modèle d’un facteur 2 au moins ? Optimiste ?

    Les Etats Unis c’est 5 fois la France donc 30 000 x5 = 150 000 !

  13. Sommes-nous plus malins, plus lucides, collectivement plus conscients de l’intérêt collectif… que les Américains ? Ce n’est pas impossible.
    Le virus se transmet de la même façon chez eux que chez nous mais ils ont plus de gros et d’obèses que nous et ils devraient donc avoir plus de décès que nous, proportionnellement, et puis ils ont réagi, d’un état à l’autre, d’une ville à l’autre, en ordre très dispersé. et cela aussi aura des répercussions sévères sur le nombre de personnes contaminés et le nombre de morts.
    Trump veut sonner le déconfinement sans avoir jamais véritablement organisé de confinement. ça risque en effet de très mal se passer.

    Mais chez nous, où il me semble qu’à peu près tout le monde a compris les divers aspects de la situation et de sa gravité, où le confinement a évité aux hôpitaux de sombrer, il nous faut, comme déjà dit, sans abandonner la prudence la plus extrême, relancer l’activité, je le crois intimement, pour limiter autant que faire se peut la catastrophe économique et sociale.

    L’appel du premier ministre à la bonne volonté sonne mal malheureusement, au milieu de la cacophonie gouvernementale et présidentielle, mais c’est bien de cela qu’il s’agit. Faisons montre de bonne volonté et remettons-nous progressivement et prudemment au travail. L’avenir en dépend.

    Il y aura encore des morts, nous devrons vivre avec le virus encore longtemps, alors faisons avec !

    1. On peut pas faire avec le virus mais sans les morts ?

      C’est chiant , parce qu’on nous annonce qu’il va falloir le supporter encore pas mal de temps , sans parler de ses petits frères à venir.
      Et comme il parait qu’on y perd dix ans d’espérance de vie , chaque fois qu’on est pluri-contaminé , on risque de tendre bientôt vers zéro .

      1. avec le virus mais sans les morts ?
        Oui pourquoi pas ! une approche approximative est de tenter l’immunité de groupe en confinant strictement (FFP2 + visière dehors, distanciation physique intra familiale) de manière obligatoire ou sur une base volontaire (après campagne psychologique intense au besoin), tous les plus de 65 ans et autres sujets médicalement à risque, (> 45 ans idéalement).
        L’idée est d’avoir les malades guéris sur 70% de la population sans les morts (en concentrant les contaminés sur les populations moins à risque).
        Mais après il n’y aura plus d’épidémie, mais si vous n’y êtes pas passé, vous pourrez toujours faire une mauvaise rencontre au coin de la rue.

    2. Dans une voiture pour laquelle on a le permis, il y a un accélérateur (bosser, produire, dégazer de l’entropie) et un frein (ça fait aussi de l’entropie ! un peu moins si freinage à récupération électrique/magnétique).
      Il est où le frein dans le « progressivement, prudemment » ? Dans le discours, OK; Dans quelle mesures concrètes et comment éviter un re-confinement fort ?

      William Dab (ex dir santé après la canicule de 2003) le disait très clairement : on ne s’explique pas le flux qui tarde à se tarir dans nos pays (contrairement aux îles à histoire simple ; Islande, Nlle Zélande). D’où l’utilité des équipes très humaines qui aideraient à faire une « anamnèse », un récit aux arrivant à l’hosto et à tracer intelligemment, a minima pour **comprendre** même pas pour confiner les suspects.
      Si on comprend, OK, on a le frein, je veux bien vous dire quelle accélération est raisonnable. Sinon, il faut 15 jours entre chaque petite étape, et des expérimentations pilotes par département, avec un large arsenal de solutions raisonnables (pas de médoc ou d’HCQ, je parle de choses ordinaires dans les « barrières ») qui soient ainsi testées (dont les hotels d’isolement) , de façon à « construire le frein ».

      Ce que voit Alexis Toulet, c’est qu’on ne sait que « construire l’accélérateur.

      Et tiens, cette logique est aussi celle de notre gaz préféré que nous partageons sur terre, sous la belle serre qu’il nous complète(*) : le CO2, ce magnifique composé qui aide les plantes à se fabriquer (avec une pointe d’azote et de phosphore).
      (*) Le principal GES reste H2O…(chut).

  14. Y’a encore du temps avant d’être (complètement) soufflé: à létalité équivalente rapportée à la population belge , il leur faudrait 230000 morts pour égaler la Belgique.. ce qui serait un score finalement honorable pour un pays notoirement plus obèse. on peut penser qu’ils iront plus loin structurellement, mais comme ils ont peut être confiné et distancié à un stade plus précoce, les jeux sont ouverts.

    Sachant que la Belgique compte exhaustivement bien, et que les états unis sous estiment un peu ils ne sont entre le tiers le demi ou le deux tiers du chemin …

    L’ordre de grandeur de 2/300000 est assez logique comme première approximation.

  15. Annule et remplace : Quelqu’un suit-il la chaine Telegram Corona Info Live, dont l’auteur semble bien informé. Si oui qu’en pensez vous ?

    RÉPONDRE

Les commentaires sont fermés.