Comment nos comportements européens traditionnels se retournent contre nous, par Jean-Baptiste Auxiètre

Nous, Européens (vivant aujourd’hui en Europe ou aux États-Unis), nous sommes toujours comportés en colonisateurs ou tout au moins dans un souci permanent d’expansion. Nous avons envahi le monde et certains de nos comportements nous y ont aidés. On peut évoquer anecdotiquement la bise ou trinquer à la bonne santé. Ce sont ces comportements et nos autres façons de vivre qui nous sont propres, qui nous ont permis d’envahir le monde en rendant malades les habitants indigènes des pays dans lesquels nous arrivions avec de veilles pratiques moyenâgeuse de partage des poisons. Si tu es mon ami, partage mes maladies, et tant mieux, tant pis, si tu en meurs… Ce sont ces habitudes qui nous trahissent aujourd’hui.

Aujourd’hui dans un monde fini, tous ces petits comportements, dont l’incapacité de porter un masque de façon correcte (on l’enlève, on le remet, on laisse le nez dehors, on le baisse « par politesse »), mais en fait globalement tout notre héritage de comportements en harmonie avec tout ce que l’on a appris auparavant et qui nous avait si bien réussi, signale aujourd’hui le crépuscule de notre civilisation.

Ce simple geste du port du masque, nous nous avérons incapables de le faire correctement, nous nous tripotons machinalement le visage, et tous les objets autour de nous, et ainsi de suite. Tout cela fait à ce point partie de nos automatismes que nous sommes incapables dans le contexte présent de nous adapter. Du coup nous nous retrouvons cette fois dans la position des Incas envahis et réduits à néant par une poignée d’Espagnols seulement : devant les Chinois, nous sommes aujourd’hui leurs Incas, dans un total désarroi.

Je n’ose imaginer le regard que porte un Chinois sur la manière dont nous portons le masque, ou plutôt nous empêtrons dans lui, à l’mage du fameux sparadrap du capitaine Haddock. Et le port du masque n’est encore qu’un des ingrédients indispensables dans la pandémie actuelle, puisque toute une série de mesures d’hygiène et de prophylaxie doivent être en réalité appliquées simultanément. Le port du masque, geste barrière, mais aussi barrière entre la survie et la disparition dans notre cas, inaccessible et inimaginable pour la plupart d’entre nous, signant notre fin.

Partager :

60 réflexions sur « Comment nos comportements européens traditionnels se retournent contre nous, par Jean-Baptiste Auxiètre »

  1. « Du coup nous nous retrouvons cette fois dans la position des Incas envahis et réduits à néant par une poignée d’Espagnols seulement : devant les Chinois, nous sommes aujourd’hui leurs Incas, dans un total désarroi. »

    Sérieux ? Pousser le bouchon un peu trop loin ça ne fait mordre le poisson pour autant. Ce texte c’est du plaisir narcissique pour se faire un peu peur, mais au fond on n’y croit même pas.

    1. Vous ne croyez pas a la réalité des chiffres ?
      Moi je vous vois ivre de rage et totalement incapable d assimiler la réalité !
      Nous sommes en pleine décadence !

  2. Ah… petite anecdote : mon épouse et moi-même allons régulièrement dans des épiceries asiatiques, tenues pour la plupart par des chinois (mais je ne saurais dire quelle région).
    Eh bien, nous portions le masque mais… aucun des 3 vendeurs, asiatiques chinois n’en portait ! (ne parlant quasiment pas le français, il ne s’agit donc pas de la 2ème ou 3ème génération)
    Bon, et alors ?
    Ne pas généraliser.
    Les japonais, ça oui, dans leur très très très grande majorité savent porter le masque naturellement et respecter les gestes barrières.
    Les chinois, naturellement, je n’en suis pas sûr.
    Sous la coupe d’un gouvernement très fort, alors peut-être oui. Comme nous le ferions aussi ???
    Mais franchement, sorti de leur pays, je les trouve très « latins » sous de nombreux aspects !
    (et je généralise moi aussi maintenant…)
    Par contre les chiffres japonais en pleine hausse me laissent perplexe. Quelle différence s’est-il produit pour que, avec le même suivi des règles, les chiffres s’envolent et forment une belle 2ème vague ? Encore que, pour un pays de 126 millions d’habitants et très dense, ce n’est pas non plus catastrophique.

    1. Porter le masque est-il un caractère héréditaire ou un caractère acquis ? Les Japonais ont-ils le gène du masque, qui manquerait aux Chinois ?

      Ou bien est-ce une question d’éducation ? De parents qui disent à leurs enfants : 1° si tu portes le masque, tu ne transmettras pas le virus aux autres, et 2° tu réduiras en bonus le risque de l’attraper toi-même, ce qui n’est pas à négliger non plus.

      1. De part mon expérience personnelle, c’est une question d’éducation.
        L’école primaire au Japon est extrêmement performante niveau savoir-vivre et savoir-être.
        Le masque au Japon est depuis toujours une façon de respecter les autres lorsqu’on est malade.
        Ou pour éviter d’avoir à se maquiller pour les femmes 😀

      2. et si on en faisait une question de bon sens ; sachant par avance que dans un wagon de métro se trouvent 3 personnes en phase contaminante de covid, sans que qui que se soit porte un masque – auriez vous envie de monter dans ce wagon ?
        ou alors ; sachant par avance que dans un wagon de métro se trouvent 3 personnes en phase contaminante de covid, mais que tout le monde porte un masque – auriez vous envie de monter dans ce wagon ?
        pour ma part, j’éviterais l’un comme l’autre … mais si vous vous racontez (et vous avez réussi à vous convaincre) que le masque vous protège, eh bien allez y !

      1. Oui, c’est pour cela que j’ai commencé par « petite anecdote » évidemment… 🙂
        Le texte généralise des comportements, associés à des peuples (ou des cultures), de façon un peu trop rigide à mon goût.

  3. Ce billet est débile.
    Il faut au moins lire des livres d’histoire avant d’énoncer de telles stupidités. La conquête des Amériques fut le seul cas où les virus jouerent ce rôle dramatique et ce ne fut sûrement pas parce que les Espagnols allaient boire un coup avec les Indiens ou leur faisaient la bise. Quant au partage des poisons au moyen -âge c’est confondant !
    Les Incas ne furent pas vaincus par seulement une poignée de conquistadors mais aussi et surtout par la révolte des peuples soumis. Idem pour les Aztèques. C’est méprisant pour ces grands emmpires qui se sont effondrés en raison également de leur impérialisme local et féroce.
    Les humains ont toujours eu ces pulsions de conquête, l’Europe a eu, un moment, une supériorité technologique sur le reste du monde.
    L’Histoire est une science et elle ne doit jamais être prise avec une telle désinvolture.

  4. Si je comprends bien , trinquer et se faire la bise ou d’autres  » pratiques moyenâgeuses de partage de poisons » ont été les catalysateurs du génocide des natives d’Amérique du Nord ( c’est bien sûr à ceux-là qu’on pense en priorité , je suis moins sûr pour les Incas ) ?
    Ah si ces braves gens avaient connu le masque et les « geste barrière », on n’en serait pas là ….

  5. Je ne suis pas d’accord avec la première partie de l’article. Ce qui s’est passé lors de la colonisation est quand même beaucoup plus compliqué que ça.
    Sur le fait qu’il est extrêmement difficile dans nos cultures de ne plus serrer les mains et de se faire la bise, je ne peux que témoigner dans ce sens et je ne serai sans doute pas le seul.
    Non vraiment c’est très dur.
    Si quelqu’un me disait, les gestes barrière ok le temps du gros de la crise, mais si c’est ad vitam æternam plutôt crever, je comprendrais.

    1. C’est bien cela le problème, combien de temps encore ? Quand les vaccins seront prêts, avec un virus qui n’arrête pas de muter, ou une toute autre souche genre Covid20 , ou Covid21 ? L’efficacité des vaccins contre la grippe depuis 20 ans , comment dire ? Et qu’on vient vous dire que la présence dans votre organisme d’anticorps Covid 19 ne protège pas d’une réinfection éventuelle , et que ces mêmes anticorps seront vraisemblablement  » obsolètes » dans quelques mois ?
      Je suis comme vous, vivre dans un tel climat pendant des années c’est intenable .

  6. Le problème c’est que les Asiatiques sont plus disciplinés que les Européens, das beauccoup de domaines. Au Japon, les gens portent des masques même pour se protéger de la polution, même en périodes chaudes quand le port d’masque devient une épreuve. Je pense que c’est la mentalité des Européens – individualiste, hédoniste, insouciant et soumis au système ploutocratique – qui les conduit vers l’abîme.

    1. Mais oui mon chaton,

      Dis, tu vas continuer à enfiler ce genre de perles et de clichés longtemps ? Ce genre de propos puent le préjugés à plein nez, et sont complètement à côté de la plaque et démentis par la réalité. Les asiatiques, les européens, ou les martiens ça n’existe pas une seule seconde à part dans certaines têtes mal foutues incapables de nuance et de finesse. Faut le répéter combien de fois pour que ça rentre ?

      1. il a totalement raison ma bichette !
        Et ses propos sont totalement corroborés par les chiffres de la contamination !
        Faut le répéter combien de fois pour que ça rentre ?
        L « ennemi » nous est infiniment supérieur , c est la réalité ! !

    2. M Lechat, vous me rappelez quelque part les discours du maréchal Pétain post défaite de 40 .

      Quant aux masques qui protègent de la pollution , laissez-moi rire. Les seuls qui auraient une quelconque efficacité sont ceux à cartouches de charbon actif , j’en ai porté sur des vestiges de chantiers malsains, je ne souhaite à personne d’en porter toute la journée .

  7. « Ce simple geste du port du masque, nous nous avérons incapables de le faire correctement, nous nous tripotons machinalement le visage, et tous les objets autour de nous, et ainsi de suite. »
    Le citoyen mondialisé européen, indiscipliné, n’a pas été correctement éduqué, c’est sûr.
    La solution, la Vérité, nous vient de Chine (regardez les chiffres, eux ne mentent pas !) : il faut confiner toute cette énergie incontrôlée qui ne pense que par le jeu. Ouvrons des camps de rééducation si un confinement (à durée indéterminable ?) ne suffit pas. Encore un effort, citoyens, et nous seront capables de contrôler la pandémie, mais avec un état déterminé, sûr de lui, et qui ne s’embarrassera plus de tous ces experts de la médecine et du management sociétal qui affirment un jour ce qu’ils démentent le lendemain. En marche !

    1. Bon là on voit que pedro est ironique !

      J’invite tous ceux qui sont fascinés par les résultats obtenus par les dirigeants de nos amis chinois à … demander la nationalité chinoise et prendre un billet d’avion.

      1. Je n ai jamais compris ce genre de réaction , l invective et l insulte face a celui qui ose la réalité toute nue ( individualiste, hédoniste, insouciant et soumis au système ploutocratique c est la REALITE ) il est manifeste que comparés a la Chine  » notre  » camp a tout simplement sombré dans le ridicule abyssal , nous avons tout simplement étés totalement incapables de gérer ce virus , contrairement aux Chinois qui l ont fait de main de maitre !
        Je suis effectivement fasciné par la supériorité incontestable des autorités Chinoises sur nos apparatchiks , la ou je ne vous suis plus c est pourquoi je devrais déménager , si chaque fois qu une nation faisait les choses mieux que nous on devait s expatrier on serait de vrais nomades !

      2. Et l’ironie bien placée n’est jamais ennemie de la lucidité…
        Entre hallucinations historiques et admiration pro-chinoise édifiante, quel est, au fond, la bonne morale de ce billet ? Accepter, au nom de la survie sanitaire, l’efficacité totalitaire de Pékin ? En terme de libertés, l’optimisme du blog risque de prendre de drôles de couleurs… Les effets du virus sur la dépression généralisée qui décime ce monde n’ont certes pas pour but de nous faire gouter à des ivresses politiques autrement plus fortes et joyeuses.

      3. Tu as besoin d’un peu d’aide pour déménager kremolo ? C’est beau le nomadisme !

        Tu aimes l’ordre et les valeurs traditionnelles hein ma petite kremerie ? La décadence c’est déjà ta cervelle bien cramoisie. Et Si tu savais comme je m’en cogne.

  8. On pourrait prétexter avec le même argumentaire que ce sont ces comportements qui nous ont permis d’être immunisé (de groupe 😉 ) contre de nombreuses maladies. Et donc c’est un avantage à long terme ?
    Pour ma part, la raison est plus prosaïquement celle-ci : un gouvernement très fort, qui a su faire monter le nationalisme.

    D’ailleurs, les caméras chinoises reconnaissent-elles les visages masqués ?

    1. « Un gouvernement très fort, qui a su faire monter le nationalisme »

      L’argument est à double tranchant : le gvt chinois stoppe l’épidémie sur son territoire et en même temps parce qu’il a très mal réagi, voire mal agi avant et au début de l’épidémie, permet à l’épidémie de devenir pandémie.
      Je laisserais donc tomber cet argument de « l’Etat fort » ou plutôt de l’Etat dictatorial pour être exact : un Etat fort et dictatorial c’est vrai peut mobiliser rapidement et beaucoup, mais avec des résultats contrastés et dans des directions qui peuvent être contraires suivant la perspective que l’on adopte, nationale ou globale.

      Il faut se rappeler notamment que la collusion militaire – civil en Chine est avérée en matière de lutte épidémiologique. En Janvier 2020 c’est la major-générale Chen Wei spécialisée dans la guerre bactériologique qui a établi le quartier général de la lutte contre le Covid pour Wuhan et la province de Hubei.

      1. Le virus ne circulait-il pas en Italie au mois d’octobre 2019, en France au mois de décembre 2019 ? Et les sportifs français qui sont revenus malades des jeux militaires de Wuhan ? Qu’ont vus nos médecins, nos scientifiques, nos militaires à cette époque ? Rien.

        On ne savait pas qu’un nouveau virus circulait dans le monde jusqu’à ce que la Chine le détecte et informe l’OMS le 4 janvier 2020.

      2. Olivier,
        Oui, je sais tout ça, l’aveuglement et l’incurie coté occidental sont manifestes à l’exception de l’Allemagne et de la nouvelle Zélande, mais ce que j’évoque c’est toute la période qui s’écoule entre le moment où certains médecins chinois (Li Wenliang et quelques autres) et certains pays du sud-est asiatique et HK s’aperçoivent qu’il se passe quelque d’anormal et identifient une nouvelle menace virale présentant des similitudes avec le SRAS et le moment ou le pouvoir chinois décide de prendre la mesure du problème en confinant le Hubei. Ce qui fait trois semaines de retard coté Chine continentale dans la réaction face à l’épidémie.
        Les autorités taïwanaises quand à elle dès le 31 décembre avertissait l’OMS et prenaient les premières mesures sur leur territoire. Malheureusement l’OMS a été exclue de l’organisation internationale, et le directeur de l’OMS avait pris fait et cause pour l’approche de la Chine continentale.

        https://www.letemps.ch/monde/torchon-brule-entre-taiwan-loms

      3. Pierre-Yves,
        J’avais en tête un retard d’une semaine pour que l’info sur l’émergence d’un nouveau coronavirus remonte du gouvernement de la province du Hubei jusqu’à Pékin, puis une semaine de retard supplémentaire pour que le risque de transmission inter-humaine du virus remonte de Pékin jusqu’à l’OMS.
        Mais je suis d’accord avec vous, qu’il s’agisse de 2 ou de 3 semaines de retard, c’est beaucoup trop de malades et de morts en plus.

  9. Si les « occidentaux » passent tous par le fil de la Covid, et ne survivent, les pauvres choux, qu’à 98%, ils passent par une épreuve du même genre que la grippe espagnole (même peut-être un facteur 2 en moins) et dans le secret des alcôves, on ne sait pas s’il ne se préparerait pas un rebond de la natalité (ben oui, moins de teuf et de boite de nuit, moins d’occasion de vivre en multi-partenaire, et plus de se réfugier sur le couple, même si on a eu ailleurs dans le spectre social des récits de couples mis à rude épreuve par le « moment domestique » du confinement).

    Donc le bilan serait … quelque part ente -3% et +3%. C’est en effet Inca d’école ou ça passe sans casser.
    Ce qui est significatif est le degré de notre « sécurité sanitaire », qui vient au-devant de tout, et qui signifie qu’on fera tourner des clims au charbon (via les centrales électriques chinoises, ou indiennes ou … française au Cormerais) tant qu’on n’aura pas d’immense signal « stop ».

    La coïncidence des effets d’effondrements (ou la non résilience), sur la base sociale qu’évoque justement Jacques Seignan, a elle des précédents historiques, y compris en Chine (l’effondrement des années 1850 suite à l’invasion britannique avec ses premiers missiles Congreve qui mettent le feu aux jonques militaires en amont du delta des Perles, défaite à laquelle va s’ajouter les catastrophes hydrauliques des 2 ou 3 années suivantes, le tout révoquant le « mandat du ciel ». Que les sinologues plus au fait que moi corrige si j’ai été un peu loin de la vérité (cf les derniers ouvrages dans Anthopocène du dénommé Valantin, qui a ses « fixettes » comme on dit, mais qui rappelle synthétiquement comme sur 150 ans la Chine va passer dans le toboggan de l’histoire évènementielle et environnementale , ce qui signifie qu’à l’échelle de 30 ans, il se passe déjà des gros changements, dont les crises sont les ponctuations.

    1. Sur ce chapitre de l ’histoire environnementale de la Chine certains auteurs temps tentent d’appréhender la question sur le temps long en mettant dans l’équation Etat (fort) et minorités ethniques (parfois conquérantes), exploitation des forêts et travaux hydroliques et incidence des facteurs culturels Chinois et des autres ethnies . Ainsi dans the Retreat of the Elephants, An Environmental History of China, Mark Elvin montre que le préjugé selon lequel la civilisation chinoise serait restée longtemps en harmonie avec la nature doit être révisée. Le malentendu vient selon lui du fait que les lettres contemplatifs de la nature vivaient dans un environnement qui disposait encore de nombreuses ressources, en l’occurrence les forêts. Pourtant dès les débuts de la civilisation chinoise c’est la vision d’une nature à exploiter qui s’impose, et de fait on détruit les forêts pour cultiver la terre, provoquant déjà des dégâts environnementaux considérables. De ce point de vue la Chine ne fait pas exception. Les chinois ont été comme nous des colonisateurs opportunistes en bon représentants de l’espèce humaine qu’ils sont. Seulement les progrès de la science et de la technique ont permis aux occidentaux d’aller plus vite et plus fort sur ce terrain. Tout s’accélère au 19ème siècle et 20ème siècle, et plus encore au 21ème où la Chine effectue son rattrapage sur le plan scientifique et technique ! Ce n’est qu’au 21 siècle que la Chine devient le premier producteur de gaz à effet de serre. On en est là. La Chine doit comme nous réviser son modèle de société et son rapport à la nature.
      https://www.persee.fr/doc/etchi_0755-5857_2005_num_24_1_1366_t1_0591_0000_2

  10. Je ne suis pas trop d’accord avec cette vue des choses concernant le comportement des européens !
    Citoyen européen forcé de résider,- en raison de circonstances qu’il serait trop long d’exposer ici -, dans une ‘résidence sociale’ située dans le Val-d’Oise et dont les résidents sont à 90 % d’origine africaine, je constate que le masque est peu porté lors des allées et venues au sein de cet établissement : problème d’éducation, comme le souligne l’un des commentateurs.
    Lors d’un très récent déplacement le soir vers Paris sur la ligne RER D, j’ai pu constater que le port effectif et correct du masque représentait environ 2 personnes sur 10.
    Les usagers de cette ligne ont déjà pu constater la très grande proportion de populations issues de tous les coins du monde, Afrique, Sri-Lanka, Afghanistan, (très peu d’asiatiques); les plus réfractaires au port du masque semblent être issus du sous-continent indien.
    Lors d’un déplacement précédent en bus entre Saint-Denis La Plaine et la gare RER B, j’ai du côtoyer un arabophone en grande conversation téléphonique sans masque et ponctuant la fin de cette conversation d’un raclement de gorge et d’un crachat à ses pieds.
    Une autre fois, dans le RER A, une énorme africaine sans masque s’assoit en face de moi sur un siège pourtant marqué à ne pas utiliser, je lui fait la double remarque, réaction : j’en ai rien à foutre, je t’emm…e !
    Manifestement, ces populations sont très mal intégrées, disposent d’une éducation très sommaire, peu en rapport avec ce qui devrait être la norme partout admise…
    Une chose encore concernant le port du masque, la plupart du temps, il est mal porté, ne couvre que la bouche, ce qui le rend inefficace, ou pire, il est laissé couvrant le menton, laissant ainsi la possibilité de le remonter rapidement en cas de contrôle ; contrôles d’ailleurs parfaitement inexistants dans ces banlieues !
    L’on comprendra qu’étant dans la même tranche d’âge que Paul Jorion, je me sois décidé à quitter ce ‘bouillon de culture’ et accepter la proposition d’hébergement chez mon fils en province. 🙂

    1. En province il n’y a pas d’effet « ethnique » visible. Évidemment c’est basé sur ce que je vous dans les services (commerces etc.) et pas dans les « quartiers sensibles » eux-mêmes. Disons que votre témoignage même s’il est vrai, n’est pas très relativisé (comparaison aux « Groseille » etc.)
      En poussant le bouchon ça me rappelle les témoignages sur lesquels se basait la presse US pour dire (en 2019 je crois) que le 1/4 Nord est de Paris et la ceinture 93 &94-95 « proches » étaient des no-go zones. Nuançons, sociologisons, il en restera toujours quelque chose.

      1. @Timiota
        L’effet ’ethnique’ est évidemment moindre en province, quant au peuplement en région parisienne, les statistiques de l’INSEE donnent une bonne idée (https://www.insee.fr/fr/statistiques/3136640), sachant par ailleurs les difficultés éducatives et scolaires dans ces zones ‘travaillées’ par des influences religieuses s’opposant globalement à la morale laïque (?!); j’ai toujours été très surpris de constater que ces populations s’adressaient à leurs jeunes enfants dans leurs langues d’origine plutôt qu’en français, même s’ils ne le parlent pas très bien !
        Tout cela pourrait faire l’objet d’un débat que l’on évite d’aborder aujourd’hui de manière apaisée, mais qui s’imposera un jour sous d’autres conditions beaucoup moins apaisées !

  11. C’est important la manière dont le Chinois nous voit porter le masque? Et la manière dont nous le voyons nous envoyer ses virus et s’applaudir par la suite ?

    1. il n a rien envoyé du tout , c est nous qui l avons importé par notre insouciance criminelle !
      Et bien sur j applaudis la supériorité de leur système de santé !

      1. Vous n’avez manifestement pas lu les récits sur l’épidémie de covid dans les hôpitaux de Wuhan au plus fort de la crise. Tout ce que nous allions connaître avec plusieurs semaines de décalage se produisait à Wuhan : manque de masques, de gants, de chasubles, nombre de lits d’hôpitaux insuffisants. Je vous signale également qu’il existait un dispositif d’alerte épidémique soi-disant ultra performant mis en place après l’épidémie de SRAS dont se gaussait encore le ministre de la santé Chinois un an avant Covid19. Il n’a servi à rien ! Il a fallu que le Vietnam et HK sonnent l’alarme, puis Li Wenliang. C’est en catastrophe que le 20 janvier le gvt chinois décidait de confiner le Hubei. Effectivement ils ont mis le paquet, mais la manoeuvre fut assez , comment dire … brutale. Je n’appelle pas ça un système de santé supérieur.
        Sur notre insouciance, oui, mais l’un n’empêche pas l’autre.

        Le fait est qu’il existe des états dictatoriaux face à des états libéraux, les deux parties cumulant au final pour l’humanité considérée dans son ensemble le pire de chacune des parties. Alors ne rattrapons pas l’un par l’autre !

      2. Tout à fait d’accord !
        Mais admirer la supériorité de leur système de santé n’y suffit pas. Il faut également louer leur organisation bureaucratique et industrielle, vanter leur surveillance électronique de notation comportementale, saluer un système mêlant efficacité capitaliste et écrasement politique -à l’admiration béate d’une large frange des élites occidentales devenues folles-, chanter, enfin, répression féroce des Ouïgours et des Tibétains… Etc etc etc

  12. De l’utilité du masque. En tout cas il ne vous empêche pas de contaminés les autres, reste à savoir si il vous protège et comment en voyant cette vidéo ????
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=52&v=P_iQM5x9wF8&feature=emb_logo

    Un site qui à inventé un nouveau mot qui viendra un jour dans le dictionnaire j’en suis sûre .
    https://covidemence.com/

    Ce covid est une grande escroquerie 150 000 mort dans le monde depuis 8 mois. Nous sommes loin de la peste ou du choléra. Les gouvernements font peurs aux gens comme l’église faisaient peur au moyen age. C’est du controle sociale. Vous devriez le voir, le comprendre, pourquoi jouez vous leur jeu stupide, pourquoi avez vous perdu votre sens critique ????
    Je comprend que vous ayez peur, le covid tue plus les vieux, mais vous êtes je pense en bonne santé, donc vous ne risquez pas grand choses.
    Le nombre de cas augmente en France, car nous faisons plus de test. Le nombre d’entrèe en réa varie d’une semaine à l’autre et les augmentations ramené à la population sont négligeable.
    Combien de personne morte du cancer, de crime violent, d’accident de la route dans le monde depuis le début de l’année ???
    Combien de personnes vont se suicidé dans les mois qui viennent à cause de la crise économique engendrée par la covid ??? Fallait il fermé l’économie pour épargner des vieillards malades, plus de 1 000 000 de personne au chomage aux USA par semaine depuis mars .

    http://theeconomiccollapseblog.com/archives/the-economic-depression-of-2020-is-becoming-an-endless-nightmare-for-millions-of-americans

    Bonne journée

    1. Merci ! Tout ce que vous dites-là est faux, c’est la propagande négationniste, complotiste, qui circule dans les milieux d’extrême-droite depuis le début de la pandémie.

      P.S. En plus votre copié-collé date : « 150.000 » morts dans le monde, c’était probablement le chiffre au moment où votre texte a commencé à tourner. Il y a 170.000 morts rien qu’aux États-Unis, 758.000 dans le monde entier, 21 millions de cas actifs enregistrés en ce moment.

      1. Sans partager la totalité du commentaire de MLK 42, entre-il, dans « la propagande négationniste, complotiste, qui circule dans les milieux d’extrême-droite », le fait que le monde médiéval soit décrit, dans ce post, de la manière la plus méprisable et la plus réductrice qui soit, pour ne citer que cet exemple historique… ? Entre t-il, selon cette même propagande, le réflexe d’être toujours ramené, par la très sage et haute raison qui règne ici, aux ténèbres de la barbarie ou aux babillages d’enfants primitifs, dès que sont postés un certain nombre de contradictions ou d’avis dérangeants ? Tout le monde ne peut, il est vrai, atteindre le niveau de certains délires technocratiques saints- simoniens, voire les sommets du genre avec le positivisme d’Auguste Comte. Mais, courbes et chiffres à l’appui ou pas, un certain bon sens sait aussi qu’il existe une raison raisonnante qui, à voir du nazillon inconscient ou les affres d’une mentalité primitive mal soignée sous chaque objection, peut vite délirer hautement… Chose qui, par là-même, ne relève plus de la raison qui n’en peut mais…

      2. Je ne réponds pas au nom de l’auteur de l’article, il vous répondra s’il le souhaite. Ce qui est typique en effet du moyen âge, c’est la superstition : l’attribution à un phénomène, d’une cause sans aucun rapport, et qu’un simple raisonnement (il n’y a aucun raisonnement dans une superstition) permettrait de balayer aisément. Comme dans la réponse que je viens de faire à quelqu’un : le fait que le grand capital, les 0,1%, soit l’ennemi de l’humanité ne permet pas de tirer la moindre conclusion quant à la virulence d’un coronavirus.

      3. Autand pour moi je me suis en effet mélangé les pinceaux, dans les chiffres. Merci pour la rectification.

        Tout les faits sont documenté il y a des liens, et pour le masque vous pouvez faire vous même l’expérience.
        Je ne comprend pas pourquoi vous me traitez d’extrème droite, sauf si vous considérez « the australian health department » d’être des nazis.
        Vu dans la première page de covidemence.
        https://www.health.gov.au/news/health-alerts/novel-coronavirus-2019-ncov-health-alert/coronavirus-covid-19-current-situation-and-case-numbers
        Il y a un graphique sur le nombre de cas: Les 20 à 40 ans sont les plus représentés.
        Dessous un autre graphique sur le nombre de mort: les plus nombreux sont les 70 à 90 ans et très très peu pour les 20 à 40 ans

        Je suis peu être un nazi mais trouvez vous normal le comportement de ses policiers Australiens ??? Lisez les commentaires les gens pensent que l’australie devient une nation communiste. Donc le gars qui post doit être un nazi. Le dialogue devient impossible.
        https://twitter.com/BanTheBBC/status/1291666514970640386?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1291666514970640386%7Ctwgr%5E&ref_url=https%3A%2F%2Fcovidemence.com%2F

        Les seuls gagnant seront ceux qui nous manipulent. Je pense que la covid est une grande manipulation. Ai je le droit de le pensée sans être catalogué ??? Peut on débattre sereinement, comprendre qui est notre ennemi commun, le grand capital, les 0.1%. Le reste c’est une fable pour nous endormir.

        Bonne journée

      4. « Je pense que la covid est une grande manipulation »

        Cela montre simplement que votre niveau d’information est insuffisant.

        « notre ennemi commun, le grand capital, les 0.1% »

        C’est bien possible.

        « Le reste c’est une fable pour nous endormir »

        NON : le fait que notre ennemi commun, c’est le grand capital, les 0.1%, n’a aucun impact sur un virus et le danger qu’il représente : ça n’a aucun rapport, vous ne pouvez pas tirer une conclusion sur l’un à partir de l’autre, ce sont des faits entièrement indépendants.

  13. Voila ce que la comédie de la covid veut cacher.
    Et nous parlons de la première économie du monde, que va t il se passer dans les pays les plus pauvres.
    Pendant que la télé parle du masque, les gens crèvent de faim.
    In Washington state’s new food warehouse, there’s enough Jif peanut butter to make nearly 3 million sandwiches.
    As many as 2.2 million Washingtonians — about 30% of the state’s population — are facing food insecurity, according to Katie Rains, WSDA food policy advisor.
    https://www.seattletimes.com/seattle-news/homeless/from-peanut-butter-to-applesauce-washington-state-stockpiles-tons-of-food-for-the-need-ahead/

    Bonne journée

    1. Les fermes de troll qui tentent de polluer les débats, semer la confusion et la désinformation dans le but de nous faire avaler « qu’on saura jamais ce qui s’est passé » tournent à plein régime.

      1. Vous savez ou est la vérité ???? Vous savez ou est la vraie information ????
        Moi je ne le sais pas.
        Je lis Karl Marx, Dostoïevski, Hugo, Celine, Drieu La Rochelle ( j’ai pas trop aimé  » Gilles « , une atmosphère … bizarre)….
        Je lis Le Monde, Le Figaro, je lis tout et tout le monde.

        Je ne veux ni polluer le débat, ni semer la confusion. Je voudrais que tout le monde discutent ensemble posément sans lancer d’anathème.

        Je voudrais vivre dans une démocratie ou les Gaulliste pouvait avec les communiste imaginé la securité social, la retraite, le chômage dans le CNR.

      2. KL42,

        Je ne comprends pas tout ce que tu dis.

        On peut bien entendu « tout » lire, si ça te chante, mais en quoi lire de tout, et de tout le monde aide à savoir où est la vérité ou la vraie information comme tu dis ?

        J’aimerai bien que tu m’expliques un peu. Moi je ne pense que qu’il faille « tout » (d’abord c’est impossible, faudrait en plus étendre au Monde entier…) lire pour avoir un raisonnement et même je pense que cela a en fait peu de rapport. Tu veux dire recouper des sources, vérifier des informations, trouver des origines ?

  14. De toute façon nous saurons bientôt qui a raison , il suffira de compter le nombre de morts dans les 6 prochains mois , si il y a eu manipulation ça sera surement le scandale du siècle

Les commentaires sont fermés.