28 réflexions sur « Pourquoi Paul Jorion est-il un complotiste raté ? »

  1. Pour être « un complotiste raté », il faudrait déjà être un complotiste, ce qui n’est pas d’actualité sur ce blog.
    Vous vous attachez méthodiquement aux faits et ces derniers sont têtus.

    1. Et oui Paul, il ne suffit pas de sortir des énormités pour être un bon complotiste, il faut en plus qu’elles soient fausses !

  2. Comme si pour être un « champion » de la « contagion » d’une « théorie complotiste », il suffisait d’être moins exhaustif et précautionneux, méthodologique par principe, dans la précision chronologique du « tri sélectif » des faits scientifiques à effectuer, hiérarchiser, et des anticipations, des risques potentiels de l’ampleur des effets et conséquences de l’examen des données que certaines causalités permettent d’accumuler, d’envisager, de « calculer dans leur probabilité…. n’est-ce point tant la finalité que la prédiction qui finit par s’effacer, au seul profit des moyens de « contagiosité » (le fameux « qu’on parle de moi en bien ou mal, peu importe, pourvu qu’on en parle ») si similaires au modèle de communication des médias de masse, et de la politicaillerie… sa « dictature des émotions » sondées que sur leurs doutes, incertitudes du moins… moyens de rendre crédible une « nouvelle », « théorie »… soit vraie, soit « fausse », « complotiste »…?

    1. Dit autrement ? Comme il y a pléthore de candidatures officielles et officieuses en la matière de concurrence déloyale dans la diffusion – le moyen quoi – des « théories », et « nouvelles »… qui paraissant « fausses », faciles à décrédibiliser, discréditer en l’absence de « transparence et moralisation… » neutralité, impartialité, pluralisme… et avec suffisamment de maîtrise du « scientisme »… dans l’interstice de l’espace-temps immédiat, et restreint (théorie de la relativité restreinte) des plateaux de médias mainstream ou se bouscule la « politicaillerie », « théories » et « nouvelles » qui cumulent un risque de « complotisme » peu « bénéfique » en « capital émotionnel » (à la finalité si incertaine, douteuse, suspecte quoi… tant la complexité noie le poisson, la grenouille dans le chaudron lentement porté à ébullition, en l’occurrence… que si elle n’est pas reprise par les médias de masse, reste sous un « plafond de verre ») ce qui paraît « rater » dans vos positions, engagements, dénonçant avec justesse, professionnalise, sérieux, des thèses « conspirationnistes », n’est-ce pas d’une part, l’insuffisance d’émancipation, d’indépendance, de « souveraineté » intellectuelle… et culturelle…. de « l’audimat » cible (large quoi)… et d’autre part ; ce qui peut paraître comme insuffisance chez vous à « cultiver » le mystère, la « mystification », les « polémiques stériles », ce à quoi se rabaisse le et la politique quoi…?

  3. Au risque d’être un naïf raté je trouve que vous êtes une petite île de douceur et d’innocence dans ce monde de brute à grande bouche
    alors une touuute petite turpitude ( comme être xénophobe et misogyne pour des voies ) et hop ! Vous manifestez votre indignation …
    mais qui n’est apparemment pas l’apanage du temps que nous traversons.
    Ce n’est pas votre faute.

  4. Pour être un bon complotiste, il faut la pseudo-connivence « Vous et moi savons bien que ce sont ceux-là les affreux (ou celui-là). » Et il faut que l’autre en soit convaincu. Or à part Hayek , von Mises et Heidegger, il y a peu d’autres gens qui passent pour de vrais affreux sur le BPJ. Du moins à ce niveau de conviction.
    Poutine n’aura réussit qu’avoir une seule belle marionnette , Trump, et pas d’autres ailleurs (pas comme du temps de l’endiguement/containment …) ou pas bien convaincantes (El-Assad?). Poutine a un côté jorionen : une analyse réaliste et pragmatique, fluide au gré de l’histoire comme les anamnèses en temps réel des vidéos « temps qu’il fait « .

    Il semble difficile de nettoyer toute trace de Philia quand on part, comme pour le jus de mûres en cette saison, d’une imprégnation copieuse.

  5. Une thèse complotiste qui débouche sur un coup d’Etat réussi, ça n’existe pas car une thèse en principe prend le temps pour s’afficher en long et en large avec petit a, petit b, etc.
    Le coup d’Etat survient par surprise, sa réussite tient au fait qu’on ne s’y attend pas.
    La thèse complotiste, on la voit venir de loin, si elle est portée par beaucoup de monde, c’est toujours un mouvement mou qui parle par dépit et n’agit pas.
    Ne pas confondre avec une colère sociale genre MeToo ou Extinction Rébellion qui sont portées par la force de l’indignation.

  6. Il vous manque le principal pour réussir : dire ce qu’on a envie d’entendre. Il faut assurément du « talent » pour être un complotiste à succès. Un certes triste talent. Être capable de prendre la température de l’humeur, des angoisses, des aspirations avouées et inavouées des masses, puis leur raconter une histoire qui nourrit tout ça. Et avec ça il faut arriver à ce que ce soit tordu tout en restant accessible !

    1. Voilà j’ai ma réponse. : on s’en fiche totalement des complots tant qu’on tient à des beaux principes ! La finance en prendra sûrement de la graine.

  7. Je commence à comprendre :

    – ce n’est pas la présence d’un complot dans l’explication qui fait le complotisme
    – il faut d’abord que le complot dénoncé n’existe pas en réalité
    – il faut que le cadre général de l’explication soit paranoïaque (« on » nous veut du mal)
    – il faut que la dénonciation du complot ait une motivation xénophobe
    – toute explication en termes de structures défaillantes tue un bon récit complotiste

    J’en oublie peut-être. Vous allez compléter.

    1. J’ajouterai cette image pandémique du moment, à savoir :
      que si « le complot » est dans l’ADN du politique, « le complotisme » lui, est un « virus-cousin » du « complot », un virus mutant défaillant, virus souche de plus basse intensité mais beaucoup plus répandu chez le commun des mortels.
      Le premier serait plus aristocratique, ce dernier se serait démocratisé.
      ):-))

    2. « – toute explication en termes de structures défaillantes tue un bon récit complotiste »
      Je n’ai pas compris !

      1. J’ai froid
        Complotiste : il faut du chauffage
        ( il fait chier tout le monde pour son confort)
        Scientifique : met un pull-over
        (Il se tourne vers son nombril pour arranger la situation)
        Ça devrait vous éclairer 😛

      2. « C’est pas les Juifs et « l’argent-dette », c’est la rente capitaliste » – Ah zut !
        « C’est pas les Migrants, c’est le travail qui disparaît » – Ah zut !
        « C’est pas les banquiers, c’est les parents qui revendent la maison plus cher à leurs enfants » – Ah zut !
        Etc.

      3. « C’est pas les Juifs et « l’argent-dette », c’est la rente capitaliste » – Ah zut !
        « C’est pas les Migrants, c’est le travail qui disparaît » – Ah zut !
        « C’est pas les banquiers, c’est les parents qui revendent la maison plus cher à leurs enfants » – Ah zut !
        Etc.

    3. « il faut d’abord que le complot dénoncé n’existe pas en réalité »

      Une explication complotiste sera d’autant plus inataquable qu’elle fait appel à des faits imaginaires ou dont on peut démontrer qu’ils sont faux. Autrement dit ce qui fait sa force c’est qu’elle se situe en dehors de toute référence à la réalité et à la vérité.

      Ce qui fait la force de Trump c’est qu’il est devenu et resté Président des Etats-Unis en s’appuyant sur un nombre incalculable de mensonges. Ceux qui s’efforcent de convaincre ses supporters qu’il ment me semblent perdre leur temps: ils le savent déjà !

  8. La cause principale chez vous est que vos thèses ne sont pas fausses. C’est pour cela que je continue à vous lire.

  9. S’il fallait établir une échelle de comparaison entre ce vous avez annoncé M. Jorion, et étayé avec rigueur scientifique… et ce que la « rentrée » de « Brunet Direct » sur LCI annonce dans son émission : « La France en fait-elle trop avec le port du masque, lorsque hier il n’y a eu qu’un mort, alors que mi avril, c’était plus de 1438 par jour » (avec rattrapage de la comptabilité des morts en EPHAD)…? » dans quel camp préféreriez vous être rangé…?

    Le second positionnement éditorialiste étant dans le soupçon provocateur, sensationnaliste… perpétuel… agitant, mélangeant fantasmes et « peurs d’avoir peur », d’un « complotisme » émanant de la « gestion impuissantisée », « incompétente », et/ou trop « sécuritaire » (principe de précaution dans le port systématique du masque…), doute pesant ou sur « l’Etat », ou sur la macronie plus précisément, ouvre un boulevard aux polémiques politiciennes et idéologiques… fondées sur les plus farfelues des incertitudes saupoudrées d’une dose de « scientisme »…

    Y a t-il une raison gardée, mesurée, scientifiquement recevable, de comparer la victime unique d’hier (j’ai cru avoir entendu qu’avant hier, plus de 20 décès étaient à déplorer. Sinon combien à la semaine…?) avec le nombre exorbitant – qui n’auraient pas pu être évité, sauvé, si le port du masque, le nombre de lits de réa, le nombre de respirateurs, médicaments… soit la mise à disposition de tout cela, et du personnel hospitalier, avait existé…? – de décès à la mi avril…? Bien entendu les expressions entre parenthèses et petits tirets, ne sont là que pour souligner, ce qui ne fut pas abordé dans cette émission de « grande audience ».

    C’est il me semble ce genre de comparaison, populiste… que vous n’auriez certainement jamais fait, si ce n’est avec cynisme pour vous moquer avec ironie et satire, et relancer, ré-orienter les débats, de certain.e.s des commentateur.e.s cherchant à décrédibiliser et discréditer vos « théories » et « nouvelles », qui pour certaines, sont suspendues à leur validation, véracité, vérification quoi, et sont tiraillées entre être « vraies et/ou fausses » en attendant que le constat, soit fait en toute neutralité et impartialité, il va s’en dire…

  10. @Timiota
    C’est ce que l’on croit entendre lorsque l’on aborde ce mur le long duquel se trouve ces mûriers remplis de mûres mûres à Mûrs-Erigné, dont aucun d’ailleurs, ne se mure dans un silence ‘qu’on plisse’, les voisins de Bouchemaine en reste coi…, quoi que  🙂

  11. Je sais, Être un complotiste raté contre un homme liquide et « élu de dieu » c’est être athée et solide. Rien de plus

Les commentaires sont fermés.