199 réflexions sur « Covid-19 – France : second confinement »

    1. Le brouillard de doute entretenu va peut être se dissiper, il ne semble pas qu’on ait cherché à écouter le médecin français sur place en janvier.
      Pour que ça marche il faut accepter de contrôler les entrées dans la zone que l’on veut protéger au niveau sanitaire.

  1. @ Paul Jorion – 29 octobre 2020 à 9 h 36 min
    Puisque vous reparlez du discours de Toulon, quelques extraits qui annoncent bien ce qui a été entrepris, en même temps, ou plutôt, à coté de tous les prometteurs effets d’annonce qui sont restés lettres mortes.
    source : Le Monde Publié le 25 septembre 2008 à 19h21 – Mis à jour le 25 septembre 2008 à 19h21
    (Le discours de Nicolas Sarkozy à Toulon, jeudi 25 septembre, communiqué à la presse avant le meeting. Seul le prononcé fait foi.)
    …/… La crise financière n’est pas la crise du capitalisme. C’est la crise d’un système qui s’est éloigné des valeurs les plus fondamentales du capitalisme, qui a trahi l’esprit du capitalisme. Je veux le dire aux Français : l’anticapitalisme n’offre aucune solution à la crise actuelle. …/…
    …/… Il faut cesser d’imposer aux banques des règles de prudence qui sont d’abord une incitation à la créativité comptable plutôt qu’à une gestion rigoureuse des risques. …/…
    …/… Pour retrouver des marges de manœuvre pour préparer l’avenir, les dépenses de fonctionnement de l’Etat doivent diminuer. L’année prochaine c’est un total sans précédent de 30 600 emplois qui seront supprimés dans la fonction publique. …/…
    …/… Je n’accepterai pas des hausses des impôts et des taxes qui réduiraient le pouvoir d’achat des Français. …/…
    … /… Je n’accepterai pas d’augmenter les charges qui pèsent sur les entreprises parce que ce serait affaiblir leur compétitivité …/…
    …/… c’est toujours le même but qui est poursuivi : faire en sorte que le travail coûte moins cher à l’entreprise, que le travail paye, que le travail soit libéré. …/…
    …/… Réduire les exonérations de charges sur les salaires ce ne serait pas reprendre un cadeau fait aux entreprises, ce serait contribuer à détruire de l’emploi …/…

  2. Bonjour Paul, bonjour à tous,
    pour faire suite au courage de Macron (que je n’appelle pas monsieur), qui préfère obstinément les commerces « essentiels » : Auchan, Carrefour, Leclerc, système U et Amazon à ceux, non essentiels, qui essaient désespérément de faire vivre les centre-villes, parce que bien sûr ces derniers sont de dangereux vecteurs du virus contrairement aux vertus sanitaire et sociale des premiers,
    je me vois dans l’obligation de limiter mes dépenses à venir, notamment celle de mon abonnement à ce blog. Même pour 10€/mois, va vraiment falloir se serrer la ceinture.
    Bonne continuation à tous, et surtout bon courage !

    Et je finirai avec cette simplissime citation :
    « Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes ».
    (Nicolas Machiavel – 1469-1527)

    7
    1. Manipuler les peurs ( c’est toujours éphémère ) , je connaissais , mais les  » contrôler » , je ne l’ai jamais vu .

      On est heureux de restituer 10 euros à votre pension militaire .

      1
  3. Paul a répondu dans le précédent billet à un lecteur « Qu’est-ce qui vous fait croire que j’aurais envie de faire une synthèse acceptable par tous les présents du blog ? Ça fait 14 ans que je suis ici, et je peux vous assurer que ça ne m’est jamais venu à l’esprit. »
    Au vu de certains commentaires , je comprends pourquoi !
    L’hostilité de principe , les « je vous l’avais bien dit », et ses variantes «  il fallait , il faut , il faudrait que «  sont le privilège de ceux qui ne sont pas aux responsabilités dans un contexte très, très , très inédit et difficile .
    Pitié pour le Président s’il vous plait !
    Et mieux vaut tard que jamais 🙂

    2
    1. Oui, Xtian, ça se tient, mais à un moment il va falloir aussi peut-être que ceux qui sont en responsabilité comme tu le dis, fassent autre chose que de faire perdurer cet ensemble abracadabrantesque dont nous sommes tous les héritiers nous qui sommes vivants à cet instant.

      Car en cas de crise c’est bien sur ce ressort que tu exprimes qu’ils comptent tous. Mais quand ce ressort a trop servi, il ne permet plus la résilience et l’acceptation mais casse et engendre le chaos.

      Je comprends Juan quand il parle de son vécu en tant que fonctionnaire (de l’équipement ?) et les réunions avec les décideurs, les responsables en temps de crise. C’est toujours la même histoire on en appelle aux sens des responsabilités, et toute la chaîne s’enclenche pour faire redescendre le message et in fine les décideurs avec argent sonnant et trébuchant font respecter le truc avec l’aide des forces de l’ordre au besoin si les chéquiers ne suffisent pas. Voilà. toujours le même schéma.

      Je dirai que Paul est à la fois un produit inflammable et aussi un retardateur de flamme à sa manière, pour aller plus loin, mais la flamme, la flamme quand est-ce qu’on la laisse faire son travail quand la cheminée s’étouffe ? Bref.

      1. Et ben voilà, on y revient :

        « Je suis un serviteur du Feu Secret, porteur de la flamme d’Anor. Vous ne pouvez passer. Le feu sombre ne vous servira de rien, flamme d’Udûn. Retournez à l’Ombre! Vous ne pouvez passer. » Le Seigneur des Anneaux – Livre II – Chapitre 5

        Anor étant le sindarin d’Anar ( 😉 ) le soleil. Plusieurs interprétations sur ce point, il peut également s’agir du feu qu’Eru a placé au centre de la Terre lors de la création du monde, tout autant que du soleil via l’anneau elfique dont Gandalf est porteur.

    2. @CLOClO
      Paul n’aurait plus la flamme ? Celle qui l’animait dans l’apprentissage de l’anglais ?🤔
      À voir…
      Sinon la flamme pour aller plus loin dans le contexte de la pandémie, pourquoi pas, mais pour aller où ?
      Sur le plan sanitaire, la stratégie indiscutable de la Chine est impossible dans un état démocratique dont le droit privlégie les libertés individuelles.
      Pas facile quand même pour un président de fixer le curseur sanitaire entre d’un côté des accusations de liberticide, et à l’autre bout celles de manque de radicalité dans le confinement.
      Si aller plus loin, c’est trouver une causalité entre la pandémie et le capitalisme mine de rien, on avance :
      la dette publique est de facto annulée par les rachats de la BCE, avant la mise en place inéluctable d’ une dette européenne, avec l’accord des allemands, des autrichiens, des hollandais qui sont autant dans la seringue que nous sur le plan sanitaire et économique.
      Quand ceux qui » sont aux responsabilités  » en arrivent à cette extrémité d’expliquer » au peuple  » que la dette cela n’existe pas, c’est tout de même que les choses bougent.
      Idem pour tous les pays dont la devise est convertible, Chine exclue donc 😏
      Bon tout ça, c’est bien sûr juste l’opinion d’un lecteur d’un blog optimiste, un peu agacé par les » je vous l’avais dit, » qui d’ailleurs ne vous visait pas CLOCLO 👍

      1. @XTIAN
        « Sur le plan sanitaire, la stratégie indiscutable de la Chine est impossible dans un état démocratique dont le droit privlégie les libertés individuelles. »
        Que de vérités assénées ici ou là sans discussion.

        La stratégie de la Chine n’est pas indiscutable : au début au moins localement, glisser le problème sous le tapis a fait partie de la stratégie.
        Et on le lui a reproché, puis quand une autre stratégie a été annoncée on a fait semblant de ne pas y croire, car ça ne correspondait plus à nos attendus idéologiques.
        Il semblerait non qu’elle puisse marcher, ce que l’on aurait pu envisager, mais qu’elle a marché.
        De là, à la qualifier d’indiscutable, il n’y a qu’un pas, au moins semble-t-elle efficace et nous ne semblons pas en avoir vraiment d’autre.

        Stratégie de la Chine oui mais pas seulement : Taiwan Viernam
        Corée ? Nouvelle Calédonie ? Australie ?
        Il y a matiére à comparaison et certains de ces états passent pour démocratiques.
        Sommes nous si sourcilleux des libetés individuelles que nous ne puissions appliquer tout ou partie de ces stratégies ?

        Alors que nous sonmmes tous confinés chez nous sans possibilité de communiquer ou de voir nos amis ou qui on veut, sauf par des moyens électroniques surveillés ?
        Est-ce bien préférable ?
        Ne peut vraiment pas s’inspirer de ces stratégies ou de ces méthodes ?

        Ou faut-il alors que nous changions de régime, tout en restant capitaliste, la Chine ne semble pas vraiment anticapitaliste.
        Nos élites auraient simplement à adhérer à un Nouveau Parti Communiste Français, qui à vocation de parti unique, pourrait regrouper les gens de tout bord sensibles à un certain clivage, comme De Gaulle en son temps.

        Qui commence ?

      2. @Ruiz
        Indiscutable sur la plan sanitaire, car la preuve experimentale n’est pas Discutable.
        Discutable sur le plan des libertés individuelles, et cela l’a été dans les pays où le droit privilegie les libertés individuelles.
        Pouvons nous appliquer tout ou partie de cette stratégie :c’est ce qui est fait.
        Les libertés individuelles sont mises sous cloche au bénéfice d’un ensemble plus grand que l’on appelle, le collectif.
        Mais cela n’a rien à voir avec le communisme,qui nécessiterait de récrire quelques passages de la constitution et quelques lois.
        Pour commencer, bien sûr 😏

    3. Vous nous citerez un président qui a eu à exercer dans un contexte non inédit et facile. Et je vous en citerez quelques uns dont l’habit ne faisait pas 3 fois la taille…
      Mieux vaut tard que jamais dans la crise qui se profile (composée de changements irréversibles aux dynamique exponentielles) est tout simplement absurde (je suppose que vous nous la ressortirez en 2050 quand on aura 6°c de réchaufement? ). Tard et jamais c’est tout simplement la même chose et ça fait parti de l’inédit que vous mettez à son crédit.
      De la pitié pour le pitoyable ? Ce sera sans moi.

      2
      1. He bien, pour les présidents disons Giscard, Mitterand, Chirac
        Pour la pandémie, une preuve expérimentale du mieux vaut Tard que Jamais
        En France : confinement tardif
        Au Brésil: confinement très tardif
        En Suède : Pas de confinement, mais il ne faut jamais dire jamais 😏
        Pour 2050, je ne me suis pas exprimé.
        Dans le même temps, je concède ne pas être à l’aise dans les projections d’aussi court terme.

    1. J’ai un oncle ancien professeur en cardiologie pédiatrique qui nous avait averti il y a bien dix ans sur le fait, qu’un jour ou l’autre, une grosse pandémie arriverait, et que ce serait dû au mode de fonctionnement et d’interconnexion de notre monde actuel. Il nous avait conseillé d’avoir quelques réserves chez nous. Votre message vient de m’y faire repenser.

  4. Juan (pas branco, l’autre, le sociologue) m’a fortement intimidé avec sa participation aux équipes qui gèrent les crises, jusqu’à faire des non stop de 9 jours. Comme on parle trop vite sans savoir, je suis allé me documenter directement à la source sur youtube pour voir en « présentiel » ces acteurs irremplaçables en plein travail.

  5. Bonsoir,

    avant de parler d’autres crises, apprécions donc cette deuxième vague, qui n’arrivera pas d’après une certain Eric de Marseilles, et nous verrons peut-être la fin de cette pandémie après la troisième vague au sortir de l’hiver.

    Je suis effectivement curieux de voir si ce COVID est donc aussi proche de la grippe espagnole sur sa propagation.

    restez donc en bonne santé, l’Hospital est en train de mourir (et ça n’est pas moi qui le dit, je ne fais que répéter les mots de ceux qui y travaillent).

    2
  6. Bonsoir Monsieur Jorion,

    Votre mansuétude à l’égard de l’attitude du Président Emmanuel MACRON est particulièrement étonnante
    Si je reconnais son intelligence dans les approches théoriques et littéraire, aujourd’hui c’est à la réalité qu’Emmanuel MACRON est confronté, il devrait être créatif et innovant, surtout il devrait avoir la confiance des Français, il n’a malheureusement très peu de tout cela et comment faire confiance à un tel raconteur d’histoires?

    Très Belle Journée à Vous

    1
    1. On est arrivé à un tel niveau de clivage que critiquer Macron sera inévitablement considéré comme opposé au reconfinement. Il n’ y a qu’a regarder le vote à l’assemblée et ce que l’on reproche à ceux qui ont voté non, pas un instant on laisse entendre que c’est un non a Macron et pas un non au confinement. Le débat est devenu aussi binaire que les appareils qui le véhiculent. Jorion en tant que personnage public (doit on dire influencer???) doit choisir s’il passe le message le reconfinement c’est bien ou le reconfinement c’est pas bien. Le débat public est devenu tellement polarisé qu’il n’y a pas d’alternative…

      1. On ne peut qu’être d’accord avec vos propos, le choix fait par le gouvernement le Jeudi 28 Octobre 2020 était le bon, cependant il est tardif et il est le résultat de plusieurs erreurs antérieures qui ont été acceptées et non remises en cause. La dépendance Générale du monde occidental à des fournisseurs extérieurs pour des biens essentiels est coupable.

        Le Maintien de la populations dans l’ignorance de la réalité économique et de la géopolitique mondiale l’est encore plus, n’oublions jamais que La France aussi Belle qu’elle soit, représente moins de 0.9 % de la population mondiale.

        Restons humbles, apprenons à partager, favorisons le plus possible l’éducation et le respect de l’autre

        2

Les commentaires sont fermés.