199 réflexions sur « Covid-19 – France : second confinement »

  1. Trop tard pour chez moi un oncle en réa qui a passé le week end avec ses soeurs donc ma mère (75 ans sous immunosupresseurs + pathologie cardiaque…) rendez vous en « urgence » pour le test pas avant vendredi… résultats va savoir quand… 🙁

    1. Votre témoignage est très touchant. Désolé pour les grandes difficultés que traverse votre famille. Même si on ne se connaît pas, je me permets de vous souhaiter beaucoup de courage et d’amour, pour vous et vos proches.

      5
      1. 77 lundi pour être exact. Mon oncle en réa en a 80 avec 4 pontage et 3 ou 4 stens… dans l’immédiat c’est lui qui m’inquiète. Il a carrément disjoncté je pense, il avait de la fièvre et a quand même traversé le pays pour venir passer le WE avec ses « petites soeurs » personne a pu/su l’en empêcher. 80 balai + covid + 1600 bornes = malaise au retour et direct réa diagnostic pneumonie covid… Et pourtant c’est très loin d’être un neuneu, (longue carrière à la pointe dans l’électromécanique depuis les tout début puis les la robotique (chaines de construction automobile etc.). Une preuve de plus que les demi mesures ne servent à rien, il aurait fallu qu’il y ait un flic pour l’en empêcher… Entendre vanter le courage de Macron qui tergiverse avec son couvre feu de merde depuis deux semaines ça me fait moyen rigoler du coup… Mais bon a mal tiempo buena cara comme on dit ici, on fera montre de notre nullité crasse d’opposant comme dit Juannesy et on applaudira avec les loups comme fait Jorion. 😉

        2
      2. N’oubliez pas Dup que vous êtes sur le blog de quelqu’un qui avait félicité Sarkozy pour le discours de Toulon. Je juge sur pièces, et à chaque nouvelle pièce, je remets toute l’affaire sur la table. Je ne crois à rien, sauf à la rédemption. Comme les frères Dardenne.

        3
      3. Dup,

        De ton témoignage personnel, je voudrais dans ce désordre et cette ambiance morose aussi tirer du comportement de ton oncle une petite réflexion quand tu dis :

        « Une preuve de plus que les demi mesures ne servent à rien, il aurait fallu qu’il y ait un flic pour l’en empêcher…  »

        Moi même j’ai vu autour de moi des personnes très âgées faire des actes totalement irresponsable qui pouvait mettre leur vie en danger mortelle. Quand tu leurs demandes pourquoi, d’abord, il t’explique qu’ils sont grands, qu’ils ont déjà vécu, et que tu peux te mêler de tes … fesses.

        Je pense, même si beaucoup le font avec sincérité et un vrai sens des responsabilité en affirmant qu’il faille nous contraindre même malgré nous, que in fine la liberté d’action et de pensée doit demeurer à la vérité notre boussole même en pleine tempête, surtout quand on est vieux, même si le risque est inconsidéré.

        Souvent les anciens m’ont dit préférer une qualité de vie à la quantité de vie à partir d’un certain cap.

        Meilleurs voeux de rétablissement à ce jeune inconscient de 77 ans !

        2
      4. Je vous laisse donc juger Mr Jorion si Macron a fait preuve de courage ou de lâcheté sachant a quoi il s’expose si le peuple se réveille vraiment… Je veux bien croire à la rédemption (c’est plus ou moins la seule chose à laquelle on peut croire rationnellement) mais de là à donner le bon Dieu sans confession… Entendons nous bien, je ne vous critique pas le moins du monde, l’expression de votre visage sur cette vidéo en dit suffisamment pour être au fait de ce que vous êtes parfaitement au courant que vous applaudissez avec des loups et je me joint à vous, non seulement on pas vraiment le choix mais en plus ils le savent… Parfois on est dupe en connaissance de cause et pourtant il faut bien s’y tenir
        38.2 et petite toux seche ce matin pour ma mère et ma tante, toujours impossible d’avoir au bout du fil autre chose qu’une secrétaire qui dit que le médecin rappellera ça fait bientôt 24h que c’est comme ça… par chance j’ai le watsapp d’un médecin espagnol de la famille des gens pour qui je travaille et qui m’a donné deux ou trois conseil quand aux règles générales de la conduite à tenir vis à vis du traitement immunosuppresseurs (repousser la prise hebdomadaire d’un jour ou deux maximum) pour voir si des symptomes covid apparaissent, si oui consulter en chair et en os le plus tôt possible, soit à peut prêt ce que j’avais trouvé sur le net par mes propres moyens mais que je n’avais pas les compétences pour valider ou non.
        Je ne sais si céder à la panique et rentrer en France dés demain et me jeter dans la gueule du loup sachant qu’une fois là bas je serais autant dépourvu qu’ici, ou continuer à ronger mon frein en me disant rationnellement que tout ce que ça pourra avoir comme effet c’est encore et toujours transporter plus le covid… Encore et toujours entre la raison lâche ou le courage bête mon coeur balance.
        Merci à tous pour les messages de soutiens.

      5. Dup, ce que tu choisiras comme solution sera de toute manière la meilleure.

        Bon courage à toi et à ta famille. on croise les doigts.

  2. Courageuse sans doute, mais tardive sûrement.
    Les pays qui confinent trop tôt ça semble aussi fréquent que les poules sur les fauteuils des dentistes. Le seul « risque » c’est de se confiner trop tard. Aucun pays avec un fond de circulation substantiel n’a pu contrôler le R effectif par des demi mesures.
    Certes il aurait pu sembler cruel de reconfiner dès le 14/10 avant que les vacances n’ajoutent à la cacophonie, mais ça aurait été un signe de choix stratégique digne de cet adjectif.

    13
    1. Coucou,

      Il me semble que le 14 10 est le jour du point d’inflexion. C’etait envisageable. Pas prévisible.
      Ce n’est pas pour défendre le point de vue de Mr Macron ou du gouvernement.

      Bonne soirée

      Stéphane

      1. Je pense aux cas comme la Nouvelle Zélande ou la Grèce, qui ont bien marché sur la 1ere vague.
        Pour la 2ème, l’Irlande et la Finlande (et le pays de Galle) sont de « early starters ».
        Comme le dit Paul, nous ne sommes de toutes façon pas dans la catégorie Taiwan/Corée/Chine…

        1
      2. Bien plus tôt même, si on peut parler de ‘point d’inflexion’, vers la mi-septembre on pouvait percevoir déjà les signes, et chez tous les pays ‘voisins’ itou…

  3. Le nombre minimum de patients en réa a été atteint au cours de la première qunzaine d’août (sans surprise, environ trois semaines après que le R effectif est repassé au-dessus de 1). Le R effectif est resté obstinément à environ 1,2 pendant cette période. Comme le temps moyen de contagion est d’environ une semaine, c’est aussi à peu près le facteur de croissance hebdomadaire. 11 semaines nous séparent du 9 apît. 400 x 1,2^11 = 2960… Bingo ! Mais bon, « le virus circule en France à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n’avaient pas anticipée. ».

    1. @iit75
      « ..2960… Bingo ! … »
      bien vu ,
      les modalités de ce confinement me paraissent catastrophiques ….
      à court terme , est-ce gérable socialement ?
      à moyen terme , vont perdurer les contaminations en milieu familial , scolaires …. hahurissant !!
      à long terme , rien ne semble préparé pour l’après confinement et ses méthodes à mettre en oeuvre pour vivre (et non survivre) avec ce(s ) virus…
      @ tous
      je confirme l’inflexion de la courbe de dynamique des entrées en réa qui rétrograde au niveau de la fin Septembre.
      idem pour le « controle » qui repart à la hausse.
      j’attends les chiffres de demain soir pour faire le graphe.

  4. Je vous trouve bien gentil pour Macron.
    Ce crétin qui n’a aucune culture scientifique n’a rien voulu voir ou entendre.
    Capables de lire et comprendre les courbes nous savions dans quelle impasse nous allions.
    Il est moins pire que Trump c’est son seul mérite.

    10
    1. Au moment d’émettre un jugement « dernier », Paul est souvent plein de miséricorde pour celui qui doit porter la décision et la mauvaise nouvelle (cfr ses vidéos de mars-avril-mai). Il distribuerait un bon point même au dernier de la classe ? Non. Dans la posture de celui qui se verrait bien calife à la place du calife, il voit tous les torts d’un dirigeant comme Trump et en fait son affaire personnelle de le faire trébucher ; mais la chute d’un Macron n’est pas à son ordre du jour et un petit point positif ne lui coûte pas cher, sans engagement.
      Et notre posture est-elle bien plus valable ? Nous aboyons, nous rugissons, nous voulons renverser la statue au centre de notre place commune, mais qu’avons-nous en construction comme alternative ? (J’en dis deux mots dans le fil de la conférence de Lille de ce jour).
      Je pense d’ailleurs que Macron nous abuse, dans un déni de réalité et des fausses nouvelles et promesses (« nous sommes prêts »), voyez aussi mon post indiqué, ce n’est pas une question de compétence, mais de refus « libéral » de décider à la place des choses qui se passent (le virus, le marché). Il cherche à nous encadrer, mais sans s’opposer à aucun des lobbys.

      4
      1. à mon avis , c’est plus profond : il se raconte des histoires , auxquelles il nous fait participer , au passage.
        dans le cadre du virtuel « en même temps » , Le “quoiqu’il en coûte” se poursuivra», a-t-il ajouté, refusant «l’opposition entre santé et économie».
        ces leitmotivs « fusionnels » ne peuvent que poser question et dépassent la problématique d’une adhésion à une idéologie « libérale ».
        le retour du réel risque d’être douloureux pour nombreux d’entre nous.

        4
    2. COucou,

      J’ai du mal à croire que Mr macron ne sache pas lire les courbes ni les interpréter.
      Le plus difficile dans cet exercice, ce n’est pas de savoir lire les courbes, mais au contraire, ne pas se laisser submerger par ces données multiples et contradictoires. Essayer de raison garder devant tous les conseilleurs officiels et officieux.
      Exercices extremenment difficile.
      Mais je crois que les hommes qui cherchent à gagner le pouvoir adorent ce genre de période; leur action immédiate influe directement sur la vie de millions de gens; de quoi peter un cable quand on a un prénom de canard et qu’on est inculte.

      Bonne soirée

      Stéphane

  5. J’ai pas compris exactement le confinement de qui ?

    Crèches ouvertes, écoles ouvertes, collèges, lycées ouverts, usines ouvertes, administrations ouvertes, BTP ouvert, magasins spécialisées ouverts, grandes surfaces ouvertes, transports, métro ouverts etc etc. Et aussi les EHPAD ouverts.

    A part les retraités et les sans activités qui hantaient les salles, et erraient sur les trottoirs et encombraient aux caisses, tous cela qui vont se retrouver claquemurés chez eux, tous les autres enfin les actifs, on continue comme en 40 ! Mais avec les masques et le gel !

    Et ça va casser la dynamique pour la ramener à 5000 cas par jours ?

    26
    1. A ne pas avoir voulu prendre de mesures radicales dès le mois de mars pour un ou deux mois (le moindre mal), on a déjà pourri toute l’année 2020. Qu’à cela ne tienne, prenons des mesures encore plus lâches (au propre comme au figuré) alors que cette vague est annoncée comme pire que la précédente, histoire de rempiler pour plusieurs années encore.

      Une question me taraude par ailleurs: On ne connait pas les exponentielles à l’ENA et dans toutes les grandes écoles qui forment « l’élite » de ce pays, pour avoir été, je cite Macron, « tous surpris » par l’explosion de ces derniers jours, alors que l’épidémie a gentiment mijoté tout l’été et que ça fait presque 2 mois qu’on observe une progressive remontée des cas?

      Macron a été tout sauf courageux ce soir. Il a encore une fois essayé de ménager la chèvre et le chou (le « en même temps » dans sa version la plus hypocrite) et se prépare donc à échouer sur tous les tableaux. Pas grave, il nous fera une « Sarkozy » (posture qui consiste à invoquer la conjoncture internationale pour se dédouaner de toute responsabilité personnelle dans l’échec de sa politique). On commence a avoir l’habitude.

      8
      1. « On ne connait pas les exponentielles à l’ENA et dans toutes les grandes écoles qui forment « l’élite » de ce pays »

        On la connaît en tout cas en terminale scientifique. Et des millions de personnes en France ont ce niveau.

        Macron a une excellente formation, entre classes prépa littéraires, Sciences Po et ENA. Peut-être ne lui a t elle pas donné l’occasion de bien comprendre ce qu’est une exponentielle. Reste qu’à n’en pas douter, nombreux parmi ses conseillers l’ont appris pendant leur scolarité et doivent s’en rappeler.

        Alors, pourquoi le président français semble t il ne toujours pas avoir compris ? Plusieurs hypothèses :

        1. Tous ses conseillers déjà passés par une terminale scientifique sont nuls
        – Peut-être ont-ils oublié les maths ?
        – Peut-être ne s’occupent-ils que des détails sans jamais regarder la situation d’ensemble ?
        – Peut-être passent-ils tant de temps en flagorneries ou en crocs-en-jambe réciproques pour se passer l’un devant l’autre qu’ils en oublient que la réalité existe et que si on la néglige elle sait à l’occasion se faire terrible ?
        … Toutes ces possibilités n’étant de toute façon rien d’autre que des modalités de nullité

        2. Macron refuse d’écouter
        – Optimisme de principe, type « méthode Coué », s’imaginant que refuser la possibilité d’une éventualité négative l’empêchera d’arriver ?
        – Goût pour les décisions à l’instinct, quoi que puissent en dire ses conseillers ?
        – Echec à comprendre le concept d’exponentielle, même après que tel conseiller lui ait fait trois fois le cours au tableau ?
        … Aucune de ces possibilités n’est davantage réjouissante

        5
      2. @Alexis Toulet :

        Vous ignorez manifestement ce dont vous parlez , et ce qui croit de façon exponentielle c’est plutôt la sottise de ce type de commentaires .

        1
      3. @Toulet Alexis

        Merci d’avoir répondu à toutes mes questions implicites (en assumant a priori des manquements qui ne sont pas de votre fait). Je résumerai pour ma part d’un terme lapidaire: Ce sont tous des TOCARDS. (Et si j’étais un poil facétieux j’ajouterais: « Mais votez quand même, on sait jamais »)…

      4. @Juannessy
        « Vous ignorez manifestement ce dont vous parlez , et ce qui croit de façon exponentielle c’est plutôt la sottise de ce type de commentaires »

        Euh… c’est un peu court.

        Votre « teasing » est intéressant. On a envie d’entendre la suit, mais vous ne la donnez pas 🙂

        Qu’est-ce que j’ignore ? En quoi aurais-je écrit une sottise ?

        2
      5. @Toulet Alexis :

        Prétendre que personne dans un gouvernement ne sait ce qu’est une exponentielle est déjà une sottise en soi .

        S’ imaginer qu’un gouvernement , un ministre , un cabinet ministériel , une cellule de crise ,un préfet , un directeur d’administration centrale ou départementale jugent et décident comme vous l’imaginez en est une deuxième , plus excusable quand on ne connait pas la machine de l’intérieur .

        PS : je signale à Paul Jorion que croire qu’une cellule de crise se quitte le vendredi soir à 20 heures et qu’on se donne rendez vous le lundi suivant , c’est simplement insultant pour les préfets , directeurs de cabinet , colonels de gendarmerie ou de l’armée , directeurs départementaux de la police , directeurs de la protection civile , patrons des SAMU , colonels des pompiers , Ingénieurs de l’Equipement et des services départementaux …

        2
      6. On connaît sans doute ce qu’est une exponentielle dans les cabinets ministériels, mais une chose est sûre pour moi, c’est que les décisions à la fois trop tardives et insuffisantes de Macron montrent que lui n’a pas compris le concept. Et son ministre de l’économie non plus.
        Car, depuis plusieurs mois, et Paul insiste régulièrement là dessus, toute décision molle et retardée est finalement bien plus nuisible à l’économie qu’une décision rapide et énergique.
        La décision d’hier est nécessaire mais non suffisante ! De beaucoup.

        1
      7. @François M :

        Moi ce dont je suis sur , c’est que les décisions graves d’un gouvernement n’ont rien à foutre de l’avis d’un blog .

        1
      8. Moi ce dont je suis sur, c’est que les décisions graves d’un gouvernement n’ont rien à foutre de l’avis d’un blog .

        Qu’est-ce qui vous fait croire ça ? Des rapports hebdomadaires sont rédigés dans les ministères sur l’état de l’opinion. Pourquoi croyez-vous que la BN archive le Blog de PJ ?

      9. @Paul Jorion :

        Il n’y a pas de météorologistes dans les cellule de crise . Il n’y a pas d’anthropologues non plus.

        Par contre , j’avais omis le procureur de la République , mais lui n’est pas toujours là selon le type d’événements , alors que les autres , si . Il y a aussi parfois un représentant des sociétés agrées par la Sécurité civile ( ANPS , CRF ,ADPC ….)

        PS : mon record personnel en cellule de crise , c’est 9 jours , 9 nuits en continu . D’autres ont fait beaucoup mieux .

        2
      10. Le concept d’exponentielle ne leur est absolument pas étranger, seulement pour réagir à temps face à une exponentielle il faut s’y prendre avec tellement d’avance que ça relève du pari pascalien, et l’opinion elle, n’est pas au fait du concept d’exponentielle (l’épisode H1N1 l’a bien démontré), tout ces grands ludopathes sont soudain beaucoup moins vaillant quand il n’est plus question de pouvoir externaliser le risque que suppose d’anticiper une exponentielle. Pourquoi ont ils tergiversé partout en europe ces dernières semaines ? Tout simplement pour être bien sur de pouvoir dire tous à l’unisson regardez c’est partout pareil, on a pas fait pire que les autres…

        2
      11. @juannessy @Dissonance
        Je ne pense pas que nos gouvernants ignorent ce qu’est une exponentielle. Du coup quand ils nous disent « on a été surpris », je pense que ce sont eux qui nous prennent pour des imbéciles, à qui il faut faire « de la pédagogie » .Oui c »est vraiment ce qu’ils pensent. Ils le disent rarement, mais ça arrive (par exemple ici : https://planetes360.fr/la-plupart-des-gens-sont-des-cons-au-moins-80-le-president-du-loir-et-cher-se-lache-devant-sa-majorite/)

        2
      12. @juannessy « Moi ce dont je suis sur , c’est que les décisions graves d’un gouvernement n’ont rien à foutre de l’avis d’un blog « .
        Sûr, d’autant plus que le gvt n’a que faire non plus des hôpitaux https://www.bastamag.net/carte-des-suppressions-de-lits-hopital-covid-reanimation-ARS-CHU
        Pas plus à foutre d’une taxe européenne sur les transactions financières (qui rapporterait 50 Mds €/an. Le Gvt Macron étant l’un des principaux freins aux négociations parlementaires européennes sur le sujet. (P. Larrouturou entame aujourd’hui une grève de la faim pour dénoncer ce scandale). Etc, etc…

        1
      13. @Paul Jorion :

        Je peux vous assurer que lorsqu’on doit trancher sans trop attendre , on ne consulte pas vraiment les archives de la BN . Tenir compte de l’état de l’opinion analysée à partir de ces données tant bien que mal rendues cohérentes , bien sur . Mais quand l’affaire est vraiment grave , l’état de l’opinion ( à propos quel est celui de l’opinion du blog ?) n’est qu’un élément parmi d’autres . A ma petite échelle , j’ai d’ailleurs eu assez souvent à me féliciter que le préfet passe outre l’opinion publique , dont celle de sénateurs que la situation dérangeait , pour faire mon boulot et éviter le pire .

        @Tout va bien :

        C’est bien possible sinon avéré , mais quand ça urge et qu’on concentre les attentes , je vous affirme qu’un peu à tous les niveaux , on oublie ( temporairement sans doute ) ses a priori , et on cherche celles et ceux qui ont des choses réelles à dire et proposer pour vous sortir de l’angoisse de la solitude et du chronomètre . Ce sont souvent des techniciens et des gens de terrain qui répondent alors présents .

        2
      14. @Dup donc on avance ils nous mentent (ou nous prennent pour des c…)
        « l’opinion elle, n’est pas au fait du concept d’exponentielle  »
        C’est là qu’il faudrait faire de la pédagogie, mais c’est plus difficile, un blog n’est sans doute pas suffisant, une vidéo Youtube bien virale pourquoi pas ?

        1
      15. @ Juannessy

        « Prétendre que personne dans un gouvernement ne sait ce qu’est une exponentielle est déjà une sottise en soi . »

        Ce serait une sottise en effet.

        J’ai d’ailleurs écrit exactement le contraire : « Reste qu’à n’en pas douter, nombreux parmi ses conseillers ont appris (la fonction exponentielle) pendant leur scolarité et doivent s’en rappeler. »

        « S’ imaginer qu’un gouvernement , un ministre , un cabinet ministériel , une cellule de crise ,un préfet , un directeur d’administration centrale ou départementale jugent et décident comme vous l’imaginez en est une deuxième , plus excusable quand on ne connait pas la machine de l’intérieur . »

        J’ai écrit un certain nombre d’hypothèses pour tenter d’expliquer le fait que Emmanuel Macron réagisse toujours si tard, alors qu’il devrait être relativement évident à une personne suffisamment bien formée et suffisamment attentive que ces réactions systématiquement trop tardives ne seront pas efficaces et laisseront la contamination exploser, forçant le confinement strict que le gouvernement considère pourtant comme la pire des solutions.

        Il est tout à fait possible que je n’aie pas trouvé la bonne explication. Il est possible aussi que certaines des hypothèses listées soient très peu probables – quand j’écrivais « Peut-être ont-ils oublié les maths ? » je n’y croyais pas.

        Mais voyez-vous d’autres hypothèses meilleures que celles que j’ai listées ? Car il doit bien y avoir quand même une explication.

      16. @Paul Jorion :

        Ha bon , moi qui me contentais de stocker mes cogitations dans les archives du blog , me voilà donc aussi dans celles de la BN .

        Quand on sait que seuls les historiens et les anthropologues les lisent sérieusement et utilement ( a posteriori ) , ça rend cependant plus modeste !

        Sur l’opinion , j’ai aussi en tête un texte de Paul Valéry , mais je le garde pour moi pour ne pas donner de mauvaises idées aux synthétiseurs hebdomadaires de la BN .

      17. @Toulet Alexis :

        – je ne vois pas l’intérêt d’avoir une réponse certaine à cette question .
        – de ce que je connais de la marche d’un pouvoir , il est comme tout le monde , il ne croit qu’il faut une Loi Littoral que lorsque les rivages de la Méditerranée sont sacrément dégradés .
        – les avis parfois fantaisistes et divergents de médecins qui ne représentent qu’eux mêmes et sont plus présents sur les plateaux de télé que dans leurs hôpitaux , ne pouvaient que conforter cette « envie » que le ciel reste bleu , d’autant qu’admettre que le ciel s’obscurcit et trancher dans le vif , c’est , au cas particulier accepter de rendre le ciel encore plus chargé de façon encore inconnue ( exponentielle ? ) . Dans cette occurrence , c’est jouer un sacré coup au poker et un président de la République n’est pas élu pour jouer au poker , même si le délabrement de nos institutions le met seul en état de le faire .
        – Macron comme la presque totalité du matériel politique est plus formé aux moyens qu’aux fins , et il sait mieux mesurer les premiers que les seconds ( mais c’est en partie sur ça dont il me semble , avec d’autres , qu’il a bougé au moins dans les intentions ces dernières semaines )
        – les exponentielles comme l’avis du blog n’ont rien à faire à l’histoire .

        1
      18. @juannessy
        « c’est 9 jours , 9 nuits en continu »

        L’incendie du tunnel du Mont-blanc ?

        (secours + reroutage trafic transalpin)

        parce que sinon, en nos Alpes, les affaires de neige et d’avalanche, c’est pas si long.

        1
      19. @Timiota :

        Gagné ., et c’était à la fin mars 1999 .J e dois dire d’ailleurs que la fatigue commençait à d’autant plus s’accumuler que nous avions déjà passé 3 jours en préfecture en salle de crise en début février en raison de l’avalanche de Montroc .
        Remarque faite que c’est bel et bien aussi dans cette semaine de février que tout le département a été soumis à de fortes chutes de neiges et surtout des avalanches un eu partout , même dans des coins a priori peu exposés ( jamais tant fait d’heures d’hélico avec la gendarmerie pendant cinq jours de suite . Admiré le dressage de leurs chiens d’avalanches pour monter , descendre de l’engin et rester calme pendant le vol ). Lié d’amitié aussi en ces occasions avec le patron du SAMU ( il s’appelait Perfus , ça ne s’invente pas ) .

        Ce sont moins d’ailleurs , hormis l’épisode Montroc ,où j’ai craint avec angoisse , pendant une heure sans contact radio, d’avoir perdu trois agents , des phénomènes avalancheux qui ont pu susciter des cellules de crises , que des événements , s’agissant de seuls incidents sur réseau routier , de type tremblement de terre ( 15 juillet 1996 ) , inondations ,tempêtes de vent ( décembre 1999 ) ,effondrement de chaussées (RN 508 qui s’écroule dans le Lac – 35000 véhicules /jour à Annecy en octobre 1998 . 5mois de travaux ) , éboulements rocheux ou de boue ( prières de remerciements rétrospectives ) Grèves et blocages par les routiers parfois en prime .

        La cellule de crise sous les toits de la préfecture pour le passage de l’an 2000 a par contre été assez cool , et la femme du préfet avait pris soin de nous pour nous faire apporter le dessert et du champagne . J’ai préféré un whisky et ma femme a semblé ne pas me croire quand ,en arrivant chez moi le 1er janvier à 3 heures du matin , je lui ai affirmé que je sortais de cellule de crise .

        Bien qu’ayant contribué à le préparer alors que j’avais déjà franchi la limite légale , j’ai pu échapper aux trois jours effectifs du G8 d’Evian en 2003 , car j’ai fait mon premier infarctus en ce début d’année là .

        Globalement , j’ai constaté que les militaires et pompiers étaient plus à l’aise que les  » civils » pour s’organiser dans la durée , car ils ont la pratique et les moyens de « la relève » , alors que dans les administrations civiles la compétence mobilisable pour la direction de crise ( position rarement recherchée !) est souvent concentrée sur peu , voire un seul individu ( qui doit d’ailleurs s’assurer qu’il a des adjoints de confiance pour assurer le boulot standard au long cours , quand il est sur le pont ) qui n’a pas trop de solutions pour se faire relayer .
        On dira aussi que la rémunération de ces pointes est à l’aune de la considération que les français portent à leurs services publics ( j’ai du par exemple recevoir une  » bonification » équivalent à 150 € pour ma période de 9 jours hors de chez moi ) . Mais , si j’en avais la santé , je serais prêt à recommencer . Le plus dur , en fait , est , en retrouvant son job normal à la fin de l’épisode, de se faire engueuler parce qu’on a pris du retard dans le travail , ou qu’on n’a pas répondu à temps aux demandes de statistiques consolidées de l’administration centrale .

        Pardon pour mes étalages de vieux souvenirs .

    2. Dis cloclo , dans la liste de ce qu’il reste d’ouvert , tu as oublié une chose et pas des moindre :

      ta gueule…

      Et tu sais ce qu’ils te disent les retraités ( qui «  encombrent ») , les sans activités qui «  errent sur les trottoirs » à l’actif que tu crois être ?
      Ils te disent de descendre de ta Porsche pour voir le monde tel qu’il est .
      Bon , je sors , le gosse de riche m’ėnerve.

      7
      1. @ Bernard,

        Rhaaa trop bonnard ! C’est d’autant plus valable que c’est pas souvent… 🙂

        @ CloClo,

        « Le confinement de qui ? » De moi, lalalèreuh ! 😉

        1
      2. @Bernard

        Etant moi même « sans activité », je prends le message de Cloclo de manière bien différente: Le fait est qu’on va continuer d’exposer une très large partie de la population (les actifs occupés ainsi que les enfants pour l’essentiel) au virus, principalement au nom de la préservation d’intérêts économiques, et restreindre la circulation de la population exclusivement pendant leurs périodes de temps libre, le tout pour un résultat à venir qu’on peut supposer des plus hasardeux.

        Qu’on me comprenne bien, de deux choses l’une: Soit l’épidémie est un vrai problème de santé publique et compte tenu de l’état actuel des moyens disponibles, seul un confinement strict de tous (avec dérogations pour motifs impérieux bien sur) pendant une période d’un à deux mois est nécessaire, on mobilise l’armée et les forces de l’ordre pour ravitailler les gens pendant cette période (ce qui est me semble-t-il vaguement la méthode chinoise), et l’État prend tout en charge pour que l’impact économique (notamment sur les ménages) soit minime (à voir comment tout cela est financé par la suite, mais c’est une autre question).

        Soit on peut se permettre de laisser 30 millions de personnes au doigt mouillé (population active occupée + mineurs en age d’aller à l’école) circuler presque normalement durant ce que j’appellerai un peu par provocation « leurs corvées », et alors on se demande bien (ou pas tant que ça en fait) à quoi peuvent servir les restrictions en vigueur, si ce n’est rendre des mesures de « crowd-control » ordinaires pour à peu près tout le monde (en contravention totale avec notre constitution et la déclaration des droits humains).

        9
      3. Bernard,

        Ca manque cruellement de sens de l’humour au point de baver vraiment n’importe quoi en fantasmant sur de grosses voitures ! 😀

        C’est assez incroyable le nombre de gens qui veulent la fermer à d’autres dans ce pays en ce moment.

        Non l’important je me répète est qui est confiné ? J’ai dû loupé un épisode, car n’ai-je pas entendu ce soir dans la bouche de Macron 1er que la vague qui arrive allait être plus meurtrière que celle de mars ? Mais le confinement est plus light ? Car « on a appris » ?

        Je glousse franchement. La vérité dérangeante qu’on habille sous de belles vertus, sauver tout le monde, aider les soignants, m’apparaît totalement un enfumage absolu. C’est bien plus sordide et pragmatique ce qui va se passer doucement, ce n’est pas qu’on va doucement absorber les vagues, non ça c’est pour les petits enfants afin qu’ils dorment bien, mais doucement on va absorber 400 000 morts et plus si affinité. J’en ai bien peur.

        4
      4. Bernard: Je ne pense pas que Cloclo est sérieux quand il pointe du doigt les vieux et les inactifs, c’est seulement pour montrer l’inanité des décisions de Macron qui, contrairement je crois a ce que dit Paul, a, de fait, cédé aux injonctions du patronat.

        5
      5. Laissez bernard monsieur cloclo est un bourgeois qui va savourer son confinement en mangeant ses pates au parmesan avec des vins fins , il pourrait aussi prendre le temps de relire le bucher des vanités à l’occasion …

      6. Salut Seb,

        Nan, nan, les pâtes c’est pour moi, pas sûr pour le Parmesan, c’est un peu cher ! CloClo, c’est foie gras, caviar et grands crus…

        Tu sais, je ne crois pas qu’on choisisse de naître pauvre ou blindé. Alors, le tir de barrage sur les conditions de vie de CloClo me paraît un peu abusif. Combien y-a-t-il de gentils petits retraités ici qui émargent à 3 ou 5000 boules et qui la ramènent pas trop ? Combien de cadres sup ? Etc. Je trouve qu’il a plutôt du cran de venir faire son coming out sur le blog, sachant à qui il s’adresse.

        Pour résumer c’est pas trop ce que l’on a dans le portefeuille mais plutôt dans la caboche ou le palpitant qui compte. À ce niveau – si l’on met de côté l’humour pourrave et provoc’ – il me semble que notre CloClo ne tombe pas souvent à côté… Et qu’est-ce qu’il pourrait bien venir faire ici, s’il n’avait trois sous de valeurs ? J’imagine qu’à une vie de smicard tous les sept ans, il aurait mieux à faire !

        C’est l’empathie qui permet de dépasser les cadres mentaux forgés par notre éducation et notre milieu, pas sûr qu’il faille connaître les affres de la faim, de la misère et de la pauvreté pour en faire preuve. Je cherche un exemple… Che Guevarra, tiens. Alors bon, CloClo est pas dans la jungle à chasser les moustiques à coup de cigares, j’attends toujours des nouvelles de la Batcave, mais le procès qui lui est fait me paraît très injuste au vu de ce qu’il raconte ici.

        Mettons en place un système qui empêche ce genre de situations plutôt que de blâmer les rares qui, tombés par hasard du bon côté de la barrière, partagent les analyses du blog. Luttons contre les structures, pas contre les gens ( à part peut-être Roux de Bézieux que j’enverrai bien en stage à l’hôpital) ou alors visons les cyniques pas les branleurs ! 😉

      7. @2 Casa :

        Ha , il me semblait bien que je n’aurais pas besoin de faire preuve « d’imagination « pour répondre à une récente question . La réponse est venue toute seule .

      8. CloClo, ici c’est pro bono, comme Nelson et Murdock.

        D’t’façon t’aurais pas les moyens, chuis trop cher pour toi !

        (Et puis je confine, rien de mieux à faire)

    3. Non mais le problème c’est que le confinement ne sert à rien tant qu’il n’y a pas un testing massif de toute la population… comme en Chine et c’est comme ça qu’ils ont éradiqué le virus… il n’y pas que la Chine qui a fait ça du reste… donc, on va voir que si ce confinement permet d’infléchir la courbe d’ici décembre, le problème du déconfinement restera entier… et on repartira de plus belle en janvier pour un 3ème confinement…

      6
    4. @Cloclo
      tout à fait d’accord (cf ma réponse à llt75 , supra )
      ce virus est un excellent analyseur institutionnel , il frappe pile les zones vitales de nos sociétés et on lui facilite le travail !!!
      quel manque de clairvoyance de la part de notre « élite »!

      1
    5. Si jamais il y a des ressponsables administratifs ou politiques qui trainent par ici, par pitié, par PITIE ajoutez au moins dans les com sur les gestes barrières qu’il faut aérer régulièrement les endoits clos ! C’est au moins aussi important que les masques !

      7
      1. Oui aérons, mais en hiver c’est plus difficile : risque de prendre froid, économies d’énergie.
        Celà ne s’applique vraisemblablement que si l’on est plusieurs.
        Mais ouvrir les fenêtres ce n’est semble-t-il pas ventiler, puisqu’au contraire il faut arrêter un ventilateur 1/4 H en cas de visite !
        Quid de l’air conditionné ?
        Ne l’utilser que si sans recyclage et si possible avec échange thermique.
        Le mettre à fonds quand on est pas là ou tout seul ?

    6. Il y a aussi les étudiants qui révassent dans les bars et les restaus.

      « la vague qui arrive allait être plus meurtrière que celle de mars ? Mais le confinement est plus light ?  »
      et oui on a fait des progrès dans le traitement on en sauve beaucoup plus sans les envoyer en réa, donc comme le facteur limitant du pic c’est la réa, on en traitera (sauvés ou non) un peu plus et donc il y aura plus de morts. Comme la dynamique est plus lente on peut attendre un peu plus ou adopter un confinement plus light, notamment pour préserver l’économie.

      1. Je ne sais pas si on traite mieux pré-réa, mais en tout cas le problème lorsque le patient est en réa semble plus compliqué à résoudre qu’en mars.
        https://www.laprovence.com/videos/le-18-18-notre-reportage-a-la-timone-dans-le-service-de-reanimation-covid/2T7SumAOME4

        Si vous regardez l’évolution récente sur lesparamètres fiables comme l’hospitalisation, l’entrée en réa et les décès, la progression n’est plus du tout lente, elle est aussi rapide qu’en mars, sachant que l’on part de plus haut avec un demi confinement.

        C’est fou et le temps perdu, et le nombre de morts, que ces décisions de demi-mesures tardives vont être coûteuses.

        1
    7. Coucou,

      Comme au début de l’épidemie, la santé de tous est dans les mains de chacun.
      C’est trés difficile. Ce sont des injonctions contradictoires. Ensemble, nous diminuerons les effets macabres du virus; mais chacun doit rester chez soi. L’animal social se rebiffe.
      Si nous restons fraternels, je ne suis pas inquiet pour l’economie.

      to be continued ….

      Stéphane

      1
  6. Oui, je plussois… Mais attendons les précisions ministérielles de demain, car il y a beaucoup de zones d’ombre à ce stade, notamment pour les jeunes…

    Un chiffre toutefois à retenir qui sonne d’une certaine manière comme la butée haute du nombre de décès à venir :

    – La recherche de l’immunité de groupe provoquerait en France 400.000 morts de la Covid-19…

    Ça, c’est pour toutes celles et ceux qui, encore aujourd’hui, veulent à tout prix demeurer libres de choisir ! Continuez comme ça, et vous aurez au pire, 400.000 morts sur la conscience…

    Donc oui, en effet, c’est très courageux de sa part de l’avoir dit ! Dommage que ce soit dit avec autant de retard, une fois l’été passé…

    Le mal est fait…

    En tout cas, le marqueur quant à lui, est posé ! Si d’ici à 15 jours, on ne parvient toujours pas à réduire ce chiffre prévisionnel clé de 9.000 personnes en réanimation, alors le pays devra basculer en confinement total !

    Alors l’appel à l’unité ?

    Eh ! bien on ne peut qu’espérer que l’ensemble des mesures qui seront annoncées dès demain produiront ENFIN les effets attendus, car dans le cas contraire, l’unité en sortirait forcément sérieusement ébranlée…

    A suivre…

    4
    1. Un autre point qui ne devrait pas passer inaperçu et faire bondir certains comme impensable …..

      Covid-19: Emmanuel Macron appelle à porter le masque «même dans le cadre familial»

      1
    2. @Phillipe Soubeyrand

      « Un chiffre toutefois à retenir qui sonne d’une certaine manière comme la butée haute du nombre de décès à venir :

      – La recherche de l’immunité de groupe provoquerait en France 400.000 morts de la Covid-19…

      Ça, c’est pour toutes celles et ceux qui, encore aujourd’hui, veulent à tout prix demeurer libres de choisir ! Continuez comme ça, et vous aurez au pire, 400.000 morts sur la conscience…

      Donc oui, en effet, c’est très courageux de sa part de l’avoir dit ! Dommage que ce soit dit avec autant de retard, une fois l’été passé… »

      Reste une question, minimale, de savoir si c’est l’objectif que le Président souhaite éviter ou si c’est celui qu’il souhaite atteindre… Le « courage » aussi est une question de point de vue, je suppose…

      1. Ou si c’est la perspective à laquelle il s’est résigné, au moins à introduire dans sa perspective de la réalité et qu’il veut progressivement accoutumer le pays, comme lui vient de le faire explicitement pour lui-même.
        Son affirmation jusqu’à récemment qu’il n’y aurait pas de 2ème vague avait interdit à ses conseillers de préparer l’affrontement de cette hypothèse.
        D’où l’importance de l’affirmation de ses négations sur les valeurs, combat intérieur …
        Erdogan a peut être des intuitions …

      1. Pas forcément : Rivotril, tout le monde ne va pas en réa ni ne subit de trachéotomie faute d’entubage …
        Le nombre de morts semble supérieur au nombre de réa !

  7. Bonsoir à tous,

    Je vais finir par croire que Mr Erdogan a raison : Mr Macron doit passer des examens de santé mentale… parce que là on est en pleine schizophrénie… la pensée devient floue, discontinue, le discours est illogique et difficile à suivre, le langage perd sa fonction de communication…

    Il suffit de ré-écouter toutes ses allocutions pour se rendre à l’évidence… rappelons-nous quand même qu’il nous a dit que tout avait été fait pour qu’une 2ème vague soit maîtrisée…

    4
    1. Notons tout de même qui n’a pas essayé de « responsabiliser les Français », cette fois. Objectivement on a vu un Macron plus sobre.
      C’est une sorte de demi-aveu public de l’échec du dé-confinement. Et il y aura sans doute, pour lui-même, de nouvelles couleuvres à avaler car le virus n’a pas d’états d’âmes, lui. Dans quel état psychologique, mental, politique, sera Macron dans 6 mois ?

      3
      1. @PYD

        Attends les applications concrètes, quand on va expliquer (n-ième édition) que les chômeurs n’ont pas de travail parce qu’ils ne cherchent pas assez… (c’est pas comme si ça faisait plusieurs décennies que ça dure,, on a pas l’habitude).

      2. @PYD

        « Dans quel état psychologique, mental, politique, sera Macron dans 6 mois ? »

        Dans le même qu’aujourd’hui parce que le problème n’est pas nouveau et qu’il n’a affiché pratiquement aucune évolution depuis qu’il est président. Son obsession était et demeure la suivante: « Comment faire passer les réformes néolibérales auxquelles j’adhère dans un contexte d’appauvrissement général de la France (cf. Todd) sans provoquer une insurrection/guerre civile »? (la préoccupation de la guerre civile ne lui est venue qu’avec les gilets jaunes, et encore il a probablement fallu lui expliquer)

        L’épidémie est plutôt un bon prétexte de son point de vue (cf. de nombreuses dystopies littéraires, filmées, etc). On fait crever les pauvres à bas bruit, en racontant des aides de quelques millions d’euros pour les plus démunis quand dans le même temps des entreprises qui n’en ont pas besoin touchent des milliards . « L’économie avant la vie » : Si le message vous avait échappé au premier abord, le voici décrypté.

        4
  8. Une question pour les spécialistes : les mesures étant beaucoup plus souples que lors du premier confinement, pensez vous que celui-ci sera suffisant pour réellement casser la dynamique actuelle ?

    1. Je ne suis pas spécialiste, mais comme ça, en ne confinant réellement qu’un tiers ou la moitié des gens, ça ne suffira pas vue l’extrême évolution actuelle. Cela aurait peut-être suffire il y a 3 semaines à un mois, mais là cette proposition est trop timorée par rapport à l’évolution actuelle.

      Macron nous recausera dans le poste avant les quinze jours qui viennent. Et pas pour dire qu’il va déconfiner les magasins de jouets ! On ne descendra pas le nombre de cas à une moyenne de 5.000 avec les mesures qu’il a proposé.

      4
      1. Macron est un éternel optimiste confiant dans sa bonne étoile qui l’a conduit là où il est, avec Reff =1,2 si l’on confine 1/3 à la louche 1,2x 0,7 < 1 ça peut le faire, faut être joueur.
        Il compte peut-être sur l'effet psychologique, l'annulation de l'effet ? inopportun des déclarations avant les vacances du retour des jours heureux.
        Après Mai 2022 ?

  9. Sur la durée annoncée d’un mois, il semble que ce soit un stratagème en deux temps pour réaliser finalement le confinement de 65 jours utiles non ?

    Sinon, assez d’accord avec Cloclo, vu l’assiette large de contamination, il va rester trop de contacts via l’éducation nationale pour esperer changer la donne.

    Du coup , dans trois semaines, un durcissement du confinement ?

    3
    1. « Du coup , dans trois semaines, un durcissement du confinement ? »

      A la grosse, je dirais deux à trois semaines.

      Il avait fallu à peu près deux semaines après le début du 1er confinement pour que le rythme quotidien des contaminations plafonne. Si, comme je le pense moi aussi, le semi-confinement annoncé ce soir s’avère insuffisant, c’est lorsque les contaminations ne plafonneront pas alors que les deux semaines sont écoulées, vers le 13-15 novembre donc, que ça devrait paniquer sérieusement.

      Macron nous a dit que le nombre de patients en réanimation devrait être de l’ordre de 9 000 à la mi-novembre, c’est-à-dire tout près de la limite absolue de capacité annoncée à 10 000, même à effort maximal et en reportant toutes les opérations possibles.

      Il faut donc se représenter la mi-novembre, avec les réanimations pleines à craquer, la vague censée se retirer à ce moment… mais qui continue de monter inexorablement. Et deux à plutôt trois semaines pour voir les effets d’un confinement enfin « sans faire semblant » qui serait décidé vers les 13 ou 15 novembre.

      Bref, les services de réa qui débordent complètement en deuxième moitié de novembre. Les patients qu’on aurait pu sauver – et qui ne le sont pas. Le taux de mortalité qui grimpe en flèche, parce qu’une personne qui a besoin de réanimation mais qui ne peut l’obtenir n’a que très peu de chance de survie.

      Et ensuite, combien de temps pour redescendre assez bas pour qu’un déconfinement soit envisageable ? Au printemps, il a fallu huit semaines, mais les contaminations n’étaient pas si nombreuses, ni les morts si nombreux qu’ils devraient l’être au pic cette fois-ci. Alors pas moins de deux mois en tout état de cause, jusqu’à mi-janvier. Et peut-être davantage – je compterais tout le mois de janvier pour être un peu prudent.

      Noël, Jour de l’An – confinement.

      7
      1. Donc le 13 novembre est le moment idéal pour provoquer un attentat meurtrier massif à un moment où les salles de chirurgies auront été toutes transformées en lits de réa pour le Covid afin d’atteindre le chiffre de 11 000 ou 12 000 des capacités annoncées.
        Heureuseùment celà tombe bien grâce au confinement les lieux de rassemblements spectacles lieux de culte etc sont fermés et il y a moins de monde dans les rues.
        Précaution ?

  10. Les courageux sont ceux qui vont s’entasser dans les transports en commun, celles et ceux aux caisses des supermarchés, ceux sur les chantiers de BTP, les enseignants face à 25 à 30 gosses qui nous dit-on sont moins contagieux ici que dans d’autres pays, les personnels hospitaliers qui pour certains contaminés sont obligés de continuer de travailler et bien d’autres…
    N’oublions pas que le 14 juillet Macron nous disait que en cas de 2ème vague nous serions prêts et est surpris aujourd’hui
    https://video.lefigaro.fr/figaro/video/face-a-une-deuxieme-vague-du-covid-19-nous-serons-prets-affirme-emmanuel-macro/

    11
  11. Une différence de TAILLE avec le premier confinement: les écoles restent ouvertes. C’est le pivot et le moteur de la propagation actuelle. Ces le dénominateur commun de la resynchronisation de l’ensemble des pays européens.

    Pour moi c’est un déni à la hauteur de celui des masques.

    8
      1. Merci pour le lien. Je conseille à tous de lire l’article, c’est édifiant. Et ça montre surtout que le mur n’est pas prêt d’être éloigné de la trajectoire.

        5
      2. Excellent !
        Le nouveau confinement va conserver les écoles ouvertes, à la grande satisfaction de M Blanquer Ministre chargé de la Garderie Nationale.

      3. Il y a aussi un article d’un « médecin et écrivain » dans le Monde de mardi, qui a sollicité le témoignage d’enseignants. « Je n’étais pas préparé à entendre cela ». dit-il d’emblée.

  12. – les décisions prises sont cohérentes et courageuses dans le contexte .
    – Macron a bougé socialement et économiquement . Sa trace dans l’histoire et la bonne santé de notre pays , avec ou sans nouveau mandat , reste liée à sa faculté d’entamer concrètement la réparation des dégâts de plusieurs décennies de dérive et de lâcheté :

    – les revirements institutionnels ( parlement à réellement associer et à rééquilibrer , entre autres ) , susceptibles de permettre un meilleur partage de la
    maturation des éléments de décision .
    – même si c’était inévitable et nécessaire dans notre état de délabrement démocratique héritage de ces 30 dernières années , il n’est pas normal qu’une
    décision si lourde à prendre repose sur le seul Conseil de Défense , qui ne peut seul être garant de la compréhension et de l’adhésion sociale .
    – fiscalité ( no comment ) .
    – programmatifs ( cf planification ) et consolidation des fonctions publiques et associatives ,
    – faire l’Europe fédérale ou mourir .
    – hâte de voir ce qui se fera demain en réunion européenne ,
    – nullité crasse des oppositions qui n’ont pas été foutues de porter un discours responsable , sensé et cohérent ( sans doute parce qu’elles n’y voyaient que des
    coups à prendre et des parts de marché à perdre )

    3
    1. Pleurnicher le délabrement démocratique quand on traite l’opposittion de crasse, vous arrivez presque à me faire rire et pourtant je suis moyen d’humeur ce soir…. Vous serez balayé dans les urnes votre XXéme siècle et votre idolatre, et peu importe ce qu’il adviendra ensuite on ne vous regrettera pas.

      5
      1. Si  » peu importe  » effectivement , on ne voit même pas pourquoi il faudrait parler de tout ça .

        PS 1: c’est quoi un idolâtre ?
        PS 2 : on va laisser le « moyen d’humeur » revenir en position moins inquiète .

      2. je pense qu’il fallait lire « idolatrie » cf Macron qui a bougé et sa trace dans l’histoire blablabla là ou personnellement je ne vois qu’un type qui à craché sur mon suffrage dés son discours d’investiture et qui depuis tire désespérément à vue tout en gardant un oeil sur l’hélico au fond du jardin…

        2
      3. @DUP :

         » l’hélicoptère au fond du jardin » ? Hum ….

        J’attends d’un président de la République quel qu’il soit qu’il serve le pays , dût il manger son chapeau vingt fois . A lui de répondre à la demande ou pas ( « c’est à la fin de la foire qu’on ramasse les bouses » ) . S’agissant de l’évolution de Macron , je ne suis pas le seul à l’avoir relevé ( cf Natacha Polony ) même si comme elle , j’attends de juger sur les deux ans à venir .Paul Jorion a peut être une opinion ( publique ? ) sur ce thème .

        Et pour le coup , j’aimeras bien voir mon camp évoluer aussi , et se présenter sous un seul projet et une seule bannière en 2022 .

      4. Oui moi aussi j’attends deux ans pour juger… Si i je resterai à la maison en cas de deuxième tour similaire… ou si j’irais carrément voter contre histoire de remettre les compteurs à 0. Je veux bien croire à la rédemption tant que vous voulez mais j’ouvrirai pas autant la cage à un Fourniret ou à un Heaulmes….

    2. @Dissonnance : j’avais voté Hamon d’abord , puis Macron évidemment .

      @DUP : Quitte à me balayer , laissez faire la Covid . Je ne sais pas encore comment je voterai , si je suis encore là en 2022 , mais j’aimerais autant que les prétendants au trône ne soient pas plus de quatre au total pour avoir l’impression que mon pays a encore une chance d’exister . Et pour le moment , la nullité crasse du camp qui a toujours été le mien , c’est de ne pas être foutu d’avoir une unité nécessaire pour les temps difficiles , pas plus qu’il n’a été foutu d’avoir une analyse et des choix communs pour la Covid . Mais Corona va éclaircir tout ça .

      @Paul Jorion : alors ce projet , c’était quoi ?

      1
  13. Je vais même aller plus loin. Et pas dans l’humour cette fois Bernard.

    Une phrase m’a alerté étrangement. Ce que parlant de ces potentiels 400 000 morts du COVID (un chiffre déjà avancé ici à la louche) il a dit que ce n’était pas nos valeurs d’accepter une telle hécatombe, et que de toute façon cela mettrait le système de santé à terre… Parle beau merle, parle beau merle. Comment en est-on réduit à rappeler ce genre d’évidence face caméra en direct devant des millions d’individus ?

    Si on le fait c’est qu’on a conscience ou qu’on a pensé à la petite musique avec ses notes de l’enfer en arrière fonds, que je commence à entendre moi, et ensuite on verra les rapports de force réelles dans la société. Prête l’oreille au chant qui monte, car que devient tout ce problème si toute personne testée positive et malheureusement malade grave ne se voit offrir aucun soin, mais directe le mouroir avec sédatif type RITROVIL sans passer par la case urgence ? Ca devient une gestion de stock de cercueils et de crémations. A combien de confinement, si pas de vaccin efficace, ça devient le tube de l’année ? Les générations se croient toujours supérieures à celles qui les ont précédé, mais chacune commet son petit lot de barbarie.

    5
    1. Il y a effectivement l’enfer en arrière plan et dans toute l’Europe .

      Avec pas d’autre choix que le purgatoire pendant presque un an si tout va bien , sans être encore assuré de la porte sur laquelle s’ouvrira la fin du purgatoire .

      Les considérations politicardes ou partisanes seront bientôt des scories de nos bêtises .

      1. C’est peut-être les manigances à sauver l’Europe financière plutôt que l’Europe sociale qui va nous amener l’enfer. Je ne crois pas que sauvegarder la première nous donnera la seconde. Je crois même que ça risque d’être le contraire.

        5
      2. Purgatoire mon c.. ! Vous êtes tout simplement tiède. Les temps qui viennent seront impitoyables avec les tièdes. Ceux qui ont forgés les valeurs dont vous vous gargarisez étaient tout sauf des tièdes esperant qu’en se flagellant un peu au purgatoire il rachèteront le courage qui leur a toujours maqué…

        5
      3. @François M :

        C’est effectivement un risque , mais votre commentaire a priori est l’aveu que vous ne souhaitez pas vraiment l’Europe sociale . Là aussi , un petit virus poussera à la clarté , comme il va sans doute coûté sa place à Trump .

        @DUP : Reconnaissez quand même qu’il ne faut pas trop redouter les balles pour oser dire ce que l’on pense juste . Si purgatoire vous fait peur , consolez vous en étant assuré que cette fois ci il va concerner tout le monde ( sinon la bataille est perdue d’avance , et on pourra déclarer Corona vainqueur )

        1
      4. @juannessy

        Le contexte « paneuropéen » sans contrainte et sans frontière est en matière de pandémie un exemple de ce qui ne peut pas marcher sur la durée, effectivement. Cela dit vous avez tort, ce n’est pas un problème partisan non plus, (pour une fois). Il suffit qu’on limite drastiquement la libre circulation des personnes et des marchandises pour gérer l’affaire.
        Reste à savoir si ça arrivera à la tête de nos dirigeants (on se fait pas d’illusion).

    2. Le problème de cette maladie la Covid c’est qu’on sache traiter certains cas graves par des lits de réa.

      Si l’on avait un traitement équivalent massifiable on pourrait écluser les 400 000 morts plus vite ….
      Vaste caisson hyperbar, oxygénothérapie précoce à domicile.

      Que dit l’économiste : 100 milliards d’€ pour 400 000 ça fait 250 000 pièce
      y a de la marge , bien que si l’on raisonne en années de vie gagnées un rabais sans doute s’impose.

      Tout celà n’a de sens que si au bout du bout on évite vraiment ces morts et qu’on ne fasse pas que gagner quelques mois…

    3. Salut CloClo,

      C’est marrant que tu soulèves ce point. Je voulais pas passer pour complotiste ici mais j’y pensais pour Trump en rapport avec son interview par Woodward. Il était au courant de tout, connaissait les chiffres et probablement les meilleures projections relatives aux décès et à la possibilité d’un hypothétique vaccin comme à son échéance.

      On a en face des gens intelligents, super informés et en contact avec toutes les autorités sanitaires compétentes. Que faire si le truc est indémerdable, sauf à réagir comme la Chine, ce qui est difficilement concevable sous nos latitudes ? Donner l’impression de gérer, plus ou moins habilement, en essayant de sauver le principal, l’économie.

      Et quel avantage comparatif (version chinoise mais a posteriori) pour celui qui atteint le graal de l’immunité collective le premier, le tout à moindre coût en s’étant débarrassé du « bois mort » qui plombe les divers comptes sociaux : les vieux, les pauvres, les inactifs, bref, ceux qui ne sont rien et, coup de bol, c’est sur ceux-là que tape le virus en priorité…

      Sont-ils capables de telles décisions tout en se congratulant d’être si courageux face au poids des responsabilités qui sont les leurs bien à l’abri dans les restos dont tu parlais il n’y a pas si longtemps ?

      Mode conspi off/

      3
      1. Poser la question c’est y répondre mon cher 2Casa, mais l’être humain ne regarde jamais sa noirceur bien en face, alors il s’accomode de grande théorie ou de grands principes.

        Par 2 fois au siècle dernier le système a purgé et offert en holocauste le sang de sa jeunesse pour la Guerre (avec un grand G). Cette fois c’est la guerre avec un petit G et on offre aux dieux quelques carcasses déjà bien amochées et quelques cerises plus fraîches en passant au cas où.

        Le plus drôle c’est qu’on puisse penser que ce n’est pas l’exacte sordide et crue vérité. Ce n’est pas pensé et prémédité et planifié ni même volontaire, mais le résultat est strictement le même, c’est la seule réaction possible = pertes et profits. Qui ici d’intellectuellement armé peut sérieusement dire que le système social et économique n’hésitera pas l’ombre d’une seconde a envoyer par le fond 0,5% de sa population si besoin ? On aimerait croire et constater que non et que même de tout cela va jaillir une autre approche de nos relations collectives. Jésus a fini en croix les gars !

        3
    4. Tant mieux , cloclo , si mon mouvement d’humeur a pu te faire préciser que tu faisais dans l’humour …
      Enfin , si on peut trouver drôle de moquer des retraités quasi démunis( ils ne sont pas tous blindés) , ces vieux pour qui la seule façon d’avoir de l’interactivité sociale est de « traîner « aux caisses des supermarchés .
      Ces vieux là , moi je les ai beaucoup aimé,.Dans l’univers de plus en plus sordide de la distribution, ce sont les quasi seuls à avoir du temps pour les relations humaines .Les quasi seuls dans nos temples de la consommation , où la préoccupation essentielle, est d’aller au plus vite… à avoir un regard pour les humains- quasi- robot qu’on ne juge utiles qu’à remplir nos sacro saints caddies.

      Dans ton analyse des conséquences potentielles , il manque les effets du basculement de la pauvreté à l’extrême pauvreté .Les deux ne sont pas de ton monde , c’est évident.
      Je pense notamment à ces gens qui tendent la main sur des trottoirs désormais vides, avenir des « inactifs «  dans une économie qui se casse la gueule.
      La survie , quand elle ne passe pas par l’entr’aide , passe par la violence et son cortège de décès .On ne meurt pas que du covid.
      Macron a beau n’être que ce qu’il est , il doit faire face à ce genre de défi.Puisses t’il être bien inspiré.

      1
      1. Allons ne t’excuse pas toi même, je te pardonne, mais évite de pécher à nouveau en prêtant des actes ou des pensées sur la base d’une petite information que j’ai bien voulu te donner en sachant ce genre de biais induit, d’autres ne l’ont pas eu en lisant ! 😀

        Pour les conséquences sociales et économiques sur les plus pauvres et les plus fragiles d’entre nous, j’en suis bien conscient et je l’ai écris plusieurs fois ici, au risque d’ailleurs d’être mal compris dans ma résistance à admettre comme d’un claquement de doigt toutes les limitations pour cause de Covid dont les conséquences dans la vie sont immédiates sur eux.

        Et les personnes les plus fragiles socialement, économiquement et en terme de santé, se sont eux les gros bataillons des malades potentiellement graves donc des décès. Il me semble avoir lu qu’aux USA les noirs américains payait un lourd tribu à la pandémie.

        Tiens pour égayer ta journée :

        https://www.elle.fr/People/La-vie-des-people/News/Combien-Kim-Kardashian-a-t-elle-depense-pour-sa-fete-d-anniversaire-3889267

        J’étais pas libre ce jour là, elle était bien triste …

      2. Ah bah si c’est toi qui balance. Evidemment que tu m’as vu ! Tu étais assis à côté de moi dans le Jet privé qui nous a emmené là-bas. Mais je dois reconnaitre avec le masque et nettoyage fréquent de la bouche avec du Gel à bulles à 15 000 euros la bouteille ! On n’est pas des inconscients non plus !

        Quand je pense que t’es arrivé à leur faire gober que tu as fait une étude en profondeur du milieu bancaire quand tu étais à LA. Alors que les soirées privées piscine champagne occupait tout le temps entre les before et les after. La crise des subprime nous est tous vite apparue quand on vu que le champagne au lieu de s’y baigner dedans, les gens le buvait. (Moi aussi je balance)

      3. @ cloclo
        Môssieur est bien bon de me pardonner tout en me rappelant ma vocation de pêcheur.

        C’est quand même très étonnant que tu ne perçoives pas que l’on puisse avoir une idée de ton statut social à travers tes propos , et non point seulement à travers les petites infos que tu donnes,
        Je te l’avais déjà fait fait remarquer .
        Certaines expressions , certaines façon de marquer une supériorité en disent long, certains sujets jugés drôles.
        Bernard
        22 MAI 2020 À 17 H 10 MIN
        Extraits: .
        @ cloclo
        Je t’envie de ne pas savoir ce que peux vouloir dire «  gagner sa vie « .
        .Ton niveau de rémunération doit être conséquent , parce que pour ce que j’ai vu du monde , cette expression est plutôt utilisé précédé du «  faut bien …gagner sa vie «  , sous entendu «  qui prendra soin de moi dans ce monde ou tout ce marchande? ».
        Une prostituée gagne sa vie , un président n’utilise pas ce genre d’expression, le choix de son métier n’étant pas soumis aux nécessités Basiques de la vie .Lui trouvera dans sa fortune de quoi se nourrir , se vêtir , se soigner et prendre soin de sa famille.

        1
      4. @ cloclo
        ceci dit , tu as raison !
        Qu’importe de brasser des clichés ,
        Il faut savoir égayer sa journée .😍🧐🤓

        1
    5. @Dissonance heureusement des pays fédéraux comme l’Espagne redécouvrent leurs frontières régionales !
      Il est curieux de vouloir justifier des restrictions de déplacement de personnes ou de marchandises (?) par le souci de maintenir une idéologie européenne transfrontière.
      L’Europe débloque 100 millions d’Euros pour acheter des tests rapides pour les européens
      soit 0,2 € par tête !

  14. LES NOUVELLES RESTRICTIONS DE L’ALLEMAGNE :
    Les restaurants, bars, boîtes de nuit et autres établissements similaires seront fermés
    Toutes les installations de loisirs, telles que les gymnases, les théâtres, les opéras, les salles de concert, les foires, les cinémas et les parcs d’attractions seront fermées
    Les personnes ne seront autorisées à sortir qu’avec les membres de leur propre ménage et un autre et les rassemblements seront limités à 10 personnes ; les infractions seront passibles de sanctions
    Les citoyens sont invités à s’abstenir de tout voyage privé et de toute visite à des membres de leur famille ; l’hébergement à l’hôtel est limité à des fins non touristiques
    Les écoles et les garderies resteront ouvertes, ainsi que les supermarchés et les salons de coiffure, conformément aux règles d’hygiène en vigueur

      1. La France a 27 (je n’arrive pas encore à dire 26) partenaires européens, il me semblerait nécessaire d’accorder, de mieux en mieux, nos violons, pour jouer une symphonie harmonieuse dans l’érradication de ce virus.

        3
  15. Pourquoi ne pas utiliser la pharmacologie existante et les extraits de plantes comme l’on fait les Chinois, et maintenant les Vénézuéliens et les Thaïs?

    Un extrait de « Repurposing existing drugs for the treatment of COVID-19/SARS-CoV-2 infection: A review describing drug mechanisms of action☆ »
    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0006295220305323

    So far, administration of chloroquine and hydroxychloroquine have been controversial as discussed before. The outcomes of recent clinical trials of chloroquine have yielded new information for its usage on COVID-19 patients. Adjunctive therapy for several acute SARS-CoV-2 infected patients showed that higher dosage of chloroquine is lethal and is not recommended especially when combined with azithromycin and oseltamivir. However, lower dosage showed enough safety and efficacy to treat these patients [169], [170], [171], [172]. HCQ has been shown to be less toxic compared to CQ, and thus it is a reasonable treatment option [173]. However, several studies showed the controversial usage of HCQ for COVID-19 . It was suggested that different factors such as the stage of the disease, treatment duration and combination therapy, must be taken into consideration to obtain an efficient clinical outcome with HCQ [174], [175].

    Et si Pr. Raoult avait raison? Une question qu’on devrait tout de meme se poser vu les alternatives Couvre feux Confinement etc…

    2
    1. raison sur quoi?
      ce sera une gripette? moins de mort que par accidents de trotinette? l’hydroxichloroquine qui ne marche pas? l’absence de deuxieme vague?

      allons bon, pour soutenir raoult allez sur facebook, vous trouverez votre bonheur!

      bonne soirée

  16. Paul Jorion est un gentleman et c’est bien comme cela qu’on l’aime ;
    mais j’ai un peu de mal à partager son optimisme, même si je le sais pas dupe:
    D’abord il y a une obstination à ne mettre en place que des mesures provisoires genre bricolage pour éviter de ne donner des avantages pérennes dont certains pourraient constituer les prémices d’un système de remédiation. Preuve que repenser un système économique et social plus résilient n’est pas d’actualité et ne le sera jamais pour cet homme. Il est dans l’obsession du retour au monde d’avant et s’interdit toute mesure qui pourrait changer la donne sur du long terme. Donc il reste dans l’impensé.
    Beaucoup des mesures mises en place sur le thème du « secourir les secteurs touchés » sont de vieilles revendications du MEDEF qui n’ont rien à voir avec le COVID, et dont l’application sans discernement ni compensations sous prétexte d’urgence tient du pousse-au-crime:
    Pour rappel , les impôts de production se sont mis peu à peu en place, car ont ne peut plus prélever l’impôt normalement sur les bénéfices, tant les grosses entreprises font de l’évasion fiscale et des prix de transfert pour évacuer les bénéfices dans leur filiale des paradis fiscaux. D’ailleurs la taxe GAFA est une forme d’impôt de production. Ainsi l’injustice des impôts de production qui touche gravement les petits n’est due qu’au monde du business qui a beau jeu aujourd’hui de jouer les pleureuses tout en revendiquant à côté de ne pas de ne surtout pas rééquilibrer la justice fiscale sur les modalités de l’IS et la restauration de l’ISF. Ceux qui sont prescripteurs d’inégalités des Français devant l’impôt et de concurrences fiscales déloyales vis-à-vis des petites entreprises, utilisent le covid à bon compte en utilisant Macron et le covid par procuration.
    Les exonérations de charges sociales octroyées sans compensation du financement de la sécurité sociale et des retraites qui en dépendent , produisent la faillite programmée du système de solidarité. C’est d’autant plus grave que d’une certaine façon, c’est un hold up sur les salaires puisque ces sommes constituent du salaire différé et donc appartiennent objectivement au salarié. Si on n’alimente plus pour lui, avec ces sommes, son système d’assurance, alors on doit les lui rendre sur sa fiche de paye, en espèces sonnantes et trébuchantes pour qu’il puisse s’assurer sur la maladie et sur sa retraite qui n’est plus alimentée. Au lieu de cela , est programmée une réforme des retraites qui sera une amputation donc une baisse du salaire différé.
    Le MEDEF en utilisant le gouvernement et le covid par procuration , a sans doute bien bûché la stratégie du choc de Naomi Klein. Attention à notre angélisme, à notre envie d’être optimiste, car force est de constater que le haut du panier du patronat français actuel est très décadent et a montré par son représentant qu’ils n’étaient pas des hommes de bonne volonté. On se demande encore pourquoi les PME et les petits indépendants font cause commune avec les vampires qui leur sucent le sang et comble de l’ironie, se cachent derrière eux pour jouer les pleureuses.
    Je crois que c’est une mécompréhension d’une bonne partie des professions dites libérales, qui vivent en fait de salaire indirect. En effet, beaucoup doivent leur « prospérité » (ce qui n’est en rien péjoratif) au fait que la Sécu et les retraites leur garantissent un revenu décent et une liberté dans l’exercice de leur fonction, grâce à des prestations dont la tarification est garantie. Si ce système est remplacé par un système assuranciel, les assureurs feront jouer la loi du Low cost, en obligeant leurs adhérents à se rendre chez des prestataires affiliés qui deviendront les nouveaux esclaves du système ; un peu comme les agriculteurs face à l’agroalimentaire.
    Pour l’instant chez Macron, sa majorité et les partis politiques nous ne voyons aucun système de remédiation pour rendre la société plus résiliente, n’être esquissé, ni même pensé et pire il semble que cela ne soit pas voulu.
    Dans les milieux économiques, il suffit d’écouter l’émission des experts avec Nicolas Doze pour voir que les milieux économiques sont dans l’affabulation (« les statistiques montrent qu’il n’y a qu’une épidémie comme celle-là par siècle, donc passé celle-ci, tout va repartir comme avant ») et dans le retour forcené au monde d’avant , mais au passage en faisant payer les pots cassés, pour n’avoir pas plus de résilience en contrepartie, au contraire…

    10
  17. Covid-19 – France : Second confinement
    Hélas, ce pourrait bien être le deuxième.
    ( Hommage à Alain Rey )

    6
    1. Je ne serai pas le dernier à saluer votre commentaire , et à rendre hommage à la jeunesse d’esprit du vieil Alain Rey .

  18. Et aussi grande différence avec le confinement du mois de mars, les activités sportives professionnelles et des mineurs sont maintenus et encouragé pour « l’équilibre psychologique » !

    https://www.lemonde.fr/sport/article/2020/10/28/covid-19-les-competitions-de-sport-professionnel-devraient-se-poursuivre-dans-un-huis-clos-general_6057707_3242.html

    Donc les millions de jeunes iront s’époumoner au moins une fois par semaine au basket, au hand, au judo, au foot, au rugby.

    J’ai beau chercher, à part la fermeture des bars et des restaurants (parce que 2casa a le bras long et l’oreille des puissants), rien ne sera différent d’avec le monde non confiné, ah si aussi faut un papier avec des cases obligatoirement maintenant pour bien montrer la différence. J’exagère presque pas.

    1. Hé hé…

      Ceci dit, si, comme tu l’affirmes, je suis le seul à être confiné, je me demande si on ne doit pas parler d’internement ! Encore une ruse de la psychanalyse, sans doute.

      (Elle est sympa cette nouvelle chemise, mais les manches dans le dos, c’est pas hyper pratique)

      1
      1. Décidément, je crois qu’on ne se comprend pas ! Illustration :

        1/Internement
        2/Psychanalyse
        3/ Manches dans le dos

        = https://fr.wikipedia.org/wiki/Camisole_de_force

        Faut pas voir le mal partout non plus, ni présumer de mes capacités… qui me semblent, pour le coup, largement surestimées.

        (Hélas oui, c’est dur à admettre mais je suis encore plus con que j’en ai l’air ! 🙁 )

  19. « Courage »?. Quel courage vraiment de prendre la seule décision possible. Ce qu’il aurait dû faire il y a plusieurs semaines, quand tous les indicateurs étaient déjà au rouge vif. Une épidémiologiste (peu importe laquelle), à l’époque, dans mon quotidien régional: « La situation est hors de contrôle »… Avait-elle du « courage » de le dire? Sûr qu’elle n’a pas fait l’Ena ni Science Po, et qu’elle n’est pas « ancien élève de Paul Ricoeur » (et se croit obligé de le rappeler).
    Non, décidément, je me refuse de voir un quelconque courage mais plutôt un manque total d’humanité (on dirait « empathie » aujourd’hui) chez cet homme à l’ego surdimensionné. Vous savez, celui qui levait les bras au ciel dans un meeting de pré-campagne de « En Marche » (avec un E et un M comme…) en hurlant « Je vous ai-ai-ai-meuuu! ».
    Pour le reste, et sans reprendre ce qui a déjà été décrit ici (et ailleurs), ce « reconfinement » n’est au fond qu’une demi-mesure de plus. A part les retraités -et les coiffeurs-, qui est réellement confiné? Rendez-vous dans quinze jours.
    (Mais Paul a bien le droit -encore heureux- et ses raisons de penser que Macron a eu du courage)

    5
    1. Je crois que c’est la psychologie des banquiers qui vous échappe. Pour moi qui les ai étudiés sur le terrain pendant 18 années (observation participante !), je peux vous dire que pour un banquier – peut-être pas pour vous, je vous le concède – l’allocution d’hier était courageuse.

      3
      1. Oui mais le degré de courage d’un banquier c’est comme une terrasse ombragée sur un sous marin. Ca n’existe pas.

        3
      2. Merci. Je me doutais que vous aviez une (bonne) réponse (sans ironie aucune!).
        Je ne suis pas anthropologue. J’ai déjà beaucoup de mal à comprendre ce qui se passe dans ma tête. Alors dans celle d’un banquier…
        Courage pour courage, c’était moins vital (au sens propre) de ne pas céder au lobby des pauvres petits betteraviers nécessiteux. Au moins les abeilles ne seront-elles pas décimées par le Covid.

        1
      3. Le jour ou ils risqueront d’aller en prison on retrouvera peut être le même type de courage chez les banquiers… A chaque fois que j’entends Macron j’ai l’impression qu’il est un peu plus mort de trouille. Je pense qu’il fait de plus en plus souvent un cauchemar récurrent où il croise Drouet à Varenne…

        1
  20. Eh bien tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, la politique se cale enfin sur les hauts standards de morale et d’efficacité de la finance.

    Nous avions déjà la dérégulation avec des milliardaires qui peuvent nommer président de la république des inconnus à leurs bottes. Nous avons maintenant l’irresponsabilité puisque ceux-là mêmes qui ont patiemment et volontairement clochardisé l’hôpital public pendant des décennies, aboutissant à une destruction conséquente de ses capacités, sont qualifiés de courageux.

    Toutes mes pensées aux mânes de ce pauvre Orwell qui est mort avant de voir se réaliser le monde qu’il décrivait dans ses livres.

    9
  21. Curieuse allocution : le président nous dit que la seconde vague risque d’être plus meurtrière que la première, et il annonce un confinement allégé. je conçois que le second ne puisse être identique au premier. Mais de là à en proposer une version allégée… c’est osé, et surtout très risqué.
    Le confinement allégé c’est sans doute pour faire passer la pilule du  » jour sans fin ». Et aussi parce que dans le discours l n’y a plus de perspectives en termes d’alternative au modèle capitaliste, sauf sur le mode « on arrose l’incendie ».

    6
    1. Cet individu fonctionne probablement sur le mode des néocons au lendemain du 11/09, « c’est nous qui imposons notre réalité ». Nous sommes donc priés de croire que la brusque accélération de l’épidémie était totalement impossible à prévoir.

      Foutage de gu**** ? Mais très certainement ! Sa seule déclaration que nous pouvons créditer de sincère sans trop de risques de nous tromper étant celle où il nous assénait que nous étions en guerre. Et de fait, il s’agit pour lui et ses commanditaires d’une guerre économique où le sort des entreprises du CAC40 compte infiniment plus que celui de la chair à actionnaires, tous ces gens-qui-ne-sont-rien et dont il ne peut dissimuler le profond mépris qu’ils lui inspirent.

      Bien que sur des modes différents, Histoire oblige, les deux républiques oligarchiques française et étasunienne pourrissent de concert.

      4
    1. Est-ce une diversion pour que l’on s’intéresse moins au Covid ?
      Une surenchère pour relativiser l’opération prévue Lundi à 10 h à la mémoire de Paty dans toutes les écoles de France ?
      Une conséquence des positions prises par Macron ayant suscité l’ironie d’un chef d’Etat Musulman, sur quelques têtes brulées soigneusement préparées depuis des années.
      Le président ne semble pas avoir pesé les conséquences potentielles, alors qu’il hésite devant les réactions supposées des français à un reconfinement.
      Il ne fait pas bon d’être victime d’un attentat en concurrence aux urgences avec les cas de Covid.
      Un guet-apens : Macron se rends sur place dans des conditions de sécurité forcément dégradées.

      1
  22. On dirait plutôt deuxième confinement.
    Second voudrait dire qu’il serait le dernier.
    Novembre et début décembre seront probablement avec le confinement, une période de diminution des nouveaux cas de Covid-19.
    Mais avec les fêtes de fin d’année, on risque de connaître Covid-20

    1. Je préfère encore reconfinement, un mot sur lequel feu Alain Rey aurait sûrement glosé, comme il savait si bien le faire avec les nouveaux mots dans l’air du temps.
      Je préfère re-confinement car il y a l’idée qu’on refait ce qui n’aurait dû avoir lieu qu’une seule fois. La désagréable sensation de revenir à la case départ. Bref, on a mal fait, donc on refait.
      Évidemment s’il y a une troisième vague, un re-re-confinenment aura quelque chose qui sonne mal aux oreilles.

      1
      1. On aurait encore le choix entre reconfiner de nouveau et reconfiner à nouveau .

        Mais pour la quatrième cartouche , je sèche . Poursuite du confinement , peut être .

      2. Bonjour Pierre-Yves,
        Je viens de recevoir un message qui me posait cette question:
        Personnellement, je voudrais avoir votre avis lors de la « troisième vague ». Car actuellement, c’est bien encore et toujours d’une deuxième vague dont on parle, non pas d’une seconde vague. Les mesures actuelles sont magiques….Si il n’y a pas de troisième vague….c’est qu’elles auront été efficaces. Si il y une troisième vague c’est que les citoyens n’ont pas respecté les mesures. CQFD. Il y aura une troisième vague pour que les citoyens, lassés, soient amenés à préférer « risquer de crever » du vaccin plutôt que de « risquer de mourir » du covid ….
        Il y aura une troisième vague et les vaccins seront obligatoires comme tout acte administratif (sous peine de suppression de la sécu), puisque en état d’urgence « on » décrète … plus besoins de Lois, plus besoin d’Assemblée, plus besoin de Peuple….. Puisque le gouvernement n’aura plus la confiance du peuple il suffira d’en changer … de peuple….

        Ce que j’ai répondu à peu près: le Peuple réagit toujours après un temps mort. Les virus n’en ont pas. Ils aiment tout ce qui crée la promiscuité pour se profiler et s’immiscer dans ce genre de population qui aime la fête. L’homme est social par nature à part des exceptions comme je le suis peut-être moins avec mon histoire propre qu’il l’explique. Lors de la première vague. De guerre lasse, le Peuple a accepté de se serre la ceinture de la liberté. Il espérait pouvoir revivre pendant les grandes vacances de juillet et août. Que s’est-il passé. Un retour de vaguelettes comme on les appelait. Cela ne reste jamais des vaguelettes. La diffusion est exponentielle. Ce matin, j’entendais quelqu’un à la radio qui disait: « je veux bien recommencer le sevrage, mais qu’on ne ferme pas tout pour les fêtes de fin d’année. Bis repetita placent. Janvier, des vaguelettes???
        Le problème ne se retrouve pas dans le nombre de lits des hôpitaux mais dans le personnel disponible qui diminue et qu’on ne rend efficace qu’après des études. Il clame haut et fort, qu’il est épuisé.

        1
  23. Du courage, à défaut d’espérer, de ne plus avoir à désespérer…. il va en falloir pour celles et ceux (première et seconde ligne, femmes de ménages…) qui selon la mesure confinant l’expression « métro-boulot-dodo » à sa plus simplette mise en pratique… vont devoir se sacrifier pour sauver les « économies » de propriétaires privés, assistés sans contrepartie, du « temple » de la « religion féroce » mondialisée… Afin de soit disant sauver des vies…. leur courage n’aura aucune autre espèce de reconnaissance (pas d’applaudissement aux balcons… ce coup ci…?)… que de recevoir leurs ordres, permissions de lever leur « assignation à résidence » trop exiguë, trop « comorbide », insalubre, délabrée, etc… à leur risque et péril du durcissement des « contrôles aux faciès » dont nul.e.s devraient ignorer leur brutalités…. injustices… inégalités…. en cas d’erreur faite sur l’auto-autorisation…. ordres, ordonnance/ments donc… émis par « l’autorité » des confinés en résidence secondaire… si distanciés moralement, socialement, fiscalement… du vivre ensemble, et donc de leur « subordonné.e.s »…

    Par exemple… les étudiant.e.s du bas de l’échelle sociale, en université, n’ont pas fini de s’en prendre plein la gueule au sens propre comme au figuré… Cette « génération perdue » va devoir arbitrer entre leur TP et TD en présentiel, et les cours généraux en distanciel avec l’injonction contradiction de rester en fac ou revenir à la résidence U (« prendre son risque » quand la résidence U est à 20 minutes de la fac ?)… entre les problèmes d’inscription d’une semaine à l’autre (de retour de vacance, plus dure va être leur chute) aux cantines scolaires pour bénéficier du repas à 1 euro… et une rentrée « anormale » de vacance ou certains commerces (alimentaires) avoisinant les résidences vont se confiner… entre exploser leur forfait (pour celle et ceux qui ne risquent pas d’avoir les moyens et de changer de smartphone et de hausse de dépenses contraintes d’un contrat passé en 5G) pour se connecter et suivre les cours distanciels, et galérer avec la connexion wifi bas débit des résidences U et fac… entre payer pour certain.e.s, 15 jours de confinement subis avant les vacances pour raison de « cluster », payer 15 jours de loyers inoccupations… et entendre le gouvernement et Macron promettre aux propriétaires privés d’entreprises, que leurs loyers seront pris en « charge », socialisés, par le « vivre ensemble »…

    1
    1. Salut Pierre,

      Dites comme ça, moi mon soucis c’est l’orthographe et les accords, une vraie catastrophe faudrait me relire, vous c’est votre clavier ? Quand vous tapez un point ça donne 3 petits points ? On dirait un télégramme !

      1. J’hésite à vous répondre ; que ces point suspendent ma réflexion qui sans nuance, tempérance, sans essayer au minimum (avec un imperfection certaine, je reconnais) de respecter des règles et codes linguistiques communes, voudrait faire des phrases à rallonge, interminable… si je laissais mes doigts la traduire, en mode genre écriture automatique… alors que ce qui semble être votre pensée, du moins vouloir attirer nôtre attention, préfère se focaliser seulement, sur ce que je ne semble pas avoir réussi à vous communiquer dans mon message. A moins que vous cherchiez à nous distraire, avec une diversion ? Qui d’autre que votre pensée focalisée, sur des détails de points, sait – à ne pas confondre d’une part avec ce que l’inverse de la phrase rassemblant les mots détail et point, à pu vouloir signifier dans la bouche du fhaine, ni avec d’autres histoires de diableries qui pourraient vouloir être nichées, intentionnellement de ma part, dans un ou des détails ?

      2. Faut lire Umberto Eco, Comment voyager avec un saumon, un truc genre « ceux qui écrivent avec des points de suspension ».

        C’est terrible, après on n’ose plus en mettre nulle part…

      3. Pas de soucis, c’est très bien 3 petits points, si ça vous va bien pour structurer votre texte dans le flux de votre pensée. C’est en plus intriguant, ça m’avait intrigué, depuis longtemps, mais je dois avouer que c’est long et je ne suis pas assez appliqué. Et j’ai sauté sur l’occasion pour juste prendre contact avec vous, que je vous vois en fait. Comme ça.

  24. Suite du commentaire (Juillot Pierre 29 octobre 2020 à 12 h 49 min).

    Est-ce faire un « procès d’intentions » mauvaises à des dirigeant.e.s du public et privé s’inquiétant de la réponse à apporter à la question disant « comment lutter contre la menace de justice sociale ?  » (et « sociétale »…?)… que de suspecter qu’ainsi la pression sera moindre sur l’endogamie, la reproduction de classe, le « maintien de l’ordre social » en l’état d’un « darwinisme social » sera sauf… au vu du nombre de place se réduisant « au sommet des cordées » (« ordinisation » des prises de décisions politiques – IA – et « ubérisation » des services publics digitalisés, technocratisés, dématérialisés privatisés…?)… qui elle « classe supérieure » n’aura pas à subir tous les problèmes que rencontreront les étudiants du bas de l’échelle sociale, et « sociétale », quand la pression de la croissance démographique, ne peut être résolue, sans enfreindre des règles communes d’éthique et de sens moral aligné au mieux disant, par l’atteinte du seul objectif de « l’immunité de la horde des plus forts », de son « tri sélectif » délégué à la saturation des services publics hospitaliers, et du personnel n’en pouvant d’être pris en otage par l’ultralibéralisme et une gestion néolibérale de la crise sanitaire…?

  25. Ce ne sont finalement ni un couvre-feu, ni même un confinement dont nous avons le plus besoin en ce 29 octobre 2020 !

    C’est un ÉTAT DE SIÈGE dont nous avons le plus besoin ! Et vite !

    Et deux ou trois démissions, dans le même temps, ce ne serait, je crois, vraiment pas de trop !

    En attendant :

    2020 ! Inouïe !

    Année insoutenable des paroxysmes de la maladie et de l’horreur entremêlées !

    1. Pour rebondir sur un échange précédent, au cours duquel je vous adressez des remerciements pour vos encouragements, il me semble que faire croire aux enfants/ados confinés, comme vous le préconisiez, dans des gymnases, etc, se devant de subir plus qu’une « distanciation sociale », mais aussi affective, filiale, paternelle, maternelle…éloignés de leurs familles, ami.e.s, référent.e.s émotionnel.e.s, affectifs (elles mêmes parentalités tiraillées par une injonction contradictoire de « bon « père/mère de famille » responsable de l’éducation de leurs enfants/ados… et « bon gestionnaire de budget familiale, panier de la ménagère » et son « ras le bol fiscal », « poujadisme »…) éloignement/confinement encadré par un service public d’assistance, d’éducation, de solidarité, etc… militarisé, durant au moins trois mois… il me semble que vouloir faire croire à tous ceux ci… qu’ils, les enfants… et parents… sont en « colonie de vacance »… devient plus qu’incompatible avec une déclaration « d’ÉTAT DE SIÈGE » (prémisse d’une déclaration « d’État DE GUERRE »), mais aussi incohérent que de déclarer qu’on est en « ETAT DE GUERRE » contre une pandémie, des vagues successives (sanitaires, sociales, « sociétales…) avec lesquelles la seule chose à faire et d’apprendre à vivre avec la mort, un virus, l’autoritarisme et ses risques de dérives dictatoriales… Mais dois-je vous tenir rigueur d’un repositionnement par rapport à la sordide, macabre, tragique, affligeante, actualité du jour….?

      1. Ben oui Pierre, évidemment. J’écrivais cela après avoir appris ce qui s’est passé à la fois sur Nice et sur Avignon…

  26. J’ai beaucoup-beaucoup de mal à appeler ça du courage.

    « Le gouvernement continue de supprimer des lits d’hospitalisation : la carte des hôpitaux concernés »
    https://www.bastamag.net/carte-des-suppressions-de-lits-hopital-covid-reanimation-ARS-CHU

    « Vous vous souvenez des hôpitaux saturés en 2019, 2018, 2017, 2016 et 2015 ? Non ? Internet si. »
    https://twitter.com/Reuuuuhh/status/1318777723981041665

    Ne parlons pas de l’invitation à visiter nos familles au début de vacances.

    Un peu comme les supermarchés qui, après avoir été les plus gros consommateurs de sacs plastiques, de part le modèle dont ils sont eux-mêmes responsables, viennent nous faire la leçon sur l’« écologie » avec leurs nouveaux sacs « durables » (mais toujours en plastique). L’image est sauve voire redorée !

    5
  27. Bizarre, il n’a pas annoncé la création d’une Assemblée citoyenne pour faire participer le peuple français à l’effort de « guerre » pour vaincre le virus.
    Bruce Springsteen dit de ses congénères qu’ils sont perdus, je pense que la France avec Manu drapé en Napoléon avec ses ministres d’opérette et sur le point de tirer la chasse pour de bon.

    1. Admettons qu’il y ait le début du commencement d’une rédemption chez le président Macron. L’avantage aujourd’hui, si on peut dire, c’est que cette rédemption, sera patente ou n’aura pas lieu. Nous en aurons le cœur net ! C’est que les épreuves ‘initiatiques’ vont se multiplier. La deuxième vague est là, et nous ne sommes pas à l’abri d’une seconde. Sans même évoquer d’autres crises qui ne manquent pas de se produire. C’est comme nous le savons tous dans l’épreuve que se révèlent les hommes (et les femmes bien entendu !). Or voilà un homme, Macron, président de son état, qui n’a de toute son existence que peu connu l’adversité. Devant nous, en direct, il doit faire face à des crises dont il n’aurait sans doute jamais imaginé qu’il puisse un jour y être confronté, tout homme ambitieux qu’il fut. L’homme du « en même temps » doit désormais trancher !
      L’argent de l’Etat est déversé non pas par hélicoptère, mais via des aides publiques, à un niveau jamais égalé ces dernières décennies. Bien, sûr, à cet égard, certains sont plus égaux que d’autres, les multinationales françaises touchent le gros lot, tandis que le bénéficiaire des aides sociales doivent se contenter des miettes. En tous cas, un pli est pris, on accorde des revenus à des gens sans même qu’ils ne travaillent.. Le dogme de la valeur travail est mis entre parenthèses, au bénéfice de la vie.
      C’est sans doute mon coté chrétien zombi, j’aime cette hypothèse de la rédemption. La vie plus forte que le calcul.
      Lordon, apparemment, s’est complètement dé-zombifié. Peut-être la lecture de Spinoza ou de quelque auteur cathare, ou pour une toute autre cause dont j’ignore la nature. Je ne sais pas si c’est un avantage ou un grave inconvénient, toujours est-il que c’est presque un impératif catégorique chez lui, que d’associer des hommes à des rôles dont jamais ils ne pourraient sortir. Et effectivement si l’on observe l’actualité des ces dernières décennies, la quasi totalité des personnels politiques ont fait ce qu’on attendait qu’ils feraient. Mais, mais, il y a des exceptions, rares. Jacques Toulon en est une, lorsqu’il devenait défenseur des droits, poste qui l’a révélé un tout autre homme, politiquement parlant il s’entend, que celui que l’on connaissait auparavant.
      En ce qui me concerne il me semble que la meilleure manière d’inciter Macron à donner le meilleur de lui-même, si l’occurrence se présente, c’est d’être exigeant avec lui. Et effectivement de s’en tenir aux faits. Pour l’heure les faits sont très minces, pour ne pas dire invisibles, en tous cas au commun des mortels. 😉

      1. @Pierre-Yves Dambrine
        Il est clairement à une bifurcation, avec un Trump aux avant-postes pour lui donner un avant-gout de ce qui l’attend s’il prend la mauvaise décision.

Les commentaires sont fermés.