7ème rencontre franco-chinoise du droit et de la justice de l’Ambassade de France en Chine, Le transhumanisme à l’ère de la médecine « améliorative », les 10 et 11 mai 2021


Inscription obligatoire

Partager :

4 réflexions sur « 7ème rencontre franco-chinoise du droit et de la justice de l’Ambassade de France en Chine, Le transhumanisme à l’ère de la médecine « améliorative », les 10 et 11 mai 2021 »

  1. Le premier pas vers le transhumanisme n’est-il pas potentiellement franchi avec le vaccin à ARN messager puisqu’il s’agit de programmer les ribosomes pour faire fabriquer par le corps ce que l’on veut (ici des anticorps covid)… Ne pourrait-on imaginer que selon le même procédé on cherche autre chose comme faire fabriquer des substances qui améliorent les performances humaines (mémoire_ anti sénescence _ musculature…etc. )…le transhumanisme du pauvre façon shoot mercantiliste induisant une dépendance à la performance?

    1
    1. Il me semble que le trans humanisme implique ce qu’on appelle « l’homme augmenté », ici rien de tel avec les vaccins à ARN. Le vaccin restaure les fonctions vitales de l’organisme en permettant à celui ci de lutter contre un virus, il n’apporte au corps humain aucune faculté supplémentaire, du genre mieux voir, courir plus vite, etc …

      1. J’en suis bien d’accord mais vous n’avez pas fait attention à ce que j’ai dit…
        construire un ARN commandant au ribosome de faire fabriquer ce que l’on veut (en dehors de ce que votre ADN prévoyait), tout dépend donc de ce que l’on vise… (le cas du vaccin n’est qu’une application parmi d’autres qui suivront avec peu être moins d’éthique vue les potentialités de l’outil)

        1
    2. Certaines religions ou sectes interdisent des interventions qu’elles considèrent comme s’opposant à la volonté de Dieu alors que pour ceux qui les pratquent il ne s’agit que d’assistance à personne en danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.