Covid-19 –Ça se calme, par a113

La courbe bleue représente le taux de variation des admissions en réanimation (en comparant la moyenne des 7 jours courant à celle de la veille) appelé ici  : « dynamique » (d%) si >0 , les services se remplissent si=0 , situation en plateau si<0 , les services se vident. 

la courbe rouge est la courbe en valeur absolue lissée sur une semaine des entrées en réanimation (multiplier par 100 pour obtenir le chiffre réel.)

Depuis le 2 août, ça se calme : on est à une hausse modérée des entrées en soins intensifs de 4,6% (maxi à 8,4% le 2 août) et la tendance est à la baisse. Reste à savoir comment va se passer le retour des estivants chez eux, après le 15 août +++

Dans l’Ariège (taux d’incidence>300+++), on peut « voir » sur la carte les contaminations liées aux lieux fréquentés par les vacanciers, c’est flagrant….

À suivre… car on est de plus en plus loin du terminus.. j’avoue que, disant comme d’autres confrères en janvier 2020 que ce virus semblait être une « saloperie », je pensais tout de même qu’il épuiserait en 18-24 mois ses capacités de « gain de fonction » comme classiquement dans une pandémie de ce type ….

Maintenant il semble qu’avec les capacités de contamination du « delta », il « s’attaque » aux pays ayant appliqué le 0-covid. Tant qu’il restera autant de personnes non-vaccinées, il va continuer à circuler activement, d’autant que les vaccinés sont aussi (dans une moindre mesure) transmetteurs. Il reste en France environ 20 millions de non-vaccinés , ça vaudrait le coup de tester tout ce monde avec des tests groupés.

Partager :

61 réflexions sur « Covid-19 –Ça se calme, par a113 »

  1. Moi je me demande si le passeport sanitaire n’est déjà un concept dépassé. Il a été prévu pour le covid originel. Mais maintenant que le delta fait en sorte selon des études américaines que les vaccinés sont tout autant contagieux que les non-vaccinés mais sur un moindre nombre de jours, qu’Israël voit à nouveau des vaccinés de plus de 6 mois dans les cas et les hôpitaux, qu’ils ont rétabli la quarantaine de fait même pour les vaccinés, l’avantage d’être vacciné n’est donc qu’un avantage individuel et plus vraiment collectif si on ne peut plus empêcher sa propagation et donc tous les encouragements passés sont un peu désuets non ? Retour à la vie normale, faire pour les autres puisqu’ils font selon des scientifiques américains considérés comme eux qu’il faut continuer à porte le masque même deux vu sa contagiosité, éviter tout lieu de rassemblement pour les prochains mois à venir c »est ce qu’ils appliquent personnellement dans leur quotidien.

    3
  2. « Ça se calme »?
    Covid-19: hospitalisations et réanimations continuent à progresser
    Agence France-Presse
    Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés continue d’augmenter, de même que les admissions dans les services de soins critiques, selon les chiffres de Santé publique France publiés vendredi.
    Les hôpitaux comptaient 9.546 patients (9.465 jeudi), un plus haut depuis la fin juin, dont 836 nouveaux admis (894 mercredi).
    Les services de soins critiques, qui soignent les cas les plus graves, totalisent 1.831 malades, contre 1.807 jeudi. Cet indicateur était passé sous la barre des 1.000 patients le 7 juillet. En une journée, ces services ont accueilli 188 personnes (191 jeudi).
    La maladie a emporté 74 personnes en une journée, portant le bilan total à 112.607 décès depuis le début de l’épidémie.
    Entre jeudi et vendredi, 26.453 cas de contaminations ont été enregistrés.
    Sur une semaine, le taux d’incidence (236 cas pour 100.000 habitants) a continué à augmenter, mais à un rythme moins élevé que les semaines précédentes, a relevé Santé publique France dans son point hebdomadaire.
    « L’épidémie augmente moins vite mais elle augmente toujours », a résumé l’épidémiologiste Christine Cambese. Et les évolutions des indicateurs sont très disparates selon les régions, avec une situation toujours « très préoccupante » en Guadeloupe et en Martinique, a souligné l’agence sanitaire.
    Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 46.109.683 personnes ont reçu au moins une injection (soit 68,4% de la population totale) et 38.800.712 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (57,5% de la population totale).
    « En plein mois d’août, la vaccination ne prend pas de vacances (…). On continue, on s’accroche, et on y arrivera, ensemble ! » a lancé le ministre de la Santé Olivier Véran sur Twitter.

    Comme on voit mal ceux ayant reçu une première injection ne pas recevoir la deuxième, on se rapproche de 70% de la population totale entièrement vaccinée. Il serait intéressant de connaître quelle proportion cela représente des plus de 12 ans. Reste les irréductibles; j’en connais que rien ne semble pouvoir convaincre. Tout cela suffira-t-il à « contenir » la pandémie? Mystère.

    1. « Covid-19: hospitalisations et réanimations continuent à progresser
      Agence France-Presse »
      c’est exact , je dis simplement que la célérité de la vague diminue (on est passé de 8.4% à 4.6% « d’augmentation des cas hospitalisés en soins intensifs en une semaine ) et se trouve dans une dynamique de régression.
      depuis 03/2020 que je fais ces graphes , une tel type de tendance s’avère assez fiable… ce qui ne veut pas dire certain.
      car , reste de nombreux inconnus : la réaction des populations après la migration du retour de vacances , l’observance des mesures restrictives mise en place ……
      enfin , une autre question est de savoir s’ il peut être envisageable une succession de vagues sur une longue durée (plusieurs années) auto-entretenue par des vaccinations difficile à mettre en œuvre (médicalement ,industriellement ,psychologiquement….politiquement , en somme)
      des simulations , début 2020 l’évoquaient déjà … j’avais utilisé le terme de « sinusoïde amortie » à l’époque , sauf que l’expérience nous montre un amortissement très « contenu » , reste à savoir pourquoi (mécanisme virus , circulation trop importante parmi les populations peu touchées par des formes symptomatiques graves, mutations induites par les contraintes des vaccins) .
      si je ne me trompe pas , il s’agit de la première pandémie « traitée » par vaccination , contrairement aux recommandations de l’épidémiologie.
      en effet , une vaccination de masse , en un laps de temps permettant d’éviter l’apparition de variants , se fait en période endémique (agent infectieux circulant à bas bruits) , tel que les vaccinations « standards » (polyo,tetanos,variole….) ou en prévision d’une vague épidémique attendue (grippe saisonnière).
      une autre question , est la différence des types de vaccins :
      -les vaccins à Arn messager entrainant une forte production d’anticorps , mais peut -être assez courte nécessitant des rappels fréquents , des personnes ayant participé à la phase 3 (printemps – été 2020) ont été revacciné en début d’année et il est question d' »une troisième dose » .
      -ceux à enveloppe virale (Astra, Spoutnik , entre autres) semblent produire plutôt une immunité de type cellulaire (apprentissage par les lymphocytes spécialisés des caractéristiques du virus) , donc à effet moins rapide , mais peut-être plus durable dans le temps.
      bref , on donne beaucoup de facilités au virus pour trier des variants performants….
      je répète que je trouve dommage qu’on envisage pas un testing massif de la population qui reste « vierge » (moins de 20 millions en France)
      vu la logistique en tests que nous avons acquise , c’est tout à fait possible (tests groupés+ individués si nécessaire face à un groupe s’avérant positif )
      (le testing en vue du « passe sanitaire » est contre-productif , donnant une fausse impression de sécurité…)

      4
    2. @Michel

      A propos des irréductibles : une nouvelle stratégie pour avoir le pass sanitaire : se faire covider

      https://rmc.bfmtv.com/emission/y-a-t-il-des-clusters-a-proposer-ces-francais-preferent-attraper-le-covid-19-au-vaccin-2046795.html

      le site :
      https://covidtracker.fr/vaccintracker/

      où on trouve toutes les informations sur la vaccination ( tranches d’âge , 1ière et 2 ième dose , livraison vaccins ,… )
      Ca avance à raison de 2,5 millions de doses reçues par semaine .
      Fin septembre près de 10 millions de personnes supplémentaires devraient avoir été vaccinées.

      1. Oui j’avais lu cette info sur les candidats à la Covid. « Heureusement » je connais des « covidés » « non-volontaires » (et avant l’arrivée des vaccins) symptomatiques mais sans passer par la case hosto qui n’ont pas hésité à se faire vacciner (une dose) au bout de quelques mois.
        Comme vous le relevez, fin septembre, entre l’avancée des vaccinations et l’effet des retours de vacances on devrait y voir beaucoup plus clair. Positivement il faut l’espérer.

      2. Oui j’avais lu cette info sur les candidats à la Covid. « Heureusement » je connais des « covidés » « non-volontaires » (et avant l’arrivée des vaccins) symptomatiques mais sans passer par la case hosto qui n’ont pas hésité à se faire vacciner (une dose) au bout de quelques mois.
        Comme vous le relevez, fin septembre, entre l’avancée des vaccinations et l’effet des retours de vacances on devrait y voir beaucoup plus clair. Positivement il faut l’espérer.

  3. Quelqu’un connaît le calcul des taux d’incidence ?
    Est-il corrigé « des variations saisonnières »: les taux prennent en compte les déplacements de population ?
    Parce que sinon, les plus forts taux mesurent plus l’augmentation temporaire de la population qu’une réelle plus forte prévalence… Et à contrario pour les zones non touristiques.

    1
  4. Merci de ces deux entrées dans les chiffres. Mais je trouve justement qu’on devrait à nouveau faire ici un travail sur les chiffres, comme nous l’avons fait début 2020.
    1/ les vieux sont morts ou sont vaccinés. Oui ou non ? Quel est l’état de santé de plusieurs catégories de vieux ? Combien résistent sans vaccination, combien ont eu le Covid et développé des anticorps ?
    2/ Nous avons toujours conclu que le chiffre des contaminations était un mauvais indicateur, fluctuant selon les tests, les catégories d’âge, etc. Aujourd’hui, nous avons un variant très circulant et suivre le n de cas peut être utile, à condition de ventiler le % par 100.000 hab (le taux), selon les territoires, les catégories d’âge, etc. Et les effets en décès et en hospitalisations.
    « 74 morts en un jour », cela veut dire quoi ?
    3/ Justement le variant Delta nous souffle le chaud et le froid. Très contaminant mais moins mortel (en % !), résistant aux vaccins, sauf que les non-vaccinés cela s’explique, puis les vaccinés cela se comprend… on ne sait pas quoi penser…
    Et ce ne serait encore, même si travail positif, que la partie visible de l’iceberg !
    Où en sont les espoirs de Médication ? Cela changerait tout…
    Où en sont les désespoirs de Variation ? Cela changerait un peu…
    Et comment se porte le capitalisme même-pas-peur au bord du gouffre.. ?

    4
    1. Pas l’impression que le delta soit moins mortel. Juste entre les morts des précédentes vagues (darwinisme sic ..) et les vaccinés 2/3 des adultes qd mm chez nous), la population est +robuste qu’avant la 1er vague.

      1
  5. Bonjour A113
    Merci pour cet article qui devrait montrer la future tendance.

    Je reposte un commentaire que j’avais posté ce matin sur un autre article. ( science et lemmings)

    https://dashboard.covid19.data.gouv.fr/suivi-indicateurs?location=FRA

    Les chiffres sur le Covid ne s’améliorent pas.

    Depuis que les tests PCR sont pratiqués je ne me souviens pas d’avoir vu des taux d’incidence aussi hauts:
    – Guadeloupe : 2034
    – Martinique : 1178

    Je me rappelle en janvier/février les carnavals aux Antilles se faisaient malgré les restrictions préfectorales , et il n’y avait pas eu de phase épidémique.
    Comprends qui pourra. ( alpha vs delta ?)

    Les hôpitaux occupation des lits en réanimation :
    – Guadeloupe : 214%
    – Martinique : 235%

    avec un taux de vaccination de 20% il fallait s’y attendre.

    Toute la France est en rouge pour le taux d’incidence sauf la Creuse

    Covid en réanimation:
    En France 2 régions sont passées en orange ( de 30 à 60%) : Ile de France et Nouvelle Aquitaine
    Ils devrait certainement y mettre le Plan Blanc Hospitalier

    Paca est passé en rouge : 62% en plus de la Corse

    Le compte rendu de la Drees:
    https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/communique-de-presse/fin-juillet-les-entrees-en-soins-critiques-sont-12-fois-moindres-au-sein-de-la

    “Fin juillet, les entrées en soins critiques sont 12 fois moindres au sein de la population complètement vaccinée que parmi les personnes non vaccinées”

    2
      1. sur le site covidtracker , il y a maintenant une rubrique « vaccin-impact » qui reprends les principes de courbes présentées sur le site du Gardian , montrant les différences de conséquences entre vaccinés ,vaccinés une fois et non-vaccinés.
        c’est assez spectaculaire
        maintenant , reste à savoir si ce virus a dans ses « gains de fonctions » , un item « contournement des défenses sur la protéine Spike , ce qui mettrait à plat l’effet certain de la vaccination.
        ce qui m’intéresse particulièrement , c’est d’observer la différences de réaction des personnes vaccinés ArnM et Astra-like (donc par exemple que va t-il se passer à moyen terme en Israel(r0=1.25) et en UK (r0=1.04) ?)
        je crois que l’on sera fixé sur les capacités du virus à s’adapter aux freins immunitaires mis en place d’ici la fin de l’année.
        en espérant que ce soit le cas -> vaccin obligatoire sur la planète entière , faisable si les Astra-like résistent bien ++++
        en tout cas , l’Afrique hors Magreb résiste bien (ils ont peut-être rencontré un virus de ce genre dans des temps lointains…..)

  6. Bonjour,

    a113 écrit : « j’avoue que, disant comme d’autres confrères en janvier 2020 que ce virus semblait être une “saloperie”, je pensais tout de même qu’il épuiserait en 18-24 mois ses capacités de “gain de fonction” comme classiquement dans une pandémie de ce type »

    Eh ! bien dans ce cas, cessez donc de supposer à tour de bras sur la base d’une lucarne à deux courbes, et entendez plutôt ce que la systèmique a à vous dire !

    Depuis le début de cette pandémie, pas une seule fois on ne donne la parole à la systémique, et il semblerait que cela ne choque que moi !

    A l’image de notre gestion de la crise climatique depuis deux décennies, notre gestion de cette crise épidèmique est hélas ! depuis deux ans (les alertes de Lombardie datent de septembre-octobre 2019), une « simple » gabegie !

    Quant à ce hiatus, j’ai déjà dit sur ce blog de quoi il s’agissait cette fois-ci !

    La corrélation luso-britannique étant désormais notre canari européen…

    Alors relisez plutôt les commentaires de ce Blog et alertez donc tous vos confrères avant que cette vague ne se transforme subitement en un véritable enfer sur Terre !

    Car à ce stade, la science médicale est totalement dépassée, voire KO ! Et j’en suis le premier désolé…

    Bonne journée,

    Philippe

    ps : les israéliens viennent de prendre une décision de la plus grande importance…

    1. « ps : les israéliens viennent de prendre une décision de la plus grande importance… »

      Passe sanitaire pour les enfants de plus de 3 ans ? 3 ième doses pour les plus de 60 ans ?

      « La science médicale est totalement dépassée, voire KO ?  »

      Pourtant on meurt moins, en France, du Covid en 2021 qu’en 2020 non ? On soigne mieux les gens malades des conséquences graves.

      Pour un KO, ça laisse encore droit sur les jambes on dirait.

      2
      1. Ben voyons…

        Tout comme le fait de feindre la prise de conscience d’une surpopulation mondiale sans précédent dans toute l’Histoire de l’Humanité laisse toujours droit sur les jambes mon cher CloClo !

        Face aux évidences systémiques létales, l’Humanité demeure inexorablement dans le déni !

        Et à défaut de pouvoir cultiver, à l’image de ce Blob, l’Humanité en totale apesenteur depuis le coeur même de l’ISS, les dés sont donc désormais définitivement jetés, faute de moyens…

        J’en suis forcément le premier désolé après tant d’années…

        Bonne journée.

        Philippe

        ps : pour le moment, les courbes des décès ne montrent hélas ! absolument aucune amélioration, une fois les retards systémiques des personnes âgées sur les plus jeunes entièrement écoulés, ce dont tout le monde se fout a priori… l’indice QALY a encore de beaux jours devant lui, car les pyramides des âges n’ont pas encore terminé leur rajeunissement…

    2. Bonjour P.B.
      « …Eh ! bien dans ce cas, cessez donc de supposer à tour de bras sur la base d’une lucarne à deux courbes, et entendez plutôt ce que la systèmique a à vous dire !.. »

      comme je le dis plus bas , je me focalise sur un point certes microscopique de l’évolution de cette pandémie avec les faibles moyens dont je dispose.
      je suis tout à fait prêt à ouvrir mon petit travail vers une approche plus systémique , comme vous le suggérez.
      que proposez-vous ?
      pour ce qui concerne l’intervention du domaine médical dans la gestion de la pandémie , » il est secondaire  » ++++ , 1- du fait de l’ignorance de connaissances suffisantes concernant ce virus et 2-du dispositif médiatico-politique qui lui a tendu un piège dans lequel il est joyeusement tombé…

      « ..alertez donc tous vos confrères avant que cette vague ne se transforme subitement en un véritable enfer sur Terre !
      Car à ce stade, la science médicale est totalement dépassée, voire KO ! Et j’en suis le premier désolé… »
      oui , elle est dépassée par la méconnaissance du phénomène en cours , mais c’est hélas banal devant un inconnu de ce type , ce n’est pas la première fois , ni la dernière qu’un (des) médecin se casse les dents devant un problème.

      mais , en même temps , les instances de décisions ont brouillés les cartes dès le départ , laissant peu de place au débat scientifique (souvent contradictoire , mais c’est encore banal …..)
      pour exemple, le besoin systématique depuis plus d’un an de mettre toute la logistique au profit de dispositifs censés permettre une reprise économique rapide , ce qui s’avère ne pas être le cas , est du fait du « politique »…
      donc je partage votre avis concernant l’hypothèse possible de vivre un Enfer (dans le cas de l’acquisition d’une résistance aux vaccins) , si ce n’est que je ne pense pas que l’ignorance médicale en soit la seule cause…

      bien cordialement.

      5
      1. Ce que je propose ?!

        Appeler les pompiers !! Les vrais !! Et museler tous les autres !! QU’ILS LA FERMENT !!

        Et je suis désolé, mais en systémique, une seconde de perdue durant la phase préventive peut signifier des jours de perdus durant la phase de tentative de guérison !!

        Là, l’Humanité vient de renoncer à 2022 !! Dites merci aux variants…

        Et si je prends plus de recul encore que la « simple » considération de la pandémie, alors l’Humanité vient de renoncer à son propre avenir terrestre…

        C’est pathétique… Mais bien réel !!

        Bien à vous.

        Philippe

        ps : nous allons fleurter avec les 40° par chez nous aujourd’hui, mais ça aussi, tout le monde s’en fout…

        1. « Appeler les pompiers !! Les vrais !! … »
          merci de préciser , car je ne saisi pas votre propos , ni son lien avec la technique « systémique »
          « nous allons fleurter avec les 40° par chez nous…mais ça aussi, tout le monde s’en fout… »
          effectivement , ou plus exactement , tout le monde fait « semblant » de ne pas s’en foutre , mais depuis la fin des années 60 que nous sommes vraiment « prévenus » , rien ne s’est passé ou presque , donc acte de votre avis .
          dans l’attente de vos éclaircissements…
          merci d’avance
          A113

        1. merci du lien….
          je crains que P.S. (et d’autres) apprécie mal la situation.
          des Pompiers (une milice de l’ONU , si je comprends bien) ne peuvent agir au niveau planétaire que dans un monde où une gouvernance est active à peu près partout.
          l’hypothèse d’une gouvernance mondiale que nécessiteraient les sages mesures proposées est hors de portée.
          Vu l’anomie qui se diffuse , tout dispositif « d’autorité » est devenu vain … c’est bien le problème que traduit notre aboulie face à cette pandémie , ainsi qu’aux problèmes écologiques évoqués ailleurs.
          (le fonctionnement de notre gouvernement en est un bon exemple).
          un dispositif systémique réclame un système avec ses structures et sa cohérence….
          à part de vaines protestations orales , aucunes praxis en place , que des volte-face , des ajustements …..
          j’ai effectivement constaté avec effarement que les dispositifs anti-pandémies préparés depuis 20 ans n’étaient pas mis en actions dès Janvier 2020 . et pourquoi ? car « politiquement » impossibles à mettre en application.
          pourtant le virus insiste et insistera …. (idem pour le réchauffement climatique …)
          Mais , la plupart des états sur cette planète ont perdu quasiment toute légitimité auprès de leur population.
          celles ci n’adhèrent que dans le cadre de la politique du pire , je le crains (cf: les abstentions aux élections et les appels aux fronts « républicains »)
          une police ne fonctionne que si sa fonction symbolique est reconnue par une majorité et non par ce qu’elle existe , ce qui n’est suffisant car elle ne fait pas le « poids ».
          comme je dis ailleurs , nous sommes , je le crains dans le sauve qui peut , chacun pour soi …l’humanité dans sa terrible vérité.
          nous pouvons jouer aux décors Potemkine encore quelque peu , mais le réel risque de précipiter les choses.
          nous sommes en surfusion , gare à l’incident qui va tout figer, d’un coup !

          1
  7. Bonjour a113,

    Je vais me permettre quelques grosses questions de néophyte absolu si vous m’y autorisez… Merci de vos réponses (j’espère que les questions ne seront pas trop niaises !).

    Je m’interrogeais sur l’impact du virus sur les pays en voie de développement et particulièrement sur l’Afrique. Comment se fait-il que l’Amérique Latine et l’Asie soient autant impactées et que l’Afrique sub-saharienne semble y échapper ?

    Ne s’agit-il pas d’un problème de données ? Y a-t-il une information fiable à cet égard ?

    Si tel n’était pas le cas, peut-il y avoir des conditions extérieures (densité de population, mobilité, … ?) qui expliquent le phénomène ? Le climat et la saisonnalité semblent exclus quand on observe l’Espagne aujourd’hui… De même que l’on peut constater que les cibles occidentales semblent offrir un terrain favorable (pyramide des âges et âge des patients, comorbidités qui rassemblent fortement les travers de nos modes de vie : cardio-vasculaire, HTA, surpoids et obésité, allergies diverses…), peut-on supposer que c’est l’inverse qui « favorise » le continent africain ? Notre absence de « sélection naturelle » peut-elle l’expliquer ?

    Vous évoquez une immunité acquise, qu’en est-il des populations immigrées issue de là-bas ? Constate-t-on une différence significative chez nous ? Disposons-nous de ce type de données ?

    J’arrête là ! Merci d’avance…

    Bonne journée !

    1. vos questions rejoignent celle de P.Soubeyrand : nous donnons nous les moyens d’appréhender correctement la réalité de cette situation …
      une approche systémique demande la coopération d’un certain nombre de corps de métiers , la dimension médicale , notamment vu son ignorance de l’épidémie en cours, étant totalement insuffisante.
      pour l’Afrique , il y a plusieurs facteurs à apprécier (fiabilité des données ( j’en avais parlé il y a quelques mois (référence à une étude d’un CHU d’un pays d’Afrique Equatoriale qui avait réévalué les causes de DC et trouvé beaucoup de Covid+) , hypothèse d’une « résistance immunitaire » acquise dans un passé à déterminer , pyramides des âges différentes , circulation du virus moins rapide du fait de la géo-démographie , capacités des administrations à récolter les données….
      tout cela pour dire que nous ne savons pas grand chose , donc il ne nous reste qu’à émettre des hypothèses ….
      je me limite donc à l’estimation partielle que représente ces graphes.
      ils sont un regard très focalisé sur un point sensible , rien de plus …. quand à prévoir l’avenir ….

      1. Bonjour a113,

        J’en profite tant que vous êtes là…

        Que pensez-vous de l’hypothèse relative à l’impact de la fermeture des écoles sur la baisse générale des contaminations observée ces derniers temps ? Dispose-t-on de données là-dessus ou devra-t-on attendre septembre :-/ pour le savoir ?

        Merci, bonne journée !

        1. bonjour 2casa
          les contaminations augmentent depuis le 19/07 ++++
          donc après la fermeture des écoles. ( mais commencent à plafonner autour de 35000/jrs )
          mais , il y a tellement de facteurs expliquant les variations des contaminations qu’il est pour l’instant difficile de faire le tri.
          depuis mi-Juillet les contaminations touchent surtout le Sud , hypothèse d’une plus grande promiscuité ?
          zones moins exposées au précédentes vagues donc plus vulnérables à un variant très contagieux ?….
          ce n’est pas le lieu qui est déterminant , mais le comportement des gens en ce lieu.
          la seule expérience personnelle est la contamination en milieu scolaire de 2 petits enfants , qui moyennant confinement de toute la famille avec respects des gestes barrières n’ont pas contaminés les parents.
          il étaient tous deux asymptomatiques , pas avec le même virus !! (pas dans la même école) , mais quasiment en même temps (qqs jours près)
          peut-on en conclure à la classique hypothèse de la faible contagiosité des asymptomatiques (quelque soit l’âge) ?

          A113

    2. juste pour mettre le doigt où ça fait mal ! c’est la faute à excel! y’en a qui disaient bien c’est la faute à Rousseau !

    1. …..va falloir recommencer dans le bon ordre… 2 doses d’Astra à 4 /6 semaines d’intervalle + 1 dose Pfizer 6 mois après la dernière Astra… !
      Le tiercé gagnant.
      Dit-on..

      1. Bonjour Otromeros

        « Dit-on » : c’est sourcé ?

        Pour le moment j’ai les 2 premiers numéros , reste à finir avec le Pfizer !!!!!!!!!!

        En UK ils ont essentiellement vacciné avec AZ.
        Si l’effet du Pfizer en troisième dose est confirmé , les britanniques vont avoir le tiercé gagnant

        Il m’avait semblé lire que le UK voulait faire un rappel de vaccin différent des 2 première doses , ce qui confirmerait ce que vous dites

      2. en tout cas , cela semble confirmer (mais soyons prudents+++) l’hypothèse d’une grande efficacité dans le déclenchement de la fabrication d’anticorps pour les vaccins ArnM , donc rapidité de la défense , mais labilité car le relai ne semble pas trop prendre sur l’immunité à long terme( « immunité cellulaire » ) contrairement aux vaccins plus classiques (AZ , Spunick, J&J…. et le futur Sanofi ?)) qui eux produisent par contre moins d’anticorps ….
        pour l’instant je ne trouve pas de doc sur l’efficacité de l’AZ à « long terme » (6mois->1an)
        dans cette hypothèse , le vaccin Arn(Pfz) seul va demander un rappel / 6mois (ils ont déjà revacciné des Phases III une 3eme fois (mars-avril 2021) ….plus trop d’infos depuis…)
        peut-on considérer les injections de vaccins ArnM comme plutôt curatives ?
        de là , on peut imaginer des protocoles alliant l’efficacité respective des 2 types de produits , voire des associations….

        1
        1. C’est comme au bar alors? Avant la piquouze, on peut demander: « Deux-tiers de Pfizer, un-tiers d’Astra ». Mais sans zeste de citron. J’ose pas imaginer la mixture.

        2. excellente métaphore +++
          entre parenthèse , ce genre de mixtures existent depuis longtemps dans toute la pharmacopée…

  8. Eradiquer ce virus revient à éradiquer le ruhm ou la grippe.
    Je dis ça je dis rien …
    J’ai une certitude qui monte, ce virus s’éteindra avec nous.

    2
    1. Eradiquer ce virus ?

      Vu comment tournent les choses, les poules risquent d’avoir des dents avant. Mais espérons, ça a bien marché avec la Variole qui avait un RO dans les 6/7 !

      1. Juste se souvenir que la Variole était spécifiquement une virus touchant la famille humaine. Donc réservoir connu.

  9. J’ai trouvé quelqu’un de gentil.
    Quand je pense que Micron laissait tomber le masque à l’intérieur à condition d’avoir le passe…
    En résumé: c’est pas gagné.
    Covid-19 : face au variant Delta, l’efficacité et les limites des vaccins à ARN
    Une étude américaine menée à partir de données collectées auprès de 25 000 patients constate que l’efficacité du vaccin Moderna est nettement supérieure à celle du Pfizer.Essentiel pour limiter les dégâts sanitaires du Covid-19, le vaccin ne sera pas suffisant pour enrayer, à lui seul, la circulation du nouveau coronavirus dans la population. En cause, notamment, l’efficacité réduite du vaccin de Pfizer-BioNTech – et dans une moindre mesure de celui de Moderna –, face au variant Delta, désormais majoritaire en France.
    Dans une prépublication postée le 9 août sur le portail MedRxiv, des chercheurs du réseau hospitalo-universitaire américain Mayo Clinic et de la société d’analyse de données Nference proposent la première estimation comparative et chiffrée, en vie réelle, de l’efficience des deux vaccins à ARN messager. Ces données suggèrent le maintien d’un haut niveau de protection, supérieur à 75 %, contre les formes graves de la maladie, face au Delta.
    Mais la protection contre l’infection – symptomatique ou non – chute devant le variant apparu en Inde et descend jusqu’à à peine plus de 40 % pour le Pfizer. Le Moderna, beaucoup moins utilisé en France, conserve quant à lui un haut niveau de protection. La perspective d’atteindre rapidement l’immunité de groupe grâce à la seule vaccination s’éloigne ainsi encore un peu plus.
    Appel à des études complémentaires
    Ces chiffres, non encore formellement publiés, doivent être considérés avec précaution. Mais, selon les scientifiques sollicités par Le Monde, ils sont crédibles et surtout cohérents avec d’autres éléments de preuve déjà disponibles. Les auteurs ont analysé les données d’hospitalisation et de résultat des tests RT-PCR de Mayo Clinic, obtenues en janvier et en juillet, sur plus de 25 000 patients du Minnesota. Ils ont ensuite rétrospectivement comparé le destin sanitaire des personnes non vaccinées avec celles ayant bénéficié de deux doses, en sélectionnant les plus de 18 ans et en tenant compte du sexe, du groupe ethnique et de la date de vaccination.
    Les chercheurs ont ainsi pu évaluer l’efficacité des deux vaccins face aux variants Alpha (dit « anglais ») et Delta (« indien »), en s’appuyant sur le fait qu’au Minnesota le premier était largement dominant en janvier et le second en juillet. Les résultats sont éloquents. Face à l’Alpha, le Pfizer offrirait une protection de 85 % contre l’hospitalisation et de 76 % contre l’infection, le Moderna protégeant, respectivement, contre ces événements à 91,6 % et à 86 %. Face au Delta, le Moderna ne protège plus qu’à 81 % contre l’hospitalisation et à 76 % contre l’infection, tandis que le Pfizer conserve un taux de protection de 75 % contre l’hospitalisation, mais de seulement 42 % contre l’infection.
    Les chercheurs ont confronté ces résultats avec ceux d’autres Etats. Ces derniers semblent confirmer la meilleure tenue du Moderna face au variant Delta. « En Floride, qui connaît actuellement la plus forte poussée de Covid-19 à ce jour [aux Etats-Unis], le risque d’infection en juillet après une vaccination complète avec l’ARNm-1273 [Moderna] était environ 60 % plus faible qu’après une vaccination complète avec le BNT162b2 [Pfizer] », écrivent les chercheurs. Ils appellent à des études complémentaires pour confirmer ce différentiel, entre deux produits pourtant réputés très proches, et le cas échéant pour en élucider les mécanismes. De tels travaux pourraient en effet s’avérer très utiles pour la mise au point de nouveaux vaccins.
    « Un vaccin n’est jamais efficace à 100 % »
    Comme toutes les études réalisées en vie réelle, l’analyse des données est délicate et tous les biais n’ont pu être écartés par les auteurs. L’épidémiologiste Mircea Sofonea (université de Montpellier), qui n’a pas participé à ces travaux, relève ainsi que le statut sérologique des patients est inconnu et n’a donc pu être pris en compte. « Cela signifie que, dans le groupe des non-vaccinés, il ne peut être exclu que certains aient été préalablement en contact avec le virus et aient ainsi développé une immunité, explique-t-il. Puisque l’efficacité des vaccins est ici estimée en comparant les vaccinés et les non-vaccinés, il est possible que ces résultats minorent légèrement l’efficacité réelle des deux vaccins. »
    Cependant, ajoute M. Sofonea, « ces travaux suggèrent que, face au Delta, les vaccins ne sont pas aussi efficaces que ce à quoi on pouvait s’attendre pour contrôler la circulation du virus : le seul levier de la vaccination ne sera pas suffisant pour faire régresser l’épidémie ».
    Ces estimations de baisse d’efficacité des vaccins face au Delta ne surprennent pas le virologue Olivier Schwartz, de l’Institut Pasteur. « C’est cohérent avec ce que l’on sait par ailleurs, dit-il. On sait que la quantité d’anticorps neutralisants a tendance à diminuer dans les mois qui suivent la vaccination. Or, notre équipe a montré [dans des travaux publiés le 8 juillet dans la revue Nature], comme d’autres équipes, qu’il faut environ quatre fois plus d’anticorps pour neutraliser le Delta qu’il n’en faut pour neutraliser l’Alpha. »
    « Un vaccin n’est jamais efficace à 100 %, renchérit Benjamin Terrier, professeur de médecine interne (hôpital Cochin à Paris). Des données de Singapour montrent aussi que les personnes vaccinées infectées ont une charge virale qui diminue plus rapidement, et donc transmettent probablement moins que les sujets non vaccinés. »
    Garder le masque en milieu clos
    Des travaux français prépubliés sur la plate-forme HAL, coordonnés par François Blanquart, chercheur (CNRS) au Centre interdisciplinaire de recherche en biologie, et Florence Débarre, chercheuse (CNRS) à l’Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris, suggèrent en effet que la charge virale (c’est-à-dire, schématiquement, la quantité de virus) retrouvée dans le nasopharynx chez les personnes infectées mais asymptomatiques est plus faible chez les vaccinés, deux semaines après la deuxième dose, que chez les non-vaccinés.
    Toutefois, précise Florence Débarre, « lorsque l’infection est symptomatique, nous ne détectons pas de différence de charge virale entre les patients totalement vaccinés et ceux qui ne sont pas totalement vaccinés ». Avec, dans ce cas, un potentiel de transmission probablement comparable.
    Obtenues grâce aux données anonymisées des résultats de près de 300 000 tests RT-PCR effectués en France entre mi-juin et fin juillet, ces données portent autant sur le variant Alpha et que sur le Delta. « Ces résultats, ainsi que les doutes sur le maintien de l’efficacité de certains vaccins contre l’infection par le variant Delta, incitent à prendre au sérieux le potentiel de transmission du virus chez les personnes symptomatiques, même si elles ont été vaccinées », affirme Mme Débarre.
    « Dans ce contexte et face à un virus plus transmissible, compte tenu du mode de transmission du SARS-CoV-2, il semble prudent de garder le masque en milieu clos », indique Nathan Peiffer-Smadja, infectiologue à l’hôpital Bichat, à Paris. D’autant plus que la durée de validité d’un test négatif au Covid-19 est allongée à soixante-douze heures depuis le 9 août, contre quarante-huit heures initialement. La prudence s’impose, précise l’infectiologue, car « plus le virus circule, plus de nouveaux variants peuvent se développer ». Fin juillet, les centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains avaient d’ailleurs mis en avant l’argument de la très haute transmissibilité du variant Delta pour justifier leur recommandation de réintroduire le masque en intérieur.

    1
  10. Quelques cas-limites :
    – On vaccine tous les humains le même jour contre tous les variants. Le virus continue de se propager à cause de l’efficacité du vaccin inférieure à 100%.
    – On reprend la vie d’avant (on grille 1.7 Terre par année, c’est limite). Des vagues de variants remplissent périodiquement les hôpitaux.
    – On se confine tous pendant 3 semaines et on isole les malades jusqu’à ce que guérison ou mort s’en suivent. Le virus s’éteint.
    Il découle de cette liste imparfaite et incomplète que seule une action top-down est à même de nous débarrasser du virus. Capitalisme, hôpitaux, masque, vaccin, PASS, certificats, test PCR sont des outils secondaires et cerise sur le gâteau, la «sciences économiques» est une merde qui sert à rien.

    1. Plutôt 4 semaines alors. Si demain je suis malade, mon épouse le sera dans 10j.
      Accessoirement, c’est compliqué de confiner individuellement la population d’un bidonville.

      1
    2. Un lecteur,

      Le problème c’est que l’action top down a aussi ses limites quand il y manque l’approche systémique.

      – Chez nous, cela donne le conseil de défense, où en petit comité et dans le secret les décisions sont prises notamment par le président de la République auto-proclamé 1er épidémiologie de France. Le conseil scientifique a été délaissé, et le débat scientifique s’est alors déporté sur le terrain politicien, ce qui a conduit à la défiance d’une partie de la population.

      – Dans la Chine de Xi, c’est une autre approche top-down, version PCC néo-maosiste, qui présente également de sérieux inconvénients, notamment celui de ralentir la recherche scientifique relative aux origines de la pandémie aussi bien en Chine que dans le cadre de la coopération internationale.

      https://www.france24.com/fr/asie-pacifique/20210722-covid-19-la-chine-critique-la-demande-de-l-oms-de-poursuivre-l-enquête-sur-les-origines-du-virus

      https://www.lindependant.fr/2021/08/12/covid-19-le-patient-zero-est-sans-doute-un-employe-infecte-lors-du-demenagement-dun-laboratoire-de-wuhan-en-decembre-2019-9728651.php

      https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/enquete-de-l-oms-sur-le-covid-19-la-chine-considere-qu-une-fuite-de-laboratoire-est-possible-mais-aux-etats-unis-analyse-un-specialiste_4736637.html

        1. Pierre-Yves Dambrine,
          Pour atteindre des objectifs dans la lutte contre le virus, il faut des décisions top-down, au niveau planétaire, avec comme outil principal d’analyse et de modélisation, l’approche scientifique et systémique.
          Concernant la France, Manu est un gadget en plastique au milieu de l’océan. L’Allemagne va s’exécuter devant les exigences US qu’elle va ensuite répercuter sur la France.
          Concernant la Chine, elle a encore pas mal de dirigeant au partie communiste qui ont une formation scientifique. Je pense que son intérêt, étant donné ses ambitions inscrites dans son plan quinquennal, sa grande vulnérabilité au réchauffement climatique et aux tensions sociales qu’elles peuvent engendrer, de se laisser porter par la science pour opérer ses futurs choix stratégiques.
          C’est de l’optimisme mâtiné d’aucune espèce d’illusion. C’est la suite logique de son pragmatisme dans l’évolution de son système de gouvernance. Elle intègre le communisme, puis elle teste et adapte le capitalisme, et logiquement, comme dans les temps reculés de l’irrigation, elle se tourne vers la science pour conserver son harmonie.

          1
          1. EH bien justement le pragmatisme chinois a été pris en défaut lorsque l’épidémie est survenue. Suite à l’épidémie de SRAS la Chine avait mis en place un dispositif de veille épidémiologique devant permettre de détecter la survenue d’un nouveau virus. Ce dispositif a été inopérant car système de santé chinois et scientifiques chinois sont supervisés par les responsables du PCC à tous les échelons. Tant que ce système ne sera pas assoupli, la Chine, on peut le craindre, retombera dans les mêmes ornières.
            Le test d’une évolution positive c’est que scientifiques chinois et étrangers puissent enquêter en toute indépendance. Ce qui loin d’être le cas. En attendant l’évolution positive espérée, on perd de précieux mois.

              1. Merci pour ces précisions.
                Stratégiquement, la Chine a intérêt à prendre le lead de la transition énergétique. Avec sa main de fer elle peut l’imposer à son peuple, l’utiliser comme levier avec d’autres arguments commerciaux dans les négociations internationales pour forcer les US à passer à l’action sous peine d’être rapidement déchu de sa position dominante. C’est ce que je souhaite aujourd’hui et biaise mon jugement bien évidemment. Je n’attends rien de l’Europe et encore moins de Poutine qui passe l’essentiel de son temps à contrôler son organisation maffieuse dont les structures n’ont pas grand-chose à envier au système financier.

                1. La « transition énergétique », à la chinoise ou autre, suppose-t-elle la notion de limites?
                  Là-bas comme ailleurs, ce ne semble pas être le cas.
                  La « vie » comme avant, peinte en vert.
                  Tout change, rien ne change.
                  Meadows, bientôt cinquante ans.

                2. Emission de CO2 en tonne par habitant en 2018 :

                  – Etats Unis : 16,1
                  – Chine ( l’atelier du monde ) : 8,1
                  – UE à 27 : 6,9
                  – Monde: 5
                  – France : 5

                  « Nous avons même mis en place des indicateurs subtilement conçus pour masquer le problème : ainsi les émissions de CO2 d’un pays sont-elles calculées, non pas sur la base de ce qui est consommé dans le pays, mais en fonction de ce qui y est produit… ce qui permet d’accuser les Chinois (dont une partie des émissions est liée à ce qu’ils produisent pour nous) et d’afficher des réductions d’émissions (alors qu’elles augmentent en réalité).  » – Elizabeth Laville –

                  1
                  1. Je n’ai pas pris le temps de chercher mais il me semble qu’il doit exister des chiffres d’émissions de CO2 par habitant tenant compte du bilan importations – exportations. Où l’on voit que la France et plus largement l’Europe continuent d’émettre toujours plus de CO2, alors qu’elles en émettent moins sans ce critère. Le grand « bénéficiaire » est évidemment la Chine. Mais encore une fois, et comme relevé à maintes reprises par Aurélien Barrau (et d’autres parmi lesquels Guillaume Sainteny), l’arbre du climat cache la forêt du vivant. Energie décarbonée, illimitée, et pourquoi pas gratuite: rêve ou cauchemar? Nous pourrions donc continuer à détruire, jusqu’à la fin du temps? Oui mais sans CO2!

    3. classiquement , l’épidémiologie déconseille une vaccination pendant une épidémie car les problèmes logistiques ne permettent pas une vaccination « massue » permettant d’éviter la production de variants résistants.
      la méthode (si on peut appeler cela une méthode , je dirais plutôt l’a-méthode) utilisée actuellement laisse effectivement craindre une « usine » à variants.
      devra-t-on considérer le vaccin ArnM comme une médication déclenchant une défense (comme les antibiotiques contre d’autres agents infectieux) ? à utiliser comme tel (avec modification face aux mutations) ?
      étant dans le cas d’une zoonose , difficile d’envisager une éradication , mais , ca , on le sait depuis le début…

      1. Viser l’éradication au tout début n’était pas stupide, mais comme je l’ai dit à ce moment-là, comme l’ultra-libéralisme avait mis à la poubelle chez nous tous les outils de planification, l’option n’existait pas.

  11. Les taux d’incidences sont calculés selon le seul département de résidence (https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/taux-dincidence-de-lepidemie-de-covid-19/).
    Donc le taux de l’Ariège >300 est bien celui des seuls résidents Ariègois.
    C’est bien pour cela que ce taux d’incidence n’a aucun sens. Seul l’hospitalisation compte.

    Quant à la baisse des contaminations.
    Je reviens de Corse, incidence de 600 en haute Corse et j’ai embarqué sur un navire de Corsica Ferries ou l’on n’a simplement pas demandé le pass sanitaire !
    Idem pour une amie qui est arrivée le 8 aout par un vol Air France… ou on a offert des boissons pendant le vol.
    En attendant l’embarquement, j’ai discuté avec des gens qui avaient cherché à faire faire des tests PCR pour leurs enfants, vu les nouvelles directives exigeant un contrôle au retour de Corse, 2 jours de galère et d’attente pour rien.

    Et lié aux mesures de « distanciation », moins de cabines disponibles, un fauteuil sur 2 .
    Résultat ? Des centaines de personnes dormant sur le sol dans les couloirs, escaliers, sans masques….
    Mais c’est vrai, que comme notre excellent ministre de la Santé l’a dit, que le masque en lieu clos, dès l’instant ou nous étions vaccinés ne présentait pas de problèmes…

    Et la Corse est un très bon shaker !! . Italiens, Allemands, Hollandais, Anglais, des Français des quatre coins du pays… et la demande du pass sanitaire 1 fois sur 4 en terrasse, mais pas besoin en intérieur…

    Règle numéro 1 de l’OMS en cas de pandémie : fermer les frontières.
    Pas très business friendly tout ça…

    1
  12. Top-down vs bottom-up

    En France on serait plutôt dans le mode de fonctionnement bottom-up avec des ajustements permanents de décisions en fonction du terrain , des sondages,… le politique gérant sa périodicité et éventuellement sa reconduction de pouvoir .

    Dans la gestion de la crise majeure, que l’on vit actuellement avec le covid ,mais aussi avec l’impact climatique, les énergies fossiles biodiversité, ……et dans un contexte où l’ensemble des interactions complexes devraient amener à une analyse dynamique des systèmes , les décisions doivent être dans un mode de préparation et de planification moyen long terme ,et réactives, et le fonctionnement top-down devrait s’avérer le plus efficace.

    Mais pour cela , comme dirait Philippe Soubeyrand , il faut des VRAIS pompiers

    « On ne peut as lutter contre les effets du capitalisme avec les outils du capitalisme  » : Hélène Tordjman ( La croissance verte n’existe pas )

    L’Effet Sénèque :
    « La fortune est de croissance lente, mais la ruine est rapide » ( Sénèque)

    https://miro.medium.com/max/1050/1*Yov0Z_XEK_FNwyca0q6g2Q.gif

    2

Les commentaires sont fermés.