16 réflexions sur « Vidéo – Evergrande : la Chine et les marchés financiers »

  1. Bon , j’ai eu ma réponse sur l’interrogation « lien entre prospérité pour tous et décroissance ». Mais s’il faut avoir un matelas de graisse pour réussir , on est mal barré pour ce qui nous concerne , même si les livrets de caisse d’épargne se remplissent .

    Sur l’utilité et l’efficacité des mesures intrusives sur les libertés individuelles , on aura toujours l’ambiguïté de la suspicion qu’elle ne sert pas d’abord le pouvoir en place pour se maintenir aux manettes , tentation et fonction permanentes et universelles de tout pouvoir digne de ce nom , qui ne seront  » pardonnées » que tant que  » ça marche « .

    Reste à partager ce que  » marcher » veut dire ;

    Par rapport à l’horizon 2049 que vous évoquez , on mesure la gravité de ce qui se prépare dans le « Pacifique » avec le coup de force anglo-saxon , et combien l’affaiblissement de la France et de quelques autres peut être préjudiciable à la négociation et la médiation mondiale nécessaire avec le modèle chinois en devenir .

    1
  2. Si l’argent est toujours le nerf de la guerre, avant d’en venir aux mains, les premières escarmouches pourraient se tenir sur le terrain des monnaies. Un terrain d’affrontements plutôt compliqués qui bi-polariserait les investisseurs sans réel arbitrage.
    Vu la complexité des sujets (route de la soie contre alliés) les intéressés oublieront (je le crains) l’urgence des problèmes climatiques.
    Noir c’est noir.

  3. Merci pour ce commentaire. Vous êtes convainquant en effet sur le point que le PCC utilise le capitalisme et pas l’inverse.

    Mais il y a une redoutable absence dans vos propos sur la Chine.
    Xi et cie souffrent d’une maladie mégalo-centralisatrice incurable, et Taiwan leur fait une blessure intime et brûlante. Ils veulent absolument récupérer ce morceau de leur pays ancien. Il y a une vidéo qui montre Xi déclarer en public que la récupération de Taiwan se fera par tous les moyens y compris militaires. Les EU ne pourront pas laisser faire, voilà donc un affrontement à venir.
    Un ancien directeur de la CIA dit que cela se produira dans les six ans.
    Le récent réalignement de l’Australie témoigne aussi de la prise en compte de cette perspective. La bonne nouvelle, c’est que du coup peut-être que nos pays européens de l’Otan ne collaboreront pas, d’autant que l’Europe joue à fond la collaboration économique avec Pékin, mais Washington fera tout pour mettre en place une pseudo agression, et dans ce cas, hop, activation de l’article 5 du Traité comme pour le 11 septembre, au nom duquel le pays « agressé » a droit à l’aide des autres membres.
    En attendant, en ce moment la République Populaire de Chine construit chaque année plus de navires de guerre que n’en possède le Royaume-Uni.
    (Sources: Le Monde, Le Diplo, Mediapart)

    1
    1. Guy Leboutte,
      Je d’accord avec le début de votre intervention.
      Par contre quand vous dites ceci « l’Europe joue à fond la collaboration économique avec Pékin »
      Cela ne correspond pas à la réalité actuelle, l’Union n’a pas le très important pacte d’investissement avec la Chine. Le nouveau mot d’ordre est plutôt : plus de naïveté dans nos relations avec la Chine.
      https://www.latribune.fr/economie/international/l-ue-suspend-un-accord-commercial-avec-la-chine-885110.html

      1. @Pierre-Yves Dambrine
        Oui, c’est variable, et c’est relatif.
        Cela dit, dans votre exemple, le Parlement européen produit un vote qui « n’est pas contraignant juridiquement ». Le PE reste tout de même un cache-sexe démocratique de la construction européenne, en rien comparable avec un parlement selon Montesquieu. Rappelons qu’un pays qui aurait une construction institutionnelle calquée sur le modèle de l’Union européenne, n’y serait pas admis pour cause de déficit « démocratique ».
        Le PE ne me paraît pas représenter le mouvement lourd ou profond de l’UE.

    2. Lien intéressant proposé par Garorock.
      Concernant Taïwan, l’ambassadeur de Chine y fait allusion (2:13:30), les autorités de l’île n’ont jamais décrété l’indépendance de cette portion de territoire chinois, pas plus que le régime en place en Chine continentale n’a reconnu l’indépendance de cette île.
      Si Taïwan est à considérer aujourd’hui comme un pays démocratique, il n’en a pas toujours été ainsi car jusqu’aux années 1980, le régime hérité du Kuomintang était dictatorial et soutenu par les U.S.A., c’est d’ailleurs une constante de la politique américaine de soutenir tout régime – même dictatorial – qui se déclare anti communiste ; l’autre exemple est celui du soutien à l’Espagne franquiste au travers des accords de Madrid en 1953 qui laissaient l’usage de deux bases militaires U.S. sur le sol espagnol, en 1955 grâce à l’influence des U.S.A., l’Espagne franquiste est admise à l’O.N.U. et quelques années plus tard, intégrera l’O.TA.N. avant d’intégrer l’U.E.
      Si la République Populaire de Chine était jusqu’à une période récente considérée comme un ‘tigre de papier’, il n’en est plus de même aujourd’hui et cela engendre la peur de ses voisins et de leurs soutiens.
      Plutôt qu’une guerre de reconquête, pourquoi ne pas envisager un rattachement en forme de fédération, un peu comme cela s’est réalisé à Honk-Kong, puisque de nombreux liens économiques ont été tissés entre Taïwan et la Chine et que cette dernière n’est plus le pays attardé de 1949 ?

      1. L’Espagne est entrée dans l’UE en 1986 10 ans après la mort de Franco et 5 ans après la tentative de coup d’État de 1981. Donc on ne peut pas dire que les USA ont oeuvré pour qu’un pays non démocratique entre dans l’UE.

        1
      2. « pourquoi ne pas envisager un rattachement en forme de fédération, un peu comme cela s’est réalisé à Honk-Kong, puisque de nombreux liens économiques ont été tissés entre Taïwan et la Chine et que cette dernière n’est plus le pays attardé de 1949 ? »

        IL ne s’agit pas seulement d’économie, mais aussi de politique.

        Après la rétrocession de Hong-Kong à la RPC en 1997, ce qui a été instauré ce n’est pas une fédération, mais la formule « un pays, deux systèmes », autrement dit HK et ses territoires appartiennent de nouveau pleinement à la Chine, mais les règles économiques et politiques y s’y appliquent demeurent locales, et relativement démocratiques. La liberté de la presse y était totale, le parlement était démocratique en partie.

        https://theconversation.com/hong-kong-la-fin-du-principe-un-pays-deux-systemes-139280

        Ce système a volé en éclat depuis, Pékin détricote méthodiquement les instances démocratiques de HK, notamment après la loi sur la sécurité qui permet d’arrêter pratiquement tout contestataire.

        A Taiwan certains voyaient un certain intérêt dans la formule « un pays, deux systèmes » , mais ce n’est plus le cas. HK a crée un précédant. Seule une minorité au sein du Kuomintang souhaite un rapprochement avec la Chine continentale.

  4. Evergrande n’a pas d’obligations onshore ou offshore qui arrive à échéance en 2021.

    Par contre il doit effectuer le versement de coupons d’obligations offshore avant fin 2021 pour un montant de 547Millions$.

    Le 29 septembre paiement de 47,5 millions $ ( coupon de 9,5% !!!!!!!!! qui dure jusque mars 2024 )

    Evergrande est endetté à hauteur de 260 milliards$

    https://www.boursorama.com/bourse/actualites/encadra-calendrier-des-versements-de-coupons-obligataires-d-evergrande-5c1203cd1c709eed4955f27cdf3d6f60

    1
    1. Evergrande, l’arbre qui cache la forêt ?

      «  … Selon des analystes de Goldman Sachs, le niveau de l’endettement des gouvernements locaux, que l’administration du président Xi Jinping s’efforce de dissimuler, s’élève à la somme astronomique de 8 200 milliards de dollars. Et ce chiffre est certainement très en-dessous de la réalité.
      Il y a dix mois, selon ces mêmes analystes, les investissements « toxiques » des gouvernements locaux représentaient à eux seuls 53 000 milliards de yuans (6 800 milliards d’euros), à comparer à 16 000 milliards de yuans (2 080 milliards d’euros) en 2013, une somme qui représente maintenant 52 % du PIB chinois. Le seuil d’alerte est donc déjà très largement dépassé. En d’autres termes, bien que gigantesques, les 300 milliards de dollars de la dette d’Evergrande ne sont rien comparés aux montagnes de la dette du pays dans son ensemble, qui donne le tournis.

      https://asialyst.com/fr/2021/10/06/chine-crise-immobilier-apres-evergrande-contagion-etend/

      1. A propos de dette

        La Chine joue petit par rapport aux USA

        8 octobre 2021
        USA-Le Sénat approuve un relèvement temporaire du plafond de la dette, évitant le défaut de paiement.
        texte approuvé 50 voix contre 48

        https://investir.lesechos.fr/marches/actualites/usa-le-senat-approuve-un-relevement-temporaire-du-plafond-de-la-dette-evitant-le-defaut-de-paiement-1983366.php

        Le relèvement du plafond de la dette de 480 milliards de dollars porte la limite de la dette à 28.900 milliards de dollars et devrait être utilisé d’ici au 3 décembre.

        https://www.usdebtclock.org/

        Le jour où les USA décideront de faire défaut sur leur dette , on entrera dans une période très particulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.