57 réflexions sur « Veille effondrement #99 – Crise climatique – Vers de graves tensions géopolitiques »

    1. On a parlé à ce sujet des effets d’un volcan islandais (l’éruption du Laki en 1783).
      Mais à ce que je sache, s’il a engendré des soucis dans toute l’Europe de l’ouest, seule la France a connu des agitations populaires d’ampleur.
      Comme quoi tout ramener à la seule et unique influence du climat n’est pas suffisant.
      Il y a eu des dizaines de théories expliquant l’effondrement de l’Empire Romain, je vous laisse deviner celle qui est la plus en vogue en ce moment 😉

      3
      1. Dans cet entretien , on doit à ces deux jeunes femmes de reconnaitre qu’elles avancent elles mêmes que les catastrophes climatiques , en tant qu’impact sur les phénomènes sociaux , ne sont jamais que des catalyseurs ou des éléments venant compléter des causes plus vastes préexistantes .

        Compte tenu de son bagage , j’aimerais bien avoir la vison et le jugement de Julia Tasse sur le dossier sous marins australiens et partenariat stratégique .

        1. Panem et circences

          Donc pour maintenir l’empire, un peu de panem mais surtout beaucoup de circences.

          On y serait pas un peu , même beaucoup ,!!!

  1. Excellentes réflexions.
    A propos de l’Amazonie, j’aurais apprécié que Julia Tasse évoque les possibilités qui s’offrent tout de même aux autres pays de faire pression sur Bolsonaro, plutôt que d’attendre que l’ONU s’empare de la question pour faire face à une situation qui est tout de même vitale pour l’humanité. Le rôle des citoyens est également éludé dans l’interview.

    3
    1. Sais tu qu’une barge de 200 000 t est stationnée à Iquitos par une compagnie française ?

      En clair, ça fait une marée noire potentielle de 4/5 de l’Amocco Cadiz dans l’Amazone à 3000 km de l’embouchure…

      Des fois l’humanité m’énerve.

      3
    2. @ Pierre-Yves-Dambrines

      Balayons aussi devant notre porte :

      REPORTERRE :

      Guyane française : « L’Élysée soutient en catimini le projet de méga-mine d’or  » :

      « Enterré, le projet Montagne d’or ? Pas vraiment, selon un courrier de l’Élysée que Reporterre révèle aujourd’hui. Malgré les promesses gouvernementales, une version remaniée de ce très polluant projet de mine d’or en Guyane pourrait ainsi voir le jour » :

      https://reporterre.net/Mine-d-or-geante-le-gouvernement-laisse-la-porte-ouverte-au-projet

      3
      1. Montebourg-la-Remontada-des-abeilles, c’était pas le promoteur de la chose, du temps (déjà un peu lointain) où Hollande lui avait confié un maroquin de « redressement productif » (tout un programme!)?

      2. Hervé, vous comprendrez j’espère que j’en peux pas balayer les quatre coins de la planète simultanément, il me faudrait une armée de balayeurs !
        Plus sérieusement, j’entends bien votre exemple, et je pourrais vous en donner cent autres, et oui la France fait aussi des choses pas nettes, je suis au courant, mais par ordre de priorité il me semble tout de même que pour la planète le problème urgentissisme se situe plutôt du coté de l’Amazonie brésilienne que du coté de l’Amazonie guyanaise. Regardez sur une carte les superficies respectives. Donc, franchement cela ne me gênerait pas que les pressions qui s’exerceraient sur Bolsonaro viennent de toutes parts, même de pays qui ont des choses à se reprocher. IL y a urgence ou pas ?

        2
        1. @ Pierre – Yves Dambrine

          Croyez bien que je suis de tout cœur avec vous.

          Le type en question est très inquiétant, il prévoit un putsch et une guerre civile. Il me fait penser à un fou médiatique à tête de Nosferatu bien de chez nous…il y a comme un air brun irrespirable partout.

          3
  2. « Pandora Papers » :

    Du roi Abdallah II à Tony Blair, des dizaines de dirigeants politiques éclaboussés par le scandale :

    Le Monde : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/10/03/pandora-papers-du-roi-abdallah-ii-a-tony-blair-des-dizaines-de-dirigeants-politiques-eclabousses-par-le-scandale_6096962_4355770.html

    « Pandora Papers » : plongée mondiale dans les secrets de la finance offshore :

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/10/03/pandora-papers-plongee-mondiale-dans-les-secrets-de-la-finance-offshore_6096967_4355770.html

    3
    1. Otromeros
      C’est drôle cette façon qu’ont les humains de toujours repousser les emmerdes ! Cela permettant de repousser ce qui est nécessaire ; dans le cas précis, la décroissance.
      Pas besoin d’attendre 2500 pour que notre petit cailloux ne soit plus habitable pour nous : nous sommes bien trop fragiles face à la chaleur ; au manque d’eau potable ; au manque de sols arables ; au manque d’énergie primaire ; au manque de savoir dans les choses fondamentales.
      De mon point de vue, en 2100 on devrait ne plus être là pour commenter les événements, car il faut bien le dire : on s’applique pour qu’il en soit ainsi.
      Salutations du géologue de service

  3. Il faudrait que je retrouve des références, mais cela ne date pas d’hier que les services d’étude à long terme des principales institutions militaires tirent l’alarme sur les risques de recrudescence des conflits du fait du réchauffement climatique.

    Sur un sujet différent mais lié, j’écoutais il y a une décennie un intervenant évoquer une étude réalisée pour les armées sur le thème « comment interviendra t on à l’étranger quand le prix du pétrole aura été multiplié par cinq ? ». La salle manifestant une certaine nervosité, l’intervenant continua dans un sourire « ne vous en faites pas, l’étude est placée en 2040, ce n’est pas pour tout de suite ». Personnellement je n’étais pas surpris, et pas rassuré non plus.

    De l’étude du risque de conflits très durs sur les questions de ressources et du fait des conséquences du réchauffement, à l’idée que mieux vaut prévenir que guérir et que la meilleure défense contre ces conflits serait de l’empêcher, il n’y a qu’un pas.

    Il a probablement déjà été franchi dans les études des perspectivistes militaires, mais malheureusement pas dans les actes.

    Non seulement Trump n’a augmenté le budget de défense américain que pour acheter plus de chars et de navires de combat plutôt que pour agir par la R&D énergétique sur le réchauffement, mais Biden fait la même chose. Et quand il ne va pas assez loin, c’est le Congrès qui rajoute de l’argent, au-delà des demandes des militaires eux-mêmes ! La seconde Guerre Froide contre la Chine fait bien l’objet d’un consensus bipartisan aux États-Unis.

    1
    1. L’économie avant le climat

      De Reagan à Trump , et Biden ( voir son bilan fin de mandat) :  » le mode de vie américain est non négociable  »

      TINA

      1. On peut ajouter : l’accès au club très fermé des superpuissances est non négociable pour la Chine-PCC, d’où sa posture très agressive, symétrique de celle des US qui eux veulent conserver leur leadership.

        https://www.la-croix.com/Monde/Chine-veut-elle-provoquer-guerre-Taiwan-2021-10-03-1201178630

        On ne s’en sortira pas, pour la survie de l’humanité, et la paix dans le monde, tant que les économies dominantes sur la planète, US, UE, Chine … ne désarmeront pas et n’adopteront pas d’autres règles communes.

        Dans les années 80 les deux grands puissances du moment amorcèrent un désarmement nucléaire. Depuis, celui-ci a repris tandis que la guerre économique elle ne s’est jamais interrompue.

        1. Le piège de Thucydide ou les risques géopolitiques et militaires du croisement des puissances.

          Le piège de Thucydide est, en matière de relations internationales, une situation historique qui voit une puissance dominante entrer en guerre avec une puissance émergente poussée par la peur que suscite chez la première le surgissement de la seconde.

          2019
          Budget militaire mondial: 1917 Mds de $

          Etats Unis :
          732 Mds$ soit 38,2% premier budget mondial
          population : 330 millions soit 4,2% de la population mondiale

          2
      2. @ Ilicitano

        Madame Thatcher voulait dire de façon plus évidente :

         » Il n’y a pas d’alternative à l’extermination de l’espèce et du monde concomitant qui va avec !  »

         » C’est à prendre ou à ne pas laisser.  »

         » Il n’ y a pas le choix, c’est comme ça, c’est la réalité et puis c’est tout ! « 

        1
        1. Ne dit-on pas que les fous on toujours raison ?!?
          Macrounet, Bidon, Xipine, Poutipouti, Angelapasjolie, et Cie ne disent pas autre chose. Quelle chance nous avons de les avoir.

    2. Tout cette argent mis dans le militaire, les armes, …..pour préparer les futurs guerres possible!!!!, mais on ne prépare pas la Paix.
      Beaucoup de budget nationaux devrais être fortement diminués, particulièrement celui des armées, de l’armement, (bien, que je remarque, que c’est celui des USA, puis de la Chine, de la Russie…..qui devrais diminuer)
      Mais on gaspille de l’argent dans bien autres domaines (Spatial)….alors qu’il faudrait s’occuper de la planète, de la terre, de l’Humanité

      2
      1. Tout à fait d’accord, si on virait cette maladie militaire mondiale, on se donnerait de la marge pour gérer le changement climatique et assurer la résilience de la société humaine, et surtout du sens à très long terme serait enfin injecté dans notre organisation.

        Tous ceux qui ne sont pas pour le désarmement total et ne sont anti militariste dans l’âme sont des collabos de l’ordre froid et stérilisateur, de la violence d’état et des génocides à venir. Ils sont les ennemis du genre humain.

        Attention, je parle de « militaires » formés (par construction) pour la Guerre, pas d’un système organisé mondial efficace, avec des moyens lourds et variés pour servir et protéger avec une haute valeur morale et un sens du sacrifice (accident industriel, feu, catastrophes naturelles, …). Et être contre l’armée n’implique pas l’abdication devant la violence « naturelle » et la bêtise, mais là des forces ordinaires de sécurités/polices sont suffisantes.

        1. CloClo
          NGR disait, en 1970, qu’il fallait à tout prix supprimer les armées et la mode, dans le cadre de la décroissance, démontrée comme nécessaire par le second principe de la Thermodynamique. C’est sans doute grâce à Attali qu’on ne la pas su. Car si on aurait su, ben on serait en train, et avec joie, de mesurer la décroissance du PIB. Non ?

    3. “comment interviendra t on à l’étranger quand le prix du pétrole aura été multiplié par cinq ?”.

      Ce que je sais c’est qu’en l’état quelque soit le prix, la dernière goutte de pétrole extraite sur Terre sera versée dans un bombardier nucléaire Américain.

      2
    4. Aller chercher le pétrole avec les GI (derrière leurs consoles) parce qu’il est devenu trop cher. Alors qu’il faudrait laisser la quasi-totalité de ce qui reste sous terre et sous les océans, de pétrole, de gaz, de charbon, pour espérer sauver le Vivant. Heureusement qu’il existe un blog pour ne pas désespérer.

    1. Un grand merci Bernard pour ces deux liens, en particulier le second, riche, documenté et bien sûr guère rassurant. Comme tout ce qui nous semble si « naturel » est en réalité si fragile!

  4. Bonjour, suite à la lecture de certains commentaires, j’ai remarqué tout particulièrement ceux de Cloclo (le chanteur un peu d’humour), toutvabien et Hervé et celui d’Ilcitano signé T.I.N.A. Bonne journée. Isabelle

    1
    1. Vous êtes nouvelles, et critique de commentateurs et commentatrices !?! C’est super ! Car de nos jours, tout est dans la critique. Car cela favorise et entérine le statu quo.
      Bienvenue tout de même.

  5. Bonjour pour info, pas inutile
    Lire article dans reporterre (journal écolo) de Amitav GHOSH (écrivain bengali) « le monde se prépare au changement climatique par la guerre « 

    1. @ Pascal

      Oui, nous comprenons mieux maintenant pourquoi DSK s’était opposé à l’époque à la Taxe Tobin :

       » Trop compliqué à mettre en œuvre !  » …..avait-il répondu.

      N’oublions pas qu’ à l’époque le type était devenu le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) …. sur proposition de qui ?

      …. de Nicolas Sarkozy , bien sûr !!!

      Pourtant par rapport à la faisabilité de mettre en place un système de prélèvement d’une taxe publique sur les flux financiers, il suffisait de lire les ouvrages de Denis Robert qui nous renseignait dans les détails sur les magouilles pharaoniques des chambres de compensation occultes pour bien comprendre que le système était tout à fait faisable puisqu’il existait déjà mais de façon secrète et de façon purement nuisible au profit des seuls riches de la planète qui fuyait l’impôt.

      Il aurait suffit de s’en inspirer pour remettre le monde à l’endroit et peut-être alors ne serions-nous pas exactement là où nous en sommes…

      DSK violeur multirécidiviste, escroc et fraudeur….il fut l’homme qui voulait être président de tous les français et de toutes les françaises…ah, ah ! toujours en liberté le bougre !

      Comme tous ses innombrables copains ripoux qui n’iront eux aussi jamais en prison tellement ils sont trop puissants pour s’effondrer /
      ( to big to fail )….

      Et comme dit Nicolas :  » les français ne sont pas dupes  » … ils ont bien compris effectivement où étaient les ripoux !
      Il y en a même certains qui écrivent des livres sur la culture après avoir copieusement insulté Madame de la Fayette et La Princesse de Clèves.

      2
  6.  »  »  » Selon Europe 1, Emmanuel Macron souhaiterait engager la France dans la construction de réacteurs modulaires nouvelle génération, considérés comme plus économiques et plus écologiques.
    A six mois de l’élection présidentielle, la question du nucléaire revient dans le débat politique.
    Selon Europe 1, Emmanuel Macron devrait annoncer la création de plusieurs Small Modular Reactor (SMR), c’est-à-dire des réacteurs modulaires nouvelle génération, communément appelées «mini-centrales nucléaires».
    Les centrales SMR, sont des petits réacteurs modulaires, de taille et de puissance plus faibles que des réacteurs conventionnels. Placés en appoint des centrales classiques, ils permettraient d’accroître la production électrique nationale, et donc de renforcer la souveraineté énergétique du pays.
    Toujours selon les informations de la radio, le président devrait officialiser la construction de plusieurs SMR durant son prochain déplacement à Belfort (Territoire de Belfort) prévu à la mi-octobre, où le plan d’investissement du gouvernement devrait être dévoilé.
    Déjà en septembre, le journal La Croix avait révélé que le gouvernement prévoyait d’injecter 170 millions d’euros dans la réalisation d’un prototype de SMR de 300 MW, qui devrait voir le jour à l’horizon 2030.
    Les SMR ont l’avantage de disposer d’une architecture simplifiée, facilitant ainsi leur construction. Certains composants seraient également assemblés directement en usine, ce qui permettrait de réduire fortement les coûts. Le caractère modulaire des SMR permet de coupler les capacités énergétiques de plusieurs réacteurs en fonction des besoins, l’objectif étant d’être au plus près des régions isolées qui sont dépendantes des centrales thermiques pour leur production d’électricité.
    Dans le cadre de cette future annonce, les acteurs de la filière nucléaire se seraient engagés à créer une université des métiers du nucléaire, et une trentaine d’entreprises de la filière pourront bénéficier du plan France Relance, un fonds de soutien aux investissements visant à les accompagner dans leur projet.
    Une renationalisation de la filière nucléaire qui ne dit pas son nom ? Comme le rapporte Europe 1, le gouvernement souhaiterait ainsi qu’EDF rachète auprès de General Electric(GE), la division énergie d’Alstom vendue au géant américain en 2014. Un retournement assez surprenant quand on sait que la vente avait été conclue sous le haut patronage du ministre de l’Economie de l’époque, un certain Emmanuel Macron.
    En effet, rapidement après son entrée en fonction à Bercy, en novembre 2014, ce dernier avait donné son feu vert au rachat d’Alstom par GE, pour plus de 12 milliards d’euros.
     »  »  » ……………..

    ((Concorde avec les (brèves) infos glanées ce soir sur FR2.
    Et par exemple : https://www.lefigaro.fr/societes/que-sont-les-smr-ces-mini-centrales-nucleaires-que-veut-developper-le-gouvernement-20211004 ))

    1. D’après des scientifiques du nucléaires interrogés il faudrait 15 ans avant que le projet aboutisse. Ce serait une annonce purement électoraliste pour damer le pion à Bertrand…

      1
      1. D’après le peu que j’ai pu lire sur le sujet, aucun intérêt pour la France. Plutôt peut-être à l’exportation pour les Russes, les Chinois ou les Américains qui phosphorent tous sur la chose. Mais pas viable avant quelques décennies. Un enfumage de plus. Alors qu’il aurait fallu vraiment anticiper le renouvellement du parc, pas avec de « petits » réacteurs, tout en prolongeant au maximum (avec l’aval de l’ASN cela va de soi), soit à soixante voire quatre-vingt ans, les réacteurs actuels. Ni surtout abandonner la filière surgénération: Superphénix, Astrid.
        Quant aux annonces purement électoralistes, Jadot en connaît un rayon. Mais son ex(?)-copine Pompili pourrait tenir le même discours. Jadot, bientôt soluble lui aussi dans la macronie. Quelques perles. Hélas jamais éplinglées par ses interlocuteurs.
        https://www.lemonde.fr/blog/huet/2021/10/04/nucleaire-le-festival-jadot/

        1. Je ne vais pas refaire le débat sur le nucléaire ici,
          Cependant j’attire l’attention toutefois sur le fait que cet article à charge contre Jadot a une fâcheuse tendance à minimiser la gravité des problèmes liés au nucléaire.

          Un exemple. L’incident cet été en Chine

          Dans le blog Huet que vous mettez en lien :

          : « Il y a 2 réacteurs EPR en fonctionnement en Chine. L’un d’entre eux a battu dès sa première année pleine de fonctionnement le record du monde de production d’électricité par un réacteur nucléaire sur 12 mois. Il est a l’arrêt actuellement pour étudier pourquoi quelques un de ses crayons de combustibles (sur plus de 40 000) présentent une légère fuite de gaz radioactifs sans conséquence pour l’environnement. Un problème classique sur les réacteurs nucléaires. Le second fonctionne. »

          Pourtant :

          « La cause de la dégradation plus importante des gaines métalliques de certains « crayons » dans la centrale de Taishan reste à ce jour inconnue, car le réacteur devait d’abord être arrêté pour permettre une expertise. Elle dira notamment si la responsabilité du fabriquant français du combustible, Framatome, est engagée. Interrogé par franceinfo, Framatome, ex-Areva, filiale d’EDF, se refuse à tout commentaire. Sa maison mère, EDF, renvoie pourtant sur elle toute demande de précision sur le nombre de gaines potentiellement défectueuses et sur les contrôles qui sont effectués dans l’usine de Romans-sur-Isère (Drôme), où elles sont fabriquées….« 

          …À Taishan, le seuil de 150 gigabecquerel de gaz rares radioactifs par tonne dans le circuit primaire de la centrale a été dépassé, affirme l’ASN. Mais l’exploitant de la centrale, TNPJVC, a demandé et obtenu une dérogation de la part de l’autorité de sûreté chinoise, la NNSA, pour poursuivre l’exploitation… »

          Je retiens : « dégradation importante » ; « dérogation » ; « se refuse à tout commentaire »

          https://www.francetvinfo.fr/societe/nucleaire/info-franceinfo-l-incident-qui-a-provoque-l-arret-de-la-centrale-nucleaire-de-taishan-se-produit-regulierement-en-france_4725335.html

          1
        1. Un plan? Quel plan? Bayrou ex-animateur d’un groupuscule d’extrême-centre recyclé dans la macronie, pour le nucléaire mais « en même temps » pour l’éolien offshore. Faudrait voir à ne fâcher personne. Surtout quand ils ont un bulletin de vote. Le nucléaire? Allez, on vous le fait à cinquante pour cent. Ça vous va?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.