61 réflexions sur « Impouvoir d’achat, par Chantal Montellier »

  1. Les colonnes dorées (pas doriques) du temple de Jupiter semblent un peu fragiles. Peut-être menacées par celles de Z(eus).

    1. Bien sûr qu’elles sont fragiles ! elles proviennent de la planche à billets de la BCE et sont en papier mâché.

      2
      1. L’un brille dans le ciel d’été mais n’est pas à l’abri d’une éclipse, l’autre est un astre noir (ou brun).

        1
        1. je penserai plutôt à un trou noir , vous savez bien , celui qui absorbe tout , la matière et surtout , surtout la lumière, en premier celle issue du siècle des Lumières !

          2
      1. En l’occurence, elle se niche sur un nichon, non ?
        Mais un napoléon n’est pas une monnaie du temps de Jupiter. Y a donc un blême temporel.

    1. Oh là la, qu’est ce que vous allez chercher, Pascal! Non, en fait chais pas. J’aurais du mettre du gris, mais j’avais envie de couleur, et comme l’image est en bichromie… Vous auriez fait quoi?

  2. « Fais tes choses dures à ta baraque, et pas ici ! »
    Dérivé d’une expression patoisante renvoyée à qui faisait « aller sa gueule » au boulot…

    1
    1. Mon instinct me dit, qu’à la baraque, il doit être une sorte d’ado soumis et d’enfant roi en même temps. Un petit prince pervers… Des gitons et des lolitas à sa disposition … un truc assez décadent et très tordu… mais chut. Ou alors, sa mamie lui fait la lecture?

      3
  3. Je vois l’inspiration mais ne peut la nommer. Frontispice grecque?

    « Manger ou me chauffer, va falloir choisir ».
    Ils ont très nombreux à devoir faire des choix contraints.
    Tout ceux-là sont ce qui importe. [ d’important et non balance des échanges industriels déficitaire]
    Le MiniMac, on peut l’oublier. Lui ou un clone…

    Donc Chantal, vous surfez sur la vague de la misère, très réelle au demeurant.

    1. On peut l’oublier ?

      Vous voulez dire qu’en 7 mois il ne peut plus rien faire ?

      Vous avez vu les 7 derniers mois de Trump ?

      1. Trump? Je me demande s’il n’est pas moins dangereux que Macron?.. oui, je sais, mais j’ai pas fait Sciences Po, juste les Beaux-arts, alors…

        1. Il me semble que Paul fait la différence entre les deux :

          – Trump factieux quasi génétique, indécrottable.

          – Macron peut-être encore susceptible de faire le job face à un événement subit.

          Moi ? Pas science Po non plus, je trouve que c’est blanc bonnet et bonnet blanc..

          La passivité de reptile lors de l’évocation et l’enterrinement de la violence policière est quand même d’un très bon niveau chez M.

          2
          1. « passivité de reptile », oui, ça lui va bien. Et aussi le regard qui fascine, envoûte… Et aussi la détente… L’autre est un bovidé, à côté.

            1
            1. Il vous fascine ou vous envoûte? Moi il me glace. Je pense qu’un reptile doit avoir plus d’empathie.

              1
              1. J’ai pas dit que j’étais fascinée et envoutée ! Pour qui me prenez vous Michel !? M’enfin. J’ai dit qu’il fascinait et envoutait ses proies. Je n’en sus pas une, m’enfin (bis). Vous me vexez. Je pratique beaucoup l’auto hypnose, pour bien dessiner, c’est nécessaire. Mais ça s’arrête là. Mes dessins, parfois, hypnotisent, mais c’est pour le bien de la « victime ». Pour qu’il/elle voit mieux ce qui se cache derrière les apparences euphorisantes et euphorisantes…

                1. Mes excuses les plus plates. Je suis (parfois) maladroit, et pas qu’avec les femmes.
                  J’ai un peu hésité… et n’aurais pas dû laisser place à l’ambigüité un peu provocatrice.
                  Loin de moi l’idée de penser que le regard de Macron puisse vous fasciner ou vous envoûter, encore moins de vouloir vous vexer. Au contraire.
                  C’est mieux en l’écrivant.
                  Même si nous ne le dirions pas nécessairement de la même façon, je pense que nous éprouvons tous deux la plus profonde antipathie pour le personnage.

                  1. J’éprouve de l’inquiétude et de la perplexité. J’éprouve le désir de frapper très vite et très fort avant que… ?

          2. « Faire le job! » Relisez donc la citation de Macron du mois de juin…. Il nous explique qu’il va tellement nous massacrer qu’il ne pourra plus se représenter, du moins être élu. En attendant le Zemmour amuse la galerie, genre interlude. Et sur ce blog, y en a des, pourtant très intelligents, qui s’intéressent au téton du Macron! Ca interroge tout de même sur le rapport à l’image des intellos de gauche, non? Et après , Paul me reproche de m’énerver et de cracher pire qu’un lama caractériel…! . Bon, basta, vais aller me faire un thé. Love and…? peace?

  4. Cloclo, c’est parce que j’associe avec « ça farte » ou un machin comme ça. C’est tout. Le prenez pas mal

      1. Léviathan ou Zeus de Phidias ? Ou peut-être l’Oncle Picsou ? En tous cas, bravo Chantal, voilà un dessin qui a du coffre !

        1. Et vous de l’humour, qui pour moi est synonyme de vie. J’espère garder le mien jusqu’au bout, même si ce qui nous attend est tout, sauf marrant.

          1. Trop fort. Bon, je joue plus puisque c’est comme ça. Si vous trouvez à tous les coups, c’est pas rigolo. Vous allez m’obliger à repartir comme en 14, avec mon papier Canson, mon crayon et mon imagination. Mais il me faudra quand même des modèles. Va falloir que je fasse poser mon entourage… Oh my god!

    1. Ah! Dominique-E, vous revoilà. Merci. Je me sens moins seule comme représentante du deuxième sexe sur ce blog… Bon, ok, ilssont gentils, intelligents, et bien élevés, mais quand même… En plus Paul me prend pour un lama! (Cherchez pas….)

      1. Mais non Chantal et Dominique, z’ êtes pas toutes seules! Nous sommes au moins trois! « Cartouche », c’est pour cartouche d’encre… mais j’avoue. Par moment, l’ ambiguité sur le genre de mon pseudo m’a fait sourire. Merci encore pour vos dessins!
        .

        1. Ah! pardon. Vous auriez du faire comme Dominique, écrire Cartouche-e, hihi… Des cartouches, j’en ai beaucoup usées quand je tirais à balles réelles… Euh! pardon, qu’est-ce que je raconte ? Quand je dessinais avec un rotring, un rapidographe, une plume, ou des outils de ce genre… donc, préhistoriques. C’était le bon temps, cette préhistoire-là… On livrait nos dessins sur papier aux journaux, et du coup on parlait avec des gens en chair et en os. Bon, l’inconvénient c’est qu’il y en avait toujours un, pour essayer de me coincer dans un couloir. Mais je faisais comme Macron, je l’hypnotisais avec mon regard de serpent, et il se liquéfiait aussitôt. Si, si. Je dis « il » parce qu’aucune personne du 2ème sexe n’a jamais essayé de me coincer dans un couloir. C’est bizarre, non? Pourtant jeje trouve plutôt virile. Façon androgyne… Sinon, merci pour votre merci. Venant d’une femme j’apprécie encore plus! Si,si.

    1. Cool! Ce sera pour le prochain dessin… Y’aura sûrement des augmentations en plus de celle là… Paul, tu peux m’augmenter de 5 centimes stp? C’est pour ma demi baguette…

    1. Ne me remerciez pas, je ne fais que perpétuer un cauchemar et l’actualiser. C’est sinistre, en fait

    1. Examinons, examinons, il en restera toujours quelque chose… Il faut bien que les congressistes s’occupent.

    1. Nooon!?!? C’est pas vrai?… Les riches bouffent les pauvres!? Mais c’est de l’anthropophagie! Heureusement que le Nouvelobs est là pour nous le prouver, chiffres à l’appui.
      Pardon pour » l’humour mordant », Michel, c’est parce que j’ai faim, mais comme je préfère me chauffer… ( C’est pas de l’humour en fait, c’est seulement du désespoir.)

Les commentaires sont fermés.