Otto von Poutine n’est pas forcément un bon stratège, par Alexis Toulet

Poutine est un chef, mais cela ne garantit pas qu’il soit un bon stratège.

Il a dévoilé ces derniers jours le véritable objectif de l’entreprise qu’il a commencée en fin d’année dernière. Il ne fait guère de doute à mon sens que les exigences radicales sur la sécurité de la Russie mises en avant depuis fin 2021, quelles que soient la validité des arguments sous-jacents, étaient essentiellement un prétexte. Vladimir Poutine les utilisait pour préparer la justification de ce qu’il veut vraiment, c’est-à-dire avaler l’Ukraine toute crue. Je crois que nous allons assister cette année à la fin de l’indépendance de ce pays.

Le discours de Poutine lundi dernier, ses exigences mardi que les forces ukrainiennes évacuent l’ensemble du Donbass au-delà de ce que tiennent aujourd’hui les séparatistes et démilitarisent entièrement leur pays constituent le même genre d’ultimatum « fait pour être impossible à accepter » que l’Autriche-Hongrie envoya en 1914 à la Serbie afin d’être sûre d’essuyer un refus et de pouvoir en prendre prétexte pour attaquer. Et Poutine a été très clair, l’indépendance de l’Ukraine est une erreur historique qu’il s’agit de réparer. Lavrov le ministre des Affaires étrangères a précisé plus tard que la souveraineté de tous les pays doit être respectée, sauf l’Ukraine !

Zelenski quoi qu’il puisse dire a tort, puisqu’il trouble l’eau dont se désaltère Poutine. D’ailleurs il a médit de lui l’an passé. Et si ce n’était lui, c’était donc son frère. Son pays sera croqué sans autre forme de procès.

Le président russe peut être comparé à un personnage de l’Histoire allemande. Non pas Hitler bien sûr, comme quelques-uns s’y essayent, mais bien Bismarck. L’objectif fondamental est bien de créer un pays unifié là où il en existe plusieurs, en exaltant et prenant pour modèle un passé plus ou moins lointain – le Reich du Moyen-Age pour Bismarck, l’Union soviétique 1922-1991 et l’Empire russe 1721-1917 pour Poutine – et ceci par la violence. « Blut und Eisen » disait le chancelier Bismarck, le sang et le fer. Bien sûr que oui la Bavière existe ! Les Bavarois sont notre peuple… Simplement, elle existera désormais dans l’obéissance à Berlin. Bien sûr que oui l’Ukraine existe ! Les Ukrainiens sont notre peuple… Simplement elle existera désormais dans l’obéissance à Moscou.

Je n’imaginais pas revoir de mon vivant un nouveau Bismarck en Europe.

Otto von Poutine va envahir l’Ukraine en 2022, et elle perdra son indépendance. En effet, l’Ukraine est militairement faible devant la Russie – tout comme l’Irak était militairement faible devant les Etats-Unis en 2003 – et les sanctions économiques occidentales qui viseront la Russie resteront supportables car elles ne pourront passer une certaine mesure – sinon, c’est l’ensemble de l’économie mondiale qui serait gravement frappée, le choc pétrolier de 1973 peut être pris comme référence. D’ailleurs, même si Etats-Unis et UE décidaient d’aller aux sanctions les plus dures, il n’y a guère de raison d’imaginer que Moscou changerait de chemin, car après tout c’est l’ensemble du Monde qui serait frappé, Poutine aurait beau jeu de dire que les problèmes viennent seulement de ces sots d’Occidentaux qui déclenchent une crise économique mondiale pour rien.

Cependant il y a au moins quatre limites, quatre risques au projet de Poutine. Et il n’est pas certain qu’il soit couronné de succès comme celui de Bismarck l’a été.

1. Une grande partie des principaux concernés – la population de l’Ukraine promise à cette « union » – ne le veulent pas. Certains résisteront par la force, même s’ils ne seront probablement pas très nombreux une fois la conquête terminée. Davantage résisteront passivement – problème moins visible mais plus débilitant à long terme.

2. La majorité des Russes ne sont pas si intéressés que ça à la reconstitution de l’Empire russe. Ils ont des soucis plus quotidiens, et assez peu envie de dépenser argent et sang pour la guerre. Certes Poutine a beaucoup durci son régime depuis deux ou trois ans – la répression des pro-Navalny est pointilleuse et approfondie – et il est hors de danger à court terme. Mais à moyen et long terme ?

3. Présenter la paire Russie-Chine comme un duo équilibré est une plaisanterie. Le rapport de forces en termes de population et d’économie est de 1 à 10, le rapport de forces militaire n’en est pas encore là mais c’est la direction qu’il prendra. Ce partenariat est encore plus déséquilibré que ne le serait un partenariat exclusif entre France et Etats-Unis ! Les coûts pour la Russie sont déjà bien réels en termes de conditions économiques négociées par les Chinois – c’est Pékin qui se régale voire se goinfre. A moyen et long terme, les conséquences sont inconnues mais ne seront probablement pas réjouissantes pour la Russie.

4. Le régime créé par Poutine est un régime personnel. L’après-Poutine, ça ressemblera à quoi ? Vladimir Vladimirovitch a fait le vide autour de lui. C’est l’un des inconvénients majeurs de l’autocratie – les changements de personnel dirigeant sont des risques d’instabilité majeure. La France et plus généralement les pays démocratiques n’ont pas ce genre de problème, par exemple dans deux mois soit Macron se succédera à lui-même, soit l’affaire se conclura par une poignée de main dans la cour de l’Elysée et une petite musique de la garde républicaine pour accueillir le nouveau locataire des lieux… deux possibilités tout à fait tranquilles. Mais les autocraties échangent une meilleure stabilité à court terme contre de graves risques d’instabilité à long terme.

Le fondateur de la Fondation contre la corruption et opposant Alexei Navalny, ayant survécu à l’empoisonnement de 2020, a été condamné à 15 ans de camp. Il arrive tout de même à poster sur Twitter, probablement en faisant passer des textes par téléphone ou par son avocat. Voici son point de vue suite au « débat » de Poutine lundi avec ses collaborateurs sur la reconnaissance de RPD et RPL dans l’est de l’Ukraine. Disons-le tout de suite : il n’a pas perdu en combativité ! Et son analyse peut être résumée d’une phrase : le projet de Poutine débouchera sur un désastre pour la Russie.

Hier, j’ai regardé la « session du Conseil de sécurité », ce rassemblement de radoteurs et de voleurs (il me semble que notre Fondation anti-corruption a fait des enquêtes sur la corruption de chacun d’entre eux).

Et j’ai pensé à cette même assemblée de nomenklatura radoteuse du Politburo du Comité central du PCUS, qui, de la même manière, sur un coup de tête, se prenant pour des géopoliticiens sur le « grand échiquier », ont décidé d’envoyer des troupes soviétiques en Afghanistan.

Le résultat a été des centaines de milliers de victimes, des blessures à des nations entières, dont nous et l’Afghanistan ne pouvons toujours pas surmonter les conséquences, et l’émergence de l’une des raisons clés de l’effondrement de l’URSS.

Ces crétins du Politburo se sont couverts d’une idéologie à deux visages.  Ces abrutis de Poutine n’ont même pas d’idéologie – seulement des mensonges constants et non déguisés.  Ils ne prennent même pas la peine de donner à leur casus belli la moindre crédibilité.

Tous deux n’ont besoin que d’une chose : détourner l’attention du peuple russe des vrais problèmes – le développement de l’économie, la hausse des prix, l’anarchie régnante – pour la reporter sur le format de « l’hystérie impériale. »

Depuis combien de temps n’avez-vous pas regardé les informations sur les chaînes fédérales ?  C’est la seule chose que je regarde maintenant, et je peux vous assurer qu’il n’y a AUCUNE nouvelle sur la Russie là-bas. Littéralement.  Du premier au dernier morceau, c’est Ukraine – USA – Europe.

La propagande nue ne suffit plus aux voleurs séniles.  Ils veulent du sang. Ils veulent déplacer des figurines de chars sur une carte des hostilités.

Et ainsi, le chef du Politburo du 21ème siècle fait un discours vraiment insensé. Twitter a donné la métaphore la plus précise pour cela : « C’est comme si mon grand-père se saoulait lors d’une fête de famille et embêtait tout le monde avec ses histoires sur le fonctionnement réel de la politique mondiale. »

Ce serait drôle si le grand-père ivre n’était pas un homme de 69 ans qui détient le pouvoir dans un pays doté d’armes nucléaires.

Remplacez « Ukraine » dans son discours par « Kazakhstan », « Biélorussie », « pays baltes », « Azerbaïdjan », « Ouzbékistan » et ainsi de suite, en incluant même « Finlande ».  Et pensez à l’endroit où le train de la pensée géopolitique de ce grand-père sénile pourrait le mener ensuite.

Tout cela s’est très mal terminé pour tout le monde en 1979.  Et cela se terminera tout aussi mal aujourd’hui. L’Afghanistan a été détruit, mais l’URSS a également reçu une blessure mortelle.

Grâce à Poutine, des centaines d’Ukrainiens et de citoyens russes peuvent mourir maintenant, et dans le futur, ce nombre peut atteindre des dizaines de milliers.  Oui, il ne permettra pas à l’Ukraine de se développer, il l’entraînera dans le marécage, mais la Russie paiera le même prix.

Nous avons tout pour un développement puissant au 21ème siècle, du pétrole aux citoyens éduqués, mais nous perdrons encore de l’argent et gaspillerons la chance historique d’une vie riche et normale au profit de la guerre, de la saleté, des mensonges et du palais avec des aigles dorés à Gelendzhik.

Poutine et ses voleurs séniles du Conseil de sécurité et de Russie Unie sont les ennemis de la Russie et sa principale menace, pas l’Ukraine ni l’Occident.  Poutine tue et veut tuer encore plus.

C’est le Kremlin qui vous rend plus pauvre, pas Washington. Ce n’est pas à Londres que la politique économique est menée de telle manière que le « set de bortsch » d’un retraité a doublé de prix, mais à Moscou.

Se battre pour la Russie, pour la sauver, signifie se battre pour chasser Poutine et ses kleptocrates du pouvoir. Mais maintenant, cela signifie aussi le banal « se battre pour la paix ».

Partager :

59 réponses à “Otto von Poutine n’est pas forcément un bon stratège, par Alexis Toulet”

  1. Avatar de Juannessy
    Juannessy

    – Pourquoi voulez vous écrire la fin d’une pièce qui n’en a pas de « raisonnée » acceptable par la communauté mondiale ?

    – la pièce est de plus en plus hors contrôle .

    – Moscou infiltre les systèmes informatiques US , mais Navalny envoie des messages depuis sa prison ? => la pièce aurait donc des degrés de liberté .

    – en l’état , pour moi :  » instruire un imbécile , autant soigner un mort » ( proverbe russe)

    https://www.pauljorion.com/blog/2022/02/20/munich-au-bord-de-la-guerre-par-duncan-sutherland/comment-page-1/#comment-889535

  2. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    Tant que je peux « poster », je place ça ( qui m’était inconnu) ici :
    https://www.rtbf.be/article/approvisionnement-en-gaz-le-paradoxe-adriatique-10941169

    1. Avatar de Ruiz

      @Otromeros Si on avait conservé le Gaz de Lacq on l’aurait encore pour stabiliser les prix.
      Et pourquoi Venise s’enfonce-t-elle ?

      1. Avatar de Arnaud
        Arnaud

        Ruiz, Le gisement est tarit en gaz depuis 10 ans il n’a jamais permis l’autonomie en gaz de la France, au plus 3,5 % de la consommation d’énergie primaire….en 1973…il ne reste que l’exploitation de la thiochimie.

        1. Avatar de Ruiz

          @Arnaud Bien sûr, mais aujourd’hui ou demain il serait sans doute plus valorisable qu’à l’époque et serait aussi utile que les réserves de stockage annuelles de gaz encore remplies à 30 % en cette fin d’hiver que l’on recharge avec du gaz importé russe ou autre.

  3. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    Dans l’après-midi du 23 février, certains portails Internet d’État ont cessé de fonctionner en Ukraine. Plus tôt, le Service spécial des communications de l’État de l’Ukraine a mis en garde contre de possibles cyberattaques.

    Vers 16h00, heure de Kiev, des défaillances massives se sont produites dans le travail des sites Web des organes de l’État ukrainien. Les sites Web de la Verkhovna Rada, du Cabinet des ministres et du ministère des Affaires étrangères ont cessé de se charger. Les sites Web du ministère de la Défense de l’Ukraine et du Service de sécurité de l’Ukraine ont également mal fonctionné.

    https://112.international/ukraine-top-news/websites-of-state-bodies-stopped-working-in-ukraine-what-is-known-about-it-70011.html

    1. Avatar de Chabian
      Chabian

      Fiable ?
      112.International is an English language news platform for breaking news from Ukraine. 112.International started its work in August, 2015, as a part of 112 Ukraine TV channel and 112.ua, the leading Ukrainian news agency,

  4. Avatar de baloo
    baloo

    Coucou,

    c’est gentil de lui donner un petit nom !

    Pour moi, le dictateur est suffisant. je crois que c’est exactement ce qu’il est.

    Vous comparez l’ukraine à l’irak. Je ne connais ni l’un ni l’autre, mais je crois me souvenir que l’irak c’est tout plat et surtout désertique. Peut-être que l’ukraine aussi .
    Quand au niveau d’équipement l’ukraine a récupéré un quart je crois de l’armée russe. c’est pas mal.
    Un pays de 60 millions d’habitants.

    le plus important c’est la motivation. passer sous la coupe d’un dictateur, ou se soumettre.
    que choisir: fuir ou se battre. Un dilemme vieux comme l’humanité.

    Père ubu pense que le fruit est mur. Je crois qu’il se trompe. Mais bon, je vois çà de mon vasistas.

    Bonne jorunée

    Stéphane

    1. Avatar de Marcel
      Marcel

      C’est plutôt 44 millions d’Ukrainiens contre 144 millions de Russes, avec une nette tendance au déclin depuis trente ans, là où la Russie a réussi une certaine stabilisation de sa population, et avec un PIB par habitant plus de trois fois moindre (Wikipedia). Et le gaz vient de Russie… Par ailleurs, la Russie modernise son armée depuis maintenant pas mal de temps, l’Ukraine depuis quelques années seulement. Du point de vue russe, c’est d’ailleurs une des raisons de ne pas attendre pour passer à l’action, et les livraisons de drones turcs ou la présence d’instructeurs militaires occidentaux ont sûrement pesé dans les motivations du Kremlin.

      À part un peu de relief dans l’ouest, c’est plutôt plat et pas tellement boisé sur l’ensemble du territoire, même s’il y a des forêts et globalement plus de végétation qu’en Irak, bien sûr. Avec les moyens d’observation modernes, une guerre de partisans dans les campagnes est sans doute beaucoup plus compliquée que dans les forêts russes pendant la seconde guerre mondiale, par exemple. Quant à une résistance armée dans les villes, on a vu en Syrie ce que ça donne : des villes détruites et des millions de réfugiés.

      Le rapport de force est un peu moins déséquilibré entre Ukraine et Russie qu’entre Irak et États-Unis, mais il reste de façon écrasante en faveur de la Russie, même si les risques avancés dans le billet sont réels.

      J’imagine que l’adhésion, ne serait-ce que passive, de la population russe sera le facteur clé si le conflit ouvert a lieu, comme c’est très probable.

  5. Avatar de blob
    blob

    Attention toutefois au paradoxe : annexer l’Ukraine c’est multiplier l’Otan à ses frontières. Plus périlleux qu’intéressant tactiquement.

  6. Avatar de Jack
    Jack

    Est-ce que les ukrainiens se sont laissé faire quand Poutine est tombé sur le Donbass? Ils ont résisté en nombre avec des moyens ridicules et de lourdes pertes. L’Ukraine a une longue tradition de milices et de guerres de partisans, l’ombre de Nestor Makhno plane encore sur le pays. Et il y ceux qui attendent leur heure, comme les tatars et derrière eux la Turquie qui se fera un plaisir de les financer. Et combien d’autres pays qui armeront la résistance rien que pour emmerder Poutine?

    1. Avatar de Toulet Alexis
      Toulet Alexis

      J’ai écrit que ceux qui résisteront par les armes une fois la conquête terminée « ne seront probablement pas très nombreux ».

      Naturellement il est impossible de le savoir à l’avance. Si la résistance armée est forte dans la durée, ce sera un problème de plus pour Poutine et la Russie.

      Il me semble cependant qu’ils pourraient n’être qu’en nombre limité, à voir ces comparaisons :
      – En France après 1940, la résistance est initialement très faible. Elle ne grandira vraiment qu’après l’attaque allemande contre l’URSS, non seulement parce que bien sûr les communistes changent de camp mais aussi parce que l’espoir d’une victoire et d’une libération devient possible. Mais où serait l’espoir pour des résistants ukrainiens ?
      – Après la victoire soviétique en 1945, les Ukrainiens fascistes anciennement alliés aux nazis (UPA) poursuivent une guérilla plusieurs années dans l’ouest de l’Ukraine, mais leur mouvement finit par s’éteindre. Certes c’est parce que la police de Staline a des méthodes disons « convaincantes »… mais le régime de Poutine s’il n’en est pas là s’est quand même beaucoup durci depuis 2 ou 3 ans, et il pourrait continuer
      – Parlons géographie : les fascistes ukrainiens après 1945 n’ont pu résister que dans l’ouest, parce que c’est plus vallonné et forestier. Le reste de l’Ukraine est un espace beaucoup plus plat et ouvert, où la guérilla serait nettement plus difficile
      – Parlons démographie : Afghanistan et Irak qui ont fini par décourager les Américains sont des pays en explosion démographique, beaucoup de jeunes, notamment des jeunes hommes capables de se battre, donc la possibilité de supporter les pertes très lourdes que subissent les guérillas. L’Ukraine elle est en implosion démographique

      Un facteur favorable à une guérilla, c’est que les pays occidentaux pourraient concevoir des armes de guérilla « haute technologie » particulièrement efficaces et les fournir aux résistants ukrainiens. Par exemple, les explosifs improvisés que les islamistes utilisent dans toutes leurs guérillas, et qui sont faits de bric et de broc, comment pourraient ils être faits mieux et plus efficace par une industrie d’armement moderne ?

      Reste que les facteurs très négatifs pour une guérilla ukrainienne post invasion de 2022 pèsent lourd…

      1. Avatar de Rosebud1871
        Rosebud1871

        Ça à l’air de vous émoustiller vos projections…
        Les fascistes ukrainiens ne se sont éteints qu’en 1953 liquidés par l’armée rouge. 8 ans tout de même.
        Les opposants ouzbeks au bolchevisme ont lutté jusqu’en 1936. 12 ans tout de même.
        Les talibans afghans ont lutté contre les américains et leurs alliés 21 ans tout de même.
        Les moudjahidines ont lutté contre les soviétiques 10 ans mais s’ils n’avaient pas été subventionnés ça se serait sans doute terminé comme avec les ouzbeks.
        Quel gain pour les afghans, les irakiens, les syriens, les libyens ?
        Quel gain pour les autres ?

        Pour l’ukraine, avec vos cartes faites votre jeu, les paris sont ouverts.

  7. Avatar de gaston
    gaston

    @ baloo

    Oui, l’Ukraine est un pays fait essentiellement de grandes plaines (comme le chantait Gilbert Bécaud) peu propice à la guérilla et aux embuscades.

    Il y a seulement les Carpates très à l’ouest qui culminent à tout juste un peu plus de 2000 mètres.

    Comptons aussi sur le Mont Chauve (Lysa Hora) colline près de Kiev chère à Gogol et à Moussorgski.

    Espérons que vous n’aurez jamais à crier « vas-y Poupou » dans la montée du Mont Chauve. (voeu pieux ?) 😉

    1. Avatar de Juannessy
      Juannessy

      Mon métier m’avait amené à jeter un coup d’œil en 1967 sur un pont célèbre à Kiev : le pont Paton . Souvenir de rencontres très sympas avec les étudiants à l’Université de Kiev .

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Yevhen_Paton

  8. Avatar de Chabian
    Chabian

    Poutine, mauvais stratège ? Ce n’est pas l’avis de tout le monde :
    https://www.rtbf.be/article/ukraine-les-russes-entrent-dans-le-donbass-avec-un-statut-completement-faux-selon-le-specialiste-federico-santopinto-analyse-10940417
    C’est souvent par facilité et désir de bonne conscience qu’on cherche à désigner un « grand satan » (comme disait Khomeiny à propos des USA), incarnation du mal. et à l’abreuver de tous les maux, violence, bêtise, esprit retors, etc. On peut y ajouter un « grand récit » et des idées sur « l’âme du peuple » de votre ennemi, souvent peu civilisée, aux mœurs faibles, etc. Etc. Mais finalement, on rapporte tout à la volonté individuelle du Grand Satan…
    Un politique mauvais stratège arrive rarement au pouvoir, manque d’un réseau d’alliances qui le porte. Vous avez des exemples ?

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Mouais les gens qui parlent d’intelligence avec PouPou Le Nain dans ce genre de situation de rapport de force (militaire et désinformation propagande) devraient un peu rester sur la réserve.

      A ce compte là Salvatore Riina dit Toto Riina est aussi un génie dans la stratégie à sa manière.

      Béh non, juste des armes, et rien à foutre de butter du bipède. Voilà la stratégie. Tu parles d’une lumière toi. C’est quand tu es faible et sans force ou d’arme égale que retourner une situation perdu d’avance mérite le nom de stratégie. Là, pffff. bref. Habiller la force brute de « stratégie » ça doit amuser les fans, moi pas une seconde.

      1. Avatar de Jojo
        Jojo

        D’accord avec Cloclo. Rien d’intelligent là-dedans. Ce sera un désastre (en espérant que ce ne sera pas la guerre thermonucléaire (arrgh)). Déjà pour les pauvres gens qui (se font ou) vont se faire tuer (russes ou ukrainiens), sans parler des conséquences économiques.
        Comme l’Irak fut un désastre. Et tant d’autres guerres.
        Tiens voici un exemple des « grands stratèges »/ »joueurs d’échecs » qui nous gouvernent en Russie ou ailleurs : (Reporterre/Novembre 2020 https://reporterre.net/Entre-geopolitique-et-changement-climatique-la-Crimee-lutte-pour-l-acces-a-l-eau-potable) : « Quand ils sont arrivés, les fonctionnaires russes ont affirmé qu’il y avait beaucoup d’eau en Crimée et qu’elle se trouvait dans des nappes souterraines horizontales. Ils n’avaient pas réalisé que ces nappes étaient approvisionnées par le canal de Crimée du Nord lui-même, grâce à tout un système de structures hydrauliques assurant leur remplissage par infiltration », déplore Margarita Litvinenko, écologiste à Sébastopol. Pour elle, une autre erreur a été de ne pas maintenir en état le canal : « La végétation et les arbres ont envahi toute l’infrastructure. Si on a besoin de le réutiliser, il faudra du temps pour le restaurer. » (85/100 de l’eau potable de Crimée provenait de ce canal dit-on)… »Bien joué Poutine ! » comme dirait Trump.

          1. Avatar de Jojo
            Jojo

            Effectivement, ce serait bête de ne pas prendre le contrôle du Nord du canal pendant l’attaque.

      2. Avatar de Jack
        Jack

        C’est le problème avec Poutine. Dans son genre, il est beaucoup plus proche d’un truand sicilien mal dégrossi que d’un Bismarck.

    2. Avatar de François M
      François M

      Je suis d’accord sur l’article cité par Chablan de la RTBF, excepté ça (et le paragraphe qui suit, du même ordre) : « L’idée qu’il puisse occuper toute l’Ukraine dans l’espoir de rétablir un pouvoir philo russe en Ukraine est maintenant définitivement abandonnée ».

      Pour moi, Poutine annexera uniquement les parties où la population lui est acquise. Le reste, il ne l’annexera pas, mais – et je suis là à l’opposé de l’article – il le « sécurisera ». C’est ce qu’il veut depuis le début, et c’est ce que personne ne veut comprendre.

  9. Avatar de Hervey

    Dans un monde qui s’effondre l’intervention par la force ne peut pas relever d’une savante stratégie, à moins de considérer l’attaque par surprise comme une stratégie. Mais si personne ne bouge militairement, c’est parce qu’on ne voit pas d’issue à un conflit armé ou qu’on le voit trop bien … d’ailleurs, la bonne réponse est clairement conseillée par Poutine himself. Qu’il bluffe ou pas sur ses déterminations, on écoute et on se le tient pour dit.

    Pourquoi a-t-il choisi de passer en force maintenant ?…
    Etait-ce le moment ?… En quoi … ?
    On peut afficher un faisceau de réponses mais s’ouvre alors toute une séries de conséquences plus floues et pas franchement sereines.

  10. Avatar de Ghost
    Ghost

    « ……débouchera sur un désastre pour la Russie ».
    Pas sûr. Poutine bénéficie invariablement du soutien du peuple russe, et le dèsintérêt de ceux-ci pour les évenement se déroulant en Ukraine est frappant. Mais la Russie est loin d’avoir la puissance économique des Etats-Unis, de l’UE, c’est une faiblesse, mais cela n’empêchera pas Poutine de réaliser ses plans, cultivés depuis assez longtemps. Ce qu’il faut déplorer: l’incroyable naiveté de la part des responsables politiques en Europe, et notamment de l’Allemagne face à Poutine. C’est inquiétant, d’avoir un personnel politique qui soit aussi naif et crédule.
    Ce qui faut comprendre avant tout: ce sont les USA qui représentent le diable aux yeux du régime poutinesque, et cela depuis longtemps, l’Europe est considérée comme son larbin. Poutine veut à tout prix empêcher une ingérence ou influence quelconque émanant des USA. Il n’est absoluement pas (encore) sûr que l’Ukraine soit envahi, le jeu de Poutine pourrait prendre une autre tournure vicieuse et stratégique.
    L’oeuvre romanesque préférée de Poutine: « La livre de la dschungle » de Rudyard Kipling. C’est assez éclairant.

  11. Avatar de aptyos
    aptyos

    C’est sûr qu’à long terme Otto vas se péter la gueule et qu’il n’œuvre pas à l’intérêt des Russes…
    mais entretemps ou à long terme combien d’autres opportunistes vont présenter leurs séduisantes propositions et/ou le remplacer ;
    les méchants vont devenir les gentils et inversement, à l’est comme à l’ouest.

    Ça fait au moins 4 millions d’années qu’on tourne autour du pot. Et si on arrive un jour à maitriser une énergie inépuisable, gratuite pour tous, et propre pour la planète
    y’a pas mal de chances qu’on trouve encore un moyen de se mettre sur la gueule.
    Apparemment nous possédons une très bonne longueur d’avance à ce jeu que sur toutes nos autres dispositions à assimiler
    connaissances, sagesse, etc , acquises depuis tout ce temps.
    Au moins c’est stocké quelque part ! 🙂

  12. Avatar de gaston
    gaston

    Ce que peuvent répondre les ukrainiens au sultan de Moscou :


    « Portez comme un joug le croissant
    « Qu’interrogent les astrologues
    « Je suis le sultan tout puissant
    « Ô mes Cosaques Zaporogues
    « Votre Seigneur éblouissant
    « Devenez mes sujets fidèles
    « Leur avait écrit le sultan
    « Ils rirent à cette nouvelle
    « Et répondirent à l’instant
    « A la lueur d’une chandelle
    « -REPONSE DES COSAQUES ZAPOROGUES AU SULTAN-
    « Plus criminel que Barrabas
    « Cornu comme les mauvais anges
    « Quel Belzébuth es-tu là-bas
    « Nourri d’immondice et de fange
    « Nous n’iront pas à tes sabbats
    « Poisson pourri de Salonique
    « Long collier des sommeils affreux
    « D’yeux arrachés à coup de pique
    « Ta mère fit un pet foireux
    « Et tu naquis de sa colique

    ….

    « LA CHANSON DU MAL AIME » Guillaume Apollinaire

    1. Avatar de Marcel
      Marcel

      Ce que répondent les faits historiques et la réalité des rapports de force à la poésie, si belle soit-elle, et aux rodomontades :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_Pere%C3%AFaslav_(1654)

      « Pour la Russie, le rattachement de l’Ukraine marquait le renforcement de sa puissance et justifiait son appellation d’empire et la mention d’ « Empereur de tous les Rus’ », dans la titulature de l’empereur.  »

      300 ans plus tard, c’est pour fêter l’événement que Khrouchtchev faisait cadeau de la Crimée à l’Ukraine…

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_Pere%C3%AFaslav_(1659)

      « Selon ces nouveaux articles, l’Ukraine n’a pas le droit de mener de politique extérieure, et par conséquent de conclure des alliances militaires1. Les Cosaques ne sont pas autorisés à déclarer la guerre sans l’approbation du tsar2.  »

      Fascinant.

      Mais notons bien qu’en réalité parler d’Ukraine à l’époque des Cosaques est un anachronisme, comme le dit par ailleurs Wikipedia elle-même dans son article sur l’Ukraine : « La culture ukrainienne connaît une renaissance au milieu du XIXe siècle, en parallèle avec le mouvement régionaliste à la même époque en Europe. Ce mouvement est concentré dans les régions de la Ruthénie, de la Volynie ou de la Podolie et autour de Zaporojié. C’est alors qu’apparaît de plus en plus le terme d’Ukraine — Oukraïna signifiant « à la marche », terme employé surtout dans la langue ecclésiastique depuis le XVIe siècle — relancé par les intellectuels à la fin du XIXe siècle. » ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Ukraine )

      1. Avatar de gaston
        gaston

        @ Marcel

        Face au rouleau compresseur, l’Ukraine me fait penser à l’étudiant de Tienanmen.

        « La poésie, si belle soit-elle », que leur reste-t-il d’autre ?

      2. Avatar de gaston
        gaston

        @ Marcel

        Les derniers mots des 13 soldats ukrainiens de l’Île des serpents avant d’être tués :

        « Navires russes allez vous faire foutre ».

        Dignes de Cosaques Zaporogues, inclinons-nous.

    2. Avatar de Toulet Alexis
      Toulet Alexis

      Le tableau de Répine au sujet de la fameuse lettre des Cosaques Zaporogues était exposé jusqu’en janvier au Petit Palais, prêté par la galerie Tretiakov de Moscou. Plus remarquable en vraie grandeur qu’en photo – comme beaucoup de l’œuvre de ce peintre.

      Voici la traduction de la version originale de cette lettre – enfin le texte qui nous en est parvenu https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Cosaques_zaporogues_%C3%A9crivant_une_lettre_au_sultan_de_Turquie#R%C3%A9ponse_des_Cosaques_zaporogues_au_sultan_de_Turquie

      1. Avatar de Vincent Rey
        Vincent Rey

        Poutine me fait de plus en plus penser à Trump, avec un peu moins de soutien populaire, mais pas depuis longtemps.
        La question que je me pose : croit-il vraiment à tout ce qu’il raconte ?

        1. Avatar de François M
          François M

          Non bien sûr. C’est un homme politique.

          1. Avatar de Ruiz

            @François M @Vincent Rey Au début pas forcément, si ça l’arrange, mais à la longue pourquoi pas ?
            Que penser du cas E.Z. ?

  13. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    L’ensemble du personnel diplomatique russe se trouvant en Ukraine (Kiev, Kharkov, Odessa, Lvov )est en cours d’évacuation.

    Les 2 derniers rapports de l’OSCE sur les violations de cessez-feu/explosions entre Ukraine et RPL-RPD

    https://www.osce.org/files/2022-02-22%20Daily%20Report_ENG.pdf?itok=63057

    https://www.osce.org/files/2022-02-23%20Daily%20Report_ENG.pdf?itok=47241

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      « L’ensemble du personnel diplomatique russe se trouvant en Ukraine (Kiev, Kharkov, Odessa, Lvov )est en cours d’évacuation. »

      Voilà comme déjà signalé un signe de mauvaise augure parmi l’avalanche de nuages qui s’amoncellent furieusement depuis 2 mois.

      Quand les ambassadeurs se carapatent c’est généralement dans ce genre de situation pour qu’ils soient vite remplacés par des obus de toute nature car la nature a horreur du vide comme chacun le sait.

      Le seul responsable, l’unique coupable de la boucherie qui vient, certainement sous pavillon des 2 roitelets grotesques des 2 républiques fantoches qu’il vient d’officialiser, s’appelle Vladimir Vladimirovitch Poutine, né le 7 octobre 1952 à Léningrad, est actuellement minable petit tsar d’opérette de l’État russe. Et c’est personne d’autre. Personne.

    2. Avatar de Toulet Alexis
      Toulet Alexis

      Les événements se précipitent.

      La chaîne Russie 24 vient d’annoncer l’offensive de l’armée ukrainienne sur le territoire de la RPL :
      « Apparemment, les militaires ukrainiens ont fait une percée dans la zone de la colonie de Nikolaevka, maintenant, après une frappe d’artillerie sur les positions des combattants de la République populaire de Lougansk »
      https://www.kommersant.ru/doc/5229669?from=top_main_3

      Du coup naturellement :
      « les chefs de la LPR et de la DPR ont demandé à Poutine d’aider à repousser l’agression de l’Ukraine »
      https://www.kommersant.ru/doc/5229616?from=top_main_2

      Ceci alors que les Américains signalent que la quasi totalité des forces russes autour du territoire de l’Ukraine ont maintenant été amenées en position d’attaque :
      « Un haut responsable de la défense américaine a déclaré que la Russie a mis près de 100 % de ses troupes en position pour une invasion. »
      https://www.theguardian.com/world/live/2022/feb/23/ukraine-russia-news-crisis-latest-live-updates-putin-biden-europe-sanctions-russian-invasion-border-troops?filterKeyEvents=false&page=with:block-621672088f08dc833953760f#block-621672088f08dc833953760f

      Le clap de début de ce désastre semble être très proche. Peut-être même une question d’heures.

      Des milliers, probablement des dizaines de milliers de militaires vont mourir parce que le président russe a décidé d’une guerre d’agression. Et combien de civils…

      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        En fait, mais ça ne se passera pas ainsi, la seule réponse possible et humaine devant ce genre d’ineptie guerrière est de poser les armes, de s’allonger et dire :

        « Tu veux tout, prend tout et même voici encore ça et et ceci, que rien n’échappe à ton envie. Prend tout. Nous te regardons sans crainte. »

        Car le plus courageux n’est pas celui a des armes et qui agresse, mais celui qui s’allonge et regarde paisiblement.

        Quelle tristesse.

      2. Avatar de François M
        François M

        Alexis,

        J’ai publié sur le fil de la vidéo de Paul il y a quelques minutes un scénario dont le début correspond à ce que tu indiques ci-dessus. Je n’avais pas vu ton fil de discussion, ni même les actualités dont tu fais référence (ça va plus vite que ce que je pensais, mais c’est « de bonne guerre »). Je ne crois pas à l’annexion de l’Ukraine par la Russie, il y aura invasion, changement de régime, puis vassalisation.

        Voici le lien sur ma publication (je recopie mon texte, qui a plus sa place ici) :
        https://www.pauljorion.com/blog/2022/02/23/video-et-maintenant-la-guerre-iv/comment-page-1/#comment-889904

        Poutine a reconnu les deux « républiques » séparatistes et autoproclamées de Donetsk et de Louhansk, puis a signé un traité d’assistance avec elles. Quelle est la suite ?

        Deux situations possibles :
        1) l’Ukraine décide « d’attaquer » (au sens poutinien du terme) lesdites « républiques » : l’armée russe vient les défendre. Une « attaque », selon Poutine, c’est faire des actes de guerre à l’intérieur des frontières de ces « républiques », ce qui est actuellement le cas.
        2) l’Ukraine cède du terrain et se retire des frontières desdites « républiques » : totalement improbable.

        Dans la situation 1, puisque l’Ukraine « attaque » et qu’il y a risque de « génocide », l’armée russe viendra en aide comme « force d’interposition », puis se considèrera comme une cible (il y aura bien quelques russes qui vont mourir, vidéos à l’appui) et « contre-attaquera » l’Ukraine. Y compris hors des territoires des deux « républiques ». Les fameuses troupes en Biélorussie sont là pour jouer à la tenaille avec celles de Crimée, des « deux républiques » et celles à la frontière nord. Objectif : changer le gouvernant à Kiev. Qui sera un gouvernant « pacifique », désireux de rétablir la paix, et signera un traité en bonne en due forme avec la Russie.

        Une purge dans l’armée et la police ukrainienne aura lieu, et lorsque celle-ci sera terminée, l’armée russe se retirera. Des élections « démocratiques » confirmeront l’équipe en place (que voulez-vous, le peuple est finalement content de ce retour à la paix), et l’Ukraine adhèrera à l’OTSC (il parait que les états sont « libres » d’adhérer à l’alliance militaire qu’ils veulent…, il n’y a pas de raison que l’OTAN le conteste, puisque c’était son argumentation).

        Pour remercier le peuple ukrainien d’avoir « choisi » un gouvernement « pacifique », la Russie rouvre le robinet du gaz à bas prix pour eux.

        Pendant tout ce temps, les USA et l’UE auront réfléchi à mettre en place des sanctions, en cherchant lesquelles seraient les meilleures sans pour autant qu’elles fassent trop de mal à l’ouest européen. Le temps que celles-ci se mettent en place, la guerre aura été terminée depuis bien longtemps. Quelques mois après, finalement, on relâchera la pression sur les sanctions, parce que le peuple par chez nous manifestera un peu trop sa mauvaise humeur quant au prix de l’énergie, notamment pour la nouvelle saison d’hiver qui viendra. Et ça, nos oligarques à nous, que l’on appelle pudiquement des « grands patrons », n’aiment pas. Sachant que de toute façon il est impossible de revenir en arrière, il faudra bien que la realpolitik reprenne la main…

        Fin (temporaire) de l’Histoire. Les missiles balistiques sont restés sagement dans leur silos, et continuent à prendre la poussière (et c’est heureux comme cela). Nous, on oubliera assez vite le sort des ukrainiens. Qui cultiveront blé pour nourrir ses frères russes.

        1. Avatar de Toulet Alexis
          Toulet Alexis

          Je suis d’accord que l’une des manières pour Poutine de réaliser ses objectifs serait de réaliser un changement de régime, sans annexion, sans charcutage autre que ceux qui ont déjà eu lieu (Crimée + RPD + RPL), de façon à laisser un régime « ami », nécessairement autoritaire, beaucoup moins indépendant de Moscou que ne l’est la Biélorussie, sans parler du Kazakhstan.

          C’est peut-être celle qu’il choisira.

          Cela mènerait de toute façon à la fin de l’indépendance ukrainienne, de la même manière que par exemple la Pologne « socialiste » n’était pas un pays indépendant. Doctrine de la « souveraineté limitée » de Brejnev, que Poutine pourrait adapter.

          Dans ce cas non plus, il ne faut pas imaginer que tout cela soit un long fleuve tranquille pour Moscou. Les destructions risquent d’être très graves, les pertes humaines encore plus, les haines sourdes ou ouvertes mais vives.

          Lors de l’insurrection de Hongrie en 1956, on estime que 2 500 Hongrois ont péri. La prise de contrôle de l’Ukraine ne pourrait coûter moins que des dizaines de milliers de vies.

        2. Avatar de François M
          François M

          Après la neutralisation de l’armée ukrainienne (l’empêcher de répondre), il y aura un isolement de la capitale (destruction des ponts notamment, ainsi que maîtrise de l’espace aérien, et occupation de l’aéroport de Kiev) dans l’objectif de changer le gouvernement ukrainien.

          Ensuite, des forces spéciales soutenues par des blindés iront sur les lieux du pouvoir. Soit ils y trouvent le gouvernement et le renversent, soit il n’y a plus personne et ils y placent des hommes à eux. Qui vont immédiatement changer les têtes de l’état major ukrainien.

  14. Avatar de PHILGILL
    PHILGILL

    « Poutine est un chef, mais cela ne garantit pas qu’il soit un bon stratège. »

    Vladimir Poutine a-t-il lu Sun Tzu ?

    « Sans oser le demander » (France Culture, 23/02/2022)

    « Prédire une victoire que l’homme ordinaire peut prévoir, et être appelé universellement expert, n’est pas le sommet de l’habileté guerrière. […] Les habiles guerriers ne trouvent pas plus de difficultés dans les combats ; ils font en sorte de remporter la bataille après avoir créé les conditions appropriées.
    Ils ont tout prévu ; ils ont paré de leur part à toutes les éventualités. Ils savent la situation des ennemis, ils connaissent leurs forces, et n’ignorent point ce qu’ils peuvent faire et jusqu’où ils peuvent aller ; la victoire est une suite naturelle de leur savoir.
    Aussi les victoires remportées par un maître dans l’art de la guerre ne lui rapportaient ni la réputation de sage, ni le mérite d’homme de valeur.
    Qu’une victoire soit obtenue avant que la situation ne se soit cristallisée, voilà ce que le commun ne comprend pas.
    C’est pourquoi l’auteur de la prise n’est pas revêtu de quelque réputation de sagacité. Avant que la lame de son glaive ne soit recouverte de sang, l’État ennemi s’est déjà soumis. Si vous subjuguez votre ennemi sans livrer combat, ne vous estimez pas homme de valeur. »
    —Sun Tzu, L’Art de la Guerre – (La tactique)

    – 600 ans avant notre ère… Et pourtant, c’est d’une modernité totale.

    Invité : Eric Denécé : « L’extrait que vous venez de passer peut s’appliquer à 100% à la stratégie que conduit Vladimir Poutine depuis plusieurs années. Nous avons l’impression que la crise a émergé il y a quelques mois ; en réalité c’est une opération que les Russes préparent probablement depuis deux, trois ou cinq ans, et dans laquelle ils déroulent les étapes qu’ils ont prévues. Et effectivement, on a en face d’eux des gens qui sont uniquement dans l’actualité, l’immédiateté, et qui sont systématiquement en réaction sans pouvoir finalement prendre l’initiative… »

    1. Avatar de François M
      François M

      Je ne crois pas que Poutine ait le souhait d’être un expert de l’art militaire. Il ne cherche pas l’habileté guerrière, il est juste dans l’efficacité et la réalisation de son objectif. Et il s’en donne les moyens. Intelligemment. En tout cas bien plus qu’à l’ouest, qui n’a toujours pas compris ce qu’il faisait.

  15. Avatar de Richelieu
    Richelieu

    Je ne crois pas que Poutine envahira toute l’Ukraine : trop grosse, trop peuplée pour une armée de 200 000 hommes. A moins de tout raser à coups de missiles nucléaires. Par contre, l’annexion du Donbass assortie d’une bande de terre reliant la Rodina à la Crimée et faisant de la mer D’azov une mer russe est tout-à-fait à sa portée.

  16. Avatar de Rosebud1871
    Rosebud1871

    Au commencement était le mot :

    https://www.pauljorion.com/blog/2013/12/25/in-principio-erat-sermo-par-bertrand-rouzies-leonardi/#more-60908

    C’était du temps où Navalny n’était pas convoqué sur le blog de Jorion.
    Surtout sans donner la parole à Poutine qui est loin de dire et faire que des conneries.
    La Russie lui doit avec quelques autres d’avoir remis sur pied un pays pillé en éliminant y compris physiquement des tics pour reprendre le mot de Jorion qualifiant la finance, un tic célèbre : Khodorkovski.

    Sa naïveté fut de croire qu’à partir du moment ou la Russie n’était plus socialiste, entre capitalistes ça allait s’arranger, on allait s’arranger sans doute avec la concurrence libre et non faussée : je plaisante. cf. sous marins et frégates…

    Sa naïveté fut de poursuivre les liens de type soviétique avec des pouvoirs pro-russes mais corrompus par des oligarques qu’ils soient russes, ukrainiens russophones, ou autres.
    Sa naïveté fut de croire au respect des engagements pris par les USA maîtres de l’Otan, et de poursuivre à les nommer « nos amis américains ».
    L’Ukraine est riche de 40 millions de consommateurs, main d’œuvre éduquée, industrialisée depuis les années 30, au ressources agricoles, industrielles, technologiques, à haut potentiel.
    Pourquoi l’Europe alliée des USA traiterait différemment le potentiel de l’Ukraine de ce qui a été fait dans d’autres ex-pays de l’est ?
    Poutine se réveille un peu tard, l’armée ukrainienne a été épurée de ses hauts cadres russophones pour éviter ce qui s’est passé en Crimée et à Sébastopol.
    L’opération hollywood a permis d’élire en toute démocratie Zelensky, pourfendeurs d’oligarques mais depuis piégé avec les panamas papers. Personne ne le savait ? Un virus suisse ?
    https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/enquete-suisse-secrets-ce-secret-bancaire-qui-muselle-la-presse-helvete

    Pour Zelensky on lira :
    https://uacrisis.org/fr/de-oligarchization
    https://www.lepoint.fr/monde/ukraine-l-oligarque-qui-couve-le-favori-de-la-presidentielle-02-04-2019-2305331_24.php
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ihor_Kolomo%C3%AFsky
    https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/ukraine-face-aux-oligarques-zelensky-fait-monter-les-encheres

    Les dessous des sous, comme d’habitude.
    Au fait Macron à Las Vegas, c’était pour quoi y faire ?
    Heureusement qu’il n’est pas allé à Moscou, ou fait d’emprunt à une banque russe comme d’autres.

    Alexis Toulet, un blog peut-être un lieu de débats publics même format club confidentiel, mais encore faut-il produire matière à débat.

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Y a bien que toi pour faire au fond le tri entre les corrompus et décerner une médaille à celui qui te plaît le plus car tu le vaux bien !

      Et avec un courage extrême dans la situation tu prends le parti du plus fort qui en ce moment tord le bras du plus faible. Franchement c’est beau à ce niveau et sans aucune honte en plus, le torse cérébral bien bombé et comme ça livré au public et ses yeux incrédules. Magnifique.

      Même le couteau bien brillant découpant lentement la tête Zelensky, tu demanderais de regarder partout autour car il y a d’autres têtes et d’autres couteaux.

      Don’t look up ! 😀

      1. Avatar de Rosebud1871
        Rosebud1871

        Au train où poussent les pouces en l’air ou les pouces en bas, le jury de thèses va finir par émettre une opinion primaire par le binaire, sans qu’on puisse vérifier s’ils ont compris quelque chose de la thèse. Les arènes façon facebook, twitter et cie disent quoi ?

        1. Avatar de CloClo
          CloClo

          Sur les réseaux tu me demandes ? Une invasion des Poutiniens, mais tu le sais très bien. Je pense que Poutine a plus d’adorateurs sur les réseaux en Occident que partout ailleurs sur la planète même chez lui. Sur les sites identitaires ils est quasi vénéré ! Ils voient en Lui le sauveur de la race blanche, de la virilité et de la chrétienté. Rien de moins. Et soyons bien claire, c’est l’essence du message même que Poutine donne et envoie. Les gars ne se trompent pas et reconnaissent leur Maître. Et tous les anti-européens mise sur lui pour briser l’UE (mais ça tu le sais aussi). Bienvenu dans l’Europe des Nations qui vous fait nostalgie, celle de la GUERRE 😀

          Faut lire les commentaires sous les vidéos, et les articles.

  17. Avatar de Toulet Alexis
    Toulet Alexis

    Voici l’allocution de Zelenski ce soir à la télévision, où il s’adresse longuement aux citoyens russes dans leur langue – à partir de 2’03 »

    https://www.youtube.com/watch?v=VkHR4n35R-Q

    (Vous pouvez faire afficher le sous-titrage automatique en russe et la traduction automatique en français)

    C’est DIGNE. Un plaidoyer qui vient du cœur. Un appel à la raison.

    « L’Ukraine que vous voyez à la télévision russe et celle où nous vivons sont deux pays différents. La nôtre est réelle »
    « On vous dit que je suis nazi. Comment pourrais-je l’être, quand mon grand-père a fait toute la guerre dans l’infanterie soviétique »
    « Ils ne verront pas nos dos »
    « La guerre est un malheur pour le peuple »

    Un moment d’Histoire.

    Malheureusement inutile j’en ai bien peur.

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Oui mais tu sais Alexis, Zelensky est un corrompu, et il va envahir le Donbass avec toute son armée pour massacrer tout le monde. Et c’est qu’une marionnette de Biden et de l’OTAN car les oligarques occidentaux veulent prendre en vrai la terre ukrainienne. Et aussi y a des que Nazis au gouvernement et la révolution de 2014 c’est un coup de la CIA avec des figurants et surtout … les Nazis encore. Et enfin c’est un pion pour l’OTAN qui veut détruire la Russie. Alors bon hein !

      Il s’en remet juste à l’intelligence aux gens ordinaires de là-bas. C’est le signe d’une grande détresse mais il le fait en gardant sa dignité.

  18. Avatar de Philippe Soubeyrand

    Bon ben voilà…

    Cette fois-ci, c’est clair !

    Les IA-historiennes comprendront-elles un jour pourquoi Vladimir Pourine a choisi la date du 24 février 2022 ?!

    En tout cas moi, je sais pourquoi cette date je ne pourrai jamais l’oublier…

    Bon courage à tous.

    Philippe

  19. Avatar de alex cinq
    alex cinq

    @ CloClo

    Tu oublies pas de me prévenir quand la flotte russe aura coulé! 🙂

  20. Avatar de Garorock
    Garorock

    Lu sur le NY times:  » L’ambassade de Chine en Ukraine a exhorté les ressortissants chinois et les entreprises du pays à rester chez eux et a conseillé aux personnes voyageant en voiture d’apposer un drapeau chinois bien en vue sur le véhicule. L’ambassade s’est abstenue de dire aux ressortissants chinois d’évacuer comme d’autres pays ont conseillé à leurs propres citoyens.  »
    Il n’ y a plus qu’une seule personne qui puisse empêcher Poutine d »avançer inexorablement ses pions . Si quelqu’un a le 06 de Xi…
    Mais il va peut être falloir sacrifier une dame…

  21. Avatar de Jojo
    Jojo

    Franchement, désolé pour les pro-russes anti-occident, mais : l’attaque d’aujourd’hui justifie pleinement l’intuition des états baltes, Pologne, etc. d’avoir intégré l’OTAN…sinon, ils seraient les prochains sur la liste (d’ailleurs, on imagine que Poutine (tout comme les « Poutiniens » des réseaux cités plus haut par Cloclo) rêve de l’implosion de L’UE et de l’Otan pour pouvoir continuer à avancer) ; sans doute que les états de l’Est de l’Europe savaient à qui ils avaient à faire. Alors, en France nous étions (presque) tous contre la guerre d’Irak II, pourquoi tenter de trouver des justifications à la guerre en Ukraine. Pourquoi Poutine fascine tant ??? Qu’a-t-il que Bush (Junior) n’avait pas ???

    Déjà de très nombreux morts aujourd’hui. 🙁

  22. Avatar de Ruiz

    Voilà il s’agit d’une opération militaro-technique inédite visant à dénazifier l’Ukraine, et pas d’une invasion ou d’une annexion.
    En fait d’un changement de régime imposé de l’extérieur.
    (voilà le véritable objectif)
    On a vu comment les efforts des Etats-Unis avaient réussis par la guerre IRAN IRAK Echec.
    puis par l’invasion de l’IRAK : Saddam Hussein a été remplacé par Daech et les Chiites.
    L’action en Lybie à l’initiative de BHL, Khadaffi éliminé, mais bipartition …
    Les 20 ans d’occidentalisation de l’Afghanistan pour finir par une révolution complète avec les Taliban.
    Les printemps arabes (réussis au début) et l’échec en Syrie.

    Voyons voir si la méthode inédite de Poutine est plus efficace.

    En Afrique Tchad, Mali … les régimes semblent changer tout seuls …

    1. Avatar de Juannessy
      Juannessy

      Ho que non .

  23. Avatar de Dup
    Dup

    Une chose est sure, quand on a affaire à un bon stratège on est persuadé qu’il est mauvais…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. https://www.nytimes.com/2024/07/14/us/politics/photo-path-trump-assassination.html La photo semble capturer la trajectoire de la balle utilisée lors de la tentative d’assassinat

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon Joe Biden John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta