« Et maintenant la guerre… la vraie », par alexandre cinq

La mécanistique de la fuite en avant d’un pouvoir fou comme un oiseau sans tête semble se mettre en place.

– jusqu’au boutisme dans l’opacité.
– déni de la réalité de l’impasse par rapport aux objectifs et à la planification primaire de cette guerre.
– pyramide de commandement sidérée par la peur et probablement captée et animée par les jusqu’au boutistes.
– diplomates qui nient l’évidence jusqu’à l’absurde.
– soutien du peuple au sens très large, très flou, réel ou affiché mêlant nationalisme, propagande, déni, sentiment d’oppression économique ou politique validant implicitement les thèses de propagande, impuissance, et le réflexe très russe et incompréhensible pour nous de ne pas s’intéresser à la chose publique pour ne pas se retrouver personnellement en difficulté, avec un rapport à l’accès à une possible « vérité » castré depuis des dizaines d’années, qui en fait même exclure sa possible existence…

Depuis le temps que j’explique autour de moi que mon sentiment est que ce n’est pas nous qui imposeront des sanctions sur le gaz mais que ce sont les Russes qui décideront quand ils couperont le robinet… en fonction de leur « reste à perdre ».

Les livraisons d’armes de plus en plus lourdes se désinhibent certes, à mesure que l’on n’observe pas de réactions en face (pour l’instant, mais on semble oublier que la réponse russe est tout sauf linéaire). Néanmoins il s’agit d’un catalogue de plus en plus disparate qui n’aura peut être pas l’efficacité de la simplicité d’usage des systèmes légers livrés en première intention sur les lignes logistique étirées et vulnérables des Russes de la première phase.

Pour les systèmes d’artillerie chacun aura ses spécificités et sera d’une vulnérabilité accrue par le peu de personnels formé à la va vite capable de les utiliser. Difficile d’imaginer ne pas devoir détacher des opérateurs sur place pour les utiliser efficacement. Par ailleurs leur délai de mise en oeuvre sur le front me semble incompatible avec une résistance à l’avancée russe d’ici le 9 mai, si l’on s’en tient à cet objectif d’étape.

Pour ce qui est des systèmes anti aériens sur chenilles ce qui est assez spectaculaire pour un défilé militaire (missiles anglais ou canons allemands), ils n’ont jamais connu l’épreuve du feu… ça reste de grosse cibles mobiles sans couverture aérienne type no fly zone.

Bref pas sûr qu’avec un catalogue disparate à la Prévert, on soit aussi efficaces, cela demande une grosse intégration de la part des Ukrainiens.

Grosse inquiétude pour la suite : on déstocke nos systèmes d’armes mais l’industrie de défense est elle mobilisée en urgence pour réapprovisionner nos stocks voire pour certaines munitions les porter à un niveau de guerre longue, qui a depuis longtemps disparu de nos planifications… ?

L’attaque sous faux pavillon aura finalement concerné à partir de ce jour la Moldavie, qui abrite à Cobasna en Transnistrie le plus grand dépôt de munitions post soviétiques d’Europe (certes périmées mais semble-t-il utilisables avec pas trop de scrupules pour le risque encouru par les opérateurs…).

Comme en 39 on a l’impression qu’il ne faut plus chercher de logique, d’explication, d’équilibre ou de mesure à ce qui se met en place.

Les faits donnent raison à Zelensky depuis le premier jour : vous n’aurez pas le choix.

C’est dur de l’admettre mais nous ne l’avons effectivement peut être déjà plus, même avec le plus grand des cynismes, au bout de la logique de non affrontement par l’absurde: abandonner l’Ukraine à ce stade serait il, soutenable, efficace ou possible?

Bonne nuit…

Partager :

74 réflexions sur « « Et maintenant la guerre… la vraie », par alexandre cinq »

  1. Comme l’a indiqué Boris Johnson en Inde, il va surtout falloir se montrer réaliste et raisonnable, et accepter les conditions russes pour l’Ukraine, puisqu’ils ont bel et bien remporté cette guerre.

    La logique est pourtant simple, et on peut l’établir à 2 niveaux :
    – un très général : les humains sont incapables de se tenir, ce qui aboutit à des guerres.
    – un plus spécifique : sans une guerre mondiale et un affaiblissement économique durable de l’Europe de l’Ouest, les USA sont foutus à court terme, le dieu dollar ayant amorcé sa chute, et l’endettement et les divisions internes conduisant à court ou moyen terme le pays à la guerre civile et à l’implosion. Du coup, ils font tout pour la provoquer, quand la Russie et la Chine, eux, n’y ont aucun intérêt, le temps jouant pour eux (ils ont la main d’œuvre, les ressources et toutes les réserves de croissance à long terme, puisqu’il y a tout à faire/construire là-bas).

    9
      1. J’ai cité Johnson, mais j’aurais également pu citer des personnalités du Pentagone ou de la CIA qui dressent le même constat.
        Bien sûr, d’autres personnalités de ces mêmes institutions affirment le contraire (« poutine a perdu les pédales, rien ne se passe comme prévu, c’est une catastrophe monétaire et diplomatique pour la Russie », etc.).
        En citant Johnson, je m’assure qu’on ne dira pas « c’est un zombie de Poutine » ou bien « il est mal informé ».

        Sur le reste, est ce que Poutine navigue à vue? oui et non.
        Est ce que les européens naviguent à vue? oui et non.
        Est ce que les USA naviguent à vue? oui et non.
        Est ce que les turcs naviguent à vue? oui et non.
        etc.
        C’est le propre des guerres, et du brouillard qui les environne.
        Rien ne se passe jamais comme prévu et très vite on en arrive à devoir prendre des décisions au coup par coup, à tous les niveaux de généralité, sans savoir exactement ce qu’on ignore de la situation, ni ce qu’on ignore ferait une différence significative ou non.

        Je me suis parfois demandé si la pratique des auspices romains était au fond si absurde/irrationnelle que ça.

        4
        1. la main d’œuvre abondante en Russie : non
          le pentagone a dit que la Russie a gagné : ou et quand ?

          suivez l’actualité, attentivement ….

          Merci.

      2. Reste qu avec Satan2 entre les mains il ne peut pas perdre seul… Ou il peut ne pas perdre seul… Un holocauste nucléaire ne sauvera pas non plus l Ukraine. C est triste a dire mais y a t il une autre solution qu a la coréenne avec partition du territoire? Continuer a jouer au poker menteur avec pPoutine jusqu a ce qu il finisse de disjoncter et nuclearise Kiev? « A l’Americaine » pour sauver des vies de soldats Russes? Qui osera dire de nos jours qu il n en est pas capable? La Bombe existant il etait evident qu un jour ou l autre un nouveau Hiltler l aurait en main et on a oublié d y réfléchir, honte a nous. Double honte parce que Zelensky a raison nous n aurons pas le choix… que de le lausser tomber. ☹

        2
      3. L’échec de Kiev, à voir…

        Pour d’autres qui suivent l’actualité aussi, l’échec de Kiev ressemble plutôt à une diversion bien réussie, en parallèle de celle de Odessa, pour fixer les troupes ukrainiennes, afin d’avoir tout le temps nécessaire pour prendre Marioupol et ouvrir un corridor terrestre vers la Crimée. Et maintenant que c’est fait, l’armée ukrainienne retranchée sur la ligne de front du Donbas avec interdiction de se replier va se faire écrabouiller. En effet toujours en suivant l’actualité on apprend que les Russes sont en train de détruire les transformateurs qui pemettent de faire circuler les locomotives électriques, la grande majorité du parc ukrainien par rapport aux locomotives diesels, ce qui empêchera la livraison des armes lourdes que nous offrons si généreusement aux Ukrainiens. Et que nous ne pourrons pas fournir les nôtres, de locomotives, car l’écartement des voies n’est pas le même…

        Alors échec d’une Blitzkrieg russe, ça oui ! Mais toute cette opération rappelle fortement la contre-offensive russe avant même la chute finale de Stalingrad à partir du 13 janvier 1943, même région, même genre de forces en présence, sans soutien aérien allemand… (selon mes recherches, mon grand-père était à Michaïlovka sur le trajet des chars russes en provenance de Kantemirovka, et j’espère juste qu’il a été écrasé proprement plutôt que d’aller agoniser au goulag, mais je n’en sais rien en fait, et c’est trop long à raconter ici). Un peu plus de 2 ans plus tard les Russes étaient à Berlin. Alors l’échec de Kiev, ça restera à confirmer dans quelques mois…

        Vous l’aurez compris je n’y crois pas à l’échec de Kiev. Je pense qu’un plan A de Blitzkrieg russe a foiré, mais que le plan B prêt depuis longtemps se déroule malheureusement de façon prévue de longue date.

        Et un NB. : Il y a des rumeurs que des armes livrées par l’OTAN, légères mais capables de détruire des avions volant à 6000 mètres ou des blindés de maintien de l’ordre, ont déjà été retrouvées dans des banlieues bien de chez nous. Mais ça, ce n’est pas de l’actualité, seulement des rumeurs.

        6
        1. Sfi !

          Monte une chaîne YouTube d’analyse militaro stratégique ! Mais choisie bien le thème : parodie et humour 🤣

          Pour les banlieues et les missiles dans tes rêves mon choux arrête de lire les blogs de Zemmour et du RN !

          7
          1. Mon @CoCo faut pas avoir trop peur non plus, tu peux sortir de ta cave, comme j’ai écrit les armes individuelles modernes livrées en Ukraine sans traçabilité, ce sont seulement des rumeurs colportées par des sites comme CNN ou CBCque je ne connais pas et peut-être complotistes ?

            1
            1. Hello SFI,

              Tu auras lu comme moi en langage de Shakespeare qu’ils parlent de « mauvaises mains » au marché noir, pas des banlieues, n’effraie pas le retraité de 65 ans qui vote déjà Macron en le poussant à voter RN afin de lutter contre les hordes de racailles armées de Stinger qui attaqueraient les fourgons de la Brink’s, les patrouilles de Police en 308 ou les tabacs en bas de l’immeuble dans un feu d’artifice dévastateur, ou la porte d’entrée de leur petit pavillon de banlieue …

              Pour mémoire choupette, en Libye à l’époque des stocks entiers de missiles Milan et autre Manpads ont disparu, et c’est pas vers les banlieues qu’ils sont revenus.

              https://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/les-armes-de-kadhafi-un-legs-mortel-pour-l-afrique_1042885.html

              2
              1. @ Mon petit CoCo, apparemment le nom commun féminin « Rumeur » ne te parle pas trop ? Allez, parce que c’est toi, je te mets la définition N°5 du wiktionnaire :  » (Par extension) Information diffusée dont la véracité est douteuse.  » Sauf que pas de fumée sans feu…

      4. Poutine met en garde contre des représailles « rapides comme l’éclair » si l’Occident interfère en Ukraine
        Dans une allocution devant les législateurs à Saint-Pétersbourg plus tôt dans la journée, Vladimir Poutine a averti que tout pays tentant d’intervenir en Ukraine recevrait une réponse « rapide comme l’éclair » de Moscou.

        Le président russe a déclaré que l’Occident voulait couper la Russie en différents morceaux et l’a accusée de pousser l’Ukraine au conflit avec la Russie, ajoutant :

        Si quelqu’un a l’intention d’intervenir de l’extérieur dans les événements en cours (en Ukraine) et crée des menaces stratégiques inacceptables pour nous, alors il doit savoir que notre réponse à ces frappes sera rapide, comme l’éclair.

        Les troupes russes n’hésiteraient pas à utiliser les armes les plus modernes, a déclaré Poutine :

        Nous avons tous les outils pour cela – ceux dont personne ne peut se vanter. Et nous ne nous vanterons pas. Nous les utiliserons si besoin. Et je veux que tout le monde le sache.

        Nous avons déjà pris toutes les décisions à ce sujet.
        Source: le gardian
        Pour quelqu’un qui a remporté la guerre, il semble bien nerveux…
        Alors il grogne, il menace, il fait du chantage, il fait régner la terreur, il fait des caprices, il joue les malades, il coupe le gaz.
        Bras de fer psychologique.
        Il a l’avantage; c’est lui qui a commencé.
        Mais ça merde de partout.
        Il a fait le ménage au palais mais pendant ce temps en face, doucement mais sûrement les choses s’organisaient.
        Au point que ces arrogants de nazis laisseraient entendre qu’il pourraient gagner la guerre.
        Il est vénère. Et si y’a plus que des jobards et des caniches autour de lui, qu’est ce qui pourrait bien le calmer?
        Xi? Il est dans le covid jusqu’aux sourcils!
        Y’a personne. Vlad est en roue libre.
        Paris risqué des américains. Jusque quand va t-il tenir?

        1
        1. @Garorock « notre réponse à ces frappes sera rapide, comme l’éclair. »
          « dont personne ne peut se vanter »
          Fait quand même furieusement penser à une arme à Impulsion Electromagnétique (IEM) évoquée ici ou là (электромагнитная бомба).

  2. …  » le réflexe très russe et incompréhensible pour nous de ne pas s’intéresser à la chose publique pour ne pas se retrouver personnellement en difficulté, avec un rapport à l’accès à une possible « vérité » castré depuis des dizaines d’années, qui en fait même exclure sa possible existence…  » …

    Je l’ai rarement vu écrit aussi clairement. Remerciements.
    Je crains donc qu’il ne nous faille admettre la fin de certaines illusions sur un « retournement populaire » face aux conséquences des décisions du pouvoir russe. Peut-être(probablement) même pas rêver à une « révolution » militaire de haut rang… Reste le troufion himself, qui barbouille sans doute depuis plusieurs mois dans la gadoue. Lassitude et perte de sens… constitutives de rébellion interne ou de bestialité sur des proie civiles à merci constante..?

    Quant à intervenir CONVENTIONNELLEMENT avec des troupes au sol sur les « terrains » ukrainien+biélorusse+russe … …même appuyées par air et mer…!
    Sans les « boys »…!?
    (Et même avec..!)

    « Google maps » est votre amie..
    Une proposition concrète?

    1
  3. Bonjour
    la mécanique d’un pouvoir fou dans la fuite en avant…..de qui parle t’on ?
    A mon avis de tout le monde :USA , occident, Russie, Europe…..
    Ne nous cachons pas derrière le petit doigt, c’est une guerre mondiale !, une guerre contre la Russie !. les USA ne s’en cache mêmes plus !
    L’Ukraine n’est que le terrain d’affrontement des grandes puissances, comme la Syrie.
    le but c’est de mettre la Russie a genoux, la marginaliser pour longtemps , voir la faire disparaître.
    Poutine peut dire, a son opinion publique ….vous voyez !
    Donc, tous derrière moi, dans le grand élan patriotique.
    Cette folie guerrière, peut déraper , et devenir complétement incontrôlable.
    le grand affrontement finale est commencer!….faites vos jeux et compter vos mort!
    Pour réfléchir:
    Alexandre Adler studio Lacan édition spéciale: la guerre en Ukraine folie ou stratégie
    Poutine, Ukraine l’apocalypse nous attend ? Féderovski anton Malafeev
    Ukraine une guerre totale Gabriel Galice gipri

    2
    1. « Une guerre contre la Russie »

      Et accessoirement (sic) une guerre de Poutine contre l’Ukraine et les valeurs du monde occidental, non ?

      5
      1. Laisse tomber PYD, pour ces americanophobes sectaires la guerre de Poutine en fait c’est la guerre des USA !

        Ils sont pétri de haine à un tel niveau que tout s’inverse dans leurs petites têtes de sectaires.

        Paul a eu l’amabilité de me remettre en libre accès et je veux donc assurer un comportement conforme et correcte mais ma méthode habituelle avec les timbrés mono maniaque inversé du bulbe c’est les coups de fers à repasser pleine poire y comprennent que ça et si ils ne comprennent pas ça défoule ce qui toujours ça se pris en ces temps de confusions…

        5
      1. Ouais enfin il disait en coeur avec Macron et la diplo UE qu y avait pas de risque encore en ja.vier… Les voiX de Poutine sont impénétrables…

        1. Dup
          Vous confondez une ultime tentative de Zelensky d’empêcher l’irréparable avec ses efforts entrepris depuis plusieurs années pour empêcher une intervention de la Russie. Sinon pourquoi aurait-il demandé instamment l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN dès 2019 ?

          Zelensky était parfaitement conscient du péril que courait l’Ukraine sans protection face à la Russie.

          « Pour sa première visite à l’étranger, au début du mois de juin 2019, Zelensky choisit Bruxelles et ses institutions européennes. Il insiste sur l’importance pour l’Ukraine d’« intégrer l’UE et l’OTAN en tant que membre à part entière », affirmant qu’il s’agit de « la priorité de sa politique étrangère » Wikipedia

          1
          1. Ceci étant , Poutine se veut effectivement impénétrable . Ce qui est assez pratique car , quoi qu’un impénétrable dise ou fasse , le milieu saura imaginer à foison ( et à sa place le cas échéant ) ce qu’il est censé projeter , spécialement s’il a un bouton rouge à disposition .

            Ça m’a servi quelquefois avec des équipes un peu turbulentes , pour arbitrer des tensions indémerdables et ne pas y laisser la peau moi même Ça marche assez bien , si on en fait pas une utilisation continue et trop longue .

            Sur la prévision de l’agression russe en Ukraine , il y a quand même le chef du renseignement militaire chez nous , qui y a laissé sa carrière .

    2. Bonjour,

      Je partage votre point de vue.
      Depuis un certain temps, quelques années, je pressens que nombre d’intérêts en jeux veulent la guerre qui est une poursuite de l’économie par d’autres moyens.
      D’autant lorsque je vois avec quelle célérité on envois des armes toujours plus nombreuses et meurtrières en Ukraine. Derrière la bonne conscience d’aider les ukrainiens à se défendre se cache une arrière-pensée plus cynique, l’amoindrissement de la Russie, voire son effondrement.
      Dans le fond le grand gagnant du moment ce sont les USA, dont la devise pourrait être  » Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens. »
      (Phrase attribuée à Simon de Monfort prononcée à Albi lors de la croisade contre les cathares et les albigeois.)

      4
      1. « Tuez les tous »

        A Boutcha les civils ont été tués, torturés par qui ?
        (Veuillez rayer les mentions inutiles)

        – par l’armée ukrainienne
        – par l’armée russe
        – par l’armée US

        6
        1. A Boutcha les civils ont été tués, torturés par qui ?
          (Veuillez rayer les mentions inutiles)

          – par l’armée ukrainienne
          – par l’armée russe
          – par l’armée US

          Derrière votre question se pose l’évidence que la guerre met en lumière la barbarie dont sont capables les humains. Elle produit des morts, de la destruction et des atrocités.

          Comment cela va-t-il finir ? Je n’en sais strictement rien. La question que je me pose est celle-ci. A fournir toujours plus d’armes à l’ennemi de mon ennemi, cela va-t-il amener plus de paix ?

          Je suis juste inquiet de voir les évènements qui ne me paraissent pas aller vers une solution pacifique. Mais je ne suis qu’un citoyen lambda qui est encore loin du drame.

          Merci Hervey pour la rectification.

      2. Je croyais que c’était le légat pontifical Arnaud Amaury qui avait prononcé cette phrase « tuez les tous Dieu reconnaîtra les siens » mais les historiens spécialistes de cette époque sont peut- être en désaccord sur la personne ayant prononcé cette phrase

    3.  » L’Ukraine n’est que le terrain d’affrontement des grandes puissances, comme la Syrie.  »
      Ah bon? Et c’est qui Daech alors?
      Les nazis? lesquels, les Russes ou les Ukrainiens?
      Les résistants Ukrainiens contrairement aux révolutionnaires Syriens ne se prennent pas les bombes de Poutine (merci Jean-luc) les armes chimiques de Bassad et les coup de kalash de Daech mais seulement et c’est déja trop, tout la force de frappe de l’armée russe. Les autres les aident à se défendre. Ils ne les attaquent pas, ils ne les encerclent pas et ils ne les envahissent pas.
      Alors vos comparaisons. Comment dire…

      3
  4. Deux évidences, d’abord Poutine a raté son coup, L’Ukraine n’est pas occupé et Zelenski est loin d’être renversé.
    Ensuite, ce sont évidemment les USA qui se frottent les mains, l’UE est encore plus sous leur emprise , au niveau bien sûr de la fourniture d’armes et aussi pour la fourniture prochaine de gaz liquéfié provenant de la fracturation hydraulique.
    Et même une troisième évidence, le point de non retour est maintenant dépassé étant donné que l’administration américaine a aujourd’hui comme objectif presque avoué de renversé Poutine par l’Ukraine interposée en fournissant des armes de plus en plus offensives.
    La question à dix milliards de roubles est de savoir si Poutine acceptera sa reddition ou s’il emploiera d’autres moyens.
    Je crois malheureusement connaitre la réponse, Poutine n’est ni Saddam Hussein ni Kadhafi, il a d’autres  » arguments », il serait bon de le savoir avant l’apocalypse.

    7
    1. Poutine n’a jamais pu ambitionner d’occuper l’Ukraine avec 200 000 hommes de troupe. Pour mémoire, les Boches étaient 7 à 8 fois plus nombreux en mai 1940. Poutine voulait décapiter le pouvoir ukrainien pour remplacer Zelensky un pantin à sa solde. Quand aux américains, je rappelle ici le mot de Clemenceau : « Ainsi l’Américain sera venu en Europe pour installer le couloir de Dantzig au profit des Polonais et sera retourné aux bords du Mississippi pour attendre à l’abri ce qui en résultera pour la France ». Que l’on pourrait traduire aujourd’hui par « Ainsi l’Américain s’en est-il venu livrer des armes aux Ukrainiens et s’en retourne sur les bords du Potomac observer ce qu’il en adviendra pour l’Europe.

      4
    2. La question qui me tarabuste c’est pourquoi l’Allemagne toujours modérée jusque là au niveau des armes décide d’envoyer maintenant des chars, la France des canon Caesar et d’autres pays européens aussi. De même, la rhétorique américaine assez mesurée jusque là commence à devenir va-t-en guerre. Comme si l’Occident ne craignait plus le conflit nucléaire ? Y a t il des infos qui nous échappent ?

      3
      1. « pourquoi l’Allemagne toujours modérée jusque là au niveau des armes décide d’envoyer maintenant des chars, la France des canon Caesar  »
        La réponse est très simple : parce que l’Allemagne et la France sont alignés sur Washington, et que Washington a décidé d’en finir avec la Russie de Poutine, quitte à mettre l’Europe en lambeaux.
        Les caniches suivent toujours leur maître .

        3
        1. Excusez-moi l’arsène mais vous n’y connaissez manifestement rien en caniches !

          Sur un blog d’une telle tenue, c’est extrêmement dommage et décrédibilise l’ensemble du propos.

          (Décidément, ce forum part à vau-l’eau…)

          3
        2. Meuh non, larsène, c’est parce que les Allemands, les « boches » comme dit Richelieu plus haut, qui n’en loupe pas une, ont été en fait mal dénazifiés ! Vous comprenez ?

          D’ailleurs, la fRance elle même avec 42 % de vote pour l’extrême droite, on se demande si elle a été bien « décollaboratisée ». La Hongrie aussi, la Pologne, demain hop au mixer de la dénazification. Bah pourtant tous ces « nazis » c’est lui qui les finance et s’arrange pour les amener au pouvoir avec ses chaînes d’Etat personnelles.

          3
        3. Ce n’est pas Washington qui a décidé d’en finir avec la Russie mais la Russie qui a décidé d’en finir avec Washington quitte à mettre l’europe en lambeaux.
          Faudrait vraiment être con, quand on a comme adversaire principal la Chine, d’aller fautre le bordel chez ses alliés et de déclarer la guerre à un pays qui a le PIB de l’Espagne.
          Vous mordez pas au bon nonos.

    3. Donc les américains se sont entendus avec Poutine pour qu’il envahisse l’ukraine afin de nous vendre du gaz liquéfié?
      Et ils auraient manigancé tout ça à Davos ?
      Depuis quand les américains ont-ils besoin de déclarer une guerre quelque part pour nous vendre quelque chose?
      Vous êtes sur minitel?

      2
    4. Chapeau Lupin!
      C’est exactement ce qu’ils vont dire sur Ria novosti. Si on est obligés d’être si méchants c’est la faute des américains, vous savez nos ennemis héréditaires, c’est parce qu’ils sont beaucoup plus méchants que nous, qu’ils veulent nous détruire, anéantir notre culture, nous nazifier, qu’ont se doit, pour se défendre d’être sans scrupules. Vous suivez bien cher compatriotes de la grande Russie. Nous, nous sommes les gentils nazis. On vend du gaz, mais pas liquéfié, c’est quand même une preuve!
      Bravo l’Arsène, t’as gagné un abonnement à Russia today.

      3
  5. Les Russes viennent de fermer l’approvisionnement en gaz de la Pologne. Un avant-goût de ce qui attend les autres pays de l’Europe de l’Ouest. La morale, les valeurs, ce sont des trucs dont on se préoccupe quand on n’a pas faim, ni froid et un toit sur la tête. Je pense que l’atterrissage va être brutal à l’automne. Profitez bien de vos vacances.

    1
    1. Pologne et Bulgarie selon les infos espagnoles de ce matin, objectif empecher la reconstitution des stock européen pendant l été, ce qui donne une indication sur le calendrier de Poutine… Ceux qui avancent le 9 mai feraient bien de préciser l année…

      3
      1. @Dup
        Pourquoi spécifiquement couper le gaz à la Pologne et à la Bulgarie ? Non seulement, contrarier la constitution de stock, mais également donner un avertissement à la Pologne, la plus en pointe et en appui quant à l’évaluation politique de cette guerre par Washington et d’être aussi la plate-forme utilisée pour le transfert des armements vers l’Ukraine ; un avertissement également donné à la Bulgarie (ancienne du pacte de Varsovie) qui possède une industrie capable encore de fabriquer et fournir des obus au standard russe (152mm ; OTAN :155mm)…

        1
  6. BRAVO !

    Mon cher Alex !

    Nous ne nous sommes jamais rencontrés, or je suis certain que nous pourrions parfaitement nous entendre vous et moi ; je l’avais déjà pressenti lors de la pandémie !

    Votre cri porte !

    Mais il faut voir encore plus GRAND à très court terme !

    Démonstration en exclusivité sur le Blog de Paul Jorion :

    « ET MAINTENANT LA PANDEMIE… LA VRAIE »
    « ET MAINTENANT LA GUERRE… LA VRAIE »
    « ET MAINTENANT LA TEMPETE… LA VRAIE »
    « ET MAINTENANT L’EXTINCTION… LA VRAIE »

    Pour moi, tout est limpide… Et pour bien illustrer le tout :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cavaliers_de_l'Apocalypse#/media/Fichier:Apocalypse_vasnetsov.jpg

    Allez ! Bien à vous tous.

    Philippe

    ps : Ah ! Si seulement on m’avait écouté… Mais bon… C’était beaucoup trop hors sol pour le commun des mortels a priori… Or, comme le commun des mortels c’est aussi nous, eh ! bien nous sommes tous faits pour disparaître si rien ne change rapidement, voire immédiatement… @Emmanuel Macron : surtout, faites le bon choix, car cela pourrait bien être définitivement le dernier !

    https://www.pauljorion.com/blog/2015/11/04/etat-durgence-crise-systemique-globale-emballement-climatique-atlantique-nord-vs-el-nino-cop21-etou-loi-de-puisseguin-regardons-ce-soliton-en-face-par-philippe-soubeyrand/

    1. Ah ! Et quand on parle du loup (bon, en même temps, ce n’est pas très compliqué de parler de ce loup ci en ce moment) :

      https://www.bfmtv.com/politique/emmanuel-macron-affirme-que-son-premier-ministre-sera-attache-a-la-question-sociale-environnementale-et-productive_VN-202204270337.html

      Un premier ministre donc qui soit attaché à la fois :

      1- à la question sociale,

      2- à la question environnementale, et

      3- à la question productive…

      Alors ça, c’est vraiment très surprenant puisque l’on passe d’un profil de premier ministre directement en charge « de la planification écologique » (dixit Emmanuel Macron lors de son meeting à Marseille), à un profil de premier ministre tri-casquettes, dont notamment celle en charge de l’un des pans de la démarche scientifique, puisque c’est bien ce que signifie l’expression « question productive » ; d’ailleurs si le quidam entend cela, nul doute qu’il commettra forcément une terrible erreur d’interprétation !

      Faites un sondage tout autour de vous, hors chercheurs, les gens ne savent absolument pas ce que signifie exactement l’expression « question productive »…

      A suivre…

    2. @Philippe Soubeyrand : au point où nous en sommes il n’y a plus qu’une chose à faire, capituler ! Autrement dit oublier tous les points négatifs du changement climatique, faire une liste de ses effets bénéfiques à venir pour l’espèce (ben oui, il y en a peut-être, en cherchant bien, non ?) et espérer.

      4
        1. @Ruiz Figurez que je ne sors pas ça d’un chapeau.

          C’était exactement l’avis de Mikhaïl Boudyko, l’inventeur de la climatologie moderne et du réchauffement climatique au passage. Mais vous aurez beau chercher, il n’y a rien dans les articles wikipedia. Je me souviens bien de ce point de vue hérétique car c’est un des articles de presse qui m’a le plus impressionné dans ma vie (deepl est votre ami). Mais cette opinion était tellement déviante qu’il a été obligé de changer d’avis, un peu comme Galilée en 1633.

          S’il avait raison, j’insiste « Si il avait raison », alors nous avons déjà perdu 33 ans pour nous adapter à un monde qu’il prévoyait meilleur du point de vue climatique. Mais ça nous éloigne un peu trop de l’Ukraine…

          2
          1. La vache !

            Cela faisait des lustres je crois, que l’on nous avait pas refait le coup du climatoscepticisme !
            V’là que ça reviendrait à la mode fin avril 2022 ? Tiens donc, encore un iule ; c’est de saison !

            Mais je vais répondre à votre question, ma casquette de systémicien tournée vers l’ouest …

            Le seul point positif que je perçois à moyen terme du fait du changement climatique en cours, si toutefois je fais l’effort de changer de repère et me place du point de vu de la Terre elle-même [mode Sc-Fi on] – en imaginant que la planète Terre puisse avoir une conscience – [mode Sc-Fi off], c’est celui qui consiste, si rien ne change rapidement, voire immédiatement, à effacer de sa surface, un parasite s’étant finalement révélé au fil des décennies, totalement ignorant et décadent…

            [mode Sc-Fi on] – Et la Terre d’ajouter dans un dernier cri de soulagement : « Bon débarras ! » – [mode Sc-Fi off]

            A bon entendeur…

            Fermez le ban !

            Philippe

            5
            1. Attention Philippe, tu n’es plus loin de la misanthropie aigüe ! 😵‍💫
              On a déjà bien assez de l’entropie non ?

              1
              1. Pas moi !
                La Terre !

                Et vu tout ce que je lis ici ou là depuis le début de l’après midi, eh ! bien ma foi… On est dans une belle MERDE !

                2
            2. @Philippe Soubeyrand

              Vous avez vu le CV du climatosceptique avant de réagir ? Le découvreur de réchauffement climatique selon wikipedia… Autre chose que le vôtre ou le mien, sans compter qu’il a changé d’avis quelques années après cette interview, pas une marque d’imbécililté non plus. Pour moi, de toute façon c’est foutu alors je m’accroche encore de temps en temps à ces déclarations d’une époque ancienne.

              1
              1. Le découvreur du réchauffement climatique ???

                Madame Eunice Newton Foote doit littéralement se retourner dans sa tombe !!! Pour ne citer ici qu’un exemple !!! J’en ai des tas en musette ayant tous plus ou moins contribué à cette découverte majeure !!!

                https://www.aip.org/sites/default/files/history/teaching-guides/Eunice_Foote_Scientist_Suffragette/Foote_vs_Tyndall_High_School.pdf
                https://www.franceculture.fr/sciences/eunice-newton-foote-decouvreuse-oubliee-de-leffet-de-serre

                1
                1. @Philippe Soubeyrand

                  Disons que de traiter compulsivement de climato-sceptique le père de la climatologie moderne, un des plus grand scientifique du 20ème siècle, le premier à avoir lancé un cri d’alarme sur le réchauffement apparemment en 1971 qui n’a ensuite jamais varié sur ce sujet vous décrédibilise assez fortement.

                  Son seul tort, et la raison pour laquelle il est oublié, c’est d’avoir tenté d’étudier le problème sous son deuxième angle. C’est mon espoir de penser qu’il a pu se dire « Et pourtant c’est une chance… » le jour où il s’est publiquement dédit.

                  Ceci étant je vous remercie pour votre réaction qui montre à quel point certains sujets sont devenus tabous, quasi des religions. Je n’y toucherai plus jusqu’au jour où la Sahara reverdira : pas demain la veille, je pense 😉

                  1
                2. @Philippe Soubeyrand

                  J’y reviens une dernière fois.

                  Tout d’abord je sais parfaitement qu’on connaît l’effet de serre depuis des centaines d’années (de mémoire Marie-Antoinette avait fait construire de belles serres aujourd’hui disparues), et l’effet de serre dû à certains gaz depuis le 19ème siècle, merci pour le rappel.

                  Ensuite grâce à vous j’ai passé l’article wikipedia russe sur Boudyko dans la traductrice deepl. Passionnant. Merci à vous car sans votre réaction bizarre sur Boudyko = climato-sceptique je ne l’aurais pas fait.

                  Son cri d’alarme sur le réchauffement date de août 1971 à la fin d’un colloque scientifique sur le climat à Leningrad auquel était convié le gratin mondial de la climatologie, voir l’article pour les noms. Voici la traduction deepl d’un extrait d’interview que Boudyko a donné sur le sujet.

                  « Habituellement, à la fin, les organisateurs disent quelques mots généraux. Ensuite, l’un des participants distingués sort et prononce également quelques mots généraux, remercie les organisateurs pour leur hospitalité, etc., après quoi la conférence se termine et tout le monde se rend au banquet officiel. Au lieu de généralités, j’ai formulé une idée qui semblait totalement inacceptable pour tout le monde en disant que le réchauffement de la planète est inévitable. J’ai présenté quelques estimations quantitatives et j’ai exprimé l’espoir que tout le monde essaie de s’attaquer au problème, car il est très important. Cela a provoqué une explosion d’indignation, tout le monde montrant clairement une extrême aversion pour l’orateur. Bien sûr, personne n’a plus pensé à remercier les organisateurs. Plusieurs scientifiques très éminents ont pris la parole, affirmant que l’activité humaine ne peut avoir aucun impact sur le climat, que le changement climatique est imprévisible et qu’il est totalement inacceptable d’introduire de telles idées dans l’esprit des gens. »

                  Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

                  1. @Sous-fausse-identité La date de ce discours explique qu’il n’était pas recevable, en 1971 on était avant la crise du pétrole et l’angoisse du peak oil, qui constitue certainement une motivation plus importante pour susciter des mesures de type gouvernement mondial pour y faire face, et recourir pour emporter l’adhésion à la menace du réchauffement puis désordre climatique.
                    Toute la propagande vise bien évidemment à ne surtout pas chercher à s’adapter, ce qui peut être fait partout indépendemment, car celà ralentirait les mesures préconisées dans la restriction d’emploi des hydrocarbures, qui elles n’ont aucun effet local et nécessitent une confiance mutuelle globale pour en obtenir un quelconque effet qui est par nature partagé.
                    .

                    1
                    1. @Ruiz 0h19
                      … » Toute la propagande vise bien évidemment à ne surtout pas chercher à s’adapter, ce qui peut être fait partout indépendemment, car celà ralentirait les mesures préconisées dans la restriction d’emploi des hydrocarbures, qui elles n’ont aucun effet local et nécessitent une confiance mutuelle globale pour en obtenir un quelconque effet qui est par nature partagé « .

                      Un petit développement décodé m’agréerait.. Merci.

                    2. @otromeros Le décodage est à la portée de tout lecteur assidu du blog :
                      s’adapter, c’est à dire construire plus solide, bioclimatique, revoir les zones à risques, enterrer les lignes à haute tension, renforcer la protection civile, pour faire face à une plus large gamme de météores, adapter les cultures, moins de maïs décaler les plantations en fonction de la latitude, diffuser dans la population une culture de résilience aux situations extrèmes et à la survie locale, favoriser les stocks répartis, les circuits courts, les technologies autonomes …. tout celà peut être fait partout indépendemment, et les bénéfices en sont directs face à la situation évolutive.

                      alors que toutes les mesures visant à la réduction de la consommation d’hydrocarbures (pour abaisser le CO2) n’entraînent aucun effet de bénéfice local direct et nécessitent une confiance mutuelle globale pour en obtenir un quelconque effet qui est par nature partagé.
                      Pour la France il y a un intérêt mais d’un autre ordre sur la balance des paiements.

                      Seule l’isolation accrue peut être vue comme aussi une tentative d’adaptation.

                      Le fait que les activistes et les média s’engagent dans une voie de palliation coopérative ne peut que renforcer la demande de contrôle global.

                      La conséquence d’un choix peut être interprètée comme un but et donc une intention volontaire ou cachée.

                      4
  7. Dites, les commentateurs professionnels du blog de Paul Jorion, ce billet parle de quoi?

    Vous y répondez, chacun avec ses obsessions, ses réponses au précédent, dérivant vers des sujets qui n’ont rien à voir, avec des liens à soixante pages, des affirmations sur-péremptoires… Bon.

    S’agissant de ce billet, il y a quelques réalités non contestables:

    – Pour Poutine qui n’est pas que Poutine, mais aussi une frange non nulle de la nomenklatura au pouvoir à Moscou, nous avons une pathologie du pouvoir qui méconnaît l’humanité et la valeur des vies humaines sacrifiées, au nom d’une folie des grandeurs dignes d’une pièce de Shakespeare. Sauf qu’ici nous ne sommes pas au théâtre.

    – Ce pouvoir énonce une théorie officielle génocidaire quant à l’Ukraine, par ailleurs désignée comme pays « frère ». C’est un bon début! Le recours à la désignation « nazi » est une opération de (tentative de) manipulation d’une population (russe, vous avez compris) qui a payé un lourd tribut aux (vrais) nazis. C’était il y a 62-67 ans!

    – Ce pouvoir en effet accumule les dénégations et les félonies meurtrières au profit de ses ambitions. Toute action russe susceptible d’être qualifiée de crime de guerre ou contre l’humanité est niée et attribuée à l’adversaire, en Tchétchenie, en Géorgie, en Syrie ou en Ukraine. Le plafond des fake news est pulvérisé !
    Et la question des événements en Transnistrie reste ouverte.

    – Sur le plan opérationnel, la Russie de Poutine révèle une grande faiblesse. Le plan initial de blitzkrieg et de mise en place à Kiev d’un pouvoir fantoche en quelques jours est un échec complet. L’explication est assez simple ou le sera pour les historiens du futur (s’il en restera) et repose sur quelques évidences. Poutine mériterait le titre de dictateur pour la seule raison qu’aucun service n’a osé lui présenter des vérités dérangeantes, que certains d’entre eux n’ignoraient vraisemblablement pas: les Ukrainiens n’ont pas accueilli l’armée russe en libératrice.

    – L’invasion russe a donc conforté comme jamais le sentiment national ukrainien, comme elle a réunifié l’Otan il y a peu décrit par Macron comme étant en « état de mort cérébrale », ce qui alors n’était pas tout à fait faux. C’est une défaite poutinienne pour quelques décennies au-delà de son existence personnelle. (Personnellement, l’Otan est pour moi une vérité de ses pays membres, définis par Howard Zinn comme régis par deux caractéristiques : la cupidité et le militarisme. L’Atlantique nord en Afghanistan ? …Un beau défi pour l’instruction de nos petits en géographie…)

    * * *

    Les commentaires à ce billet commencent donc ici.
    – « Nous n’avons pas le choix » me paraît obscur…
    – Nos « déstockages d’armement » ? Bof, ne croyons pas à la générosité de nos régimes…
    – « Abandonner l’Ukraine » ? Formule bizarre. Nulle part ce n’est une option.
    -« Comme en 39 » ? Cette guerre est étrange. L’Otan se retient d’une façon surprenante et bienvenue, mais nous savons qu’il y a des Docteurs Folamour partout. L’approvisionnement militaire de l’Ukraine, relativement massif, par le camp de l’Occident, ne semble pas vraiment dépasser une ligne rouge, nucléaire ou autre, du Kremlin, ce qui signe une limite à ses possibilités…
    – Une info récente qui m’épate. Selon le ministère de la défense britannique, « l’Ukraine garde le contrôle de la plus grande partie de son espace aérien ». Mais comment font-ils ? !!
    – Il semble improbable que l’armée russe parvienne à occuper tout le Donbass administratif comme revendiqué, pour le 9 mai. Ce qui n’empêchera pas Vladimir Vladimrovitch de crier victoire. Sa survie (politique ou autre) ne dépendra que partiellement du « peuple russe », mais, essentiellement, à court terme, de la nomenklatura.

    1
    1. A Guy
      ce billet n’a d’autre prétention que de constater rien ne va dans le sens d’une situation maîtrisable. La routine de la guerre s’installe jour après jour, mais les engrenages travaillent plus ou moins en silence.

      « Nous n’avons pas le choix », est ce que dit Zelinski depuis le premier jour. Certes on a vite fait de prendre ce déclarations comme exagérée, tentant de faire monter les enchères et tenter d’impliquer un maximum de monde avec lui, mais la logique absurde de l’adversaire, l’absence d’objectif fini, et l’incapacité d’un chef de secte comme Poutine à envisager une contradiction, dissipe le brouillard des premiers jours. J’attends de trouver une autre solution qu’une défaite complète de l’armée russe pour envisager un effondrement du Kremlin et une sortie de crise. Quelqu’un pour retenir sa main d’appuyer sur le mauvais bouton de la malette?

      « Nos déstockage d’armements »
      Les canons caesar on en a 80, on en file 12. L’ensemble de la commande prévisionnelle du nouveau missile antichar d’ici …2025 remplacant le Milan (après l’interlude de jointure du Javelin) sur les prochaines … années, c’est 1950 missiles… au rythme ou ça se consomme en ukraine… Ils tirent sur tout avec pas uniquement les chars, les camions, les vielles petoires a chenilles de russes, les transports de troupes etc… on tiendrait une ou deux semaines.
      niveau munitions, depuis longtemps la planification ne prévoit plus des stocks de ouf. La campagne de Libye contre une armée d’opérette en avait consommé une belle proportion.
      Bref si l’on envisage, une durée longue de cette guerre, voire une suivante derrière pour défendre un pays balte ou autre, ça a intérêt à carburer aux usines.
      Je ne parle pas de la disponibilité opérationnelle de nos matériels (hélicoptères et chars..) ça ne se relance pas en 3 semaines.

      « Abandonner l’Ukraine », c’est du 3e degré. Effectivement ce n’est pas une option, confère le paragraphe 1 sur ce que dit Zelinski.

      « comme en 39 » on pourrait même dire comme en 14-18: la technique russe c’est Verdun…

      « L’ukraine garde le contrôle de la plus grande partie de son espace aérien »: oui et non, mais les russe ne se baladent pas au dessus de l’ukraine comme le faisaient les français/anglais en Libye. Les avions russes se mettent en danger, car ils ne disposent pas de capacité de bombardement du champ de bataille guidé de précision à haute altitude, il doivent voler plus bas…et tous les jour une à trois mouche tombe dans la soupe…. Il n’y a pas semble t il d’appui feu de précision aux troupes au sol, mais cela ne change pas trop la donne pour les missiles de croisière tirés d’avion ils tirent de loin pour ne pas s’aventurer au dessus de l’ukraine.

      Peut être un jour sera t on sidéré par la nouvelle du soir… nuke sur Dnipro… ou balle dans la nuque…
      Le sentiment est que quoi que l’on fasse on ne maîtrise plus notre avenir.

      1.  » Peut être un jour sera t on sidéré par la nouvelle du soir… nuke sur Dnipro… ou balle dans la nuque…
        Le sentiment est que quoi que l’on fasse on ne maîtrise plus notre avenir.
         »

        Évident.
        Pour bien comprendre… imaginons votre  » nuke sur Dnipro  » (https://en.wikipedia.org/wiki/Dnipro) pour demain matin… !…
        « On » réagit :
        1) pourquoi?…
        2) comment?…
        accessoirement… 3) quand? .. et à partir d’où?..

        1. Franchement très compliqué d’imaginer une réponse à une attaque tactique.

          À otromeros

          On croisera les doigts qu’il n’y ait pas d’attaque balte ou polonaise, on laissera la moldavie et la georgie se faire prendre, on s’empressera de faire rentrer finlande et suede, on arrêtera les envois d’armes , le rideau de fer sera doublé et soudé. Et on se taira.

          1
      2. Constatons que les Etats-Unis sont capables de faire cela, et de fournir par exemple 30 fois plus d’aide militaire en valeur que la France, car ils s’en sont donnés les moyens depuis plusieurs dizaines d’années au lieu de les réduire sans cesse. Ils ont des stocks et leur industrie de Défense fait de l’industrie, pas de l’artisanat de luxe. Par comparaison, la commande totale prévue du très coûteux Missile moyenne portée (MMP) pour équiper les forces françaises correspond à environ une semaine de combat en Ukraine.

        C’est le Français Michel Goya qui dit ça: https://lavoiedelepee.blogspot.com/2022/04/point-de-situation-des-operations-en_28.html

        Pour ce qui est de « maîtriser son avenir », je ne l’ai jamais fait, et je ne connais personne qui le fasse. :)))

    1. Il y en a eu beaucoup de poètes connus ou anonymes dans ces trains malheureusement, et des centaines de milliers de vers ont dû être déclamés en silence ou à voix basse pour garder une attache à la beauté inutile dans cette horreur absolue …

      3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.