Veille effondrement #139 – Les temps difficiles

Dans une fameuse allocution de 1933, Franklin D. Roosevelt déclarait : « We have nothing to fear but fear itself », « Nous ne devons avoir peur que de la peur elle-même ».

Conversation au coin du feu 2022 « Nous ne devons avoir peur que … des canicules, des feux incontrôlés, de la sécheresse, de la fonte des calottes polaires, de la montée du niveau des eaux des océans, des inondations, des ouragans, de l’extinction des espèces ».

Partager :

15 réflexions sur « Veille effondrement #139 – Les temps difficiles »

  1. En parallèle à cette réflexion inintéressante que vous faisiez, cher ami Paul… de mon coté, je me débâtais à trouver la lumière dans l’obscurantisme qui tombait des « étoiles » du service public audiovisuel Français, dans le « C dans l’air » du jour.

    « Le néolibéralisme/ultralibéralisme patronal/politique/financier dominant internationalement… et son « impérialisme », du genre FASCISME EN COL BLANC.. tellement enclin à poursuivre sa logique consumériste, dévastatrice… que peu lui et devrait nous importer les risques croissants d’effondrements climatiques, « démocratiques », « économiques », environnementales, de « civilisations », et déstabilisations géopolitiques des équilibres, des échanges commerciaux, monétaires, en perpétuels guerres mondiales… à quelques micro-seconde d’un « accident nucléaire »…. pourvu que le pib soit sauvé, le mythe du plein emploi fasse rêver… aurait-il viscéralement peur à ce point qu’il soit possible d’opérer facilement un transfert collectif de la raison commune, de l’intérêt général…. de l’idéologie du FASCISME EN COL BLEU d’extrême droite/droite extrême, et la peur d’avoir peur du « grand remplacement » du « suprématiste » blanc, « culturel/cultuel »… d’une immigration, clandestine ou même régulée… qui « vous pique vos emplois, votre travail, vos femmes, vos aides sociales… »… vers la peur d’un « grand remplacement » des décideurs-euses des étages inférieurs à ceux des N++++… décideurs-euses qui fait passé.e.s pour vulgaires « démissionnaires », lâches, « abstentionnistes » (dans le « C dans l’air » du jour)… des écoles d’architectes, d’agroalimentaires… ne devraient pas avoir peur prioritairement de leur grand remplacement par des logiciels, IA, algos, DÉFISCALISES, DÉSOCIALISES (comme les sont les caissières des supermarchés, les agents de la SNCF en poste aux guichets de gare, les tradeurs et le THF… les ouvriers industriels remplacés par des machines, robots…)…. peurs des effondrements, de la régression (et « répression sociale/sociétale allant avec, à coup d’impunité systémique des brutalités, violences commises lors de contrôles aux faciès, « manifestations interdites » par une partie croissante du personnel du « monopole de la légitime violence de l’Etat », votant à plus de 60% pour l’extrême droite) des protections sociales, droits du code du travail, services public (privatisés/digitalisés)… ou même peurs des moins disant sociaux, moraux, fiscaux, environnementaux, de la « préférence nationale » macronienne, pour une « immigration choisie » (qui ne rechignera pas d’organiser un défilé haute couture de YSL au Maroc en plein désert… ou la coupe du monde de foot 2022 au Qatar, dans des stades et rus climatisées, « à ciel ouvert », sur les dépouilles de plusieurs milliers d’ouvriers népalais, décédés sous les soit disant « bons hospices » des « donneurs d’ordres » comme Bouygues, Vinci, etc) – et sa préférence nationale pour une opposition d’extrême droite – ..? »

    1
  2. « « Nous ne devons avoir peur que … des canicules, des feux incontrôlés, de la sécheresse, de la fonte des calottes polaires, de la montée du niveau des eaux des océans, des inondations, des ouragans, de l’extinction des espèces ».
    Oui, exact, mais il faudrait ajouter avoir peur surtout du comportement des humains qui conditionne tout ce qui est énuméré !
    Pour être plus précis, du comportement et des décisions évidemment des dirigeants de la planète qui n’ont aujourd’hui qu’un seul objectif : s’aligner le plus parfaitement possible sur le modèle capitaliste qui a démontré qu’il était le responsable de tous ces dérèglements.
    Stop ou encore ?

    1
      1. Je m’attends de toute façon à ce qu’en cas de victoire un jour du RN, ceux-ci, bien que faisant leur beurre sur la lutte pour le pouvoir d’achat, une fois au pouvoir, gère brutalement au profit de certains l’accès aux ressources désormais raréfiées.

  3. Il semble que l’allocution avec cette expression est plutôt celle de sa prise de fonction le 3 mars 1933, plutôt que son intervention à la Convention démocrate en 1932. De toutes façons, il s’agit de sa proposition de « new deal » suite à la crise de 29, avec la critique que le président sortant… ne prend pas de décision adaptée à la situation.
    J’ai voulu trouver le texte en français mais je n’ai trouvé qu’avec des coupures…

  4. L’essai de communiquer une URL qui mène à un PDF du texte du discours s’est heurtée trois fois à un rejet Askimet. L’auteur (je n’ose le croire) ou la présence de mots interdits ?

  5. Je renonce après de nombreuses tentatives.

    Ceux qui veulent quand même lire le discours en traduction par J. G. Mahéo devront recomposer
    tinyurl com slash 2j4d492w

    Le blog de J. G. Maheo ; id 53xh7fp4

  6. Ah la Peur ! Quel sujet intéressant, la peur.
    Existe t il une peur autre que celle de perdre ce que nous possédons, ou croyons posséder ?
    Peur de perdre sa maison, sa voiture, son smartphone (quand on en a), perdre son « niveau de vie », perdre son standing, son travail….
    Peur de perdre sa femme, ses enfants (quand on en a), ceux qu’on aime…
    Peur de perdre son âme, la raison, ses valeurs, son identité…
    Et c’est bien toutes ces peurs qui nous conditionnent (déterminent) tant dans nos fuites en avant que dans nos incapacités à réagir.
    Mais que diable arriverait il, si nous ne possédions rien (ou presque), serions nous délivrés de la Peur ?

    2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.