Sur l’anarcho-capitalisme inspirant le nouveau président de l’Argentine, Javier Milei

Beaucoup d’entre vous auront entendu parler pour la première fois aujourd’hui de Murray Rothbard (1926-1995), le maître à penser du nouveau président argentin, Javier Milei.

Petit rappel de ce que je disais, répondant à une question de la salle, au sujet de ce penseur ultra-libéral lors de ma Conférence de l’hôtel de ville du 29 novembre 2018 à Saint-Étienne : « Se débarrasser du capitalisme est une question de survie » :

Vous posez la question du libéralisme. Il y a un malentendu total à propos d’Adam Smith et de sa main invisible. Les grands économistes prix Nobel se sont réunis – si j’ai bon souvenir c’était en 2006 – ils se sont réunis à Kirkcaldy, qui est le lieu de naissance de M. Adam Smith, et ils s’étaient cotisés pour mettre un grand buste d’Adam Smith sur la place. M. Alan Greenspan qui à l’époque était encore à la tête de la Federal Reserve – la banque centrale américaine – a fait un splendide discours qu’on retient certainement parce que c’est un discours qui nous expliquait que toute crise d’ordre financier était impossible. On était en 2006. Ce monsieur n’était pas un imbécile – il n’est toujours pas un imbécile, il vit toujours [c’est toujours vrai : il a 97 ans] – mais c’est un Libertarien, comme on dit, radical. C’est quelqu’un qui est convaincu que la main invisible d’Adam Smith règle absolument tout. Quand il a été accusé – c’était dans les derniers jours du mois de septembre ou peut-être dans les premiers du mois d’octobre, juste après l’effondrement – quand il a été interpellé devant le sénat américain, il a fait une référence assez obscure au fait que les banquiers n’avaient pas suivi leur intérêt et qu’il n’aurait pas pu prévoir ça. C’était une référence à la main invisible d’Adam Smith qui dit la chose suivante : « Il ne faut pas demander au boucher, au brasseur, au boulanger de veiller tous à l’intérêt général. Ils veilleront à l’intérêt général bien plus sûrement en s’occupant – de manière assez égoïste – de leurs propres affaires ».

À quoi répondait Adam Smith quand il a dit ça ? C’était une réflexion encore – il était Écossais mais, bien entendu, il s’exprimait dans le cadre de la Grande-Bretagne à l’époque – c’était encore une contribution au grand débat qui durait depuis la révolution, la Révolution anglaise [1642-1651], la révolte contre le roi Charles Ier, dirigée par Olivier Cromwell. Que se passe-t-il ? Un général remplace la royauté, on se débarrasse ensuite [de son fils qui lui a succédé] et on ré-instaure la royauté [en 1660]. Alors, dans toute la période qui suit, grand débat en Grande-Bretagne : où faut-il mettre le seuil ? Où faut-il arrêter le pouvoir de l’État sur les citoyens pour respecter au mieux la liberté des citoyens individuels ? Donc, débat qui dure depuis pratiquement un siècle au moment où Adam Smith pose la question. Dans son livre majeur La richesse des nations publié en 1776, il répond toujours à cette question : que le roi ne s’occupe pas trop de la vie individuelle des citoyens ! Le système va fonctionner de manière spontanée, bien mieux que si on réglait une société uniquement par injonctions venant d’en-haut.

M. Adam Smith, il faut bien le dire, c’est quelqu’un qu’on appellerait « de gauche » aujourd’hui : il fait des remarques extrêmement déplaisantes sur les patrons et est très très positif sur les ouvriers. Quand la Révolution française éclate en France, il est l’un des rares en Grande-Bretagne à prendre parti officiellement pour la Révolution française. Il meurt très rapidement – si j’ai bon souvenir, il meurt en 1790 ou 1791 [1790] – mais c’est quelqu’un qui se situerait maintenant à l’extrême-gauche s’il fallait le situer. Quand les grands banquiers de Wall Street vont dévoiler un buste en son honneur à Kirkcaldy, dans sa ville natale, il y a là un énorme malentendu.

La question à laquelle il répondait, c’était celle de la Révolution anglaise. Ce n’était pas une réflexion sur le libéralisme ou même sur l’ultra-libéralisme qui conduit maintenant à dire que, à la limite, il faudrait que l’État ne s’occupe plus que d’une seule chose, c’est la propriété privée, et pour le reste, il faut laisser les initiatives aux individus. Vous savez que il y a en particulier des Libertariens qui sont, je dirais, la forme ultime de l’ultra-libéralisme, des gens comme M. Rothbard aux États-Unis qui prônait que même la défense nationale soit assurée simplement par l’initiative individuelle : « S’il y a des gens qui ont de l’argent et qui veulent qu’on protège le pays, eh bien pourquoi ne le mettraient-ils pas à disposition ? » C’est la position qu’on appelait au début du XIXe siècle « l’État veilleur de nuit » : l’État doit s’occuper uniquement de veiller, peut-être même pas à la sécurité nationale, mais à la défense de la propriété.

Partager :

37 réponses à “Sur l’anarcho-capitalisme inspirant le nouveau président de l’Argentine, Javier Milei

  1. Avatar de Bertrand
    Bertrand

    Que cela soit du minarchisme ou de l’anarcho-capitalisme, les argentins se rendront compte à leurs dépens qu’ont ne peut réduire les gens, leurs activités où leur territoire en prix indexés sur le bitcoin. Toute cette idéologie radicale issue de la philosophie d’Ayn Rand et de ses suiveurs est d’une redoutable cohérence ‘hors sol’. Elle sert d’alibi et de pense bête aux accapareurs dans leurs discussions de salon, c’est l’anarchie pour les riches. Ces idéologues devraient relire l’histoire de la république des deux nations, où l’anarchie féodale, unique en Europe entre 1569 à 1795 a mené le pays à la ruine et à sa disparition.

    1. Avatar de timiota
      timiota

      L’anar-i-chie (sans Sunak ou avec Boris)

  2. Avatar de Pascal
    Pascal

    Belle définition de l’anarcho-capitalisme qui n’est pas sans faire écho à l’esprit libertarien de la Silicon Valley et de sa « contre révolution numérique » que décrivait déjà le journaliste Fabien Benoit il y a 4 ans.
    https://www.youtube.com/watch?v=LZuPStz4JG8
    « J’ai beaucoup entendu dans la Silicon Valley de patrons d’entreprises, d’ingénieurs, me dire en fait : « On y va, on va changer le monde et les gens devront suivre. » Et tout ça, c’est pas très démocratique dans le fond. Ça va pas dans le sens de la délibération et de la concertation. »
    Voilà pourquoi je faisais le parallèle entre l’avènement de Milei et les ébranlements d’OpenAi.
    Ne devrions nous pas nous poser la question, comme dans cet éditorial ci-dessous, de la menace que l’Intelligence Artificielle est en train de faire peser sur ce qui nous reste de démocratie ?
    « Une poignée d’individus, scientifiques de renom, as du marketing, investisseurs exaltés, décident ainsi de l’avenir de l’IA. Et de notre futur. Les tentatives de régulation de cette technologie – lancées en Europe, aux Etats-Unis et au niveau mondial – semblent non seulement être aujourd’hui en retard, mais elles paraissent également n’avoir aucun impact sur les quelques dizaines de personnes qui façonnent l’IA de demain dans la Silicon Valley.

    C’est ainsi dans un minuscule écosystème californien privé, au-dessus de lois de toute façon embryonnaires, loin de tout débat public, que le futur se joue. C’est vertigineux. Et cela doit nous rappeler à quel point l’Etat, les citoyens, nous tous devons nous impliquer dans l’avenir de ces technologies si puissantes. »
    https://www.letemps.ch/opinions/editoriaux/intelligence-artificielle-leurs-decisions-c-est-notre-avenir

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @Pascal

      c’est bien pour ça que je suis profondément en colère voire même haineux car pour reprendre l’idée de Timiota qu’il faille que cela infuse ce simple mot me démoralise au plus haut point .

      Les atermoiements d’open AI ou la résurgence d’un Milei et de bien d’autres malheureusement ne sont qu’un miroir que l’on casse pour éviter de voir la responsabilité individuelle que l’on endosse quand le RN défile contre l’antisémitisme, quand les Italiens portent au pouvoir Meloni, et ainsi de suite .

      Pour moi c’est du fascisme pur et dur .

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        Qu’apportent la colère et la haine ? Nous aident elles à mieux voir et comprendre les déterminismes qui agissent en nous à notre insu et qui collectivement mettent le fascisme sur des rails ?
        La colère et la haine ne sont-elles pas une part du terreau sur lequel fleurit le fascisme ?
        N’est ce pas l’occasion de chercher à voir plus clairement ? Non pas a scinder l’humanité en deux camps qui ne génèrent qu’affrontements et souffrance. Chercher a voir plus clairement ce qui agit en nous et qui fait de l’être humain cette fragilité destructrice.
        N’est ce pas la peur qui nous fait chercher « l’homme providentiel » parmi les fous ? N’est ce pas la peur qui nous fait chercher « la technologie providentielle » qui sauvera l’humanité ?
        Sans voir la peur qui agit en nous, difficile de comprendre celle qui anime les sociétés humaines.

        1. Avatar de Khanard
          Khanard

          @Pascal

          oui je sais tout cela . la colère est mauvaise conseillère . Il n’empêche que cette élection est la goutte qui fait déborder le vase et jette sur l’Argentine un voile de noirceur .
          Cette noirceur qui a enveloppé toutes mes copines et copains qui travaillent sur le terrain pour choisir des alternatives à une mondialisation effrénée . C’est pour cette raison que je suis enthousiaste à la suite d’initiatives comme celle de Sailly . Toutes ces personnes qui ont travaillé sans relâche pour sortir l’Argentine du cloaque des années 1990 qu’on pourrait assimiler aux Mouvements de la Terre en France.

          Tous ces argentins qui dans leur pays ou bien en France voient leur pays sombrer dans les griffes d’un malade mental sont atterrés . J’ai pu discuter avec certains d’entre eux , ma colère n’est rien au regard de leur désespoir .

            1. Avatar de Khanard
              Khanard

              @Otromeros

              merci pour ce lien . Le journaliste Romaric Godin (Mediapart) y a publié un article intéressant.

  3. Avatar de Jean-Baptiste AUXIETRE
    Jean-Baptiste AUXIETRE

    l’IA est déjà autonome c’est déjà trop tard !

    1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      Et ? Bonne ou mauvaise chose ?

    2. Avatar de Pascal
      Pascal

      Alors, faisons le deuil de la démocratie ! Celle qui voulait libérer l’esprit des sociétés humaines au service du bien commun. Nous choisissons l’esclavage en donnant à l’autre la responsabilité de notre devenir, qu’il soit un humain fou ou une machine affranchie de la pensée humaine.

  4. Avatar de Khanard
    Khanard

    on croirait à une sorte d’immaculée conception. Plus d’état ! Chouette ! c’est la libre circulation des populations . Schengen c’est déjà un peu ça il me semble. Zemmour et consorts n’ont qu’a bien se tenir .
    Finalement en défendant le droit de propriété, car c’est bien de cela dont il s’agit depuis Tocqueville, on aboutit à la légitimité d’un Bibi Netanyahou ou d’un Poutine : ça c’est à moi !

    Je vous dis pas le bordel .

    A un moment où il faudrait encore plus d’état dans le contexte du changement climatique avec l’élection de M.Milei et des survivances de Murray Rothbard nous ne sommes pas sortis de l’auberge .

    Si après tout ça on pense éviter l’effondrement de notre civilisation on est mal barrés .

    Rappelons nous de Rome

  5. Avatar de Tout me hérisse
    Tout me hérisse

    Une analyse récente, intéressante (12 octobre 2023) concernant la situation politique en Amérique latine, elle comporte un paragraphe ayant trait à la course à l’élection présidentielle en Argentine, et précisément la question qui se pose au sujet de la tendance fasciste de Milei :
    Con la llegada de Javier Milei a la carrera presidencial y la creciente cifra de seguidores, ¿es posible evidenciar un aumento de tendencias fascistas y negacionistas en Argentina?
    https://jovencuba.com/gabriel-solano-trabajadores/

  6. Avatar de Makaevitch
    Makaevitch

    Et si on présentait le secteur privé/productif (la main invisible) et le secteur public (la main visible) comme les deux faces d’une même pièce de monnaie, le secteur privé se chargeant de créer de la valeur ajoutée (cf. la TVA) et le secteur public se chargeant de mettre en place les conditions cadres (cf. la loi, la protection sociale, l’éducation, etc.) permettant au mieux « l’épanouissement » du secteur privé ?
    Etant entendu que l’épanouissement concerne tous les membres de la société sans aucune exception, …

    1. Avatar de Vincent Rey
      Vincent Rey

      Il faudrait alors, pour y voir clair bien séparer la valeur ajoutée du secteur marchand de la valeur ajoutée du secteur non marchand, car en ce moment elles sont confondues

      findutravail.net/index.html#PIB

  7. Avatar de Hadrien
    Hadrien

    Je ne vois pas la relation que certains font avec l’ IA.
    Il s’agit ici de l’effondrement classique de la démocratie dû à la misère. Miley, s’effondrera lui même suite à l’inanité de son programme et à l’ absence de soutien législatif. Le plus vraisemblable: un retour de l’armée. Ne rions pas, l’Europe désunie, sans ressource naturelle prend doucement ce chemin, surtout si Trump reprend le pouvoir.

  8. Avatar de Michel Gaillard
    Michel Gaillard

    On se réjouit qu’une pensée un peu plus puissante que la moyenne parvienne à articuler – en fonction des contextes imbriqués et changeants – une logique indépendante des pouvoirs. Indépendante au sens où elle serait de type orthogonal, et donc apte à concilier les puissantes singularités horizontales avec un bayésianisme communautaire vertical… Les AI à venir seront plus à même d’y arriver… Serons-nous prêts à les écouter ?

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      « Le bayésianisme est une forme d’épistémologie qui prône l’usage de l’inférence bayésienne dans le raisonnement scientifique en en faisant un critère de démarcation entre la rationalité et l’irrationalité de manière générale. »
      Le « bayésianisme » dans les éco-villages?
      Pas sûr que cela parle à tout le monde….

    2. Avatar de Pascal
      Pascal

      « une logique indépendante des pouvoirs »
      Ce qu’on voit aujourd’hui, c’est bien que l’IA reflète la logique de celui qui l’a nourri !
      Les modèles d’entraînement déterminent par exemple les réponses d’un ChatGPT ! Où est l’indépendance ? A ce jour, point de prémices !

  9. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    …  » articuler – en fonction des contextes imbriqués et changeants – une logique indépendante des pouvoirs. Indépendante au sens où elle serait de type orthogonal, et donc apte à concilier les puissantes singularités horizontales avec un bayésianisme communautaire vertical…  »

    Content d’avoir pu lire ça avant ma mort..
    Un développement raisonnable, sur base d’un exemple simple faisant intervenir tous les concepts inclus dans votre phrase me serait d’un grand secours..
    A vot’bon coeur..!

  10. Avatar de Bertrand
    Bertrand

    Quand on voit le comportement de Milei en public, avec sa tronçonneuse et sa harrangue incontrôlable, on peut se demander si l’usage de stupéfiants chez les élites reste à la racine de nos problèmes. Prenez un Milei, inculqué lui une idéologie finalement simple car tous les problèmes viendraient de l’Etat, faîtes-le boire régulièrement, donnez lui de la cocaïne et observez le résultat.

  11. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    Milei : encore trop tôt pour apporter des prospectives/conclusions

    Le Parlement Argentin:
    La Chambre des députés forme la chambre basse du Congrès de la Nation argentine
    Il exerce le pouvoir législatif du pays conjointement avec le Sénat.
    Elle est composée de 257 membres élus au suffrage universel direct selon un mode de scrutin proportionnel pour un mandat renouvelable de quatre ans.
    La Chambre est renouvelée par moitié tous les deux ans.
    comme les mid-terms aux U.S.A

    La Chambre des députés possède des pouvoirs exclusifs en matière de lever d’impôts et d’envoie des forces armées.
    C’est également elle qui formule la mise en accusation pouvant conduire à une destitution du président de la Nation, du vice-président, des ministres d’État ou des membres de la Cour suprême. Les accusations sont portées devant le Sénat et nécessitent l’approbation des deux tiers des membres de cette dernière.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/La_libert%C3%A9_avance
    La Liberté Avance de tendances conservatrice et libertarienne a été fondée le 14 juillet 2021 Javier Milei devenu Président de l’Argentine

    Résultat des élections de 11/2023:
    Sur 257 députés le parti de Miléi n’a que 38 députés
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_argentines_de_2023

    Sur les mid-terms de 11/2023 il n’a obtenu que 35 députés sur 130.

    Miléi n’a pas de majorité et devra trouver des alliances pour gouverner
    Pour l’instant la seule chose solide est qu’il a déclaré un politique centré sur les U.S.A ( dollarisation).
    En gros la continuité des politiques passées qui ont été une succession d’échecs économiques et monétaires ( endettement F.M.I)

    Dans le grand basculement en-cours, l’Argentine devrait/devait intégrer les BRICS le 01/01/2024.
    Il va falloir analyser les aspects économiques, financiers , sociaux , sociétaux , autres ,….de chacun des partis politiques pour définir les éventuelles alliances futures.

    A suivre

    1. Avatar de Otromeros
      Otromeros

      … » Sur les mid-terms de 11/2023 il n’a obtenu que 35 députés sur 130 . (( On suppose que la majorité simple = 257: 2 = 130… (et pas 129…^!^…))
      Miléi n’a pas de majorité et devra trouver des alliances pour gouverner  » …

      « Quelque part c’est gênant, … et à double titre si vous voyez ce que je veux dire … » ( p.ex. : la composition du gouvernement actuel d’Israël … individus qui n’ont rien en commun… sauf… )

    2. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      Concernant le Sénat

      Le Sénat est doté de 72 sièges pour des mandats de six ans, qui sont renouvelables par tiers tous les deux ans dans les mêmes circonscriptions .
      Lors des Sénatoriales Milei/Liberté Avance a obtenu 7 sièges sur les 24 et n’a que 7 sénateurs sur les 72.

      Milei a été élu Président de la Nation argentine et est très loin d’avoir la majorité parlementaire et sénatoriale.
      Parlement : 38/257
      Sénat : 7/72

  12. Avatar de Karluss

    Le capitalisme, c’est l’incitation à la perversité et l’avidité ?
    l’art de gouverner de Mandeville…
    Benoît Heilbrunn, philosophe et professeur de marketing à ESCP Business School :
    https://www.xerficanal.com/strategie-management/emission/Benoit-Heilbrunn-Le-capitalisme-c-est-l-incitation-a-la-perversite-et-l-avidite-_3750004.html

  13. Avatar de Thomas Jeanson
    Thomas Jeanson

    Est ce hors sujet de poser la question :

    Quand le Sénat d’une démocratie devient un point de deal pour l’ecstasy et autres joyeusetés, quand des membres du gouvernement se retrouvent mis en examen par botte de 12, l’importance de programme entre tel ou tel parti politique ne passe-t-il pas petit à petit au second plan derrière l’arbre florissant de la corruption ?

  14. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    Milei …oui…

    mais plus vicieusement, démocratiquement en notre nom :

    https://www.rtbf.be/article/faible-imposition-des-benefices-des-multinationales-pas-que-dans-les-paradis-fiscaux-selon-locde-11289991

     »  » « ….. L’OCDE s’est penchée, sur la taxation, entre 2017 et 2020, des bénéfices des sociétés multinationales dont le chiffre d’affaires dépasse 750 millions d’euros.

    Et, constate l’OCDE, ce n’est pas forcément dans les paradis fiscaux que les multinationales font les meilleures affaires.

    Ainsi, la moitié des bénéfices de multinationales faiblement imposés le sont dans des pays qui ont pourtant un impôt des sociétés élevé, par exemple de plus 30%.  »  »  » ……..

  15. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    La Bourse en Argentine était fermée ce lundi.
    La journée d’hier , mardi, a été très favorable au marché.

    S&P Merval est l’indice principal de la Bourse de Buenos Aires.
    S&PMerval : +22 %

    YPF :
    entreprise argentine d’énergie dédiée à l’exploration, à l’exploitation, à la distillation, à la distribution et à la production d’électricité, de gaz, de pétrole et de dérivés d’hydrocarbures et à la vente de carburants, lubrifiants, engrais, plastiques et autres produits liés à l’industrie.
    La société a une composition d’entreprise mixte,
    L’État argentin détient 51 % des actions
    les 49 % restants sont cotés à la Bourse de Buenos Aires

    YPF : +38%
    Milei a prévu de privatiser YPF

    Tout baigne pour le capitalisme et les fonds d’investissements.
    Par contre pour la population , avec un taux de pauvreté actuel de 40% et un taux d’inflation de 95% en 2022 ça va être très difficile.

  16. Avatar de Tout me hérisse
    Tout me hérisse

    Phénomène bien connu lié à la spéculation : ceux qui avaient pu transférer leurs avoirs à l’étranger en dollars, vont pouvoir investir et gagner beaucoup d’argent si le pays adopte le dollar en remplacement du peso monnaie nationale ; les gagnants seront donc ceux qui auront ‘joués contre le peso’.
    Sous la présidence Macri, l’arrangement signé avec les fonds vautours avait permis à ceux-ci de réaliser de très belles plus-values, un exemple cité, rapporte que le fonds NML devait empocher 2,5Mds de $ pour des obligations dévaluées rachetées à 80 Millions de $, soit une plus value de 2500 %…https://www.lemonde.fr/economie/article/2016/03/31/l-argentine-se-libere-enfin-des-fonds-vautours_4893218_3234.html
    Il n’y a en effet aucune moralité dans ces domaines de la finance et les hommes politiques, même doués d’une grande volonté d’agir contre cela, perdent souvent la bataille, hormis bien sûr F.D.Roosevelt qui avait mis en action son slogan « Soak the rich » : faisons ‘cracher les riches’…

    1. Avatar de Otromeros
      Otromeros

      Pour une fois assez clairement décrit…
      Merci pour la lecture…. J’en retiens particulièrement ceci :

      Ce litige remonte à 2001, lorsque, après des années de crise, le pays fit défaut sur sa dette publique.
      En 2005 et 2010, le gouvernement est parvenu à la restructurer en partie : 93 % des créanciers acceptèrent alors une décote de 70 % sur leurs titres.
      Mais 7 % de fonds spéculatifs emmenés par NML Capital, filiale du fonds Elliott Management Corporation, entamèrent une interminable guérilla juridique… Leur but : obtenir le remboursement total des obligations argentines, qu’ils avaient pourtant rachetées à prix cassé.

      Après avoir multiplié les recours en tout genre et tenté de saisir les avoirs argentins à l’étranger, les fonds ont obtenu une première victoire en juillet 2012.
      Un juge new-yorkais, Thomas Griesa, interdit alors à Buenos Aires de continuer à rembourser la dette restructurée en 2005 et 2010… tant que les hedge funds ne seraient pas eux aussi remboursés.

      Une décision validée en 2014 par la Cour suprême américaine…
      Mais que Cristina Kirchner, alors présidente de l’Argentine, refusa vigoureusement d’appliquer.
      Son pays, durement affecté par la baisse des cours des matières premières, fit de nouveau partiellement défaut sur sa dette, en juillet 2014.
      « 

  17. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    Argentine vers un défaut de paiement.

    https://www.fitchratings.com/research/sovereigns/radical-plans-of-argentinas-milei-to-face-thorny-political-reality-21-11-2023

    Résumé:
    La vision économique radicale du président élu argentin Javier Milei pourrait entrer en conflit avec la réalité politique complexe du pays, selon Fitch Ratings.
    Des plans de politique monétaire détaillés n’ont pas encore été élaborés, mais compte tenu des graves problèmes macroéconomiques de départ et de gouvernabilité, Fitch pense qu’un défaut de paiement est probable dans les années à venir, comme en témoigne leur note souveraine « CC ».

    Milei prendra ses fonctions le mois prochain dans un contexte de grave crise économique.
    L’inflation annuelle de l’IPC a atteint 143 % en octobre 2023, son plus haut niveau en plus de trois décennies.
    Le déséquilibre budgétaire est important et son financement par la banque centrale a alimenté de profonds déséquilibres monétaires.
    Les réserves nettes de change sont tombées à -10 milliards de dollars malgré un contrôle strict des changes, le gouvernement péroniste tentant d’éviter une dévaluation du peso.

    Milei a proposé des mesures rapides et radicales pour remédier à ces déséquilibres, y compris des coupes drastiques dans les dépenses fédérales, une dollarisation complète, la fermeture de la banque centrale et des privatisations. Pourtant, la faisabilité technique douteuse de ces plans et la modération récente de sa rhétorique font qu’il est incertain de l’ambition de son programme.
    Ses choix pour la nouvelle équipe économique devraient offrir des signaux précoces.

    Les marchés financiers nationaux pourraient rester volatils jusqu’à ce que Milei définisse plus clairement ses plans, en particulier sur la dollarisation.
    Une dévaluation majeure du peso semble inévitable dans un premier temps, ce qui entraînerait une hausse de l’inflation et une récession, mais pourrait améliorer les déséquilibres extérieurs et ancrer les anticipations si elle s’accompagne de signaux politiques forts.

    Lle manque de force politique sera un obstacle pour Milei.
    Libertad Avanza n’aura que 38 des 257 sièges de la Chambre des députés et huit des 72 sièges du Sénat, et les alliances avec des factions de la coalition Juntos Por El Cambio n’apporteront pas la majorité.
    Le parti n’a pas de postes de gouverneur de province.
    Un taux de pauvreté de 40 % met en évidence un contexte social fragile pour un ajustement douloureux, tandis que la machine politique durable du péronisme et son emprise sur des groupes puissants tels que les syndicats pourraient être une source de résistance.

    Milei a signalé son intention de rester à jour sur les obligations de la dette souveraine de l’Argentine.
    À court terme, il s’agit notamment d’un paiement de 910 millions de dollars au FMI fin décembre, de 1,9 milliard de dollars en janvier et de 1,5 milliard de dollars en coupons d’euro-obligations en janvier. L’activation d’une ligne de swap de devises avec la Chine et la retenue de dollars aux importateurs ont aidé les autorités à rembourser leur dette ces derniers mois, mais ont compliqué la situation future en matière de liquidités extérieures. La capacité et la volonté de Milei d’utiliser le swap pour les paiements à venir ne sont pas non plus claires.

    L’ajustement politique nécessaire pour parvenir à une accumulation importante de réserves et à un accès au marché, et ainsi éviter d’avoir à restructurer les paiements d’euro-obligations qui deviennent onéreux en 2025, pourrait être trop important et difficile à mettre en œuvre dans un court laps de temps. Ceci est cohérent avec une cote « CC », qui indique notre vision qu’il y ait un défaut de paiement d’une manière ou d’une autre.

  18. Avatar de Dimitri78
    Dimitri78

    Le problème est que l’alliance Mercosur n’évoluera plus face au bloc américain très dynamique économiquement et financièrement encore moteur de l’économie mondiale, le bloc chinois en avance sur les énergies renouvelables et la vente de voitures électriques, le bloc du Japon 3ème au niveau mondiale, le bloc d’Inde qui continue à de faire réel écart sur les économies anglaises (5ème) et françaises (6ème) et l’Union Européenne deuxième zone économique et financière mondiale (avec des problèmes de sécessions de l’extrême-droite européenne ou de sortie de l’UE).

    Le choix régulier de candidats radicaux voire très radicaux en Amérique Latine a affaibli cette région qui n’est pas concernée par un retard mais peut faire du surplace pendant longtemps voire même régresser pour certaines spécialistes économiques ainsi que des projections sur les énergies du futur, un sursaut républicain consensuel n’est pas obligatoire pour redynamiser la région qui par des positions radicales voir très mettent l’alliance Mercosur ou le bloc Mercosur en danger, il vaut mieux être dans la compétition internationale ou la concurrence internationale de manière soudée (avec ses divergences) qu’un retrait de plusieurs années face à du et des dynamisme de progression.

    1. Avatar de Dimitri78
      Dimitri78

      Rectification ;

      Economie Anglaise : 6ème puissance économique et financière mondiale

      Economie Française : 7ème puissance économique et financière mondiale

      Autres pays :

      Allemagne : 4ème

      Russie : 8ème

      Canada : 9ème

      Australie : 12ème

      Corée du Sud : 13ème

      Mexique : 14ème

      Turquie : 19ème

      Hong Kong (région de Chine) : 44ème

      Qatar : 54ème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta