43 réflexions sur « Le temps qu’il fait, le 27 novembre 2009 »

  1. La Chine interdit les paris sur les fluctuations de prix….J’ai pas vu, qqun sait où l’on peut trouver des infos ?

  2. Dubaï, c’est beau….

    De loin, très loin, car sur place c’est peu vivable.

    Ce magnifique atoll artificiel est mal déchargé…. les eaux d’évacuation stagnent et la température de jour traîne en permanence autour des 40°centigrade.
    Bref, sur l’île à Dubaï, on est dans la merde au sens propre comme au sens figuré et pour longtemps.

  3. J’ai vu le film de M. Moore avant hier. Ce qui m’a le plus marqué, c’est qu’il ose montrer la prise de pouvoir des banquiers sur le système démocratique. Il ne s’y attarde pas assez à mon gout mais au moins, il a osé en parler. Mais dans la même veine de documentaire, j’ai largement préféré « Let’s make money ». Je ne sais pas si vous l’avez vu, mais ce documentaire offre une vision plus globale du capitalisme financier. Alors certes, je comprends la position de M. Moore qui s’adresse avant tout au public états-uniens. Mais justement, n’est ce pas le moment pour ce pays de comprendre qu’ils ne sont pas seuls au monde? Est ce pertinent de proposer une analyse du système financier mondialisé à l’échelle d’un pays?
    Je me rappelle d’une enquête effectuée dans des campus états-uniens, qu’un de mes professeurs en licence de géographie nous avait présenter. Les questions posées étaient d’ordre géographique du genre : Savez vous où se trouve l’Irak? Et bien les trois quarts des étudiants ne savaient pas répondre et j’ai trouvé ça vraiment terrifiant!

  4. Formidable! Les banques chinoises appliquent le programme de Paul! Y a-t-il convergence entre la « sagesse » chinoise et la « raison » invoquée par Paul, à laquelle nous adhérons? Il semblerait que ce soit le cas. Du coup, ça va bientôt être le moment de proposer au PCC le projet de constitution pour l’économie! Chiche? Par la voie diplomatique depuis Paris ou Bruxelles? Ou autrement?

    [Il est dommage que cette initiative louable soit prise par une dictature. Mais, faute de grive, il faut pour l’instant se satisfaire d’un merle asiatique!]

    1.  »la « raison » invoquée par Paul, à laquelle nous adhérons » Euh non j’ai pas levé la main,(cela n’empêche pas que) cela dit j’ai pas encore fini  »comment la vérité… » qui me donne du mal faut le dire. En attendant intuition et sagesse sont pour moi evidemment bien + grands.
      Après que ce soit dommage que cela vienne de la Chine plutôt que de chez nous (je ne reprends pas les termes à mon sens inapproprié) Beh non c’est pas dommage, c’est normal et on retombe là à mon avis sur la question justement posée par François il y à quelques jours.

  5. La Chine a interdit les « paris sur les prix » ?
    En voila une bonne nouvelle, effectivement quand les types de 120kg disent certaines choses, les gens qui en font 60 les écoutent je vois mal les banques européennes broncher. J’ai par contre du rater le billet, de quoi parlez-vous exactement ?

    Merci.

  6. Jaycib dit:
    « Il est dommage que cette initiative louable soit prise par une dictature. Mais, faute de grive, il faut pour l’instant se satisfaire d’un merle asiatique! »

    Non, ce n’est pas « dommage »… Car en fait, seule une dictature a les moyens, la « force », pour imposer des règles contraignantes aux rois de la finance.
    Ce sera même à mon avis le grand problème pour l’avenir de nos démocraties, que cette tourmente financière va profondément fragiliser…

    1. Je ne suis pas d’accord. Ce serait dédouaner les gouvernements occidentaux un peu vite, à mon sens. Obama aurait eu une large majorité de la population américaine avec lui (et donc la « force » — le danger de coup d’état militaire était et reste inexistant) s’il avait décidé de nationaliser les banques US, de les purger de leurs actifs toxiques, puis de les revendre par segments pour qu’elles ne puissent plus nuire (du moins, dans l’immédiat), non sans avoir réintroduit une césure entre banques de dépôt, caisses d’épargne et banques d’affaires. De même en France, où Sarkozy aurait pu rallier à lui une grande partie de l’opposition avant de lancer son plan de « relance ». En Angleterre, Gordon Brown n’a pu que nationaliser « provisoirement » car il n’avait pas d’autre choix.

      Les rois de la finance peuvent toujours « dicter leurs conditions », mais politiquement les peuples ne sont pas de leur côté. Les gouvernants choisissent de s’aligner sur ces conditions soit par ignorance ou manque de cran, soit parce qu’ils ont mal choisi leurs conseillers, soit encore, et là se trouve le hic principal, par idéologie. Je range Obama dans la première et la deuxième catégories et Sarkozy dans la troisième. A votre avis, qu’auraient fait Roosevelt et de Gaulle à leur place?

    2. Tout à fait d’accord. Des gouvernants occidentaux qui ont été capables, via leurs relais médiatiques, de battre campagne pour faire passer l’idée d’une reprise pourtant plus qu’improbable pouvaient tout aussi bien faire passer l’idée inverse, à la condition expresse de prendre à témoin l’opinion publique et ainsi, fort de ce soutien populaire, prendre les mesures qui s’imposent. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles.

      Ce qui a manqué aux dirigeants occidentaux c’est surtout du discernement, sortir du cadre étroit de l’économie de marché et du monétarisme. Mais, il est vrai, ce n’est pas en quelques semaines, quelques mois, qu’on abandonne les veilles routines intellectuelles.
      La Chine, par delà son caractère dictatorial, qui compte évidemment dans l’affaire, est culturellement plus disposée à penser le changement et en tirer le meilleur parti. De plus, n’oublions pas que la Chine en à peine quelques décennies a connue tour à tour l’économie planifiée de type soviétique et le capitalisme administré, sa vision globale de l’économie s’en trouve donc forcément élargie.
      A contrario cela ne signifie pas que nous n’avons aussi des trésors d’intelligence, aussi précieux sinon plus que ceux des chinois, lesquels n’ont en quelque sorte qu’à rester eux-même pour prendre cette crise par le bon bout, du moins à court terme.
      Bref, l’Europe avec sa grande diversité, aurait un grand rôle à jouer, encore faut-il que les idées puissent remonter.
      Paul Jorion met toute son énergie pour se faire entendre, mais il ne doit pas être une des exceptions qui confirment la règle. Puissent beaucoup d’autres intellectuels prendre eux aussi leur bâton de pélerin, pour tirer les oreilles de ces gouvernants un peu sourds d’oreille.

  7. Dans le genre féroce, il est aussi possible d’aller voir (en ce moment en France, ailleurs je ne sais pas), In the loop, une fiction à propos du lancement de la guerre en Irak, vu de l’intérieur des administrations américaine et britannique. Une illustration du rôle des fameux Spin doctors (conseillers en communication politique) de Tony Blair. Décapant (et grossier)!

    1. Je prends bone note je n’en avais jamais entendu parler.

      Mémorable période ou la poste de la petite ville ou habite mes parents à du fermer pour cause d’anthrax (sisi) et ou la statue de la liberté devait être reexpédié en France si j’ai bonne mémoire 🙂

  8. L’aberration qu’est Dubai, piste de ski comprise, ne pouvait guère compter sur autre chose. Dans quelques années, il n’y aura que ces buildings vides qui sortent du sable.

    S’ils peuvent se payer leur centrale nucléaire pour aider à désaliniser un peu, y-aurait de quoi garder deux-trois plants de tomates. Sinon, c’est aussi aberrant que de cultiver des céréales en utilisant l’eau fossile au milieu de la péninsule arabique.

    C’est grave d’un manque de toute lucidité, mais en même temps, quand on est né dans le désert, on peut comprendre qu’on veuille charger l’horizon. Sans flotte, ça restera un rêve.

  9. A propos de gratte-ciels et de palmiers:

    Celui qui élève sa maison bien haut en cherche la ruine et celui qui évite d’apprendre tombera dans les maux.
    Proverbes xvii-17

  10. Ah Dubaï !!!
    Il n’y a pas si longtemps, ceux qui disaient que Dubaï était une aberration se faisaient traiter de débiles n’ayant rien compris au fonctionnement d’une économie moderne.
    Pourtant, il existe une quantité incroyable de récits mythologiques et historiques qui expliquent ce qui se passe quand les hommes se prennent pour des dieux. Pour citer Louis Scutenaire : « Chaque livre d’histoire en se fermant fait le même bruit : « abrutis ».»
    Je ne sais pas ce qu’il faut tirer de cela :
    * être pessimiste en se disant que dès le début tout cela était tellement faux que cela n’aurait jamais du exister. Et par conséquent que l’espèce humaine est simplement trop limitée pour éviter son auto-destruction.
    * être optimiste et se dire que petit à petit le monde ouvre les yeux et que nous saurons tirer les bonnes conclusions et prendre les décisions qui s’imposent.

    1. Je n’irais pas jusque là. Il y a 40 ans en Occident, une blague courante disait que « les optimistes apprennent le russe et les pessimistes apprennent le chinois. » On pourrait aujourd’hui modifier cette proposition: les optimistes apprennent le chinois et les pessimistes apprennent l’anglais « de Wall Street »…

    2. J’ignore si ce sont les optimistes qui apprennent le chinois…ou les naïfs… Personnellement, je me méfie du dragon polymorphe. Un jour empereur, puis communiste, et maintenant capitaliste, et demain ?

    3. Il semble évident que l’on peut s’attendre à tout et à n’importe quoi, alors restons vigilants, attentifs, et sachons trancher…
      pas les têtes, non….bien que, si les totales capitalistes ne tombaient d’elles-mêmes, et si les carottes pour elles n’étaient
      pas cuites…les points sur les i seraient envisageables.

  11. J’ai eu en effet l’occasion d’assister au débat Sornette/Jorion et je confirme que les 2 démarches sont complémentaires. Je mets tout de même un bonus à Paul (et c’est pas du favoritisme) car les causes exogènes me semblent difficiles à modéliser et me semblent également difficile à éviter. Par ailleurs, j’ai tendance à préférer une démarche qualitative.
    Dans la présentation de M. Sornette, il expliquait également que les crises précédentes (bulle Internet, …) étaient des précurseurs à la crise actuelle qui constituait une apogée. Si on suit le raisonnement, je ne vois pas pourquoi cette crise constituerait une apogée et qu’elle ne serait pas le précurseur d’une crise encore plus forte. Cependant, je ne suis pas trop ce raisonnement, je ne vois pas de lien entre ces différentes crises si ce n’est qu’elles reposent sur des bases communes (la spéculation et la cupidité en sont les plus évidentes). (Paul, corrigez moi SVP si j’ai pas tout compris).

    Pour dévier et vous divertir, je suis allé voir Le concert (de Radu Mihaileanu) hier soir et je dois dire que c’est un film magnifique (j’ai même pleuré à l’écoute du Concerto pour Violon et orchestre de Tchaïkovski et j’étais pas le seul dans la salle). Un petit bémol pour UGC, me suis fais virer de la salle avant la fin du générique, on n’a même plus le droit de regarder le générique de fin maintenant…. Profit quand tu nous tiens !!!!

    Bon week-end à toutes et à tous.

  12. @ Paul

    Le Yéti a mis votre vidéo d’aujourd’hui sur Rue89 (à la fin des commentaires sur une tribune qu’il a rédigée sur un autre sujet).

  13. merci d’être venu à Marseille !!!

    la ville étant toute obnubilée à se rêver un avenir économique flamboyant d’accueillir et grands yachts, et des croisièristes, … a beaucoup investi pour les touristes …
    à commencer par le déménagement de populations, comme par exemple les habitants de la rue de la République ….
    ou avec son tramway …. dont une bonne part construit au dessus d’une des deux ligne de métro déjà existantes ….
    sans parler du port, … le J4 est sacrifié pour devenir parc d’attraction, piscine ….
    ni du reste …

    extrait « 8e arrt. », automne 2008, « Euroméditerranée, plus belle la ville »
    « tours de verre, bâtiment ultramodernes, projets pharaoniques … depuis plus de dix ans Marseille se métamorphose à la hauteur de ses ambitions nouvelles . Celle qui se veut désormais la capitale Euro-méditerranée retrouve un rayonnement international grâce à l’aménagement public d’aménagement Euroméditerranéen. Un prestige symbolisé par d’ambitieux projets architecturaux. » ….
    « Le principe est simple: Marseille manque de tout. Il faut donc aménager un nouveau centre ville susceptible d’attirer entreprises et investisseurs privés. Ceux-ci créeront des emplois « … « Une opération « d’intérêt national » : du jamais vu en France depuis l’aménagement de La Défense à Paris en 1958!  » …
    « C’est sur un périmètre de 310 hectares situé entre le Vieux Port, la Gare St Charles, et le port autonome que sort de terre ce nouveau centre-ville. Un ambitieux programme de construction de bureaux neufs, de logements, d’hôtels, d’équipements publics et privés donne à Marseille une nouvelle impulsion » …
    Le 20 décembre 2007, le premier ministre François Fillon a en effet signé un décret confirmant l’élargissement du périmètre d’intérêt national de 170 hectares supplémentaires (entre Arenc, La cabucelle, Les Arnavaux, et Le Canet). « Nous n’arrivions plus à répondre à la demande d’investisseurs qui veulent s’implanter à Marseille » …
    « Euroméditerranée devient ainsi la plus grande opération de rénovation urbaine d’Europe. L’objectif: construire la ville de demain. Poursuivre l’essor économique de Marseille (objectif de création de 20 000 emplois), « …

    « posé sur le , le MUCEM » …. « architectes Rudy Riciotti-Roland Carta Début des travaux: mi-2006 »
    « Centre régional de la Méditerranée, sur l’esplanade du J4,  » ….. « architecte : Stefano Boeri Débuts des travaux: courant 2008, Ouverture NC » »
    Le Silo L’ancien silo à grain verra une partie de ses 13000 m² réaménagés en une grande salle de spectacle de plus de 2200 places inspiré de l’Olympia à Paris. Le reste du bâtiment sera consacré à des bureaux et un restaurant panoramique offrant une vue imprenable sur la mer et les îles du Frioul Architectes: Eric Castaldi (coque extérieur) et Roland Carta (bureaux) Débuts des travaux 2006 Ouverture 2009
    Les Terrasses du Port Longeant les quais du port sur 120 mètres, ce complexe abritera promenades, cafés, restaurants, espaces de loisirs (salle de fitness, piscine, stade de beach-soccer, tec..), ainsi q’une grande galerie commerciales à destination des marseillais et des croisièristes Architecte François Kern Livraison 2010″ »
    « L’ Euromed Center Un édifice futuriste évoquant la silhouette des dauphins et considéré comme  » le nouveau phare culturel de Marseille » … « Architecte: Massimiliano Fuksas Livraison : 2010/2011″
    La Tour CMA CGM : Le siège de l’armateur CMA/CGM est bel et bien le symbole de la nouvelle Marseille. Cette tour de verre, béton, et acier de 33 étages culminant à 147 m sera la plus haute de tout le sud de la France Architecte: Zaha Hadid Livraison: fin 2009 »
    « Tour Jean Nouvel: Culminant à 135 m, cette tour de bureau aura l’originalité de changé de teinte selon l’endroit d’où on la regarde »… »Livraison: 2012 »
    « Immeuble Roland Carta: Un immeuble de bureaux de 31 m de haut »… » Livraison : 2011″
    Immeuble résidentiel de grande hauteur Jean-Baptiste Pietri. Dans cet immeuble de 99 m de haut seront proposés 128 appartements de standings, ainsi qu’un piscine, un spa et un service de sécurité 24h/24. Blanc et Bleu, aux couleurs de Marseille, il possède toutes les qualités pour devenir un immeuble prisé, admiré, envié par tous les marseillais Livraison :2012″
    Bâtiment résidentiel de grande hauteur Yves Lion. Cet immeuble d’une hauteur de 113 m, proposera 117 logements en accession à la propriété, ainsi que 98 appartements locatifs. Balcons et terrasses à tous les étages pour faire profiter à ses résidents de l’une des plus belles vue de Marseille Livraison: 2012″

    1. Marseille, le Dubaï français ?

      Grand Paris, Prestige marseillais, même combat. On marche vraiment sur la tête.
      Attirer les investisseurs privés ! Ils n’ont que ce mot à la bouche.
      Et si on faisait l’inverse : faire éclore de nouveaux projets issus des gens déjà sur place ?!
      Et si on plaçait l’humain avant l’argent !
      au lieu d’édifier ces univers de carton pâte !

    2. Sans compter que la folie des grandeurs a atteint la mairie de Paris. Chirac réveille toi, ils sont devenus fous ! (c’est de l’humour…)
      –> Une tour de cristal en forme de pyramide à la Porte de Versailles (mais où il va la mettre!!!). Attention à l’effet Dubaï !
      –> Un stade tout neuf à quelques centaines de mètres du Parc des Princes, comme le nid d’oiseau de Pékin, mais pas pour une compétition internationale…pour le Stade Français, les dieux suprêmes du rugby. Les scolaires évacués de l’ancien stade Jean Bouin (4000 élèves dans le quartier tout de même…). Ils vont aller faire de l’athlétisme avec les chevaux à Longchamp, mais pour ça faut prendre le bus…
      STOP !

  14. Espérons que la crise de Dubaï réveille les supestitieux de la « création de monnaie via le crédit bancaire » de ce qui se passe!
    Tout simplement, les fortunés ont pu spéculer des dizaines de milliards pour construire des hotels dans le sable du désert d’Arabie, eh bien, les banques n’ont qu’à « créer de la monnae via le crédit » et ce mirage dsertique s’effaccera!
    Ce serait tout simplement digne des contes des 1001 nuits!

  15. Ces images resteront dans l’histoire de l’humanité comme un symbole monstrueux de bêtise et d’aveuglement. On pense aux plans de chargement des navires négriers…

  16. Ces iles à la noix m’ont toujours plus évoqué un feu d’artifice, qu’un arbre,

    même cocotier…

    Ceci étant dit, depuis des mois, les (dizaines, centaines de…) milliers d’ouvriers asiatiques qui batissaient ces programmes immobiliers prestigieux dans des conditions les plus abominables, sont renvoyés par paquet dans leurs pays d’origine : cela n’a pas fait beaucoup de bruit.

    Aujourd’hui nos banques sont touchées (c’est à dire qu’elles sont mouillées dans ce programme d’escavage moderne) Alors là, c’est l’affolement.

    C’est un peu abject, tout ça.

  17. Je n’ai pas pu consulter l’article mis en lien par françois par contre il y a celui-ci:

    http://french.peopledaily.com.cn/Economie/6621446.html
    La Chine interdit le commerce spéculatif de produits financiers dérivés par les entreprises d’Etat

    Seules les entreprises d’état semblent concernées alors certes la chine ouvre la voie mais il serait plus juste de préciser à qui cette interdiction est destinée parce que cela semble en limiter l’ampleur…pour l’instant.

    1. Non, ce n’est pas comme ça que ça se passe. Le représentant de Calyon en Chine (Calyon, rappelons-le, est la filiale financière établie par le Crédit Agricole et le Crédit Lyonnais, aujourd’hui contrôlé par le Crédit Agricole) vient de déclarer que son agence ne pouvait plus que « négocier des produits de base » (« plain vanilla » en anglais) et devait donc s’abstenir de toute activité spéculative. La mesure édictée par la Chine concerne les banques chinoises ET étrangères basées sur son territoire.

  18. Ne jamais oublier que l’ – enchantements – majeur de cette époque se trouve dans la satisfaction artificielle du
    – crédit -, crédit bancaire est-il besoin de le préciser. Ce crédit pourtant « magique » qui est bien pris comme monnaie « RÉELLE », et encore plus dans les « fuites » possibles de cet argent « réel », fuites qui peuvent survenir dans des laps de temps parfois court, mais tout le Génie (celui de la lampe d’Aladin bien sûr) est de pouvoir acheter des actifs très concrets et durables avec ces « enchantements » passagers. Peu importe les dégâts obligatoires à terme. Le but ultime, au delà de l’imbécilité de ceux qui « y croient », est de rafler le plus gros magot possible. Même si ce magot représente à peine 8% ou 10% des baudruches financières qui s’avachissent forcément. Tient?! 8% (même 10%), ça ne vous dit rien? Ce serait donc le seul argent véritable, mais oui! Mais, c’est?…bien sûr! Par exemple (exemple très simplifié mais exact, car ce sont ici les proportions qui « parlent » le plus et le mieux) les, disons 6% d’intérêts d’un prêt de 1 million de dollars ramenés au seulement 10% d’argent réel, c’est à dire 100 000 dollars « permettant » le prêt de ce million, et bien ça donne 54% d’intérêts sur la seule réalité monétaire, les 100 000 dollars qui sont les 10% du départ. Et ceci, par un jeu d’écriture! Formidable! Irrésistible…

  19. C’est quand même le plus gigantesque trompe-l’oeil jamais réalisé…
    On peut y voir
    soit un palmier
    soit un squelette en voie de fossilisation

  20. Alors que j’écris ces lignes, Guy Sorman s’exprime sur France Inter. Discours confondant. Scientisme forcené, contre-vérités à la pelle, approximations hasardeuses… Tout y est. Une sorte de synthèse. En vrac, morceaux choisis:

    « Il y a le capitalisme d’innovation et le capitalisme spéculatif […] Les États Unis sont dans l’innovation tandis que Dubaï est dans la spéculation […] La Chine est à mi-chemin entre les deux, mais plutôt du côté de la spéculation… »

    Chacun appréciera, au lendemain de l’interdiction qui vient d’être faite en Chine des paris sur les variations de prix…

    « Les subprimes, c’est pas si mal »

    Les foyers mis à la rue goûteront ce point de vue avec gourmandise…

    « Avant les ogms, on vivait… Mal »

    Alors que maintenant, avec les ogms, on vit toujours aussi mal, mais au moins l’agro-industrie a trouvé le filon pour pérenniser ses profits, grâce aux brevets…

    La question, récurrente à propos des « élites » actuelles, semble tout à fait indiquée à propos de cet individu: Fait-il dans le cynisme odieux ou manifeste-t-il publiquement son idiotie crasse?

    On aimerait vraiment pouvoir éviter de tomber dans le cliché du « tous pourris », mais la concentration en personnages à l’idéologie douteuse semble telle aux plus haut niveaux de la société qu’il soit bien difficile de ne pas sombrer…

  21. Bonsoir à tous,
    En ce qui concerne les deux mois de blog et autres commentaires perdus, il faudrait peut-être1) préciser les mois perdus et 2) demander aux différents lecteurs du blog s’ils n’ont pas copié en tout ou en partie(s) certains articles…afin de les restituer à leur auteur. A cogiter. merci.

  22. Dubaï investit aussi dans les ports (comme celui de Marseille)
    http://www.rtbf.be/info/economie/marseille-fos-accord-dans-le-dernier-bastion-de-lopposition-a-la-reforme-portuaire-129118
    extrait :
    « Intramar est contrôlé à 100% par MGM, lui-même contrôlé à 51% par Port Synergy (filiale à 50/50 du Français CMA CGM et de Dubaï Port World) aux côtés du Belge Sea Invest via la société Léon Vincent (24,5%), et de la société marseillaise Socoma (Société coopérative ouvrière de manutention, 24,5%) à la tête de laquelle le président PS du conseil général Jean-Noël Guérini va succéder à Charles-Emile Loo. »

Les commentaires sont fermés.