319 réflexions sur « Le temps qu’il fait, le 15 octobre 2010 »

  1. Puisque nous en sommes maintenant à la couleur de votre pull qui a fasciné nombre de commentateurs ,permettez moi une hypothèse :Vous avez tenté ,M. Jorion de nous hypnotiser avec ce bouton qui clignote en bleu . Ou alors est-ce un message pour dire que tous les clignotants sont au bleu ?
    Wauquiez nous informait récemment que pour l’emploi ils étaient tous au vert. (Pauvre homme)
    Pour la SNCF quand les feux clignotent en vert c’est pour signaler au conducteur que le train va trop vite…
    Bleu… je ne vois pas.

    1. Les véhicules de secours non prioritaires (France), comme les ambulances, disposent d’un feu clignotant bleu sur le toit, nommé « feu à éclats ».

      Manque que la sirène…

    2. En fait Auguste, c’est un système de communication extrêmement élaboré qui relit notre hôte avec des entités extra-terrestres. D’ordinaire on ne voit rien, mais aujourd’hui il y avait une sorte de champ luminescent particulier tout autour de la Bretagne, de sorte que nous avons pu voir ce drôle de bouton bleu qui clignotait sur le pull marin de Paul Jorion.
      Mais chut, motus et bouche cousue.

    3. Je ne veux pas te contredire Martine mais je crois que c’est du à la radioactivité naturelle.

      La présence de thorium 233 et d’uranium 238 et 235 dans le sous-sol est à l’origine d’une irradiation tellurique, par exposition externe, qui est de l’ordre de 0,4 millisieviert par an en France. Mais cette valeur moyenne recouvre de fortes variations selon les régions, le Limousin et la Bretagne connaissant une radioactivité naturelle triple

    4. Bravo Piotr
      Il y avait bien la sirène et on l’apercevait, elle vit sous le bleu de la mer.
      Dont le pastel se reflète sur le bouton le plus près du cou de Paul.
      Ce serait plus net à Copenhague bien sur.

    5. Et pourquoi elle était triple, hier, l’activité radioactive naturelle ?
      A cause…. de la communication entre Jorion et les druides extra-terrestres !!! 🙂

  2. Personnellement, et pour faire suite au premier commentaire, il me semble que P Jorion est (un peu comme tout le monde), pris dans une “contradiction” (enfin ça n’en est pas une) fondamentale et irréductible : relancer l’économie c’est peut-être bien, mais à notre époque cela veut aussi dire accélérer le crash du à l’épuisement des ressources.

    Après, mettre en place des règles du type interdiction de faire des paris sur l’évolution des prix (sans engagements directs sur les marchés) sans doute bien, même essentiel, ne serait-ce que d’un point de vue moral, et il est clair que les financiers ponctionnent aujourd’hui beaucoup trop d’argent en termes relatifs.

    Cependant cela n’adresse en rien la “contradiction” mentionnée plus haut : volonté de développement confrontée à la finitude des ressources.

    Si solutions il y a elles sont dans un changement radical de notre “infrastructure” au sens large (habitats, transport, modes de vie, etc), investir dans une infrastructure limitant les couts d’opérations (et carburants:énergie associée)

  3. Bonjour Paul,
    Fidèle à votre résumé de l’actualité.
    Au sujet, des lycéens qui jouent aux “vieux”, je dirais ceci. Qui a poussé à le faire? L’employeur avec les retraits de salaires à la source pour la caisse pension, les banques (avec les l’épargne à long terme) et le secteur publique. Il y a une connivence comme je l’avais écrit ici.
    Ils mangent la même soupe. L’un protège l’autre.
    Rama Yade m’a fait souvent sourire quand j’ai assisté hier en fin de l’émission sur France2.
    Chabot que je n’aime pas trop, était elle-même surprise par le discours de la jeune ministre des sports. Elle allait dans un sens et dans l’autre sans s’en rendre compte.
    C’est un peu ce qui se passe avec tous les jeunes qui réagissent au quart de tour comme je le faisais il y a bien longtemps,

    Les derniers Nobel de l’Economie jouent aux trouble fête. J’en parle en fin de cet article.
    Canton ne sait pas ce qu’il risque. Masochiste? Il se tire une balle dans le pied ou c’est par suite au coup de Jarnac dans un dernier soubresaut avant de sauter?
    Je suis très pragmatique. Pas folle la guêpe…
    Avoir un coffre à la maison au lieu de la banque?
    Et bien ce n’est plus vraiment possible. Je ne sais ce qui se passe en France, mais les titres sont dématérialisés en Belgique.
    Le luxe, yes Sir. Et le bas de gamme.

    De foreclosuregate, je ne connaissais pas le terme. Je n’en dirai donc rien.
    Que le peuple se réveille, j’en suis fort aise. Je n’ai fait que le répéter. On a été trop longtemps en zombieland.
    Les lobbies. Voilà un morceau de choix bien connu chez nous. C’est un dessert, peut-être.
    J’en ai fait les <"Lobsterbies".
    C'est le middle class qui disparait.
    Si vous venez encore à Bruxelles, le bas de la ville, ce sont les produits de consommation rapide. L'avenue Louise, ce sont des prix qui casse les envies.

    1. Didier,
      C’était une boutade.
      Je vous poserai une autre question.
      Est-ce que à l’âge des jeunes qui manifestaient, vous seriez-vous retrouvé dans une manifestation pour les pensions?
      A cet âge, on considère avoir toute la vie devant soi.
      La pension, c’était pour les vieux.
      Mais peut-être, je souffre d’Alzheimer comme je l’écrivais de manière humoristique dans mon article du jour.

    2. @ L’enfoiré
      Les jeunes savent où est leur intérêt . Les jeunes se disent que si les vieux occupent leur emploi plus longtemps en partant plus tard à la retraite, cela fera autant d’emplois en moins pour eux, les jeunes . Il y en a déjà si peu . Les jeunes voient les soucis de leurs parents quand les grands-parents sont dépendants et désargentés . La plupart des jeunes ne peuvent pas compter sur un réseau de relations familiales pour leur trouver un emploi . La majorié des étudiants que je connais font des petits boulots pour vivre, y compris des lycéens le week-end quand les parents sont chômeurs en fin de droits. Bref, la plupart des jeunes ne se sentent pas protégés dans une petite bulle. Ils ne sont pas tous de Neuilly, quoi .

      Personne n’est dupe de cette hypocrisie de la prolongation de la durée d’activité : les seniors ne trouvent plus d’emploi après 50 ans dans la plupart des secteurs . ” Mais vous n’y pensez pas . A votre âge, il n’en est pas question” devient le leitmotiv des entretiens d’embauche.
      Il n’y a donc que les chefs d’entreprise, les cadres supérieurs pas encore licenciés sous un prétexte ou sous un autre, les politiques et les intellectuels qui pourront satisfaire aux critères d’une retraite à taux plein

      Moralité : des seniors qui quittent un emploi épuisant par usure ou qui se font virer quand ils ont moins de rendement , des seniors qui ne retrouvent plus d’emploi dix ou quinze ans avant le nouvel âge de départ à la retraite sans décote, ce sont des seniors qui ne pourront pas rester au travail plus longtemps qu’aujourd’hui mais qui vont se retrouver avec des pensions de retraite minables. Diminuer précisément le montant des pensions de retraite des vieux qui, sans relations ni famille fortunées et influentes, ont déjà gâché leur vie dans des travaux ingrats et mal payés, c’était donc cela, l’unique but de la réforme des retraites .

    3. Le but de la contre-réforme des retraites, étant donné que plus assez de travail pour tout le monde, entrée difficile dans l’emploi pour les jeunes, et départ fracassant des quinqua,
      est, bien sûr, d’avoir des pensions si petites, que vont pointer leur nez les groupes d’assurance,
      et leur retraite par capitalisation …sont déjà sur les starting block .
      Le seul et unique but de toute cette intox. est de nous aligner sur les régimes US, et non de préserver notre système par répartition …
      En plus, ils nous prennent pour des buses.

    4. Bonjour Mianne,
      Nous avons connu un Pacte des générations en Belgique.
      Il n’y a pas vase communicant. Les emplois des “vieux” n’ont pas été récupéré par les jeunes. C’est expérience contre jeunesse et l’un ne va pas avec l’autre.
      Les “vieux”, il faut savoir qu’ils continuent à aider les enfants et petits-enfants.
      Je l’ai dit depuis longtemps. Vous n’avez pas suivi. Nous allons devoir diminuer le travail vu que les automatismes ont remplacé les travaux des hommes. Ce qui veut dire que le travailler plus pour gagner plus est non seulement irréalisable mais une connerie. La minute de travail effectif va devoir être réévaluée si l’on veut éviter une révolution des classes ouvrières aidées par les classes moyennes.
      Diminuer le montant des pensions de retraites?
      Avez-vous la moindre idées de ces montants?
      Les pensions ne tiennent pas compte de l’endroit où vous vivez. Les villes ne sont pas au même niveau de vie que les campagnes dans lesquelles on peut faire pousser ses propres légumes.
      Mais je parle en tant que Belge, bien sûr.

    1. J’y pense. Désolé pour ceux qui n’aiment pas les liens annexés à un commentaire.
      Je n’aime pas répété, ce que j’ai écrit précédemment.
      Donc, toutes mes excuses.

  4. Monsieur Jorion…
    Il faudrait tout de même arrêter de parler de G20… Et de politiques dans l’espoir que ceux qui ne sont pas vraiment de gauche puissent préférer le bien commun à leur intérêt narcissique.

    Quelle est votre opinion sur les économistes atterrés..??
    N’essayez pas de ne pas me répondre… vous connaissez la punition…

    1. Yvan,
      Je ne sais ce que Paul vous répondra ou non.
      Perso, je ne suis ni de gauche, ni de droite. Parfois centriste. Parce qu’il ne faut pas être en face d’un papier de vote sans avoir écouté ce qui se dit aux entournures.
      Dans n’importe quel parti, je me sentirais à l’étroit.
      Sinon, j’aurais peut-être fait de la politique.
      Je ne suis pas économiste. Un simple informaticien qui sait qu’il a joué parfois au mercenaire.
      Un mercenaire du “système” qui ne s’est rendu compte que progressivement.
      La punition?
      Oufti, comme on dit chez nous.
      C’est une question de poule et d’oeuf. On ne sait jamais où est le départ.
      C’est une question en boucle, en cycles parfois concentriques.

      Bon weekend 🙂

  5. le rapport Attali rendu public ce jour, suggère pour ” résorber la dette” des coupes dans les dépense sociales ainsi qu’une mise à contribution financière des malades atteints de pathologie de longue durée. Attali est un de ces sinistres conseillers du prince, humaniste et bien entendu , dit il, de gauche.

    1. Pour les malades de longue durée, c’est Alain Minc qui a eu l’idée en premier.

      L’euthanasie passive des vieux pauvres, fallait y penser !
      Cela mérite un prix nobel d’économie.

    1. Ce serait du temps perdu. Il n’a aucune valeur contraignante – d’ailleurs dès que Jacques Attali est interrogé à ce sujet, il sort une feuille sur laquelle il a coché au crayon gris toutes les recommandations qui ont été suivies. Et ce rapport a avant tout pour but de diffuser quelques idées – ici “Austérité, brave peuple, Austérité” – et de voir comment l’opinion réagit. Le caractère oecuménique de la commission Attali est censé donner du poids aux recommandations publiées dans le rapport, elles seraient dès lors moins idéologiques…

      Petit rappel assez terrible : http://www.dailymotion.com/video/x9ljja_attali-croissance-3_news
      On ne peut que rester perplexe… Il fut parmi les premiers à lire Paul Jorion mais l’a-t-il compris ?

    2. Jorion cherche,
      Attali trouve ! ….

      Comment ? Attali trouve, …sans chercher !
      Oui, c’est la force d’Attali …Attali plus fort que Jorion !

      Attali en communication directe avec l’entité …trouve !
      Sa “trouvaille” inspirée le mène-t-il au juste ?

      Non, mais c’est pas le problème
      Même quand il a tort
      Et, c’est là sa force
      Attali a raison !

      Point !

  6. De LA PUISSANCE DU DON.

    Comme l’écrivait Jacques Ellul dans “L’homme et l’argent”, il faut “enlever le caractère sacré de l’argent”, un peu plus bas il ajoute: “Or, cette profanation est au premier chef le résultat d’un combat spirituel, mais celui-ci doit aussi se traduire dans un comportement. Et certes, il est un acte par excellence qui profane l’argent, celui qui va directement à l’encontre de la loi de l’argent, celui pour lequel l’argent n’est pas fait: LE DON.” Comme Jacques Ellul s’inspirant de l’Évangile, il nous faut prendre conscience que seul ” la pénétration de la GRATUITÉ dans ce monde de la concurrence et de la vente” peut nous aider, pour ne pas dire, nous sauver. Il écrit aussi: “Le don à Dieu fait entrer l’inutile dans l’univers de l’efficacité, et c’est un des témoignages essentiels de la foi, dans le monde actuel”. “Et de ce fait, c’est seulement si notre vie appartient à ce maître, qu’est Jésus-Christ, que nous pouvons vraiment désacraliser l’argent et le donner”. (p. 149) Je crois qu’on ne peut être plus clair.

    1. L’aumône est effectivement utile pour deux choses :
      – maintenir un pauvre dans sa subsistance,
      – se donner bonne conscience et, encore mieux, en en faisant de la “publicité” (rendre public)

      Hors, en chassant les marchands du temple, un bonimenteur n’a pas oublié de glisser que “charité bien ordonnée…”

    2. Anne ,je pense que nous sommes arrivés à un degré de déchristianisation tel ,que tes citations ne font plus sens.C’est là qu’est ton côté subversif,aussi dérangeant que les interventions de M. Sarton du Jonchay.

    3. Cette croyance à l’avenir de la gratuité (dans une extension de ce qui se passe sur internet) est pour moi quelque peu une “niaiserie” (il y aurait beaucoup à dire là dessus, à commencer par l’homonymie en anglais du terme “free”, associé à lemploi dévoyé du terme virtuel, le premier facteurde cout pour Google étant le prix du charbon et de l’énergie), et surtout je n’assimilerais en aucun cas l'”inutile” au gratuit !! Des statues frontispices en dessus de portes sur des immeubles 18 ou 19eme peuvent être considérées comme inutiles, le tailleur de pierre lui avait aussi besoin de manger.

      (sans compter que le don , c’est souvent dans un cadre de Potlach)

      Le vrai gratuit ou don lui, oui bien sûr,

    4. J’ai lu un livre d’une psychanalyste sérieuse qui affirme que le don n’existe pas, que le fait de donner créé automatiquement une reconnaissance de dette comme dirait M. Jorion et que d’une manière ou d’une autre, un don entraine un contre-don, il y a donc échange et pas don.
      D’après elle, le seul véritable don qui est l’exception confirmant la règle est le don de la mère à son enfant, et encore, car la mère attend toujours un signe de reconnaissance de son enfant comme un sourire par exemple.

    5. Piotr, bien sûr que le don n’est pas forcément à référencer, comme vous dites, à Dieu ou au fils de Dieu, bien sûr que non. Mais je pense que d’essayer de nier Dieu, de ne pas vouloir voir le merveilleux exemples d’humanité qu’ont donné Jésus Christ et la Vierge Marie est une grande, très grande erreur de la modernité. Ne pensez-vous pas que la “déchristianisation” occidentale soit un problème très grave auquel est confrontée notre société? Pensez-y et réfléchissez-y très sérieusement. J’attends votre réponse.

    6. Didier, vous ne pouvez pas vous imaginez combien vous me faites plaisir en écrivant ces mots.
      Il n’y a que les mères en effet qui puissent véritablement connaître ce qu’ EST le DON. Elles donnent la vie. Et voilà, le grand drame que nous venons de vivre, la société “déchristianisée” s’est trouvée tellement “éclairée” qu’elle a jugé bon de faire l’impasse sur le SENS PROFOND de ce miracle, qui est le don de la vie. Le problème est que pour en parler, il n’y a que les femmes, dont la maternité est symbolisée par Marie, la mère de Jésus, pour le faire. Or, non seulement, notre société moderne a refusé de reconnaître cette merveilleuse source d’inspiration, ce merveilleux exemple de bonté, de compassion, d’amour désintéressé, mais, en plus, on a demandé aux femmes de ressembler aux hommes, quitte à devoir renier leur féminité, leur maternité, leur POUVOIR DE DONNER. Ce drame, nous le payons aujourd’hui avec ces crises. Nous allons le payer très cher. J’espère pouvoir revenir sur la place de la femme dans la société, car, à mon avis, là est bien le coeur du problème de notre modernité “‘émancipée” et “éclairée”. Je reparlerai du rôle des femmes dans le changement de paradigme qui nous attend et ce n’est pas compliqué…

    7. L’homme et l’argent est un essai théologique de Jacques Ellul, paru la première fois en 1954 aux Editions Delachaux et Niestlé à Neufchâtel.

      On peut faire une lecture anthropologique de ce livre, sans être horripilé par les références bibliques. Le questionnement posé par Jaques Ellul est à mon avis toujours pertinent aujourd’hui :
      Quelles sont les composantes de notre relation avec l’argent ?

      >>> Peut se traduire par la question suivante :
      Quelle est notre relation au monde, aux autres éléments qui forment la société ?

      >>> Peut encore se traduire par une autre question :
      L’argent ne serait-il que le seul élément structurant de nos sociétés contemporaines ?

      Pour moi, la lecture de ce livre m’a amené à la conclusion suivante :
      – le don représente un acte de folie dans nos sociétés basées sur la rationalité et le calcul
      – c’est le (seul ?) chemin pour retrouver une liberté dans ce système

      Je vous livre également quelques autres références de penseurs qui ont également réfléchi sur cette notion qu’est le don :
      http://www.dailymotion.com/video/x5fc3a_appel-dedgar-morin-pour-les-biens-c_webcam
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Essai_sur_le_don

      J’encourage vivement la lecture de ce livre à tout le monde, et d’une manière plus large toute l’œuvre de Jacques Ellul, connu d’abord pour son travail de sociologue sur la société technicienne. En particulier, j’aurai voulu soumettre “l’homme et l’argent” à l’oeil expert de Paul en la matière anthropologique.

    8. @ Anne

      “Ne pensez-vous pas que la « déchristianisation » occidentale soit un problème très grave auquel est confrontée notre société?”

      La déchristianisation ou la “despiritualisation”?

  7. Je crois que les politiques capables d’avoir le courage de renverser la table sont peu, très peu nombreux et pour l’instant peu susceptibles d’êtres élus avec suffisamment de pouvoir.
    On s’achemine donc vers, de plus en plus de de propos et de réactions “pas raisonnables” qui peuvent et risque de nous conduire au chaos, parce que l’inertie, les mauvaises décisions prises ou l’absence de décisions de nos dirigeants politiques laisseront de plus en plus la place à des trublions qui tout en disant des choses vrais n’auront que de mauvaises solutions à proposer.
    Sous peu un Arnaud Amaury se lèvera et advienne que pourra……………

  8. Détail technique…

    Mais physique, donc, ayant son importance.

    Faut-il espérer une ‘ giant wave”, ou serait-ce un raz de marée ?

    La probabilité de rencontrer sur son chemin une giant wave, est une des solutions de l’équation de Schrödinger. Question de superposition des ondes.

    Quand beaucoup de cailloux tombent à la flotte en même temps, on superpose aussi pas mal, surtout si on vise. Et nous nous trouvons plutôt dans ce cas de figure.

    Faut-il rajouter d’autres cailloux à la vague en train de se former, afin de nettoyer plus clean le terrain où reconstruire. Y-en a que ça ne va pas arranger, mais, ma foi, s’il fallait deviner l’intérêt d’une majorité;

  9. après le double-oedipe , le foreclusegate fait écho à la forclusion -concept cher à Lancan s’il en fut .

    le symbolique ( à cause de la spéculation ) ne permet plus de décrire pere-tinemment la réalité .

    il y a une hémorragie du signifiant ( obligation ,inflation , monétarisation ) pour essayer de rendre compte d’une réalité toujours plus evanescente ( notez par exemple que certain nom de monnaies ou de rentes ne sont pas ininterressants : le réal ( royal) , les royalties ( royauté )) …

    le découplage finance spéculative /economie réellel semble typique d’un épisode psychotique !

    1. Tiens, un (ou une) adepte du jargon E.N.S. (Ecole Normal Sup)…

      “Après le double-oedipe, le foreclusegate fait écho à la forclusion”, c’est joli, ça…

      “Le symbolique (à cause de la spéculation) ne permet plus de décrire pere-tinemment la réalité”… Et “mère-tinemment”, à votre avis?

      Quant à “l’hémorragie du signifiant”, ça me rappelle le “référentiel bondissant” (ballon), le “référentiel bondissant aléatoire” (ballon de rugby), les “géniteurs d’apprenants” (parents d’élèves), la “formation présentielle” (cours donné par un professeur), la “tentative de remédiation” (cours particulier) et le “espace interstitiel de liberté” (cour de récréation).

      Vous n’avez pas compris qu’ici ce n’est pas “un espace de jargonnement”?

      “Que dites- vous ? Comment ? Je n’y suis pas; vous plairait-il de recommencer ? J’y suis encore moins. Je devine enfin : vous voulez, Acis, me dire qu’il fait froid : que ne dites-vous : “Il fait froid” ? Vous voulez m’apprendre qu’il pleut ou qu’il neige; dites : “Il pleut, il neige.” …. Est-ce un si grand mal d’être entendu quand on parle, et de parler comme tout le monde? Une chose vous manque, Acis, à vous et à vos semblables… c’est l’esprit. Ce n’est pas tout : il y a en vous une chose de trop, qui est l’opinion d’en avoir plus que les autres; voilà la source de votre pompeux galimatias, de vos phrases embrouillées, et de vos grands mots qui ne signifient rien…”
      (La Bruyère. Les Caractères, chapitre V, De la Société et de la Conversation, § 7)

    2. Faites gaffe, à tenir des propos pareils, vous allez aller croiser un jour un pro qui va vous placer à l’IPPP.

    3. @ Pablo75

      Vous avez donc remarqué que le mot “remédiation” est toujours précédé de “tentative de”, montrant à quel point on croit peu à l’efficacité de ces cours collectifs censés compenser à la fois les lacunes résultant de l’absence de redoublements ( un redoublement, ça coûte), l’hétérogénéité de groupes pléthoriques issus du regroupement d’élèves de différentes classes pour des raisons budgétaires afin de ne pas supprimer davantage d’heures de cours dans les disciplines fondamentales . Le coefficient heures/élève et par conséquent “l’enveloppe horaire” qui est accordée à un établissement du secondaire diminue dramatiquement chaque année et les proviseurs les plus imaginatifs ont maintenant épuisé tous les tours de passe-passe pour économiser les heures d’enseignement . C’est le résultat du mépris gouvernemental, depuis plus de vingt ans, pour les jeunes qui n’ont pas les moyens de fréquenter une école privée bien préservée de cette démolition programmée .

  10. Bonjour Paul, et l’Inde dans tout ça? On entend jamais parler de l’inde, plus d’un milliards d’habitants..Comment vois tu le cas de l’Inde dans cette problèmatique.?
    amitiés

    1. L’Inde est un pays de système de castes.
      Et ils ne sont pas à une mort de pauvre près.

      Tant que les milliardaires vivent sur la pauvreté, comme à peu près partout, tout va bien.

    2. Il y a eu une fenêtre. Mais les multinationales françaises n’ont pas vraiment osé. C’est une erreur monumentale. Cameron a rectifié le tir et les anglais sont en train de verrouiller leurs positions. Trop tard…

      Les indiens sont entrain de revoir le cadre de leur alliance avec les USA, qui se sont bien foutus d’eux en leur présentant cette narrative à laquelle ils ont naïvement cru, qui mettait l’accent sur le risque chinois (concurrence pour les matières premières, entre autres). Entre temps, le BRIC est passé par là… et les américains ont fait n’importe quoi au Pakistan…

      L’Inde sauvera le monde : ils en sont persuadés, et si vous leur demandez pourquoi ils vous répondront: parce-que nous somme l’ultime pôle spirituel et que le spirituel, à la fin, a toujours le dernier mot.). Et je ne sais pas pourquoi, par romantisme sûrement, j’aimerais que ce soit vrai.

    3. 1789 a eu lieu en France, et il n’y a rien à attendre de l’étranger. C’est nous qui montrons le chemin et personne d’autre. La France est la lumière du monde, le peuple français plutôt, car les élites sont la lie des élites.

      Le rôle économique des BRIK est virtuel. Si nous n’achetons pas leurs produits, ils coulent.

      Colombani : “La mondialisation a sorti des millions d’êtres humains de la pauvreté”.
      J’espère qu’on a gravé ces paroles sur Voyager, dans la plaque d’iridium portant le message de l’Humanité pour la fin des temps

      Par ailleurs je n’ai pas vu de livres de P. Jorion dans ma libraire; Ils ne sont pas visibles. Il y a les derniers Badiou, et autres…

  11. Il me semble que la ‘proposition Cantona’ a plus une valeur de symbole qu’autre choses mais il est sans doute important d ‘exposer les conséquences d’une telle démarche. Soit.

    Ce qui me semble étrange, c’est, Monsieur Jorion, votre souhait d’attendre encore et toujours de voir se manifester la bonne volonté des politiques, du prochain sommet-machin etc, etc, etc…

    Je suis le blog depuis un an à peu près… Votre discours reste le même :” ils ne font pas ce qu’il faut mais… attendons le prochain truc, brol, bidule…. et alors -seulement-(!!) nous serons surs de leur inaptitude”.

    C’est systématique.

    Un peu curieux. Etrange. Suspect ?

    1. Ah oui bravo!
      Je ne doute pas de l’intelligence de Monsieur Jorion qui je pense à une vision des choses sur le financier.
      Cependant je confirme les dires de Lau quant au discours.
      Je déplore votre manque d’ouverture sur la vie humaine en général, et tous les rouages, vous bornant seulement sur le financier.
      Je vous répète encore une fois, et ce n’est pas le complot dont vous m’avez accusé une fois, rien ne sera résolu par le système fiancier et ceux qui le dirigent.
      Les médias ne remettront pas en cause car ce sont les laquais du systeme, ni les haut fonctionnaires, ni les syndicats.
      Chacun doit évoluer sa propre conscience, et c’est par soi même que tout changera.

      Extrait de 1984, de Georges Orwell : « La guerre, c’est la paix » (maintenant: guerre préventive)
      « La liberté, c’est l’esclavage »
      « L’ignorance, c’est la force »

      ‎” Plus il y a d’interdits dans le monde, et plus l’esprit du peuple s’appauvrit. ….
      Plus on publie de lois et de décrets et plus il y a de voleurs et de brigands ” (lois contre le peuple mais pas pour eux)
      (Lao Tseu)

  12. Arnaud Amaury ou Arnaud Amalric († 1225), abbé de Poblet, de Grand Selve, puis de Cîteaux (1200-1212), archevêque de Narbonne (1212-1225), il est chargé, en tant que légat du Pape, de réprimer l’hérésie cathare durant la Croisade des Albigeois.
    …….
    « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens. »
    …..
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Arnaud_Amaury

  13. Je lis ce blog depuis quelques mois et toujours avec beaucoup d’intérêt, je voudrais signaler que je ne parviens plus à voir les vidéos du vendredi, est-ce le fait de ne pas pouvoir contribuer financièrement ? J’espère que ce n’est pas cela. J’ai fait le choix d’entrer dans la mouvance “décroissance”, ne travaillant plus qu’à mi-temps dans une école, un travail précaire et très peu rémunéré mais qui me laisse un peu de temps pour réfléchir et pour être utile à d’autres. J’ai ainsi l’impression d’avoir un peu tourner le dos à la furie consommatrice et de me rapprocher de l’essentiel…Je ne manque jamais de recommander ce blog à des proches ou des amis, c”est pourquoi je souhaiterais pouvoir continuer à visionner les vidéos. Grand merci de votre réponse et merci pour votre blog !

    1. Le blog – y compris les vidéos – est gratuit. Voir mon explication dans Donation : pourquoi ? : “Je refuse d’opérer parmi vous une sélection par l’argent : je veux que l’accès à mes textes reste gratuit parce que j’entends continuer de m’adresser à ceux pour qui tout ce qui n’est pas gratuit est trop cher.”

    2. Il y a eu récemment quelques incidents techniques sur le blog avec difficultés d’accès, et nombre d’entre nous y compris votre serviteur se sont crus ostracisés.Considérez vos problèmes de lecture comme purement techniques.Nos hôtes ne sont pas mesquins. Je puis vous l’assurer.

    3. Je suppose que vous devez avoir microsoft (comme tout le monde) et qu’il vous faudra acheter la dernière version pour voir la video. J’utilise les logiciels libres qui ne coutent rien, pour le moment, (ubuntu 10.04 lucid) que j’ai installé sur des vieilles machines et ça marche. Il faut se mettre les mains dans le cambouis informatique pour la mise au point, mais ça vaut le coup. On trouve sur internet des ”tuto” bien faits, utilisables par des amateurs. C’est ma façon à moi de lutter contre la domination du monde informatique par microsoft. Il y a dans les sous sols des administrations des tonnes d’ordinateur rendus artificiellement obsolètes par la politique commerciales, parfaitement rodée de microsoft, que l’on pourrait parfaitement utiliser. Bien peu dans le public savent que d’autres systèmes d’exploitation existent, et dailleurs bien plus performant que microsoft.

  14. Monsieur Jorion,
    Depuis plusieurs mois, je suis vos analyses correspondantes à l’aggravation exponentielle de la crise du Capitalisme Financier à laquelle il semblerait évident qu’il nous faille répondre de toute urgence sous peine de sombrer dans une Crise de Civilisation telle qu’on ne peut la concevoir, visiblement même et surtout au sein des cerveaux les plus “éclairés”du moment. Alors que nous venons d’apprendre la disparition de notre seul prix Nobel d’Economie,je veux parler de Mr Maurice Allais,il serait certainement temps de prendre la mesure de ses nombreux avertissements concernant l’aveuglement idéologique et clinique dans lequel sont plongés nos élites politiques et économiques face au Chaos Monétaire actuel.Nous n’avons plus le luxe ni le temps d’accepter que nos politiques soient en réalité et uniquement là pour combler les déficits et dettes de jeux d’intérêts particuliers rapportés illégitimement à nos Etats et que le dogme libéral basé sur la dualité”douleur/plaisir” soit le fondement “Sarpinio-Smithien”de nos politiques culturelles,sociales et économiques.Aussi il me parait évident qu’une refonte totale du système financier international s’impose et devrait être au coeur de toutes les réflexions et propositions afin d’annuler toutes ces dettes illégitimes et de mettre sur pied,au plan international,un système réellement destiné à servir l’Intérêt Général et non pas, à celui des serviteurs zélés du Commonwealth et de leurs associés dans le Monde. Aussi au sortir de la crise dite des”subprimes”,il me semble bien que la Joute Oratoire de nos “dirigeants”tournait autour d’une “moralisation du Capitalisme”. A ce sujet ,il me semble que le Capitalisme en tant que tel reste l’état naturel pour la production et les échanges à travers le Monde,le problème restant le partage des richesses produites,aussi il me semble surtout important de re-situer ce système dans un cadre républicain sous contrôle citoyen,redirigé vers une réelle production physique lavée de tout dogme mettant au centre le “Dieu Argent”.Dans ce sens,il me semble urgent de réinstaurer les lois “Glass-Steagall”(incluant les caisses d’assurances)au plan international,ainsi que de nouveaux accords pour un vrai nouveau Bretton-Wood.En ce sens,il nous faudrait certainement créer une monnaie “polytechnique” d’échange international pour faciliter la mise en route de grands projets d’infrastructures continentaux et inter-continentaux,qui ne soit pas celle hégémonique d’une seule Nation évidemment,mais en revanche qui soit totalement sous contrôle démocratique et citoyen de l’ensemble des Nations participants à ces efforts.Cela devrait se coupler de plus, avec une monnaie Nationale au service et sous contrôle uniquement de l’Etat face aux besoins réels de celui-ci et de sa population.Il s’agirait là de mettre en place un véritable système de Crédit Productif Public(à taux faible) au service,par conséquent,de l’Intérêt Général. Aussi pour cela,nous devons impérativement nous re-situer dans un temps long et abandonner une fois pour toute ce dogme du “court-termisme”que Margaret Tacher,à la fin des années 80,avait imposée à l’ensemble du Monde via ce fameux et dévastateur “Big Bang de la City”,tout cela avec toute l’approbation de G.Bush père et de F.Mittérand. Comme vous pouvez le constater,tout ceci posé d’une manière largement expéditive j’en conviens ,ne me parait pas pour autant relever des calculs les plus complexes provenant d’un de ces “esprits géniaux” issu des plus hautes sphères intellectuelles. Aussi il me semble en réalité,que les solutions techniques aux problèmes que nous rencontrons aujourd’hui existent bel et bien.
    Donc maintenant la question que je me pose est:
    Voulons-nous vraiment créer les conditions pour qu’un futur à la survie réussie de l’Humanité soit possible,ou sommes nous en définitive,parqués,tel des animaux devant l’abattoir,dans l’illusion fermée et spectatrice que d’hypothétiques solutions salvatrices provenant de nos cercles dirigeants aux ordres,soient enfin adoptées?

    1. Crépel,
      Je ne sais ce que Paul pourra vous répondre.
      J’en parlerai un peu plus tard. En primeur, je vous proposerai d’aller voir un peu ce qui s’est passé au Brésil.
      La différence? Lulla n’a pas attaqué le monde de la finance, le monde des riches.
      Il l’a utilisé et cela pendant 8 ans. Tout le monde en a profité. Le pouvoir d’achat a augmenté pour tout le monde. Rien n’est évidemment parfait.
      Je ne vais pas parler de la Chine, c’est trop tarte à la crème et c’est encore moins parfait.
      Mais il y a des défenseurs farouches pourtant.
      Si vous n’avez pas tout compris, je peux vous en donner quelques indices.

    2. Salut à l’enfoiré(où se cache Coluche?)
      Tout d’abord,mon propos est de s’adresser à vous de la manière la plus directe possible,sans ambages ni langue de bois et j’aimerais que cela ne soit pas perçu comme une pure agression,selon moi l’existence de de Blog devrait être le relais des avis certainement les plus contrastés qui soient.Aussi pour revenir à notre sujet concernant l’avenir des êtres humains sur cette planète,non je ne pense pas que le Brésil de Lulla soit ni une solution, ni une parade à la crise du capitalisme financier.Au préalable,peut on faire une équivalence entre le niveau de développement du Brésil avec celui de nos pays dit “développés”?
      On ne peut nier que pour une grande Majorité des Classes Sociales Brésiliennes les plus défavorisées ,il n’y ai pas eu un plus ,encore faut il voir dans quelles proportions (par rapport aux nouvelles bulles crées)et dans quelles réelles possibilités de développement(il ne faudrait quand même pas oublier le développement criminel des carburants verts,entre autre!). Ce que je vois,c’est qu’il s’agit surtout quand même de développer une nouvelle base pour la City de Londres via le groupe Inter-Alpha Bank d’étendre son empire sous une nouvelle mouture Sociale-Libérale du libre-échangisme via le BRIC. Lorsque l’on voit que c’est Banco Santander qui a soutenu et est toujours conseiller privilégier de LULLA ,nous sommes vraiment en droit d’être inquiet quand à l’avenir de cette partie du monde et de la solidité réelle de ce système.
      Vous l’avez compris,tout ceci me paraît être de la poudre aux yeux, aux vues des réels problèmes auxquels nous devons faire face.Alors que nous sommes pris dans la spirale infernale du “Q.E”(encore merci Bernanke!),c’est à dire d’une hyperinflation à la Weimar puissance “Monde” , engagé soit disant pour relancer l’Economie,vous voudriez me faire croire que les 8 petites années de Socialisme Libéral,d’ailleurs plus libéral qu’autre chose de LULLA puissent nous servir d’exemple ,voir de support pour sortir de la Crise?
      Monsieur,si nous voulons sortir de la crise,ne croyez vous pas plutôt opportun d’en finir une fois pour toute avec cette logique infernal de l’Empire Britannique rapporté à la Globalisation?

    3. Salut Crépel,
      Ne craignez rien l’esprit enfoiré n’est pas perdu chez moi. Il suffit d’aller lire mon dernier sur mon blog. Je parviens à parler de choses très graves avec humour.
      Je n’ai pas pris vos propos comme agressif. Loin de là. Excusez-moi si j’en ai donné l’impression. Je suis très pragmatique qui doit dépendre du côté très numérique de mon ancienne profession.
      Pour ce qui est de Londres, “Vertiges d’une société dynamique” devrait vous éclairer.
      Qu’il y ait de la poudre aux yeux. Je dirais “mais c’est bien sûr”. Nous sommes dans un monde de semblants, de publicité,
      La globalisation?
      Si vous n’êtes pas satisfait avec çà?
      On va encore dire, que je fais de la pub pour mon blog, mais je n’aime pas répéter.
      Bonne journée

  15. Sinon toujours en réaction au premier commentaire, ce serait sans doute pas mal si le blog de Paul avait aussi maintenant une partie plus “statique”, c’est à dire un item du genre “propositions clefs” dans la barre horizontale (à côté de “à propos” “formatage”, etc,) et donnant accés à une page avec ses propositions principales.

    1. Alors dans ce cas en voici déjà une,
      qui sans faire de mal à TOUT le monde peut faire du bien à quelques uns (qui en ont bien besoin) :
      je suggère de soutenir FINANCIEREMENT et même modestement tout ceux qui vont au charbon des mouvements sociaux actuels pour que ce ne soit pas eux qui payent une troisième fois cette crise.
      1=payent par leur tavail le confort des “nantis” ; je n’aime pas ce mot mais je n’en trouve pas d’autre.
      2=leurs impôts servent à payer la roulette russe des banques ; tiens, les miens aussi d’ailleurs
      3=leurs sacrifices salariaux : nos grèves sont la garantie d’un manque à gagner.
      Et que tout cela n’empêche personne d’aller dans la rue demain.
      Ciao.

  16. C’est la journée des nouvelles peu réjouissantes sur la marche de la planète.
    Un article du toujours très pertinent Hervé Kempf paru dans Le Monde du 13/10 nous alerte “La destruction de la nature s’accélère sous les tropiques.
    “La santé de la planète ne s’améliore pas, indique le rapport Planète vivante, rendu public le mercredi 13 octobre par le WWF (Fonds mondial pour la nature)
    “L’empreinte écologique mondiale, qui a doublé depuis le milieu des années 1960, excédait de 50 % la biocapacité de la planète en 2007 (dernières données disponibles). Cela signifie que l’humanité consomme les ressources naturelles plus rapidement que les écosystèmes ne peuvent les régénérer et produit plus de CO2 qu’ils ne peuvent en absorber. En 2007, elle a ainsi utilisé l’équivalent d’une planète et demie. Cette évolution est en grande partie imputable aux émissions de gaz carbonique”.
    http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2010/10/13/la-destruction-de-la-nature-s-accelere-sous-les-tropiques_1425502_3244.html
    Un autre article du 13/10 de Charles Kupchan, professeur à Georgetown (Washington) nous livre une vision US sur l’Europe.
    “L’érosion de l’idéal européen est préoccupante, même pour les Etats-Unis”.
    “L’Union européenne est à l’agonie – pas une mort spectaculaire ni soudaine, non, mais une agonie si lente et si progressive qu’un jour prochain, nous Américains, en portant nos regards de l’autre côté de l’Atlantique, découvrirons peut-être que ce projet d’intégration européenne qui allait de soi depuis un demi-siècle a cessé d’être”
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/10/13/l-erosion-de-l-ideal-europeen-est-preoccupante-meme-pour-les-etats-unis_1425557_3232.html

    Ce matin je viens de feuilleter le hors-série remarquable d’Alternatives Economiques N° 86 “Les chiffres 2011 – L’économie et la société en 30 thèmes et 280 graphiques”.
    Plusieurs dossiers nous livrent des diagnostiques synthétiques, pertinents, chiffrés comme :
    . “L’Europe et la crise” en 6 chapitres
    . “Planète” en 8 chapitres
    . 3 dossiers plus franco-français : emplois et revenus, politiques publiques, société.
    Bref, un hors-série référent & décapant.

    Et pour terminer dans la joie et l’allégresse, le bulletin d’anticipation 2010/2014 du LEAP N° 48 “Plongée collective mais contrastée dans la phase de dislocation géopolitique mondiale”. Pas rassurant du tout, brrrr.

    Pour terminer par une note optimiste et aborder le WE en vert, le N° d’octobre d’Alternatives Economiques, exceptionnel du fait des 30 ans du magazine :
    “Chômage : comment s’en sortir” et aussi un dossier “Nourrir le Monde sans épuiser la Terre” et un cahier rétrospectif : “1980/2010 Ce qui a changé”
    Bon week-end et bonne lecture.

  17. Merci Monsieur Jorion pour votre réponse, je suis également pour davantage de gratuité dans le sens où il y a des choses qui de toutes façons ne peuvent pas faire l’objet d’une transaction financière, j’espère pouvoir très bientôt accéder à nouveau aux vidéos.

  18. C’est tout à son honneur si Mr Jorion ne veut pas de “panique bancaire”
    Il se bat à arme LEGALE et il faut des gens comme ça…. RESPECT…

    Toutefois…. je pense qu’il faut aussi des gens qui se battent avec des armes non LEGALES…
    par exemple:
    aux années de la seconde guerre, ou les résistants qui dynamitaient les lignes de chemin de fer étaient considérés comme des “terroristes” et d’autres qui résistaient plus légalement, ce qui est tout aussi noble…

    NE FAUT-lL pas un mixte des deux? N’est-il pas nécessaire, lorsque la gangrène va s’étendre sur toute la main de couper le petit doigt infecté ?

    Vraiment je ne sais plus quoi penser….
    Je me sens perdu, en ce moment…. Vraiment…
    M Jorion je vous prie de me croire.

    et la chose qui me viens à l’esprit est de me construire mon petit cocon bien à moi et de regarder la tempête passer….
    Mais dans ce cas, pour en revenir aux années 40, je ressemblerai alors à cette “majorité (?)” de Français qui fermait leur fenêtre et laissait les nazis faire leur besogne… NON?

    Je veux bien vous faire confiance, signer toutes les pétitions que vous pourrez mettre soumettre aux autorités, ce sera un premier pas…
    Mais AU BOUT DE COMBIEN DE TEMPS ESTIMEREZ VOUS que cela aura assez duré?

    1. panique bancaire, faux problème ou vrai constat, de toutes les façons, la masse fiducière doit représenter 5% de la masse scripturale, donc si vous possedez 100, le banquier ne peut vous en donner que 5. Celà vaut-il la peine de se battre pour si peu, surtout que rien ne vous dit que vous trouverez un clampin qui voudra troquer son bien matériel contre votre papier même rare.
      Allez bonne manif à tous et advienne que pourra.

  19. BLA BLA BLA!
    J’aimerais bien qu’on allie le financier avec les autres mouvement de la vie…
    Ce système financier à lui tout seul tue la Vie!
    Il faut en prendre conscience!
    On sait d’où vient le cancer, on maintient l’Homme par la peur pour ne pas qu’il y ait création.
    Et ceux qui ont la connaissancele le savent bien, s’il n’y a pas de création, il y a mort.
    Ce systeme est sclérosé, et tout le monde s’attend à ce qu’il reparte comme si de rien n’était…
    Où sont les consciences???

  20. Bien si l’idée d’Eric Cantona ne remporte pas tous les suffrages et cela pour plusieurs raisons bien argumentés jusqu’içi, je vous en suggère plusieurs autres dans la modération :

    On apprend dans le même temps à se satisfaire de son sort, de la vie, de la météo,

    On ne recherche plus à agir avec une grande prise de risque pour l’homme,

    Et si le risque est trop grand on ne pense plus à se plaindre tous les jours,

    Se dire que quoi qu’il arrive la crise ça me fait pas tant de mal que ça,

    Apprendre à se dire c’est pas grave ils viennent encore de me prendre ceci et cela,

    Apprendre quelque soit les circonstances à garder intacte sa capacité à être heureux,

    Pas toujours gratter la terre en quète de vers, d’insectes, de banquiers pour plus de sécurité,

    Ne jamais trop courir le risque de mettre en pratique ce que je prêche il y a aussi l’autre,

    Ne plus chercher à vendre le meilleur parapluie pour l’homme, le vent peut changer,

    Accepter d’entendre que toutes nos belles paroles dans le pays n’y changeront rien,

    Ne pas vouloir toujours parler de la crise à son prochain déjà tant épprouvé par cela,

    J’étais si à occupé à vouloir changer les choses que j’en perdis peu à peu courage,

    Si tu n’es pas capable de franchir cette rivière ne me parle pas de changer la société,

    Quand l’orage approche ne franchit pas tout de suite le gué écoute d’abord les autres,

    Non revient à nos cotés pour mieux échafauder quelque chose de plus sur pour changer,

    Avant de sortir de certaines valeurs recherche à t’adresser à un professionnel du risque,

    Et si ça te semble trop risqué ne le fait pas cela ne saurait être plus prudent pour l’homme,

    SI tu veux changer le monde pense aussi à toules les choses que tu pourrais perdre,

    Si nous pouvions à la fois changer le monde et garder toutes ces choses à la fois,

    Si tu veux changer la société recherche d’abord à suivre l’action qui te fera le moins peur,

    On rencontre même en période de crise des gens très prudents qui échafaudent le futur,

    Avant d’agir en période de crise vérifie si la pensée du futur excerce toujours son emprise,

    Mais comment faire afin que la crise du monde moderne n’est plus aucune emprise sur moi,

    1. On peut lire le Manuel d’Epictète …( pour soi-même )
      et, tenter de se bouger les doigts avec d’autres ….

  21. merci à Mr Jorion et à tout les intervenants

    Comment se fait il que dans un système ou l’humain est remplacer par la technique on continue à raisonner profits?

    des usines ,des banques fonctionnent par ordinateurs avec un minimum d’employés..

    Les heureux bénéficiaires de ce système existent ?
    Bientôt .
    Excusez moi ,mais je pense que les ET sont la..

    1. A mon humble avis, la réponse est dans votre question, la technique permet le profit, l’humain est un coût contre productif, ce n’est qu’un problème de répartition. Ou doit ton poser le curseur de la répartition. L’individualiste pronera vers le zèro, le mutualiste vers……… et c’est ce qui sauve le Medef, leur caisse noire est là pour en témoigner, tous unis disent-ils.

  22. Deux hommes se tiennent près d’une source, ils débattent de la nature et des propriétés de cette eau. Un troisième passant par là salue les deux autres, s’accroupit et plonge ses mains dans l’eau claire. Il boit, se redresse et continue sa route.

    1. …pas des amibes, dans une source claire, quand-même ! ou alors, ça va encore plus mal que je ne pensais …ah bon, la source était près d’une centrale nucléaire, vous m’en direz tant !

  23. Toujours un plaisir de visionner ces vidéos de synthèses. Vous dîtes souvent que l’on est en 1788 et je ne partage que partiellement ce point de vue. On est également en 1847 et en 1931-1932. Je ne sais pas s’il faut accueillir positivement l’arrivée au congrès du tea party movement qui me semble extrêmement dangereux, une sorte de mouvance fasciste. Et puis 1847, parce que j’entends beaucoup de gens dire que l’on est proche d’un nouveau mai 1968 (un peu comme ceux qui pensaient refaire 1789 en 1848) mais également par le spleen de notre jeunesse (un peu comme à l’époque où les jeunes romantiques furent dépités par le célèbre “enrichissez-vous” de Guizot). C’est une époque qui a sa propre singularité. Autant dans les époques antérieures, il y avait encore des mondes à découvrir, on a aujourd’hui l’impression que notre horizon est bouché; ce sentiment est accentué par les crises écologique et du pic pétrolier qui nous font prendre conscience que les ressources sont limitées.

    “No future” ?

  24. En pensant à la déclaration de Cantona, il me vient à l’esprit que le pire des terrorismes serait de pirater les réseaux bancaires et d’effacer tous ces chiffres qui correspondent à de la monnaie scripturale…qui paralyserait tout le système bancaire. La seule solution serait une réforme du SMI avec la prise de conscience que la prospérité ne peut être fondé sur le crédit; il faut donc un SMI qui restreigne l’expansion du crédit, peut-être l’étalon-or ?

  25. Une petite remarque simplement:
    L’abandon de la couverture or de 1971 (Nixon) a pour conséquence que la quantité de monnaie peut être étendue, tant que l’on veut.
    Face à l’ambiance déflationniste général, ce sera le scénario japonais qui prévaudra.
    Quant au rôle domoinant du dollar, il me semble de plus en plus évident que les USA n’en tirent plus aucun avantage, et il sont en train de l’abandonner comme si de rien était, et ils s’en fichent!
    En plus, ils ont raison, car cela sera une chance pour eux de se rétablir industriellement.

Les commentaires sont fermés.