62 réflexions sur « AGONIE DU CAPITALISME ET ÉCONOMIE DE LA TRANSINDIVIDUATION, Paul Jorion & Bernard Stiegler, samedi 10 décembre 2011 de 14h à 17h »

  1. Je retrouve chez Bernard Stiegler la même création de concepts pour le concept, une façon de créer du langage creux en définitive, une manière de tout faire pour paraître plus complexe que les autres. Tout cela est purement vain. Le discours de Paul Jorion est bien plus compréhensible et plus profond, plus réel. Le discours de Stiegler ne résisterait jamais à la transcription des idées dans un lanagage simplifié que souhaitait Wittgenstein pour démontrer si un concept est pertinent ou ne l’est pas.
    Donc oui Stiegler est bien heidegerrien, platonicien, deridien dans sa façon de créer des concepts par onanisme.

Les commentaires sont fermés.