AGONIE DU CAPITALISME ET ÉCONOMIE DE LA TRANSINDIVIDUATION, Paul Jorion & Bernard Stiegler, samedi 10 décembre 2011 de 14h à 17h

L’annonce complète.

Les intervenants, à part Bernard Stiegler et moi-même, sont Franck Cormerais et Arnauld de l’Épine.

Partager :

62 réponses à “AGONIE DU CAPITALISME ET ÉCONOMIE DE LA TRANSINDIVIDUATION, Paul Jorion & Bernard Stiegler, samedi 10 décembre 2011 de 14h à 17h

  1. Avatar de stan
    stan

    Je retrouve chez Bernard Stiegler la même création de concepts pour le concept, une façon de créer du langage creux en définitive, une manière de tout faire pour paraître plus complexe que les autres. Tout cela est purement vain. Le discours de Paul Jorion est bien plus compréhensible et plus profond, plus réel. Le discours de Stiegler ne résisterait jamais à la transcription des idées dans un lanagage simplifié que souhaitait Wittgenstein pour démontrer si un concept est pertinent ou ne l’est pas.
    Donc oui Stiegler est bien heidegerrien, platonicien, deridien dans sa façon de créer des concepts par onanisme.

  2. […] Blog de Paul Jorion « Big Brother mangera son chapeau ! » (Lisztfr) Blog de Paul Jorion » AGONIE DU CAPITALISME ET ÉCONOMIE DE LA TRANSINDIVIDUATION, Paul Jorion &amp… […]

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Si Dirty vladi avait appuyé sur le gros bouton, le plan C -et bien d’autres choses- se serait dissipé instantanément.…

  2. Depuis que je me pose la question, le plan C peut fonctionner si et seulement si le plan A se…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta