L’actualité de la crise : RENDEZ VOUS, VOUS ÊTES
CERNÉS !
par François Leclerc

Billet invité

The English version of this post can be found here.

Il n’y a pas que l’Espagne et l’Italie qui fassent problème, après le coup d’arrêt apporté aux décisions du dernier sommet, au vu du spectacle de grande confusion et nervosité auquel nous avons assisté, à propos d’un communiqué commun de l’Espagne, de l’Italie et de la France réclamant leur application immédiate, qui n’en était pas un. La Grèce illustre simultanément la déroute stratégique des autorités européennes et du FMI.

Ce sont la BCE et l’eurosystème qui détiennent désormais le gros paquet de la dette grecque, ce qui permet aux banques commerciales de considérer d’un oeil moins alarmé le compte à rebours qui y est lancé, il n’en est pas de même du côté des autorités européennes.

Le 20 août prochain, le gouvernement grec doit rembourser la BCE à hauteur de 3,2 milliards d’euros en raison de l’arrivée à échéance d’obligations et n’en a pas les moyens. La poursuite ou l’arrêt du secondplan de sauvetage va devoir être décidée, à cela correspondra la décision de débrancher ou non les soins palliatifs qui maintiennent le pays dans la zone euro. Sans maîtriser ce qui s’en suivra pour l’Espagne et l’Italie.

L’application des accords étant totalement sortie de ses rails, rien n’ayant été fait ces quatre derniers mois en raison de la crise politique et des élections, un nouveau fossé très profond est apparu, qu’il faut décider ou non de combler en même temps que sera ou non prise la décision de poursuivre les versements au titre du plan en engageant 31,5 milliards d’euros supplémentaires. Le gouvernement doit présenter à la Troïka toutes affaires cessantes un plan d’économies de 11,5 milliards d’euros pour les années 2013 et 2014, à propos duquel il est de ses propres dires « tombé d’accord dans ses grandes lignes », ce qui signifie qu’il ne sait pas comment pratiquement procéder. Dans le contexte de crise que traverse le pays, il n’est pas question d’adopter de nouvelles mesures d’austérité, alors que l’application des précédentes a été suspendue, car il s’agirait d’augmenter à nouveau les taxes et de fortement diminuer le montant des retraites. Le fonds de privatisation, dont la mission est de trouver 19 milliards de recette d’ici 2015 est de son côté en panne, ayant enregistré le départ de son président et de son directeur général.

Si le FMI décidait comme il en est question de se retirer du dispositif et de cesser sa participation, il ne resterait plus comme perspective que de procéder à une nouvelle restructuration de la dette grecque, cette fois-ci au détriment de ses créanciers publics européens, ou à un assouplissement des conditions des prêts en terme de taux et de calendrier qui ferait boule de neige en Irlande et au Portugal. Une décision dont la discussion n’est même pas encore engagée, vu le contexte politique européen.

« Cette situation que nous vivons est une situation que nous devons, que nous allons maîtriser » a déclaré hier Pierre Moscovici, le ministre français de l’économie et des finances, appelant à la mise en œuvre « efficace et rapide » des décisions du dernier sommet, en reprenant les termes du communiqué commun qui n’a jamais existé. On ne saurait mieux exprimer un léger flottement…

Partager :

179 réflexions sur « L’actualité de la crise : RENDEZ VOUS, VOUS ÊTES
CERNÉS !
par François Leclerc »

  1. « Tic tac tic tac », nous ne sommes pas dans « peter pan » et pourtant nous pouvons entendre le crocodile arrivé…

    La question c’est combien de temps va-t-il tourner autour de sa (ses) proie(s)…

    Bonne journée!

    1. A ce propos, je recherche désespérément, depuis plusieurs années, la lecture du livre de James Matthew Barrie par André Dussolier pour le compte de France Culture.

      S’allonger à l’heure de la sieste par été chaud sur une chaise-longue ou un lit, écouter le Peter Pan de James Matthew Barrie par la voix toute en retenue faussement distanciée, puissamment génératrice d’imaginaire de Dussolier.
      … Ca vous relègue la crise financière tout-à-fait à l’arrière plan.

      Delphin

      (France Culture avait rediffusé l’intégralité des quelques heures d’enregistrement une nuit de fin décembre, il y a qelques années. Ils ne proposent pas à la vente).

  2. « Cette situation que nous vivons est une situation que nous devons, que nous allons maîtriser. » Pierre Moscovici se garde bien de qualifier ladite « situation », d’où la tautologie : « Cette situation… est une situation… » Une économie de mots pour dire qu’on en est réduit aux expédients rhétoriques. Je ne sais même pas, François, si cela vaut encore le coup de relayer des platitudes pareilles, sinon pour donner un exemple de langue de bois flotté. Veni, vidi, Moscovici. Le MES est dit. Ite MESa est. Il reste encore la cagnotte de l’Euromillion à écluser. On organise un tirage solidaire ?

    1. @ BRL
      « Cette situation que nous vivons est une situation que nous devons, que nous allons maîtriser »
      Il y a un coté Mayday , ou Directeur de la centrale de Fukushima .

      Pour info :Le gouvernement japonais déclare qu’il va enquêter sur un rapport indiquant que des travailleurs de l’usine sinistrée de Fukushima Daiichi auraient été invités à maquiller leur exposition aux rayonnements.

      Build-Up, un sous-traitant de Tepco, a admis selon un de ses dirigeants avoir dit aux travailleurs de mettre boucliers de plomb sur les dispositifs de détection des radiations
      http://fukushima-informations.fr/?p=2353

    2. « Cette situation que nous vivons est une situation que nous devons, que nous allons maîtriser. »
      Le coup de la « maitrise » avec la dette ça fait 30 ans qu’ils nous le font.
      Les dévaluations pullullent dans l’histoire de telles Nations.
      Autant le serpent monétaire européen (avant l’euro) avait déjà été touché-coulé plusieurs fois par les mêmes.
      Alors l’euro … la démonstration de la « maitrise », il n’y a plus que ça à longueur d’année.
      La « maitrise » c’est la France et l’Allemagne qui ne respectent pas, quasi dès la signature, leur propre « Pacte de Stabilité et de Croissance ».
      La « maitrise » c’est tel premier ministre qui « n’a que faire des équations comptables » de ses propres organismes internationaux.

      Mais la « maitrise » c’est financer le déficit … là ça marche car c’est profitable … et de plus en plus pour ceux qui empochent les intérêts.
      Autant la « maitrise » des agences de Notations, des spéculateurs et des pirates fiscaux de La City.
      Bravo les gars, la « maitrise » du « Libor » ça a été parfait … mais moins que :
      la « maitrise » de la justice, vendue à l’encan aux banquiers : grandiose.

      Alors évidemment aucune collusion politique …
      mais l’arrogance lancinante de la « maitrise » réaffirmée encore et toujours.

      1. @lambert Francis
        Le libor n’est qu’une infime partie de l’iceberg , hommes politique levez vous , on est plus dans le monde de oui-oui , l’internet réveil les esprits , et après avoir essayé droite ,gauche notre horizon risque de s’assombrir
        1929 – 1939 2008 – ?
        Sans justice , il n’y aura pas d’Europe

  3. Merci Mr Leclerc de cette « traduction » des efforts efforts européens.
    Pierre Moscovici s’est vite fondu dans le moule de la pensée néolibérale européenne.
    Il s’applique avec bonheur dans l’art de la méthode Coué et de la procrastination, « gagner du temps, sans rien résoudre »

    1. Sur Moscovici:

      Il quitte la LCR d’Alain Krivine en 1984 pour le PS. Considérant ses engagements de jeunesse, il affirmera en 2006 : « Le Parti socialiste me paraissait opportuniste ».

      En 1986, il est secrétaire du « groupe des experts » constitué par Claude Allègre..

      En 2012, il est vice-président du lobby patronal français, le Cercle de l’Industrie, qui collabore avec le MEDEF, l’AFEP, l’European Round Table of Industrialists (ERT), le Transatlantic Policy Network (TPN), ou encore l’Institut de l’entreprise.

      No comment

      Source wikipedia

      1. Tout le monde sait que le PS les Aubry (fifille de papa Delors), Hollande (tombé dans le delorisme quand il était petit) et consorts ressortent de ce que l’on peut qualifier « la gauche de droite » (multiculturelle, of course).

        En face, nous avons la droite maréchal-nous-voilà. Youpi!

        J’ai peur que Hollande ne soit le Louis XVI de la Vème République: le brave bougre dans le fond, qui se trouve au mauvais endroit au mauvais moment

      2. @ abraxas

        Hollande n’est pas là au mauvais moment et au mauvais endroit.
        Il me semble me souvenir qu’il y a eu des primaires au PS puis une élection au mois de mai, non?

        Bref, il a voulu y être, il y est! Alors il assume!

        Ou il fallait laissez le précédent s’embourber pour 5 ans de plus.

      3. ’ai peur que Hollande ne soit le Louis XVI de la Vème République…

        Avec une (grosse) nuance, Hollande a un Parlement à sa botte, Capet, comme son prédécesseur, des Parlements opposés à toutes ses reformes, particulièrement quand il s’agit d’égalité devant l’impôt…

      4. « Ou il fallait laissez le précédent s’embourber pour 5 ans de plus. »

        Quelle horreur !

        M. Hollande, je ne suis pas spécialement « Hollandiste », mais merci d’avoir réussi à nous débarrasser du précédent président, dont je n’ose même pas prononcer le nom de crainte de provoquer le mauvais sort.

        Autour de moi et même plus loin, je perçois une incontestable décrispation, comme un retour à l’apaisement.

        Delphin

      5. à Delphin,

        Si la « décrispation » que vous évoquez est uniquement liée au style, ou à la forme, du discours et non au fond, à l’idéologie libérale et attentiste, elle n’est qu’un leurre.

      6. @Delphin

        Preuve que la grande majorité des citoyens ne possède strictement aucun sens politique, sinon ils seraient déjà navrés de voir à quel point le nouveau gouvernement se sent à l’aise dans l’orthodoxie.

      7. « le brave bougre dans le fond, qui se trouve au mauvais endroit au mauvais moment »

        F. Hollande est l’un des Young Leaders de la French American Foundation, organisation sponsorisée par la banque Lazard. Hasard, vraiment ?

      8. A Marlowe,

        Nicolas S. , appliquant « diviser pour régner », avait pris la fâcheuse posture de dresser les groupes sociaux les uns contre les autres, certains jouant le rôle de boucs émissaires divertissant des difficultés affrontées : Enseignants, juges, ados, roms, petits délinquants etc.

        Toutes personnes méprisables car « non productives ».

        C’est d’ailleurs également du fait de son agressivité atavique qu’il a perdu le soutien des journalistes des grands médias, auxquels il devait largement son élection. Ils s’en sont souvenus à celle-ci.

        S. en off (Rue89):

        Delphin

      9. @dissy,
        Le Cercle de l’Industrie, la Fabrique de l’Industrie, l’Institut de l’entreprise, Damned !!! tout se tient !
        Fondateurs du Cercle : Dominique Strauss-Kanh et Raymond Lévy (PDG de Renault) en 1993.
        En fin d’un rapport adressé à la Commission Européenne, tous les membres du Cercle avec notamment Didier Migaud (Cour des Comptes) et le beau linge du CAC 40.
        Moscovici démissionne de ces fonctions de vice-président du Cercle et Philippe Varin (Pdt de PSA) est élu à la présidence du Cercle, le 27/04/2012. Quel heureux concours de circonstances

        @Abraxas, après les mesures de dérégulation des activités financières, ne pas oublier que papy Delors nous a collé l’Acte Unique européen, mais aussi par sa loi bancaire de modernisation de 1984, laBanque Universelle abrogeant ainsi le principe de séparation des activités financières et de dépôt des banques institué par le CNR en 1945.

        http://www.les-crises.fr/deregulation-financiere/

      10. Si la « décrispation » que vous évoquez est uniquement liée au style, ou à la forme, du discours et non au fond, à l’idéologie libérale et attentiste, elle n’est qu’un leurre.

        Je dirai même plus: un jeu de rôle dans le théatre de l’Alternance.
        Dirigeants du PS comme du PC (aujourd’hui FdG) ont toujours alterné
        sur la scène du gouvernement, pour jouer toujours la même pièce,
        celle écrite par les MEDEF, Cercle de l’Industrie et autres Siècle
        où se cotoient bourgeois et politiciens à leur service.
        Jusqu’aux désastres à venir, en quelques petites années au plus,
        qui vont rassembler les 99 % pour enfin sortir du cadre.

      11. Je dirai même plus: un jeu de rôle dans le théatre de l’Alternance.
        Dirigeants du PS comme du PC (aujourd’hui FdG) ont toujours alterné
        sur la scène du gouvernement, pour jouer toujours la même pièce,

        Charles….
        Ne vous trompez pas d’adversaires….
        Je comprends votre déception après le départ des GA du NPA….
        Mais ce n’est pas une raison pour jeter l’opprobre sur le FDG.
        Car qu’à fait le NPA pendant toutes ces années ?
        A-t’il été dans l’opposition concrète pour influer la politique ?
        Au fond toutes ces simagrées politiques me donne la nausée , c’est comme l’orchestre du titanic continuant à jouer pour distraire le bon peuple alors que les 2° classes commencent à avoir de l’eau sous les pieds.
        La France n’était et n’est toujours pas prête au changement au vu des résultats des élections de 2012, si ce n’est à s’en foutre ( abstention) ou voter pour le pire…( FN ).
        Pendant ce temps-là, les zélites rigolent bien et le ventre repu, ils se délectent de la connerie de ceux d’en-bas….

      12. @ Erde

        La réponse à vos questions est dans les compromissions de toujours
        des dirigeants du FdG avec le capital et dans des dizaines de déclarations.
        Celle-ci par exemple, de Mélenchon le 18 ASvril sur LCP

        : »Nous n’appellerons pas à des manifestations. Nous, on suit les syndicats …
        Ni soutien, ni participation, ni opposition…
        L’extrême gauche donne des consignes pour la grève ou le reste, mais pas nous !…
        Besancenot dit on doit être l’opposition, mais laissons le respirer, donnons une chance à notre pays »

        Je tiens à votre disposition beaucoup d’autres déclarations florentines qui manifestent
        la même fidélité au mitterrandisme et jospinisme qui ont fait le lit du FN,
        et qui feraient aujourd’hui dans la crise le lit du fascisme.
        Il reste quelques années pour rassembler afin de sortir du cadre,
        malgré tous les politiciens qui n’ont jamais fait autre chose de le rafistoler.

    2. « Pierre Moscovici s’est vite fondu dans le moule de la pensée néolibérale européenne. »

      J’ai failli en tomber de mon fauteuil. Depuis mai 2012 Philippe Varin (PDG de PSA, la boîte qui va mal) est président du Cercle de l’Industrie dont P. Moscovici est l’un des vice-présidents. Vous pensez que c’est la fonction qui fait l’homme, vraiment ?

    1. En lisant la presse UK, ils accusent l’Europe de leurs malheur..ben voyons.Povre chou va Cameron.
      C’est trop injuste.
      Calimero uk.

    2. Bonjour
      Si vous lisez le Guardian, vous découvrirez que cela fait 50 ans qu’ils n’ont pas connu une telle situation!!!
      Preuve de ce jour, que le « tirez les premiers » en mettant (voire en créant? !) en bouc émissaire, l’Euro et ses problèmes, a bien fonctionné!!!
      Chris

    3. On se demande dès lors si malgré les largesses et le « tapis rouge » offert par Cameron, le royaume unis restera pour nos plus riches concitoyens français une destination de choix…
      Avec la récession, l’énervement du peuple n’est jamais loin…

    4. C’est violent comme chute, si ça se confirme. Je ne vois pas l’intérêt de publier un résultat qui peut être fortement révisé (jusqu’à +/-0,4 points).

      En fait, est-ce que quelqu’un sait si les chiffres de la croissance US ne seraient pas (un peu) bidonnés ?

      Je me souviens d’un article qui se fondait sur des séries longues et qui affirmait qu’après une sortie de récession, les USA avaient une chance sur deux d’y retomber au bout de 31 mois.

      Du fait de la terrible récession qui a sévi aux USA entre fin 2007 et mi-2009 et de l’absence de réponse efficace face à la crise, on devrait être dans la seconde branche du W depuis bien longtemps…

  4. Le vide de croyances collectives que traversent les pays européens depuis une cinquantaine d’années a été, veulent le croire les dirigeants européens, comblé par une nouvelle religion: l’européisme multiculturel. En clair, l’europe c’est « la paix et l’amitié entre les peuples » (ton gnan-gnan de circonstance) sur fond de multiculturalisme (forcément) obligé, le tout devant aboutir à un gigantesque orgasme collectif de niveau 15 sur l’échelle de Richter de la jouissance béate.

    Imaginer que les dirigeants européens puissent se montrer capables d’une quelconque remise en question du système, relève de la plus illusoire vue de l’esprit. Ils sont en effet, et François Hollande en particulier (comme toutes les élites françaises) les véritables zélotes – pour ne pas dire les Torquemada – de cette nouvelle religion. De François Hollande, il n’ y a rien à attendre de bon: il était l’enfant de coeur de Jacques Delors à l’époque où celui-ci servait la messe au nouveau Messie. A-t-on jamais vu un enfant de coeur feuilleter des bouquins de cul dans la sacristie? Non. Donc rien à attendre de M. Hollande qui ,en plus, a-été-horrifié-par-le référendum-de-2009.

    Comme toute religion, elle ira jusqu’au bout de ses excès, à savoir l’explosion de l’euro ou bien la régression barbare généralisée par la récession.

    J’espère que l’euro va bientôt disparaître …

    1. Enfant de choeur, Carlos Santana, pas de coeur. C’est vraiment tout ce qu’il y a dire de votre gros tissu de platitudes.

      1. @vigneron
        Tsss, tsss : le ressentiment idéologique vous égare. Il y avait un jeu de mot comme dans la pub (Il a free, il a tout compris). Et vous, avez-vous tout compris? sauf que dans mon cas, c’est difficile à écrire..

      2. A bras cassé, qui cause en idéologue à la sauce verte (sous cape gnostique et abracadabrantesque pour faire le compte) de parking de Lidl là ?

      3. C’est pas du Santana – même si le titre de l’album, effectivement, le rappelle -, ça ressemble plutôt à du Castaneda, du Don Juan et ses torchées au peyotl, la musique que joue Abraxas ici.

    2. -Ah vous ne prenez pas la franc français,c’est quoi ce cauchemar?
      -Convertir mes devises ?
      -En franc belge!
      La machine à remonter le temps.

    3. T’énerve pas Vigneron, il vient de lire Michéa, il se sent intelligent soudain. Le sentiment d’avoir compris un truc, ça arrive rarement chez certains.
      Au fait, Damas, ça va comment?… Tiens tes potes du Monde virent complotistes, mince!…

      1. Dans le cas particulier de la dualité de la situation conjoncturelle, on se doit d’examiner précisément les options réalisables, avec beaucoup de recul!

      2. Si vous voulez mon avis concernant l’ambiance de l’époque actuelle, je préconise un audit afin d’appréhender la globalité des synergies optimales, en prenant toutes les précautions qui s’imposent.

      3. Tordant le pipotron…
        Considérant la crise générale, il convient d’examiner toutes les stratégies de bon sens, en prenant toutes les précautions qui s’imposent.

    4. Si, si, on a vu des enfants de choeur feuilleter dans la sacristie des bouquins…
      dès que le curé avait le dos tourné…

      1. Et Séneque aussi, en pensant à son empereur d’élève…
        pasque les incendies avé des niards qui gueulent aux fenêtres c’est fascinant aussi, pis les deraillements de trains, les crashs d’Airbus (A380 surtout), les bombardements au napalm, les carambolages sur autoroute, les cyclones, les nuées ardentes, tsunamis, séismes, pis, plus confidentiel, les séances de torture, etc, etc, etc.

      2. Suave mari magno, turbantibus æquora ventis,
        E terra magnum alterius spectare laborem,
        Non quia vexari quemquam est jucunda voluptas.
        Sed quibus ipse malis careas quia cernere suave est.

        Quand l’Océan s’irrite, agité par l’orage,
        Il est doux, sans péril, d’observer du rivage
        Les efforts douloureux des tremblants matelots
        Luttant contre la mort sur le gouffre des flots ;
        Et quoique à la pitié leur destin nous invite,
        On jouit en secret des malheurs qu’on évite.
        🙂
        N’hésitez pas non plus à relire
        Lucrèce et l’expérience M. Conche (ed. Fides)
        Ce n’est jamais du temps perdu…

    1. A tous les amateurs de naufrage, je conseille le petit ouvrage véritablement très édifiant « les naufragés du Batavia » de Simon Leys.

      Ce récit me fait dire que l’on a pas forcément fini de rigoler après s’être échoué !

  5. La seule revendication correcte est : nationalisation des banques sans indemnités pour les grands actionnaires. Ces parasites ont déjà gagné beaucoup trop d’argent. Pas un centime pour les banquiers ! La nationalisation des banques et des compagnies d’assurance est une étape indispensable vers la planification rationnelle de l’économie.

    L’expropriation du capital financier fournira un puissant levier pour résoudre les problèmes sociaux. Ceci dit, à elle seule, la nationalisation des banques est insuffisante. Cela n’éliminerait pas l’anarchie du capitalisme. Il faut également nationaliser les grands monopoles qui dominent l’économie – et les placer sous le contrôle et la gestion démocratiques des travailleurs. Les grands leviers de l’économie doivent être contrôlés par l’État, et l’État contrôlé par les travailleurs. C’est la condition sine qua non d’une planification rationnelle et harmonieuse des forces productives.

    1. (sans publicité…)
      – « Parce que nous le valons bien »
      J’ai envie de tout répéter. Puis-je ?

      Harry
      25 juillet 2012 à 13:01
      La seule revendication correcte est : nationalisation des banques sans indemnités pour les grands actionnaires. Ces parasites ont déjà gagné beaucoup trop d’argent. Pas un centime pour les banquiers ! La nationalisation des banques et des compagnies d’assurance est une étape indispensable vers la planification rationnelle de l’économie.

      L’expropriation du capital financier fournira un puissant levier pour résoudre les problèmes sociaux. Ceci dit, à elle seule, la nationalisation des banques est insuffisante. Cela n’éliminerait pas l’anarchie du capitalisme. Il faut également nationaliser les grands monopoles qui dominent l’économie – et les placer sous le contrôle et la gestion démocratiques des travailleurs. Les grands leviers de l’économie doivent être contrôlés par l’État, et l’État contrôlé par les travailleurs. C’est la condition sine qua non d’une planification rationnelle et harmonieuse des forces productives.

    2. Sortir du cadre: c’est la lecon qui s’impose.
      Rassemblons les ouvriers de la première heure.
      Sans illusion, et avec détermination.
      Mais avec réalisme et patience:
      il faudra encore quelques années
      et les désastres attendus pour qu’éclate l’impasse des politiques keynésiennes,
      défendues par les politiciens PS, PC et autres FdG.

      1. Oui ! Sortons du cadre : un Retour… à la cour de récréation s’impose.
        Charles, Voulez-vous jouer à un jeu venu du fond des temps?…

        Depuis toujours, petits et grands apprécient ce jeu d’adresse simple, atemporel et universel.
        Commence alors la partie suivante :
        A, vous avez en main 2 billes en terre et jouait avec B, qui en a 3.
        Là, vous entendez le pas de Paul, qui dit :
        – Coucou, C moi que V’là ! Il n’est pas trop tard… je voudrais jouer avec vous !
        Embarrassé, vous devinez vite qu’il n’a pas une seule Bille en poche et rentrez en vive discussion avec B :
        – Bon B… dans un cas comme celui-ci, que faisons-nous ?
        1) – on lui dit d’aller se promener, voir chez les grecs, si on y est.
        2) – on va pas lui faire crédit ! Juste nous regarder jouer, à condition de bien rester en dehors du cercle.
        3) – OK ! … Il a droit à un coup, mais qu’il vise bien le trou, vu que la seule bille qu’il peut trouver, c’est sa tête…HAHAHA !
        4) – à vous de voir… comment, avec une bille en terre au creux de la main, on peut refonder le capitalisme.
        5) – votre langue au Chat ?

      2. Réponse À C …

        Paul n’a pas 3 billes, pas 2 billes,
        pas moins 1 bille… Il a : O BILLE !
        A & B n’auront qu’à bien se tenir…

        A + B peuvent donc jouer avec d’autres,
        avec une seule de leurs billes en terre…
        Ils en prendront en commun grand soin,
        et compteront les points avec les doigts.

        Et si par un mauvais coup, elle venait à s’abîmer
        quatre autres en réserve, par chance, il restera…

        Nom d’une p’tite bille en terre, c’est ÉQUITABLE !

  6. La crise de l’euro, est-ce grave docteur ?

    L’Allemagne profite à plein de la crise de l’euro. Selon Citigroup (source: journal « l’Echo » du 18 juillet 2012, p.7), la crise de l’euro a généré un surplus de 100 milliards d’euros pour les exportateurs allemands. Ce chiffre est à rapprocher des 8,4 milliards apportés par leur pays au fonds de sauvetage européen. La crise de l’euro enrichit l’Allemagne ou, en tout cas, ne l’appauvrit pas. Difficile de parler de solidarité européenne dans ces conditions. Les nations sont rarement généreuses.

    1. et à s’enrichir ainsi sur le dos de ces collègues, au titre d’une fortuite situation dont elle ne saurait être pleinement responsable, l’allemagne ne creuse t’elle pas sa tombe ?

  7. Cette situation que nous vivons est une situation que nous devons, que nous allons maîtriser » a déclaré hier Pierre Moscovici

    Volontarisme, fortes paroles; on dirait du « Lagarde ».

  8. La BCE s’est elle remise à acheter des obligations espagnoles et italiennes sur le marché secondaire ? leurs taux sont en baisse.

    1. Certains prennent leurs bénefs sur l’Espagne et l’Italie. Qu’est-ce que c’est bon la volatilité kamême…

      1. Oui ce serait une explication. Ils prennent leur bénèfs sur les obli et se replacent sur les actions à meilleur prix ce jour…. peut être ben ouais.

  9. Dernière nouvelle fraîche : (Al Rojo Vivo et Sexta noticias – 24/07/2012 ; 14h00)

    – La Catalogne se prépare à la scission fiscale pour créer on propre système fiscal autonome de l’Espagne.

    – Le ministre de l’intérieur espagnol annonce un tournant majeur dans la gestion du pays, vers une re-centralisation budgétaire et la suppression, à terme, des régions autonomes.

  10. Dernière nouvelle d’Espagne :

    – La Catalogne s’apprête à la scission créant sa propre « agencia tributaria » (système fiscal)

    – Le gouvernement Espagnol ( José Manuel García Margallo – ministro de Asuntos Exteriores y de Cooperación) annonce un tournant majeur dans la gestion du pays, réfléchissant à la suppression des régions administratives au profit d’une recentralisation.

      1. Au moment où je publiais, c’était annoncé en direct sur la Sexta, dans le programme « Al Rojo Vivo », repris dès 14h dans les noticias sur la même chaîne.
        Je guette les « une » sur le web et publierai les liens dès que dispo.

        En attendant, vous pourrez revoir l’émission :

        http://www.lasexta.com/sextatv/alrojovivo/

        Et les infos :

        http://www.lasextanoticias.com/videos/ultimo_informativo

        17h19 : Ça arrive sur El País

        http://ccaa.elpais.com/ccaa/2012/07/25/catalunya/1343206496_198501.html

        http://politica.elpais.com/politica/2012/07/25/videos/1343211480_432326.html

      2. En Belgique on connait cela depuis quelques années..si ça continue partout en Europe,ça va être:les gens (plus riches) de la rue d’en face ne veulent plus payer pour mon coté de rue..le quartier ‘x’ contre le quartier ‘y’…tant qu’on y est,le 4ème étage contre le 2ème et le rdch. etc etc ..
        Et on veut faire une Europe fédérale? Bonne chance..avec de telles mentalités de boutiquiers.

    1. Merkell approuve et va plus loin proposant la suppression de l’Espagne (et de la Grèce tant qu’on y est hein !)

    2. ça fait des lustres que la catalogne veut faire sécession
      d’ailleurs il l’ont déjà fait en quelque sorte
      parlement votant des lois catalane en catalan
      instruction publique en catalan
      reste la question budgétaire…
      et identitaire
      pas si sur que les catalans ne veuillent plus être espagnols
      autant ils voulaient être catalan mais renoncer à être espagnol
      pas si sur…

  11. 130 appartements vendus en 4 jours par banco Sabadell région de Soria :

    Prix d’origine : entre 200 et 500.000 euros

    Prix vendu : Entre 80 et 130.000 euros…

    1. Bien d’accord avec Vigneron ,!
      Pedro ! Soyez gentil , prévenez – nous quand ceux à 500.000 € seront à 50.000 € , j’envisagerai au vu de ma prochaine maigre retraite de la passer au soleil…

    2. Correctif, confirmé au JT 20h :

      138 appartements

      Prix vendu : de 56.000 € à 130.000 €

      56 k€ pour un 60m2, 2 chambres avec terrasse et vue sur mer

      130 k€ pour 90m2 (mêmes extras) + garage particulier

      Piscine privée commune réservée aux 138 logements

      1. @Pedro Gil: vue sur mer à Soria (c’est un bled à quelques encablures de Madrid), wow, normal que ce soit aussi cher (130k€ pour un appart de 90m2 c’est le prix en province en Belgique). Et puis piscine privée commune à 138 logements, humpffff…

        Visiblement, la bulle de l’immobilier n’a pas encore complètement éclaté en Espagne (et ailleurs)…

      2. @Pedro Gil: ce lien ne marche pas, il met après la pub « vidéo indisponible ». Par contre voici un lien vers un article qui parle de la même chose, mais en plus clair: http://www.elmundo.es/elmundo/2012/07/20/suvivienda/1342781825.html

        Selon cet article:
        – 93 m² (+24 m² de terrasse), appart 1 chambre, vendu 69000 € au lieu de 267000 €
        – 175 m² (+45 m² de terrasse), appart 4 chambres, vendu 127000 euros au lieu de 591000 €

        Et la localisation est Manilva, sur la Costa del Sol (Solvia est l’interface de vente).

        Bon, là, c’est clair que c’est intéressant comme prix (vue sur mer et le lotissement a l’air pas mal). Mais tout ceci est à mon avis de la pub pour Solvia, c’est pour attirer le chaland sur ce site de vente immobilière: http://www.oportunidadescam.es/
        Il faudrait voir si on trouve réellement ce genre d’offres sur ce site.

        PS: je viens d’y faire une petite recherche sur des localités que je connais et il s’agit effectivement d’un coup de pub. Les prix sont normaux, aucune solde fracassante.

      3. Merci pour les précisions, Moi.
        Je crois que le lien web ne fonctionne pas hors espagne pour des raisons de droits télévisuels… J’ai le même souci lorsque je veux regarder certains reportages français sur le net, il y a un message qui dit plus ou moins « désolé, vidéo inaccessible dans votre pays »…

      4. Il faut apprendre à toréer ce genre de cloisonnage commercial dû à la sacro-sainte liberté de circulation de tout sauf de l’information libre. Ils ne manquent pas d’air, les marchands mondialistes. Comme pour la vente mondiale de contenus audiovisuels sur DVD, on embastille tout le monde chez soi devant son lecteur codifié pour ne supporter que telle ou telle région et que personne ne se partage des trucs faits pour d’autres que soi. Si vous habitez un pays différent de celui de votre langue maternelle et voulez utiliser cette dernière, fallait pas vadrouiller. Celui qui bouge disparaît de la photo.

        Bref, le contournement du machin commercial se fait en utilisant un proxy, un relais qui, pourvu d’une adresse IP du pays émetteur du contenu, masque la véritable localisation de l’utilisateur. Sous Firefox, il existe une extension, très facile à manier, qui le fait très bien : ProxyTools http://www.proxylist.co/tools. Il y en a beaucoup d’autres sous forme d’application, d’extension ou de site spécialisé.

      5. @ Moi :

        Bon, j’ai aussi « enquêté » sur ce cas et contrairement à votre supposition, ce n’est pas qu’un coup de pub…
        Solvia est l’agence immobilière qu’a créée Banco Sabadell pour revendre les biens qu’elle a saisis à ses débiteurs depuis 2008 semble t il.
        Le lot évoqué dans l’article est du saisie opérée chez un promoteur, Noriega, en faillite.
        Sabadell a déjà monté ce genre d’offres promotionnelles en novembre et décembre 2011 et les prix « cassés » indiqués sont bien réels, j’ai moi même appelé l’agence de Huesca, près de chez moi, feignant être un acheteur potentiel et mon interlocutrice m’a confirmé l’ordre des prix indiqués, sachant qu’ils ont également des offres dans les pyrénées d’aragon.
        Ce n’est donc pas un simple coup de pub mensonger… C’est d’ailleurs paru, depuis, dans la presse officielle :
        http://www.elmundo.es/elmundo/2012/07/20/suvivienda/1342781825.html
        http://www.finanzzas.com/viviendas-banco-sabadell
        http://www.diariocordoba.com/noticias/cordobalocal/un-banco-vende-138-pisos-de-noriega-en-tan-solo-una-semana_732943.html
        Ventes antérieures :
        http://www.lasprovincias.es/v/20120417/economia/sabadell-vende-canet-apartamentos-20120417.html
        Mais ce n’est d’ailleurs pas la seule banque à opérer ainsi car, depuis ce reportage, j’ai pu voir les panneaux publicitaires à l’entrée des urbanizaciones en venta et Santander, CAI, BBVA, entre autres, ont recours au même système, un peu partout en espagne.
        Globalement, mon propre banquier m’a déjà confié que la valeur marché des biens qu’ils ont saisi avait chuté de 60 à 70 % en 2 ans…
        J’ai mon frère qui habite toujours près de Gandia et lorsque je vais là bas, je constate aussi que les prix affichés dans les vitrines des agences immobilières et dans les annonces web ont vraiment chuté…

      6. @Pedro Gil: merci pour l’enquête. Bon ben les prix deviennent intéressants alors (lorsqu’il y a ces offres promotionnelles)…
        Par contre pour ceux qui ont acheté avant l’éclatement de la bulle, c’est la cata.

    3. même à ce prix ya des trucs très moches en Espagne
      mais bon si demain l’euro ne valait rien si on rêve de châteaux en Espagne pourquoi pas?

      pour info complémentaire
      en espagne ya pas tellement d’impôts sur le commerce souvent au forfait
      ( le forfait est calculé pour convenir par secteur au ca à réaliser pour en vivre sans gros bénéfices avec une marge assez conséquente avec le seuil lié à la déclaration au réel pour laisser aux gens qui ont de la réussite le temps d’envisager des réinvestissements dans leur activité pour s’agrandir, bref si tu peux payer sans problème le forfait c’est que ça marche pour toi , sinon c’est qu’il vaut mieux laisser tomber , un système favorisant le succès de la petite entreprise individuelle rentable)
      par contre l’acquisition d’un bien mobilier( voiture bateau…) ou immobilier est assujetti à une taxe quasi équivalente au prix de vente
      donc compter le double pour être propriétaire (à part entière) d’un appart
      c’est pour cela qu’on faisait de l’appart en propriété annualisée pour les étrangers dans des clubs spécialisés.
      vu les circonstances je ne pense pas que ce type de taxes ait baissé…

      du coup c’est toujours le grand père dans la famille le propriétaire d’au moins 3 ou 4 voitures sous son nom conduites par le reste de la famille ( pour éviter de payer les taxes à chaque changement de propriétaire)

      par contre une réforme qui a peut-être déjà eut lieu ou qui va l’être
      en espagne en 2003 si on possédait un terrain avec une construction en cours de réalisation on ne payait pas d’impot foncier tout le temps de la  » réalisation » donc partout des chantiers immobiles et inachevés ( pour ne pas payer les taxes foncières)

    1. La catalogne veut instaurer le « pacto fiscal » qui lui permettra d’encaisser TOUS les impôts des catalans

      1. Attendez, je ne comprends pas bien. La catalogne va encaisser l’impôt pour le compte de l’état espagnol (et en prélever un bout pour son propre usage) ou va-t-elle se réserver le résultat de cette collecte (et préparer son indépendance et la deuxième guerre civile?)

      2. La catalogne va collecter et gérer la totalité des recettes fiscales sur son territoire et reversera une « part solidaire » au gouvernement central espagnol.

  12. « Le gouvernement va demander aux constructeurs automobiles la « pérennisation des sites de production » en échange de son aide au secteur, et va instaurer des malus pour véhicules polluants, a déclaré mercredi le ministre du Redressement productif. »
    Moi je rajoute , que les mecs qui ont la possibilité d’acheter une voiture électrique qui est de 1.5 à 2 fois plus chère que les voitures thermiques , auront un chèque de l’état. Quand à ceux qui n’ont pas les moyens et qui se retrouveront avec une voiture plus polluante auront un chèque a faire à l’état , puisqu’ils n’ont déjà pas les moyens . Et comme cela va déséquilibrer le marché de l’auto , cela permettra aussi de le pérenniser .
    Mais il ne faut pas paniquer , un lyonnais riche pourra aller en vacances au plus loin à Montélimar , par contre le pauvre pourra continuer d’aller à la grande motte . Il faut positiver 🙂

    1. @Ardéchoix
      Pour abonder dans votre sens et si je vous ai bien compris: dans votre beau département, annoncer 4000 euros de « bonus écologique » -aux frais du contribuable- dont certains -il y en aura!- profiteront alors qu’ils ont plus que les moyens de s’offrir sans aide aucune un super 4X4 de 1,5 tonne labellisé « Full Hybrid » (et pourquoi pas propre tant qu’on y est), c’est de la provocation! Fréquentant un peu -beaucoup- le même terrain que vous, où je défie quiconque de vivre aujourd’hui (demain, on verra…) sans bagnole (ou sans l’aide de quelqu’un qui en a une, ce qui revient au même), j’imagine que pour beaucoup, 4000 euros, c’est le maximum qu’ils peuvent mettre dans une bagnole d’occase, affreusement anti-écolo, et amenée donc à être taxée davantage encore. Mais pour « positiver » comme vous: Montélimar – Vallon-Pont-d’Arc, pour le « riche Lyonnais », ce n’est pas si loin! Par pudeur, je ne parle pas de la bagnole électrique. Si vous en croisez une en Ardèche, bleu-blanc-rouge, jaune ou verte, avec ou sans bonus à 2000 euros, faites-moi signe!

      1. @ Michel
        « Si vous en croisez une en Ardèche, bleu-blanc-rouge, jaune ou verte, avec ou sans bonus à 2000 euros, faites-moi signe! »
        Petit fabriquant made in Ardèche , couleur conseillée , crème de marron .
        http://www.volteis.com/

    2. A condition qu’il ne fasse pas trop froid, pour ne pas avoir besoin du chauffage, ni nuit à cause de l’éclairage.

      Delphin

    3. la seule option serait de construire enfin des voitures à pédale!

      bon disons des moteurs à eau
      ( surtout qu’on a le brevet français ( réalisé par 4 élèves ingénieurs dans les années 90)
      fonctionne comme un moteur de R5 ( oui le modèle renault) avec eau et un litre de pétrole pour le même rendement vitesse puissance
      et le même volume de moteur donc interchangeable avec n’importe quel véhicule actuel.

      sans compter ne serait ce que la mise en oeuvre à grande échelle du moteur PENTONE
      20% d’économie de carburant par récupération des calories du pot d’échappement pour faire de la vapeur d’eau réinjectées dans le carbu.
      il y a une commune dans le nord est de la france qui a fait modifier tous les véhicules communaux ainsi afin de diminuer la facture carburant
      Pentone à mis volontairement son brevet en ligne en accès libre pour sauver l’humanité depuis un moment déjà.ce sont les états qui ne veulent pas accepter d’homologuer les véhicules qui sont des coquins associés aux autres coquins de pétroleurs
      de toute façon tous les emplois de la filière sont voué à disparaitre si on ne change pas radicalement.
      alors?

      bref le fameux véhicule écolo c’est ça ou rien d’autre
      parce que ça c’est économique moins polluant et peu consommateur de ressources fondamentale( métal ou minerais rare pour des batteries qui ne permettront que de rouler en terrain plat)

      alors on a des couilles en politique ou pas?
      sinon on en reste aux grandes gueules pour ne rien dire ni faire.

    4. Ardéchoix a raison.
      Mais c’est pire encore car le gouvernement n’a AUCUNE vision de long terme.
      La seule vision de long terme, ce serait une révolution de civilisation,
      depuis la socialisation de la production,
      la réduction brutale de la semaine de travail,
      imposée par les progrès de la productivité et le besoin de réduire certaines consommation,
      et le développement des transports publics.

      Une fois de plus, comme Mitterrand et Jospin,
      les politiciens de la majorité de « gauche » sont au service du capital,
      et donc n’ont aucune vision d’avenir.

  13. Hors sujet

    Dans cet article
    http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_il-faut-supprimer-de-l-impot-des-societes-et-les-niches-fiscales?id=7810180

    une idée à creuser :

    Supprimer les niches fiscales (intérêts notionnels compris)

    Autre mesure proposée: supprimer toutes les niches fiscales.

    « Il existe des tas de déductions dans le code qui font qu’on ne s’y retrouve pas du tout », pour neutraliser tout cela on peut le faire basculer du côté des dépenses pour remplacer les déductions fiscales par des subsides.

    Il faut savoir que les déductions fiscales (dont les fameux intérêts notionnels par exemple) représentent 5% du PIB en manque à gagner. Il serait plus transparent et mieux inspiré de faire passer cela du côté des dépenses, pour pouvoir mieux « passer à la loupe » ces dépenses.

    Même si le contradicteur souligne le « danger » de cette pratique, mais ce contradicteur préche le statut quo

  14. Je récapitule pour voir si j’ai tout bien compris.

    A une époque bénie pas si lointaine, les états plaçaient leur dette sur les marchés, dette qui était acheté par des acteurs privés essentiellement (si j’ai bien compris à quoi sert ce marché).
    2007 le marché se casse la gueule, les banques qui sont le nœud du système sont les plus touchées, les états les renflouent (sans contrepartie).

    Pour se refaire, les banques et les autres acteurs privés relancent la spéculation mais cette fois-ci sur les états les plus faibles de la zone euro.
    De spéculation en plan de sauvetage, les dettes de certains états ne valent plus rien et plombent les banques (et surement quelques autres acteurs privés), donc ceux-ci s’en débarrassent au plus vite, heureusement pour eux, la BCE les reprend (coup de pot quand même), transférant ces dettes douteuses du privé vers le public.

    Pour moi ça ressemble à un deuxième renflouement (ou un troisième si on compte les LTRO de la BCE vers les banques).
    Donc en gros depuis 2007, les états n’arrêtent pas de renflouer le secteur privé et de demander au peuple de payer à grands renforts de plans d’austérité.
    Y a un moment ou quelqu’un va crier à l’arnaque ? et au racket ?

    1. En gros c’est cela.
      Ajoutons pour prendre la mesure de la crise
      que « le marché se casse la gueule » suite à une l’éclatement d’une bulle de crédit
      sans précédent, même si, comme l’expliquait déjà Marx
      (il serait temps qu’il vieillisse, mais on y est pas encore…);
      toutes les crises de suproduction entrainent une explosion du crédit.
      Pour les détails, se reporter par ex à cet article de F. Chesnais
      http://www.npa2009.org/content/aux-racines-de-la-crise-%C3%A9conomique-mondiale-alencontreorg

  15. ce qui est drole dans tout cela, c’est que je ne vois plus un endroit du monde ou cela va bien.
    quand ce n’est pas les finances c’est la drogue, ou bien la religion, et bien sur la violence….
    est ce la realité ou un effet mediatique, comme détache du paysage.
    si c’est la realité cela ressemble a un ciel d’orage.
    C’est drole non!!….. non! , a bon.

  16. Les malheureux, semant le malheur à pleine
    poignée, à qui vont-ils devoir se rendre ?
    Au bon sens? à la raison ?
    Espérer un sursaut maintenant, alors qu’ils ne l’ont
    pas fait avant quand c’était plus facile…

    Il faudrait qu’ils soient capable de pitié, un peu.
    Aucun espoir. « Persévérer dans son être » est leur mission.

  17. Les économies souterraines doivent se développer à tout va en Grèce, Espagne et Italie, c’est qu’il faut bien vivre! C’est toujours ça qui échappe à l’austérité.
    Est-ce que les monnaies locales ont commencé à faire leur apparition?
    Les états pourraient émettre une monnaie complémentaire dédiée sociale (fondante?) pour pallier en partie leur manque d’autonomie monétaire. Ce serait une bonne chose pour desserrer un peu l’étreinte que la population subit et ça satisferait la monomanie de Johannes.

    1. @ Michel Martin

      « Les économies souterraines doivent se développer à tout va »

      Chassez le cuniculaire il revient au galop! 🙂

    2. Non, Michel.
      Une monnaie ne vaut que par ceux avec qui tu COMMERCES. Soit, hormis l’autarcie… (entre nous, de plus en plus d’économistes se rendent compte que la zone Euro pourrait être autonome si sans influence des US)
      La monnaie fondante est une inflation qui existe DEJA.

      1. Si Yvan, les monnaies valent en local, c’est ce qui s’est passé durant la crise de 29, avec le wir, il me semble.
        Un petit coup d’oeil au site des monnaies complémentaires semble bien attester d’une activité importante (cf les monnaies créées en 2011-2012).
        L’inflation, c’est en effet une forme de fonte, mais elle n’injecte rien là où on en a besoin, elle appauvrit même les plus pauvres, alors qu’une monnaie fondante d’état peut être injectée où l’état le veut. Et comme ce sont les dépenses du trésor public qui font ses recettes, comme chacun ne le sait pas 🙂 et contrairement à ce que chacun croit savoir, une monnaie fondante bien injectée peut redynamiser l’économie, parce que c’est un outil de souveraineté monétaire. Ce serait comme les chèques restaurant (monnaie dédiée, sinon on n’a pas le droit), mais en grand sur le domaine social.

      2. …comme ce sont les dépenses du trésor public qui font ses recettes, comme chacun ne le sait pas 🙂 et contrairement à ce que chacun croit savoir,

        C’est mis en musique ici de façon très convaincante.

  18. On est cernés aussi ici, en France !
    près de 4.400.000 chômeurs en juin 2012 !
    Il n’y a même plus d’emplois saisonniers et pour les autres il nous faudra attendre la rentrée et le grand dégraissage…
    Variable d’ajustement voulue par la « main invisible » du grand marché ?

    1. Il y a maintenant 4, 5 millions de chômeurs, 1, 3 million de plus depuis 2008.
      Les conditions de travail se dégradent à grande vitesse,
      et le pouvoir d’achat se réduit avec l’augmentation des prix et la stagnation des salaires.

      Les politiciens de la majorité, du PS au FdG, tous plus ou moins keynésiens,
      cad au service du capital, n’entendent nullement sortir du cadre capitaliste.

      Il faudra pourtant répudier la dette,
      exproprier le secteur financier,
      comme tous les grandes moyens de production et d’échange,
      les mettre au serice des besoins durables, sous contrôle démocratique,
      bref entamer une révolution de civilisation.
      Il faudra pour cela un soulèvement face à l’Etat et tous ses politiciens professionnels
      Patience, ce n’est qu’une question de quelques petites années,
      à l’échelle de la France et de l’Europe.

  19. bonjour,
    merci pour l’article
    concernant le bonus pour les bagnoles hors de prix hybride, entièrement ok avec les commentaires – l’an dernier, en mai, je me suis payé une XM 2.1TD 90.000Kms année 89 à 2.000 euros (coup de bol, elle a pas roulé celle-là), j’ai fait 1000 euros de travaux dessus, si on me laisse rouler avec dans les années à venir, ce sera ma dernière caisse, ça fait 450.000kms au bas mot ce genre de moteur – je fais à peine 10000/an et j’attaque la 50aine – personne n’en veut de la XM, pourtant ca vaut plus rien du tout et ça marche d’enfer lol
    bonus auto pour les riches et les aisés, pour tous les autres c’est la démerde et le bon coin – redressement productif mon c ..
    bon courage pour la suite

    1. @ Olivier
      La petite dernière pour la route , information à vérifier
      Ce matin une annonce de Renault qui vient de dire que la voiture électrique ne sera pas prête pour l’automne , mais début 2013 .
      Nickel prime à la voiture électrique , avec un construteur français pas opérationnel, si cela c’est pas de la concertation , industrie – politique , j’y connais rien .
      Rire ou tristesse , je sais pas ? Allez je choisis 🙂

      1. La voiture électrique en France? 1%… De là à ce qu’on passe à 2%, ce serait le bout du monde…

        Et puis, il y a un problème de fond: privilégier la voiture électrique en France, c’est privilégier le nucléaire.

      2. Ministre du redressement productif = ministre de la Croissance de la production française.

        Ne me faites pas rire !

      3. Quand j’y pense, je me dis que cette histoire de Peugeot est emblématique de l’impasse socio-environnementalo-économique de l’époque. Histoire d’injonction paradoxale à l’échelle des sociétés, impliquant l’item pinacle de l’accomplissement de la civilisation industrielle. On en revient à l’Ouroboros, encore.

        C’est véritablement un cul-de-sac, et pour pouvoir passer de l’autre côté, des briques vont devoir voler. Malheureusement, on sait parfaitement qui va se prendre les premiers parpaings.

      4. @ quelqu’un

        Article intéressant, optimiste, ce qui est rare. Mais qui ignore complètement les contraintes physiques comme d’habitude.

        David J.C.MacKay a édité un livre « l’énergie durable » dont une version électronique entièrement gratuite peut être téléchargée à l’adresse: http://www.amides.fr/ , où il calcule pour différents pays l’énergie renouvelable récupérable sans considération de coûts (donc en supposant que le prix n’est pas un frein au développement). De même il calcule les économies d’énergie possibles et les comportements qui pourraient être acceptables pour réduire notre consommation d’énergie (y compris l’acceptation des espaces nécessaires mobilisés pour capter les énergies renouvelables). On se rend compte alors que l’énergie captée est au premier ordre proportionnel à la surface, que les pays Européens sont trop denses pour que cette énergie leur permette de survivre et que les Etats Unis auraient juste la quantité d’énergie renouvelable nécessaire.
        Cela signifie que au premier ordre toujours il faut une densité de population de 20 personnes par km2 pour que les renouvelables soit une solution viable. Ce qui donne 12 millions d’habitants pour la France et 8 millions pour l’Allemagne. Il me semble que pour arriver à ces niveaux de population sans cris et grincements de dents, il faudra du temps.

      1. « bonus auto pour les aisés » : payeur-pollueur, et non pollueur-payeur, contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire.

    1. On résume la situation : selon la seule agence qui peut se targuer d’être indépendante, l’Espagne et l’Italie sont en défaut, et la France est en catégorie spéculative (ou presque)…

      ça sent le roussi…

      1. Zut, et quand tout le monde se retrouvera dans le même sac spéculatif, vers quels cieux plus coulants s’envolera donc la qualité ?

  20. « Les bas salaires allemands à l’origine de la crise ».

    Les réformes de l’économie allemande sont régulièrement présentés comme un modèle à suivre par les autres pays. L’Organisation internationale du travail n’est pas d’accord du tout.

    L’Organisation internationale du travail (OIT) a épinglé la politique allemande de compétitivité par les salaires, y voyant « la cause structurelle » de la crise en zone euro, dans un rapport publié mardi.

    « L’amélioration de la compétitivité des exportateurs allemands est de plus en plus identifiée comme la cause structurelle des difficultés récentes dans la zone euro », souligne l’institution onusienne basée à Genève, qui critique notamment les réformes engagées en 2003 par le gouvernement Schröder.

    Ces réformes ainsi que les gains de compétitivité de l’économie allemande sont régulièrement présentés par Berlin comme un modèle à suivre par les autres pays. Le président français Nicolas Sarkozy a notamment vanté le modèle allemand ces dernières semaines.

    http://www.lecho.be/actualite/economie_politique_economie/Les_bas_salaires_allemands_a_l_origine_de_la_crise.9151893-3167.art

    ArcelorMittal pourrait fermer d’autres sites en Europe.

    http://www.liberation.fr/economie/2012/07/25/arcelormittal-pourrait-fermer-d-autres-sites-en-europe_835454

    Ford miné par des pertes en Europe, qui augurent une restructuration.

    Le constructeur automobile américain Ford a annoncé mercredi des résultats en forte baisse au deuxième trimestre et prévoit plus d’un milliard de dollars de pertes en Europe cette année, ce qui fait craindre une restructuration majeure de ses activités européennes.

    http://www.rtbf.be/info/economie/detail_ford-mine-par-des-pertes-en-europe-qui-augurent-une-restructuration?id=7810579

    1. ben ouais comme je l’ai dit plus haut le citoyen du monde qui veut une voiture attend le prochain saut évolutif vers la voiture à eau de grande distribution
      n’en déplaise à la moustache de Mr Total.

      parce que citoyen qui a un peu de tune et besoin d’une voiture sait que le moteur à eau existe
      à cause du net

      1. D’habitude j’apprécie plutôt vos idées mais là, le moteur eau… sachant que l’eau est le résultat d’une combustion d’hydrogène, il n’y a strictement rien à en tirer, autant vouloir brûler de la cendre

      1. Pas de salaire minimum, des esclaves à 1 euro de l’heure…no thanks

        Doubler un salaire français cela reste faible.Seul point positif chez eux les prix de l’immo pas encore trop chers.

      2. On lit d’ces trucs parfois…

        Doubler un salaire français cela reste faible.

        C’est quoi alors un salaire pas faible Dissy ?

  21. Euro exit beats begging bowl, says Spanish elder statesman.

    The regional leader of Asturias in Spain has become the country’s first major figure to call for a radical change of strategy and exit from the euro, unless monetary union is fundamentally reformed.

    http://www.telegraph.co.uk/finance/financialcrisis/9427721/Euro-exit-beats-begging-bowl-says-Spanish-elder-statesman.html

    La récession version Cameron s’aggrave:

    http://www.telegraph.co.uk/finance/economics/9427709/GDP-shock-fall-UK-growth-in-2012-inconceivable-warn-economists.html

  22. La France semble en proie actuellement, à une crise de langueur, voire à un certain affolement.

    Pourquoi ?

    La crise s’aggrave, et alors ? N’avons-nous pas un président fraîchement émoulu pour y faire face, issu du suffrage universel il y a deux mois ? Il applique le programme pour lequel il a été élu. Si l’on voulait un autre programme il fallait élire un autre candidat, ou pas ? Ach la douce Franze ! La Bohême, vivre d’amour et d’eau fraiche, comme le dit Parisot. La vie est belle,

    Je me demande si l’on peut considérer l’électeur français avec autre chose que de l’ironie, ou du mépris.

    Ils savent lire, ils savent écouter, ils ont choisi en tout état de cause. Maintenant c’est du genre à l’insu de mon plein grès, et Mr. Hollande est sensé jouer les père Noël. Ils se voueraient à n’importe quel saint pourvu qu’ils puissent continuer leur vie sordide, boulot, métro, dodo, sans rien voir de la vie, comme disait Céline, elle leur cache tout la vie, dans le bruit d’eux-même ils n’entendent rien.

    A propos, l’amour n’est pas l’infini à la porté de caniches… il faut être très doué au contraire, parce que l’amour n’est pas l’amour. C’est l’art, l’amour est l’amour de l’art.

    J’avais d’autres versions plus méchantes encore, ça c’est le 1% de méchanceté, sur la douce France.

      1. Ah mais moi je suis toujours ouvert à la nouveauté, et d’ailleurs j’attends votre citation sur le sujet. C’est à vous de répondre à votre question, pas à moi.

        D’ailleurs je ne cite pas seulement Céline.

        Un question témoignant de votre mauvaise foi.

      2. En fait, justement j’avais à l’esprit de me rallier à la phrase de Proust concernant les femmes laides, du genre nous laissons les belles femmes aux hommes sans imagination, mais ce n’était ni le moment ni le lieu pour ça :

        Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination. « Albertine disparue »,

        L’imagination n’est clairement pas à la portée des caniches.

        Par parenthèse, vous n’avez rien de mieux à faire que de ronchonner sur mes posts ?

    1. Il y a ceux qui ont compris que Céline et son « oeuvre » doivent être jetés dans les poubelles et ceux qui ne le comprennent pas.

      1. Marlowe, je ne suis pas d’accord. On peut vomir l’antisémitisme de Céline et même l’en plaindre mais à mon avis, on ne peut pas jeter à la poubelle celui qui a écrit, par exemple :

        Moi d’abord la campagne, faut que je le dise tout de suite, j’ai jamais pu la sentir, je l’ai toujours trouvée triste, avec ses bourbiers qui n’en finissent pas, ses maisons où les gens n’y sont jamais et ses chemins qui ne vont nulle part. Mais quand on y ajoute la guerre en plus, c’est à pas y tenir. Le vent s’était levé, brutal, de chaque côté des talus, les peupliers mêlaient leurs rafales de feuilles aux petits bruits secs qui venaient de là-bas sur nous. Ces soldats inconnus nous rataient sans cesse, mais tout en nous entourant de mille morts, on s’en trouvait comme habillés. Je n’osais plus remuer.
        Le colonel, c’était donc un monstre ! À présent, j’en étais assuré, pire qu’un chien, il n’imaginait pas son trépas ! Je conçus en même temps qu’il devait y en avoir beaucoup des comme lui dans notre armée, des braves, et puis tout autant sans doute dans l’armée d’en face. Qui savait combien ? Un, deux, plusieurs millions peut-être en tout ? Dès lors ma frousse devint panique. Avec des êtres semblables, cette imbécillité infernale pouvait continuer indéfiniment… Pourquoi s’arrêteraient-ils ? Jamais je n’avais senti plus implacable la sentence des hommes et des choses.

        .
        Ou bien :

        Ça n’a pas traîné. Dans cette stabilité désespérante de chaleur tout le contenu humain du navire s’est coagulé dans une massive ivrognerie. On se mouvait mollement entre les ponts, comme des poulpes au fond d’une baignoire d’eau fadasse. C’est depuis ce moment que nous vîmes à fleur de peau venir s’étaler l’angoissante nature des Blancs, provoquée, libérée, bien débraillée enfin, leur vraie nature, tout comme à la guerre. Étuve tropicale pour instincts tels crapauds et vipères qui viennent enfin s’épanouir au mois d’août, sur les flancs fissurés des prisons. Dans le froid d’Europe, sous les grisailles pudiques du Nord, on ne fait, hors les carnages, que soupçonner la grouillante cruauté de nos frères, mais leur pourriture envahit la surface dés que les émoustille la fièvre ignoble des Tropiques. C’est alors qu’on se déboutonne éperdument et que la saloperie triomphe et nous recouvre entiers. C’est l’aveu biologique. Dès que le travail et le froid ne nous astreignent plus, relâchent un moment leur étau, on peut apercevoir des Blancs, ce qu’on découvre du gai rivage, une fois que la mer s’en retire : la vérité, mares lourdement puantes, les crabes, la charogne et l’étron.

        Extraits de Voyage au Bout de la Nuit

        Je pense qu’au contraire, on devrait s’en servir pour expliquer le contexte dans lequel il a développé l’aberration intellectuelle qui a emporté la deuxième moitié de sa production littéraire, repérer les similitudes avec le contexte actuel et en tirer les leçons. Je vois un certain parallélisme entre la réticence a admettre les faits du Vel’d’Hiv et la mise aux oubliettes du génial salaud qu’est devenu Céline. Cette réticence ne fait rien de plus que nous ancrer à un passé douloureux dont nous refusons l’analyse. Normal, que nous soyons toujours prêt à rééditer ce genre d’exploits.

      2. Pas que l’antisémitisme Mor, la haine crasse, bête et lourdingue tout simplement. Exemple (d’un gars du sud qu’a lu ou relu quasi tout l’employé modèle de la fondation de Roquefeuille…) :

        La partie non celtique de la France cause et pontifie. Elle donne au pays ses ministres, ses vénérables, ses congressistes hyper-sonores. C’est la partie vinasseuse de la République, la Méridionale, profiteuse, resquilleuse, politique, éloquente, creuse.  »
        Louis-Ferdinand Céline, L’Ecole des cadavres 1938

        –  » Zone Sud, peuplée de bâtards méditerranéens, de Narbonoïdes dégénérés, de nervis, Félibres gâteux, parasites arabiques que la France aurait eu tout intérêt à jeter par-dessus bord. Au dessous de la Loire, rien que pourriture, fainéantise, infect métissage négrifié « .
        Louis Ferdinand Céline, novembre 1942

        http://www.p-n-o.org/imperialisme_et_racisme_anti_occitan.htm

      3. D’accord avec Mor .
        Le fait qu’il ait débordé sur l’antisémitisme ne contrarie en rien que c’est un de nos plus grand écrivain . … C’est juste que le Séroplex n’etait pas encore en vente .
        C’est comme Knut Hamsun …..( Lire « Mystère » ) qui sur le tard vira nazi ….

      4. « Céline et son « oeuvre » doivent être jetés dans les poubelles »
        De l’intérêt de faire les poubelles…
        « Tous ces écrivains qu’on me vante, qu’on me presse d’admirer… n’auront jamais c’est évident le moindre soupçon d’émotion directe. Ils oeuvrent en « arpenteurs » maniérés, jusqu’au moment assez proche où ils ne travailleront plus qu’en arpenteurs tout court… Peut-être au dernier moment, au moment de mourir, ressentiront-ils une petite émotion authentique, un petit frisson de doute… Rien n’est moins sûr…
        Je vous le dis petits bonshommes, couillons de la vie, battus, rançonnés, transpirants de toujours, je vous préviens, quand les grands de ce monde se mettent à vous aimer, c’est qu’ils vont vous tourner en saucissons de bataille…
        Il existe pour le pauvre en ce monde deux grandes manières de crever, soit par l’indifférence absolue de vos semblables en temps de paix, ou par la passion homicide des mêmes la guerre venue. »

      5. Kercoz, il faut être honnête même dans la défense d’un authentique génie. Céline n’a pas débordé sur l’antisémitisme sinon qu’il est tombé en plein dedans et s’y est vautré avec complaisance. C’est le danger du désespoir nihiliste.

      6. Oui, Vigneron vous avez raison. Je pense aussi que c’était de la haine tout court et que le juif lui a servi de bouc émissaire sur lequel coller toutes ses angoisses, ses peurs et ses contradictions. Seulement voila, la coupe des juifs était déjà pleine à ras-bord, il ne manquait plus que l’on essaye de les massacrer à grands coups de génialité littéraire, cette fois. Je ne lui concède aucune circonstance atténuante là-dessus sinon plutôt un tombereau d’aggravantes du fait de ses origines et de sa génialité, justement.

      7. à Mor,

        Je m’en fiche comme de ma première cuite de l’antisémitisme de Céline.
        C’est une salope consciente, un truqueur, un manipulateur, voilà ce qui importe.

      8. Il ne faut pas se foutre de sa première cuite. Elle contient, en germe, tous les dérapages qui peuvent survenir au cours des suivantes.

  23. Rendez-vous

    Au fait François, c’est volontaire le tiret fautif, rapport aux grands et censément defonitifs rendez-vous des pôvres grands argentiers européens assiégés ?

      1. « Meetind point , you are surrouded ! « , ça serait effectivement bizarre .

        A noter que « rendre » ( re-donner ) a pu évoluer vers  » se rendre » ( au sens « d’aller vers » , qui a alimenté « rendez – vous ») , via le concept de « aller rendre  » ( cèder) les armes à son adversaire .

        Dans cette acception , on peut alors très bien imaginé un rendez-vous pour rendre ….quoi au juste ?

        quelque chose que les cernés auraient pris frauduleusement ? Et à qui ?

  24. Jeudi 26 juillet 2012 :

    La banque espagnole Santander, numéro un en zone euro par la capitalisation, a sacrifié son bénéfice net au deuxième trimestre, qui s’effondre de 92,8% sur un an à 100 millions d’euros, en réalisant d’importantes provisions sous pression des autorités.

    Ce chiffre est très inférieur aux attentes du marché, le consensus de six analystes interrogés par Dow Jones Newswires tablant sur un bénéfice de 1,404 milliard.

    http://www.romandie.com/news/n/Santander_sacrifie_son_benefice_au_T2_avec_de_fortes_provisions30260720120907.asp

  25. j’entends ce matin qu’on va installer des pompes à recharge électrique pour véhicule électrique à batterie qu’on n’a même pas prévu qu’est ce qu’on en fera de ces tonnes de batteries déglinguées après… comme les déchets nucléaires
    et donc persister dans le modèle nucléaire à fond la caisse plutôt que de virer de bord vers le modèle le plus économique à réaliser sans tout jeter aux ordures
    les casses sont déjà pleines de véhicules périmés artificiellement pour cause de prime d’état à la casse
    parce que ne nous trompons pas ce n’est pas pour alimenter nos véhicules du futur aux panneaux solaires….
    trop beau
    non

    la vision à court terme
    toujours celle du pognon facile

    je propose un truc violent
    qu’on crève les yeux des politiques
    dans diverses traditions c’est comme ça qu’on faisait pour arriver à voir clair…

Les commentaires sont fermés.