L’actualité de la crise : OUF, NOUS SOMMES SAUVÉS ! par François Leclerc

Billet invité.

Pour tromper l’attente avant l’annonce qui devrait conclure la réunion de demain de la BCE, les dirigeants européens rivalisent de propos optimistes.

Mario Monti a déclaré à une télévision locale italienne que « la reprise ne se voit pas dans les chiffres, mais j’invite à noter, si l’on réfléchit bien, qu’elle est en nous, qu’elle est à la portée de notre pays, et je crois d’ailleurs qu’elle arrivera bientôt ». José Manuel Barroso, le président de la commission, a cru pouvoir affirmer qu’« il existe dans l’Union européenne une volonté politique suffisante de faire tout ce qui est nécessaire pour protéger l’euro… ». Steffen Seibert, le porte-parole du gouvernement allemand, a souhaité de son côté faire savoir qu’il a « vraiment l’impression que tout ce qu’entreprend le gouvernement Rajoy est fait pour remettre durablement le pays sur le bon chemin ».

Le président de l’Union européenne, Herman Van Rompuy a considéré pour sa part que « la crise est perçue à tort comme une menace à la survie de la zone euro ». Reconnaissant qu’il existait à son sujet « un doute existentiel », il s’est dit convaincu qu’il sera levé : « cela prend plus de temps qu’on ne pensait, mais on y parviendra ». Enfin, Wolfgang Schäuble s’est lui aussi voulu rassurant : « L’année prochaine, l’euro va se stabiliser et la nervosité se réduire sur les marchés financiers », délivrant dans toute son étendue son analyse : « Nous avons perdu la confiance. Cela va très vite. En revanche, la regagner est bien plus difficile et plus long ».

On n’était pas en reste du côté de la présidence française, à propos du projet d’union bancaire qui va redonner « confiance dans notre système et permettra aux banques de se consacrer au financement de l’économie ». Ni de celui des principales organisations patronales européennes de la zone euro – allemande, espagnole, française et italienne – qui ont estimé dans un communiqué commun que celle-ci était « en voie de guérison ». « Le remède de la discipline budgétaire et les réformes économiques commencent à porter leurs fruits », même si « les retombées sur le marché du travail sont encore à venir, mais ceci est normal ». Pour conclure, elles ont affirmé que « le pessimisme et les reproches réciproques doivent céder la place à la confiance, l’optimisme et la reconnaissance mutuelle des progrès réalisés ». On croirait lire le rapport d’une sous-commission de l’ONU.

Partager :

36 réflexions sur « L’actualité de la crise : OUF, NOUS SOMMES SAUVÉS ! par François Leclerc »

  1. Tiens j’ai une idée : pourquoi les transporteurs routiers ne prennent-ils pas des passagers, genre covoiturage par camion. Ca leur ferait des sous et ça serait économique peut être ! Faut se débrouiller !

  2. bonsoir,
    merci pour l’article,
    ils incantent à l’auto-réalisation prophétique, pouvoir continuer à se gaver sans travailler, le rêve de tous les hommes – la finance le fait bien et ça marche, pour notre avenir en charrette et mule, avec puits et potager pour les chanceux … l’ONU sera alors à notre chevet, les ex-industrialisés redeviendront poussière, et un nouveau cycle recommencera, c’est la mort et la renaissance, comme à chaque saison, c’est la vie.
    Le problème, c’est lorsque chacun se rendra compte que nous serons nombreux à être au mauvais endroit au mauvais moment, là, ça risque d’être triste. Une fois le chaos passé, on deviendra sage cette fois, jusqu’à la prochaine crise …

  3. D’abord on exige des sacrifices aux peuples, et puis ensuite on leur dit que ça ne se voit pas encore, mais leurs sacrifices ne sont pas inutiles : la confiance va revenir ! encore un petit peu d’efforts (baisse des salaires, hausse de l’âge de départ en retraite, on verra) et puis tout reviendra dans l’ordre…. Enfin théoriquement.

    Car je sais pas pour vous mais moi, quand on me dit qu’il ne faut pas m’inquiéter, qu’il faut avoir confiance, en général je commence à me méfier : en général c’est que quelque chose ne tourne pas rond (http://calebirri.unblog.fr/2012/08/25/mais-ou-est-donc-passe-largent/), ou qu’on s’apprête à me mentir sur les propositions qui suivent cette annonce… auraient-ils quelque chose à nous cacher (http://calebirri.unblog.fr/2012/09/04/crise-de-la-dette-le-roi-est-nu/) ?

  4. Selon le dernier rapport de la troïka, il faudrait que les grecs acceptent de travailler le samedi pour éviter la faillite. Visiblement, ils n’ont toujours pas compris qu’un des moyens de résoudre cette crise est le partage du travail… On attend impatiemment le prochain rapport avec la suppression probable des vacances et le rétablissement de l’esclavage…

    1. Vous avez oublié l’étape finale:payer pour travailler encore plus ‘bling bling’ que l’esclavage,complètement démodé voyons..

  5. Merci Mr.Leclerc excellent, surtout la conclusion sur la sous commission de l ONU !
    Cela m a fait bien rigoler car je connais bien, meme tres tres bien…

  6. Quand on a lu l’article de Jacques Sapir, puis celui-ci à sa suite, quel contraste!
    Les dirigeants jouent du violon pour s’apaiser eux-mêmes, mais nous ne sommes pas dupes. Ils nous prennent pour des Gogos!

    1. encore un petit café pour se tenir debout ,

      Debout la République donc
      bin justement Armand
      NAN mais j’Y Croix pas je vais sur wiki m’informer plus sur le MES (je sais wiki décrié) pas le probléme de là je vais sur le 46nda référence et vlan,Cheval de Troie,
      Mais que fait FH ,rien n’a changé ;;;;;;;;;
      l’avait dit annabertille on refait pas le monde avec des ondes
      c’est quand qu’on casse tout

  7. Quelle bande de clowns, quel talent.Cela ne fait jamais que 5 ans que l’on lit de telles plaisanteries.Souvenez-vous en juillet 2008 du célèbre’la crise US ne traversera pas l’Atlantique’ de C Lagarde, certainement une des plus ‘douées’ dans ce concours permanent de la ‘meilleur blague’ de la semaine.

  8. Pendant ce temps, là des parents du bon M HU cassent une Ferrari noire (même pas rouge) à 700 K€ dont on se demande bien comment ils ont fait pour l’acheter. Il parait qu’il tripotait des filles nues au lieu du volant. Et vlan un deuxième qui perd ses cartes dans la grande redistribution du prochain mois.

    tant mieux si l’usine à fabriquer du Coué fonctionne à plein parce que l’usine du monde va bientôt à ce rythme là perdre son management

      1. les pôv. z’enfants des oligarques et leurs « clients », bourrés de thune, et sans limites, encore et toujours échappant à la Loi, ici, là-bas et ailleurs, ont plongé trés avant dans la décadence … ils seront cuits pour la rélève : tant mieux !
        faudrait les semer dans le Takla-Makan (c’est vrai, je reconnais, c’est pas gentil pour les Ouïghours)

        au suivant !

  9. Ah qu’elles sont belles ces déclarations.
    Mario t’es trop super (« …[la reprise] elle est en nous… »), trop de la balle !
    Si t’es en Grèce et que tu commences à crever la dalle, ben une phrase comme celle-la, c’est comme-ci… enfin… une telle nourriture spirituelle, t’es rassasié, t’es sauvé quoi !
    J’en ai les larmes aux yeux.

    Qu’on est bien la tête dans le sable !

  10. J’attends de voir quand Monti roulera un palot à Hollande, comme quand un dirigeant d’un pays frère venait embrasser Brejnev.
    Vu qu’on en est déjà au stade de la правда …

    1. Et oui, ce sera tres drole pour vu que la premiere copine de la France le permette…

      Bientot, ils vont reprendre le slogan de Dubcek et des communistes reformateurs de 1967-68 qui voulaient batir le « socialisme a visage humain » jusqu a que camarade Brejnev a dit « niet » !

      Une « eurozone a visage humain », pourquoi pas, n est ce pas ?

      1. touiiiiite =)
        en fait, et au fait, Monti, c’est toi que j’aimeuuuuuu ….plus fort que moi, tu m’rends marteau ….j’t’ai dans la peau …Bref, t’es trop !

  11. Attérée suis-je, mon coeur ( qui n’a pas ce qu’il désire d’avenir ) Sapir après un Généreux JorDon …

    Post-scriptum ( PS, ça sent trop la Gôche de Droite) :

    L’émission radio au sujet de GS – de la phynance internationale, en fait – était bien meilleure, et en disait bien plus – entre les lignes -que le doc.sur Arte, posté par l’un d’entre vous : trop monstrostensible … Bref, la radio laisse plus libre….
    Et puis, sont trop moches tous ces maf- pardon ploutocrates …n’aimons point les voir de visu !
    d’ailleurs, pas de « repentis » dans le clan des siciliens mondialisé …Mais beaucoup d’hypocrisie, par ex. – restons gaulois, par correction – chez « sans-triche, y’a pas d’plaisir » : c’est fou ce qu’on le croit sur parole ! [ l’a fort vieilli d’un coup, pépère : l’absence de pouvoir direct, peut-être ? évidemment, la jouissance est moindre !!] quant à » Nier-nier », l’est imb-euh- buvable …

  12. A-t-on jamais entendu des dirigeants promettre autre chose que « ça ira mieux demain » ? Ils font leur boulot, qui consiste à répéter « on s’en occupe, vous z’inquiétez pas, et surtout venez pas vous en mêler ! ». Pourtant, vu le résultat…
    En tout cas, la situation et les commentaires des responsables sont exactement semblables à ce qu’ils ont souvent été ces dernières années, et le résultat ne devrait pas être différent cette fois : pire.

  13. Mario Monti a déclaré à une télévision locale italienne que « la reprise ne se voit pas dans les chiffres, mais j’invite à noter, si l’on réfléchit bien, qu’elle est en nous, qu’elle est à la portée de notre pays, et je crois d’ailleurs qu’elle arrivera bientôt

    Répétez après moi svp:
    « La reprise est en nous »
    « La reprise est en nous »
    « La reprise est en nous »
    Mais moi ce que je préfère c’est le « si l’on réfléchit bien« . A oui, parce qu’évidement, sans réfléchir, … Celui qui ne la voit pas – la reprise – (l’autre pignouf a bien dit qu’on ne la voyait pas! »); mais c’est bien sûr, mais c’est parce qu’il ne réfléchit pas. Aaaah bon.
    « On ne la voit pas, mais elle est là … tra la la »
    « On ne la voit pas, mais elle est là … tra la la »
    « On ne la voit pas, mais elle est là … tra la la »
    Un recueil, un sommet de communication. A mettre dans toutes les anthologies pour les générations futures.

  14. la méthode coué
    ça peut, pourrait fonctionner
    je conçois qu’on pourrait être optimiste il ya tant de possibilité pour bien faire
    nous avons vraiment les moyens de créer une nouvelle dynamique économique
    mais pour l’instant seul leur optimisme en témoigne
    sinon dans le réel le néant absolu de toute réelle esquisse de réforme permettant un renouveau

    tant qu’ils garderont leur optimisme pour eux entre eux et qu’on n’en entendra aucun écho en forme d’accord harmonique à la radio à la télé et un peu partout qu’on verra fleurir d’autres possibles qu’on sentira le vent d’une liberté retrouvée d’une initiative possible
    rien pas la moindre brise dans notre réalité quotidienne

    les nouvelles du jour: il paraitrait que de manger( donc sous entendu cultiver) bio ne changerait presque rien, pas de différence notable
    tellement on a amélioré non pas la qualité mais les seuils d’évaluation de la qualité des aliments….
    yen a qui ergotent sur la valeur de ces résultats  » scientifiques! » disant qu’il faut voir à long terme… les effets sur 20 ans, ça nous mènera où ça , en 2032( la veille de la vraie fin du monde, la suivante)
    on rêve, des scientifiques payés par bayer ou monsanto qui viennent nous gaver d’absurdités
    et ça qu’on a entendu partout aujourd’hui ça devrait nous rendre optimistes? c’est un test pour mesurer si en mangeant pas pas bio on devient sourd?
    donc pour l’instant on continue tout pareil, et on reste optimiste en sus
    on verra en2032
    mais pourquoi donc s’angoisser à anticiper de mourir puisque ça viendra tout seul?

  15. Comment il s’appelait, ce président qui disait : « la prospérité est au coin de la rue » Ce ne serait pas Herbert Hoover en 1929 ?

  16. Là, c’est sûr, ça va très mal. Chaque fois que les menteurs en écharpe tricolore ou autre nous ont dit que la France ou l’UE allait parfaitement et que notre bonheur dépendait de ces mesures qui justement se déployaient avec grâce, on a constaté qu’une nouvelle menace se concrétisait, au bout de quelques semaines.

Les commentaires sont fermés.