184 réflexions sur « LE TEMPS QU’IL FAIT, LE 7 SEPTEMBRE 2012 »

  1. Bonjour Paul,

    Serait-il possible de savoir quelle vidéo de Frédéric Lordon vous évoquez à la toute fin de votre intervention ? Merci d’avance.

  2. Il semble que démanteler ces « monstres » soit LA réponse indispensable à cette folie financière.
    Mais le reportage explique clairement que les ex de la GS sont placées à tous les postes clés de décision : gouvernement OBAMA, BCE, FMI etc….
    Je pense malgré tout qu’ils sourient cyniquement si ce n’est pas un simple dédain pour les gens d’en bas.
    Pour information, il y a un article qui date aujourd’hui mais extrêmement instructif :
    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/goldman-sachs-la-grande-machine-a-59168

  3. GS… le « diable » en personne….un peu facile (comme Paul Jorion l’a fait remarquer dans sa vidéo hebdomadaire…); En effet, qui a nommé et laissé s’installer ces ex-banquiers aux postes à haute responsabilité au sein de l’Europe, de la BCE et comme dirigeants des pays européens …ces hommes ont été nommés par d’autres nommés….en bref, nous ne sommes plus en démocratie ….les élections au niveau national ne sont plus que des concours de beauté …d’ailleurs, le plupart de ces élus n’ espèrent, une fois en fonction, que se faire remarquer et nommer pour un véritable poste de pouvoir au sein de l’Europe, une banque ou éventuellement une institution internationale….

    1. Aristote ?
      Les élections sont aristocratiques et non démocratiques : elles introduisent un élément de choix délibéré, de sélection des meilleurs citoyens, les aristoi, au lieu du gouvernement par le peuple tout entier. » Aristote, Politique, IV, 1300b4-5.

      1. Robespierre ?
        « La démocratie est un état où le peuple souverain, guidé par des lois qui sont son ouvrage, fait par lui-même tout ce qu’il peut bien faire, et par des délégués tout ce qu’il ne peut faire lui-même. »
        ROBESPIERRE, discours du 18 pluviôse an II.

      2. SIEYÈS ?
        « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux- mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »
        Abbé SIEYÈS, discours du 7 septembre 1789.

      3. Ni Aristote , ni Robespierre, ni l’Abbé Sieyès n’auraient pu prévoir que l’Europe et le monde seraient un jour dominé par le Marché cad principalement par des financiers , des oligarches et quelques politicards nommés…..on peut donc dire sans vraiment exagérer qu’aujourd’hui nous ne vivons en démocratie telle que souhaitée par des « anciens » sages mais plutôt dans une ploutocratie -une dictature …

  4. Quelqu’un pourrait-il traduire cette déclaration d’aujourd’hui du vice-président de la BCE ?
    http://www.ecb.int/press/key/date/2012/html/sp120907.en.html

    Car, au fond, ce que fait Mario Draghi et la BCE, c’est un véritable coup d’état ! La BCE prend le contrôle définitif sur les souverainetés nationales européennes, sans limites et sans cadre juridique…

    Et il ne me semble pas que leurs intentions soient très bonnes, à voir nottamment le plan de la Troïka en Grèce : travailler 6 jour sur 7 partout, sauf dans des Zones Economiques Spéciales où là les entreprises multi et supra-nationales sont libres d’imposer leur nouveau code du travail.

    Toutes ces réflexions, qu’elles soient historiques, politiques, économiques, philosophiques, psychologiques, sociologiques, philosophiques, convergent toutes dans le même sens, dans une dénonciation de l’idéologie néo-libérale, société de consommation, … (Stiegler, Jorion, Lordon, Ariès, Bourdieu, Marx, Baudrillard, Aristote, Michel Henry,

    Elles sont intéressantes et permettent de mieux comprendre la civilisation de mort à l’oeuvre aujourd’hui, dans toute sa complexité, en refusant la simplicité des idéologies.

    Face à ce constat alarmant, face à cette situation urgente, où il y a de vrais risques d’exploitation outrancière voire totale du travail par le capital, ou bien de guerres internationales, ou bien de guerres civiles (et je pèse mes mots, je n’aime pas faire peur mais là…), en grande partie à cause de la concentration excessive (747 multinationales détiennent 80% de la richesse mondiale) qui pose un grand risque systémique (si une seule s’effondre, elle entraîne tout le système avec), se pose une seule question : QUE FAIRE ?

    – Se prévenir, dans la peur, en construisant son « abri anti-atomique » ?
    – Dénoncer tout ceci afin que la majorité en soit informée au moment où il faudra reconstruire ?
    – Attaquer le coeur du système (surtout la finance) ou le laisser imploser par lui-même ?
    – Créer de nouvelles pratiques, de nouveaux modes de vie, à la périphérie, en espérant qu’ils deviennent plus tard majoritaires (voir Paul Ariès) ?
    – Attendre de ne plus pouvoir rien faire face aux armes de surveillance (Amesys), de contrôle, de propagande, de destruction, de sociétés multi-nationales totalitaires (voir ZES)?

    La réponse est un peu dans la question… Je vous invite à découvrir la pensée de Paul Ariès, qui fait le même constat qu’ici, et propose des débuts de solutions, pour ne pas en rester à cet lucide mais désespérant constat de la situation actuelle, mais s’engager pour l’avenir…
    http://www.bastamag.net/article2273.html

    Qu’en pensez-vous?

  5. Goldman Sachs, c’est la cosa nostra, au sens propre.
    Toutes les mafias « bank with GS »
    Pas de complot, juste le bon vieux crime organisé de base…

  6. que de blabla que de blabla
    on dirait mme chapeau et mr bistrot en train de potiner sur les nouvelles de quartier
    ya donc les révues people chez le dentiste , les musées vivants
    les autres attractions de foire pour occuper la populasse à tous les niveaux afin que personne ne regarde ce qui se passe vraiment
    du pain des jeux un relative sécurité
    du pain blanc bis complet semi complet bio ou pas au maïs( euh pas trop cette année)
    des jeux niais télévisés de grattage des spectacles de toute nature pour tous les cerveaux qui croient dur comme comme fer à l’importance de leur role de spectateurs( parce qu’ils font intégralement partie du spectacle, et surtout …. du cinéma
    des jeux de rôles
    non moi je n’empiète pas sur le temps d’antenne d’un autre et je ne discute pas la distribution des roles
    si vous croyez que c’est simple d’être un acteur de la finance mondiale
    donc passons aux autres questions du scénario
    sinon la production va flipper déjà qu’elle n’a plus trop de chemises
    toutes à la lessive

  7. C’est déja mal parti pour Super Mario..

    Nationalist backlash in Italy and Spain to test Mario Draghi bond plan:

    The European Central Bank’s ground-breaking plan for mass purchases of Spanish and Italian bonds is fraught with political risk and may soon be overwhelmed by nationalist anger in the crisis states, leading economists and statesmen warned at a gathering of the European policy elites in Italy.

    http://www.telegraph.co.uk/finance/financialcrisis/9528839/Nationalist-backlash-in-Italy-and-Spain-to-test-Mario-Draghi-bond-plan.html

    1. Laissez tomber vos télégraphistes, dissy, c’est des mauvais perdants.
      Et comme ils ont perdu gros (ou plus probablement qu’ils ont fait perdre gros à leurs lecteurs), en ce moment ils doivent être très mauvais. 😉

      1. Pas de bol ça affiche comme « la neige » style ancienne télé sans antenne avec ecrit : « Cette video inclut du contenu de Arte, qui l’a bloqué dans votre pays pour des raisons de droits d’auteur. » Décidément There is no Alternative 😉 Merci quand même.

      2. Même chose, il me faudrait me trouver un proxy pour me connecter comme depuis la france. Pas grave, je le regarderai quand je rentrerai au pays pour Noel (j’ai bien peur que se soit encore d’actualité d’ici la).

  8. Il n’y a pas de bug de la part de M. Trichet, il y a juste sa conviction profonde à cet instant (« On est bien d’accord ? Vous ne me posez pas la question. ») que son interlocuteur enlèvera cette partie de l’interview au montage. Pourquoi cette conviction s’avère-t-elle erronée, comment les responsables de la chaine Arte peuvent-ils montrer des images aussi défavorables de M. Trichet, sans le consentement de M. Trichet, c’est cette partie de l’histoire qu’il serait intéressant de connaître, car c’est un fait pour le moins inhabituel au sein du paysage audio-visuel français.

    1. Remarque très juste. Le vent tourne, probablement.
      Le respect des corps constitués se perd, mais c’est peut-être un simple effet de mode.

    2. « au sein du paysage audio-visuel français »
      tututututut …
      franco-allemand.
      M’étonnerait guère qu’un SCUD allemand à tête multiples anti-Trichet/Draghi, à perforation vicieuse, ait été ainsi lancé.

  9. Les Pays-Bas en plein dérapage économique.

    Elève modèle parmi les économies de la zone euro, avec un chômage faible et une bonne croissance, nos voisins du nord connaissent une forte glissade. Ils seront en récession cette année. Ce sera sans doute le pays le plus faible parmi les pays « cœur » de la zone euro. En cause : un fort endettement immobilier des ménages. Une situation qui pèse sur les élections du 12 septembre prochain.

    Même les pays modèles ont leur faille. Les Pays-Bas sont devenus, selon Morgan Stanley, « le pays le plus faible du cœur de l’euro ». Parmi les pays « cœur » dont font partie la Belgique et l’Autriche, les Pays-Bas connaissent un recul plus brutal que prévu. En cause : les consommateurs qui consomment moins, et dont l’indice de confiance est inférieur à celui de la moyenne européenne. Le Néerlandais déprime.

    Résultat : 2012 sera en légère récession (-0,6%) alors que la Belgique, pourtant plus endettée, continue d’enregistrer une (petite) croissance, prévue par la BNB à +0,6%. Pourtant, les Pays-Bas « avaient produit la plus forte croissance des pays de la zone euro dans les années 90’ » rappelle une note de Morgan Stanley, publiée le 6 septembre. En cause ? « Les prix de l’énergie, une prochaine poussée des taux de la TVA (+2%), une détérioration du marché du travail et de nouvelles mesures de consolidation fiscale pèsent sur les dépenses des consommateurs », continue le document.

    http://trends.levif.be/economie/actualite/les-pays-bas-en-plein-derapage-economique/article-4000174084720.htm

  10. Merci paul, tu es encore là pour rappeller les bases et dire ce qu’il reste à faire: démenteler les banques et remettre en place là morale et l’éthique au coeur de nos vies.Encore merci c’est mon seul combat de résistant.

  11. Bonjour monsieur Jorion

    Je m’étonne grandement de votre réaction à ce film.
    J’aurais sans doute hésité à vous le faire connaitre si les circonstances me l’avaient permis, il me semblait que ce genre de propos provoquait d’habitude chez vous un rejet catégorique au motif invoqué de la théorie du complot.

    Je constate que je me trompais et avait mal interprété vos dire !

  12. Marrant, suffit que les bonnes âmes d’Arte passent ce genre de vid pour me rendre GS tout de suite plus sympathique. Comme quoi chui ben un peu tordu…..ah, et le Lloyd Blankfein, c’est vraiment un lascar


  13. de vils financiers & autres despotes deviendraient les
    Maîtres et Docteurs de nos Destinées…Grand Dieu !!
    – Est-ce dans ce Monde-LÀ, que nous voulons vivre ?
    – Naan, nous ne le voulons !
    – Démanteler ces Empires, c’est ce que nous voulons!
    – Oui NOUS LE VOULONS !
    – Nous le voulons vraiment ?
    – OUUUUAAAAAIIIIIIIIIIS !!!!
    – Alors NOUS LE FERONS !
    – Que notre PAROLE IMPURE abreuve nos SILLONS.
    CITOYENS, CITOYENS FORMEZ vos BATAILLONS !

  14. Télé-spectateur inconditionnel de la soirée théma du mardi de ARTE j’ai été comblé pour la rentrée : le monde selon GS suivi de 3 volets sur le pétrole, dont les 2 premiers « La face cachée du pétrole ».
    Découvrir un tel concentré des révélations, dénonciations, réalités mises à nu avec une persévérance et régularité de métronome de Paul sur son blog, de Marc Roche dans le Monde (sans oublier leurs si précieux bouquins), quelle chance pour les non initiés, une véritable mise à niveau ne demandant que peu d’efforts.
    Bref, un documentaire à diffuser largement.
    Hélas trop de nos concitoyens gardent encore la tête dans le sable, sceptiques à toute vérité qui va à l’encontre du discours convenu des mainstreams.
    Le film sur GS nous délivre en images et en donnant aussi la parole à de sacrés connaisseurs et acteurs de ce milieu opaque, des épisodes relatés patiemment et scrupuleusement par Paul comme, à la volée :
    Paulson et Lehman, AIG, Blankfein, la fenêtre de tir occultée, HFT, swap de devises, scandale Abaccus, le bouc émissaire Fabrice Tourré, les auditions de la SEC, le deal entre GS et la Grèce et le lien avec le parlement européen, l’éphémère Papandréou, les ex GS que sont Monti et Draghi,…..

    Merci à Paul, Marc et les autres de lever sans relâche les voiles de l’opacité et d’éclairer ainsi nos lanternes blafardes.
    Bravo aussi et chapeau à Paul qui n’omet pour rien au monde sa com. hebdo du vendredi malgré une charge de travail écrasante.
    Pas évident de trouver l’énergie nécessaire chaque jour qui passe.

    La présentation du doc sur GS par le magazine TéléObs :

    http://teleobs.nouvelobs.com/rubriques/la-selection-teleobs/articles/36766-goldman-sachs-enquete-sur-une-forteresse-de-la-finance

    Les 2 volets de la face cachée du pétrole, encore une main ou des mains pas si invisibles que cela.
    http://videos.arte.tv/fr/videos/la-face-cachee-du-petrole-1-2–6894478.html
    http://videos.arte.tv/fr/videos/la-face-cachee-du-petrole-2-2–6894442.html

  15. J’ai vu le gus Fabrice Tourre. Un killer french fashion…

    J’en ai fréquenté des gus pareils, consulting, droit de la PI diplômés polytech et avocats.

    Ces mecs cogitent vite mais pas loin, et pas toujours bien, leur temps est compté. Des ordinateurs sur pattes, mais ils ne résolvent jamais les problèmes réels, ils surfent dessus, c’est tout, pour gonfler leur compte en banque. Ce sont des malades mentaux.

    Je suis payé moins, mais je résous les problèmes et crée une richesse réelle.

    Je préfère ça car j’estime être utile, pas prédateur.

    1.  » je résous les problèmes et crée une richesse réelle »
      Et tu fais revenir l’être aimé(e) aussi au domicile ?
      Ou t’es vraiment trop cher pour ce qu’on a icite ?

      1. Zébu

        Toi tu comprends pas grand chose. J’ai pas dit que je suis guérisseur non plus.

        Mais toi, c’est ça que tu cherches et qui te perds comme bien d’autres.

        Pour faire revenir au domicile la folle du logis, démerde toi tout seul, ça ne te coutera pas un sou.

      2. Je savais que t’étais grave, fnur, je savais aussi que tu n’avais aucun sens de l’humour, à l’exact opposé de l’appréciation que tu as de toi-même, mais je ne te savais pas aussi Dupont-la-joie.
        Même en Allemagne, ou ailleurs, t’y échapperas pas.
        En tout cas, avec ça (« Connard de Vigneron je te chie dessus, et connards de censeurs. Dont Vigneron est le fayot… Vous les censeurs, vous êtes des merdes finies. »), je vois pas comment.

    2. Je suis payé moins, mais je résous les problèmes et crée une richesse réelle.

      Tain, sont pas chères les roses en Allemagne. Tu te les fais livrer direct d’Amsterdam en free tax et en gros tes roses kenyanes Fnu’rrrrrr ? Faudra penser aux bas de contention aussi, fabriqués au Vietnam ceux-là, rapport aux chevilles j’veux dire. Par contre c’est Nérac, 47, les cucurbitacés gorgés de soleil gascon, monsieur Dumelon.

      1. Connard de Vigneron je te chie dessus, et connards de censeurs. Dont Vigneron est le fayot…

        Vous les censeurs, vous êtes des merdes finies.

      2. Excuse moi Fnu’rrr, je suis vraiment navré zé confus, je pouvais pas savoir qu’un bienfaiteur de l’humanité pût être affecté de varices et d’un enfant hydrocéphale.Le monde est trop injuste et pire le sort qui offense ton infini mérite Mon intolérable et coupable activité y rajoute l’ignominie. C’en est trop. Je demande expressément que l’on retire mes viles taquineries.

      3. vigneron

        T’es à côté de la plaque. Ni melon, ni chevilles enflées, ni varices, ni hémorroïdes.

        Tu vois, avec mes idées, on me dit tout simplement que je suis génial, ici. Je sais tu vas pas être content et me ressortir tes bas de contention de soeur Marie-Thérèse des Batignolles. Pour l’instant, je serais curieux de savoir si tu as prouvé avoir du génie. A te lire, j’ai des doutes.

        Donc te concernant :

        « Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet. »

        Tu as trouvé la voie d’être une curiosité gastro-entérique, c’est ton destin, voire ton intestin.

      4. C’est bien l’Allemagne Dumelon. Le seul souci, c’est qu’on a tendance à y perdre le peu d’esprit dont on a pu être doté, c’est reconnu. Je veux bien croire que certains en la matière n’avaient pas grand chose à perdre. Certes. Le problème étant alors que nonobstant cette infime perte ils n’y gagnent aussi que plus de lourdeur – au point même d’en affliger Courteline, exploit déplorable.

      5. vigneron

        Ah donc, tu aurais de l’esprit ? et on y perdrait le sien en Allemagne. Ouarf, t’es mignon.

        Tu es un comique qui s’ignore, jahwohl. Zalut betite franschouilarde von dem Weingarten.

        Du bist so schöne … ! Das ist unglaublich.

        Connards de censeurs arrêtez de censurer, vous n’êtes que des trous du cul qui empêchent de parler. La ferme les censeurs, vos gueules, basta bande de connards.

        Vous n’êtes que des chiots dressés.

  16. Après avoir visionné le film d’ARTE sur G.S….Je cherche toujours ce que j’aurais pu apprendre de plus que ce que je ne lis sur ce blog depuis quelques années…

    Sauf peut-être la réaction de Trichet….
    Quoi que…
    François nous avait annoncé la couleur….
    En 2010 déjà…Hé ! Oui ! …Tout ça ne nous rajeuni pas ;!)))
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=15335
    ….

  17. J’aimerais bien vous remercier pour vos lumières ,mais plus je crois comprendre un tout petit peu ce qui se passe, et plus je suis inquiet sur les moyens de limiter les pouvoirs de ces gens cupides et pathetiques.

  18. La conclusion du reportage Godlman Sachs n’est pas possible, heureusement!
    En effet le journaliste compare Goldman Sachs à des insectes programmés instinctivement et vivant en groupe, capable de survivre longtemps.

    Or,derrière les décisions de cette banque, il y a des hommes. Au cours de l’histoire , l’ empire des banquiers a pu cesser un moment. Mais tant que les hommes ne changent pas profondément en eux-mêmes, même si par des règles on arrive à stopper cette folie, elle reviendrait encore et encore dans 50 ans,dans 100 ans, dans 1000 ans; C’est le Samsara des bouddhistes.Et alors oui, Goldman Sachs peut vivre et dominer longtemps.

    Pour en sortir, il n’y a que la sagesse profonde et la simple volonté de changer de paradigme, changer de conscience ne supportant plus cette souffrance. Avec une forte motivation, une grande concentration d’énergie individuelle et collective. La bonne nouvelle, c’est que c’est possible car l’Univers n’est pas mécanique d’après des découvertes en science quantiques.

    Si des robots sont programmés et échappent à la maîtrise des hommes, alors oui on est devant ce même type de phénomène. cité par le journaliste, en conclusion.

    Provisoirement, « casser les banques « too big, c’est faire le Glass-steagall act. Alors pourquoi, le journaliste ne le dit-il pas? Veut-il dire qu’il faut-il une simple bombe? Je ne pense pas que ce soit la solution proposée par le journaliste! Démanteler les banques, oui mais comment alors si ce n’est pas le Glass-steagall?

    1. « La conclusion du reportage Godlman Sachs n’est pas possible, heureusement!
      En effet le journaliste compare Goldman Sachs à des insectes programmés instinctivement et vivant en groupe, capable de survivre longtemps.

      Or,derrière les décisions de cette banque, il y a des hommes. Au cours de l’histoire , l’ empire des banquiers a pu cesser un moment. Mais tant que les hommes ne changent pas profondément en eux-mêmes, même si par des règles on arrive à stopper cette folie, elle reviendrait encore et encore dans 50 ans,dans 100 ans, dans 1000 ans; C’est le Samsara des bouddhistes.Et alors oui, Goldman Sachs peut vivre et dominer longtemps. »

      Il y a tout et son contraire là dedans?

      1. Goldman Sachs….., capable de survivre longtemps.

        Or,…… Goldman Sachs peut vivre et dominer longtemps.

        🙂 :p

        Mais vous voyez clair, rien ne changera, rien, pas même des pétitions ne ferons changer les choses.
        Peut-être les armes? je ne vois rien d’autre. J’espère me tromper.

    2. Démanteler les banques, oui mais comment alors si ce n’est pas le Glass-steagall?

      GS est une pure banque d’affaires et ça fait 160 ans que ça dure (qu’elle se soit ou qu’on l’ait placée sous « le régime général » des Bigbanks en 2008 comme Morgan Stanley pour bénéficier des bail-out ne change pas grand chose). Ces « banquiers d’influence » là se contrefoutent des Steven-Seagal Acts, aujourd’hui comme hier, aux USA comme en France.

  19. Tout le film est basé sur un raisonnement apparenté au racisme à savoir : puisse que les hommes en question, Mario Draghi et autres, ont travaillé chez Goldman Sachs, il sont marqués à vie, de façon indélébile, par l’infamie. Ils en sont devenus mécaniquement des espions dans toutes leurs fonctions futures…
    Je n’approuve pas ce genre d’amalgame grossier. Et vous, vous approuvez ?

    1. Je ne comprends pas cette remarque

      qui est un amalgame grossier

      : Quand vous formez une équipe de foot, vous sélectionnez des footballeurs, pour un orchestre , des musiciens, et c’est pas du racisme ! Quand vous voulez du Goldman Sachs, vous sélectionnez des joueurs qui ont la culture ad hoc et vous les formatez un peu plus. Il est rare qu’il change de culture et de format en passant dans un autre domaine. Peu sont capables de se consacrer bénévolement à une ONG. Sans aucune dose de racisme envers tous les organismes sans frontières qui se démènent à réparer les pots cassés par les précédents.

  20. en lisant cet article
    http://www.slateafrique.com/94095/10-choses-que-vous-ignoriez-sur-expansion-economie-africaine
    corrélé avec cet autre article
    http://www.slate.fr/lien/61373/gina-rinehart-riche-salaire
    je me suis dit que pendant qu’on était très préoccupé de la situation européenne ou états unienne
    le schéma qui s’appliquait à l’afrique faisait office de déversoir et de soupape estimée à 20 ans de perduration du système et de soumission à l’afrique du passage dans les mêmes rouages aboutissant probablement au recul des limites pour aboutir aux mêmes impasses.
    or la soupape est de grosse envergure
    mettant cela en balance avec le resserrement des lignes du coté européen et disons occidentalement développé en tout cas le territoire privilégié d’implantation et d’emprise de la finance mondiale, cette situation affaiblit les effets » positifs  » d’une situation de blocage du système qui contraindrait à voir nécessairement poindre l’ombre d’une évolution (théorie de l’avancée évolutionniste par la nécessité de la force du coup de pied au cul)
    pas sur que les africains aient ( seuls) la capacité interne d’inclure dans leur évolution un changement de paradigme.
    en tout cas il me semblerait judicieux d’alimenter la discussion de ce coté de la planète qui a sans doute aussi son mot à dire et peutêtre des idées de génies que nous n’aurions pas envisagées par simple différence de perspective.

    serait-il judicieux de programmer des conférences sur le stweardship of finance en afrique?

  21. Petit réflexion suite à l’appellation de Goldman comme d’une pieuvre, si y à des sociologues qui ont étudiés le fonctionnement des mafias, ce serait pas mal d’avoir les points de convergences (comme l’initiation, le silence, l’influence) et divergences (institution reconnue, visible), quels terreaux sociologiques les favorisent? (y à des cultures Asiatiques et Européennes plus sensibles, mais c’est juste une supposition)
    Dans l’idée de trouver des solutions possibles pour limiter ces déviances (sans appel à la vertu, mais plutôt les points d’attentions à préciser, par exemple, limiter la corruption par le statut de fonctionnaire).
    Comment passer des cercle vicieux aux vertueux?, sur une transition longue (c’est pas très révolutionnaire 🙂 ).

Les commentaires sont fermés.