Jours anciens de sérénité

Et puisque je suis captif de cette nostalgie qui me prend souvent les dimanches après-midi, voici une évocation de jours anciens de sérénité.

Ça m’arriverait peut-être moins si j’allais à l’église dans la matinée. Non, je plaisante : quelqu’un m’a envoyé il y a quelques jours la vidéo d’un théologien qui m’avait parue particulièrement intéressante mais quand j’ai posé une question à celui-ci, sa réponse m’a confirmé que son aéronef croisait à l’altitude X et la mienne à une altitude qui différait d’au moins 5.000 mètres (en plus ou en moins, les avis différeront, mais ça n’a pas d’importance).

P.S. À la mémoire d’Emmett Grogan.

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. il faut la thèse et l’antithèse… intéressante approche d’Olivier Passet : https://www.xerficanal.com/economie/emission/Olivier-Passet-D-Internet-a-Chat-GPT-30-ans-de-fadaises-sur-la-fin-du-travail-_3751406.html

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta