#PasMonPrésident, par Julien Alexandre

Je remets en tête de gondole l’appel de Julien Alexandre, il est essentiel. Je répondais tout à l’heure à un commentateur qui écrivait : « son élection est acquise quoiqu’il arrive », prouvez-le ! Il ne faut pas baisser la garde.

S’abstenir dimanche 7 mai, ce serait refuser de faire entendre sa voix, en mettant un signe « égal » entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, leurs programmes et leurs visions de la France, et faire mécaniquement augmenter le score de la candidate du Front National dont les électeurs seront eux mobilisés.

Voter blanc dimanche 7 mai permettrait de faire entendre sa voix et d’exprimer un rejet des deux candidats, mais cela ferait aussi mécaniquement augmenter le score de la candidate du Front National, car le vote blanc n’est pas comptabilisé dans les votes exprimés et n’affecte donc pas la légitimité du vainqueur.

Pour que les républicains et démocrates qui ne se sentent pas représentés au second tour de l’élection présidentielle puissent faire battre Marine Le Pen sans pour autant signer un chèque en blanc ou donner l’illusion d’adhérer aux idées du leader d’En Marche!, il faudra voter Macron ET se compter.

Se compter pour peser politiquement sur le futur président et préserver la possibilité d’établir un rapport de force lors des prochaines échéances électorales vis-à-vis de son programme économique et social.

Le 7 mai, lorsque vous glisserez sans enthousiasme votre bulletin de vote au nom d’Emmanuel Macron, prenez-le en photo ainsi que votre carte électorale tamponnée et partagez-les sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #PasMonPrésident

Pour pouvoir voter contre Marine Le Pen, éviter le chaos et privilégier la stabilité politique nécessaire au rapport de force politique qui est le cœur de la démocratie.

Et « en même temps », pour signifier à Emmanuel Macron qu’il devra prendre en compte vos voix s’il veut être « votre » président et pas simplement « le » président.

Partager :

487 réflexions sur « #PasMonPrésident, par Julien Alexandre »

  1. Bonjour Mr Julien Alexandre,

    Lisant depuis peu l’excellent blog de Mr Jorion, je commets peut être une indélicatesse en avouant ne pas connaître votre personne et il me semblerait opportun, quand on propulse un billet sur un ton aussi impératif (digne d’un « tribun de parti totalitaire ») et qu’on le complète d’invectives virulentes dans les réponses aux commentaires qui ne vont pas dans le sens voulu, de se présenter aux lecteurs et de justifier ses compétences en analyses politiques et/ou économiques.

    Enfin pour étayer votre argumentation, et puisqu’après tout vous nous invitez à rendre public notre vote (alors que le secret du vote est un des garants de la démocratie), je vous suggère de rendre public votre choix au premier tour en explicitant comment il rejoint les opinions anti libérales défendues sur ce site et comment il a participé d’une tactique anti FN.

    En vous saluant respectueusement,
    Michel

    1. Cher Michel,

      Qui je suis n’a aucune importance. Je ne crois pas aux arguments d’autorité, par conséquent l’étendue de mes compétences, diplômes ou autres est sans intérêt.
      Je n’ai pour ma part pas la possibilité de voter. Je ne me défausse pas pour autant. Si j’avais pu voter au premier tour, j’aurais voté blanc, car je ne me sentais représenté par aucun des candidats. Au second tour, je voterais évidemment Macron : au premier, on choisit (ou pas), au second, on élimine, c’est ainsi.

      Ceci ne vous avancera pas beaucoup, j’en ai bien conscience, mais je ne vois pas très bien ce que des détails futiles et inintéressants me concernant pourraient apporter au débat…

      Respectueusement,
      JA

    2. Bonjour Michel,

      Ce qui compte sur ce blog, c’est ce qu’on écrit, l’argumentation qu’on développe, pas les diplômes, pas le parcours professionnel. Sur le blog de Paul, nous sommes tous égaux, avec nos forces, nos faiblesses.
      Et à chacun de juger.

      J’apprécie Dominique G, mais il me bassine à répèter toujours la même chose.
      J’apprécie la sincérité de Jacques S, même si nous ne partageons les mêmes convictions.
      L’humour cinglant de Vigneron, son positionnement politique imaginé m’amuse beaucoup.
      etc…

      Je déteste les commentaires injurieux et il y en a peu sur ce blog. Une fée bienveillante veille sur ce blog et cette petite fée a du boulôt. Merci à la petite fée.

  2. Présidentielle : la haine
    « Les dérives de l’irresponsabilité, de la haine et de la jouissance destructive et autodestructive sont le fait d’une société qui perd son principe d’unité. Ce principe ne peut pas être apporté par des clivages sans débat possible, entre notamment le souverainisme nationaliste et l’appel à l’ouverture au monde du pays, ou entre les élites et les classes populaires : ces oppositions, quand elles apparaissent comme mettant aux prises des ennemis n’autorisent pas l’unité. »

    « Celle-ci ne peut pas venir de la victoire d’un camp sur l’autre, elle n’a de sens que dans l’institutionnalisation de ce qui divise le corps social, dans le débat, le conflit négociable. Si nous voulons mettre fin au désastre de la haine, et des jouissances perverses qui l’accompagnent, et éviter d’aller plus avant sur les chemins de la catastrophe morale, mais aussi politique et sociale, nous devons trouver le chemin de tels échanges, et non laisser s’étendre les face à face mortifères qui nous sont proposés. »

    « Une élection à la tête de l’État d’Emmanuel Macron en laissera la perspective ouverte, celle de Marine Le Pen, ou même un score élevé en sa faveur, ne peuvent que la fermer. »
    https://theconversation.com/presidentielle-la-haine-76914

    http://www.lexpress.fr/culture/cinema/trop-tard-pour-le-vote-blanc-mathieu-kassovitz-appelle-a-voter-macron_1903067.html

    1. La seule inconnue est de savoir si Macron sera élu avec plus ou moins de 60%
      Mélenchon vient de lui proposer de retirer son projet de réforme du code du travail par ordonnances :
      Bonne idée, s’il veut nos voix, qu’il vienne les chercher !

      1. Quand on est un chef digne de ce nom , sauf nécessité avérée , on n’obtempère pas ,on enregistre , et , si on est en phase, on « consent » … plus tard .

        Quand il y aura un autre avantage à espérer en retour .

        Pour le coup , je crois que JLM comprendrait ça mieux que vous !

      2. @ astap66

        « …s’il veut nos voix, qu’il vienne les chercher !… »

        C’est ce qui s’appelle vendre son âme pour un plat de lentille !

        Décidément mon camarade, il va falloir que tu te mettes un peu à la politique.

        Quelle différence que Macron fasse la promesse de retirer son projet d’aggravation de la loi travail ?

        Crois moi s’il avait absolument besoin de vous, cette promesse il la formulerait, ça ne serait pas la première fois qu’un politicien ferait une promesse avec la ferme intention de ne pas la tenir.

        Mais il n’a pas besoin de vos voix, surtout quand il entend Mélenchon continuer de fanfaronner, comme ce soir au 20h00 de TF1 !

        Macron sera élu, même sans notre soutien (je ne voterai pas le 07 mai), nous la -petite- gauche contestataire atomisée. Il sera élu par la droite de Juppé, la « gauche » de Valls, et l’ensemble des électeurs idéologiquement abandonnés aux médias, ils sont beaucoup.

        Non seulement Macron sera élu, mais il pourra compter sur une large majorité de droite au soir des Législatives. Pourquoi, parce que Mélenchon, lui qui n’aime pas qu’on lui tordre le bras, ne se gène pas de continuer à tordre celui de la gauche, et de la mener défaite sur défaite.

        Ce soir comme à son habitude, fanfaron il nous dit:

        « … A mon avis, la France va se débarrasser de Marine Le Pen à cette élection, et nous, dans un mois, nous allons tous ensemble nous débarrasser de la politique de M. Macron » à l’occasion des législatives… » (Le Monde)

        Pour la première fois il parle de la constitution d’un front de gauche « tous ensemble », mais il ajoute immédiatement le menton levé : « mais attention, sans que j’abandonne mon drapeau ! »

        Mélenchon se vante d’être incontournable à gauche avec ses 19,5%, et à ce titre il veut contraindre l’ensemble de la gauche à passer sous le drapeau tricolore. Il veut continuer à lui tordre le bras comme il l’a fait aux présidentielles.

        Qu’il n’est pas pu vaincre Lepen sur son terrain ne l’ébranle nullement, que les jeunes insoumis le soir de la défaite entonnent l’Internationale ne l’émeut pas plus que ça, non Mélenchon annonce qu’il n’a pas l’intention d’abandonner la politique qui nous a menée au deuxième tour que nous connaissons.

        La nature bonapartiste et chauvine de Mélenchon transpire dans cette posture. La gauche, derrière lui, le petit doigt sur la couture, chantant la Marseillaise, et il nous garantit le succès. Dans le cas contraire … il s’en lave les mains, la défaite et la capitulation !

        Il est urgent que les jeunes insoumis arrivent à cadrer le bonhomme, puisque les dirigeants de gauche le laissent dire, le laissent faire. Dans le cas contraire on connait le nom du responsable en chef de la mésaventure qui nous attend aux Législatives.

        Jeunes insoumis, on ne peut aller de l’avant si l’on craint d’aller vers le Socialisme !

      3. Oui et quand on ne veut pas qu’un geste soit fait, le meilleur moyen est encore de le demander en prime time au journal tv en l’absence de l’autre partie. Effet garanti, surtout lorsqu’on s’est fait déjà refouler en privé sur le geste en question.

      4. Eh l’apprenti léniniste en mélenchonite aiguë, donneur de leçons sur les bonnes manières de diriger les âmes, quand je prends la peine de disséquer votre prose pour la border, ça vous laisse silencieux :
        1/ parce que c’est trop compliqué
        2/parce que vous préférez passer ailleurs pour ânonner votre rengaine sur autre un fil et continuer votre retape à la petite semaine ?
        30 avril 2017 à 16 h 19 min

      5. « Rosebud1871 dit :
        30 avril 2017 à 23 h 49 min
        Eh l’apprenti léniniste en mélenchonite aiguë, donneur de leçons sur les bonnes manières de diriger les âmes, quand je prends la peine de disséquer votre prose pour la border, ça vous laisse silencieux :
        1/ parce que c’est trop compliqué
        2/parce que vous préférez passer ailleurs pour ânonner votre rengaine sur autre un fil et continuer votre retape à la petite semaine ?
        30 avril 2017 à 16 h 19 min »

        je ne fais pas de la « retape », j’alerte sur les dangers de ne pas avertir les jeunes, que finalement Mélenchon est un Beppe Grillo à la française.

         » …(son) défi n’est pas de rassembler la gauche, étiquette devenue bien confuse; il est de fédérer le peuple… » (JDD)

        Le problème c’est que sur ce créneau, il y a de la concurrence, et au dernière nouvelle il n’est pas le mieux placé !

        Et pour parler de confusion, lorsque sur un autre post, tu en arrives à présenter les partis, en soi le « centralisme démocratique », comme un vieux machin, le mal absolu, du « léninisme », ça me laisse coi, je ne relève pas tellement c’est con !

        Non seulement c’est un devoir pour un parti politique de « diriger (collectivement) les âmes » individualistes, comme sans doute est la tienne, mais surtout c’est un droit absolu pour la base d’un parti politique de contrôler collectivement ses dirigeants.

        C’est pour ça que Macron et Mélenchon ne veulent pas de partis. Il veulent être libre, comme toi !

        Toi tu ne veux pas entendre parler du retour des partis politiques et du principe selon lequel la minorité doit se plier à la volonté de la majorité:
        Liberté la plus large dans la discussion interne à un parti.
        Unité totale lorsqu’il s’agit de passer à l’action, être efficace et gagner !

        Comme Valls, tu n’aimes pas beaucoup la discipline de parti, tu n’aimes pas la discipline tout court, et c’est bien sur l’existence de cet état d’esprit, que prospére les Mélenchon et Beppe Grillo !

        Tu as un dénominateur commun avec eux, comme Coubertin l’important c’est de participer !

  3. Je ne regarderai pas le débat de mercredi, je dirais même « boycottons ce débat ». Je voudrais qu’une chaîne nous propose un écran blanc avec une bonne musique.

    Quand je tracte, je rencontre des gens qui me disent « nous n’avons pas le choix, nous devons faire barrage au FN, et c’est vraiment la mort dans l’âme que nous voterons Macron, mais nous voterons Macron.
    Sentant leur conscience citoyenne, je leur dis : « vengez-vous lors des législatives, votez massivement pour votre candidat » et que les meilleurs gagnent.
    On me ressortira le 49.3, l’article 16.

    Le 49.3, c’est la pratique la plus commune au niveau municipal, le niveau zéro de la démocratie dans bien des villes où Monsieur le Maire abuse.
    L’article 16, je ne connais pas, je vais le lire. Heureusement, Macron ce n’est pas Trump. Mais la marine, c’est même pas Trump, ce n’est qu’une petite entreprise familiale qui vit, survit de notre trop grande tolérance. J’attends toujours la réaction de nos économistes, des économistes atterrés par exemple. Vas-y Henri, on t’attend. Tu feras sans doute mieux que Bernard Tapie.

    Pour une fois, je crois au sondage. Pour l’instant c’est 60 – 40. Pensez-vous que 10 % des gens changeront de camp ? Il va vraiment falloir que Macron soit hyper mauvais mercredi pour produire un tel séisme. Il serait tout de même prudent que quelques personnalités reconnues de tout bord politique préparent le terrain par une intervention au bazooka afin que nous ayons de beaux et vrais débats pour les législatives.

    On vote Macron sans état d’âme, on lui demande de ne pas aller à la rotonde fêter sa victoire (il a compris) et on passe tout de suite aux législatives. Et que les meilleurs gagnent, et que le FN en sorte goudronné, les plumes avec.

    1. Vous rendez-vous compte que le vote Macron sera perçu et utilisé par les politiciens professionnels en Europe, et par la presse internationale, comme un soutien de la France à l’Europe de l’austérité, de la Finance spéculative, de la guerre économique entre États Européens, en continuité avec celle de Sarkozy et Hollande ?

      Bien sûr je voterai Nul. Nul comme le sont les maîtres chanteurs qui exercent une pression énorme, un chantage éhonté. Les masques sont tombés, les « brouteurs de cervelle » occupent le haut du pavé et la manipulation joue à fond la caisse.

      Le chaos profile son nez.

      1. 51% 49%, ça suffit pour écarter le danger Le Pen. Espérons que votre vote nul ne nous fasse pas basculer vers le 49% 51% tout ça parce que vous craignez que le vote Macron soit utilisé par les politiciens professionnels que vous détestez.

        Je n’ai que faire des politiciens professionnels. Je soutiens Macron car pour l’instant, il essaye de les sortir. Le hasard des événements (pas un hasard si Fillon a pu détourner un peu d’argent) a commencé à nettoyer la place.
        Je n’ai que faire du jugement des politiciens professionnels, je suis un esprit libre, insoumis. Je n’hésiterai pas à critiquer argument à l’appui la politique d’E. Macron si elle ne produit pas les effets que j’en escompte bien que j’ai voté pour lui et voterai pour lui au second tour.

        Je fais partie de ceux qui sont sûr que Le Pen ne passera pas. Ce n’est pas pour autant, que je ne soutiens pas toute initiative tendant à faire baisser le Pen. Ce qui nous attend avec le Pen, c’est le scénario grec, avec une Marine qui se déculottera tout de suite alors qu’A Tsipras a essayé de résister mais a du plier face au mouvement de capitaux (malgré l’ELA déclenché immédiatement par la BCE).
        ELA… on trouve la réponse sur Internet. Je n’ai pas envie de faire l’effort de vous expliquer car vous n’expliquez pas votre prise de position pour le vote nul. Essayez de passer de l’émotionnel au rationnel, s’il vous plait.

        Marine le Pen vient d’annoncer l’abandon de la taxe de 3% sur les importations. C’est 1,5% de déficit budgtaire en plus et immédiat.
        Elle nous vend la monnaie commune etc… qu’elle retourne à Dauphine étudier l’économie pour les nuls. Elle me prend pour un imbécile alors que c’est elle qui nous ment.

        Que font les économistes ? Vas y Henri (Sterdyniak), monte au créneau, critique Le Pen dans un texte comme tu as critiqué Macron dans une tribune que t’a offerte Alternative Economique. Ton copain de promo, Patrick Artus fait un meilleur boulot que toi pour l’instant, c’est vrai à sa façon. Je vais t’envoyer un mail que j’inserai dans un commentaire sur le blog de Paul Jorion.

    2. « Je lance un appel notamment à la France insoumise dont je ne comprends pas le silence à nos appels depuis dimanche mais aussi à tte la gauche. »
      25.04.17 Pierre Laurent. @plaurent_pcf
      http://www.liberation.fr/direct/element/le-pcf-appelle-a-voter-macron-puis-a-le-combattre-apres-lelection_62541/

      Face à la menace FN, un aveuglement suicidaire
      Publié le 28/04/2017 à 11:15

      « Suicidaire aveuglement

      « Le panurgisme médiatique est décidément la plaie de la bulle. »

      « Car, pendant ce temps-là, tout le monde épargne Marine Le Pen. La leader d’extrême droite peut proférer les mensonges les plus grossiers sur le coût de l’immigration ou le fonctionnement de l’Union européenne, agiter les fantasmes les plus improbables sur l’insécurité et le terrorisme, bégayer des approximations économiques et même tenter d’habiller certaines de ses promesses anxiogènes comme la sortie de l’UE et le retour au franc, sans que nul ne s’en offusque. Sa dérobade face aux juges et aux policiers semble passée aux oubliettes, les mises en examen qui pleuvent sur son entourage n’intéressent plus personne. On est ébaubi devant les sourires d’un FN prétendument « normalisé », on salue les coups médiatiques les plus démagogiques de sa patronne. Et voilà qu’un quart d’heure de selfies de Marine Le Pen avec des sympathisants frontistes sur le parking de l’usine Whirlpool passe pour un coup de génie politique… Tout autre responsable politique agissant de même aurait été cloué au pilori médiatique, accusé de récupérer de façon indigne la souffrance ouvrière, pas Marine Le Pen, qui voit se dérouler sous ses pieds depuis des années un véritable tapis rouge médiatique. Dans ce monde de buzz, de tweets et de fake news, où l’image fait office de sens et où l’indécence n’a plus de limites, son incompétence est devenue un atout. »
      https://www.marianne.net/debattons/editos/face-la-menace-fn-un-aveuglement-suicidaire

  4. Trop de fautes, si le modérateur peut passer une éponge orthographique, ça m’arrangerait. Merci

    1. Bien que le modérateur soit fort occupé ces jours-ci à en juger par le volume inédit de commentaires qu’il se fade en lecture quasi-continue jour et nuit, il ne saurait faire obstacle à la volonté de proposer une consultation correctement orthographiée aux lecteurs du blog et s’acquitte donc volontiers de la tâche ingrate de soustraire à votre prose la dizaine de fautes qui lui maculent la rétine. Et tout ceci sans emphase.

  5. J’en ai marre qu’un ignard comme zebu parle des trois petits singes de la tradition bouddhiste sans même savoir la signification de cette métaphore. Une fois de plus, l’arrogance française qui étale son ignorance avec l’aplomb de la sottise…
    Les trois petits singes sont le modèle du comportement que doit avoir un être humain pour marcher sur la voie du bien.
    Et voilà comment une vénérable image est travestie, corrompue par le mépris occidental des autres civilisations. Les occidentaux ne se décrassent toujours pas de leur habitudes mentales racistes et ethnocentriques, n’est-ce pas zebu.

Les commentaires sont fermés.