Piqûre de rappel : Wasteland of the Free, le 7 avril 2014

Première mise en ligne

Le champ dévasté de nos libertés

Les pasteurs à la télé nous disent de voter pour la droite et d’investir dans leur mine d’or
Ils crient très fort qu’ils sont les disciples du Christ
Ils me font penser à plein de trucs mais Jésus n’en fait pas partie
J’ai l’impression de vivre sur le champ dévasté de nos libertés !

Nos politiciens se font élire avec le fric du gros bizness
Ne me dites pas qu’ils ne lèchent pas les culs qui font bouillir leur marmite
Je suis peut-être vieux jeu mais il y a quelque chose là-dedans
Qui ne colle pas avec l’image d’une vraie démocratie
J’ai l’impression de vivre sur le champ dévasté de nos libertés !

Nos PD-Gs se font deux cents fois la paie de leurs ouvriers
Mais l’idée d’un relèvement du SMIC les empêche de dormir la nuit
Et si, mon Brave, ça te donnait des idées, ils délocaliseront ton job
Dans un trou perdu du Tiers-Monde, bien au-delà des mers
J’ai l’impression de vivre sur le champ dévasté de nos libertés !

Vivre sur le champ dévasté de nos libertés
Où les pauvres sont le nouvel ennemi
Blâmons donc pour nos emmerdes les plus faibles d’entre nous
Pendant qu’on leur mijote une bonne petite solution finale
Vivre sur le champ dévasté de nos libertés !

Dans les banlieues il y a des mômes avec des automatiques
Alors qu’est-ce qu’on fait ? On les met en tôle
Et nous nous donnons du « Civilisation avancée »
Faudrait peut-être pas charrier !
J’ai l’impression de vivre sur le champ dévasté de nos libertés !

Nos lycéens sont couverts de fringues classieuses
Mais ils échoueraient à la dictée du cours élémentaire
Si vous leur demandez, ils n’hésiteront pas une seconde
À vous faire la liste de tous les pubis qui ondulent sur MTV
J’ai l’impression de vivre sur le champ dévasté de nos libertés !

Nous tuons pour du pétrole, et sablons le champagne quand nous avons gagné
Il y a des gars qui refusent d’y aller, et le mal à nos yeux, eh bien c’est eux
Alors qu’eux se dressent pour défendre ce en quoi ils croient
Et à moi c’est plutôt ça qui est foutrement « Américain »
J’ai l’impression de vivre sur le champ dévasté de nos libertés !

Vivre sur le champ dévasté de nos libertés
Où les pauvres sont le nouvel ennemi
Blâmons donc pour nos emmerdes les plus faibles d’entre nous
Pendant qu’on leur mijote une bonne petite solution finale
Vivre sur le champ dévasté de nos libertés !

Alors que nous sommes en train de nous gargariser de notre « grandeur »
La justice s’enfonce dans l’océan et ses profondeurs

Vivre sur le champ dévasté de nos libertés !
Vivre sur le champ dévasté de nos libertés !
Vivre sur le champ dévasté de nos libertés !

Les accords pour la guitare se trouvent ici.

Partager