35 réflexions sur « Votre boulot consiste-t-il à répondre à des questions de consommateurs ou d’administrés ? »

  1. ça existe toujours pas une traduction des vidéos à ma connaissance ? parce que je n’y ai rien compris (ça cause à toute vitesse je suis pas), je suis sûre qu’un commentateur peut me le décrypter.

    mais tout à fait hors sujet
    Au secours j’en peux plus de Chirac ! c’est du 24/24 toutes chaines et radios

    ça va s’arrêter quand ?
    on a fait ça pour Mitterrand ? je n’en ai pas le souvenir…

    ce sont des ordres de Macron ? Il s’identifie à Chirac ? pauvre gars, même si je n’ai voté Chirac qu’en 2002 (avec enthousiasme à l’époque, mais regret plus tard de ne pas m’être abstenue) il ne lui arrive pas à la cheville : il n’a aucune culture, il interdit de manifester à sa manière, il réduit toutes les redistributions… mais la liste serait trop longue !

    1. Pareil pour l’anglais que je ne connais pas. Pour Chirac je n’ai pas la télé n’écoute pas la radio mis à part du jazz, donc je suis préservé de tout ce tintouin !!! Bises

    2. En tout cas le logiciel lui vous comprendra et parlera n’importe quelle langue parlée par quelques million de personne ! Même si vous ne comprenez même pas qu’il puisse exister.

      1. Je crois que j’ai compris rien qu’avec les dessins. Le Pilote est beau comme un avion, la co-pilote est une femme « petite main » qui doit avoir réponse tout le temps à tout ce qu’attend un homme, et le spécialiste de l’IA (mon petit doit me dit que cela désigne l’auto-proclamée intelligence artificielle) porte une cravate, lui. Sexisme et mépris de classe en trois images, bravo !

    3. Concernant l’anglais – et ça vaut aussi pour les autres langues – je réfère pour les textes écrits à l’excellent DeepL https://www.deepl.com/fr/translator

      S’agissant des vidéos, je suggère pour commencer de chercher la vidéo sur YouTube, où l’on trouve plein de trucs. Et de fait, en copiant le titre « DigitalGenius – Customer Service Automation Platform » dans le moteur de recherche du site, on y trouve bien cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=uJR56cRfvBU

      L’avantage, c’est que beaucoup de vidéos de YouTube ont des sous-titres automatiques… et notamment celle-là. Vous pouvez donc lire le texte qui est dit, ce qui aide à le comprendre – même si la transcription automatique n’est pas toujours parfaite.

      Un autre petit truc, c’est d’écouter la musique. Celle-là est caractéristique : c’est une musique qui dit « Qu’est-ce qu’il est bon notre produit ! Achetez ! » 🙂

      Un autre truc concernant l’anglais… plus de la moitié du vocabulaire de cette langue est en fait du français. Il n’y a donc que l’autre moitié à apprendre, ce qui n’est pas si dur. Surtout pour l’écrit, où la question de l’accent ne se pose pas.

      S’agissant d’anglophones, ma politique est simple : la langue de communication internationale la plus répandue n’est pas l’anglais de Petaouchnok, mais bien l’anglais DE LA BBC ou à la limite celui DE CNN. Si un natif de Manchester ou du Texas a un accent trop « à couper au couteau », je ne me gênerai pas pour le lui rappeler – en y mettant les formes bien sûr – et lui demander de bien vouloir faire un effort pour parler un anglais corr… pardon je voulais dire standard 🙂 de même que moi j’en fais un plus important pour parler une langue qui n’est pas la mienne.

      1. jacquot
        DeepL je l’ai découvert ici : le pied
        faut dire à ma décharge que je m’occupe de mon site à longueur de journéeS, il est WorPress comme ici, et comme c’est un site de vente il doit être « excellent » en technique, pour cela je me tape de l’anglais à longueur de journée pour toutes les explications diverses et variées toujours en anglais (je ne lis que l’écrit, les vidéos dans des accents multiples et variées je passe), ma compréhension est variable selon mon humeur du moment, donc en plus si c’est pour la distraction j’ai ma dose !
        (je connais l’origine de l’anglais, je n’ai pas pensé à le dire à mon interlocuteur un peu bas du cerveau, bien que charmant)

        YouTube : mystère moi j’ai pas les sous-titres, ils sont désactivées, et impossible de les activer (en plus de mon navigateur Firefox, j’ai essayé sur Chrome et Safari : idem)

        Sur la pratique de l’anglais BBC je suis d’accord (c’est celui que j’ai appris)

        Par curiosité j’ai été faire un tour sur Wikipédia pour connaitre les langues les plus pratiquées dans le monde, j’avais un net « soupçon » pour le mandarin, tapé juste :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_langues_par_nombre_total_de_locuteurs
        attention 2 colonnes et tout change entre langue maternelle et langue « seconde »,

        la différence se faisant par… les anciennes colonies !

      2. « Nous sommes cent quatre-vingts millions de francophones dans le monde

        On parle français au Québec, à Rebecq, à Flobecq, à Tahiti, à Haïti, du Burundi au Togo, au Congo, à Bamako, à Madagascar, à Dakar, en Côte d’Ivoire, En Haute Volta, à Brazza, au Ruanda, en Guyane, à la Guadeloupe, au Sénégal, à la Martinique, à Saint-Pierre et Miquelon, au Gabon, en Nouvelle Calédonie, en Tunisie, au Liban, dans les Nouvelles Hébrides, dans l’île de la Désirade, dans l’île de la Marie Galante, dans l’île Maurice, au Cameroun, en France, à Gérompont-Petit-Rosières, à Sorinnes-la-Longue, à Tourinnes-la-Grosse, à Jandrain-Jandrenouille

        On parle français à Pondichéry, dans les Indes, en Louisiane, à Matagne, dans les Fagnes.

        Les Indiens Algonquins de l’Etat de New-York parlent français et les Gros Ventres du Montana également.

        Nous sommes en tout cent quatre-vingts millions de francophones dans le monde, voilà pouqwè
        « Nos ston firs dyesse wallons » (Voilà pourquoi « Nous sommes fiers d’être wallons »)
        Signé : Julos Beaucarne (1974)

    4. @Annie Stasse
      Pour François Mitterrand ? Me souviens pas très bien, mais «le Temps des cerises» chanté par Barbara Hendricks place de la Bastille, ça je m’en souviens…

  2. Vous n’avez pas appris l’anglais, en 2019 ? Alors que 99% de ce qui se dit dans le monde aujourd’hui se dit en anglais ?
    Je ne voudrais pas passer pour un survivaliste, mais ne pourriez-vous pas faire un tout petit effort pour tenter de survivre ?

    1. PJ
      vous me dites exactement ce que m’a dit un mec du centre des EU au Vietnam. Nous échangions en anglich of course, et à un moment j’en ai eu marre de moi tout le temps faire l’effort etc. Je lui ai donc dit en anglich en lui demandant de parler moins vite, sans parler de son accent. Il m’a répondu :
      – mais qui parle français de nos jours ? le monde entier parle anglais.
      – ah oui ? ben l’Afrique parle français, et vous feriez vous bien de vous mettre à l’espagnol etc.
      il m’a regardé avec les yeux qui lui sortaient de la tête, à mon – humble – avis il ne savait pas où se trouve l’Afrique ! quant à l’espagnol… Trump a sévi depuis.

    2. nota
      aussi curieux que cela puisse paraitre alors que je n’ai jamais appris aucun mot d’allemand de ma vie – et que cette langue m’agresse pour un tas de raisons que je n’exposerai pas ici – j’ai presque compris la vidéo contre (au sujet de) Greta en allemand.

      1. Chère Annie, je suis toujours mal à l’aise quand j’entends dire que l’allemand agresse… Je ne cherche pas à connaître vos raisons d’autant que je connais celles de mon père qui lui non plus n’est pas fan de cette langue : âgé de 13 ans il a vu des Résistants pendus sur la place principale de Montauban.
        Mais j’aimerais malgré tout suggérer d’écouter chanter par exemple Kathleen Ferrier dans le Chant de la Terre :
        https://www.youtube.com/watch?v=sRPxKRli_7E
        Mais bon les goûts et les couleurs …

      2. Jacques,
        merci mais les lieds j’ai un « problème »
        d’autant que j’étais entrain d’écouter, dans une autre langue : Stabat Mater de Vivaldi, et Pergolesi.

      3. Je sais pas si c’est prouvé scientifiquement mais croyez-moi les chiens obéissent mieux à l’allemand, ainsi qu’à l’arabe.
        Les langues gutturales sont plus apte à l’autorité et les Français aiment l’autorité seulement quand elle est douce. :p cocorico

      4. @Lucas
        à votre avis l’Europe, les européens, les gouvernants d’Europe aussi obéissent bien parce que c’est de l’allemand ?

        nota – que l’assemblée de ce blog m’excuse, mais le seul peuple pour lequel je ressens du racisme est ce peuple là (faisant exception pour quelques individus et les compositeurs)

      5. Il faut savoir que cette nation est victime d’elle-même. Ça déblaye le terrain. Les Européens préféreront l’autorité douce elle a trop de charme.

    3. Paul, dans le 1 % restant il y a quand même des choses fondamentales qui se disent et qui concernent aussi la survie… et en particulier en français… Je pense à un auteur belge ayant écrit de 23 livres en français (+ en un anglais) 🙂
      Dommage pour les anglophones monolingues !

  3. La vidéo des réalisateurs allemands sur l’affaire Greta est, si l’on prend tout ça au sérieux bien sûre, ce que l’on peut faire de pire dans la subtile infamie en 2019. Et je pèse mes mots. Si on rencontre ces gens et qu’ils sont forcés de nous écouter, ils ne feront pas long feu.

  4. Dans le cadre de la recyclerie dont je m’occupe, c’est une attention de tous les jours de ne jamais rien  » améliorer  » aux dépends du contact humain, et tant pis si on y perds du temps, et tant pis si on y perds de l’argent.

    Les activités humaines sont vivantes , faites de viande et d’os.

    Areva a cru qu’une pile de papier ou de Data comme on dit, suffisait pour être capable de construire une centrale nucléaire. Et ben non, la chaine humaine des petits savoirs faire a été rompue, et c’est plié, foutu.

    Et toutes ces boites qui croient pouvoir exister sans que le patron sache ce qu’il se passe dans l’atelier finiront comme Boeing avec son 737, au « terminus des prétentieux  » comme dit Audiard…

    Désolé c’était pas tout à fait la question….mais j’ai quand même pas parlé de Chirac !

    1. Sympa, je plussoie.(*)
      Ca se passe où ? (via PJ si pas public).

      (*) Au nom des deux thèmes : déchets (je tutoie l’auteur de Home Detritus, Baptiste Monsaingeon) et le 737 Max en temps que rupture d’un « cercle de savoir-faire », ce que vous dites très bien et qui est souvent le chemin de remédiation le plus sympa qu’on ait à portée de la main.

      1. « Entre Bordeaux et Bayonne, juste après le middle of nowhere à gauche »…

        Je confirme !!! 😉

        Sauf que c’est à droite quand on vient de Bordeaux.

        Je ne peux que vous conseiller le détour ! Surtout si vous voulez revivre l’aventure du Cosmoschtroumpf !

        (ceci était un hors-sujet complet !)

  5. Quand j’étais étudiant, le soir, je faisais des pizzas avec système de livraison et tout… C’est drôle, avec des collègues on a eu cette discussion sur le fait que dans l’avenir des robots pourraient remplacer le travail de pizzaiolo. Mais en voyant cette vidéo (robot pizzaiolo) https://www.youtube.com/watch?v=g5P-3gULbrk je me dit que c’est pas encore pour tout de suite (pas assez rapide pour les clients qui veulent être livré en moins d’une demi-heure…) mais pourquoi pas, il y a toujours des améliorations à faire.

    Pas de doute que l’IA nous remplace dans des tâches de plus en plus complexe (diagnostique, relation client…) mais on est quand même loin de voir un cyborg comme dans la saga alien.
    J’ai toujours eu du mal à adhérer au discours des transhumanistes comme quoi on va bientôt pouvoir implanter des processeurs et des disques durs dans nos cerveaux pour démultiplier nos capacités de traitement et d’analyse.
    On connaît beaucoup de chose sur le cerveau mais par exemple on est loin de connaître les mécanismes d’action de certains neuroleptiques ou antipsychotiques.
    Il y a aussi des points de vue théorique différent : psychologie comportementale versus psychologie clinique (sans parler des différences théoriques entre Freudien et Jungien).

    Et le problème avec ces nouvelles technologies c’est qu’il faut des ressources pour les construire. Par exemple, pour avoir une tonnes de terre rare il faut traiter 100 000 mille tonnes de terre. Ce qui est possible grâce à l’utilisation des énergies fossiles et certainement pas économiquement viable avec des pelles et des pioches.

    Mais bon, qui peut dire de quoi l’avenir sera fait.

    1. Ehhh mais Picard a bel et bien vaincu les cyborgs et la menace du Borg collectif d’assimiler l’équipage dans Star trek, et grace notamment à l’Androïd Data. Quant aux aliens, inutile de se mettre la rate au court-bouillon, ils ont la vue courte et les ratiches qui rayent le parquet alors donnez leur du chewing-gum baveux pour baveur, celui qui colle aux dents et les gâtent ; ils adorent, mdr… 😉

      « on est loin de connaître les mécanismes d’action de certains neuroleptiques ou antipsychotiques. »

      De fait, ça ne fonctionne pas, ni avec les cyborgs, ni avec les aliens, encore moins les androïds . Mais il reste toujours ma bite, mon couteau (pour sectionner les cables qui trainent par-ci par-là, histoire de ne pas se prendre les pieds dedans, au moins, entre autres…), demandez à Ripley… matos ! 😉

      « On connaît beaucoup de chose sur le cerveau mais par exemple on est loin de connaître les mécanismes d’action de certains neuroleptiques ou antipsychotiques. »

      Tout à fait, sans parler des multivers et de leurs effets secondaires aux infinis dégâts collatéraux , itou.

  6. Cette pub typique pour les entreprises et les décideurs , ainsi que la réflexion de Thomas, m’amène à penser que les choix d’outils dans les entreprises sont toujours le fruit de décisions d’hommes. Et ces hommes choisissent l’impact qu’ils auront sur leurs employés en choisissant des outils techniques (au sens de Ellul ou Illich). C’est à se demander s’il ne faudrait pas instaurer des questions d’éthique dans la prise de décision des dirigeants d’entreprise et de leurs conseillers.

    PS: Je plaide coupable. J’ai travaillé au service achat, architecture et décision pour le département informatique d’une grande entreprise :$

  7. Cependant cette vidéo (d’après ce que j’en comprends par les commentateurs) n’est pas dans la réalité
    c’est oublier les petites mains (HUMAINES) du net qui pour quelques euros par mois apprennent aux robots, à reconnaitre les images, par des milliers de clics répétés, et pleins d’autres clics répétitifs toujours pour apprendre des trucs aux robots.

  8. Mon premier reflex quand un bidule marche pas, c’est Google.
    En tant que fournisseur de bidule, je chercherai une solution avec Google pour éradiquer le service après-vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.