Je vous avais dit que Trump était très dangereux

Ouvert aux commentaires.

Un début de l’année sur les chapeaux de roue !

Quand je vous dis que

Nos semblables qui se sont achetés des îles au milieu de l’Océan pacifique pour y vivre en autarcie avec leur famille et quelques-uns de leurs amis, ne survivront au reste d’entre nous qu’une cinquantaine d’années tout au plus. Cinquante ans, à condition qu’aucune des neuf nations à la tête d’un arsenal nucléaire ne perde son sang-froid durant l’effondrement généralisé qui se prépare et ne désigne comme responsable « évident » de la catastrophe en cours son « ennemi héréditaire ». Or, selon une étude publiée en 2014 *, il suffirait qu’explosent 100 bombes thermonucléaires (0,7 % de notre stock global) pour provoquer un « hiver nucléaire » débouchant sur une « famine nucléaire globale »

… je ne dis pas ça juste pour faire rigoler !

* Michael J. Mills  Owen B. Toon Julia Lee‐Taylor  Alan Robock, « Multidecadal global cooling and unprecedented ozone loss following a regional nuclear conflict », le 7 février 2014

Partager :

44 réflexions sur « Je vous avais dit que Trump était très dangereux »

  1. En voila une idée qu’elle est bonne. Trump, secrètement convaincu du réchauffement climatique, s’est décidé à tester l’hiver nucléaire pour freiner l’emballement des températures.

  2. J’imagine (très facilement) que ce billet fait suite à l’information de l’assassinat par les États-Unis du général iranien Soleimani, ce matin en Irak.
    Trump est aux abois à l’intérieur des EU. Il est « largué » sur la scène diplomatique parce qu’il n’y connaît et comprend rien, laissant la place à la Russie et à la Chine, mais surtout à la première.
    De ce fait il applique le bon vieil adage des « stratèges » politiques des XIXème et XXème siècle : rien ne vaut une bonne guerre pour se remettre en selle !
    Faire la chose directement, au lieu de faire exécuter la besogne par un supplétif, comme d’habitude, montre une volonté délibérée d’escalade. « Tiens ! Je te mets ça dans la gueule ! Réponds si tu oses ! »
    Aux Iraniens maintenant de montrer qu’ils sont infiniment plus intelligents et plus sages.
    À Mr Poutine d’agir vite (très vite !) pour faire tomber sa marionnette avant qu’elle lui pète à la g_ _ _ _ _…
    Aux européens de jouer enfin leur rôle, et surtout de bloquer au plus vite le fonctionnement de l’OTAN ! N’oublions pas l’engrenage infernal de juin-juillet 1914…
    Pas franchement très optimiste ce matin…

    1. Vous pensez vraiment que la Russie et la Chine sont à la fête en ce moment ? Vous devriez changer de lunettes ! La Chine vit une de ses plus graves crises et se trouve attaquée sur plusieurs fronts , le parti jouant sa survie sur des coups de dés ( décision a prendre à Hong Kong , Taiwan , relations avec les pays musulmans en lien avec le Xinjiang ). Quand à la Russie c est une habitude de croire que ce pays retrouve sa grandeur passée alors que tout montre que l’après Poutine sera un désert Politique en Russie ouvrant une période d incertitudes

    2. Le plus absurde c’est que Trump ne veut même pas la guerre, car son positionnement est isolationniste. Il a jusqu’ici temporisé à chaque fois que les faucons lui enjoignait d’aller à l’affrontement. En Corée du Nord s’il était un homme de guerre il serait déjà intervenu militairement, ce qui n’a pas été le cas, au contraire il ne cesse de dire que le président Coréen est un homme de bonne volonté en dépit de l’absence de sincérité de Kim.
      Mais, et là et vous rejoins, cela ne fait pas moins de Tump un homme de guerre, objectivement parlant, dans la mesure où pour des raisons purement électorales il doit montrer ses muscles en toutes circonstances et peut donc être amené à provoquer un engrenage incontrôlable. Trump ne pense qu’à sa propre survie politique et en tant qu’homme d’affaires, tout ce qu’il fait est subordonné à ces seules données, ce qui le rend dangereux car imprévisible, irrationnel dès lors qu’il s’agit d’analyser les situations froidement. Le chaos plutôt que moi Trump hors jeu.

    3. « Aux Iraniens maintenant de montrer qu’ils sont infiniment plus intelligents et plus sages »
      Il n’est pas difficile de se dire qu’ils le sont.
      Infiniment sans doute pas, mais plus intelligents et plus sages, c’est vraisemblable.
      Compter là-dessus n’en est pas moins irresponsable.
      Amis et alliés des USA, nous pouvons choisir de rester leurs complices ou choisir de nous écarter d’eux. Quoi qu’il nous en coûte.
      Au risque du point Godwin, on pense à Munich en 38. Mais qui peut penser que nous serions capables d’un tel sursaut ?!?…

  3. Meuh non !, c’est une bénédiction pour le monde des affaires:le cours du pétrole repart à la hausse et le cours des warrants ayant le pétrole en sous-jacent prennent +200 % aujourd’hui ! :-
    Plus sérieusement, il y a de quoi s’inquiéter en effet des réactions de la coalition de fait USA, Israël, Arabie Saoudite qui pourraient advenir à la suite de la propre réaction de l’Iran à ce qui vient de se passer ; l’on sait bien que l’extrême droite israélienne ne rêve que la destruction préventive de l’Iran, en tous cas son programme nucléaire, et a depuis longtemps le doigt sur la gâchette, ils n’attendent que la conjonction d’éléments favorables comme ce fut le cas lors du bombardement du réacteur de recherche Osirak à Bagdad en juin 1981.

  4. L’iran pourrait, elle, se donner le temps de penser au coup d’après.
    Refaire pencher la balance du pétrole de son côté :

    – Un coup « bis » aux grosses installations Aramco (raffinerie principale comme en septembre)
    – Un coup tordu avec les Kurdes pour accéder au pétrole du nord de l’Irak.
    – Un coup au Koweït, pour préparer la suite, tout en dosant bien pour que les US (très présents là-bas) et la Russie soient paralysés, alors que le Quatar aurait son rôle de brouilleur à continuer à jouer.
    Ce n’est pas très loin de la poudrière balkanique, sauf que les roitelets aux commandes sont plus « drivés » par la techno-industrie et les allégeances claniques que les peuples et les religions.
    Tout aussi instable au bout du compte, mais pas d’Empire (ottoman, austro-hongrois) à dépecer, plutôt un jeu d’échec géant où fous et cavaliers sont nombreux, sans roi, ni dame, et où la Tour est russe.

    1. Qassem Soleimani décoré des insignes de l’Ordre de Zulfikar.
      L’image de Soleimani en Iran est celle d’un irréprochable héros de guerre, un vétéran décoré de la guerre Iran-Irak, dans laquelle il est devenu commandant de la division à moins de trente ans. En public, il est modeste. Lors d’une récente apparition, il se décrit comme « le plus petit soldat »[4].
      Wikipedia

      Les bons s’attaquent aux mauvais, les mauvais aux bons. Il y a quand même des régularités dans l’histoire humaine.

      1. Bonsoir à tous,

        Bonne année en plus, enfin, bonne, on verra bien le 31 décembre 2020 !

        Dites moi Lucas, c’est quoi votre charabia piqué sur wikipédia affublé de votre prose ainsi recopiée :

        « Les bons s’attaquent aux mauvais, les mauvais aux bons. Il y a quand même des régularités dans l’histoire humaine. »

        Car oui Trump est un odieux et dangereux personnage, escroc et menteur, certainement violent, maintenant commanditaire directe de la mort d’un gonze, faire croire que l’autre « petit soldat » est un bon, c’est assez stupide. Vous pensez que ce mec, Soleimani, n’a pas fait butter une ribambelle de pauvres types qui ne demandaient qu’à vivre pour arriver en haut de la pyramide de l’Horreur ? Vous êtes sérieux ou vous êtes encore sous le coup du réveillon ?

        Trump est un dingue, enfin, non, il croit en fait que le Monde, c’est comme dans la mafia de l’immobilier New-Yorkaise, ce qui le rend particulièrement inadapté à sa fonction de président.

      2. @ CloClo
        Il semble que Suleimani ait su s’inscrire dans une rhétorique « morale » propre au monde iranien, ce qui lui vaut cette bonne image, ou si on veut cette image de « bon ».
        Qu’il soit un chef de guerre responsable de tas de morts, c’est indéniable.

        Ce qu’il faut relativiser est la façon dont c’est vécu dans une théocratie et dans une région où la mortalité violente est bien plus présente que notre occident. Non pas qu’il ait mené ses guerres « à la régulière », bien au contraire, c’est le principe de Al-Qods, « interventions extérieures », qu’il dirigeait.
        Mais j’imagine (sans pouvoir le documenter) qu’il a sans doute su le faire sans gabegie de morts (victoire à la Pyrrhus, Bérézina, prenez ce que vous voudrez de mots convenus) par rapport a des buts avalisés par ledit régime.

        De toute façon, l’adjectif « Bon » ne sonne bien que fort rarement là où le commerce d’arme est florissant.

      3. Faire la morale à un irréprochable héros de guerre selon son pays et selon Wikipédia, je m’en passerais volontiers. Merci Clo-Clo

      4. Vous savez les gars, de temps en temps une ecchymose ou un hématome peut faire le plus grand bien.
        Trump Comparé c’est une tumeur cancéreuse alors mollo mollo
        Je reprendrais Emmanuel Todd pour dire que votre réaction est celle d’une pucelle effarouchée. 😀
        Oh bah oui le militaire il est très mauvais. Et qu’on le veuille ou non selon vous l histoires est donc en partie faite part de grand méchant.
        Aglagla

      5. « Vous savez les gars, de temps en temps une ecchymose ou un hématome peut faire le plus grand bien. » ?

        Lucas, tu sais que tu es le blog de Paul Jorion et par sur MonsieurMuscles.fr ou Jailaplusgrosse.com ?

        Il n’y a pas d' »irréprochable militaire » où que ce soit et quand que ce soit, il n’y a que des « jailaplusgrosse.com » ou « tulaveuxdanstagueule.fr » malheureusement dans ces milieux, d’affaires et d’armées. Selon Wiki, selon Gala ou selon le Pape n’y change rien du tout.

        Tu as quel âge Lucas ?

      6. J’ai l’âge qu’il était hier à la Même heure.

        C’est celui qui voit les militaires comme des brutes épaisses dépourvues de cervelle alors que sa propre petite personne est conçue par des grandes ( cte fois) personnes qui se sont battus avec leurs petits muscles pour que Monsieur Clo-Clo puisse critiquer le général assassiné.

        Et détrompez-vous le tenancier de ce blog est d’une grande robustesse robustesse.
        😉

      7. Qui me demandes mon âge.*

        Restez anonyme ça vaut mieux pour les grandes personnes.
        Plus Rien à vous dire

      8. Maintenant l’argument du militaire qui sauve les faibles et permet la liberté d’expression ! Décidément on n’est pas tous cablés pareils …

        Admire la force et les décorations mon gars, c’est ton droit le plus absolu. Repos soldat Lucas ! Moi leur uniforme, vert ou vert de gris et Trump est le commandant en chef des fêlés US, c’est du pareil au même, rien que des brutes sanguinaires qui calment comme ils peuvent leurs violences et leur excès d’autoritarismes plus ou moins bien selon les sociétés civiles dans lesquels ils sont immergés. Je ne leur dois rien, ni aucun être humain sur cette terre, bien au contraire ! Rien mon gars pas un centime, que dalle aucune dette envers ces malades, juste du mépris.

      9. (Je pointais juste le faite que souvent dans l’histoire je suis désolé de vous dire que les gros salauds sans aucune morale ont souvent tendance à faire assassiner des gens considérés dans leur milieu comme des bras types, et que ça vous plaise ou non le milieu des militaires existe, et cet homme était considéré comme tel dans ce milieu d’après ce que j’ai pu lire, roo)
        .

      10. @Cloclo
        Du mépris pour l’uniforme, même pour notre grand Charles gaulois qui a contribué à nous libérer du nazisme ? ainsi que pour nos FTP débraillés qui ont endossé l’habit militaire à l’automne 44 pour poursuivre la lutte de libération ? 🙂
        Sans rire, pas de quoi prendre la mouche comme cela.
        On peut être antimilitariste de principe et condamner l’assassinat d’un général dans ces conditions particulières qui n’ont pour effet que de provoquer un risque de déflagration planétaire. On s’en fout de Suleimani en tant que « bonne » ou « mauvaise » personne. Là, il y a l’assassinat d’un personnage important d’un État commandité par le président d’un autre État, au mépris de toutes les règles du droit international censé justement éviter ce genre de conneries et prévenir les risques d’escalades incontrôlables comme en 1914.

      11. Arkao,

        « Du mépris pour l’uniforme, même pour notre grand Charles gaulois qui a contribué à nous libérer du nazisme ? ainsi que pour nos FTP débraillés qui ont endossé l’habit militaire à l’automne 44 pour poursuivre la lutte de libération ?  »

        Ne confonds pas mépris pour l’uniforme et l’institution militaire, ainsi que la grande majorité des barges qui la composent de tous grades, et le courage légitime de la résistance à l’ignoble et à l’oppression violente qui honore ceux qui se dressent. Non, je ne voue pas une admiration ni à Charles ni à qui ce soit, pas mon habitude. J’ai d’autres références et d’autres nourrissent mon admiration bien plus que ceux qui portent des chemises kaki et des armes.

        Mais lire ici, que le gars, Soleiman, était un « bon », ça m’a paru tellement hors de propos et incongru, simplement eu égard au paquet de pauvres types qu’il a zigouillé sans l’ombre d’un doute, des opposants, des résistants au régime, des civils femmes enfants dans des attentats ciblés ou des bombardements dans les opérations extérieures passées ou récentes (faut lire un peu la presse d’opposition et la presse « sunnite » les gars…) , que je n’ai réagit que sur ce point. Bref, d’où qu’ils viennent les détenteurs du pouvoirs et tous ceux qui les mettent en place, sont de grands malades, suffit de voir l’état de la planète pour s’en convaincre, tous, pas un pour racheter l’autre je te dis. Sodome et gomorrhe.

      12. C’est vrai Clo-Clo l’adjectif bon était peut-être un peu hors propos ( quoi que si il en a, ses enfants ne dirais sûrement pas le contraire hein) mais je le comparais au premier homme des États-Unis, et là je reste sur ma position, alors qu’il y en a encore Et même ici pour le trouver « bon  » sous prétexte qu’il sait faire tourner une boutique grossièrement.
        Non mais franchement épargnez-nous ça

  5. Désolé….si « on » s’en tient au cynisme pur , c’est un coup de génie! ((favorisé par un « amateurisme » incompréhensible des DEUX (2) dirigeants voyageant de concert dans le MÊME convoi routier vers une destination surveillée de près par tous les services « spéciaux » de la planète… )).
    De quoi faire « réfléchir » (sur leur propre future « santé ») les décideurs de la région… et même on peut considérer ça comme un avertissement sans frais pour le bienaimé leader Nord-Coréen..
    De quoi réjouir aussi tout le business américain du pétrole à l’armement..

    Quant aux répercussions globales à très court et moyen terme…

  6. question: Trump agit il tout seul à la maison blanche ou bien est il juste le représentant d’une POLITIQUE d’une administration? Une politique qui serait bien antérieure à Trump…..
    J’ai bien peur que beaucoup d’entre nous par bienveillance pour un pays dont il aime la culture se trompe sur le visage de celui ci. J’ai moi même de la famille là-bas et je me souviens bien de mon étonnement face à leur dénigrement de l’Obamacare ou bien de leur propension à partir en guerre. En bref, le message était toujours le même:  » nous sommes la première puissance du monde et si vous n’êtes pas content on s’en fout ».
    L’Administration Américaine a une politique impérialiste. La disparation de Trump ne changera pas ce fait. Est ce que la présence de Obama a changé quelque chose en Afghanistan ou à l’émergence d’un califat en Irak durant son mandat?Je crois qu’on sous estime ce qu’on appelle le deep state qui continue sa politique quelque soit le président à sa tête, sans compter l’inertie des chambres parlementaires qui sont un garant de l’immobilisme.
    Aujourd’hui, on a un problème, il s’appelle les États Unis.

    1. Dans les faits Obama a amorcé le retrait des US du Moyen-Orient, ce qui lui fut d’ailleurs reproché par les Européens, qui auraient bien aimé que les US s’attaquent à Daesh plus tôt. Ce n’était déjà plus l’impérialisme des néo-conservateurs. Trump idem. Sa folie tient d’abord à sa pathologie personnelle plus qu’à un système , en l’occurrence « le Deep state » aujourd’hui est un facteur de modération. Il me semble que la grille d’interprétation pan-impérialiste n’est pour le moins insuffisante pour rendre compte et expliquer ce qui se passe aux US, un pays traversé de contradictions, polarisé, et où l’idée socialiste fait même un come-back, surtout auprès des jeunes générations.

  7. Depuis longtemps Michael Moore a vu venir Trump, son élection, sa dangerosité.

    Invité dans les shows d’info US, il passe son temps à dire la même chose que Paul :

    Arretez de rigoler, ce qui se passe est grave, il faut que cet homme dégage au plus vite.

    1. Oui effectivement : s’il y a bien une personne en ce moment aux États-Unis dans les propos duquel je me reconnais, c’est bien Michael Moore. Mais ça ne date pas d’hier, j’ai reconnu les affinités aussitôt que j’ai vu Roger & Me en 1989. Le « matérialisme vulgaire » explique cela très bien 😉 : Flint, Michigan, et Charleroi, Belgique, où les Jorion ont grandi au XIXe et au début du XXe siècle, c’est fort la même chose. La colère née dans la classe ouvrière, et sa fierté, c’est la même partout.

      Constantin Meunier : Mineur devant la mine

  8. Qui a commencé :

    La guerre en Afghanistan? Pas Trump
    La guerre en Irak? Pas Trump
    La guerre en Libye? Pas Trump
    La guerre en Syrie? Pas Trump
    La guerre dans le Sahel? Pas Trump

    Trump n’a commencé aucune guerre contrairement à ses prédécesseurs.

    Moi, c’est tout ce que je dis

    1. Jules César non plus : c’était Scipion l’Africain, et encore : avant lui…

      C’est tout Trump en effet votre petit baratin : « C’est pas moi ka commencé, la la la lalère ! »

      Tant qu’il y aura des gens comme vous, Franck, on ne sera pas sorti de l’auberge. Le problème c’est qu’autour de l’auberge, quand on voudra sortir, il n’y aura plus rien : plus qu’un grand trou.

  9. Quand on bombarde, ça peut encore au moins, avec indulgence…, passer pour un acte de guerre.
    Quand on assassine en s’en cachant, on admet au moins que c’est mal.
    Quand on assassine en s’en vantant, comme le fait Trump, on touche le fond. Et je n’entends guère le dire.

    Il y a toutes les raisons de craindre les catastrophes dues au réchauffement climatiques mais un monde dans lequel tuer délibérément quelqu’un est autorisé est de toutes façons un monde invivable.

  10. Qui ne voit pas Trump comme LE plus grand danger existant ne comprend rien à la géopolitique ni aux crises écologiques.

    1. Qui ne voit pas que mettre une faute collective sur les épaules d’un seul est un comportement irrationnel est aveugle.

    2. Le plus grand danger pour les homosexuels, les femmes adultères, les athé-es , n est pas aux USA mais en Iran . On a tendance à oublier certaines choses

  11. Je n’aime pas plus Trump que je ne trouvais Mme Clinton sympathique…
    Je vous rejoins sur le risque évident de conflagration généralisée.
    Je trouve les commentaires du type « personne n’a intérêt à faire la guerre » assez horripilants. En 1914 non plus personne n’avait intérêt à déclencher la guerre…
    Maintenant tout repose (ou à peu près) sur la sagesse des Iraniens comme je l’ai lu sur une autre post de votre Blog que je trouve assez juste…Qu’Allah les inspire…

    1. Ah oui la fameuse sagesse millénaire des Iraniens comme leur sens tactique et stratégique … L’arlésienne du moyen orient quoi. Quant à Allah, comment dire, vous saisissez ?

      Encore ces poncifs éculés sur la sagesse des peuples, alors que partout, dans chaque société arrivent bien souvent au pouvoir le même type de personnalité exécrable plutôt pas folichon pas folichon. Pas un pour rattraper l’autre.

      1. Oui et non, CloClo, les structures de pouvoirs ont plus ou moins de complexité et degré de libertés internes. Quand c’est en Arabie Saoudite, il s’agit de luttes de clans avec peu d’intérêt de qui que ce soit pour des valeurs libérales, MBS peut se contenter de les afficher aux fins de propagande vis à vis de l’étranger. Et l’hypocrisie interne de tels pays suit son cours (Al Qaida était (est ?) financé par des saoudiens qui payaient des « indulgences » après leur frasques de vacances hors du pays, si ennuyeux, puisqu’on aidait une structure qui « répand l’islam »).
        Quand c’est en Iran, l’histoire des pays avec une économie assez diverse et une population assez nombreuse nous dit que les populations « naturellement libérales » (les marchands, les fonctionnaires, etc.) sont un gros troupeau, et que même managé par le clergé, les fluctuations sont de taille. Voir les nôtres entre 1788 et 1906, avec les « reprises en main » de 1815 (restauration), de 1850 (Louis-Napo Le Petit) et de 1871 (Thiers s’allie au clergé, seul « chemin » pour donner une « perspective » aux ouvriers, il faut attendre 1905 pour que la calotte accepte la séparation que vous savez …). On n’a pas d’analogie directe du tout, le peuple peut être attaché à un clergé bien plus fortement que les français du XIXème, mais les fluctuations des masses en jeu sont le fait de société où existe une classe moyenne avant tout, cela me parait le point principal. La classe pauvre a pu vouloir prendre le dessus (1789/93, 1830 1848 1870), mais la récupération par les possédants n’a jamais été éloignée du centre du tableau. PIketty l’explique pour les biens post-1789, pas de « réforme agraire » dans les mots d’aujourd’hui, parce qu’on ne sait pas changer une partie du système de propriété sans instiller la peur de changer le tout. Lamartine, défenseur enflammé du peuple contre la droite des années 1840 (façon Seguin au cube si vous voulez, il vient de droite et a su par son éloquence et au nom d’une forme du romantisme (la suite de Rousseau, grosso modo) convaincre a droite de ne pas se tirer une balle dans le pied, en acceptant des réformes pour que la chaudière n’explose pas, …Bismarck le fera aussi me direz vous, créant l’ancêtre de la Sécu), Lamartine, donc, se retrouve manipulé et marginalisé fin 1848, une fois que la bourgeoisie a vu comment faire avec les nouvelles contraintes (suffrage universel ? plus de banquets de village dans le mois avant le vote !… Suppression de l’esclavage ? Plus d’impôt sur des gens sans revenus qu’on astreint faute de paiment dudit impôt à des corvées, etc.).
        Donc, Allah, oui « pas bien » dans le sens que les mollahs sont prêts à aller dans le sens d’un vent « obscurantiste », mais le paquebot « société iranienne » est lourd en soute, il a de l’inertie et s’il gîte, on s’en rend compte au pilotage.

      2. Salut Timiota,

        Par deux fois tu prends la peine de répondre à deux de mes uniques commentaires. Par deux fois, je ne vois pas où tu veux en venir ainsi. Je dois t’avouer que soit je m’exprime mal, et tu me prêtes une arrière pensée que je ne saisis pas, et que tu sembles vouloir corriger, soit à l’inverse tu souhaites préciser quelque chose qui m’échappe un peu eu égard à la simplicité évidente de mes propos que je ne parvient pas à raccrocher pas aux tiens.

        Ta rapide analyse comparative historique entre la France du XiX et l’Iran du XXi peut se défendre, mais nous mets devant un problème de taille. En quoi la société française ie sa classe moyenne et/ou le pouvoir français serait-il sage quant à lui ? Mon jugement est plus large et anhistorique, il est sur le mode de fonctionnement de notre espèce, qui sélectionne encore trop partout non pas les plus subtiles doué du sens général mais les plus arrivistes doué du sens particulier. Que se soit en Iran, aux USA, ici ou là d’ailleurs.

      3. @Cloclo « Mon jugement est plus large et anhistorique, il est sur le mode de fonctionnement de notre espèce, qui sélectionne encore trop partout non pas les plus subtiles doué du sens général mais les plus arrivistes doué du sens particulier. Que se soit en Iran, aux USA, ici ou là d’ailleurs. »
        C’est pas faux.
        A-je tort de m’accrocher aux exceptions ?
        (Solon, Hadrien, … sur notre moyen-âge et « l’age d’or islamique » je donne ma langue au chat…, Henri IV, Catherine II, Gambetta, Roosevelt (F.D.) tout lanceur de bombe qu’il fût (donc en fait Eleanor), Martin Luther King et Mandela quand même…)

  12. mes « plus de banquets » et « plus d’impôt » sont des « plusses », des « davantages », évidemment.

  13. Sur le sujet Steele, maintenant :
    Il cause , le gus ! Et au sujet de la vraie taille de l’activité de Cambridge Analytica [CA]:
    https://www.theguardian.com/uk-news/2020/jan/04/cambridge-analytica-data-leak-global-election-manipulation
    Les docus de Brittany Kaiser, lanceuse d’alerte sur CA (avec Christopher Wylie) sont maintenant mis en ligne en masse, et semblent indiquer que les méthodes pour masquer le fric et influer les influençables vont être dans l’actu des prochaines élections à haute dose !
    ______________________
    Steele a fait une rare intervention publique pour commenter les fuites. Il a déclaré que, même s’il ne savait pas ce qu’elles contenaient, le contexte ne saurait être plus important parce que  » sur notre trajectoire actuelle, ces problèmes vont probablement s’aggraver, et non s’améliorer, et avec l’approche des élections cruciales de 2020 en Amérique et ailleurs, c’est une perspective très effrayante. Quelque chose de radical doit être fait à ce sujet, et vite. »

    Il a déclaré que les autorités des pays occidentaux [comprendre qu’on ne parle même pas de la Russie etc.] n’avaient pas puni ceux qui pratiquaient la manipulation des médias sociaux et autres, et que  » le résultat sera que, même si l’activité de Cambridge Analytica a pu être mis au jour et la compagnie finalement fermée, d’autres acteurs encore plus sophistiqués auront été enhardis quant à s’ingérer dans nos élections et à semer des divisions sociales « .

    Ms. Kaiser a déclaré que le scandale des données de Facebook faisait partie d’une opération mondiale beaucoup plus vaste qui a fonctionné en travaillant avec des gouvernements, des agences de renseignement, des sociétés commerciales et des campagnes politiques pour manipuler et influencer les gens, et qui a eu d’énormes répercussions sur la sécurité nationale.

    Traduit avec http://www.DeepLtimiota.com/Translator (version locale)
    ______________________
    Steele made a rare public intervention to comment on the leaks. He said that while he didn’t know what was in them, the context couldn’t be more important because “on our current trajectory these problems are likely to get worse, not better, and with crucial 2020 elections in America and elsewhere approaching, this is a very scary prospect. Something radical needs to be done about it, and fast.”

    He said authorities in the west had failed to punish those practising social and other media manipulation, and “the result will be that while CA may have been exposed and eventually shut down, other, even more sophisticated actors will have been emboldened to interfere in our elections and sow social divisions”.

    Kaiser said the Facebook data scandal was part of a much bigger global operation that worked with governments, intelligence agencies, commercial companies and political campaigns to manipulate and influence people, and that raised huge national security implications.

    1. « Comment les présidents sont-ils préparés (capables ?) de faire face aux agissements d’un M. Trump ? »

      Les témoins de Jéhova ?

  14. Comment les présidents sont-ils préparés (capables ?) de faire face aux agissements d’un M. Trump compte tenu de son caractère singulier ?

  15. Et voilà que, toute honte bue, Macron assure Trump de notre soutien et appelle l’Iran à la retenue !?!…

Les commentaires sont fermés.