98 réflexions sur « « Nous sommes dans une seconde vague » »

  1. Il y a les attentes (de quoi se questionner sur soi) et la réalité.

    « le taux de reproduction du virus est en baisse par rapport à la semaine précédente, même s’il reste légèrement supérieur à 1, ce qui signifie qu’une personne infectée en contamine plus d’une et donc que l’épidémie progresse au lieu de régresser »

    https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2629823-r0-taux-reproduction-coronavirus-covid-france-carte-definition-courbe-region-departement-calcul-carte/

  2. L’affaire de la « seconde vague » est très compliquée à envisager. Il est vrai que vous ne mettez en avant que le nombre de cas à cet instant pour suggérer une deuxième vague. Les paramètres d’analyse objective et comparative sont nombreux. Il me semble que vous vous êtes insuffisamment renseignés. Voyez notamment du côté de la fiabilité des tests PCR.

    33
    1. C’est le grand dada des corano-sceptiques le coup de la fiabilité des tests PCR.

      Après avoir dit
      – « les hospitalisations ne remontent pas » –> hélas elles ont fini par remonter…
      – « les réas n’augmentent pas » –> hélas depuis quelques jours elles remontent…
      – « les décès n’augmentent pas » –> là-aussi, ça redémarre…
      on nous sort le coup de la fiabilité des tests PCR en balançant une vidéo sur le biais XXX ou ZZZ. Or, les fameux « faux positifs » sont justes des « positifs » qui n’étaient pas forcément contagieux au moment du prélèvement, parce qu’ils n’avaient pas une charge virale suffisante ou qu’ils avaient des traces d’ARN de virus mort. Mais, dans tous les cas, ils ont été en contact et infecté par le virus. Dans tous les cas, c’étaient des positifs au virus. Le test ne détecte pas l’ARN du virus si celui-ci n’était pas présent à un moment ou à un autre.

      Être positif au COVID signifie donc que le virus est passé par l’individu d’où provient le prélèvement.

      Par contre, il existe des faux négatifs, soit parce que le prélèvement n’a pas été au bon endroit, soit surtout parce que le virus migre dans le temps sur d’autres organes que le nez et qu’il disparait de cette zone. Donc les résultats sous-estiment la réalité de la propagation du virus, pour ces raisons mais aussi parce qu’il y a des asymptomatiques non testés, et parce qu’il y a des symptomatiques peu atteints qui ne font pas le test.

  3. Cas concret :

    12 salariés, 150 visiteurs par jours ( avec masques + lavage des mains dans le magasin )

    Si on décide aujourd’hui de mettre la structure en stand by, sans que l’administration le demande, on met la clef sous la porte en quelques semaines.

    Avec une décision administrative et le chomage partiel, on tiendra un peu plus, mais ça finit par coincer vite quand-même.

    Ces considérations économiques sont un peu pathétiques si on mets en face X nombre de morts.

    Ceci dit, les décideurs doivent gamberger là dessus : Si le pays reconfine ( ce que je souhaite et préconise ) nous allons en sortir dans une situation économique absolument inconnue. Tout sera en vrac.

    C’est plus de la relance qu’il faut après ça, c’est de la réanimation !!

    1. Si ( je dis bien « si ») le choix était aussi binaire que vous le présentez , sans « amortisseurs » aucun , le choix d’un véritable homme d’Etat responsable serait alors de refuser le confinement total , au prix de pas mal de morts , et de jouer ainsi son rôle de poupée expiatoire des incohérences naturelles des membres de la Nation , en en supportant l’inévitable sanction à terme ( s’il y a un terme ).

      L’autre hypothèse pourrait être de faire un referendum très binaire lui aussi , dont je me demande comment il pourrait être intelligemment éclairé sans contestation dans les arguments de l’alternative !

      Le tout dans un contexte international mondial car la pandémie se moque des institutions et des frontières .

    2. Si le confinement n’est pas planifier et organisé strictement au niveau Européen, autant pisser dans un violon.

      Et économiquement, de toute manière le système est déjà mort pratiquement, ou en tout cas pas viable à horizon d’une vie humaine, sans foutre en l’air tout les écosystèmes, nous le savons tous ici. Sa chute se précipite.

      Seulement il n’y a aucun plan B sur la table de tous ces messieurs, parce qu’ils ne peuvent pas s’accorder, et leur jeter la pierre est un peu simple, c’est l’ensemble de nos comportements qui est suicidaire ou schizophrène. Alors, comme à chaque fois, la solution la plus simple et la plus rapide va être mise en place = plein de morts partout, car la vraie guerre c’est ça, des morts. Des morts du Covid chez les faibles et les malades (vieux), des morts dû aux conséquences des mutations et aléas économiques (misère, suicide, famine) et des morts par la guerre de basse et de plus en plus de haute intensité. Voilà, le reste c’est pour les enfants qui aime compter les moutons.

      Le panorama Monde devant mes yeux, du temps où on parlait de voir sous sa fenêtre, devient de plus en plus instable et incertain, et comme il n’y a personne à la barre par construction, ça va être du sport. Alors, comme les Libanais, en leur temps sombres, entre deux accalmies, profitons un peu de la vie, et mangeons de délicieux falafels.

      Donc maintenant de mon point vue, collectionner les chiffres journaliers de tout ceci sans option de sortie, c’est franchement se faire du mal pour pas grand chose. Mais chacun fait bien comme il veut, et chacun sa marotte.

      Quand le système sera à genoux, pas certain que la Paix et l’Amour jaillissent par dessus, ça sent plus la poudre, les muscles et la testostérone malheureusement. Au moins je serai passé dans cet intervalle le cul bordé de nouilles.

      3
      1. Salut Juan, Salut ton Altesse,

        Sorti du fond de cale de l’inspection des travaux finis… Spécialiste ès nouilles, c’est clair, ès patates et riz (au lait) qui ont alimenté mes années d’étudiant ! 😉

        C’est quoi la question ?

        (Et je ne veux rien savoir de l’anatomie de son Altesse)

      2. @2 Casa :

        Bonsoir , content de voir que vous êtes toujours l’œil vif .

        La question pourrait être : est ce qu’une altesse peut avoir le cul bordé de nouilles ?
        ( j’ai ma propre réponse avec pièce à conviction ).

      3. Vous voulez dire comme Castex ou Mbappé ?

        La démocratie à l’œuvre : ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés.

        Où sont les nouilles dans cette histoire ?! No lo se.

        (Serre les fesses ton Altesse 🙂 )

    3. Je pense à toute cette énergie qu’une entreprise, un groupe de salariés ou de bénévoles représentent, tout ça se retrouve comme suspendu, vacant, en quête de sens.

      1. C’est pourtant ce qu’a vécu une administration qui m’est chère après 300 ans d’histoire , d’accumulations de connaissances et d’expériences , de créations et de drames partagés .

        Dans l’indifférence des  » usagers » citoyens , et l’incohérence des élus .

        Mais je vous confirme que ça obscurcit l’horizon et anéantit le sens .

    4. N’ayez crainte, Macron sans le dire suit la stratégie grégaire de Trump.
      À moins de 3 cas positifs dans une même classe, plus de recherche des cas contact, et le suivi du protocole ne s’impose plus.
      D’autre part, les 20-29 ayant un taux de positivité de 5% aux tests de dépistage, avec 60% d’asymptomatiques, dans un amphi de 400 élèves, 20 contaminent leurs voisins.
      Supposons un seuil d’immunité collective optimiste de 50%, pour des pays comme la France et les États-Unis, cela se traduirait par respectivement 100 000–450 000 décès et 500 000–2 100 000 décès. ( https://www.nature.com/articles/s41577-020-00451-5 ).
      No problem, trump: « You have good genes, you know that, right? You have good genes. A lot of it is about the genes, isn’t it, don’t you believe? The racehorse theory. You think we’re so different? You have good genes in Minnesota. » — Trump
      Roue de secours à l’idéologie du progrès des temps à venir, facile et virile, l’eugénisme ?

      3
      1. De quoi devrais je avoir crainte ?

        Si je sais ce qu’est l’instinct grégaire , je ne sais pas ce qu’est une stratégie grégaire ( trumpiste ou autre ).

      2. Vrai juannessy, il aurait fallu dire: stratégie de l’immunité grégaire (de meute). Ce qui veut dire qu’aucune pensée du soin n’est envisagée. Quoiqu’il arrive ce sera pire, le capitalisme light des écolos produira ses cartes compassionnelles qu’il négociera demain.
        Ce qui rend particulièrement épineux les positions / aux stratégies est qu’il est difficile d’évaluer le temps que durera la pandémie. Longtemps ça veut dire quoi ?
        Indépendamment des stratégies immunitaires prises, un président ne doit pas parler aux gens comme à des enfants. Le masque en même temps inutile et indispensable donne accès à une réalité quantique, tous covidés, d’enfumage avant tout.
        Pour ce qui est de la seconde vague il semble que la suède ce coup là ne s’en sorte pas trop mal, et que le prix au final à payer sera peut-être moindre que par ici.
        Les propos de ses dirigeants sont clairs. https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/09/17/face-au-covid-19-la-suede-defend-une-strategie-durable_6052509_3244.html
        par chez moi la moitié des conseillers nationaux ne portent pas de masque au Parlement, bien que le masque soit obligatoire dans les lieux clos. Aux réunions quotidiennes nous sommes une douzaine dans une pièce où il a été défini que le nombre de personne ne devait pas excéder 8 (je me suis auto-dispensé), bien que des collègues travaillant dans de mêmes conditions ont eu déjà des cas. Nous ne nous sommes pas arrêtés au printemps, avec de temps à autre une quarantaine par cas contact.

      3. @Tout va ( pas si) bien ( que ça ):

        Merci de la précision .

        Je ne partagerai cependant pas votre affirmation que les rubriques « soins et prévention » ( qui font partie des  » amortisseurs  » que j’évoque plus haut ) soient négligées de par le monde ( y compris en Suède et aux USA ) , car il me semble que partout avec des ressources et volontarisme variables , ces deux aspects sont à l’œuvre , tant que la bête ne s’est pas emballée et pour éviter qu’elle s’emballe .

        C’est d’ailleurs ce qui permet aux dirigeants de tous bords d’échapper encore à l’impasse du choix évoqué par Thomas Jeanson , avec l’espoir peut être vain que les vaccins ou  » le hasard » permettront de toucher à la décrue de l’alerte absolue .

    1. Prenons les données d’aujourd’hui :
      Par rapport à dimanche dernier (même s’il faudrait se méfier des données d’un dimanche) :
      – les nouveaux cas sont à +47%
      – les hospitalisations sont à +40%.
      – les réas sont à +33%
      – les décès à +100% (de 6 à 12)

      Ça ne fait pas un R0 à 1,09 ça ! Impossible. Peut-être une conséquence des retards dans le retour des tests ?

      1. 12 morts pour 11000 cas ça fait bien un taux de mortalité de 0.11 % non ? Ou alors il y a quelque chose qui m’échappe ?

        3
      2. Non, il faut compter par rapport à la date à laquelle les morts de maintenant ont été contaminés (il y a un mois).
        Dans les contaminés d’aujourd’hui, il y en aura qui seront les morts dans un mois environ.
        De plus, ce n’est pas le taux de mortalité, mais de létalité. La mortalité, c’est le total des morts / population.

        2
      3. Chanson a du mal à me lire je crois…

        A moins qu’il préfère les chiffres du jour, histoire de lui montrer l’incohérence de ses propos : +5.298 cas confirmés, et 53 décès –> létalité à 1%

        Il faut prendre au moins la moyenne à 7 jours. Décès : 34/j maintenant ; Cas confirmés il y a 1 mois : 3.100 environ. Létalité : 1,1%

      4. lol mais non faut pas calculer comme ça ! Il y a bien plus que 3000 cas , on peut déja pas tester tout le monde , ensuite si vous attendez que les gens meurent , eh bien c’est pas un scoop à la fin ils meurent tous évidemment , personne ne sortira d’ici vivant comme disait l’autre , quant à votre augmentation de 100 % , de 6 à 12 , à l’échelle d’un pays … Comment dire 🙂

  4. @bayboomers du site de PJ

    Ci-dessous extrait du bulletin d’anticipation du LEAP

    Le caractère asymétrique d’un virus anecdotique pour les jeunes mais mortel pour les personnes âgées lance un puissant phénomène de fracture générationnelle de la société, en plus de toutes les autres lignes de division habituelles.

    Le Covid a rendu visible une réalité qui lui préexistait : la très nombreuse génération du baby boom entre en phase d’effacement. Née entre 1946 et 1964, elle a aujourd’hui entre 56 et 74 ans.
    Si on a beaucoup entendu parler du coût de la retraite des babyboomers pour la société, sans doute pas assez en revanche du coût et des besoins d’adaptation liés à la prise en charge croissante de leurs fins de vie.

    Le Coronavirus a ainsi révélé un aspect important de l’évolution de la société : la disparition graduelle mais amorcée de la génération monolithique qui a dominé les 60 dernières années : les baby boomers
    S’ils ont fait preuve de patience dans la première moitié de l’année, on a pu constater un début de rébellion cet été chez les jeunes : ils ont eu du mal, on peut le comprendre, à se conformer aux interdits de rassemblements et de boîtes de nuit14. Les autorités – en particulier locales – ne s’y trompent pas, ells qui hésitent à reprendre/appliquer des mesures trop contraignantes en réponse à l’augmentation du nombre de cas de contaminations.

    Une jeunesse dont l’avenir apparaît en partie sacrifié sur l’autel de générations vieillissantes va commencer à renâcler en refusant d’appliquer les consignes et va envoyer le message – en partie légitime – suivant : « Confinez-vous si vous le voulez, mais ne nous obligez pas à nous confiner avec vous ! ».

    Combien de babyboomers sur le blog de PJ ? en dehors de moi bien sûr 🙂

    2
    1. Moi qui suis ante-babyboomer et naturellement confiné depuis 4 à 5 ans , profitant du dernier sursis que m’offrent les « prothèses médicales » pour avoir le temps de voir mes petits enfants devenir adultes , ce type d’approche , même si elle a des fondements de  » réponse du corps  » , me laisse dans un dégoût viscéral qui date de ….mon origine .

      1
      1. @juannessy
        Baby boomers et ante 😊, avons laissé à nos enfants, et petits enfants, une facture financière et environnementale que tous les lecteurs du blog connaissent, et que la fraîcheur de Greta Thunberg exprime parfaitement.
        Ce ne sont pas les baby boomers et ante 😕, en tournant en rond dans le même cercle communautaire qui trouveront les alternatives et solutions post covid.
        Portez vous du mieux que vous pouvez et faites confiance à l’énergie de vos enfants et petits enfants qui s’exprime et s’exprimera de manière différente de la nôtre
        Le message « place aux jeunes », n’a aucune raison de provoquer un dégoût, encore moins un dégoût viscéral

        3
      2. @Xtian :

        Merci de vos conseils condescendants , mais ça fait déjà plus de 40 ans que je sais ce que je dois à mes enfants ( et 20 ans pour le plus vieux , à mes 6 petits enfants ) , et l’importance de leur léguer le meilleur . J’avais même écrit un poème pour l’exprimer , que je leur ai dédié , et que j’ai eu la vanité de citer ici ( et que je ne rééditerai donc pas ) .

        Vous auriez par contre raison si vous avanciez que la bonne vertu de quelques uns ne fait pas force pour s’opposer à un système , qui est toujours à l’œuvre , et dont les attendus sont partagés par des vieux , sans doute , et hélas par pas mal de jeunes qui n’auraient rien compris s’ils pensaient que leur survie et celle de l’espèce passent par l’appropriation de la jouissance passée ( ou affirmée comme telle ).

        Même si je crains bien que le fil de l’eau conduise à ce que vous décrivez , pour que rien ne change et que l’injustice demeure .

        La solution , s’il y en a une , est de loin supérieure et d’une nature plus fondamentale qu’un « règlement de compte » entre générations .

        Ou alors , c’est à désespérer ( être dégouté ) de tout , de « l’homme  » ( j’ai plus confiance en la femme qui sait mieux « éprouver » et jouer les temps longs ) et de la vie .

    2. Maintenant qu’on sait qu’une personne peut être réinfecté à quelques mois d’intervalle par le SarsCov2 et que l’on connaît les conséquences du virus sur ceux qui l’ont attrapé (75% de ceux qui ont contracté la Covid présentent des lésions cardiaques), l’immunité de groupe ou le confinement des fragiles ne sont plus des solutions mais une source de problèmes sans fin. Quid de cette équipe de la NBA contaminée à la Covid dont 22% des jeunes athlètes ont conservé des lésions cardiaques.

      Tester massivement les asymptomatiques et symptomatiques puis isoler les cas positifs a été la solution appliquée dans tous les pays qui ont eu le moins de malades et de décès. Parfois un confinement (total ou non) a été appliqué au préalable.

      Cela permet à chacun, jeunes et moins jeunes, de continuer de vivre normalement.

      1
      1. 1) »Cela permet à chacun, jeunes et moins jeunes, de continuer de vivre normalement. »
        @ OLIVIER
        1) Pas certain que dans les pays que vous évoquez en creux, on y vive normalement , à moins de considérer que l’on puisse vivre normalement sous une dictature 🙂
        2) »75% de ceux qui ont contracté la Covid présentent des lésions cardiaques »,
        Attention au déroulé déductif derrière des
        titres accrocheurs : je ne connais ni la source , ni l’échantillon de cette assertion , mais l’assertion elpeut être exacte au regard du nombre considérable des « malades asymptomatiques ».
        Essayons de traverser l’écran de fumée de ce travail d’apothicaire de décompte des contaminés et des morts, qui nous empêche de réfléchir et regarder la réalité des gigantesques reconfigurations en cours, qui concernent tout d’abord les jeunes générations.
        Le message commun des parents , et grands parents que nous sommes devrait être « Place aux jeunes «  et nous devrions leur accorder notre confiance pour relever ce défi qui est le leur
        C’est d’ailleurs ce que nous avons demandé en 68:)
        En espérant qu’ils feront mieux que nous 🙂

        1
      2. « Maintenant qu’on sait qu’une personne peut être réinfecté à quelques mois d’intervalle par le SarsCov2 »

        2 cas documentés sur environ 30 millions de cas au niveau mondial. Vous avez raison d’avoir peur…

        3
      3. @XTIAN

        L’Allemagne procède en testant et isolant, la Corée du sud et la Nouvelle-Zélande aussi, pas des régimes dictatoriaux selon Wikipédia.

        Les 2 études allemandes qui affirment que 75% des malades de la Covid (même léger) gardent une lésion cardiaque, sont ici https://jamanetwork.com/journals/jamacardiology/fullarticle/2768916.

        La publication de l’Académie de médecine qui le confirme aussi est ici https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/33230-L-Academie-medecine-liste-sequelles-possibles-de-Covid-19. Et son communiqué ici http://www.academie-medecine.fr/avis-de-lacademie-les-sequelles-de-la-covid-19/.

        Et l’article qui vulgarise ces études est ici https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/33405-Covid-19-trois-quarts-patients-gueris-des-sequelles-cardiaques/amp.

        Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas au courant.

      4. Des ( quelques) cas que je connais concernant des jeunes touchés par le covid , il me semble en effet que pendant au moins quelques mois ils se plaignent de fatigues et symptômes qui ressemblent fort aux miens après quelques crises cardiaques et deux opérations sévères .

        Heureusement pour eux , sportifs accomplis et cœur jeune , ils ont l’air de « récupérer » en 2 à 4 mois . Ceci étant , je suis soigné pour savoir qu’une lésion un peu notoire du cœur ( si une zone est nécrosée) ça reste irréversible . J’imagine que dans leur cas , cela reste des lésions assez limitées pur les quelles il y a quelques molécules ( très chères ) pour faciliter la cicatrisation . Mais il y a des chances pour qu’ils restent sous contrôle , surtout s’il y a des antécédents cardiaques dans la famille ( ou qu’ils fument ), à vie .

      5. Salut Olivier,

        En science, on doit toujours faire attention quand on manipule des résultats et quand on s’exprime.

        D’abord, il est absolument et totalement FAUX d’affirmer comme tu le fais que

        « (75% de ceux qui ont contracté la Covid présentent des lésions cardiaques) » ou « Les 2 études allemandes qui affirment que 75% des malades de la Covid (même léger) gardent une lésion cardiaque,  »

        D’abord l’étude porte sur 100 individus… Ensuite, et surtout les auteurs eux-même précisent :

        « Limites
        Notre étude a des limites. Les résultats ne sont pas validés pour l’utilisation chez les patients pédiatriques de 18 ans et moins. Ils ne représentent pas non plus les patients au cours d’une infection aiguë au COVID-19 ou ceux qui sont complètement asymptomatiques avec le COVID-19. Plusieurs patients de notre cohorte présentaient des symptômes nouveaux ou persistants, augmentant ainsi la probabilité de résultats CMR positifs. Les données sur les résultats restent en suspens. Les séquences d’imagerie utilisées dans cette étude ont été bien validées, standardisées et verrouillées pour une utilisation dans des environnements multicentriques. L’utilisation d’autres protocoles d’imagerie, paramètres de séquence ou approches de post-traitement peut donner des résultats différents. »

        Donc si tu saisis bien la limite, on peut dire que rapporté aux cas jeunes, asymptomatiques et potentiellement en augmentant la cohorte de patient que les résultats puissent être radicalement différent.

        Voilà, voilà, olivier.

        1
      6. @Cloclo

        Il me semble, si j’ai bien lu l’article cité, que ce sont 2 études allemandes prises ensemble qui laissent penser aux cardiologues que des lésions cardiaques sont présentes chez une majorité des personnes ayant contracté la Covid.

        Mais je n’ai pas de formation scientifique et je peux me laisser abuser par des journalistes en quête de sensationnel pour augmenter l’audience.

        La formulation suivante est peut-être plus conforme à tes connaissances « Il s’agit de deux études qui suggèrent toutes deux qu’être infecté par Covid-19 comporte une forte probabilité d’avoir une certaine implication du cœur. Si elles ne répondent pas aux questions, [elles] suscitent d’importantes interrogations sur les séquelles cardiaques » (https://www.statnews.com/2020/07/27/covid19-concerns-about-lasting-heart-damage/).

    3. @Xtian : Votre raisonnement serait justifié s’il n’y avait pas le problème des lésions post maladie, qui semblent être légions avec la Covid-19… y compris pour les jeunes.

      C’est donc multiplier des problèmes de santé sur du long terme pour un grand nombre de personnes que de jouer à l’immunité collective – comme le fait actuellement Macron –

      1. https://www.pauljorion.com/blog/2020/09/12/plus-on-teste-plus-on-trouve-de-cas/#comment-817547

        Il y a aussi des lésions neurologiques, rénales, dont je n’ai pas donné les liens, mais qui peuvent être retrouvées via un moteur de recherche.

        @Fredeick
        Parler de faits n’est nullement pessimiste, juste réaliste. Je vous laisse calculer le coût monétaire pour l’assurance maladie en soins et ré-éducations pour les anciens malades avec séquelles. De plus, il me semble que ces séquelles diminuent, mais ne disparaissent pas totalement. Je vous laisse calculer le coût en ressources humaines nécessaires pour réaliser ces soins en cas de contamination à large échelle (la fameuse recherche de l’immunité collective). Je vous laisse imaginer le taux d’incapacité moyen que cela va générer pour l’ensemble de la population.

        Bons calculs.

        1
      2. François M 21 SEPTEMBRE 2020 À 0 H 28 MIN

        « Je vous laisse calculer le coût monétaire pour l’assurance maladie en soins et ré-éducations pour les anciens malades avec séquelles.  »
        C’est pratique de me laisser la charge de prouver ce que vous avancez.

        « De plus, il me semble que ces séquelles diminuent, mais ne disparaissent pas totalement. »
        Peut-être que oui. Peut-être que non.

        « Je vous laisse calculer le coût en ressources humaines nécessaires pour réaliser ces soins en cas de contamination à large échelle (la fameuse recherche de l’immunité collective). »
        Après vous. J’ai d’autres chats à fouetter.

        « Je vous laisse imaginer le taux d’incapacité moyen que cela va générer pour l’ensemble de la population. »
        Aucune idée. Vous savez comment le déterminer ?

    4. @ XTIAN : Les indications de Piketty sur la période des 30 glorieuses (1946-76 pour les naissances ou plutôt 1949-79 pour une alimentation et une énergie suffisantes et débordantes), c’est des revenus de toute l’échelle sociale multipliés par cinq. Et une frénésie de consommation de même niveau. Ce qui donne des retraites et des coûts de sécu (dus pour l’essentiel aux maladies de vieux) en grosse croissance de 2006 (les 1946 à-ont soixante ans) à 2050 (les 1969 ont 80 ans). Dans une croissance constante, cela ne fait aucun problème, c’est une pente « naturelle ».
      Le problème, c’est la chute du Mur et la lutte des classes libérée au profit des riches qui s’ensuit. Désindustrialisation, délocalisation, rabotage des revenus de la sécu par la défiscalisation de divers revenus, et stagnation des salaires et croissance des chômeurs (de 2 à 12 %, c’est pas énorme mais c’est pas rien), ingénieurie fiscale et endettement de l’Etat.
      Les gens du babyboom n’ont aucune responsabilité dans cette situation. Tous les retraités jusque 2000 en ont aussi (progressivement) profité.
      Il ne faut pas négliger d’ailleurs les différences sociales entre retraités d’aujourd’hui avec des retraites entre 1000 et 8000 euros (sans parler des différences de patrimoine et de revenu financier.
      « Une jeunesse dont l’avenir apparaît en partie sacrifié sur l’autel de générations vieillissantes », c’est une évidence erronée. Sans mise à plat de la fiscalité, des contributions des grosses fortunes, sans construction d’un système économique solidaire et « auto-centré », le problème reste mal posé. Ce ne sont pas les cotisations de retraite par travailleur qui ont augmenté, c’est le nombre de contributeurs à la caisse qui a diminué ; et l’Etat qui ne fait pas son boulot de répartition.

      3
      1. De ce que j’ai pu suivre ces 30 dernières années , le principal  » abaissement  » de la situation faite aux jeunes provient de la difficulté à les accueillir assez tôt sur le  » marché du travail » et à la baisse relative très sensible des salaires toutes choses égales par ailleurs . Il faut maintenant à un jeune au moins dix ans de travail ( et comme il a commencé plus tard , il a alors 32 ou 33 ans le plus souvent ) , pour avoir un salaire « équivalent » à un jeune d’après 1968 après 3 ou 4 ans de boulot , sachant que lui en trouvait un à 20 ans ( voire 18 ans ).

        Et l’uberisation creuse le phénomène .

        Mais qui manifeste encore pour les salaires , que le système tire inexorablement vers le bas ?

        3
  5. Et bien entendu je suis pour la cessation totale de cette dictature sanitaire , le jeune de 68 ans que je suis veut une révolution citoyenne pour la liberté !
    Une espèce saine n a pas a prolonger artificiellement la vie des mourants , c est ridicule et contreproductif !
    C ‘est de faim que tout le monde va finir si on continue a massacrer ce qu il reste de l économie !
    Je me demande d ‘ailleurs si tout cela n est pas un plan mondialiste de ceux qui l ont ruinée bien avant le virus , pour masquer leurs turpitudes !!!
    Sans oublier que ce sont les vieux, les premiers exposés qui dirigent le monde et que perdre quelques deniers , pour eux , c ‘est rien du tout !

    1. C’est pas si compliqué de mettre ses paroles en accord avec ses actes.
      Reprenez les études , faites un tour à la fac . Un ou deux cours devraient suffire d’ici peu.
      Et pis tiens, une p’tite sortie en boîte , ça vous rappellera le bon temps.
      Vous prônez la loi de la jungle et sa loi du plus fort , mais dans la Nature , ça se passe pas toujours comme vous dites .
      La solidarité crée la cohésion, et sans cohésion , pas de survie du groupe.

      1
      1. Salut Cloclo
        Ça ressemble sûrement un peu ( pas lu ce bouquin, et «  l’entraide l’autre loi de la jungle «  seulement en cours de lecture).
        Ce qui a de sur , c’est que dans leur livre , Pablo Servigne et Gauthier Chapelle évoque Kropotkine, «  le prince anarchiste à contre courant » p56 ).
        Et … que leur liste de Référence est absolument hallucinante ( voir fin du lien ci dessous)
        https://larevolutiondusourire.net/wp-content/uploads/2019/11/L_entraide.-L_autre-loi-de-la-j-Pablo-Servigne.pdf

  6. Bonsoir,
    Moi comme beaucoup d’autres rédacteurs ont écrit plusieurs billets qui avaient un lien plus ou moins direct avec le Covid dès la fin du mois de févier avec le titre d’un billet prémonitoire « La vérité, ça n’existe pas ».
    La plupart des suivants se sont tournés « doucettement » vers l’envie de garder le sourire et surtout à le transmettre quand c’était encore possible à des lecteurs éventuels. Il y a même eu un essais avec la Ligue Braille.
    Dès, la fin de la première vague, je terminais à mi-juin par « Les soldes du Covid ».
    Mais en parallèle, je suivais ce qu’il se passait sur Agoravox.fr avec le même pseudo en commentaire mais sans articles.
    Si un jour vous manquez d’idées ou d’impressions sur la question, allez-y, vous allez être servi.
    Tout y a passé… Une revue du sujet Covid est toujours en cours.
    Le rédacteur Bernard D…, le « spécialiste » du H1N1 s’est décarcassé une nouvelle fois pour l’orchestration du Covid.
    Que dire honnêtement du virus?
    Pas grand chose. Beaucoup de supputations sur son origine, sur sa date de naissance et peut-être une vérité qui pourrait être à l’origine : la mondialisation des contacts humains et la proximité des humains avec les animaux exotiques.
    Je n’ai pas les chiffres, mais les premiers indiens d’Amérique ont plus été exterminé par les maladies en provenance d’Europe que par les armes de ceux-ci.
    Je pense qu’aujourd’hui, il faudra apprendre à vivre « mieux » avec les virus puisque de manière préventive, c’est presque impossible puisque les virus vont plus vite que notre imagination en mutant.
    Ce n’est que mon avis personnel mais je suis ouvert à toutes les contradictions comme j’ai appris à le faire dans la vie courante et depuis plus de quinze ans sur mon blog.

    1. … » Que dire honnêtement du virus?
      Pas grand chose. Beaucoup de supputations sur son origine, sur sa date de naissance et peut-être une vérité qui pourrait être à l’origine : la mondialisation des contacts humains
       » …

      Je partage.
      Par contre je « vois » moins bien …  » la proximité des humains avec les animaux exotiques « … mais je ne demande qu’à être convaincu..(?)

      De plus , compte tenu de la tournure globalement « affirmative » du blog sur le sujet , je viens de lire , d’auteur par moi inconnu , ceci , que je voudrais soumettre à réflexion(s)… :
       »  »  » Le contraire de la connaissance, ce n’est pas l’ignorance mais les certitudes  »  » « 

      1. Non, les certitudes ne sont que le reflet de la vanité du connaissant. Un vrai scientifique doute tout le temps.

        Il n’en reste pas moins qu’il y a des hypothèses plus ou moins réalistes, et vaut mieux savoir en faire le tri efficacement, surtout lorsqu’il est question de vie et de santé.

        Triez bien.

      2. @François M (0h36)

        Pas d’objection significative sur ce retour.

        « Triez bien »
        Application aussi parfaite qu’humainement possible de toutes les techniques prophylactiques décrites ici à satiété … se dire chaque matin que le revers de médaille du niveau d’âge permet de choisir ses jours et heures d’activités vitales.
        Faire semblant de croire pouvoir se persuader que tout ce qui a été perdu (et continue à l’être à chaque heure qui passe) dans les relations humaines et familiales pourra être un jour pas trop lointain compensé
        Penser à tous les « immobilisés » à qui « on » va à nouveau (logiquement) interdire tout contact …
        Et compte tenu de tout cela (et du reste tellement abordé par ici) , prendre le risque minimisé de vivre pleinement cette nouvelle « normalité » .

  7. Coucou,

    Moi ce qui m’emm… c’est les rebond des avions ! la vague revient !

    Moi qui habite en pleine cambrousse à 60 km a vol d’oiseau de geneve, je n’entendais plus les avions; le ciel était limpide, et le soir, le silence silence, quand les tracteurs s’etaient tus. Et puis ce matin, le leger bourdonnement a repris. Tout la haut, les porteurs de virus, les cracheurs de vapeur d’eau re-commencent à sillonner le ciel. Comme avant. Bientôt. Comme avant.
    Je ne veux pas opposer tel mode de vie à un autre, mais , manifestement, le virus a pu se propager dans le monde entier si rapidement « grace  » à la possiblité facile pour n’importe quel indiana jones de traverser le monde en 24 H.
    Ralentir, mettre un frein serait sans doute une solution pour prévenir une prochaine catastrophe identique.
    Comme disait l’autre, créer l’avion crée l’accident d’avion. Mais pas seulement. Il crée aussi la pandémie rapide et incontrolable.
    Aujourdh’ui, pour cette fois, il n’y a que les « vieux » qui trinquent, mais la prochaine fois …

    Bonne soirée

    Stéphane

    1. @srephane
      Merci de votre analyse :on a enfin trouvé le coupable de la pandémie, l’avion bien sûr 👍
      Et pour la grippe espagnole ?
      Ha oui le bateau, c’était d’ailleurs le cas déjà avec les amérindiens contaminés par les espagnols 🤔
      Que faire alors ?
      Ha oui, rester chez soi 👋

      1. Coucou,

        Vous interpretez comme vous voulez. J’abhorre la vindicte.

        J’ai beaucoup aimé le point de vue de Mr Hamon. Je ne vais pas donner mon avis, il y a dèja tellement de spécialistes depuis le mois de mars …

        Bonne journée

        Stéphane

      2. Bonjour Stephane,
        Lorsque vous avez écrit
        « manifestement, le virus a pu se propager dans le monde entier grâce à…. »
        J’ai cru que c’était un avis
        Ce n’était pas le cas
        Désolé donc de cette mauvaise interprétation
        XTIAN

      1. Aérien : La filière hydrogène risque de ranimer les choses. (Airbus semble mettre le paquet).
        Techniquement, l’hydrogène renouvelable (et non issu du gaz CH4 comme maintenant) ne se justifie que dans quelques industries chimiques énergivores. Pour le transport, il est dur à stocker (pas léger car il faut 300 bars…) .

        Il n’est pas certain que le minage du Lithium et du Cuivre soit aussi destructeur que celui du pétrole (genre schistes bitumineux de l’Alberta), et s’il faut concentrer les moyens légers & chers sur une seule techno, ce sera l’avion, et ce ne sera pas ridicule: cette industrie organise assez bien tout ce qui est matériel, en comparaison de la voiture au hasard (le pire rapport poids/personne transportées, c’est pas l’A320 ou l’A380, c’est la Tesla : 2,2tonnes…, l’impact de l’artificialisation des sols est très majoritairement un « effet rebond » de la voiture, on peut construire du pavillon et du centre commercial en banlieue, etc…)

  8. Nous voilà revenu au début du mois de mars. Même réflexe de déni. Même mauvaise interprétation des chiffres. On croirait assister à un débat sur le réchauffement climatique. On se retrouve devant un mur. On essaie d’expliquer, d’argumenter. En face, on vous répond que la Terre est plate et que tout vas bien.

    1
  9. En fait la « période spéciale » du Covid nous a perturbés psychologiquement. Dans une incertitude, nous avons développé des positions plus ou moins optimistes, plus ou moins pessimistes, mais qui nous rendent péremptoires et même aggressifs. Tous. Et tous dans le déni. Cela fut de même durant les guerres (auriez-vous été pétainiste, gaulliste ou communiste en 40-44 ?, colonialiste ou pacifiste en 60-62 ? Etc.). C’est en fait l’idée même d’un collectif plus ou moins cohérent avec une identité « nationale » et un chef légitime qui se défait. Durant les périodes spéciales (expression cubaine pour les années où la contribution économique de ‘URSS a subitement disparu en 1989), il faut un grand chef qui obtient un consensus suffisant. Churchill, De Gaulle, Castro se sont imposé dans ce rôle. Ce n’est pas gagné d’avance. CE n’est pas avec un « boni-menteur » comme aujourd’hui que nous allons en sortir.
    Remarquons que toute la discussion (dans les médias, sur ce blog) relative aux chiffres, causes, remèdes, n’a fait qu’aggraver les clivages d’opinion. Les médias entretiennent la panique et la divergence.

    4
    1. @chabian
      Oui, le covid accélère la tendance aux affirmations du type « je vous l’avais bien dit », avec graphes et études à l’appui 😏
      Une question dans le sillage d’une de votre remarque précédente « les baby boomers n’ont aucune responsabilité dans cela »,, qui alors ?
      La desindustrialisation, la defiscalisation, la captation de richesses ne sont pas des concepts tombés du ciel mais l’état des lieux que nous avons construit et laissons à nos enfants et petits enfants

      1. « Qui alors ? »

        Vous n’êtes vraiment pas au courant ?

        Le premier qui, ayant enclos un terrain, s’avisa de dire ‘Ceci est à moi’, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misères et d’horreurs n’eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables : ‘Gardez-vous d’écouter cet imposteur ; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n’est à personne’.

  10. @olivier
    Merci de vos sources
    Bon, appliquons le raisonnement de la règle de 3
    30 millions de contaminés testés dans le monde, donc 25 millions avec séquelles cardiaques
    Bien sûr, si l’on ajoute les deux ou trois cents millions de contaminés non détectés cela fait du monde 🤔
    Vivement les statistiques et les graphes qui vont nous permettre de suivre et commenter cela 😏

  11. Il y a un point qui me titille pour l’instant, c’est le cas de la Suède. Lorsque l’on regarde les statistiques par rapport aux mesures prises, il y a quelque chose qui m’échappe. La densité de population peut à elle seule expliquer ce phénomène? Auraient ils déjà atteint l’immunité collective? On en reparle mais je ne vois pas trace de tests sérologiques pratiqués sur des échantillons représentatifs pouvant corroborer cette affirmation.

    1
      1. https://fr.news.yahoo.com/coronavirus-immunite-collective-france-tres-loin-acquise-124949548.html?guccounter=1&guce_referrer=aHR0cHM6Ly93d3cuYmluZy5jb20v&guce_referrer_sig=AQAAAJsRkNYWajmtLg6rtc-4MACihGqcQVB8W5wQBZt4lztIX34jpLMUFQs2UAYaBKQKO2xoR7k5WrhKLA_6GHSSigwabIybv84T2lFUKcg_L-bzOc8Ekud4c555-PlVmgVNm9koKHVjjgFV3OaB9_6u7_xg431imkcZxldWU5Fu55FS

        Ceci étant , je n’ai pas trouvé d’estimation nationale récente revendiquée par Santé Publique France pour estimer le taux d’immunité acquise en France , qui était estimé de l’ordre d e5 % il y a deux à trois mois .

  12. @Paul en réponse à votre post ci-dessous
    Effectivement , un responsable ante – ante -ante baby boomers 🙂
    D’un autre coté JJR défend l’idée que les enfants sont nobles par nature , et que la société les corrompt
    Un argument de plus pour le message « Place aux jeunes »

    « Qui alors ? »

    Vous n’êtes vraiment pas au courant ?

    Le premier qui, ayant enclos un terrain, s’avisa de dire ‘Ceci est à moi’, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misères et d’horreurs n’eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables : ‘Gardez-vous d’écouter cet imposteur ; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n’est à personne’.

      1. Consacrez vous à l’éternel même en sacrifiant votre fils ?
        Moise s’egarait in itinere, probablement 🤔
        Je préfère JJR

      2. @Bernard :

        Je m’en remets à vous pour séparer le bon grain de l’ivraie .

        (en fait , je ne cherchais qu’une référence aux tables de la Loi -(qui traite entre autres , des rapports entre générations ) et au veau d’or ( qui reste une constante temporelle et universelle )

      3. @Xtian :

        Dans cette version ( critiquable et critiquée par Bernard ) de la colère de Moïse à sa descente du mont Sinaï , vous noterez que les morts sont un peu tout azimut .

        Même si je connais un peu le minimum catéchismal , je ne suis pas brebis de Qui vous savez ,.
        Mais , quitte à me trouver une référence biblique ,j e vous confirme que , jugement de Salomon en jeu , je me sens l’époux de la mère qui préfère laisser son enfant à une autre plutôt que de le voir couper en deux .

        Voire même à me laisser couper en deux pour épargner et mon enfant et ma femme .

        Après avoir beaucoup lutter contre la menace .

      4. @ juannessy
        Discerner le bon grain et l’ivraie ? Je crains que vous surestimiez mes talents de jardinier plus qu’amateur .Disons qu’il suffit d’appliquer un conseil christique applicable par tous , croyants ou pas :
        «  on reconnaît l’arbre à ses fruits ».

        Pour ce qui est de la méditation sur le veau d’or , en plus de l’argent qui est devenu le faux dieu à la mode de notre société ultra consumériste , je me demande si l’IA ne prend pas le même chemin…

        Pour ce qui est de l’interprétation des textes de l’ancien testament , avec ces épisodes de violences inouïes, j’avoue que cela me dépasse .Nous avons probablement perdu bien des clés de compréhension , notamment le contexte culturel de ces ėpoques fort anciennes , tout autant que la dimension symbolique des écrits.
        Du coup , il reste « l’interprétation « et ses multiples occasion de perdre pied , sauf quand ces textes sont limpides comme , par exemple , le jugement de Salomon.
        Quitte à choisir , le terrain du nouveau testament semble plus fiable du moment que l’on garde bien en tête que l’on reconnaît l’arbre à ses fruits ( voir nombre de « bibles «  , voir les dégâts occasionnés par des prédicateurs dont le seul but est de faire de l’argent ).

      5. @Bernard :

        Devant votre discrédit de l’ancien testament , devrais je vous dire , comme à Pierre :  » Homme de peu de foi, pourquoi as tu ergoté? » .

      1. Le coupable serait celui qui a trouvé le feu ?
        Voilà qui va rassurer les baby boomers que nous sommes , de là à nous excuser de l’état des lieux de sortie 😢

    1. @ juannessy
      A mon tour de préciser mes intentions :
      Je ne discrédite pas , je dis que l’ancien testament est globalement bien complexe .
      .Maintenant , si cette complexité ne vous impressionne pas , tant mieux ou tant pis pour vous.

      1. En fait la complexité me rassure plutôt et me laisse espérer qu’il y a encore des choses à découvrir , d’une part , à peser d’autre part .

        Mais si on sous- traite tout à l’IA ça va devenir bien triste .

Les commentaires sont fermés.