15 réflexions sur « Vidéo – Capitalisme : un implacable acte d’accusation »

  1. Coucou,

    Eh ben, remonté Papy Jorion !

    Je me souviens, quand je travaillais en région parisienne dans les années 80, d’un président de conseil général qui voulait absolument avoir plus d’indemnités que les autres membres. Il fallait donc qu’il préside plus de commission ou autres syndicats public, même s’il siégeait à la saint glin-glin.
    Le president devait « gagner » plus que les autres . C’est tout. C’est le systeme.
    Attention, à l’époque, le cumul d’indemnité devait bien dépasser 100 000 Fr par mois.
    Voila , les loups daignent être indemnisé.
    Je vous rappelle les phrases de Chirac, donc c’est la saison , ou de giscard, et de sans doute de bien d’autres hommes tellement indispensables dont le cimetière est rempli.
    La France nous doit bien çà.

    Ben voyons. Nous sommes gouverné par des hommes qui pensent tellement incarner la France, qu’ils se servent.

    Heureusement, ce n’est pas la majorité. Mais, depuis quelques decennies, chez les leaders, il y a quand même beaucoup de tolérance au partage du fromage et au mélange des genres !

    çà m’agace. La France a bon dos.

    Bonne journée

    Stéphane

    1. Comme je l’ai rappelé hier, on a beaucoup parlé de ça aux États-Unis, il y deux ans quand deux livres sont sortis à ce sujet : Craig Unger, House of Trump – House of Putin. The Untold Story of Donald Trump and the Russian Mafia (Bantam Press 2018) et Michael Isikoff et David Corn, Russian Roulette. The Inside Story of Putin’s War on America and the Election of Donald Trump (Twelve 2018).

      Les auteurs des deux livres sont des gens très sérieux, même s’ils polémiquent entre eux comme des chiffonniers, et il y a beaucoup d’infos dans les deux, mais pas de « smoking gun » comme disent les Américains, pas de révolver encore fumant : pas de preuves irréfutables.

      L’info la plus importante sans doute de ce point de vue est dans un livre qui vient de paraître : Disloyal (Skyhorse Publishing 2020) de Michael Cohen, l’ex-avocat de Trump, où celui-ci affirme que l’argent que Trump reçoit de Russie lui vient des oligarques plutôt que de la mafia : sous la forme de ventes à des prix surfaits. Je rapportais ça dans ma vidéo du 12 septembre :

      La thèse de Cohen, c’est la suivante et il faut la situer dans le cadre où Trump dit à Cohen, au fil des années, qu’en fait, les oligarques russes, ne sont que des prête-noms pour Poutine, que Poutine est l’homme le plus riche du monde et il est clair, selon Cohen, que l’admiration de Trump, pour Poutine, c’est essentiellement ça : un gars plus riche que lui ! Ça, c’est quelque chose, voilà, dans le rapport de force, c’est quelque chose qu’il admire et Trump est convaincu que, chaque fois qu’il fait des affaires avec des oligarques russes – et Cohen donne l’exemple, voilà, d’une vente qui permet à Trump de gagner 15 millions de dollars – il dit à Cohen : « Voilà, c’est un cadeau que Poutine m’a fait ! ». Et donc, ça, c’est très intéressant parce que, dans la perspective « Trump otage de Poutine », c’est une troisième option : pas « Trump agent russe », pas « Trump compromis d’une manière ou d’une autre », mais simplement Trump recevant des cadeaux à coup de millions de dollars de Poutine et lui étant reconnaissant.

      2
  2. Je ne vois que 4 systèmes économiques dans l’histoire: le servage, l’esclavage, le capitalisme et le communisme. Il nous reste à définir un système moins mauvais que ces 4 là. En attendant, où préférons nous vivre ?
    Sincèrement !

    1
    1. Bonjour, j’aime le commentaire d’Hadrien 28/09/2020 – Syst.éco de l’histoire = Servage, esclavage, capitalisme et le communisme. Définir un système qui rendrait les gens plus heureux et moins pesant pour beaucoup (international).!!!!!
      Message d’Ostramos du 28/09 à 20 H 46 – Phy nan ce, faire fi/feu – Pi de tout bois….- Phy (to) : = !!!
      Il a mis à la fin de son message (Jarry, Ubu Roi 1895 III 7 – p. 65). Il serait peut être bon de préciser sur 1 ligne ou 2 à quoi cela correspond !!! Ceux que nous élisons ???? Cordialement,

  3. Comment la base de Trump réagira-t-elle à l’article du New York Times ?

    Elle a déjà réagi. Il y a quelques années je regardais le blog d’un mec de Floride, le « ticker guy ». Il est typiquement un électeur de Trump. Pour lui Trump a eu bien raison de profiter du système. Système qui permet d’obtenir des reports d’impôts ou des crédits d’impôts en cas de mauvaises affaires. C’était déjà au sujet des déclarations non publiques d’impôts de son idole, mais à l’époque, il me semble, au sujet de sa quasi-ruine durant les années 1990 avec des reports d’impôts sur des années.

    Dans une autre vidéo américaine sur comment devenir riche que j’avais vue il y a au moins 10 ans et qui m’avait un peu marquée : surtout ne jamais avoir de patrimoine personnel et toujours endetter les sociétés dont on est propriétaire au point d’avoir un bilan négatif en permanence, même si le dit bilan est très gros, plusieurs dizaines ou centaines de millions, permet de ne pratiquement jamais payer d’impôts.

    Tout ça n’est même pas caché, il suffit de s’intéresser. Mais le public ne s’intéresse pas forcément à ça. Y a covid, football, téloche, tourisme et j’en passe. Et puis ça fait peut-être un peu partie du rêve américain… Je ne pense pas que l’article du NYT change la donne. Malheureusement. Tout ça changera bientôt, quand il n’y aura plus assez à manger dans les magasins, plus d’eau dans le robinet et plus d’électricité dans la prise.

  4. Pourquoi cette annonce n’a-t-elle pas été lancée depuis longtemps?
    Extrait de mon prochain billet « Pour envoyer Trump le dos au mur, si l’on se rappelle du livre « Un parrain à la Maison Blanche » de Fabrizio Calvi , tout comme pour Al Capone qui le 5 juin 1931, avait été inculpé pour fraude fiscale, il faudrait parler encore plus d’argent et d’impôts comme vient de faire le New York Times.
    Aux States, l’argent a le plus d’importance après avoir passer sa vie à le gagner ».

    1. Je ne connaissais pas…. ( ou j’ai oublié car jamais « fréquenté » en dehors de mes lectures des billets de F.L.) … Merci.

      Phynance , subst. fém., variante plaisante . ((..de « finance »..))
      « De tous côtés on ne voit que des maisons brûlées et des gens pliant sous le poids de nos phynances » (Jarry, Ubu Roi,1895, III, 7, p. 64).
      « Saint Antoine et tous les saints, protégez-moi, je vous donnerai de la phynance et je brûlerai des cierges pour vous » (Jarry, Ubu Roi,1895III, 7, p. 65).
      « Le Conseil vote, sans renvoi à la Commission des Phynances, un crédit de deux cents francs » (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1918, p. 472).

  5. Votre enthousiasme n’est pas la mienne, pour moi c’est un coup d’épée dans l’eau, si il y avait eu une révélation d’argent Russe ça aurait fait une explosion, un scandale, mais là toujours rien , ses partisans toujours aussi fous s’en fichent et il parlent même que c’est un piège pour les démocrates j’ai pas suivi toutes leurs deductions de cerveaux tordus, en gros tant que Trump ne démissionnera pas ou sera mis en prison , tout ça n’a pas d’impact reel, le systeme a toujours favorisé les plus puissants et riches que ça soit dans n’importe quel pays, rien de nouveau sous le soleil. Votre video m’a plutôt déprimée de voir que finalement tout va bien se jouer aux urnes et pas avant.

    1
  6. Bonsoir !
    S’il apparaissait cet article du N.Y.T . en langue française, quelque soit le nombre de pages, je me laisserais volontiers tenter…
    En anglo-américain j’ai bien peur de ne pas en comprendre suffisamment.

    Quand au principe, il est quand même connu de beaucoup de gens, je crois…

    Mais, si l’on est pas assez riche, a-t’on de quoi se payer « comptables » et « avocats-d’affaires » pour mitonner une tambouille recevable par le fisc ?
    Surtout que ça ne marche vraiment que si les sommes en jeu, même négatives, sont TRÈS grosses…

    PS (@ PJ) : depuis plusieurs années que je suis votre blog, j’y passe beaucoup de temps > votre « feuilleton » sur D.Trump, entre autres, est passionnant => Merci !

      1. Ah, le saint chrême mérovingien dont sont faites les bougies des Amish !

        (incidente ce matin à FQ, les historiens des journées de Blois — dont Pierre Singaravélou– je crois se poilaient ver 9h25 avec
        la bougie et les Amish : l’histoire de la bougie est une histoire technique et de mondialisation tout aussi pertinente qu’une autre,
        l’actuelle bougie au stéarate ayant succédé aux torches et chandeliers car elle a très peu de risque de s’éteindre.
        Et le stéarate fut d’abord tiré de la viande, puis de la palme, ce qui déplaça les usines à bougies en conséquences,
        aux sources ou aux ports ( « aux rives où vous fûtes laissées » me revient en tête, ça Phèdre ôle)

Les commentaires sont fermés.