120 réflexions sur « Vidéo – M. Macron, s’il-vous-plaît… »

  1. Heu… Vous avez pensé à faire le ménage? Non mais je dis ça comme ça, juste en cas de « visite domiciliaire » demain matin a 5h10 😉

  2. On attend l’engagement de votre ami commun .

    Qui , en général , est plus discret quand il s’agit de la France , plutôt que de la démocratie positive mondiale .

    4
      1. Je pense surtout qu’il pourrait trouver des vertus à :

        https://www.pauljorion.com/blog/2020/11/10/jorion-galpin-express-comment-sauver-le-genre-humain-pour-gens-presses/

        mais qu’il ne croit pas trop aux pouvoirs d’un président de la République , voire même de l’Etat français , et qu’il en reste  » au rêveur qui se tient à l’écart. Jusqu’à entrainer les autres à rêver  » .

        Mais s’il croit encore, a minima , que la France est capable « d’un idéal humain fait de mesure et d’ambition , de passion et d’élégance , d’optimisme et d’insolence  » , il ne devra pas laisser passer cette occasion de dire que ce projet de loi est une régression pour cette ambition et dans l’accouchement de temps meilleurs à de meilleures échelles .

    1. C’est un voeu pieux ! Je dois avouer que j’ai beaucoup ri quand je me suis rendu compte du lapsus. J’avais un vague sentiment quand même qu’il y avait quelque chose qui clochait dans l’expression.

      4
  3. Votre « ami commun » souffle le chaud et le froid constamment. Il est certes un érudit et une personne intéressante, mais quand on en vient aux prédictions, aïe, il dérape souvent. Je me souviens encore de la une amusée d’un journal après ses voeux de nouvelle année : « A.. a encore frappé « . Bref il aurait mieux fait de se coucher plutôt que d’introniser Macron dans les cercles du pouvoir…

    7
    1. Personnellement je n’ai voté Macron que pour le plaisir d’emmerder Lepen. A la différence de 2012 je savais que j’allais faire une connerie en entrant dans l’isoloir alors que quand j’ai voté Hollande j’ai réalisé qu’en en sortant. Peut on considérer que j’ai progressé ? 🙂 🙂

      6
      1. Voter en régime de « démocratie représentative » consiste à donner l’onction de la légitimité populaire au laquais qui va officier pendant cinq ans au service de ses bons maitres.

        13
      2. @ Roberto Boulant – 24 novembre 2020 à 21 h 49 min
        Votre phraséologie n’a pas été (-censurée)- « modérée » alors qu’elle est le lot d’un personnage « sulfureux » qui la développe depuis de nombreuses années. J’y souscris et m’amuse qu’elle ait passé la rampe.

        1
      3. @Romain Vitorge

        Mais à part vos insultes, une argumentation ? Le commencement d’une idée peut être ?

      4. @ Roberto Boulant – 26 novembre 2020 à 11 h 26 min
        Vous vous méprenez. Nulle insulte ici. J’ai mentionné approuver vos propos. Mon amusement concerne la modération.

      5. @Romain Vitorge

        Oups, toutes mes excuses, le mot « phraséologie » m’avait induit d’erreur 😉

  4. Le mal est fait, la question maintenant c’est qu’est-ce qu’on fait devant cette dérive fascisante ?
    Dans un premier temps il faut exiger la démission de Lallement et Darmanin. ET le retrait de la loi de sécurité globale.

    Quand bien aurait-on la démission de Lallement suite à l’enquête de l’IGPN dont le rapport devrait être connu sous 48 heures, nous aurons assisté à une manoeuvre dilatoire tant que la loi scélérate n’est pas retirée.
    La preuve sera faite alors que cette dérive n’est pas une dérive, mais une politique assumée par le président de la République, M. Emmanuel Macron. Et peu importe que cette loi soit une manoeuvre politicienne pour se gagner les faveurs de la droite et de l’’extrême-droite, ou bien une conviction réelle, le résultat est le même. Un dispositif, un « machin fascisant » est mis en place.

    14
    1. @Pierre-Yves Dambrine
      Techniquement sur le terrain, il y a des moyens de contourner et d’éviter de se prendre des coups de matraque en filmant discrètement avec des mini-caméras camouflables (environ 150 euros). Ça implique aussi une infiltration dans la foule sans arborer des casques et des brassards « presse » qui ne protègent plus on le voit bien, bien au contraire. Si en plus, ce sont nous les « vieux » pas du genre équipé Black-bloc qui nous en chargeons, ça devrait passer d’autant mieux.
      Pour la diffusion, il reste l’étranger (notre voisine la Belgique par exemple), ce que faisaient les opposants à Napoléon III.

      2
      1. Oui, il y a déjà des sites belgicains ( ce néologisme est de ma fille quand nous roulions de la Bretagne vers les Pays-Bas, pays de sa famille paternelle du côté de Leiden ) ou suisses qui se proposent déjà pour héberger et diffuser les vidéos de violences policières.

    2. Comme dirait l’autre, c’est pas les 3 godeluraux aux manettes, qui sont en dérive fascisante, c’est notre pays entier.

      2
      1. Je propose de déclarer le fascime comme maladie mentale.

        Et ça se défends, imagine :

        Une forme aiguë de nostalgie, une incapacité ( peur ) chronique à envisager l’avenir pour ce qu’il est, c’est à dire totalement nouveau.

        Et du coup un recours systématiquement aux modèles passés pour aborder l’avenir. Un genre de marche à reculons quoi.

        Du coup, un petit test, et hop, on mets tous les fachos sous médoc, et on a la Paix.

        L’ est pas beau mon programme ?

        1
      2. @Jeanson Thomas Bonne idée : Il faut demander à Poutine qui a peut-être quelque part sous la main des anciens des hôpitaux psychiatriques soviétiques.
        Mais ça peut aussi s’appliquer dans l’autre sens, il semble que Macron a proposé récemment de renforcer les capacités psychiatriques pour prendre soin du peuple covidisé.

      3. Sérieusement, Ruiz, moi ça me parait plus clair , plus logique de considérer les gens qui méprisent leur prochain, au point de souhaiter leur anéantissement, comme des malades, ( qui disfonctionnent donc ) plutôt que comme des personnes qui auraient réellement un tel projet murement réfléchi.

      4. Jeanson
        C’est une mauvaise idée à moins que ce soit purement ironique.
        Avec votre définition de la folie on peut faire enfermer à peu près n’importe qui.
        Quant à l’ »avenir totalement nouveau » c’est que que prétendaient réaliser le nazisme ou le maoïsme par exemple.

        1
      5. PYD

        C’est la discussion avec des personnes d’extrême droite qui m’a fait considérer cet angle. Le côté totalement auto alimenté des  » raisonnements  » et la référence systématiquement au passé.

        Je suis également ironique, bien sur, les camps de réhabilitation de fascistes ne sont pas à mon programme.

        Ceci dit, négliger cet aspect des choses, ce serait aussi passer à côté du mode de fonctionnement et de transmission de cette peste qui vends le confort du passé à ceux, innombrables, qui ont peur de l’avenir.

  5. Riverain de la place de la République (la parisienne) depuis des dizaines d’années, il m’a été donné de voir une succession d’événements extrêmement disparates et sans frontières, un concentré du monde dans un recoin du pays :
    – amusants comme des concerts en plein air l’été, un festival de danse au pied de la statue, la techno parade ou la gay pride, situationiste avec la fédération des artistes de rue (l’art est public), …
    – engagés comme des manifestations de nombreuses communautés d’un peu partout (régulièrement kurdes – libérez Öcalan -, ivoirienne – libérez Gbagbo -, algériennes – le hirak – Bouteflika erreur 404 ; – ) -, thaïlandaises – dénonciation du roi dauphin en exil dans son harem en Allemagne -, congolaise, éthiopienne, chilienne, équatorienne, bolivienne, comorienne, tibétaine, chinoise – anniv’ Tienanmen filmé sur portable aux 4 coins de la place par les soutiens du parti sans la moindre opposition !) …
    – revendicatifs comme les gilets jaunes, la marche BLM Floyd, la marche du siècle, la communauté américaine anti-Trump de Paris, …
    – angoissants comme la fermeture de la place au son lointain des rafales du Bataclan et le calme des alentours rompu de victimes hagardes, les confrontations brutales entre jeunes de banlieue et FDO pour quelques sales bavures dont certains membres ont le secret, les ratonnades de fin de manif quand les cannettes se mettent à battre des ailes …
    – commémoratifs comme Je suis Charlie, l’hommage à Samuel Paty, les multiples soutiens aux peuples blessées, etc …

    Mais là ce soir on a l’impression de replonger dans le témoignage des ainés en période d’occupation :
    https://twitter.com/T_Bouhafs/status/1331320341508067328

    SI seulement ma grand-mère avait su que le préfet était Lallement !

    La rigidité au sommet de l’état que l’on observe se ressent d’habitude le week-end mais actuellement l’agenda paraît déborder sur les jours de semaine. Prenez bien garde de vous tenir informés si vous deviez traverser la place ces prochains temps.

    10
  6. Et si par un étrange hasard cela ne lui plaît pas ? Tu auras tenté.

    L’ennemi de mon ennemi est dit-on mon ami, mais l’ami de mon ami devient il alors mon ennemi ?

    Cela arrive parfois, surtout dans les cours d’école d’autant plus si l’on devient The meilleur ami de l’ami commun ! Crise de jalousie en perspective.

    Alors Manu, est-il encore en culotte courte ? En tout cas il avait la tête de la rentrée des classes ce soir, une belle coupe bien nette, poli et bien droit.

    1
  7. Lapsus significatif, c’est effectivement une loi de ‘solidarité globale’ qu’il conviendrait d’adopter, mais avec les équipes actuellement au pouvoir, cela relèverait de l’utopie… 🙂

    2
  8. L’ami commun (Attali) est d’ailleurs largement capable de lister les points communs et les points différents des dérives fascistes des années 30.

    Emanuaïr Macronaro tient la main de l’autrefois si humaniste secrétaire et Jekyll remplace Hide.

    C’est qu’ à se vouloir hors-sol pour mieux « startuper », on se met où qu’on soit dans le sens du vent
    Dans le sens du « venture capital » dans la startup.
    Dans le sens des détenteurs du « capital violence » parce que ce sont les seuls à vous sussurer à l’oreille qu’ils ont une solution, qui vaut son pesant de gourdins et de LBD.

    Bref, le modèle startupeur est par principe celui d’une personne sans colonne vertébrale.
    Qui filera dans le sens de la plus grande pente de l’assemblée où il se trouve, toujours tout le temps, et quoi qu’il en coûte.

    5
    1. Oui, l’un comme l’autre, PAS DES GENS FIABLES et un comportement qui, de longue date s’est généralisé dans le personnel politique, l’économie primant toute autre valeur. Veau d’or ou sirènes de la mondialisation, c’est sans retenue que chacun y a cédé. Nous payons aujourd’hui CASH cet abandon, plus personne de crédible pour endiguer le courant (sauf un étranger) et hypocritement, en hauts lieux, on se désole en paroles…
      Au pays des optimistes les carottes sont cuites.

      3
  9. C’est cool, les migrants pourront courir un peu plus loin pour échapper à la police… pour ma part, je vais essayer de courir un quasi marathon de 40 kms (20 kms aller-retour) en moins de 3 heures… c’est pas gagné…


  10. Une chronique qui tape dans le mille.

    L’horreur, et ses fervents soutiens.

    Guillaume Meurice ne mets pas 20 secondes à trouver dans la rue, les voix qui soutiennent ces actions des forces de l’ordre.

    6
  11. A quand un livre sur la Chute de la météorite Macron ?

    Il y a une certaine urgence à l’écrire car qui sait si demain cela sera encore possible.

    Macron, abusé par une adulte lorsqu’il était mineur, a une personnalité transgressive. Derrière sa jeunesse et ses bonnes manières, il veut absolument garder le pouvoir. Si nous ne nous révoltons pas maintenant, bientôt il sera trop tard.

    4
    1. Une météorite qui se prenait pour une planète tout de même.

      Jupiter était son surnom
      Jupitié était son opposé .
      Ne pas oublier que venir en aide aux démunis , ça coûte un «  pognon de dingue « …
      On attend toujours que l’homme de Cro-Macron se réinvente.

      4
    2. Toute la problématique réside dans la révolte non violente , pour ne pas sombrer dans le remède pire que le mal.

      1
      1. Amusant, Wiki classe « Crépuscule » de Juan Branco dans la catégorie des pamphlets (texte court et calomniateur visant à salir) et « Révolution », le livre de M Macron, dans la catégorie « essai » (œuvre de réflexion).

        https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_(essai)

        Trois ans plus tard, les faits parlent d’eux-mêmes. Au vu de l’état de notre société nous pouvons aisément savoir lequel des deux ouvrages est à classer dans la catégorie des torchons propagandistes.

        3
      2. « L’essai a mal pamphleté »

        Au vu des actes posés depuis que notre petit-chose provincial a été nommé président de la république par une presse appartenant à plus de 98% aux milliardaires, le livre « Révolution » prouve tout du long combien est total chez M Macron l’écart entre ses écrits et ses actes.

        Une attitude que le langage courant qualifie de perverse, qui détruit toute crédibilité de la parole institutionnelle et qui sape la cohésion de notre société.

        1
  12. Je crois que le pire dans cette histoire c’est de voir certains policiers commettre des infractions évidentes, des actes illicites, en toute outrecuidance, aux vues et aux sus de leurs collègues, sans sembler craindre nullement une réaction de la part de ces derniers. On suppose alors le fait que les incriminés comptent, comme une évidence, sur le faux témoignage de leurs collègues devant le juge ou l’IGPN. Car pour les images les plus emblématiques qu’il m’a été donné de regarder, on voit, 1, voire 2 ou 3 individus en uniforme se livrer à des exactions devant l’écrasante majorité de leurs collègues qui regardent , mais ne réagissent pas ; ceux-ci semblent par ailleurs se comporter bien, et ne pas partager le même sens de la transgression (regards semblant gênés), tout en ne faisant rien pour empêcher le délit , ni même tenter de calmer leurs collègues (possiblement victime d’un coup de sang allant jusqu’au dérapage). Pour moi, cela semblerait montrer qu’il y a des « affranchis » parmi les policiers et que certains d’entre eux doivent sans doute bénéficier de protections occultes, de bénédiction de réseaux sulfureux qui les mettent à l’abri de l’action de leurs collègues. On doit se poser la question du noyautage de l’institution policière par des réseaux sans doute politique pour comprendre l’apathie face aux actions illicites de franc-tireur que la majorité des policiers ne s’autorisent pas pour elle-même. On doit alors se demander de quoi la majorité des policiers a peur pour ne pas réagir (ne serait-ce que pour calmer les contrevenants). Et l’on doit se demander, si officine il y a, d’où viennent-elles; Est-ce le fait de la macronie, où la macronie est-elle , elle-même victime du phénomène, complètement débordée et incapable d’imposer que le sens commun de la majorité du corps face rempart à ces infractions?

    7
    1. C’est bien une loi de solidarité avec tous ceux qui ne veulent « surtout pas savoir » ! Il semble que cela fasse presque que la moitié des zétat zuniens qui réclament de légaliser les fake news ! C’est une secte de plus qui est en train de démocratiquement prendre le pouvoir ? Pas vraiment nouveau; juste une défaite de plus, pas si étrange !

    2. « Je crois que le pire dans cette histoire c’est de voir certains policiers commettre des infractions évidentes, des actes illicites, en toute outrecuidance, aux vues et aux sus de leurs collègues, sans sembler craindre nullement une réaction de la part de ces derniers »

      Le croche-pied qu’un policier fait contre un migrant en train de courir semble effectivement illicite. Il y aura d’ailleurs enquête, comme c’est la règle en cas de suspicion de comportement illicite de la part d’un policier. Dans le cas où l’infraction serait confirmée, la loi prévoit des sanctions.

      Le migrant en question se relève par ailleurs immédiatement, sans blessure aucune.

      Un peu de contexte (1) :
      – En 2018, 13 policiers et gendarmes sont décédés lors d’une opération de police
      – La même année, 10 790 policiers et gendarmes ont été blessés lors d’une opération de police
      – Parmi les gendarmes, 2 306 ont été blessés par agression, un nombre en augmentation de près de 20% en un an
      – Parmi les 4 986 policiers blessés par agression, 666 ont été blessés par arme à feu, un nombre en augmentation de 59% en un an

      Le migrant qui a subi un croche-pied n’a pas été blessé lui. Tant mieux. Le policier concerné sera sanctionné si le comportement illicite est confirmé. C’est normal.

      Le sujet est, franchement, de l’ordre du fait divers.

      (1) https://inhesj.fr/publications/la-note/les-policiers-et-gendarmes-decedes-et-blesses-en-2018

      2
      1. Bonjour Alexis Toulet
        Depuis les gilets jaunes , en passant par l’affaire Benalla , et les éborgnés, je crois qu’il y a eu plus qu’un croche-pied…et des comportements répréhensibles commis aux vues et sus de tous comme si certains ne craignaient plus les sanctions…
        Par contre je suis d’accord pour rappeler que les conditions de travail des policiers se détériorent et qu’il faut rendre aussi hommage à leur travail dans ces difficultés.
        Toutefois, je crois aussi qu’il faut être attentif à ce qui entoure la police, et ne pas être amnésiques:
        Du temps (pas si ancien que cela) où les parties politiques usaient de tous les expédients pour se financer, des officines se sont constituées dans la police, avec des âmes damnées récoltant « par racket » des sommes sur les prostitués et le milieu….
        Ma soeur était à l’époque assistante sociale à la préfecture de police et a eu à s’occuper de policiers déprimés et harcelés, que la trop grande vertu gênait ces âmes damnées à qui tout était permis….
        Ne revenons pas à cette époque sous prétexte de glorifier des héros qui le méritent, mais qui pourraient occulter l’envers du décor d’un métier visé par des convoitises venant de l’extérieur… C’est là un devoir de protection de l’institution pour que le travail qui s’y fait, puisse s’y exercer de façon sereine.

        1
      2. Pas un fait divers non , un fait d’hiver , à la rigueur .

        Certes la liste est longue de ces policiers blessés, qui en dit long sur la dérive violente de notre société .

        Un autre aspect de la réalité est le refus de fraternité envers les migrants .Sommes nous bien au pays des droits de l’homme ? Sérieusement , qui sont ces prétendus républicains qui font à ce point honte aux valeurs de la République ?
        Ne retenir que le coup du croche pied quand ces migrants ont été manifestement poursuivis tout au long de la nuit , quand le préfet n’a pas cherché de solution de relogement , quand des journalistes , des politiques , et des associations d’entraide ont été chassés comme des criminels …C’est grave ce qui se passe .

        Et un président qui passe à la tėlé comme si rien n’était .Pas étonnant que le préfet Lallement ne soit pas même mis en cause par sa hiérarchie .Des lampistes vont trinquer .Jusqu’aux prochains incidents encore plus dramatiques , puisque les donneurs d’ordre n’ont pas à assumer leurs erreurs.

        Les discours du président ne sont que techniques de marketing pour attirer les électeurs.Triste constat .
        Jorion espère encore , j’aurai tant aimé qu’il ne soit pas déçu , mais les faits sont têtus et malheureusement répétitifs.

        Triste sort que ces migrants qui meurt en mer , pire , au moment où ils pourraient trouver une terre d’accueil, l’indifférence et rejet sont au rendez vous .
        De quoi craindre pour l’avenir de la France . Nous sommes un peuple qui a oublié ce qu’était l’obligation de migrer .
        C’est pas grave en fait , c’est hyper grave.
        Un fait d’hiver…

        https://www.huffingtonpost.fr/2018/10/19/winter-is-coming-a-un-sens-cache-dans-game-of-thrones-revele-lauteur_a_23566092/

        4
      3. Alexis Toulet, nouveau comique troupier du blog ?

        « Le croche-pied qu’un policier fait contre un migrant en train de courir semble effectivement illicite. Il y aura d’ailleurs enquête, comme c’est la règle en cas de suspicion de comportement illicite de la part d’un policier. Dans le cas où l’infraction serait confirmée, la loi prévoit des sanctions. »

        « semble illicite » ? Non, pas du tout il a voulu le faire tomber pour l’immobiliser, c’est une technique déontologique. Il y aura une enquête ? Mais sur quoi donc mon cher collègue ?

        « Le migrant en question se relève par ailleurs immédiatement, sans blessure aucune. »

        Là c’est ta meilleure chute du sketch ! Ouf, sans aucune blessure donc pas grave hein. Et si il s’était tué en tombant malheureusement sur la tête ? Toujours cette même insouciance dans tes propos ?

        Allez encore des progrès à faire monsieur le comique troupier.

        4
      4. @Clo Clo :

        Pour autant qu’il s’identifierait à son billet ( je me pose des questions ) , Alexis pourrait revendiquer qu’il est le porte parole de 70 % des français , ce que ni Clo Clo , ni moi , ni le blog de Paul Jorion ne seront jamais .

        1
    3. Un noyautage c’est fort possible, mais il y a une explication plus simple et qui a fait ses preuves.
      Les directives venues d’en haut par voie hiérarchique accordent ou non un sentiment d’impunité. En 68, le préfet Grimaud avait donné comme directive de ne pas frapper les manifestants à terre. On peut supposer que les directives du préfet Lallement ne sont pas de cet acabit au vu des dérapages à répétition de sa police.

      2
    4. https://www.youtube.com/watch?v=dkreN_ONrLA
      LE TÉMOIGNAGE ACCABLANT D’UN JOURNALISTE INFILTRÉ DEUX ANS DANS LA POLICE
      …/… Puis, il découvre le terrain, le vrai, celui du 19ème arrondissement. Dès sa première journée, il assiste aux agissements d’une bande de policiers haineux et violent. Tabassage des « bâtards » (l’injure raciste pour qualifier les jeunes hommes noirs et arabes) en garde à vue, dans les fourgons de police : l’auteur révèle, dans son livre, les violences qui passent sous les radars de la hiérarchie.

      Au fil de son enquête, Valentin Gendrot se transforme. Ce n’est plus lui qui infiltre la police, mais le métier et ses pires représentations qu’il intériorise. Il « joue » alors au « bon élève policier », « pour se fondre et documenter les bavures auxquelles il assiste ». Un déchaînement de violence le marque particulièrement. La victime, Konaté, n’est qu’un jeune de 16 ans. Mais le journaliste n’interviendra pas. Il ira même jusqu’à se rendre complice d’un crime : « faux en écriture », pour protéger son collègue agresseur, et à « charger », avec la complicité de tout l’équipage, le jeune homme qui portera plainte pour violences policières. …/…

      1. On ne dénonce et accuse efficacement et dignement qu’à visage découvert et surtout pas en se faisant complice d’un crime.

        Sinon on finit comme le peuple allemand ou les collabos quand on accompagne le pire avéré , en endossant ce que l’on dit dénoncer .

        Sur les turpitudes des bas du front de la police , pour avoir eu à témoigner dans une affaire impliquant deux CRS en 1973 , je sais qu’elles sont possibles et que la seule façon de les réduire est de les faire connaitre et combattre ( à visage découvert encore une fois ). A l’époque que j’évoque l’appréciation globale de Clo Clo était fondée , et je préférais de loin avoir des relations professionnelles avec la gendarmerie ( c’est toujours le cas ) . J’ai vu au fil des années les choses évoluer sensiblement avec un qualité accrue de l’encadrement et de la formation initiale des agents . Je ne sais pas intelligemment peser si la situation s’est dégradée depuis ma retraite et les raisons internes , politiques ou d’environnement qui pourraient en être les causes éventuelles . Au delà de la réduction des occasions ou motivations de clash , la recherche sérieuse et le traitement de ces causes serait une voie au moins aussi nécessaire que le simple rapport des faits , ce qui rendrait service à ceux qui font de façon civilisée et républicaine leur difficile boulot , sans finir de les décourager .

        1
  13. Roberto voir le président comme un laquais ( même pti Manu ) c’est réducteur pour le pays. Please
    Fasciste ?
    Anarchiste ?
    Socialiste ultra ?
    Tout doucement…

    1. Et pour rajouter au tableau, on peut également voir l’Assemblée Nationale comme une chambre d’enregistrement qui vote où le PR lui dit de voter.

      Mais peut-être que la séparation des pouvoirs est également un concept trop réducteur ou que le mot de démocratie n’évoque pour vous qu’un isoloir ?

      4
      1. Qu’entendez-vous par changer de cadre ? J’espère que ce n’est pas tout changer pour ne rien changer, en posant un nouvel encadrement sur le même tableau pour pouvoir prétendre ensuite qu’il s’agit d’une nouvelle composition ?

        PS : concernant le mot « réducteur », je ne fais que reprendre le commentaire où vous me demandiez avec bienveillance si j’étais fasciste.

      1. Si votre commentaire doit être lu comme « Hâte de vous Y voir » sous-entendu à l’AN, la réponse est non merci. Je sais que le buffet y est excellent et la cave fameuse, mais voter comme un godillot dans la majorité ou pisser dans un violon dans l’opposition, non merci.

        Cette Assemblée nous « coûte un pognon de dingue » et d’une manière totalement inutile qui plus est. Tout le monde est maintenant bien conscient que dans notre doulce France c’est non seulement la tête de l’exécutif qui commande au législatif, mais qu’en plus le travail de ce dernier consiste pour une grande part à transcrire dans la loi française l’adaptation du droit de l’UE (notamment en matière économique et financière, comme la loi « BlackRock » des retraites adoptée en première lecture à coups de 49.3)

        1
      2. Curiosité partagée mon cher Lucas car vos commentaires sont trop sujets à interprétation, trop évasives, pour que l’on puisse se faire une idée claire des idées politiques que vous défendez.
        Ce qui vous l’avouerez ne facilite pas le débat d’opinion.

      3. Oulala mon petit
        Si espérer et vouloir est pervers alors je suis bien tortue géniale ( qui réserve ses bisous ).

        1
  14. Il faut faire la part des choses entre les querelles d’égo ( quand la justice licite s’y met c’est interminable ) et nos véritables besoins. Soyons Claire nom de dieu !

  15. Coucou,

    Cette période est remarquable. Ces deux périodes de confinement sont un test grandeur nature de la société révée par l’extréme droite.
    Du contrôle policier partout, des autorisations pour tout, des intercdictions pour tout. Des personnes autorisées déterminent ce qui est indispensable.
    On voit que tout cela n’a aucun sens. Cela n’a pas empêché les attentats et par contre c’est légérement attentatoire à nos liberté.

    On peut faire un bilan et demander aux gens. Voila nous avons vécu (a cause du virus, pas de Macron que je sois bien clair) comme le souhaitent et le clament depuis des années les dirigeants de l’extreme droite. Souhaitez vous continuer l’expérience ? alors voter extreme droite.
    Attention, comme vous avez pu le constater aux états-unis, une fois élu, ces citoyens ne reconnaissent plus comme légitime les votes et donc il sera trés difficile des les remplacer au manettes sans heurt ! (hum hum)

    Bonne journée

    Stéphane

    10
    1. « Du contrôle policier partout ».
      Partout, partout… Franchement, vous avez été ‘contrôlé’ depuis le mois de mars…? 😐

  16. Les violences policières augmentent comme les violences des manifestants (black blocs, antifas, « jeunes », gilets jaunes etc..).
    Le laxisme judiciaire concerne certes les policiers mais aussi (et surtout) les voyous.
    La gauche, par son manichéisme antiflics et pro délinquants est « l’idiote utile » de l’extrême droite.
    On le voit partout, en particulier avec l’essor du trumpisme.

    1
    1. Hadrien

      Non pas  » comme  » la violence des manifestants.

      Pour avoir été sur quelques rassemblements gilets jaunes, où encore sur la zad de notre dame des landes, je peux vous affirmer que les réponses que j’ai vue, n’avais RIEN de proportionnel.

      La doctrine du maintient de l’ordre a évolué en France, l’objectif est de vider la rue, et de faire peur à chacun.

      5 mains, 26 oeils pas un seul de ces 31 blessés graves poursuivis pour une irrégularité quelconque. Ils étaient simplement là.

      Au contraire, Hadrien, je me dis moi, que compte tenu de cette doctrine mortifère du maintien de l’ordre, la population est restée extraordinairement calme.

      1
      1. @Jeanson Thomas  » 5 mains, 26 oeils  »
        Ce sont les dégats collatéraux d’une optimisation gestionnaire de la fonction police, réduisant les effectifs des troupes spécialisées et formées au profit de l’usage d’armes dites non-létales, jugées plus efficaces et globalement moins couteuses.
        Il serait normal que les citoyens victimes de ces désagréments puissent bénéficier d’un statut de victime de guerre ou du terrorisme, soient reconnus comme tels et justement indemnisés par des tribunaux civils pour les blessures abusivement infilgées, en reconnaissance des économies faites par l’Etat.

        1
      2. Si on en juge au vu des résultats des scrutins universels , on peut se demander si ce calme c’est « en dépit de » , ou  » grâce à  » .

    2. Es-tu au moins utile toi en revanche mon cher Hadrien ? Se le demander c’est déjà y répondre. Bonne journée.

  17. Pourquoi être étonné de la dérive actuelle ?
    Ils ne se cachent pas:

    Devant la commission des lois à l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a évoqué, mardi 28 juillet 2020, l’action des forces de l’ordre et leur recours à la violence. « Quand j’entends le mot ‘violences policières’, moi personnellement je m’étouffe. La police exerce une violence, certes, mais une violence légitime ».

    « Après, elle [la police] doit le faire de manière proportionnelle, elle doit le faire de manière encadrée. Que quelques personnes le fassent en dehors des règles déontologiques, la sanction doit être immédiate, a ajouté le locataire de la place Beauvau. Mais il est normal que les policiers et les gendarmes soient armés, interviennent par la force, pour que justement la force reste à la loi de la République et pas à la loi des bandes ou des communautés. »

    Quand un ministre de l’intérieur dit  » il est normal que les policiers et les gendarmes … interviennent par la force » , il est temps de se poser des questions. Mais cela n’a pas fait scandale.

    Lallemand , Papon de fidèles « serviteurs » de l’Etat Français . De bon chiens de garde (https://www.liberation.fr/france/2019/03/23/lallement-le-nouveau-prefet-qui-fait-flipper-les-flics_1716932 Lallemand qualifié de «fou furieux» par certains collègues, il devrait appliquer une stratégie de fermeté lors de l’«acte XIX» des gilets jaunes.)

    50% des forces de police (flic et gendarmes ) votent pour l’extrême droite (Cevipof https://www.maire-info.com/upload/files/etudecevipof.pdf).

    L’affaire Pinault/Ruffin (Merci Patron) à montré que le plus haut niveau de l’état collaborait avec « les puissances de l’argent  » 🙂 .

    La dérive ne date pas d’hier.
    Hollande, Valls et la loi de déchéance de nationalité, le changement de méthode de maintien de l’ordre.
    Toute cette droite qui ne rêve que du retour de sarkozy ou d’un pouvoir fort, d’ordre qui nous parle de sentiments d’insécurité depuis des années et qui n’a rien résolu , bien au contraire. Les caméra de Nice n’ont pas empêché l’attentat du 14 juillet . La reconnaissance faciale marchera mieux ?

    On en est à 35 lois contre le terrorisme, la cybersécurité, la sécurité intérieure (https://www.vie-publique.fr/eclairage/18530-trente-ans-de-legislation-antiterroriste)

    De 2015 à 2017 nous avons été en état d’urgence! Un problème, une émotion , paf une loi.

    La « gauche » de Mitterrand à réglé le problème des banlieues avec un pin’s (Touche pas à mon pote).
    Sarko à supprimé la police de proximité et laissé le bébé aux imams.
    Quand à BlaBla1er : Ça n’aurait aucun sens que deux mâles blancs ne vivant pas dans ces quartiers s’échangent un rapport disait il à Borloo.
    On voit le résultat.

    Lors des émeutes de 1995, ce sont des journalistes Suisses qui sont allés à Bondy, pas des journalistes Parisiens.

    Ce pouvoir à la trouille (les gilets jaunes …) et il lâche tout a ceux qui peuvent les protéger. Mais comme on dit, la peur est mauvaise conseillère.

    Ca fait des années que l’on ne fait plus de politique mais du storytelling. Et le problème, c’est que ses auteurs finissent par croire à leur propre histoires.
    Les chaines « d’infos » continues servent les plats au FN ou à tout les racistes et beaufs possibles et leur kyrielle d’experts multi-cartes.

    Ne pas oublier que pascal Praut (cnews) est un commentateur sportif à la base , dont , comme le disait Desproges, le quotient intellectuel n’atteint qu’exceptionnellement le chiffre de la température anale. Et qui estime qu’il a le droit de penser ce qu’il veut contre la science.

    On parle beaucoup de Trump sur ce blog, mais la déliquescence est identique ici. Même cause, même effets.
    Une classe politique agrippé à son fromage, des médias portes paroles (depuis dimanche « on » nous dit ce que le Président va nous raconter mardi soir) , des « experts » médiatiques et une population majoritairement abrutie qui ne rêve que d’iphone ou des dernières promos.

    Lors de son premier meeting politique ou il s’égosillait à hurler « notre programme », j’ai pensé de suite à un télé évangéliste.

    Dans son interview au FT (https://www.ft.com/content/9667bd73-a809-497e-a3ca-8781c0549901) il parlait de son destin. Ca se confirme.
    « Je n’ai jamais rien imaginé car je me suis toujours placé dans les mains du destin. Il faut se rendre disponible à sa destinée… C’est donc là où je me trouve, prêt à me battre et à défendre ce en quoi je crois tout en demeurant capable d’essayer de concevoir ce qui semblait impensable »

    Pour la deuxième partie , ça me semble foiré!
    Mais on est toujours sur le même schéma, Le roi te touche , Dieu te guéris .

    Et on va nous refaire le coup de moi contre le fascisme !.
    Euh, c’est quoi la différence ? Une femme ?

    Si d’aventure, on a un deuxième tour avec un candidat-e de « gauche » contre Le Pen , verra t’on le fameux réflexe républicain de la part de cette droite qui ce pose en donneuse de leçon ?
    Comme le disait Juppé après la victoire de Chirac quand on lui posait la question : « j’ose le penser » …

    On est toujours, concernant le covid, a courir 2 lièvres a la fois.
    Le nombre de test à baissé de 50 % depuis début novembre (270000 29/10 21% positif, 131000 20/11 13,5% ) . Mais il y a toujours autant de personnes dans les rues, les transports …
    Le nombre d’hospitalisation diminue, la réa aussi.
    C’est quoi la nouvelle politique de tests ? On ne parle toujours pas d’isoler réellement les positifs au nom de la liberté !
    On aurait pas put tester les élèves , les personnels de santé ?
    On a mis en place une surveillance des collecteurs d’égouts pour détecter la présence du virus et préciser les quartiers « contaminés » ?

    errare humanum est perseverare diabolicum
    Faites Noel, dépensez votre pognon et rendez vous en réa le 15 janvier.

    8
      1. Exact.. Nous serais plus inclusif ? Ou alors une dérive de « on » est un con :). je peux m’inclure..
        Je crains juste que, comme la première fois, la décompression post confinement ne conduise aux mêmes effets. La promesse d’un vaccin , pouvant aider à un relâchement (quoique, vu les réticences des Français vis a vis de la vaccination et avec une toute nouvelle technologie, il faut peut-être mettre un bémol)
        Il y a déjà , le week-end , énormément de monde en centre ville comme si de rien n’était, plus les joggeurs ..
        Je me contente de circuler dans mon quartier et dans quelques parcs ou je ne croise pas grand monde. Par contre, transports et grande surfaces, même supérette de quartier ne respecte pas toujours, de ce que j’en ai vu, de « quota ».
        On verra déjà ce week-end de Black -friday (oops, non ce n’est que le week-end prochain..) et de libération, l’attitude raisonnable des Français.
        Des discussions que je peux avoir avec des collègues, nombreux ont hâte de faire chauffer la CB..
        Le changement … c’est visiblement pas pour maintenant pour de nombreuses personnes

    1. > L’affaire Pinault/Ruffin (Merci Patron) à montré que le plus haut niveau de l’état collaborait
      >avec « les puissances de l’argent » 🙂 .

      C’était pas Pinault, c’était Arnault. Ne les confondez pas, d’autant qu’ils se détestent !

    2. L’attitude et le discours actuel des dirigeants rêvant d’une réélection, adoptant pour cela un discours inspiré de celui de la candidate passée, et qui sinon risquerait de gagner le prochain scrutin, me fait penser à la bande dessinée de Calvo, « La bête est morte » et plus précisément à ‘la hyène à peau de louve’
      Le lien :https://images.app.goo.gl/KeVJ9y3r4W7mX87F8

  18. La situation inhumaine dans laquelle se retrouvent actuellement tous les réfugiés n’est pas nouvelle en l’absence de solutions internationales claires, ce sur quoi alerte sans cesse l’UNHCR.

    Pire, quand on perd la trace de près d’un tiers des migrants d’une année sur l’autre du fait des inerties administratives des pays d’accueil, comme c’est aussi le cas ici, en France, on génère forcément une boucle de rétroaction positive sur les flux qui ne peut finalement qu’accroître les tensions en bout de chaînes, d’une année sur l’autre, et ceci notamment au regard des flux incessants de migrants depuis leurs pays d’origine, victimes quant à eux des impacts d’une crise systémique globale en cours, que nous avons provoquée !

    Autrement dit, le temps de réponse des pays d’accueil est beaucoup trop important au regard des flux entrants intarissables…

    Cela => des tensions qui tôt ou tard => de la violence du fait de la fatigue accumulée des deux côtés…

    Ce qui se passe actuellement à Paris n’est pas le seul fait du mandat de monsieur Macron. Ce qui se passe actuellement à Paris, n’est que la conséquence inéluctable de toutes ces inerties accumulées sur plusieurs années, aux quatre coins du globe…

    Lire la conclusion de ce rapport français datant d’août 2018, afin de cerner l’ampleur du problème, puis faire par la pensée son extrapolation au doigt mouillé, à l’échelle mondiale :

    « Une fois hébergés, après cinq mois en moyenne sur le sol français, les migrants entament le plus souvent une demande d’asile. Dans ce cadre, ils peuvent être orientés vers le dispositif national d’accueil, principalement en province, dans l’espoir d’obtenir le statut de réfugié ou une protection subsidiaire. Deux tiers des migrants évacués puis mis à l’abri entre juin 2015 et novembre 2016 sont sortis du dispositif d’hébergement d’urgence migrants francilien. Près de la moitié ont été orientés vers le dispositif national d’accueil, mais presqu’autant sont perdus de vus : partis de leur propre fait ou exclus des centres d’hébergement, sans laisser de trace. »

    http://www.drihl.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_migrants_paris_obs_ssp_.pdf

    Une meilleure réponse face à un tel problème consisterait donc à avoir une approche immédiate par flux, plutôt qu’une approche par individu comme c’est le cas aujourd’hui !

    Mais de ce type de raisonnement systémique là, nos décideurs en sont hélas ! totalement dépourvus a priori…

    Tout comme il leur aura fallu attendre près de deux mois avant de comprendre enfin que le délai moyen avant PCR posait un réel problème systémique, à savoir notamment : un hiatus pandémique, il leur faudra probablement quelques dérapages supplémentaires de la part de forces de l’ordre épuisées, pour comprendre enfin qu’une gestion par individu d’une telle crise de réfugiés est un non sens systémique absolu !

    Exponentielle en base a >> 1, quand tu nous tiens !

    A bon entendeur…

    1
    1. Depuis le « Monsieur le Ministre, durcissez votre sexe… euh, pardon, votre texte » en 1975 émis par un député UDR ne cesse de se poser la question de quoi faire dans le théâtre politique des « erreurs » textuelles des acteurs du champ.
      Les spectateurs rigolent parfois, les journalistes commentent « lapsus significatif » ou font silence et continuent comme si rien n’était arrivé (déni) bref ON en fait : rien !

      Le lapsus de Ruffin de mon point de vue fait savoir son désir d’être à l’Élysée : il a un compte amiénois mais pas seulement à régler.

      Être à l’Élysée ? Pourquoi y faire ? Mélenchon avait relevé le paradoxe que c’était entre autre pour mettre fin à la 5ème république comme au Chili ils viennent de voter pour une autre constitution dont ici pour la 5ème un De Gaulle avait du se défendre d’être un projet dictatorial. Lui n’est plus là, sa 5ème si.

      Cette mousse narcissique des petits chefs en rivalités pour accéder au manche devrait s’émousser si la fonction présidentielle changeait de stature, ce qui dans mon souvenir était au programme de LFI.

      Tous les autres veulent que ça perdure, je me trompe ?

      Et vous ?
      (les belges ne sont pas concernés ! )

      2
      1. Si on démissionnait Lallement pour excès de violences répétées ( ce qui n’est pas exclu un jour si c’est nécessaire ) , ce serait une forme d’ironie de l’histoire , puisqu’on a démissionné son prédécesseur en raison de l’excès inverse , et une belle illustration des grandeurs et servitudes des hauts fonctionnaires « d’autorité » bras armés du pouvoir . Les préfets n’y apprendront rien , eux .

        Je fonde un peu plus d’espoir dans la bronca politique , judiciaire , syndicale et associative , couronnée par un Conseil Constitutionnel qui peut y jouer sa réputation .

        1
    2. @Bernard

      Outre le blabla ambiant, ce qui me désole le plus c’est le discours du plus jeune journaliste qui parle d’une parole publique qui « passe crème » pour reprendre ses mots autant qu’une expression en vogue, alors que la défiance envers les autorités (quelles qu’elles soient) n’a jamais été aussi grande. En voyant et entendant ça je me dis qu’il faudrait peut-être chercher des sources journalistiques ailleurs que dans les bonnes familles de Neuilly… Peut-être l’inspiration se cache-t-elle par ici (éventuellement aussi des personnes de Neuilly, mais quand même vachement plus inspirées)?

  19. les revenances de l’Histoire….. Ce qui se passe aujourd’hui m’inquiète au plus haut point Je pense par exemple à la République de Weimar et à la corruption de ses élites qui a mené tout droit à Hitler

    1
  20. Au sujet des juges – tous ceux qui exerçaient durant le régime de Vichy (sauf un) ont prêté allégeance à Pétain – peut on affirmer qu’aujourd’hui il n’en est rien ?

  21. Je demande la confirmation au secrétaire général de l’ANACR (association nationale des anciens combattants et ami(e)s de la Résistance ,un grand historien de la seconde guerre mondiale mais il est peut être en dehors de Paris en ce moment

  22. j’ai eu un ami historien (qui habite à Grenoble) au téléphone il m’a bien confirmé l’allégeance des juges au gouvernement de Vichy mais il a ajouté que cela ne voulait pas dire cependant que ces magistrats s’étaient tous comportés en agents serviles du pouvoir

      1. Le ponpon, moi, je le donne à Fritz Haber, le chimiste allemand père du gaz hyperite de sinistre mémoire, qui va se planquer en Suisse en 18 et reçoit la même année le prix Nobel de chimie.
        ( comme ça, il pourra bosser sur le zyclon B )

        Mais Jean Jardin, chef de cabinet de Laval pendant l’occupation ( il fera la paperasse du Vel d’hiv, entre autres ) est aussi un bon candidat. Lui aussi réfugié en Suisse, il sera un tiroir caisse des politiciens d’Europe jusqu’en 1975 !

        Les mêmes oui…

        On change pas une équipe qui gagne, c’est ça…

    1. @Jeanson Thomas
      Je vous recommande la lecture du livre:
      Philippe Valode: Le destin des hommes de Pétain, de 1945 à nos jours, nouveau monde éditions, 2014.
      On en apprend de belles !

      2
      1. Arkapo

        Et moi  » le choix de la défaite  » d’Annie Lacroix Riz, sur les années 30 en France ( la jeunesse des mêmes, probablement… ) pour boucler la boucle.
        Merci, je vais voir ça !

        1
  23. Solidarité globale… quel merveilleux lapsus qui nous dit aussi qu’il convient de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de s’exprimer sans recul. Car avec le recul, on peut se dire qu’il ne s’agit plus d’un lapsus mais peut-être d’une solution; la solidarité globale étant probablement la meilleure voie pour atteindre une sorte de sécurité globale.

    1. Globalement , oui . Mais dans les deux cas , le diable est dans les détails . Le réel qui n’est pas toujours la vérité .

  24. Monsieur Jorion, vous êtes vraiment très très gentil dans les remontrances faites au Président Macron.

    Je préfère celle de Gaël Giraud, qui pourtant est tout sauf un extrémiste.

    https://twitter.com/GaelGiraud_CNRS/status/1331875267892162561

    Et puis celles-là aussi :

    https://twitter.com/GaelGiraud_CNRS/status/1331870060147826688

    https://twitter.com/GaelGiraud_CNRS/status/1331613261519855618

    A force de courir après le RN, l’on finit par le dépasser…

    1
  25. Et cela recommença une fois de plus, une énième fois :

    Michel Zecler producteur de musique tabassé pendant 15 minutes par une meute de policiers racistes devenus fous :

    Le Parisien :

    C à vous :

    1

Les commentaires sont fermés.