56 réflexions sur « Vidéo – Le temps qu’il fait le 12 juin 2021 »

  1. Il y a quelque temps, il m’est arrivé de croiser E. Zemmour dans le métro parisien ligne 3, je me suis assis sur la banquette adjacente à celle qu’il occupait, sa grosse serviette posée à côté de lui, il épluchait sa correspondance ou documents, d’autres voyageurs l’avaient également reconnu mais aucun, ni moi, n’avons tenté d’attirer son attention car contrairement à l’image de ce qu’il peut paraître lors d’émissions de télévision grâce à ses sourires, il paraissait à cet instant inabordable et sans un regard sur ce qui l’entourait.
    Cela est tout le contraire de Paul Jorion – monsieur au savoir immense que j’ai pu rencontrer à plusieurs reprise aussi bien à Bruxelles qu’à Paris – et qui a cette qualité, sans doute acquise par les anthropologues, de pouvoir porter un regard sur ce qui l’entoure et d’être prêt à entamer un quelconque dialogue, donc un monsieur abordable.
    Un débat entre ces deux personnalités risque d’être fort intéressant. 🙂

    1
    1. Au moins il prend le métro ! Ce qui est déjà assez étonnant vu le risque pour le personnage ! Moi je l’ai rencontré à Paris dans un autre type d’endroit que la moralité et la pudeur m’empêche de nommer ! Il a pourtant prêté beaucoup attention à ma compagne …

      1. Vous n’êtes pas physionomiste et votre compagne vous a trompé sur le séducteur, en 3 lettres, D?K

      2. Vous n’êtes pas physionomiste et votre compagne vous a trompé sur le séducteur, en 3 lettres, D?K

        1. De quoi tu parles Rosebud ? Malgré l’évocation de ton pseudo, t’étais pas présent ce jour là.

          Le confondre avec DSK faut avoir un sacré problème de vision.

          1. Mais non, mon pseudo fait d’abord référence à l’objet perdu à la fin de Citizen Kane sur la thématique analytique de l’incomblable du désir, et chiffré à la Commune. Que vous lisiez la première partie d’analytique vous appartient mais la thématique est idoine, entre saturation et saturation du manque, l’escroquerie de consumérisme y loge, même au libertinage. DSK c’était de l’humour !

            1. Cher Rosebud1871,

              J’avais compris, mais dans le doute ailleurs, j’ai préféré confirmer ! 😀

              Oui Citizen et Commune, je le vois depuis longtemps.

            2. désolé lapsus calami : “suturation et saturation du manque” qui suppure c’est sûr.

    2. cette qualité, sans doute acquise par les anthropologues, de pouvoir porter un regard sur ce qui l’entoure et d’être prêt à entamer un quelconque dialogue

      C’est peut-être autre chose. Quand j’ai cité l’autre jour un petit texte de Nabokov, je me suis dit : “Il y a vraiment quelque chose de commun entre sa façon de penser et la mienne, qu’est-ce que c’est ?” Je suis allé lire sa biographie (que j’ignorais). La réponse était là : a Cambridge education.

      1. Ah ! Ce thème de l’éducation, chose extrêmement importante, vous pourriez sans doute en débattre avec E. Zemmour qui a de son côté, semble-t-il, des idées bien arrêtées sur le sujet.
        Quant à l’éducation spécifique à Cambridge ou Oxford, elle ne s’acquière pas ainsi, de but en blanc: il faut déjà posséder certaines bases acquises au niveau familial lors de l’enfance ; Cambridge ou Oxford ne font-ils pas que poser un vernis sur ces acquis de base et leur donnent ainsi une brillance très typique et remarquable? 🙂

        1
  2. @Paul Jorion :

    Quelles sont les pensées et intentions que la majorité des français partagent avec Zemmour ?

    Par ailleurs d’accord avec , en fin de vidéo , l’indignité et la vanité du reproche des inégalités . J’avais aussi fait cette même remarque dans le début de ce commentaire à propos de la vidéo de Tatiana .

    https://www.pauljorion.com/blog/2021/06/01/en-marche-vers-le-moyen-age-par-chantal-montellier/#comment-850821

    Psy et bons parents même combat .

    1
    1. @ Juanessy

      ” Quelles sont les pensées et intentions que la majorité des français partagent avec Zemmour ? ”

      Je m’interroge sur le terme ” majorité-des-français ” employé par M. Jorion.

      Personnellement, je ne le crois pas du tout. La majorité s’abstient aux élections et c’est bien la preuve qu’ils lâchent de plus en plus les choses de la cité. L’espérance politique est en crise et parallèlement à cela, il y a un tel matraquage idéologique sur les chaines, les radios et les réseaux anti-sociaux qu’on peut effectivement en avoir l’impression. Cette impression est surenchéri par l’écroulement – en face du bloc fascisant – de l’ancien parti de gauche qui structurait bon an, mal an, la conversation politique, à savoir le Parti Socialiste. Le fait que le CSA valide le non-pluralisme philosophique et politique des médias Bolloré et des chaines publiques à la dérive, il est bien certain que la ” lepénisation des esprits ” a fait des pas de géant et a vérolé pas mal de psychés. Ajoutez à cela les fascistes islamistes – idiots utiles du village global – qui saignent depuis dix ans le pays en tentant d’enrôler un certain nombre de nos compatriotes de confession musulmane et les anciens de l’O.A.S poussent alors des cris de joie à l’idée de transformer ce pays en champ de ruine via une hypothétique guerre civile. Il est vrai que le double jeu de nos gouvernants vis à vis du Qatar et de l’Arabie Saoudite n’arrange pas les choses et empuanti un peu plus, le climat déjà bien nauséabond en France. Pendant que nos mandants des trois derniers gouvernements vendaient des armes au potentats divers et variés de cette région du monde, celles-ci se sont retournés contre nous, puisque ces même potentats financent directement les jeunes écervelés et autres lobotomisés djihadistes qui s’imaginent bien stupidement faire régner un califat sur l’ensemble de la planète Terre.

      Non, la majorité des françaises et des français ne partage pas toutes ces bouillies idéologiques qui prônent l’extermination de l’autre, mais face à une “Union Européenne” qui n’a aucun horizon enviable à proposer sinon celui qui flatte le CAC 40 et le statu quo, les gens sont épuisés, amers, décillés, mélancoliques, fauchés. Ils s’en foutent à force et c’est là, dans ce ” je-m’en-foutisme” plus ou moins exacerbé que certains en profitent et donnent l’illusion de régner déjà.

      12
      1. C’est un point de vue , mais j’attends plutôt l’éclairage de Paul Jorion pour mieux comprendre les termes de sa vidéo avant de mourir dans le doute en attendant un débat télévisé éventuel ( ou à la radio , que je suis assez bien quand les debaters sont à la hauteur ainsi que “l’aninateur-trice “)

      2. @ Hervé

        Très bon résumé, et vigoureux.
        A mon humble avis, vous sauvez, sinon l’ honneur, du moins la salubrité morale du blog.

        (Vous oubliez un pays parmi les commanditaires du terrorisme qui nous a frappé.)

        La non-personne est bien le symptôme d’un malaise profond dans le pays, au point de s’identifier avec ce malaise.

        Dialogue-t-on avec un malaise? Un élan prophylactique, au profit de la non-personne ou pour défendre la société de ses méfaits est hors de saison.

        D’ailleurs ce phénomène publicitaire est assez courant par ici. Si les événements extérieurs ne le portent pas au pinacle lui donnant l’occasion de passer aux actes, l’oubli effacera presque tout. (Je pense à Doriot, qui a enfourché une occasion en or pour faire activement le mal. D’autres, moins datés, existent aussi ) . La sanité triomphe souvent de la nullité, avant de retomber dans l’ornière suivante.

        Seul le silence est activement bienséant.

        1
      3. @Hervé
        Messieurs Harris et Interactive sont d’accord avec vous quant l’abstention :
        “parmi l’échantillon d’inscrits sur les listes électorales, la proportion de personnes n’exprimant pas d’intention de vote au 1er tour (comptant donc s’abstenir, voter blanc ou voter nul) atteint un niveau nettement supérieur à celui observé lors du 1er tour de la dernière élection présidentielle de 2017. À ce jour, la perspective d’un niveau d’abstention historiquement élevé n’est donc pas à exclure.”
        https://harris-interactive.fr/opinion_polls/intentions-de-vote-pour-lelection-presidentielle-de-2022/

        Quand les dés sont pipés, les joueurs quittent la table !

        1
      4. Vous êtes sur que Zemmour ne pense pas comme vous ( ou que vous ne pensez pas comme Zemmour ) , sinon comme la majorité des français ? ( question aussi posée à Paul Jorion après avoir visionné la dernière vidéo “les secrets d’une ambition ” en fin de file ) .

        1. Les prévisions de l’abstention pour les Régionales sont supérieures à 50%
          https://www.lci.fr/politique/vers-une-abstention-record-pour-les-elections-regionales-et-departementales-2187681.html
          C’est une tendance de fond depuis des années
          http://www.observationsociete.fr/modes-de-vie/vie-politique-et-associative/participationvote.html

          Aux Régionales le RN est donné vainqueur au 1er tour dans plusieurs Régions avec de l’ordre de 33% de 50% de votants, ça fait au mieux 1/6ème de la population en age de voter qui partage les idées du RN au point de le choisir dans sa Région.

          Cela montre à l’évidence que le système électoral en France et plus généralement l’offre politique reflète de moins en moins ce que pense (ou attend) la population, au point qu’une grande partie (sans doute majoritaire) ne se reconnait plus dans ses représentants et renonce à faire usage de son droit.

  3. Paul, pourriez-vous revenir sur certaines de vos propos et les développer ? Ceci afin d’éviter des spéculations éventuellement très caricaturales.

    ” Il faut attaquer les idées de Zemmour et encore pas toutes. ”
    ” ( il faut )réfuter un certain nombre de ses idées ; ( car ) un certain nombre sont réfutables. ”
    ” Il n’a pas d’excellents arguments sur tout ; il en a sur pas mal de choses.”
    ” Le contrer là où il se trompe. ”

    “Pas de débat Zemmour / Jorion car il y a un certain nombre de choses sur lesquelles nous serions d’accord. hé hé !”
    ” Il s’agirait de deux personnes qui auraient de bons arguments pour soutenir ces idées qui ne sont pas celles de ceux qui financent les organes de presse ou qui ont le bras long.”

    Dans mon entourage, comme dans le vôtre beaucoup de gens partagent les idées de Zemmour, idées que généralement on est tenté d’attribuer à le Pen. Est-ce à tort ? Il me semble que vous prenez un plaisir malin à cultiver ambiguïté.
    Et cet autre candidat que vous appelez de vos voeux – F Ruffin – lui trouvez-vous une parenté avec Zemmour dans certains domaines de l’analyse ? Tout cela annoncerait-il une piste pour la constitution d’un front anti oligarchique ?
    S’agirait-il d’une hypothèse de travail pour réveiller la gauche dont les orientations n’ont plus de sens et les contours plus de réalité ?

    1
    1. Où est l’ambiguïté ?

      Un débat entre Zemmour et Ruffin serait très intéressant. Je vois mal Ruffin inventer lui de multiples prétextes pour refuser de débattre avec Zemmour. De manière générale, je vois mal Ruffin se draper dans quelque supposé “haut principe” pour se défiler de tenter de convaincre les électeurs. J’imagine que Ruffin tirerait de sa constatation éventuelle qu’il ne se sent pas à la hauteur pour débattre avec Zemmour, la conséquence logique qu’il n’est pas à la hauteur pour briguer au poste de Président de la République.

      1. Ambiguïté, je le concède n’est pas le mot qui convient. Mais l’idée que Paul Jorion puisse partager des points de vue avec Zemmour est propre à bousculer, à perturber. Toutefois, cela devrait contraindre les lecteurs de ce blog à considérer sérieusement ce remue-méninges inattendu.
        Pour ma part je continue de me demander si Zemmour n’est pas une variante présentable du ” gros brun qui tache ” ? J’ai l’intuition qu’il est bien plus qu’un politique classique : un manipulateur habile de l’Histoire qu’il convoque incessamment au secours de ses thèses. Lorsqu’il débat, il donne souvent raison à son contradicteur ce qui déstabilise ce dernier et leurs auditeurs ; cela le fait passer pour un homme courtois, subtil, ouvert et tolérant. Et puis, au détour du discours il puise dans sa panoplie de petit professeur un exemple venu d’on ne sait où qu’il assène péremptoirement. Et puis nous oublions. Nul ne vérifie ni ne travaille après coup son argumentation. Seule compte la force de la conviction qu’il a donné à voir pendant quelques instants. Au fond, ne rêve-t-il pas d’expliquer le monde grâce à sa boîte à outils historique — magique ? — qui lui donne réponse à tout. Mais le monde est trop complexe désormais pour que nous nous contentions des bons élèves pour nous aider à le comprendre. Pour débattre avec lui, il faudrait des femmes et des hommes qui ont pour habitude de tisser ensemble de multiples liens. Paul Jorion, sans doute, et pourquoi pas Edgar Morin ? Chacun allongera la liste à sa convenance.

        1. Suite
          Sans doute est-il aussi intéressant de considérer le contenu des discours de Zemmour que d’être attentif à ce qu’il passe sous silence. Pour la plupart, ce sont des thèmes neufs jamais ou peu charriés par l’Histoire. Comment aborde-t-il la possibilité d’un enchaînement de pandémies nombreuses à venir ? Comment propose-t-il d’aborder le dérèglement climatique, la montée des océans, les érosions marines ? A-t-il une opinion sur la question de la raréfaction des ressources en général et de l’énergie ; sur la préservation de la bio-diversité; sur la production alimentaire, les transports ? Sur les inégalités sociale. Au fond que sait-il exactement et dans quel cadre global nous propose-t-il de réfléchir pour agir ? Que suggère-t-il en matière de pratiques démocratiques innovantes pour retirer à une oligarchie omniprésente dans nos vies sa terrible malfaisance ? Pour tout dire sans être exagérément désagréable, son vade-mecum paraît particulièrement maigrichon.
          Il nous invite à réfléchir sur la question démographique qui est en effet une question forte,mais il oublie de considérer que c’est le dieu des chrétiens qui a demandé aux hommes de croître et de multiplier. C’est ce même dieu qui leur a également recommandé s’aimer et d’aller en paix.
          Je sens bien que je pourrais continuer longtemps pour montrer que le roi Zemmour est nu.

          1. C’est vrai , mais êtes vous sur que “la majorité des français ” est réellement “motivée” par les items que vous alignez , en dépit de leurs dires sondagiers ?

            1
            1. Non, bien sûr, mais la succession dans l’avenir des tempêtes, des pluies torrentielles, des crues, des coulées de boue, des sécheresses et des incendies… la montée des océans et l’érosion des côtes… la disparition et l’agonie des sols destinés à l’alimentation… La multiplication des maladies, les menaces sur la santé des enfants nées des atteintes au milieu… Quelques ” incidents ” dans les centrales nucléaires… Une numérisation massive, irréfléchie et fragilisante dans la plupart des secteurs de nos vies… le tout, et d’autres misères encore, corrélé aux refus des compagnies d’assurance et de l’État de couvrir les réparations et de nourrir les indispensables réflexions pour l’avenir aideront mieux que moi à convaincre les portefeuilles.

              1. Peut être ( surtout si les portefeuilles y trouvent leur compte ) .

                Mais là , on s’intéressait à ” la majorité des français ” .

      1. Si JLM refuse aujourd’hui de débattre avec Zemmour, la video de 2014 (merci) montre mensonges et donc manipulation de Zemmour. Quand à faire croire que JLM aurait peur d’affronter aujourd’hui Zemmour, ce n’est pas ce que montre la video, de là à perdre son temps et faire mousser le discours de l’extrême droite… Conclusion de Mélenchon à Zemour “Vous ce que vous n’aimez pas dans l’Europe libérale, c’est l’Europe, moi c’est le libéralisme” Point final.

        2
  4. Il est heureux que dans un débat contradictoire l’on puisse être d’accord sur un certain nombre de choses.
    Les positions radicales du type “ne pas parler de sécurité, d’immigration, de la police, de la justice….”, car c’est le terrain de “l’autre”, et si je débats sur ces sujets, cela ne fera que faciliter la diffusion des idées de “l’autre” ne sont pas la solution.

  5. y a pas déjà eu un débat récent entre Attali et Zemmour ? Je crois qu’il y en a déjà eu deux entre Attali et Mélenchon . En attendant un débat entre Attali et la fille Le Pen .

  6. Hors sujet. Quoique ‘se défiler’ soit évocateur…

    Thomas Piketty:
    ” la taxe sur les multinationales à 15 %, « véritable permis de frauder pour les acteurs les plus puissants »”. Suivent les descriptions de quelques techniques d’évitement que le projet se garde bien de remettre en cause. Pour les “petits”, les taux vont de 20% à 40-50% “voire davantage”. Et depuis longtemps.

    Ma lecture: la taxe est un permis de frauder. Il s’agit de généraliser les havres fiscaux déterritorialisés. Delaware ? ringard.
    «Les paradis fiscaux, le secret bancaire, c’est terminé.» Sarkozy, 23 septembre 2009. 12 ans déjà. Comme le temps passe vite et combien ces choses si délicates évoluent à leur rythme.

    Quoi d’autre?
    Je vais augmenter mon stock de sardines en boîte et me priver de quelques livres.

    2
  7. Bonjour Paul,
    Il y a un an vous disiez être rentré en contact avec Thinkerview. Sachez qu’il leur arrive aussi d’organiser des débats.
    Moi je dis ça, je dis rien…

  8. Si le néo-Goebbels se présente à la candidature présidentielle de 2022, qui va être la voix de sa maîtresse ?

    Eric Zemmour : “Quand le général Bugeaud arrive en Algérie, il commence à massacrer les musulmans, et même certains juifs. Eh bien moi, je suis aujourd’hui du côté du général Bugeaud. C’est ça être Français !”

    Les Inrockuptibles / Benjamin Stora :

    https://www.lesinrocks.com/actu/mais-qui-etait-le-general-bugeaud-quadmire-tant-eric-zemmour-186122-24-10-2019/

    3
    1. C’est l’ambition de ce petit monsieur que de vouloir prendre le rôle de ministre de la propagande dans un futur gouvernement d’extrême droite. Le pouvoir de diffuser son poison sous forme du rejet de l’autre et singulièrement des étrangers mais à un point tel que ça en devient ridicule et morbide. Qu’est-ce que vaut l’imaginaire et la création, par exemple, pour lui ? Le mur qu’il s’est construit dans sa tête il y a peu de chance qu’un économiste puisse l’abattre, cela relève plus “d’une mission” ou possibilité d’écoute et de patience de la part de la psychanalyse.

      1
      1. Freud à Weiss : « [Il s’agit] bien entendu d’une canaille, qui ne mérite pas que vous vous dérangiez. Je suppose que vous le renverrez »

        Lacan : « Je pense qu’il faut refuser le discours psychanalytique aux canailles : c’est sûrement ce que Freud déguisait d’un prétendu critérium de culture. Les critères d’éthique ne sont malheureusement pas plus certains. Quoi qu’il en soit, c’est d’autres discours qu’ils peuvent se juger, et si j’ose articuler que l’analyse doit se refuser aux canailles, c’est que les canailles en deviennent bêtes, ce qui certes est une amélioration, mais sans espoir ».

        Évidemment rien à « voir » avec le refrain « c’est la canaille et bien j’en suis ». Cf. La Canaille
        https://www.youtube.com/watch?v=sxw5SYESCB0

        Bien sûr Lacan aurait pu choisir vaurien, fripouille, bandit, truand, brigand, voleur, crapule, vermine, racaille, gredin, fripon, voyou etc. mais il a choisi Lacan aille. Son coté poète !

        Reste qu’en politique aussi, les mêmes mots qui ne sortent pas de la même bouche, ne disent pas forcément la même chose !
        Si les psychanalystes refusent le débat avec les canailles, pas de doute que ceux là trouveront d’autre partenaires.

        1. Comme “canaille” ( étymologiquement issu de l’italien canaglia = meute de chiens ) a pris des couleurs négatives bien sur , mais aussi positives ( Marat défendait la canaille , et il y a de petites canailles plutôt sympathiques ), il vaut sans doute mieux conserver le terme d’Octobre , soit “petit monsieur”.

          Reste à bien définir en quoi Zemmour est petit et éventuellement en quoi nous sommes grands .Ça doit être possible .

  9. Chose entendue ce soir : « Jorion vire au rouge-brun, il fait de la pub pour Zemmour ».
    L’arroseur arrosé quand quelques uns sur ce blog ont longuement chassé du rouge-brun supposé (dont « moi » !)

    Alain de Benoist s’est trouvé du coté gilets jaunes comme Lordon qui n’a pas été accusé de rouge-brun

    Appeler débat ce à quoi on a assisté Biden/Trump, c’est ce à quoi mène une tentative de dialogue avec des inconciliables comme le constatent les juges dans des divorces. Le refus du débat avec certains tient du combat. La « lutte de classe » dixit Buffett, se pratique peu dans les salons sauf entre buffets Ikea et Boule.
    Quand les mégaphones bassinent en juxtaposant des approches programmatiques voisines sur certaines thématiques et fabriquent de l’épouvantail rouge-brun, ça n’épuise pas le vrai danger du rouge ni le vrai danger du brun qui ne visent pas du tout les mêmes destins comme l’Histoire l’a montré.

    4
  10. L’opération de dé-diabolisation du FN ayant fonctionné dans l’arène politique et la sphère médiatique, et hélas aussi auprès d’une partie de la population, faut-il maintenant prêter le flanc à celle qui s’applique à Zemmour dans le cadre des prochaines présidentielles, en allant débattre avec Zemmour le proche politiquement de Marion Maréchal-Lepen, l’extrême-droite assumée, décomplexée, excusez du peu. La réponse est évidemment non car il n’y a rien à débattre avec les fascistes, et les révisionnistes. IL faut donc établir un cordon sanitaire (politique s’entend) entre la gauche et toutes les personnalités qui véhiculent des idées extrême-droitières et anti-républicaines dans l’arène politique et les médias. Le racisme est assumé chez ces personnalités comme le rappelle Hervé à propos de Zemmour lorsque celui-ci justifie les horreurs de la colonisation, et j’ajoute, réhabilite Pétain, reprenant à son compte la théorie fallacieuse selon laquelle Pétain aurait fait don de sa personne pour protéger tous les Français. Zemmour a été condamné par la Justice à plusieurs reprises pour ses propos à caractère raciste, pour incitation à la haine. Que faut-il de plus ?
    On peut penser aussi qu’il serait possible de découper le débat en tranches, autant de sujets abordés, autant de positions à réfuter, ou sur lesquelles ont est d’accord, le cas échéant.
    Mais ce n’est pas comme cela que fonctionne la politique. Les options philosophiques, politiques, autant dire les valeurs, de chacune des parties prenantes du débat sont les vrais enjeux, et non pas la question de savoir si l’un a raison sur tel point ou pas comme si on répondait à un QCM et qu’à la fin on additionnait les points.
    Le ‘gagnant’ du débat, est celui qui est parvenu à défendre le mieux ses valeurs. Or avec l’extrême-droite, dont les valeurs, sont opposées à celles de la gauche, on part perdant si l’on se dispose à accorder des mérites à un adversaire qui ne joue pas le même jeu que vous, c’est à dire se situant en réalité hors du cadre républicain, ici avec Zemmour quand il prône à mots à peine voilés, la guerre civile, après avoir désigné un ennemi de l’intérieur.

    2
      1. « Et si ma tante en avait » j’en profite avant que ça devienne une discrimination punissable juridiquement.
        Le seul cadre qui cadre tous les cadres possibles, impossibles, imaginables, inimaginables etc. c’est le cadre du langage instable, comme toute chose vivante que Staline justement avait refusé de cadrer dans la superstructure selon la doxa marxiste au profit de l’infrastructure dans la débat avec Marr. https://www.librairiedialogues.fr/livre/6795964-les-maitres-de-la-langue-avec-des-textes-de-ma–collectif-maspero-francois, pour les curieux.

        Bref la guerre des mots, des signes, etc. est un terrain d’affrontement dans les rapports de forces entre classes, sexe, confrères, collègues, universitaires, partis, etc.

        Comprenne qui pourra pourquoi je refile ici ce copier-coller !
        « Avec Vološinov, la théorie marxiste appliquée au langage prend une toute autre envergure. Elle aussi va avoir des répercussions très directes sur la linguistique française, même s’il faut attendre le début des années 1970 pour trouver une première traduction de ce texte. En effet, dans sa Philosophie du langage, d’abord faussement attribué à Mikhaïl Bakhtine (1895-1975), Vološinov cherche à résoudre deux problèmes centraux du marxisme :
        a) Désigner le rapport entre base économique et superstructure dans le but, justement, de situer le langage dans cette articulation.
        b) Comprendre comment fonctionne l’idéologie, le signe idéologique étant liée à la situation sociale qui le produit.
        Trois propositions sont avancées dans le texte :
        a) Refuser toute séparation entre forme et contenu, entre langue et pensée, entre noms et choses. L’analyse des formes et des types d’interaction verbale doit être faite en liaison avec les conditions concrètes où elles se réalisent.
        b) Analyser les actes de parole isolés, et plus généralement les actes de parole dans la vie quotidienne.
        c) Examiner les formes de la langue, sachant que la forme est toujours perçue comme changeante. Il faut donc, encore une fois, étudier les énoncés dans leur lien avec la situation sociale qui les a engendrés.
        Ce livre va malgré tout avoir un « devenir » difficile car, comme le rappelle Sériot, si il est lu comme un livre « marxiste » dans le monde occidental, il sera considéré comme un livre « anti-marxiste » dans la Russie post-soviétique”.

      2. Pour moi ( et peut être Chantal ) ce qui est à l’intérieur du cadre est plus intéressant que le cadre lui même , et , d’une certaine façon le cadre est un sous produit du tableau .Le tableau précède le cadre , et les poupées russes des cadres ne sont qu’une facilité conceptuelle pour tenter de ” circonscrire” ( encadrer ?) le réel.

        Et c’est bien parce que c’est le tableau ( “la majorité des français “) qui m’intéresse , que j’aimerais toujours bien savoir en quoi Zemmour la ( la majorité) représenterait , même si je comprends facilement qu’on ne puisse pas “encadrer ” Zemmour .

        1
        1. « On peut distinguer trois grandes tendances d’hermaphrodisme successif ou séquentiel : la protandrie (ou protérandrie) où l’individu est d’abord mâle puis devient femelle ; la protogynie (ou protérogynie) où l’individu est d’abord femelle puis devient mâle ; et l’hermaphrodisme alternant où l’individu va changer de sexe plus d’une fois au cours de sa vie »
          Voilà un bon cadre de lecture sur les revirements de l’électorat binaire droite gauche, avec le rouge-brun dans le rôle de l’hermaphrodite alternant.

          1. Si vous le dites …

            Mais je ne sais pas ce que vont en penser les hermaphrodites , et celles et ceux qui ne le sont pas .

            Surtout si vous leur octroyez une couleur . Déjà qu’on n’ arrive jamais à se souvenir celle qu’il faut affecter aux voyelles de Rimbaud .

  11. Au sujet de J. Biden, si l’on peut trouver remarquable ce qu’il propose de faire en politique intérieure aux U.S.A., il n’en est pas de même quant à la politique extérieure assumée par le secrétaire d’État A. Blinken, lequel voudrait, semble-t-il, redonner aux U.S.A. le statut de « city on a hill » , l’exemple de la démocratie à répandre dans le monde, or, en politique étrangère, il ne faut pas se départir d’une bonne dose de réalisme permettant de s’adapter aux situations.
    Au nom de cette politique étrangère, J. Biden est en tournée en Europe pour tenter d’enrôler sous la bannière de l’OTAN suffisamment de pays susceptibles de l’appuyer dans ses actions contre la Chine et la Russie.
    Concernant Cuba, il avait dit durant sa campagne qu’il reviendrait sur les 200 mesures que D.Trump avait prises vis à vis de ce petit pays qui ne représente aucune menace pour les U.S.A., or, il semble vouloir prendre son temps, à moins qu’il n’hésite à affronter les représentants cubano-américains, dont le plus virulent Mario Díaz-Balart !
    L’une des mesures concerne l’usage du dollar très utilisé dans le commerce international, ainsi, les banques cubaines ne peuvent recycler les dollars qu’elles ont en dépôt, c’est à dire concrètement qu’en raison des sanctions américaines appliquées aux banques étrangères qui contreviendraient aux lois extra-territoriales, Cuba reste avec des dollars qui ne seront dans son cas que des bouts de papiers sans pouvoir d’achat réel, ce qui a conduit la Banque centrale de Cuba à prohiber temporairement les dépôts en dollars sur les comptes bancaires :http://www.cubadebate.cu/noticias/2021/06/10/directivos-del-banco-central-de-cuba-y-de-la-cancilleria-comparecen-en-la-mesa-redonda/
    https://www.bc.gob.cu/noticia/preguntas-y-respuestas-sobre-suspension-temporal-de-la-aceptacion-de-depositos-bancarios-de-dolares-estadounidenses-en-efectivo/1181

    1
  12. L’un de vous a contacté Zemmour.

    De : ZEMMOUR Eric
    Date: sam. 12 juin 2021 à 20:15
    Subject: Re: Débat
    To:

    C’est un type remarquable mais la chaîne va me répondre qu’il est très peu connu
    Amicalement

    1. « C’est un type remarquable mais la chaîne va me répondre qu’il est très peu connu
      Amicalement »

      Flatteur ! le refus explicité indique l’enjeu : tu n’es pas assez bankable pour nous (la chaîne et lui) rapporter du brillant. Débat ? l’objet est clair.

Les commentaires sont fermés.