Élection présidentielle en France 2022 – Zemmour au 2d tour, par Alexis Toulet

Eh bien voilà. Rumeur confirmée. Voici le premier sondage donnant Eric Zemmour au second tour.

Le haut du panier des candidats devient :

– Macron 24%
– Zemmour 17%
– Le Pen 15%
– Bertrand 13%
– Mélenchon 11%

– tous les autres en dessous de 10%

Le second tour devient Macron à 55%, Zemmour à 45%. C’est-à-dire un score pas pire que pour Le Pen, alors que le journaliste est à l’évidence nettement plus radical qu’elle.

Nul ne peut garantir que le phénomène Zemmour soit durable, je veux dire qu’il perdure jusqu’en avril. Mais ça ne peut certainement pas être écarté. Et si l’on se rappelle que Mitterrand fin 1980 était prévu à 43% au second tour, avec 57% pour Giscard et l’a pourtant finalement emporté, Zemmour à l’Elysée est un scénario qui reste sans doute peu probable – six mois, c’est long – mais qui ne peut clairement pas être écarté.

Je profite de l’événement pour dire un point d’accord très important avec Eric Zemmour, lors de son débat avec Michel Onfray le 4 octobre. En substance (ce n’est pas un verbatim) :
MO : Vous expliquez des choses très complexes aux gens, mais beaucoup manquent la plupart de vos références, ça leur passe au-dessus de la tête, d’ailleurs l’enseignement est très dégradé. Il faut simplifier votre message
EZ : Non, même si certaines personnes ne reçoivent que 20, 30 ou 50% de ce que j’explique, d’une part c’est toujours ça de pris, d’autre part je montre ainsi ma cohérence et je respecte nos concitoyens qui doivent être traités comme des adultes

Zemmour a absolument raison sur ce point. Il a moins la posture d’un populiste – à base de slogans et de saillies – que d’un professeur. Ce qu’il enseigne, c’est la doctrine de l’existence d’un danger de submersion et de subversion du pays par les musulmans créant des contre-sociétés s’opposant à la société française et à la continuité de sa civilisation, et une méthode pour parer ce danger. En un mot, l’assimilation traditionnelle mais radicalisée de manière « implacable » – le mot est de lui. Doctrine qui déforme tant l’échelle réelle du danger de l’islamisme qu’elle ressemble à un cauchemar éveillé.

Nous avons besoin d’un professeur – ou de plusieurs, mais un seul dans la position de candidat. Qui s’adresse à nos concitoyens comme le fait Eric Zemmour, en faisant appel à l’intelligence autant qu’il le fait. Mais pour enseigner une doctrine en première place l’urgence écologique, la question des ressources et celle des inégalités – et une méthode pour parer ce danger.

De préférence très rapidement, à temps pour 2022. Sinon pour 2027, lorsque le président Zemmour briguera la réélection…

Je vais un peu vite en besogne ? Je le reconnais. Et il reste vrai que « Rien n’est joué ». Mais il est vrai aussi que « Jamais nous n’avions assisté à une ascension aussi fulgurante en si peu de temps » comme le rappelle le directeur délégué de Harris Interactive. Et il est vrai aussi qu’un débat de second tour contre Zemmour serait quelque peu plus périlleux pour Macron que celui de 2017 !

Partager :

103 réflexions sur « Élection présidentielle en France 2022 – Zemmour au 2d tour, par Alexis Toulet »

  1. Est-ce « aller vite en besogne » que de suspecter, que le phénomène de foire zemmour, (loin d’être un prof donc, sans manquer de respect aux forains non plus) n’étant pas plus officiellement déclaré candidat, que celui se retrouvant opposé à lui au second tour des présidentielle, est en position de « présider »…. toutes les polémiques, buzz, à chaque fois qu’on parle de lui quoi… des élucubrations d’un engin qui est tout à fait sorti de la cuisse du « système » médiatico-politique cumulant autant de défiance dans son absentéisme de neutralité, d’impartialité, non respect du droit de savoir de la citoyenneté, et du pluralisme… engin se foutant que celles et ceux à qui il s’adresse ne retiennent que « …20%… » du message… ces interventions ne peuvent être comptabilisées dans le « calcul de l’égalité du temps de parole » et la répartition de la parole publique, politique, entre chaque candidatures…? Rappelez vous de ce qui fut de la campagne de Trump : Qu’on parle de lui en bien ou en mal, peut importe, pourvu qu’on en parle »…?

    Comme « Jupiter » est sorti de la cuisse des pantoufleurs du verrou de Bercy, en ayant disrupté ce qui restait de la « gauche gouvernementale », après qu’il ai trahi… ils peuvent tous deux opposants toujours pas déclarés, et ont pu être présentés comme prétendus « anti-système » (précampagne 2017 englobant les futures candidatures parlementaires issues de la « société civile »)… ils n’en firent pas pour autant plus crédibles…. dans la cohérence du message de fond, du récit proposé aux français-ses, et « roman politique national ».

    D’ailleurs quelle est la valeur morale, éthique, réelle (n’est-ce pas les contre-vérités que ce journaliste condamné pour incitation à la haine raciale, etc, véhicule à l’envie…?) de la teneur des « … 20, 30 ou 50%… » du message… que les doutes (« culturelles » dans quel sens : éducatif au sens d’être inculte en histoire, etc… ou version bfm, « réseaux sociaux » du genre « culturé vous » ?) des « ras le bol fiscaux », « poujadismes » pas plus éclairés à l’heure actuelle de pré-campagne, non déclarée, des « temps de cerveaux disponibles », préfèrent « réconcilier » avec les incertitudes, indécisions, du « culte féroce » de la « DICTATURE des émotions sondées (soit : attendons de voir ce que les autres vont répondre avant de m’engager, du moins ne pas être distinguable dans la foule – « l’opinion qui prend par la main invisible, le juge) ? Est-ce que les sondages les interrogent dans ce sens…?

    Pendant qu’on tergiverse sur la taille du sexe de chacune des « virilités » « providentielles » allant s’opposer – se disputant lequel est plus angélique…? Ou quel est la nature de la « peur d’avoir peur » que chacun vous inspire ? – au prochain second tour des présidentielles, allant se dérouler lui, dans 6 mois (ça va être long à ce rythme), qui se plaint que les autres petites candidatures rongeant leur frein à attendre de se déclarer, désespérant de constater l’effondrement démocratique de la société, de l’État providence », des services publics… et respectant à la lettre « l’esprit de loi républicaine »… ne trouvent aucun respect d’égalité de leur temps de parole, ce en toute indifférence, dans les médias mainstream s’épanchant avec largesse, et « complicité du pire »…?

    Dit autrement : l’abstention massive ayant permis au duel macronie vs extrême droite, d’être au second tour, et de perdurer durant tout ce quinquennat, et crises sanitaires, « sociétales », « civilisationnelles », etc, est-ce que les meilleurs leçons auront été tiré si la vague abstentionniste progresse comme les inégalités, la pauvreté, les risques de dérèglement climatique, etc et autre Soliton…?

    2
    1. Abstention massive en 2017 ? Où ça ?

      Dispersion massive , oui , qui a mis quatre prétendants à de niveaux comparables , oui , et ça n’a pas servi de leçon puisque c’est encore pire cette fois ci .

      Pierre Daninos :  » La France st divisée en 43 millions de français . La France est le seul pays du monde où , si vous ajoutez 10 citoyens à 10 autres , vous ne faites pas une addition , mais 20 divisions . »

      Ça a même gagné les allemands .

      1. @ Juannessy

        Les votes blancs et nuls ont autant compté, il est vrai dans les records du taux de non participation aux présidentielles de 2017. Sauf qu’ils ne sont pas comptés autrement que non participatif (il paraît qu’ils vont à la pêche). Les plus significatifs signaux faibles et forts, dans la progression de l’abstention plus spécifiquement, sont les scores aux législatives ayant battu, eux, tous les records des précédentes mandatures. Le piège machiavélique dans lequel les quatre que vous suggérez présumés coupables, était donc de céder à l’invitation à partir façon « individualiste » (au risque que le « diviser pour régner », se traduise par « … La France st divisée en 43 millions de français » – qui ressemble fort au discours plus que populiste et simpliste prétendant qu’en France il y a 43 millions d’entraineurs de l’équipe de foot…) dans une non communion, mise en commun de projets, « visions » aux scrutins présidentiels, pour espérer avoir les miettes que la cinquième république leur laisse espérer récupérer au niveau des législatives, du local quoi, de la compensation étatisée des politiques néolibérales de « restructurations », d’austérité, de « modernisations des services publics » équivalentes à la privatisation/dématérialisation digitalisation/uberisation de la redistribution des aides sociales, de la gestions des « soins ambulatoires », etc… de suppression partielles des impôts de production, de taxes locales, d’habitations, etc… niveau local que des les 100 premiers jours de mandature, et la gestion néolibérale de la crise sanitaire, « le roi te touche dieu te guérit » a méprisé…?

        Qui resterait-il a gauche, aujourd’hui, ou du coté des écolos… à prétendre défendre un bilan positif aux présidentielles, et comme résistance menée au niveau local, etc, comme assistance portée aux personnes les plus en danger (Dépenses sociales du RSA – sans parler des NON RECOURS ? – des maisons de retraites, d’une partie de l’éducation, etc) comme atténuation (un exploit en soi) de l’explosion des inégalités, injustices, des expulsions, « discriminations systémiques »…. si cette stratégie de 2017, des moins pires que d’autres bien pires, n’avait été employé…?

        1
          1. Dans une « réalité » aussi « augmentée » que le sont les spéculations ne rapportant aussi bien qu’aux adeptes des suffrages censitaires, qu’aux plus assistés sans contrepartie de la « main invisible des marchés » se trouvant dans nombre de couches sociales, publiques et privées, pas des moins bien lotis, pas des moins pauvres, pas des précaires, mais des non imposables… « réalité… » opposant la proposition de rende le vote obligatoire façon mélenchonnienne, à la sur-enchère zémmourienne de donner le droit de vote à des « conditions d’assimilations » toujours plus fascisantes… je serais toujours convaincu que m’abstenir, sera être un lien plus fort, avec celles et ceux des plus discriminé.e.s, pauvres des régions, territoires, communes, ou les inégalités explosent, ou la pauvreté se creuse, le taux d’abstention aura dépassé les 80% aux dernières élections intermédiaires de 2017…

    2. En cette période (de précampagne) de non officialisation des déclarations des candidatures à la présidence, et de « dérégulation » du temps de parole, profitable qu’aux duellistes « officieux » de second tour… et dans ce contexte de polarisation excessive de la société, de la politique, etc, et de « crises » qui à peine celle sanitaire n’en finie pas de s’éterniser sur ce qui est fait passée d’elle, comme déjà, de « l’ancien monde »… que celles sociales et « sociétales » peinent à émerger du « nouveau monde »… c’est une chose « simpliste », voir « populiste » de dire que les « petites candidatures » des gauches et écologistes, etc… sont « inaudibles »… « mortes nées », trop « individualistes »…. « incohérentes », divisées », « irréconciliables » pour tenter de justifier que le non respect du respect de l’égalité de temps de parole », le non respect du pluralisme dans les médias mainstream… lorsque qu’un « sondage » pareil, renouvelé toutes les semaines presque, occupe toute l’espace-temps public, n’est qu’une demande des « temps de cerveaux disponibles »… à laquelle les « chiens de garde », donneurs de leçons de morales… » de la « DICTATURE des émotions » sondées, ne font « qu’offrir » du réconfort.

      Mais n’est-ce pas autre chose que de proposer des plateaux, formatages d’émissions de débats politiques, etc, formulations de sujets à débattre (et autres pièges tendus, : débattre en duel, avec un « expert » des polémiques, aux maintes condamnations) dans lesquels inexorablement un déséquilibre « systémique » est crée par la disproportion des temps de parole additionnés, des intervenant.e.s s’acharnant toujours sur la rare présence des candidatures de gauche écologistes acceptant de répondre, surtout lorsque même les arbitrages (arbitres/journalistes dans les chaînes privées comme publics d’ailleurs) se font sans neutralité, ni impartialité…?

      Il n’y eu que quelques débats publics ayant opposé toutes les candidatures officielles, à quelques semaines du premier tour des dernières présidentielles (se rappeler de l’affaire Fillon et intervention de Philippe Poutou. Alors qu’aujourd’hui est étouffé par ce « sondage » dans les médias mainstream, les réactions des « officieux »… sur l’affaire Pandora papers ?), lorsqu’aujourd’hui, à 6 mois du premier scrutin, « on » devrait arbitrer des « ressentis », des « peurs d’avoir peurs », de « l’autre »…. des « collapsologues trop pessimistes », etc… et spéculer sur des « enjeux démocratiques », qui n’ouvrent aucune perceptive, quelque soit les choix du duo en tête dans les « sondages »… sur plus de régulations financières, sur un mailleur partage des richesses, sur l’interdiction de parier sur les stock gérés en flux tendus, et prix d’une troisième, quatrième, cinquième dose vaccinale, sur les gants, blouses, masques, respirateurs, oxygène de réa, purificateurs d’air, capteurs de CO², sur les denrées alimentaires (manquant déjà aux étudiant.e.s en début d’année), sur les dépenses contraintes énergétiques (gaz électricité, carburant, etc) toutes dépenses pré-engagées en hausse aussi croissante, que restent constantes les distributions indécentes de dividendes…?

      1
  2. Bonjour à tous,

    Bien vu Alexis de citer cet échange Onfray-Zemmour !

    Car on pourra dire tout ce que l’on veut du personnage Zemmour, en attendant lui, il s’adresse bel et bien aux français… et il fait mouche !

    A bon entendeur-conservateur-manipulateur-crétin !

    La langue de bois n’emportera pas les élections 2022 !

    Il y a deux manières de lutter contre le machiavelisme du « diviser pour régner » :

    1- obliger certains petits candidats à se retirer, en nombre, ou bien

    2- verser dans le populisme et exprimer le bien fondé de sa pensée.

    Oui, Zemmour a hélas ! toutes ses chances de l’emporter, en surfant tout « simplement » comme il le fait, sur une démocratie totalement laissée en lambeaux par des décennies de machiavelisme d’un autre âge… Alors bon… Il se prend des coups, il inspire la confiance, il s’adresse aux gens…

    Aussi, si vous voulez vraiment éviter le repli sur soi qui est en cours, eh ! bien il va vous falloir remettre la table afin de décider qui sera votre véritable champion(ne) à gauche…

    Et ça cher Alexis, pour ma part, je n’ai eu de cesse d’alerter ! Alors ma foi…

    En attendant, je ris jaune… En outre, le machiavelisme est toujours plein de ressources, et encore maintenant en 2021… Un scénario Hollande-Mélenchon à la sauce Macron-Zemmour n’est donc absolument pas impossible deux semaines avant le 1er tour de 2022 ; ce serait d’ailleurs un autre jeu hautement machiavélique que celui consistant à feindre d’avoir oublié cette chronologie là ; de plus, Sieur candidat Zemmour ferait mieux de prendre garde à tout cela, car comme Mélenchon en 2017, je ne pense qu’il aurait coeur à devoir dancer lui aussi sur une défaite ; le machiavelisme gouvernera toujours au sein de son camp :

    https://www.pauljorion.com/blog/2017/04/16/le-dernier-combat-du-jour-et-de-la-nuit-face-a-la-violence-de-la-dictature-ultraliberale-en-cours-seule-une-constituante-mondiale-simpose-par-philippe-soubeyrand/

    https://www.youtube.com/watch?v=6U3N3KSLWLU

    Oui, oui, je sais… L’équité a bon dos !

    En attendant, nos problèmes sont bel et bien sur la table ! Or en face, il n’y a aucune solution viable à court-moyen terme !

    Amitiés.

    Philippe

    1. Mai 2017 : IL nous avait promis une nouvelle façon de faire de la politique, loin des clivages de la V ème république . Aujourd’hui que voyons nous ? les mêmes configurations politiciennes ! Voire même pire , une démocratie monarchique autoritaire qui n’en finit pas de crever . De NOUS faire crever ! Face aux enjeux climatiques , face à des enjeux sociétaux profonds : exclusion sociale, pauvreté , inégalités face au consentement de l’impôt, etc.. que nous propose EZ ? interdire de donner un prénom à consonnance étrangère ! De qui se moque t’on ?

      Résultat, je ne sais pas vous, mais je suis en train de me Reradicaliser ! C’est pas grave ça me rappelle ma jeunesse !

      2
      1. « Démocratie monarchique autoritaire ». Ça n’aurait pas un nom: ploutocratie?
        Aggravée par la Constitution de la Cinquième à la mesure de De Gaulle mais pas de Jupiter, ni peut-être de personne d’autre d’ailleurs. Qui donc aujourd’hui vraiment « à la hauteur » -parmi les prétendants déjà adoubés ou espérant l’être-, à part -mais clairement à droite- Barnier? Sans oublier cette désastreuse inversion du calendrier des scrutins liée au quinquennat.
        Radicalité: curieux comme on en parle à propos des « gauchistes » (entre autres) mais jamais à propos des dominants. Radicalement ultra-libéraux.

        1. quand je parle de radicalité c’est dans le sens de retour aux racines ; racines et radicalité ont la même origine. Le capitalisme n’a, sauf si je me trompe, jamais abandonné sa radicalité . La « gauche » de Jadot, Roussel, Faure, viennent faire leurs emplettes dans les idées de droite, voire d’extrême droite en les édulcorants. On regarde les sondages, on mouille son doigt et on le présente au vent , suivant sa direction quelques conseillés vont élaborer des stratégies de com . Où est la radicalité dans ce gloubi boulga ?

  3. Une interrogation ouverte que je partage, autour du scénario que j’appelle de mes vœux d’un « Zemmour de l’effondrement » c’est-à-dire d’un candidat qui saurait se faire le professeur des (bien réels) risques écologiques et économiques et le champion d’une méthode concrète pour parer ces dangers, de même que Eric Zemmour est le professeur d’un risque fantasmé de submersion et subversion de la civilisation française et le champion d’une méthode concrète pour y parer.

    Donald Trump a pu réussir sa campagne électorale de 2015-2016 notamment parce qu’il a su se faire payer plusieurs milliards de dollars de publicités gratuites par les médias, attirés par ses déclarations tonitruantes et ses postures comme les moustiques par la lumière. En mars 2016, le total pouvait en être estimé à 2 milliards (1), en novembre à 5 milliards (2)

    Eric Zemmour, qui avoue ouvertement s’être inspiré d’une affiche de Trump pour la couverture de son récent livre, et qui après plus de vingt ans de journalisme politique est à l’évidence tout sauf un amateur, s’est assez clairement inspiré de cette stratégie. La proposition d’imposer de donner aux enfants des prénoms du calendrier par exemple correspond peut-être à une réelle conviction de sa part, mais aussi à une tactique pour attirer l’attention des médias, et se faire payer tant et tant d’heures de publicité gratuite. Et ce n’est pas le seul exemple, beaucoup de ses déclarations semblent formatées au moins en partie dans l’objectif d’amener les journalistes à lui offrir encore plus de publicité. Certes, le soutien des médias Bolloré (CNews…) joue aussi, mais non seulement eux, c’est à peu près tous les médias qu’il a su transformer en auxiliaires involontaires et pourtant zélés – un moustique n’a aucun besoin d’être d’accord pour foncer vers la lumière, c’est inné chez lui. Les journalistes concernés peuvent très bien être de gauche, ils peuvent très bien être de droite modérée, ils peuvent très bien se dire « Ah mais en fait on ne devrait peut-être pas faire ça »… le moustique se pose peut-être des questions lui aussi quand il file se brûler sur la lampe, il n’y peut rien il est fait comme ça.

    Or on combat le feu par le feu. Et on n’attire pas les mouches avec du vinaigre, ni les moustiques avec une lampe éteinte. D’où mon interrogation.

    ===> Comment un « professeur de l’effondrement » pourrait-il se faire offrir millions après millions, heures après heures de publicités gratuites ? Quelles propositions qui claquent, quelles déclarations tonitruantes ? Comment pourrait-il attirer les médias comme phalènes attirés par la lumière ?

    Y répondre est difficile ! C’est que les conditions sont drastiques :
    – D’abord, ces déclarations ou propositions doivent être attirantes pour les médias, donc promettre de faire de l’audience. Il s’agit que ça claque, que ça attire l’œil et que ça déclenche les débats. Voire la consternation : la mauvaise publicité est aussi de la publicité
    – Mais aussi, les propositions et déclarations ne doivent pas être du n’importe quoi complet ! La simplification est possible, une dose de provocation éventuellement. Mais il doit tout de même s’agir de quelque chose qui a une certaine logique vis-à-vis de la méthode proposée pour parer les dangers. S’il y a consternation, il faut être en mesure de montrer la logique profonde et la nécessité de la proposition, quelque choquante qu’elle ait pu paraître au premier abord

    Pour l’instant je suis « sec », je l’avoue. Quelqu’un a des idées ?

    (1) https://www.nytimes.com/2016/03/16/upshot/measuring-donald-trumps-mammoth-advantage-in-free-media.html
    (2) https://www.thestreet.com/politics/donald-trump-rode-5-billion-in-free-media-to-the-white-house-13896916

    1. Prof de l’effondrement: Barrau? Dion? Servigne? Keller? Cochet? Mignerot?
      Sondage agrégé au coin de ma rue: 0,001%. Ils sont tous effondrés.

    2. « Pour l’instant je suis « sec », je l’avoue. Quelqu’un a des idées ? »

      En période d’effondrement, un discours qui claque dans le landerneau ?

      Béh mieux que Trump, mieux que Zemmour, directement à la source :

      Un ennemi islamo gauchiste, un espace vitale à reprendre et la race à préserver.

      https://www.dailymotion.com/video/xl0hh1

      Vieux comme le Monde…

      3
      1. La gestuelle d’Hitler , à mourir de rire si ce n’était pas tragique …le sommet à 5mn15 , les bras croisés puis le geste délicat des 2 mains pour se peigner les cheveux en arrière …si vous voulez savoir si vous avez vraiment affaire à un sympathisant nazi, derrière les concessions politiquement corrects de principe, dites-lui qu’Adolf était un homosexuel refoulé , vous allez voir sa réaction …l’extrême droite est pleine d’homos refoulés, c’est pour cela qu’ils sont si obsédés par la virilité .

    3. « Certes, le soutien des médias Bolloré (CNews…) joue aussi, mais non seulement eux, c’est à peu près tous les médias qu’il a su transformer en auxiliaires involontaires et pourtant zélés » dites vous.

      Cher Alexis
      Vous semblez peut-être en manque d’information. Permettez que je vous propose quelques pistes :
      Celui-là, j’aime bien son titre qui résume tout : « Concentrations des médias : les milliardaires vous informent ! » par
      Michel Diard https://www.cairn.info/revue-la-pensee-2016-1-page-17.htm

      En image c’est plus parlant : https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA

      Vous dites Bolloré, permettez moi d’ajouter Lagardère avec Paris Match
      https://www.parismatch.com/People-A-Z/Eric-Zemmour

      Et c’est pas moi qui le dit !
      https://www.youtube.com/watch?v=glzcFiw7_Ok

      La famille Dassault qui salarie EZ depuis 1996
      https://plus.lefigaro.fr/page/eric-zemmour-1

      Vous ignorez certainement la technique du « contre-feu »
      http://www.foret-mediterraneenne.org/fr/catalogue/id-81-le-contre-feu-est-ce-la-seule-technique-efficace-d-extinction-des-grands-incendies-

      Et ça marche aussi en politique ! Le feu Marine Le Pen est en train de s’essouffler pendant que le contre feu Zemmour prend de l’ampleur. Regardez les sondages Alexis.

      Arrêtez de croire que Zemmour occupe le devant de la scène par son seul talent oratoir, c’est uniquement parce qu’On lui offre un marche-pied.

      4
    4. « Donald Trump a pu réussir sa campagne électorale de 2015-2016 notamment parce qu’il a su se faire payer plusieurs milliards de dollars de publicités gratuites par les médias, attirés par ses déclarations tonitruantes etc…

      Bouh, révisionniste!
      Trump a été choisi et élu par Poutine (du KGB). Il a tout fait pour ça. C’est la Vérité vraie.
      Peut-être voulez-vous suggérer que ces capitalismes dévoyés et suicidaires ont favorisé l’ objectif de Poutine? Pas impossible mais peu probable parce qu’ imprudent. Le KGB (de Poutine) est plus subtil.

      La conjonction que vous soulevez entre Trump et la non-personne est une hypothèse fascinante… Il me revient que la non-personne est à l’aise avec les idéologies de l’Est de l’Europe, et en bonne compagnie. Va-t-elle (la non-personne) pousser vers les rives de la Moskova? Poutine (du KGB) serait bien maladroit s’il le permettait. Aller à Montoire ou à Moscou est un truc sommaire et expéditif, teuton en un mot. Ce n’est pas la signature de la Maison.

  4. Éric Zemmour à pris une place énorme sur ce blog…aucune candidate ou aucun autre candidat de gauche n’a autant de surface pour l’instant ici., la « mécanique » fonctionne donc très bien, ici aussi.

    3
      1. Par exemple: rien n’a été dit sur la primaire écolo ici : nada.
        Pourtant il y aurait des trucs a dire en accords ou désaccord c’est selon mais même pas rien….
        Je comprends qu’on decortique Zemmour mais pour autant pourquoi ne pas aussi faire se travail a gauche.
        Mais ce n’est pas le seul candidat franc tireur, ayant des conviction tres bien articulees.

        1
          1. @tous,
            @Paul,

            Arnaud ne voit tout « simplement » pas que c’est parce que cette primaire écolo ne présentait absolument RIEN de crédible à court-moyen terme au regard des enjeux planétaires en cours, qu’elle ne « recélait » finalement aucun danger nous permettant de lui accorder ne serait ce qu’une seule minute de notre temps…

            La seule candidature qui sera crédible en 2022 sera celle qui sera ENFIN capable de braver tous les dangers de notre temps, et ceci probablement au péril de sa propre vie compte tenu de la légion de « cliquets longs » qui lui feront face…

            A ce stade des candidatures autoproclamées, il n’y en a tout « simplement » AUCUNE qui puisse tenir ce rôle là !

            A méditer…

            Philippe

            4
            1. Je ne sais pas si je vous ai bien compris mais c’est ainsi que j’interprète votre notion de cliquets.
              Les évènements sur lesquels nous ne pourrons pas faire machine arrière.
              Ainsi, quoi que nous fassions, le niveau des océans va monter d’au moins un mètre (estimation très basse) d’ici quelques décennies. Quand bien même ce serait à l’horizon d’un siècle ou de deux, les conséquences n’en seraient pas moins dramatiques.
              De la même façon, la température moyenne du globe aura augmenté d’ici 2100 d’au moins 2°C par rapport à l’ère pré-industrielle.
              Deux exemples parmi beaucoup d’autres, dont certains en grande partie liés (effondrement de la vie dans les océans, désertification, sécheresses, phénomènes extrêmes…).
              Sans parler du cliquet des ressources: les puits de pétrole et les mines de cuivre ne sont pas inépuisables, climat ou pas.
              Pas de quoi faire le beuze à la présidentielle.

          2. Merci pour ce trait d’humour Paul.
            J’essayerais d’y répondre d’ici ce week end plus longuement ainsi qu’a Philippe Soubeyrand ci dessous.

    1. C’est vrai Arnaud, mais difficile de rester inerte face au phénomène Zemmour.
      IL me semble donc contre-productif de l’ignorer, d’autant qu’il est en train de gangréner une bonne partie de la droite dite classique.
      La gauche a tout de même une carte à jouer, et qu’elle ne joue pas suffisamment.
      Comme l’a signalé un autre commentateur, il faut présenter Zemmour pour ce qu’il est : un néo-fasciste. Ce discours l on ne l’ entend pas dans les médias, ni même parmi les politiques. Ils ne font pas leur boulot.
      Je viens de voire un débat sur LCI animé par Pujadas (y’a pourtant pire avec CNEWS) ; les invités c’était Jaffré ex directeur de l’institut de sondages Harris, Robert Ménard (ami personnel de Zemmour), une représentante « Les engagés » le mouvement de Joffrin pour ‘relancer la gauche’. Bref le coup classique on invite que des gens de droite, du centre mou, et de la gauche molle (Joffrin) et le tour est joué. Personne pour apporter un peu de radicalité en sens contraire de Zemmour.

      1
      1. Joffrin la gauche molle? Tellement molle que quand on appuie dessus c’est la droite qui sort.
        Sinon qu’espérer d’autre de la part de LCI et Pujadas?
        Etonnant quand même comme vous le faites remarquer le fait de ne pas présenter le Z pour ce qu’il est. Proto-fasciste, c’est une insulte?

        2
      1. Hervé, oui c’est une erreur de ne consacrer aucune réflexion aux idées et projets qui sont portes à gauche surtout pour la primaire ecolo et LFI.
        Comme dit plus haut j’essayerais de développer, en réponse à Paul et Philippe un peu plus tard.

        1
      1. Hé oui, parce qu’elle s’appelle LE PEN et qu’elle n’a absolument pas le niveau
        Le fait qu’elle n’ait pas le niveau est largement repris par Zemmour , ce qui ne peut que faire douter les Frontistes pensant qu’elle l’avait
        Candidat ou pas Zemmour va durablement affaiblir le RN

  5. Un prof, Zemmour ?
    Qui veut rire ? Certainement pas !

    Il isole une question, qu’il termine toujours par :
    –  » Je vais vous apprendre qui est responsable de cette … ( Là vous écrivez le mot que vous voulez pourvu qu’il fasse peur. ).  »
    Et il poursuit invariablement :
    –  » Facile la réponse tient en deux mots : les musulmans.  »

    Zemmour n’est pas un prof. Son problème ? Il est incapable de comprendre la complexité.

    A propos que pense Zemmour de cette citation de Frédéric Lordon qui est au coeur de notre compréhension du monde ?
     » La Terre est détruite par les capitalistes, et si nous voulons sauver les humains de l’inhabitabilité terrestre, il faut en finir avec le capitalisme.  »

    Il ne pense rien car il est incapable de concevoir que son camp est responsable de ce qu’il dénonce .
    Encore un pape de transition ce petit monsieur qui comme la plupart avant lui nous fera perdre un temps précieux.

    Jeunes gens ! Vous allez bientôt pouvoir commencer à instruire des dossiers.

    3
  6. Ce blog a étrangement évolué .. à une époque , les idées de Zemmour lui auraient valu l’opprobe totale , aujourd’hui on lui trouve des vertus pédagogiques , et une cohérence « maurassienne »
    Et si , tout enfui au plus profond du coeur de l’homme de gauche de 2021 , se trouvait le constat inadmissible que Zemmour peut-être a raison , et que s’il est élu , c’est lui qui va se charger du sale boulot ?
    Nan , je plaisante …

      1. @ M. Jorion

        Où avez-vu que M.Toulet expliquait quoi que ce soit ?

        Un article non seulement indigent mais promouvant à haute voix l’éditorialiste fasciste E.Zemmour.

        Vous m’en direz tant !

        1
  7. J’ouvre mon navigateur qui me propose « recherches populaires ». Deux sujets se jouxtent « syndrome de l’anus sans repos » et « Zemmour ». Intrigué je clique sur le lien et voici le principal symptôme « gêne anale profonde et agitée, à environ 10 cm de la région périnéale », seuls moyens de se soulager, se mettre En Marche ou prendre des anxiolytiques pour atténuer la sensation.
    Bizarrement moi c’est plutôt la nausée que je ressens à l’idée d’être contraint aux anxiolytiques.

    3
      1. Au-delà de la blague, il y a là un exemple extraordinaire de l’emballement médiatique actuel (ici compris).
        Un syndrome dont on connaît un seul cas devient une « recherche populaire » par effet boule de neige boosté par les algos.
        Dans les prochains jours les docteurs vont voir débouler des milliers de patients, avec un truc qui les gêne dans la région périnéale, persuadés d’être atteints dudit syndrome.
        Cela met en lumière le drame de la non-gradation de l’info, qui est par contre-coup une dégradation car beaucoup d’entre nous ont étés éduqués dans un monde ou l’information était classée/triée/nivelée suivant des lignes éditoriales bien identifiées et discutables. La Une s’est transformée en rubrique people, buzz et faits divers ; rien d’étonnant que les phénomènes de foire tiennent le haut du panier. Il faut faire/refaire toute une éducation, mais dans l’urgence on pourrait commencer par interdire la publicité pousse au … clic.

        3
        1. je plussoie votre commentaire . Mais comment voulez vous avoir une information digne de ce nom alors que nous avons de pseudos journalistes qui n’ont aucune culture sinon celle de l’argent qu’on leur a dit d’être légitime par le biais d’écoles de journalisme qui sont le réceptacle de candidats issus de la bourgeoise ? Un chien ne fait pas un chat !

          1. Pour assécher le marigot je ne vois pas d’autres solutions que de s’attaquer à la publicité.
            La majorité des rédacteurs d’articles sur le net ne sont que de vulgaires pisses-copies payés au lance-pierre, dont le principal travail est de trouver un titre accrocheur pour leurs articles entraînant le clic rémunérateur. Les clients des publicitaires et les publicitaires eux-même doivent-être coresponsables de l’article qu’ils financent et à ce titre être très sévèrement punis en cas de fausses informations. Cela induirait déjà une certaine prudence de leurs parts et obligerait les GAFA à mieux maîtriser leurs systèmes de dispatchage pubeux et de mise en avant des articles. C’est un moyen d’induire le tri, mais je préfère l’interdiction de la pub à titre personnel.

            3
  8. M.Toulet : Une chemise noire comme une autre ?

    Il est tout de même tout à fait hallucinant de lire un panégyrique d’un néo-nazi français ici sur le blog de M.Paul Jorion dont nous connaissons toutes et tous l’intégrité intellectuelle et sa nécessité vivante au cœur de notre contemporanéité où des problèmes urgents et inquiétants sont quotidiennement soulevés avec la plus haute gravité et la rigueur nécessaire à notre joyeuse édification.

    Mais que se passe t-il depuis plusieurs semaines sur ce même blog ?

    M. Toulet aujourd’hui décrit affectueusement l’éditorialiste E.Zemmour – faux historien et vrai fasciste, épigone de Joseph Goebbels – en …………..  » professeur  » !

    M.Toulet n’a t-il pas honte d’insulter 800 000 personnes qui œuvrent chaque jour à édifier les enfants, les adolescents et les jeunes adultes français, à l’école, au collège, au lycée et à l’université selon toutes sortes d’enseignements essentiels et selon des principes républicains hérités de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 ?

    Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 : http://www.textes.justice.gouv.fr/textes-fondamentaux-10086/droits-de-lhomme-et-libertes-fondamentales-10087/declaration-universelle-des-droits-de-lhomme-de-1948-11038.html

    Qu’arrive t-il donc à M.Toulet ?
    Qu’arrive t-il donc à ce blog ?

    Comment M.Toulet peut-il faire l’éloge de quelqu’un qui ne veut ni plus ni moins que détruire « l’État de Droit » comme il l’affirme régulièrement sur toutes les chaînes d’information, pour la plupart propriétés de son employeur originel, M. Vincent Bolloré ?

    Nous savons parfaitement pour qui travaille M.Zemmour et quels sont ses buts politiques ?
    Mais qui est donc M.Toulet ?

    Vidéos / Le Media : « Le Stagirite » :

    Vidéo 1 : «  Macron, Zemmour : ils sont en guerre contre l’état de droit » :

    https://www.lemediatv.fr/emissions/2021/macron-zemmour-ils-sont-en-guerre-contre-letat-de-droit-hLiRIm3pSrWQ4haDtey7ug

    Vidéo 2 : « Libéraux et conservateurs : l’assurance-vie du système » :

    https://www.lemediatv.fr/emissions/2019/liberaux-et-conservateurs-lassurance-vie-du-systeme-dzOSO92kTFSRx-qATW0xYQ

    8
      1. @ Paul Jorion

        Mais oui, mais oui ….vous me l’avez déjà dit …

         » Connais ton ennemi  » ……etc …. comme si on ne le connaissait pas déjà en long et en large cet ennemi !

        Mon argumentaire est toujours soigneusement étayé et je renvoie toujours à des sources documentaires sérieuses, vous me faites là un bien mauvais procès M.Jorion.

        Ne voyez-vous pas ce qui arrive sur votre propre blog ?

        Mais de mon côté, je suis magnanime et j’appelle une rédaction journalistique digne de ce nom pour un débat politique entre M.Jorion et M.Zemmour afin qu’on en finisse et qu’on passe à autre chose.

        Bonne nuit à vous, Monsieur.

        2
            1. ça doit dépendre du point de vue, essayons:
              Il y a toujours un moment dans la vie, parfois plusieurs, où l’ennemi, le plus terrible ennemi, c’est Cloclo.
              Il y a toujours un moment dans la vie, parfois plusieurs, où le Cloclo, le plus terrible Cloclo, c’est soi-même.
              Il y a toujours un moment dans la vie, parfois plusieurs, où le Cloclo, le plus terrible Cloclo, c’est Cloclo.

              Allez, assez entendu parler du candidat de Charles Gave pour ce soir!
              Bonne nuit à tous!
              MG

              4
                1. Pour finir sur « Zemmour professeur », j’ai eu fait dans ces lignes une analyse simplifiée :
                  « DROITE (extrême) = pas de théorie = surf sur une « dynamique d’affect » qui parcourt les médias + orientation de cette dynamique par eux (bouclage de la boucle), »

                  « GAUCHE = attention (care) aux « derniers » (comme dit Lucano Mimmo l’ex-maire de Riace) = théorie de pourquoi ils en sont là (comment marchent les premiers, le capitalisme) => théorie de comment changer cela (réformisme ou révolution). => pétard mouillé quand les blocages sont plus systémiques que la théorie en surface, et que la dynamique d’affect en face est capable de bloquer tout ça ».

                  ===> Il me semble dans ce cadre qu’il y a forcément à droite dans la « dynamique d’affect » des moments où X a bien pris les électeurs pour des c… et ces derniers s’en rendent compte sur tel ou tel secteur de la société et des affaires courantes (X= Sarko, Hollande, Macron, Marine Le Pen, secteur= chômeurs, ouvriers, profs, …).
                  Du coup, il y a place pour un récit disant « moi je ne vous prends pas pour des c…  » à condition qu’il ait l’apparence de se situer un peu à côté un peu ailleurs.
                  Une partie des mots des Gilets Jaunes étant dans ce cadre et les médias se sont d’ailleurs retrouvés bien en porte-à-faux.
                  ===> La situation « professorale » de Zemmour n’est pas beaucoup plus que ce moment « récit décalé du précédent et en phase dans la dynamique d’affect », mais dont l’indigence intellectuelle est réelle et la profondeur systémique faible ou nulle. A preuve, le sparring partner d’EZ, ci-devant Michel Onfray, semble s’en mêler avec jubilation (dernier article de MP, éclarant, sur le sujet).

                  2
    1. C’est vrai que ça peut énerver de voir qualifier Zemmour de professeur, titre académique que l’on associe à l »idée de recherche honnête de la vérité, alors que c’est un polémiste déguisé en historien, prêt à faire flèche de tout bois au service de ses thèses, et que l’honnêteté intellectuelle n’étouffe pas. Moi aussi, j’ai « tiqué ».

      À cet égard, M. Toulet aurait peut-être pu mieux choisir ses mots, mais il y a un constat : au yeux d’un grand nombre de Français, Zemmour parvient à passer pour le grand intellectuel qu’il n’est certes pas aux yeux des plus éduqués. Comparé à Jean-Marie Le Pen ou à sa fille, la montée en gamme est hélas incontestable. Et, à côté, le niveau de la plupart des candidats du statu quo défenseurs d’un système indéfendable (cfr. l’article de Lordon « pleurnicher le vivant ») est souvent abyssal. Journaliste politique et polémiste médiatique depuis des années, Zemmour est brillant à sa manière et ne doit pas être sous-estimé. Ce n’est pas stricto sensu un professeur, un maître, mais c’est la pose qu’il recherche et il parvient à passer pour tel aux yeux d’un trop grand nombre de gens, c’est un fait, certes regrettable, mais c’est un fait.. En politique, l’efficacité écrase la vérité.

      M. Toulet, dans cette intervention comme dans la précédente, me semble avoir le double mérite de ne pas sous-estimer la menace et les qualités de l’adversaire, et d’appeler à l’unité des progressistes (« Nous avons besoin d’un professeur – ou de plusieurs, mais un seul dans la position de candidat »). Je l’en félicite.

      Pour ma part, je sais que je passerai encore pour un crétin en disant que, face à de telles menaces, il n’y pas d’excuses pour les progressistes pour ne pas faire front. Et si l’on passe pour un crétin en disant cela sur le blog de PJ, mieux vaut ne pas se demander pour quoi l’on passe auprès de la moyenne de la population. Ainsi est-il.

      1. Alexis Toulet ne sous-estime pas ses adversaires, et je ne le soupçonne non plus d’être une chemise brune.
        Par contre il me semble que c’est pas un bon angle d’analyse d’écrire que Zemmour parle à l’intelligence des Français au motif qu’il ferait preuve de cohérence et serait pédagogue, ce dont la gauche pourrait s’inspirer pour présenter un discours radical.
        La cohérence zémourienne n’est que celle de l’idée obsessionnelle, qui relève du symptôme de l’effondrement en cours et qui obscurcit les enjeux globaux. Elle n’a donc rien de pédagogique.
        Sa pédagogie n’est pas celle du professeur, mais celle du rhétoricien. Zémmour n’est ni un historien professionnel, ni un excellent historien amateur, c’est juste un révisionniste de l’histoire, car comment qualifier autrement un homme qui prétend que Pétain a sauvé des juifs ? C’est juste un gros mensonge.
        Non, Zemmour ne parle pas à l’intelligence des Français.

        1
      2. Mon père s’est exclamé un jour, s’agissant de Zemmour: « un nouveau Pic de la Mirandole ! »

        J’étais un peu abasourdi vous l’imaginez..

        1
        1. J’ai dit qu’EZ était incollable sur christianisme, judaïsme et islam. Je maintiens : je suis loin d’en savoir autant que lui sur le sujet, mais pour la partie que je connais, je ne l’ai jamais ni vu ni entendu commettre une erreur.

          Je n’ignore pas que pour certains, dire cela équivaut à lui apporter mon soutien. Mais si vous pensez cela, souvenez-vous que je dis de Heidegger, non pas philosophe accidentellement nazi mais auteur d’une philosophie nazie de bout en bout (sorry, Jean-Sol Partre, Jacques Derrida, Bernard Stiegler !), qu’il est incontestablement l’un des trois meilleurs lecteurs de Hegel. Ce qui ne l’empêcha pas d’être une ordure.

          Oui, je sais, on aimerait bien que les salauds soient en plus, bêtes. Ça arrive souvent, mais pas toujours.

          4
          1. C’est exactement la même chose avec Robert Faurisson, à la vérité le gars était devenu incollable et un véritable expert de la Shoa et des camps de concentrations pendant la période Nazi, minutieux, précis, méthodique, précis, factuels. Peu de gens en face de lui étaient en mesure d’argumenter contre lui sur cette réalité malgré le fait que ce n’était pas un historien professionnel de formation. Il était un as en la matière. Donc très loin d’être bête.

            Cela étant dit et posé, il est donc la pire crapule de l’après guerre, une véritable ordure car lui, il savait la réalité de l’extermination par les chambres à gaz. Mais sa haine lui a permis de jouer avec les faits et la réalité jusqu’à nier cette réalité.

            Rien n’est simple, mais saisir la complexité est une des plus belles choses de l’intellect humain et un accomplissement en soi. Et ça donne une force assez incroyable, une assurance sereine, et je dirai même une joie, loin des jugements à l’emporte pièce et des opinions en l’air.

            Je plussoie donc ton commentaire !

  9. La pièce qui nous est jouée actuellement au théâtre politique et retransmise fort opportunément par la majorité des chaînes de télévision et journaux, a les mêmes metteurs en scène, en l’occurrence, les actionnaires majoritaires de ces médias ; conjugués aux sondages réalisés par divers instituts eux-même contrôlés par du capital privé, l’on arrive à ‘faire monter la mayonnaise’, il suffira ensuite de solliciter les généreux donateurs pour lancer la campagne officielle, c’est ce qui a été réalisé pour l’élection de E. Macron :https://www.franceculture.fr/politique/comment-800-grands-donateurs-ont-finance-la-moitie-de-la-campagne-demmanuel-macron
    La suite n’est, ou ne sera qu’une sorte de vote censitaire : celui qui aura pu engranger le max de pognon pourra se payer une campagne bien articulée avec beaucoup de moyens, tandis que les adversaires devront tenter de bien faire avec peu de moyens, ainsi en 2017, J.L. Mélenchon n’a pu aligner que l’équivalent du quart du coût de la campagne d’E. Macron…
    Si l’on admet le principe de l’égalité, lequel est un fondement de la République Française, il serait logique d’attribuer le même forfait pour chaque candidat, quel qu’il soit, plutôt que ce plafond maximum de financement, cela remettra ainsi chacun sur la même ligne de départ.
    Pour en revenir à E. Zemmour, je reste persuadé qu’il est le cheval de Troie destiné à détruire la candidature de M. Lepen et sera au final le soutien d’E. Macron pour sa réélection, les ‘généreux donateurs’ ont parfaitement les moyens de financer ces deux campagnes, quoique E. Macron pourra par ailleurs compter sur la cagnotte de LaRem bien remplie puisqu’ils étaient ‘majoritaires’ au parlement… 🙂

    3
  10. @ Tout me hérisse

     » Jeunes, banquiers d’affaires, gérants de start-up… Ils œuvrent en toute discrétion pour le financement d’Éric Zemmour (…) Derrière la collecte de fonds pour Éric Zemmour, des profils plus proches de la « start-up nation » que de la droite traditionnelle  » :

     » Révélations de la cellule investigation de Radio France  » :
    https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/derriere-eric-zemmour-un-banquier-et-un-patron-de-start-up_4773765.html

    Article complémentaire :  » Révélations sur Julien Madar, le financier d’Éric Zemmour  » :
    https://www.francebleu.fr/infos/politique/enquete-radio-france-revelations-sur-julien-madar-le-financier-d-eric-zemmour-1631815802

    1
  11. ► Bis répétita…
    Qui ne voit le scénario de 2017 se répéter pour l’élection de 2022 ?
    Des médias, flagrant, déjà ont choisi : E. Z. de préférence à M. L. P.
    Il a, l’évidence, une autre personnalité. Le fond, lui, plutôt semblable !
    Dans ce contexte, candidat, il sera au 2ème tour. Et Président ?

    1. La fille de Brest

      https://www.youtube.com/watch?v=EMC3n2tculU

      Un très bon film qui montre les « relations » Afssaps( devenu ANSM) et l’industrie pharmaceutique.

      Le jugement de l’affaire(mars 2021) a été très peu médiatisé.
      Mais ce n’est pas terminé suite aux appels des deux partis.

      Le medecin-chercheur , qui avait fait son doctorat au CHU de Brest ,travaillant avec I. Frachon , et dont le role est pris par Magimel , avait vu ses crédits fortement réduits , et a par la suite quitté la France pour la Fac et le CHU d’Ottawa.
      C’est ce duo qui a fait tomber le Mediator.

      Par la suite I Frachon a apporté les preuves de liens d’intérêts entre l’Inserm et Servier.

      Irène Frachon , une sacrée grande dame qui ne lache rien .

      3
  12. EZ vient simplement remplir le vide creusé par le très faible niveau des politiciens qui tiennent le haut des médias. P. ex. faiblesse insigne de Mélanchon, qui n’a pas été capable de pulvériser EZ comme il convenait, lors du fameux débat.

    La gauche doit vite se trouver un météore venu de nulle part, du même acabit médiatique qu’EZ, si elle veut exister dans cette élection !

    1
    1. Placer les espoirs de la gauche dans une étoile filante? Vous avez su rester jeune!
      Gare toutefois aux bolides, il y a parfois dans la nuit des espaces des menaces bien pires encore que celles déjà identifiées!

    2. @ Ermisse

      Ermisse, je sens que vous êtes la personne que nous attendons tous.
      A vous lire, cela ne fait aucun doute.
      Heureusement que vos lumières et vos actions concrètes nous éclairent.
      Allez-y ! Ne tergiversez plus.

    3. …  » La gauche doit vite se trouver un météore venu de nulle part, du même acabit médiatique qu’EZ « …

      Guy BEDOS…

      (merde…on me dit qu’il est mort..?..)

  13. Alors si je comprends bien EZ est un gros vieux fasciste raciste xénophobe antisémite qui n’a rien à dire (normal il est vieux 😉😉😉) qui a les faveurs des médias alors qu’il n’est même pas candidat MAIS que par contre MLP elle serait plutôt démocrato- compatible . Mais vous ne voyez pas que nous sommes devenus des marionnettes ?

    petit moment littéraire : Faire l’opinion de Patrick Champagne? ed Le sens commun ,éditions de minuit
    La philosophies des formes symboliques , Ernst Cassirer,
    Libres d’obéir , Johann Chapoutot . (Déjà cité ici )

    1. La French American Foundation et le noyautage du système politique.

      Une organisation ,créée en 1976 ,qui se consacre à renforcer les liens entre la France et les États-Unis.

      Une vision transatlantique .

      Les Young Leaders de la French American Foundation pour les hommes politiques les plus connus:

      * Hollande : président de la République
      * Juppé : ancien premier ministre et candidat à la présidence de 2017
      * Macron :président de la république
      * Philippe : premier ministre
      * Minc
      * Montebourg
      * Moscovici
      * Pécresse
      * Villani
      * Wauquiez
      * ………

      4
      1. Mouais … Des fondations du même type avec d’autres pays ou contrées , il y en a à la pelle . ( et on y retrouve parfois les mêmes !) .

        Et heureusement qu’il y en a , pour que les gens se parlent .

          1. Je vous confirme qu’on se parle aussi dans mon association d’anciens copains de promo. On n’y parle pas trop des fondations France-Machin , d’Emmaüs parfois , mais aussi d’Humanisme et Habitat , de SOS Méditerranée , de liens avec l’Albanie ou le Kosovo , de banques alimentaires …

            Mais là , on commence tous à sucrer les fraises et on a laissé les manettes à d’autres bien plus jeunes .

            N’empêche que où qu’on parle , on se porte mieux , pourvu qu’on ne se cache pas .

            1. Les dents longues et les sans dents n’ont pas d’autre représentation du monde de l’autre que les images et le son déportés par écran interposé. Les ni ni font l’intermédiaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.