LE DERNIER COMBAT DU JOUR ET DE LA NUIT : face à la violence de la dictature ultralibérale en cours, seule une Constituante Mondiale s’impose !, par Philippe Soubeyrand

Billet invité. Ouvert aux commentaires. P.J. : Je publierai bien entendu volontiers comme billet autonome les réponses qui lui seraient faites.

« Sans une action plus audacieuse, nos enfants n’auront pas le temps de débattre de l’existence du changement climatique. », Barack Obama, lors de son Dernier Discours, le mardi 10 janvier 2017.

Depuis le début de cette crise systémique globale sans nom que nous traversons tous, sans exception, une crise à la fois chimique, géologique, océanique, atmosphérique, biologique, énergétique, thermodynamique, climatique, économique, stratégique, politique, philosophique, scientifique, psychologique, voire psychiatrique, etc., nous nous demandons encore et toujours pourquoi l’être humain d’une manière générale, quelle que soit son appartenance religieuse, quelle que soit son origine culturelle, quel que soit son niveau d’éducation, quel que soit son statut social et quelle que soit aussi sa localisation géographique, n’a de cesse d’esquiver/éluder/nier/ignorer/oublier, jour après jour, année après année, l’évidence même de l’interopérabilité des données de mesure qu’il s’ingénie pourtant à collecter aux quatre coins du globe et à stocker au sein de ses gisements (datawarehouses) ? Notre réflexion principale a donc pour seul objectif de répondre à cette question tant nous avons le sentiment, voire l’intuition, que c’est bien là la clé qui doit nous permettre à tous de nous mettre en mouvement sous le poids de nos responsabilités, d’approcher au mieux la solution et de prendre les décisions les plus appropriées en découlant. Bien évidemment, certains nous disent encore et toujours que l’intuition est traître et qu’elle ne peut suffire à elle seule de démonstration. Et ils ont amplement raison ! Nous ne le nions pas ! Sauf que nous sommes loin de tout savoir hélas, et que faute de temps et de Lumières [1] pour pouvoir absolument tout démontrer en plein état d’urgence anthropologique [2], nous devons bel et bien nous en remettre : d’une part à notre intuition, quoi qu’on en dise, et d’autre part à notre capacité de spontanéité ; sommes-nous oui ou non les sapeurs pompiers de la situation ? Car nous allons devoir provoquer un choc de complexification/diversification en faveur de la biosphère, la survie et la paix, un VRAI NEW DEAL [3] sans lequel il ne sera pas possible de sauver l’écosystème qui nous a vu naître [4] !

Et pour y parvenir au regard de la dimension inconnue infinie du système complexe observé en présence, parce que le doute est bel et bien toujours permis, nous proposons que les 195 Chefs d’États membres de l’ONU (Organisation des Nations Unies) ordonnent sans plus attendre la réalisation d’une PoC (Proof of Concept) à grande échelle consistant à TOUT STOPPER simultanément durant les seuls mois de novembre-décembre 2017, tout en ne maintenant en activité que le stricte nécessaire : hôpitaux, sécurité, défense, alimentation de base, etc.. Durant ce laps de temps, la consommation en énergie fossile devra être ramenée à son stricte minimum sous l’effet conjugué de congés forcés simultanés imposés à l’ensemble de la population mondiale. Les scientifiques du Monde entier devront quant à eux poursuivre leur travail de collecte des données de supervision/surveillance, toutes ces mesures devant être ensuite analysées/modélisées en dehors de tout cloisonnement avec la plus grande minutie afin d’en évaluer l’impact positif réel ou non sur l’ensemble de l’écosystème, dont l’impact positif réel ou non sur la cryosphère terrestre du fait des cycles naturels favorables d’ores et déjà assurés et l’impact positif réel ou non sur les émissions de gaz à effet de serre et le climat mondial en découlant…

Sept mois de concertation/planification/décision pour deux mois d’efforts anthropologiques de la part de l’ensemble de l’Humanité au seul service de la science du climat et de la sauvegarde de ce qu’il reste de la biosphère terrestre dont nous faisons tous bel et bien parties intégrantes ! Est-ce là une vision systémique absurde et totalement irréaliste ?

Au regard de la gravité et de l’urgence de notre situation, nous nous sentons le devoir et la responsabilité de vous la suggérer pêle-mêle tant tout cela ne peut plus attendre désormais.

Nous espérons qu’elle sera suffisante pour éclairer/étayer vos propres réflexions et débats autour de vous, notamment au regard de la propagande néo-libéro-politico-statistico-médiatique toujours en cours, et toute aussi manipulatrice, mensongère, qu’hypocrite. Nous espérons aussi et surtout qu’elle parviendra à vous convaincre quant au meilleur choix à faire le 23 avril prochain…

« Une civilisation me paraît se définir à la fois par des questions qu’elle pose et par celles qu’elle ne pose pas. », André Malraux (1901-1976).

C’est en lisant/relisant le livre d’Emmanuel Todd qui s’articule autour de cette question, Qui est Charlie ?, aux éditions SEUIL, 2015, 252 pp. [5], faisant ainsi référence au slogan [JE SUIS CHARLIE] suite à l’attentat tragique contre le journal satirique Charlie Hebdo, slogan qui demeure encore et toujours aujourd’hui, enfoui dans nos consciences, que nous le voulions ou non, que nous parvenons à extrapoler une vision de manière plus générale, voire systémique. Car ce n’est pas tant cette question que pose Emmanuel Todd qui retient notre attention, que ce qu’il expose/explique en substance bien avant sa conclusion qu’il émet donc dans ce contexte « d’une crise religieuse » ; nous citons, p. 171-172 :

« Quoi qu’il en soit, nous devons nous méfier de la bienveillance socialiste envers l’immigré et ses enfants. Elle comporte sans nul doute des restes d’universalisme vrai, celui qui attend et exige l’assimilation pure et simple de l’étranger à la culture centrale, en tant qu’individu. Mais la gauche française est également pénétrée aujourd’hui d’un substrat différentialiste inconscient qui ne tient pas tellement à ce que les enfants d’Arabes, de noirs et de juifs deviennent des citoyens comme les autres, et qui se sent intellectuellement légitimé quand il voit des beurs terroristes, des noirs qui font du rap et des juifs qui portent la kippa. »

Emmanuel Todd conclut justement son livre en s’opposant vigoureusement à l’islamophobie, appelant de ses vœux une assimilation, voire un métissage religieux, le métissage étant en effet le meilleur moyen pour gommer nos différences au point de les confondre deux à deux. Mais Emmanuel Todd n’est pas le premier intellectuel à appeler de ses vœux une assimilation.

Déjà en 1869, Victor Hugo qui se sait l’âme à la fois socialiste et abolitionniste, sait aussi ô combien il est justement important de pouvoir assimiler des époques telles que celle propre à la Révolution de 1789 par exemple [6], au moment même où Napoléon III pense quant à lui mettre un terme à la crise en redonnant aux intellectuels quelques libertés qui se révèlent finalement totalement insuffisantes, et ne font au contraire qu’accélérer la chute de son Empire agonisant qui s’achève sur la proclamation de la République le 04 septembre 1870 [7]. Aussi, dans le cadre de l’élection présidentielle française de 2017, devant l’évidence même d’un ultralibéralisme désormais à l’agonie, en s’inspirant de ce que parviennent à faire les fils Hugo, ne faut-il pas justement mettre en avant un candidat capable de « [peindre 2017] sous le pseudonyme de 1789, [voire de 1869] » ? Dixit Victor Hugo à son fils François-Victor, le 14 mai 1869, ce que nous rappelle Alain Decaux de l’Académie française, dans son livre consacré à Victor Hugo, aux éditions PERRIN, 1995, 1036 pp. [8] ; nous citons, p. 926 :

« Mon Victor, je veux, comme à Charles, t’envoyer mon cri de joie. Ton premier article est ravissant de force, de hauteur et d’esprit, l’assimilation des époques est admirablement réussie, et tu peins 1869 sous le pseudonyme de 1789 avec une si parfaite exactitude que Ruy Blas lui-même s’y trouve… Donc je t’embrasse. Rassurez-vous du reste, Charles et toi – je ne vais pas me mettre à vous écrire comme cela, en papa très bien, à tous vos articles. Mais je vous envoie un tas d’applaudissements en blanc… »

Ruy Blas est le personnage central de la pièce de théâtre intitulée du même nom, écrite par Victor Hugo en 1838, dont l’action se déroule sous le règne agonisant de Charles II, c’est à dire à la fin de la période dite de « décadence espagnole » qui coïncide avec la fin de la dynastie de Habsbourg à la fin du XVIIème siècle [9], à un moment où Ruy Blas souhaite se montrer digne aux yeux de celle qu’il aime, la Reine d’Espagne Marie-Anne de Neubourg [10], en dénonçant notamment les méfaits d’une oligarchie dont il n’est que le valet [11], et pour laquelle il se laisse naïvement manipuler pour se laisser assimiler à un noble courtisan…

Ainsi, en mentionnant le nom de ce personnage dans sa lettre adressée à ses fils en 1869, Victor Hugo ne salue pas uniquement leur démarche d’assimilation des époques en sous-entendant notamment la période de 1690-1700 propre à la fin définitive du « Siècle d’or espagnol » [12], il souligne également leur démarche d’assimilation des classes sociales, une démarche qui est propre à « La Révolution, c’est la France sublimée » [13].

Vidéo 1 – Lors de l’émission On n’est pas couché du 10 septembre 2016 [14], Jean-Luc Mélenchon demande à Jacques Weber de lire un passage du livre de Victor Hugo, William Shakespeare, A. Lacroix, Verboeckhoven et Cie, éditeurs, 1864, p. 518-520 [13] – Un internaute vraisemblablement insoumis vient d’en faire le montage vidéo ci-dessus que nous vous proposons de regarder, d’écouter, voire de diffuser autour de vous si comme nous vous pensez que cela fait sens…

« N’allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n’y a pas de chemin et laissez une trace. », Ralph Waldo Emerson (1803-1882).

Mais Jean-Luc Mélenchon est-il réellement l’homme de la situation ? Comment le savoir si nous tenons compte une fois encore de toute la propagande qui est déversée ad nauseam contre lui depuis le 10 avril 2017, sachant en outre que les rumeurs arrivent toujours de la part des gens qui sont généralement à cours d’arguments ?

C’est le cas tout particulièrement de cette rumeur fondée depuis la proposition n° 62 du programme de la France Insoumise, l’Avenir en Commun, aux éditions SEUIL, 2016, 126 pp. [15], autour de l’ALBA (Alliance Bolivarienne pour les Amériques), qui se propage sur tous les réseaux sociaux et sur tous les moteurs de recherche maintenus par tous les GAFA (comprendre ici tous les Géants de l’Internet dont nous connaissons tous la puissance actuelle des IA), depuis la fin lundi dernier de la période d’équité, jour où d’ailleurs le Président de la République s’en donna à cœur joie contre la France Insoumise et son candidat lors d’une déclaration pour le moins remplie de sous-entendus négatifs [16]… Depuis, c’est une avalanche d’insultes, voire d’injures, qui déferle malgré eux sur les insoumis(es) dont les témoignages remontent du terrain et sont hélas de plus en plus nombreux…

Pour contrer un tel phénomène, la France Insoumise a alors pris la décision de mettre en place cette semaine, dans la continuité du meeting de Jean-Luc Mélenchon à Lille, le Desintox, un outil accessible directement depuis la page d’accueil de JLM2017 [17], ce qui permet aux insoumis(es) d’être en mesure de faire face seul(e)s à de telles attaques gratuites, même si nous voyons bien que tout cela n’est pas encore totalement suffisant… Preuve de sa dynamique de campagne et de la crainte qu’il inspire à ses adversaires, Jean-Luc Mélenchon est bel et bien devenu l’homme à abattre, ou plus exactement à faire taire. Mais Jean-Luc Mélenchon fait preuve de pugnacité face à une telle avalanche d’assauts insidieux/crapuleux, qui sert surtout depuis lundi les intérêts du candidat ultralibéral le plus naturel qui soit : Emmanuel Macron, sachant en outre qu’il ne reste que quelques jours au mouvement de la France Insoumise pour asseoir sa position loin devant celle des partis En Marche et LR !

« Les petits esprits triomphent des fautes des grands génies, comme les hiboux se réjouissent d’une éclipse de soleil. », Antoine de Rivarol (1753-1801).

Voilà aussi pourquoi les insoumis(es) ne doivent surtout pas capituler ! Ils doivent au contraire se tenir éveillés et soudés jusqu’au bout tant les choses ne devraient faire qu’empirer désormais s’ils n’y prennent pas garde ! Voici une illustration réalisée depuis l’infographie LeMonde.fr du 12 avril 2017 [18], des sondages Ifop réalisés pour Paris Match, CNews et Sud Radio, et nous tenons à préciser que ce qui apparaît ici est perceptible partout ailleurs et ceci quels que soient les résultats des instituts de sondages utilisés :

Mais que signifie très précisément tout ceci, d’abord :

1 – que tout a bel et bien été mis en œuvre pour barrer la route à la France Insoumise avant la publication officielle le 18 mars dernier par le Conseil Constitutionnel de la liste définitive des 11 candidats à l’élection présidentielle de 2017 [19]… ensuite

2 – que messieurs Le Roux et Urvoas, qui ont voulu coûte que coûte et malgré la mobilisation des Français [20], cette loi organique en vigueur depuis le 25 avril 2016 de modernisation des règles applicables à l’élection présidentielle [21], sont bel et bien aujourd’hui les Arroseurs Arrosés puisque cette loi vient de profiter pendant trois semaines à la France Insoumise et à son candidat qui doivent donc bien plus leur percée à la seule règle d’équité imposée durant cette période par cette loi au seul secteur de l’audiovisuel, qu’à eux-mêmes… et enfin

3 – qu’il fallait donc bel et bien s’attendre à l’ouverture par François Hollande (soutien déclaré à Emmanuel Macron) des hostilités contre le candidat de la France Insoumise à l’issue de cette période d’équité le 10 avril dernier [16], les medias, la presse et les GAFA se chargeant ensuite du reste en cette nouvelle période d’égalité imposée par la loi au secteur de l’audiovisuel !

Tout cela n’a donc bien évidemment rien à voir avec la communication d’influence orchestrée par les instituts de sondages, mais concerne uniquement la réalité stratégique propre à cette campagne néo-libéral ad nauseam et jusqu’à présent inavouée au public…

Ignorer cette réalité, ce serait bien évidemment un échec à venir assuré pour la France Insoumise qui ne s’y attendrait pas…

Considérer cette réalité, c’est y répondre tous ensemble intelligemment… enfin, nous voulons dire : nous autres les insoumis(es) !

Et vive l’année 2017 au pays merveilleux des smartphones ou autres joyeusetés de ce genre, ces formidables outils de communication d’influence mis entre les mains des gens crédules que nous sommes, par la seule volonté des GAFA entretenant une relation pour le moins incestueuse avec l’ensemble du secteur de l’audiovisuel, les tracts et les affiches ayant hélas un impact plus que dérisoire de nos jours, ce que démontre parfaitement l’illustration précédente…

« Le savant est fier d’avoir tant appris ; le sage est humble d’en savoir si peu. », William Cowper (1731-1800).

Il faut quand même bien se rendre compte que nous ne sommes pas les seuls à discuter, sur l’Internet et ailleurs. Sauf que d’autres le font à l’opposé des valeurs que nous défendons, par un biais bien plus redoutable que le travail d’argumentation et d’explication, toujours long et complexe, tel que celui que nous nous efforçons de faire ici. Ce biais s’appelle la démagogie et c’est aussi ce que nous voulons vous montrer au travers de ce billet. Et ce biais est terriblement plus efficace à l’égard du plus grand nombre que le biais aristocratique qu’il exècre de plus en plus du fait des erreurs accumulées de la part de nos élites…

Nous avons donc perdu beaucoup trop de temps…

Nous savons d’ores et déjà ce qui est ressorti des plébiscites des élus…

Nous ne pourrons jamais « patcher » à l’infini ce système ultralibéral sans aucun fondement…

Il nous faut donc faire preuve de sagesse au regard de l’urgence et agir spontanément face à l’incendie, ne plus nous poser autant de questions et aller dès maintenant à l’essentiel tant il devient de plus en plus évident qu’il nous faut un autre paradigme, voire une Constituante Mondiale. Or en France, c’est bel et bien la France Insoumise qui nous la propose déjà au niveau national ! Aussi, commençons par là, et les débats autour de la proposition n° 62 suivront implicitement…

=========================================
[1] Philippe Soubeyrand, Les LUMIERES doivent jaillir maintenant !, Blog de Paul Jorion, le 02/02/2017.

[2] Paul Jorion, Le Temps qu’il fait le 23 mars 2017, Blog de Paul Jorion, le 23/03/2017.

[3] Philippe Soubeyrand, DU CREPUSCULE A LA NUIT DE MEDICIS : de l’élection de Donald Trump, symptôme politique, philosophique et psychologique, d’une crise systémique globale hors de contrôle, au symptôme climatique !, Blog de Paul Jorion, le 24/11/2017.

[4] Jean-François Le Bitoux, Présidentielle il faut que ça change ! Un candidat antisystème pourrait-il sauver l’écosystème ?, Blog de Paul Jorion, le 27/03/2017.

[5] Emmanuel Todd, Qui est Charlie ?, aux éditions SEUIL, 2015, 252 pp..

[6] Révolution française, Wikipédia, L’encyclopédie libre, le 23/01/2017.

[7] Napoléon III, Wikipédia, L’encyclopédie libre, le 22/02/2017.

[8] Alain Decaux de l’Académie Française, Victor Hugo, aux éditions PERRIN, 1995, 1036 pp. ; lien vers sa nouvelle édition.

[9] Maison de Habsbourg en Espagne, Wikipédia, L’encyclopédie libre, le 02/01/2017.

[10] Marie-Anne de Neubourg, Wikipédia, L’encyclopédie libre, le 05/11/2016.

[11] Ruy Blas, Wikipédia, L’encyclopédie libre, le 28/01/2017.

[12] Siècle d’or espagnol, Wikipédia, L’encyclopédie libre, le 21/01/2017.

[13] Victor Hugo, William Shakespeare, A. Lacroix, Verboeckhoven et Cie, éditeurs, 1864, p. 503-521, via William Shakespeare (Victor Hugo)/III/II, Wikisource, La bibliothèque libre, le 05/03/2016.

[14] Laurent Ruquier avec Vanessa Burggraf & Yann Moix, On n’est pas couché, France 2, le 10/09/2016.

[15] Le programme de la France Insoumise et de son candidat, Jean-Luc Mélenchon, l’Avenir en Commun, aux éditions SEUIL, 2016, 126 pp.

[16] François Hollande sort de son silence : « Cette campagne sent mauvais », Le Parisien avec l’AFP, le 12 avril 2017.

[17] Site officiel JLM2017.

[18] Sondages, temps de parole… suivez la campagne présidentielle avec quatre indicateurs, LeMonde.fr M Présidentielle 2017, depuis la mise à jour du 12/04/2017.

[19] Laurent Fabius, Dernière publication des parrainages et liste des candidats pour l’élection présidentielle 2017, Conseil Constitutionnel, le 18/04/2017.

[20] Axelle Tessandier, Non à la loi de « modernisation » de l’élection présidentielle #PrésidentielleOuverte, Change.org, le 05/04/2016.

[21] Loi organique n°2016-506 du 25 avril 2016 de modernisation des règles applicables à l’élection présidentielle (1), Legifrance.gouv.fr, JORF n°0098 du 26 avril 2016.

Partager :

89 réflexions sur « LE DERNIER COMBAT DU JOUR ET DE LA NUIT : face à la violence de la dictature ultralibérale en cours, seule une Constituante Mondiale s’impose !, par Philippe Soubeyrand »

  1. Philippe Soubeyrand, 2 petites remarques localisées.
    Très beau texte et belle mise en scène vidéo, mais grand obsédé des sources, je suis allé chercher le texte original et quelques petites différences en plus et en moins existent. Pas de quoi hurler !
    Mais la fidélité textuelle aux sources est un minimum pour le registre de la confiance sur le donné à entendre, notamment sur le « libre marché » de l’Internet où les produits sont incontrôlés et trollés, la police discrète, et les bonimenteurs nombreux.
    https://books.google.fr/books?id=V5HBMrERfjYC&pg=RA1-PA4694&lpg=RA1-PA4694&dq=victor+hugo+et+de+ces+flammes+cette+g%C3%A9ante&source=bl&ots=z57twlaCSm&sig=pLZbcMGkzQbNIROcHrRfEqy20ko&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj_iZCs5ajTAhWIzRoKHWpqDHwQ6AEILTAC#v=onepage&q=victor%20hugo%20et%20de%20ces%20flammes%20cette%20g%C3%A9ante&f=falsehttps://books.google.fr/books?id=V5HBMrERfjYC&pg=RA1-PA4694&lpg=RA1-PA4694&dq=victor+hugo+et+de+ces+flammes+cette+g%C3%A9ante&source=bl&ots=z57twlaCSm&sig=pLZbcMGkzQbNIROcHrRfEqy20ko&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj_iZCs5ajTAhWIzRoKHWpqDHwQ6AEILTAC#v=onepage&q=victor%20hugo%20et%20de%20ces%20flammes%20cette%20g%C3%A9ante&f=false

    Pour la constituante mondiale, demain les cigognes auront déposé votre projet devant l’ONU.
    Ce serait déjà un coup de tonnerre que la France change de Constitution et d’autres choses…alors d’ici qu’au seul endroit où les représentants des terriens sont supposés se parler, on arrive ne serait-ce qu’à dialoguer sur la réforme du SMI, ce qui bousculerait les frontières…

    1. Ce serait déjà un coup de tonnerre que la France change de Constitution et d’autres choses…

      Ohlala m’en parlez pas ! Le monde tremblouille toujours de la déflagration cataclysmique de 1958, les mémoires encore traumatiques se figent à la seule évocation d’une infime réplique, souffle coupé par l’angoisse, l’âme déjà hagarde…

      1. En fait, c’est surtout que cette nouvelle Constitution va ENFIN donner au peuple le pouvoir que l’oligarchie lui avait confisqué dans les années qui ont suivit 1789…

        1. Qu’est-ce que t’en sait Gagnot ? P’têt bien que cette nouvelle constitution donnera ENFIN tous les pouvoirs à “l’oligarchie”. Il fait ce qu’il veut le peuple tiré au sort, non ?

      2. Oui, c’est vrai, le peuple est foutu de laisser le pouvoir à ses geôliers, comme il l’a toujours fait, et comme tu le souhaites.
        Je suis un optimiste invétéré.

      3. Julien,

        Tu ne cesses de dénigrer la FI, alors on peut se poser des questions, d’autant que personne ne propose d’alternative réaliste…
        De plus tu n’argumentes pas, tu te contentes de balancer des vannes, qui ressemblent à des moqueries.
        On dirait que tu cherches à pousser à la faute?

        A la longue ça devient pénible, et je ne suis pas le seul a vous (avec vigneron) l’avoir fait remarquer.

      4. Mélenchon n’est que le porte parole de la France Insoumise dont le programme “l’Avenir en commun” a été élaboré par des milliers de personnes, et pas spécialement des incultes…
        Par ailleurs je n’ai pas attendu la FI pour penser ce que je pense.

        Si je dérange ta secte, je peux te laisser entre vous. Il suffit de demander, ou de couper mon IP 😉

  2. – Dieu est grand ! répondit le mendiant. Mais qu’importe les affaires. Il y a tant de joie dans l’existence. Tu ne connais pas l’histoire des élections ?
    – Non, je ne lis jamais les journaux.
    – Celle-là n’était pas dans les journaux. C’est quelqu’un qui me l’a racontée.
    – Alors je t’écoute.
    – Eh bien ! Cela s’est passé il y a quelque temps dans un petit village de Basse-Égypte, pendant les élections pour le maire. Quand les employés du gouvernement ouvrirent les urnes, ils s’aperçurent que la majorité des bulletins de vote portaient le nom de Barghout. Les employés du gouvernement ne connaissaient pas ce nom-là ; il n’était sur la liste d’aucun parti. Affolés, ils allèrent aux renseignements et furent sidérés d’apprendre que Barghout était le nom d’un âne très estimé pour sa sagesse dans tout le village. Presque tous les habitants avaient voté pour lui. Qu’est-ce que tu penses de cette histoire ?
    Gohar respira avec allégresse ; il était ravi. « Ils sont ignorants et illettrés, pensa-t-il, pourtant ils viennent de faire la chose la plus intelligente que le monde ait connue depuis qu’il y a des élections. » Le comportement de ces paysans perdus au fond de leur village était le témoignage réconfortant sans lequel la vie deviendrait impossible. Gohar était anéanti d’admiration. La nature de sa joie était si pénétrante qu’il resta un moment épouvanté à regarder le mendiant. Un milan vint se poser sur la chaussée, à quelques pas d’eux, fureta du bec à la recherche de quelque pourriture, ne trouva rien et reprit son vol.
    – Admirable ! s’exclama Gohar. Et comment se termine l’histoire ?
    – Certainement il ne fut pas élu. Tu penses bien, un âne à quatre pattes ! Ce qu’ils voulaient, en haut lieu, c’était un âne à deux pattes. »
    Albert Cossery – Mendiants et Orgueilleux

  3. La bascule Hamon/Mélenchon reste un effet “du premier ordre”. Hamon avaec ou sans période d’équité peine à convaincre, on peut en donner 10 raisons assez objectives (charisme personnel, alliance EELV, apparition des couteaux dans le dos, tendance à s’excuser plutot que de jouer l’attaque, gout immodéré pour les intellos tout en parlant du peuple, etc.
    La période d’équité vient sans doute comme effet du second ordre.

    La Constitution Mondiale… commençons par celle pour l’économie et tentons de faire que les GAFA soient les premiers à les respecter.

    Aujourd’hui, je suis allé en voiture dans Paris (il y a des jours où on peut), j’ai vu à l’oeuvre les vélos DELIVEROO. De la pure externalisation du risque d’accident, mais ce n’est même plus dans les banlieues sur le mode livraison de pizza en mobylette, c’est vraiment “à corps nu” ou presque. Arrêter cela demande, comme je l’ai dit à la fin d’un billet de “connaitre l’autre comme on se connait soi”, peut être pas sur un plan individuel, mais au moins social. La solidarité face à une menace est une belle opération de pensée, mais est-ce le chemin à privilégier ?

  4. Il est fort probable que J.L. Melenchon a lu “Qui est Charlie ?” de Todd. Qui l’a lu peut aussi comprendre aisément sa stratégie pour cette campagne de 2017.

    1. Stratégie d’ailleurs très bien résumée hier soir sur France 2 par les deux nouveaux supporters des Zinsoumis et du lider minimo, j’ai nommé Eric Zemmour et Natacha Polony.

      1. Très juste Julien.
        Tiens, en passant, une petite pensée pour les Lassalle, Poutou, Gnangnan et autres Ah ce Lino ! qui, à coup de dixièmes, sont peut-être en train de faire tomber la Pénienne.

      2. On ne choisit pas toujours ses supporters. T’as qu’à voir la bande à Micron avec son Hue et son Madelin.

        1. On s’en fout de Macron, on parle de Méluche là. C’est pas anodin tout de même que des mecs d’extrême droite en soient à soutenir le “candidat de la gauche” il me semble.

      3. C’est sûr, on choisit pas ses supporters, par contre un général choisit bien son aide de camp et le Corbière…

      4. Non Philibert, un retour au Franc à la Pénienne ou à la Père Castor on appelle pas ça un « mauvais coup », on appelle ça une « exécution par pendaison sans chute (dite lente) » dans un cas et suicide par « pendaison sans chute (dite lente) » dans l’autre. Le résultat est le même dans les deux cas : létal.

  5. Cette idée de Constituante mondiale va plutôt bien à Mélenchon, il y a le Mélenchon que l’on connait et celui à découvrir, sur la scène internationale il peut apporter beaucoup par son engagement internationaliste respectueux des négociations, quoi qu’on puisse en dire.

      1. Internationalisme ou intersouverainisme, la force du peuple c’est l’ouverture d’abord, une sortie de l’ue et des traités ensuite en cas d’unilatéralisme allemand ou américain, car c’est bien de cela qu’il s’agit, nous sortir de là si on considère une société humaine mondialement possible.

      2. Intersouverainisme ? Passionnant… Alors il va nous réinventer l’ONU, le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, l’UE, l’OCDE, l’OSCE, l’OTAN, le TPI et tutti quanti le génie gaugaulobolivarien du Jura ?

      3. Et traiter les peuples du sud de fainéants c’est de l’internationalisme à l’ancienne, il faut prendre de la hauteur et du temps pour voir où on en est souverainement et internationalement, ce qui impliquerait un arrêt de production, ne vous en déplaise.

      4. Il faudrait un jour comprendre que les enjeux ne se situent pas entre pays (ça c’est de l’enfumage inusable),
        mais entre les peuples et l’oligarchie.

        Au passage, l’UE représentant l’oligarchie, il est naïf de croire qu’il soit possible de négocier autre chose que “la longueur des chaînes”. Sauf à la menacer…
        Ceux qui n’ont pas compris ça, n’ont rien compris. (Ce n’est pourtant pas très nouveau)

      5. Il n’y a plus personne de compétent pour les considérer sauf les gardes chiourmes et vous connaissez la réponse. Les chaînes existent elles sont peut-être nécessaire pour ne pas s’égarer après ce qu’on a connu sur le vieux continent. La sortie de l’UE est un recours, un arrêt de production un rééquilibrage des forces.

      6. L’alba, dont le Vénézuéla fait parti. Yep , la grande forme le populo vénézuélien. Mise en bouche , la démonétisation ie la “décroissance” en mode Grèce pas inscrite dans le programme de la FI ? Un petit oubli Mélanchonien ? Quel farceur ce père Castor..

        Caracas – Face à la colère populaire, le président Nicolas Maduro a été contraint de différer au 2 janvier la suppression des billets les plus utilisés dans la vie quotidienne des Vénézuéliens, minée par des pénuries.
        http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/venezuela-maduro-prolonge-la-validite-des-billets-de-100-bolivars_1861497.html

      7. Philibert,

        Menace de ne pas respecter les traités, et en particulier de reprendre notre souveraineté monétaire avec la Baanque de France, ce qui entrainerait la dislocation de l’UE redoutée de l’oligarchie.

      8. Le retour au franc n’arrangerait pas la situation économique. La dette en euros devrait être mutualisée, puis annulée. Le protectionnisme nécessite un État fort, la souveraineté nationale exercée par le peuple devient repli nationaliste. Pour maîtriser les prochaines crises l’union monétaire pourrait être efficace. Un retour au franc serait un mauvais coup porté au moral avec cette croissance en berne.

      9. Philibert,

        On envisage pas du tout un replis nationaliste, mais au contraire de construire de nouvelles coopérations avec les États qui le souhaitent …

        Par ailleurs le pilotage de l’économie n’aurait rien à voir avec le n’importe quoi actuel, on ne peut comparer avant et après…

    1. Quel pays acceptera de traiter avec la France selon JLM “okazou” ?Quand celle-ci dans le cadre Méluchien de l’alliance bolivarienne, convie la Russie à l’un des sommets de cette même alliance, d’une part, et d’autre y INVITE la SYRIE et L’IRAN : tutto va bene !!!
      L’alba : http://alba-tcp.org/

      Quand je vois Fernande ….comme dirait Georges, le tribun Méluchien zyva l’alba qui invite la Syrie et de l’Iran : plus suicidaire comme vote ça existe ? C’est ça le 1789 à Méluche ? Ah , sûr, ça devient plus clair avec la Syrie et l’Iran comme invités la “révolution” selon JLM….. !!!

      Présidentielle : quatre questions sur l’Alliance bolivarienne, que Jean-Luc Mélenchon veut rejoindre

      Quels pays y participent ?
      “Aujourd’hui, l’Alliance bolivarienne regroupe onze pays d’Amérique du Sud et des Caraïbes. Outre Cuba et le Venezuela, on y trouve l’Equateur, la Bolivie, le Nicaragua, la Dominique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sainte-Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis, Grenade et Antigua-et-Barbuda. Des pays observateurs, comme la Russie en 2009, sont parfois conviés à ses sommets. Pour le dernier, en mars 2017, l’Iran et la Syrie étaient invitées. L’Alba regroupe donc avant tout des pays opposés aux Etats-Unis et pas toujours démocratiques.”
      http://www.francetvinfo.fr/politique/melenchon/presidentielle-quatre-questions-sur-l-alliance-bolivarienne-que-jean-luc-melenchon-veut-rejoindre_2144046.html

      1. Ohé tovarich : gare au gorille rouge-brun-brun-rouge :

        Jean-Luc Mélenchon n’est pas raciste mais…
        “En effet, si l’on ne peut qualifier de ‘raciste’ le discours du chef du Parti de gauche, en revanche, il ne fait aucun doute que sa rhétorique de l’intolérance, de la stigmatisation et de l’intimidation comme son flirt appuyé avec les sentiments xénophobes participent activement de cette radicalisation politique qui réjouit les populistes et dont le racisme est l’une des expressions les plus radicales.”
        http://www.huffingtonpost.fr/dominique-reynie/jean-luc-melenchon-nest-pas-raciste-mais_b_4367111.html

      2. Salut Gudule,

        Tu fais les poubelles maintenant ?

        C’est bien lui ton auteur Dominique Reynié, LR UDI, qui fait la leçon à JLM :

        « Convié à une réunion au ministère de l’Intérieur avec les représentants d’autres think tanks, le 21 mars 2017, il y agresse l’un des participants. Selon la victime, Olivier Urrutia, directeur général de l’Observatoire européen des think tanks27, association indépendante qui évalue la transparence28 et la bonne gouvernance des think tanks, le contentieux remonterait à 2011 où Dominique Reynié s’attendait à recevoir un prix mais n’avait finalement pas été récompensé et était reparti très énervé29. »

        https://www.marianne.net/politique/une-main-courante-deposee-contre-dominique-reynie-apres-une-altercation-place-beauvau

      3. Ohé l’intellectuelle du Figaro,

        [Il n’est pas en reste sur le pôle du mot pour la singularité de la structure qu’il présente en une forme contrariée. S’il s’agissait en effet dans celui-là du concours de la pure matérialité du langage avec l’effet optimum de l’acte de reconnaissance, on voit ici en quelque sorte diverger de l’intention de reconnaissance, la forme de communication la plus paradoxale. Si l’on ne recule à la formuler telle que l’expérience l’impose, on y recueille en termes éclatants l’équation générale de la communication transsubjective, – en quoi nous est fourni le complément nécessaire à la théorie moderne de la communication, laquelle n’a de sens qu’à se référer strictement à l’autre pôle de notre champ. Cette formule, la voici : l’action de la parole pour autant que le sujet entende s’y fonder, est telle que l’émetteur, pour communiquer son message, doit le recevoir du récepteur, encore n’y parvient-il qu’à l’émettre sous une forme inversée].

        L’intellectuelle du Figaro produit des bruits de bottes en touches et en série. Circulez : pas de réflexions, que du reflet.

      4. Salut cloclo,

        Ben non, mais toi visiblement oui. Je ne savais m^me pas qu’il était LR…et susceptible de s’énerver, au point où le Huff n’a pas jugé bon, contrairement à toi, de mentionner ces faits “majeurs”. La future alliance bolivaro mélenchoniste, ah ? Fait anodin “mineur” (entre autres) selon toi cloclo ? : l’Iran et la Syrie invités au sommet de l’alba, voire les Lituaniens, dont JLM candidat à la présidentielle dit n’avoir “rien à foutre”, sûr cloclo, ça sent la rose printanière digne de représenter la France, JLM Bolivar. Et puis, va pour Reynié, mais bon, ni le Pcf et les cocos, ni Poutou et le Npa n’ont l’air d’apprécier la loggorrhée de caniveau de ton élu JLM, itou. Mitterrand m’a toujours donné envie de vomir, JLM prend le même chemin que lui.

        “Par exemple, Mélenchon est celui qui, le 29 mai 2005, le soir du référendum sur la Constitution européenne, interrompt brutalement un jeune militant socialiste lui opposant un devoir de solidarité avec les pays européens sortis du communisme : “Eh bien, qu’ils aillent se faire foutre ! Lituaniens ? T’en connais, toi, des Lituaniens ? J’en ai jamais vu un moi !”;

        “Frédéric Boccara, membre du conseil national du PCF, lui, ne mâche pas ses mots. Il tape fort : «Mélenchon tourne nationaliste. L’orientation qu’il a progressivement choisie, y compris à propos de l’euro, est de caresser les nationalistes dans le sens du poil. Avant son score de 12 % à la présidentielle, il n’avait pas son autonomie, ni la légitimité du suffrage universel. Maintenant, c’est le cas, donc il se permet de tenir de tels propos.»
        http://www.liberation.fr/france/2016/09/08/immigration-melenchon-en-mots-troubles_1490156

        “Le NPA, actuellement en difficulté pour obtenir les 500 parrainages nécessaires à une candidature présidentielle, a lui aussi reproché au leader de la France insoumise de manier dans ses discours “un fond pouvant répondre au pire des attentes populaires en matière de concurrence entre salariés, de chauvinisme, de sécuritaire”. Ce qui ne devrait pas faciliter un éventuel ralliement.”
        https://www.marianne.net/politique/travailleurs-detaches-qui-volent-le-pain-des-francais-jean-luc-melenchon-reconnait-demi

      5. Gudule,

        Roohh lalala, c’est vrai que c’est horrible l’ALBA, trop horrible ! Pour le reste, NPA et PCF vont voter JLM, c’est pas moi qui le dit c’est Poutou et Pierre Laurent. Alors comment dire, tes cries de perruche donne un peu de vie dans cette fausse cage mentale fictionnelle que tu inventes à gros traits.
        Mitterand, te faisait vomir ? J’ai jamais voté pour lui ! Mais tu me sembles bien fragile. Fautdrait pas se mêler de politique quand on est si sensible, tu ne crois pas ?

      6. Julien, t’es sur le front en ce moment, et aux quatre coins, je voudrais pas en rajouter, mais là bon tu grossis le trait, sauf erreur de ma part à ONPC samedi, ni Zemmour ni Polony n’ont dit qu’ils voteraient JLM, juste qu’ils ne se sentait pas en terrain hostile avec son programme, c’est pas tout à fait pareil. C’est de l’amalgame que tu pratique là ! Un peu de correction mon cher 😀
        A ce jeu, je peux te trouver plein de point commun avec le programme du FN, tu veux tenter le pari ?

      7. “L’intellectuelle du Figaro produit des bruits de bottes en touches et en série. Circulez : pas de réflexions, que du reflet.”

        Sûr qu’au Vénézuéla, des reflets il n’y a plus que ça pour nourrir la population , par ce que le reste , après l’ivresse , la cellule de dégrisement , c’est pas triste pour la réfléxion rose-brun budienne : ruinés, fauchés, monnaie dévaluations en série, etc… :
        Le Venezuela s’enfonce dans la crise politico-économique
        http://www.lalibre.be/actu/international/le-venezuela-s-enfonce-dans-la-crise-politico-economique-58f0faf2cd70e80512d8bc2d

        Venezuela : une spirale mortifère
        Editorial. Le pays a sombré dans une grave crise économique et politique. La communauté internationale réagit enfin à la dérive du pouvoir du président Maduro.
        http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/14/venezuela-une-spirale-mortifere_5111247_3232.html

        Quel grand intello farceur ce bolivaro castor….En parlant de bruit de bottes : l’a pas dit ça dans son programme économique alliance Bolivaro bacharo putinien ?
        http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/04/14/venezuela-nous-ne-voulons-pas-de-putsch_5111184_3222.html

    2. Faut dire aussi que la crédibilité des hommes d’Etat qui disent s’agenouiller matin midi et soir devant les négociations bi ou multilatérales tout en pissant ouvertement sur les traités existants, c’est juste mirobolant.

      1. Ben non cloclo, pas d’accord. Même les perruches s’intéressent à la politique et surtout quand on veut les enfermer dans des cages rouge-brun. Big NO. À ce sujet, je partage entièrement le comment de P. Jorion :

        “Il y a eu une époque où la Russie, c’était « une certaine gauche », pas la mienne, mais une gauche quand même, aujourd’hui, Moscou, c’est l’extrême-droite, un candidat de « gauche véritable » n’a pas à ménager Moscou, rien que ménager Moscou aujourd’hui c’est suffisant pour attraper le choléra, et la peste, on vient de le voir, n’est pas très loin.”

        Au plaisir cloclo. 😉

  6. “..Mélenchon est-il vraiment l’homme de la situation?”
    Sa campagne électorale est très bien faite, chapeau, mais en terme politique tout reste ouvert; il y a discours et réalité. L’électeur me fait presque pitié: il espère toujours, s’investit passionnellement dans le débat politique, se place en situation d’attente, croit que le nouveau président sera in possession d’une baguette magique, alors que ce sont des institutions supranationales, en particulier celles à vocation financière, les grand puissances (dont la France ne fait plus partie), la situation internationale (devenue extrêmement complexe)….qui font le jeux. La France a choisie l’Europe et l’euro, elle est donc fatalement soumise aux influences de l’extérieur, il serait difficile de s’en extraire; le Pen n’y changerait pas grand’chose, ni Mélenchon.
    Mais l’inquiétude à l’étranger grandit: Le Pen ou Mélenchon, pour les Allemands ou Britanniques, c’est la même chose (leur contenu idéologique se ressemble), puisqu’ils veulent casser “le système”, alors que tout est mis en oeuvre, par l’Allemagne notamment, pour sauver “le système”; la probabilité d’un nightmare devient réalité: les deux au deuxième tour.

    1. Le scénario du pire est évidemment envisagé à Paris comme à Berlin, Francfort et Bruxelles. Les mesures à prendre dès le dimanche 20 h sont connues : contrôle des capitaux, « bank holiday », renforcement des contrôles aux frontières, suspension des opérations ou cotations sur le CDS souverain France, l’état d’urgence c’est déjà fait, etc.

  7. Il y a deux alternatives à notre situation. Le statut quo, TINA, l’approfondissement des réformes structurelles ou une tentative pour faire bouger les lignes.
    La première option est défendue par Fillon, Macron, Le Pen
    La deuxième par Melenchon et Hamon.
    Melenchon est le plus engagé, le plus préparé et le plus entouré de compétences.
    Donc pour moi le choix est évident ce sera Melenchon.
    Après il peut foirer, il peut rencontrer des contre offensives (la finance), il s’est peut-être fourvoyé, même menti dans certains domaines. Quel autre choix pour que ça bouge? Un peu et/ou beaucoup?
    Ça dépendra aussi du soutien populaire sur lequel il pourra s’appuyer en cas de victoire.
    Après on peut trouver que rien n’est assez radical, rien n’est assez conforme à sa propre vérité et rester sur sa tour d’ivoire en observant la médiocrité de l’humanité (celle des autres bien sûr…).

    1. Le « plus entouré de compétences » le Môssieur ? C’est une généreuse plaisanterie je suppose ?

  8. Au bloc des soumis JLM vous répond À 28mn 30 sec. sur l’Alba, transmettez à Sfar…
    https://www.youtube.com/watch?v=TBgNycaFV1c

    Rigolo de lire l’alignement de ce bloc sur le discours anti-Mélenchon de Hollande. Ça donne une haute idée de la consistance de kilomètres de commentaires depuis 10 ans sur ce blog.

    Le pire est de voir ici reproduit des propos antisémites sciemment reproduits dans un seul but.

    1. Tain, ils doivent être fous de joie en Chine, c’est ÉNORME ça. Je pense qu’ils vont rajouter une année à leur horoscope pour fêter l’évènement, au moins ça, l’année du Père Castor, ça va le faire.

    2. oh oh du coté du modérateur et du patron du blog, ça lasse les pipeletteries de la madame Michu qui a joué l’arlésienne plusieurs fois, et que vous avez même viré une fois, sans que le banni ait eu le courage de se représenter à l’agora en informant du motif de son exclusion à l’ostracon.

      1. Alors Rosebud, ton Comte de voisin s’est-il enfin lassé de son pseudo-stal et vrai touriste de voisin et s’est-il décidé à l’assigner ? Comme j’aimerais lui faire découvrir, au Comte, les fines pipeletteries sur son compte où son voisin d’outre-mur limitrophe éventré nous révéla le côté obscur de sa « force » édentée à l’abri du mur de l’anonymat.

      2. Julien Alexandre 17 avril 2017 à 0 h 24 min
        « La vie est injuste Rosebud ».

        Vous participez donc au concours des Madame Michu, et vous préférez parler d’injustice que d’honnêteté fût-elle argumentaire.

        De ce point de vue, la structure de ce blog, où il est permis à quelques uns d’insulter, aux mêmes de ne pas répondre du tout à leur contradicteur, ou de les laisser ne pas répondre avec la tactique du botter en touche, ou de leur permettre de renouveler indéfiniment la stratégie de passer à B quand il il s’agit de A puis de C quand B les embarrasse etc. de manier l’insinuation, l’anathème, la dénonciation de faits imaginaires, les attaques ad-personam, tout ça en tenant le comptoir à force de censures totales ou mêmes partielles des envois, tout en jouant malgré cette position de force au sommet de la pyramide, du violon sur la « démocratie » et en dissertant à l’occasion sur « l’amour du prochain », donne une idée nette du risque à déporter ces façons de faire du microcosme de ce blog, à l’échelle macronscopique de la Nation.

        Rappel de lignes brisées d’économie-politique.

        http://www.pauljorion.com/blog/2011/06/04/revolution-monetaire-de-la-democratie-par-pierre-sarton-du-jonchay/#comment-190064

        http://www.pauljorion.com/blog/2012/03/11/quoi-quon-fasse-ce-sera-la-meme-chose/#comment-301570

        http://www.pauljorion.com/blog/2016/12/10/presidentielle-2017-questions-aux-candidats-de-gauche-par-patrice-brient/#comment-601943

        Et vive l’apuration proposée !

        1. Bravo pour l’inventaire Rosebud (z’avez pas une campagne à faire chez les zinsoumis ? Je veux dire plutôt que de faire l’inventaire de mes commentaires… depuis 6 ans ;)). Sans surprise, je maintiens chaque mot à la virgule près.

          C’est dur la vie en terre de conquête, surtout quand la probabilité de succès est négative. Mais vous vous accrochez néanmoins, comme une moule à un rocher. C’est beau.

      3. T’as remarqué y’a deux types de retraités sur le blog qui épinglent, classent, ensilent et désilent les commentaires, le type Jducac et le type Rosebud. Je dis deux, en fait il n’y a qu’un type de retraités épingleurs mais deux tendances : l’épingleur de bureau social-darwinien/friedmanien et l’épingleur de bureau stal/néo-lacanien.

      4. Julien Alexandre 17 avril 2017 à 10 h 58 min
        “C’est dur la vie en terre de conquête, surtout quand la probabilité de succès est négative. Mais vous vous accrochez néanmoins, comme une moule à un rocher.”

        Vous imaginez régner sur quel domaine pour vous croire sur une terre de conquête ?
        C’est le rocher Jorion qui m’a interpellé, pas vos grains de sables. ça fait belle lurette que l’influence de ce blog s’en est échappé et court les rues, et que son histoire s’image des courbes de Gauss à force de lignes brisées.

        1. Rosebud, vous y en a pas comprendre que c’est vous qui êtes en terre de conquête (la tournure était pas compliquée pourtant il me semble…) pour essayer de faire boire du rouge-brun jusqu’à la lie à un blog qui le dénonce farouchement.

      5. Julien Alexandre 17 avril 2017 à 14 h 10 min

        Eh l’intellectuel pédagogue, vous n’avez toujours pas compris, que vous exprimer sur ce que je suis, ce que je pense, je crois, doit strictement être bordé, référencé à ce que j’ai écrit.
        Outrepasser ma littéralité raconte vos affabulations, certes, mais est hors sujet au sens fort, vous avez tout de même une vague idée de ce gouffre définitionnel qu’on nomme « Sujet ».

        Donc clairement vos préoccupations de rouge-brun me rappellent un premier entretien à L’HP avec une dame qui parlait créole, et avait un pied dans le plâtre. J’ai mis un certain temps à comprendre qu’elle parlait avec son pied dans le plâtre et pas du tout à moi et a fortiori de moi.

        Donc que vous et quelques autres sur ce blog soyez conquis donc colonisés par le rouge-brun, ne fait pas de moi un conquérant, mais comme je me suis installé sur ce blog il y a …très longtemps, la police et le nouvel ordre qui y règne me donne le sentiment qu’un golpe a eu lieu et c’est d’ailleurs vous-même qui m’avez plusieurs fois invité à aller voir ailleurs. J’attends que le proprio m’expulse du squat, au moins ce sera clair….

        1. J’attends que le proprio m’expulse du squat, au moins ce sera clair….

          Vous n’êtes plus à l’HP Rosebud, vous pouvez sortir librement quand vous voulez. Syndrome de Stockholm ?

      6. Julien Alexandre 17 avril 2017 à 15 h 27 min

        “Vous n’êtes plus à l’HP Rosebud”

        Dites l’aliéné, vous n’entendez pas la différence entre un HP et un Squat ?, par contre depuis le temps que vous écrivez que votre place est à prendre… mais personne n’en veut, vous y êtes condamné jusqu’à la fermeture de l’établissement…

      7. Julien Alexandre 17 avril 2017 à 16 h 20 min

        Condamné à rester à défaut de remplaçant…

        Par contre pour partir, si vous voulez un sondage démocratique sur la perception de la qualité de modération de ce blog, c’est à mon avis bien pire que tout ce que j’ai aperçu de « modérateurs » partisans à la TV.

        Changez votre dénomination de modérateur en… je sais pas…technicien de contrôle, apparatchik en formation, porteur de parasol, (si si dans la hiérarchie égyptienne, c’était un personnage d’importance près du corps du pharaon) ou carrément “immodérateur” vous irait comme un gant.
        Si les pompiers pyromanes existent…

        1. J’aime bien “immodérateur”, je vais le mettre dans ma signature.

          Je tente de modérer la folie collective qui s’empare de certains une fois tous les 5 ans, à la recherche du sauveteur suprême, et qui dans cette quête vaine s’en vont par monts et vallées se compromettre jusqu’au trognon. C’est une rude tâche, je vous l’accorde.

  9. Puisqu’il est question d’une VIème république défendue par les Mis-sous-Un, regardons de près ce qu’en dit le programme de JKM

    Le programme de JLM annonce dès le chapitre n°1 à propos de la Constituante de la 6ème République « Nous soumettrons à ses travaux des propositions pour une 6ème République démocratique, égalitaire, instituant de nouveaux droits et imposant l’impératif écologique. »

    Concernant l’objectif « démocratique», le programme propose quelques mesures évidentes concernant la fonction d’élu, mais il en manque au moins une essentielle: la limitation de la rémunération des élus au niveau du salaire médian des salariés. Cette mesure, associé au non cumul, y compris dans le temps, est essentielle pour empêcher la capture de la fonction par les politiciens professionnels. On comprend que JLM ait refusé de les intégrer dans son programme. Il a été lui-meme sénateur grassement appointé pendant trois mandats, de 1986 à 2000…et continue comme parlementaire européen.

    Son programme propose ensuite de « durcir les règles concernant les conflits d’intérêt », mais sans la moindre précision. C’est l’occasion de rappeler un épisode de plus de la vie parlementaire de JLM. Alors que les sénateurs mettaient en cause en 2012 la compatibilité du mandat de Serge Dassault, ses activités industrielles dépendant des commandes de l’Etat, c’est JLM, par son abstention, qui lui a sauvé la place…

    Le programme propose aussi de « supprimer le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental et créer une assemblée de l’intervention populaire et du long terme émettant un avis sur l’impact écologique et social des lois ». Voilà qui conforte les pire craintes. D’abord l’expression « assemblée de l’intervention populaire et du long terme » laisse pour le moins rêveur. Ensuite, si cette assemblée est destinée à faciliter l’intervention populaire, c’est que le Parlement lui, n’est pas destiné à « l’intervention populaire ». Et comme par hasard, le Parlement décide, tandis que cette « assemblée de l’intervention populaire » ne fait que donner un avis. Enfin, si on admet que cette assemblée soit représentative des intérêts « populaires », pourquoi la limiter sa fonction à émettre un « avis sur l’impact écologique et social des lois ». Il s’agit visiblement de placer le plus souvent le mot écologique dans le Programme, après avoir jeté aux orties le mot « écosocialisme », et ainsi rabattre la partie bobo de l’électorat EELV.

    Le programme promet aussi que JLM soumettra des propositions pour une 6ème République « égalitaire ». Mais pourquoi alors le programme de JLM ne propose qu’un salaire minimum au rabais, en dessous même de celui exigé par la CGT, et ne propose aucune augmentation pour les autres millions d’exploités, en dehors d’une revalorisation de celui des fonctionnaires?

    Le programme promet aussi que JLM soumettra des propositions pour une 6ème République « instituant de nouveaux droits ». Le paragraphe, comme souvent, commence par une proclamation plutôt bienvenue: « Comme le disait Jean Jaurès, “la grande Révolution a rendu les Français rois dans la cité et les a laissés serfs dans l’entreprise “. Le contrat de travail étant le seul contrat de subordination dans notre pays, il est temps de faire rentrer la citoyenneté dans l’entreprise.»

    Encore un roulement de tambour, suivi d’une débandade. Le programme annonce de « nouveaux droits de contrôle aux comités d’entreprise sur les finances de leur entreprise », mais quels droits? L’entreprise devant appartenir d’abord à ceux qui y travaillent, c’est l’ouverture des livres de compte qu’il faut exiger.

    Puis il veut « instaurer le droit pour les salariés à un vote de défiance à l’égard des dirigeants d’entreprises ou des projets stratégiques ». Là aussi, ce n’est pas un vote de défiance qui fait la démocratie, mais le choix des dirigeants et des projets stratégiques, autrement dit la socialisation des grandes entreprises, que l’on peut appeler, aussi, en fonction du lieu et de l’héritage autogestion généralisée, démocratie économique ou démocratie réelle.

    En matière de licenciement, le programme patauge aussi dans la vase: « Renforcer le pouvoir d’intervention des salariés contre les licenciements économiques par un droit de veto suspensif des comités d’entreprises », donc pas d’interdiction des licenciements, mesure indispensable de sauvegarde de l’emploi, alors que le chômage est massif.

    Recul d’autant plus grave que concernant le chômage, que le programme de JLM avait déjà pris ses distances avec la CGT en ne défendant pas les 32 heures, ni le salaire minimum de 1800 Euros, ni une augmentation de tous les autres salaires. Cette prise de distance avec la CGT et les revendications des travailleurs n’est pas une rédaction brouillonne de bobo, mais délibérée.

    Puis il propose de « réformer les tribunaux de commerce et les procédures de sauvegarde et liquidation ». Mais quelle réforme ? Il veut aussi « donner plus de pouvoirs aux salariés et à leurs représentants », mais quels pouvoirs ? Et enfin « refondre la procédure judiciaire de contestation des licenciements économiques »…toujours pareil, on demande à voir quelle refonte. Tout cela est faux-jeton en diable.

    La démocratie de JLM reste pour l’essentiel formelle, puisque elle s’arrête à la porte des entreprises. Où sont les votes essentiels, qui conditionnent la vie quotidienne, la dignité et la souveraineté populaire ? Où est le vote pour choisir qui dirige l’entreprise, ce qu’on produit, comment, pour qui, quand, et comment se répartit le fruit du travail ? Nulle part dans son programme. Au contraire, le programme de JLM ne se propose de socialiser aucun secteur de l’économie.

    La démocratie de JLM, c’est le replâtrage du capitalisme, le déni de toute démocratie réelle. Il n’y aura aucune démocratie réelle tant que le capital contrôlera la production de biens et services, et grâce à sa puissance financière toujours accrue, indépendamment des résultats électoraux, contrôlera toutes les institutions de l’Etat, à commencer par celle qui menacent même la démocratie formelle, la police, l’armée et la justice.

    Concernant la promesse d’imposer « l’impératif écologique », elle est tout aussi creuse, après l’abandon de l’écosocialisme, et l’absence de socialisation des grands moyens de production, pas même du secteur de l’énergie.

    Le chapitre n°1 du programme L’avenir en commun de JLM commençait par proposer, sous la signature de JLM, « de tourner la page de la tyrannie de l’oligarchie financière et de la caste qui est à son service ».

    Le premier défaut de sa proclamation, c’est que la tyrannie n’est pas seulement celle du secteur financier, mais du capital, qui ne se limite pas au secteur financier. JLM, avec son programme rompt toutes les amarres avec l’analyse de classe. La tyrannie n’est plus d’une classe, la bourgeoisie, active dans tous les secteurs, de plus en plus nombreux, livrés à l’exploitation du travail, mais seulement d’une « oligarchie financière ».

    Le deuxième défaut de sa proclamation: sans préparation consciente du peuple à affronter la dictature du capital, on peut convoquer toutes les constituantes, le peuple sera ignoré. Jamais, nulle part, la bourgeoisie n’a cédé son pouvoir suite au verdict des urnes. Même pour un enjeu bien moindre que la poursuite de son pouvoir, la signature du Traité Constitutionnel Européen, devenu Traité de Lisbonne, la bourgeoisie française a jeté aux orties le vote majoritaire. Dans la phase actuelle où le capital met tous les pays en concurrence, il est illusoire même de penser que l’on pourra obtenir en France des progrès à l’intérieur des rapports de production capitalistes.

    Le programme de JLM n’est pas anticapitaliste, encore moins révolutionnaire. Mais même un programme d’aménagement du capitalisme, ce qu’il est, demande, dans la crise en cours, un puissant mouvement populaire, « le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses » disait Marx. Pourquoi JLM, appuyé par les organisations qui le suivent, a-t-il dés lors toujours refusé de construire ce bloc d’opposition de gauche contre le gouvernement, abandonnant cette opposition à la droite et surtout à l’extrême droite? Pourquoi enfin JLM se vautre-t-il dans un illusionnisme aussi vulgaire?

    Ces deux errements, ne sont pas un aveuglement, ni une maladie sénile. Ils indiquent tout simplement qu’il a bien l’intention de poursuivre sa carrière mais n’a pas l’intention de mettre un terme à la domination de la bourgeoisie. Au contraire, il l’a déclaré tout de go aux Echos dès 2012: « les investisseurs n’ont aucune raison d’avoir peur de mon programme ». Depuis, son programme a encore été délayé dans la sauce opportuniste, avec l’abandon de tout projet socialiste ou même de tout projet écosocialiste. Et après la façon dont il a encensé Mitterrand ou Tsipras, on devine qu’il sera autant pris dans le vertige du pouvoir que ces deux autres politiciens du « changement ». Eric Toussaint (CADTM) avait mille fois raison de déclarer récemment que la gauche radis(cale) « a peur de son ombre, a peur d’être marxiste, socialiste, anticapitaliste».

    1. Va comprendre Charles ! Quel pavé ! (je t’avoue que j’ai lu en grande diagonale)

      C’est sur les programmes de Fillon et de Macron sont eux révolutionnaires. Vas y camarade fais toi plaisir trompe toi de cible ! 😀

      Les gauchistes sont les gens les plus bêtes du monde, encore plus bête que les électeurs LR… Bon t’es qui Poutou ou Arthaud ? Ou un troll ?

    2. Vous avez raison, Charles : “le programme de JLM n’est pas anticapitaliste, encore moins révolutionnaire.”

      Il est simplement ce qu’il y a de mieux sur le marché parmi ceux qui s’opposent à Le Pen et qui ont une chance de passer au second tour.

      Ne pas voter pour lui, quelle qu’en soit la raison, c’est accepter que ce rôle revienne à Macron ou à Fillon.

      Et donc que le plan A se poursuive imperturbablement.

      1. Suis heureux que vous constatiez aussi que JLM, c’est le replâtrage du capitalisme.

        Le moins pire depuis de dizaines d’années, mène au pire du pire.
        L’urgence est donc à la reconstruction du projet et des organisations de l’émancipation, pas aux illusions sur un replâtrage du capitalisme.

        La question s’était déjà posée à l’aube du mouvement ouvrier. La réponse demande lucidité, patience et détermination. Très loin des ambitions des politiciens professionnels.

        “Que partout, à côté des candidats démocratiques bourgeois, soient proposés des candidats ouvriers, de préférence parmi les membres de la Ligue, et dont on devra favoriser l’élection par tous les moyens possibles. Même là où il n’existe pas la moindre chance de succès, les ouvriers doivent présenter leurs propres candidats, afin de préserver leur indépendance, de compter leurs forces et de manifester au grand jour leur position révolution- naire et leurs vues en tant que parti. Ce faisant, ils ne doivent pas se laisser séduire par la phraséologie des démocrates prétendant, par exemple, qu’ainsi on provoque la division… (Friedrich Engels & Karl Marx, « Adresse du comité central », mars 1850, Marx, Å’uvres, Gallimard, t. 4, p. 555-556)

        La seule gauche socialiste aujourd’hui, c’est à dire la révolutionnaire, sortira renforcée de ce scrutin, grâce à la qualité du programme et de la campapagne de Philippe Poutou. Il faut que de un à deux millions de jeunes et de travailleurs, malgré la période anesthésique des élections, rappellent que jamais, nulle part, la bourgeoisie n’a dégagé ni n’a cèdé nos principaux acquis devant les urnes. Il faut aussi sa campagne qui contribue à reconstruire le projet d’émancipaton sociale. Il faut que le score de Poutou redonne confiance et prépare les affrontements décisifs à venir dans la crise qui va rebondir, quel que soit l’occopant de l’Elysée.

        Par contre, c’est la responsabilité de ceux qui ne voient pas un au delà du capitalisme, et qui votent Hamon, de voter JLM. Si la moitié d’entre eux préfère la “gauche” à la “droite”, ils doivent voter et appeler à voter JLM. Les deux programmes sont les plus proches de l’offre actuelle, comme l’ont reconnu Hamon et JLM. C’est eux qui portent l’entière responsabilité: Mélenchon ou Macron pour 5 ans.

  10. Une constituante mondiale ?

    Nan mais sérieusement, avez-vous la moindre idée de l’état dans lequel se trouve l’humanité sur la planète 2017 ? Comme depuis l’aube des temps, la seule idéologie qui fonctionne, c’est l’esprit de clocher. Du tribal/nazional au mondial, on ne fera pas le saut. Pas plus que nous n’atteindrons les systèmes solaires éloignés.

    Il faut se résoudre à l’idée que c’est foutu et bien foutu. La suite est imprévisible mais elle passe quoiqu’il arrive par l’effondrement de nos civilisations. Les scenarios ont été écrits par de nombreux auteurs de sf.
    Le temps des revolutions et des changements de cap est révolu. Nous ne pouvons miser que sur les lois naturelles de dégradation. La politique ne changera rien au destin de l’humanité.

  11. Eninel,

    Si vous êtes encore là…

    Votre apparition sur ce blog me paraît comme la sortie du bois des têtes penseuses du fameux Grand Soir.

    Je souscris à votre logique de penser pour acquis que le futur Président aura tous les atouts pour permettre au soulèvement, sauf si MELENCHON.

    Là où je reste dubitatif, c’est les suites du mouvement une fois le Grand Capital déplumé.

    Car, s’il s’agit de mettre une démocratie directe, qui pour fixer le cadre… Des gens qui ont une pensée fulgurante comme la vôtre. Seraient ils des puissants futurs bourgeois en devenir? Ne le sont ils pas déjà, au point de pouvoir se payer de mots?

  12. Parfois, je lis des choses qui me laissent pantoise.

    Exemple : de Julien Alexandre : P’têt bien que cette nouvelle constitution donnera ENFIN tous les pouvoirs à « l’oligarchie ».

    Euh, très cher, c’était de l’humour, rassurez-moi ?
    Je sais que votre détestation épidermique vous emporte dans des envolées biliaires à tel point que vous rivalisez de fiel et de mauvaise foi avec Vigneron, mais – tout de même – il y a des limites, faute d’avoir vraiment l’air de prendre les lecteurs pour des crétins décérébrés, ne trouvez-vous pas ?

    L’ambiance est déjà suffisamment mauvaise avec le pourrissement des discussions via l’agressivité quasi réflexe dont vous et Vigneron faites preuve à chaque fois.

    1. Absolument pas Hououji Fuu. Je trouve cela très présomptueux de vouloir décider à l’avance de ce que des citoyens tirés au sort entre autre pourraient amener à la constituante. Parce que de deux choses l’une :
      – où bien le processus est pipé d’entrée de jeu, et les citoyens sont là pour entériner simplement les propositions du lider minimo, auquel cas quel intérêt ? On rangera cela alors au rang des gadgets de campagne du style “réunions participatives” de Royal en 2007 ;
      – où bien le processus est transparent, et ni vous ni moi ne sommes capables de dire à l’avance ce que les citoyens décideront dans leur constituante.

      So… ?

      1. Il est vrai qu’une constituante avec des gens tirés au sort, personne ne préjuger de ce qu’il va en sortir !

        Bon en même temps, qu’elle donne les pleins pouvoirs à l’oligarchie paraît aussi peu probable, sauf gros lobbying masqué voir crapuleux. Car enfin, on pourrait aussi tenir ce raisonnement avec les jurés d’assises, avec le droit de votes des étrangers, avec les droit de vote des femmes, le droit de vote des jeunes de moins de 21 ans, avec le droit de vote tout court etc etc. Chaque fois qu’on laisse/donne un droit au gens, personne ne peut prédire qu’elle va être le résultat de son utilisation. Cependant, c’est ce qui fait l’Humanité de donner des droits, le plus possible aux gens, et c’est possiblement cela être de Gauche.

  13. Mélenchon ressemble terriblement à Lepen : Il/elle propose essentiellement:
    – La destruction de l’Union Européenne, seul projet (certes très imparfait) qui permette aux petits peuples d’Europe de retrouver leur souveraineté (l’union fait la force) face aux nations – continents.
    – Un chauvinisme dispendieux menant à la faillite et à la démocrature du type qu’il/elle admire chez Poutine, Erdogan, Chavez.

    Un si long texte de P Soubeyrand pour en arriver là ! Navrant !

    Mais, quand même P S fournit inconsciemment une réponse à sa question:
    “…nous nous demandons encore et toujours pourquoi l’être humain d’une manière générale, quelle que soit son appartenance religieuse, quelle que soit son origine culturelle, quel que soit son niveau d’éducation, quel que soit son statut social et quelle que soit aussi sa localisation géographique, n’a de cesse d’esquiver/éluder/nier/ignorer/oublier, jour après jour, année après année, l’évidence même…”
    La réponse , c’est l’irrationalité qui pousse même les “élites” à tomber dans l’ornière mélencho-lepeniste.

    Ceci dit, JLM me semble plus dangereux que MLP: il est sympathique (à la Staline..;).

  14. Je voterai Méluche, même si il y a à boire et à manger dans son programme comme la taxe sur les expatriés qui est une ânerie du même tonneau que la taxe robots de Hamon ou sa façon d’envisager une réforme de l’UE bien inférieure à celle de Hamon que j’aurais préféré voir au second tour.

    Je voterai Hamon-PS aux législatives pour calmer un peu le père Méluche qui part en vrille sur certains sujets dont les 2 mentionnés entre autres.

  15. Abasourdi par tant de déclaration d’intention, et de vœux pieux.

    Désolé d’être brutal, mais ce sont des mots tout ça. Méfions nous de trop de mots, sans proposer quoi que ce soit, car alors, la révolution risquerait d’être vide de sens et sanglante, comme beaucoup d’autres.

    Au contraire, il faudrait tenter d’imaginer comment pourrait être le monde en proposant des mesures concrètes :

    – L’interdiction des moyens de propagande de masse, laissés aux firmes.
    – L’instauration à la place d’une information libre et contradictoire

    par des 2 premières mesures : : fin progressive de l’aliénation au consumérisme, et des manipulations exercées par les firmes sur les individus.

    – L’interdiction de la spéculation
    Par cette dernière mesure, reconnexion de la finance avec des projets constructifs, décidés démocratiquement.

    Ce serait déjà une très grande révolution.
    C’est à portée de main non ?

Les commentaires sont fermés.