124 réflexions sur « Vidéo – Et maintenant, la guerre »

  1. J’ai une question concernant votre vidéo « et maintenant la guerre » qui est : pourquoi les deux puissances qui nous menacent d’une guerre thermo-nucleaire, sont elles toutes deux authentiquement climato-sceptiques, Les Etat-Unis et la Russie, alors que le changement climatique fait identiquement peser sur elles des menaces considérables, qu’ils ne peuvent ignorer en fait. Ils en on toutes deux déjà largement expérimenté les effets. Que pourrait-on leur proposer pour sortir de là?

    4
    1. Le fait de ne pas vouloir reconnaitre la grave danger environnemental qui pèse sur nos têtes et menace la planète est un déni absolu qui déclenche immédiatement un comportement vengeur et suicidaire … et c’est bien parce qu’ils sont sûrs et certains qu’ils ne peuvent pas « sortir de là » comme vous dites à juste titre qu’ils se lancent dans le vide en criant « foutu pour foutu … » et en complément, comme dans les BD pour exprimer le non-dit cette bulle avec trois petits points : « si on doit tous crever, autant se faire un dernier grand plaisir à crever d’abord ceux d’en face ». C’est ainsi.
      Si je me trompe, on pourra toujours en rediscuter plus tard. Très volontiers.
      (;-))

      1
      1. Moi je suis surtout assez effaré par ce qu’on nous promet par le métavers alors que la consommation énergétique que cela va engendrer est dingue. Déjà les cryptomonnaies consomment beaucoup mais là on rajoute encore un monde de rêve pour encore plus détruire la planète, le déni est total on va créer un monde virtuel pour éviter de voir que le monde s’effondre alors que ce même monde va encourager cet effondrement …

        Je ne vois pas vraiment l’intérêt d’une guerre thermo-nucléaire même pour Poutine et je ne penses pas que Poutine soit un fou contrairement à d’autres dirigeants. Poutine a plus intérêt à détruire économiquement le monde occidental que de le détruire physiquement, cela resterait une revanche beaucoup plus pérenne dans le temps. Mais au fond c’est juste parce que j’espère que cela n’arrive pas.

        2
        1. Le métavers est dans le fruit, à moins que le métavers ne soit déjà dans un métafruit!? 🤔
          En tout cas ces braves gens pratiquent une politique de « mets ta merde »!

          3
      2. https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/01/26/face-a-la-hausse-des-prix-de-l-energie-la-fin-du-monde-attendra-encore-un-peu_6111052_3234.html
        Pas simple…
        « C’est pourquoi le président chinois a dit tout haut ce que pensent tout bas ses homologues occidentaux : les objectifs climatiques ne doivent pas compromettre la sécurité énergétique. Il l’a rappelé lors d’une session du politburo, rapportée mardi 25 janvier par l’agence officielle Xinhua. Fournir de l’alimentation, de l’énergie et des matériaux est essentiel à « la vie normale des masses », a rappelé Xi Jinping. C’est cela, un dilemme : je dois faire deux choses, mais je ne peux en faire qu’une. Bonne nouvelle, il y a toujours une sortie, mais cela ne se termine pas toujours aussi bien que pour Rodrigue. »

        1
    2. @CORRE L’hiver thermonucléaire résoudrait à la fois les problèmes que voient ceux qui stygmatisent les climatosceptiques et les sur-stocks d’armes qui en inquiètent d’autres (parfois les mêmes).

      1
  2.  » … la guerre, une guerre thermonucléaire est à nos portes, c’est une question quoi de, allez, maximum d’une semaine, une question de jours probablement  » .

    Heureusement que le ridicule ne tue plus !

    25
  3. Ce n’est pas très gentil de dire cela à un grand intellectuel comme vous, Paul.
    Mais cette fois ci, j’espère que vous vous trompez.
    J’ai 49 ans dans un mois. Si je parviens à fêter mon anniversaire sans que le monde nous pète à la gueule, je vous offre le champagne.

    5
      1. Une bonne trappiste belge et non américaine (il n’en ont qu’une seule, la Spencer), il n’y a rien de mieux, foi de brasseur 🙂

        1
    1. Mais si vous tenez vraiment au champagne, je vous recommande celui-ci:
      https://img.lemde.fr/2021/07/05/0/0/4369/2682/1328/0/45/0/101bd9e_495559420-053304.jpg
      Ces gens là ne respectent vraiment rien 🙂
      Déjà qu’il n’y avait pas grand monde désirant mourir pour Dantzig, alors pour une appellation contrôlée…
      Les vignerons champenois manquant d’humour, contrairement aux brasseurs belges, je ne trouve pas de marque de ce breuvage à bulles se prêtant à un jeu de mots (à part peut être Ruinart et Veuve Cliquot).

      1
  4. Quelques jours?
    Du coup et c’est qui me chagrine le plus dans cette histoire, on ne saura jamais si Philippe Soubeyrand disait vrai.

    9
    1. attendons de voir ce qu’en dit Philippe Soubeyrand! comment savoir si ce qu’on dit est vrai pour un futur proche ?

  5. bon bin j’avais prévu de semer mes tomates pour le mois de mai…. c’est plus la peine ! tic tac tic tac tic tac …bouuummm !!!

    d’un autre coté fini le covid, fini le réchauffement climatique, fini les élections présidentielles, fini les arbres à sauver , fini le soldat Ryan !

    ahhhh on se sent mieux !

    4
      1. Je trouve ceci assez approprié :

        (provient de la série comique britannique BlackAdder, la Vipère Noire).

        1
      2. Avez-vous vu « La Bombe » de Peter Watkins ?
        Mais peut-être que je me répète…
        J’ai dû déjà en parler…
        Désolé.

        1
  6. Une guerre thermonucléaire ? Non surement pas.
    Il est possible que les Russes reprennent l’Ukraine mais pas certain.
    C’est très triste car des milliers de personnes vont mourir.
    Biden va se fâcher très fort et des mesures de réarmement seront prises en Europe.
    Et après ?
    Après plus rien car on a besoin de leur gaz et les oligarques ont besoin de notre argent
    pour assurer leur train de vie.

    5
    1. Un tsunami provoquant un accident grave dans une centrale nucléaire ? Non sûrement pas.

      On a besoin d’eux, ils ont besoin de nous… Oui, sans doute. « Ils ont plus besoin de nous que nous d’eux » était un argument récurrent des brexiters, et un déni total de réalité concernant le déséquilibre dans l’interdépendance économique. Comme dans le cas du Brexit, on ne peut pas compter sur le fait que les acteurs du drame en cours comprennent eux-mêmes lucidement où sont leurs intérêts et agissent rationnellement. En particulier ceux qui ont démontré le contraire à de multiples occasion (hybris américaine, lâcheté européenne, fièvre patriotique ukrainienne et de manière générale hystérie anti-russe autoréalisatrice depuis vingt ans).

      Personne ne dit que quelqu’un souhaite la guerre thermonucléaire. Le problème, c’est que les guerres, on sait où ça commence, pas où ça s’arrête. Si par exemple un avion estonien (de l’OTAN donc) est abattu depuis la Biélorussie alors qu’il livre des armes à l’Ukraine, on va vers quoi ? Et si certains trouvent génial de prendre les Russes à revers au niveau de leur allié arménien pendant qu’ils sont occupés en Ukraine, créant le risque d’un affrontement russo-turc (OTAN, donc) ? Ou en Géorgie. Par ailleurs, si un missile tombe sur le sarcophage de Tchernobyl, il se passe quoi ? Et puis Taïwan, l’Iran, la Syrie, le Mali, la Libye…

      Et j’imagine que pendant le (toujours éventuel) conflit, il restera hors de question de dérouter les avions de ligne passant au-dessus de la zone de guerre comme si de rien n’était pour emmener des touristes en Asie du sud-est (si c’est pas de la folie, ça…)

      1. @Marcel Il n’y a rien de mieux que les avions de ligne pour discrètement détecter (faire sortir du bois) les radars adverses, surtout si l’avion est coréen ou malaysien.
        Et puis en Iran qui n’est pas en guerre ouverte, ils ont toujours circulé (match nul 1-1).

  7. Bonjour Paul.
    Je voulais vous dire que j’apprécie beaucoup la qualité de vos analyses et que je regarde toutes vos vidéos même si je n’écris pas beaucoup de commentaires. Sur le sujet de la vidéo d’aujourd’hui, je partage malheureusement votre point de vue. J’aimerais que russes, ukrainiens et européens puissent évoluer vers une meilleure société mais malheureusement cela prendra du temps (alors qu’on en a peu) et il faut espérer d’ici là qu’on arrive à minimiser les catastrophes et à éviter le pire…

  8. Est-ce que dans le cadre d’une guerre thermonucléaire, quelqu’un peut encore penser qu’il aura un vainqueur? C’est juste la destruction totale de la planète… La personne qui appuyera sur le bouton rouge sera assurément suicidaire, non?

    1. Ne pas perdre de vue que :

      – l’arme nucléaire a déjà servi 2 fois sur des villes japonaises et 2000 fois pour des essais atmosphériques. C’est un outil très concret.

      – depuis 1945, nous sommes déjà passé à 2 doigts de l’employer à nouveau, que ce soit à Cuba, ou au Vietnam que Mc Arthur voulait écraser sous le feu nucléaire. Le monde y a échappé miraculeusement parce que des hommes raisonnables existaient miraculeusement aux bons endroits dans la diplomatie…

      Les miracles, c’est bien de les apprécier, mais on ne peut pas compter dessus…

      4
      1. @ Thomas Jeanson

        « Le monde y a échappé miraculeusement… »

        Oui en octobre 1962 nous sommes passés très très près de la cata. Je me souviens avoir lu, il y a une douzaine d’années, une série d’articles du journaliste d’investigation Vincent Jauvert, qui, a posteriori, et documents révélés, démontrait que ça relevait vraiment du miracle.
        Dommage, je ne retrouve pas ces références.

      2. @Thomas Jeanson
        C’est lors de la guerre de Corée (1950-1953) que Mac Arthur proposait de vitrifier le pays.
        Le napalm y a été largement utilisé aussi, avant le Vietnam.

        1
        1. Ok les gars, c’était un souvenir de lycée, donc, hein, bon…ça ne change pas l’idée générale que les Dr Folamour se présentent régulièrement au guichet pour proposer leur feux d’artifices à la noix.

          PS Ou est le questionnement démocratique sur ces questions ( sachant en plus que c’est le militaire qui entraine le civil ) ?

  9. intéressante chronique moins alarmiste de claude haski sur france inter ce matin :  » et si poutine bluffait »

    1
      1. Oui, ce scénario m’avait traversé l’esprit en vous écoutant (jusques et y compris la trop ostensible absence de lien avec Thinkerview !). Mais c’est de votre faute aussi, à force de fréquenter votre blog on se surprend à évoquer par jeu des hypothèses qu’on ne trouve pas ailleurs.

      2. Bonjour Paul,
        Ce n’est pas la première fois que vous associez Thinkerview à l’influence russe, sur un mode quelquefois très direct, et quelquefois ironique. D’où vous vient cette opinion ?
        Pour ma part, je regarde avec intérêt les interviews de personnalités très diverses sur Thinkerview, en me demandant à chaque fois « Mais qu’est-ce que Jorion trouve donc à y redire ? »

        6
        1. @Marc Peltier
          Un repas à l’ambassade de Russie où « Sky » était présent, en compagnie d’Olivier Berruyer et de quelques autres personnes influentes dans les médias « alternatifs ».

          2
        2. Ah bon… Pas facilement classable et donc facilement suspect, comme Frédéric Taddéï, en somme ?
          Entre nous, je le trouve surtout mauvais comme interviewer, faisant des remarques incongrues et sans intérêt qui cassent le propos en cours, souvent extrêmement intéressant.
          Et pourtant, sa chaîne est passionnante ! Comme quoi…

          1
        3. ThinkerView ou plutôt SkyView, le pseudo de l’interviewer de l’ombre rentre exactement dans le moule de la doctrine Gerasimov.
          « Gerasimov specifies that the objective is to achieve an environment of permanent unrest and conflict within an enemy state. »

    1. je vais vous faire une confidence : pourquoi croyez vous que Paul Jorion soit si bien informé des faits et gestes de Trump ? tous les deux sont des agents dormants Russes ! ils sont cul et chemise ! et tiens tant qu’on y est moi aussi je suis un claque merde de la Pravda moscovite dormant ! la preuve :

      Le dormeur du val
      C’est un trou de verdure où chante une rivière,
      Accrochant follement aux herbes des haillons
      D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
      Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

      Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
      Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
      Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
      Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

      Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
      Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
      Nature, berce-le chaudement : il a froid.

      Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
      Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
      Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

      Arthur Rimbaud .

      2
  10. Le fond de l’affaire actuelle, est que l’Ukraine a piétiné le protocole de Minsk signé en 2014, ajouté à cela, l’ingérence des USA et leur propension à admettre le plus grand nombre possible d’anciens pays issus de l’éclatement de l’URSS, et surtout, à y stocker des armes particulièrement létales ; l’on peut facilement comprendre que la Russie n’admette pas d’être sous la menace de missiles nucléaires avec un temps de réaction réduit à quelques minutes, situation que les USA eux-même ne pourraient supporter, tel a été le cas en 1962 dans l’affaire des missiles soviétiques à Cuba et actuellement la crise de nerfs lorsque des avions russes atterrissent au Venezuela ou lorsque ceux-ci achètent du matériel militaire russe !
    Les USA veulent tenter d’imposer encore cette image éculée de parfaite démocratie, défenseurs du bien et d’assistance aux plus démunis : s’il arrivent à convaincre quelques dirigeants politiques oficionados, il n’est pas certain qu’ils soient réellement compris des peuples.
    Donc, J. Biden, pour sauver la situation, signe le document proposé par la Russie, et la pression, exerces-la gentiment sur l’Ukraine pour qu’elle se conforme séance tenante au protocole de Minsk et qu’elle engage effectivement les choses concernant le statut fédéral ukrainien.
    Recentres-toi sur la résolution des problèmes internes aux USA, il y a largement le choix d’occuper le reste de ton mandat.
    Il faut désamorcer à tout prix cette guerre potentielle.  🙂

    15
    1. […] propension à admettre le plus grand nombre possible d’anciens pays issus de l’éclatement de l’URSS au sein de l’OTAN […]

      1
    2. c’est tellement plus simple d’aller jouer les gros bras -ou les faire jouer à l’OTAN- sur les frontières de l’est de l’Europe plutôt que de résoudre le fascisme montant dans leur propre pays .
      on en revient à une hégémonie impérialiste américaine qui prétend dicter au monde entier sa prévalence idéologique .
      Relisez Karl Polanyi dans « L’Europe en décomposition » où il relate les atermoiements de la Société des Nations . Un certain Keynes s’en était retiré pour d’autres raisons .

      Bon finalement je vais semer mes tomates !

      9
      1. C’est tellement plus simple de venir polluer ce blog avec la sempiternelle et nauséabonde pravda moscovite. Pathétique, et hypocrites avec ça! Comme l’autre avec sa voix de fausset, on parle beaucoup, mais on n’assume rien! Le genre à vous affirmer la main sur le cœur, « je soutiens le peuple russe, pas Poutine, il y a juste que je justifie le moindre de ses faits et gestes à chaque fois que j’ouvre mon claque merde »! La propagande est de bonne guerre quand elle est habile, mais là c’est à chier, du pure foutage de gueule!

        1
        1. ah si c’est vous qui le dites je ne peux que m’incliner . en gros vous êtes Jack l’éventreur !

          sans rancune pour le « claque merde »

          1
          1. Il n’y a que la vérité qui blesse … Rassurez moi, vous n’êtes pas du genre à mouiller votre pantalon à chaque fois que vous tombez sur une photo de Vladimir torsepoil?

            1
            1. Puis je suggérer à PJ d’ajouter à son pouce levé, un pouce baissé, façon arènes romaines, ça pourrait peut être décourager certains, quoique l’expérience du Net ici comme ailleurs montre l’inverse. L’EPHE est plus exigeante.

              1
  11. Je ne parierais pas encore trop sur votre cheval…
    1/ Je lis les informations dans le cadre de « stratégies de la tension ».
    Les annonces US me paraissent plutôt matamoresques. Là où Poutine peut « masser des troupes » (un peu de mouvement, ca désencroute les Etats-Majors), Biden ne peut que faire des projets. Rappelons qu’au début du Covid, il y avait des milliers de troupes US en Pologne pour des « manoeuvres ordinaires » de l’Otan, et Poutine avait protesté.
    J’ai assez bien étudié la Crise des missiles à Cuba. On a été à deux doigts… et durant des semaines. L’intérêt des russes est d’écarter l’Otan de leurs frontières, c’est assez évident. De là à envahir l’Ukraine… et en assumer l’avenir politique… Bref on joue là à la théorie des dominos, mais on regarde aussi à ne pas se faire manger des pièces…
    La plus grande cause de guerre dans la période actuelle, c’est que cela vous booste un électorat américain, et que Biden en aurait besoin !
    C’est vrai aussi chez Poutine avec une attende publique de patriotisme, mais moins de militarisme.
    En fait les deux grands sortent de plusieurs défaites cuisantes (Tchétchénie, Afghanistan pour les deux, Ikak et Syrie, Lybie…).
    2/ En cas de franchissement du Rubicon, une intervention « à la yougoslave » (guerre de 91, bombardements sans troupes au sol) et une pacification « à l’onusienne » restent un scénario probable. La dissuasion nucléaire a encore de l’efficacité » à retenir les pulsions.
    3/ La passivité de l’EU est étonnante. Elle s’explique par l’absence d’Europe à ce niveau : elle passe par l’Otan. Quel gâchis !
    4/ Ce qui nous manque, c’est un puissant « mouvement pour la paix » qui fasse état des opinions européennes et mondiales. Il était d’initiative communiste stalinienne, mais avait sa force étendue de conviction. Il a surgi aux USA avec la guerre du Vietnam.

    5
    1. Vous avez raison.
      Je cherche vainement une manifestation pour la paix dans ma ville (Bruxelles) pour y participer.
      Il n’y a plus que des manifestations contre les mesures sanitaires.
      C’est très dommage.

    2. Je penche comme vous pour un scenario de pourrissement version Yougoslavie.. L’Ukraine est bien plus homogène hors Donbass cependant.
      Prendre des régions d’Ukraine, ou moins probable tenter un renversement rapide du régime, d’où les arsenaux accumulés au nord au Belarus et à moins de 100km de Kiev qui reste une grosse agglomération surement difficile à prendre.
      Laisser des métastases tout autour de la Russie… Cf Haut Karabagh, Tchetchenie, Afghanistan…

      J’ai des bémols quand meme, je lis de l’autre coté une grande détermination, que des rumeurs disent le tsar actuel malade et ayant subi des menaces sur sa personne.

      Et je m’interroge sur la concomitance des dossiers Ukraie, Taiwan, et Iran.

      1. Exactement si les etats unis mettent un doigt en Ukraine même indirect et que ça dégénère vraiment, ou évolue en crise majeure à bas bruit, l’exposition de leur impuissance parachève un alignement des planètes idéal: pour l’iran de se venger en déstabilisant le golfe et le trafic des petroliers en completant ainsi la fermeture du robinet de gaz russe pour nous châtier. Et l’opportunité pour la chine d’agir sans entraves à Taiwan sera complètement décomplexé.. . Ceux ci n’étant que les acteurs majeur mais la destabilisation sera globale (ex Yougoslavie, Turquie, Israël, et tous les points chauds où les rapports de force tenaient avec les usa seront activés, l’autorité us sera effondrée)

        1
        1. Hmmm il faudra alors choisir son camp parmi les dingues dans cet asile spatial !

          Vous choisissez les bleus ou les rouges ?

          Si on m’avait dit que je vivrais dans un Koh-Lanta planétaire …

          Allez je me lance ! Perso je choisie le camp des USA 🇺🇸 Et des British 🇬🇧Car je choisie toujours ceux où je pourrais vivre chez eux facilement psychologiquement parlant. Autant vous dire que l’Iran , la Russie ou la Chine ne font pas parti des heureux élus ! À mon âge plus le temps de m’adapter…

          1
          1. À mon âge plus le temps de m’adapter…

            Mais si mais si, y a des psychologues spécialisés en gériatrie, même dans les camps de rééducation.

            2
  12. « A tant jongler avec la bombe
    « Un jour, faudra bien qu’elle tombe
    « C’est son but et c’est notre lot
    « Il faudra bien que ce jour vienne
    « Adieu Paris et Adieu Vienne
    « Adieu Rome et Monte-Carlo !

    « Mais ce jour-là, ma tourterelle
    « Ma fille à moi, ma toute belle
    « Ma frangine d’amour, ma maman
    « Que tout se glace ou que tout flambe
    « Ca fait rien si on est ensemble
    « Nous deux !
    « Que tout flambe ou que tout se glace
    « Nous auront déjà notre place
    « Dans la légende des amants
    « Nous deux !
    « Alors, quand sautera la planète
    « Si jamais sonnent les trompettes
    « On s’en foutra divinement
    « Nous deux !

    NOUS DEUX Léo Ferré – Jean-Roger Caussimon.

    3
    1. @Philippe Soubeyrand
      A compter son potentiel de vie et de le mettre dans des cases, on risque au final de passer à coté de la Vie.
      Vous feriez mieux de vous atteler au livre XXIV au lieu de regarder ces niaiseries.

      1
      1. Ça me rappelle le conseil reçu à 20 ans de faire 2 heures de gymnastique par jour pour augmenter mon espérance de vie de 2 ans, j’ai pas investis, pas rentable vu l’état probable du capital 70 ans plus tard, et encore j’avais pas prévu la fin du monde

      2. Ça me rappelle le conseil reçu à 20 ans de faire 2 heures de gymnastique par jour pour augmenter mon espérance de vie de 2 ans, j’ai pas investis, pas rentable vu l’état probable du capital 70 ans plus tard, et encore j’avais pas prévu la fin du monde

  13. La fin du monde avant la fin du mois !

    Comme nous sommes sur « le seul blog optimiste » ce sera plutôt avant fin février que fin janvier.

    Dans un commentaire sur le billet relatif à la chute des bourses du 24 janvier, j’avais signalé un article sur « Agoravox » mettant en cause la responsabilité des Etats-Unis dans le conflit qui vient. Cet article fait aussi référence à un rapport du ICSI (Centre International de Renseignement Stratégique) qui dit que de grands affrontements sont plausibles dans les deux semaines).

    Abondant dans le même sens, un article paru sur le site « Les Crises », catégorie géopolitique ce 25 janvier, signé d’un ancien officier de renseignement des marines, Scott Ritter, qui développe longuement sur la responsabilité américaine (notamment à propos du développement du système INF) et qui conclut par la phrase : « 2022, semble-t-il, sera une année de crise et de conflit majeur entre puissances ».

    PS : le mot en français que vous cherchiez était peut-être « spéculation ».

    2
  14. Bonjour à toutes et à tous,

    Le pire n’est jamais sûr. Cette vidéo est d’un pessimisme extrême.
    Il faut avoir un mental solide après l’avoir visionnée pour ne pas faire comme les gourous du Temple Solaire qui ont embarqué femmes et enfants dans un aller simple vers Syrius !

    Certes la situation est tendue et certains états ont un intérêt commun à fumer une dernière clope à côté d’un barril de poudre.
    Mais je préfère écouter la sagesse de personnes telle Hélène Carrere d’Encausse récemment sur France 2 qui n’avait pas la même analyse que vous.
    S’il n’obtient rien, pour ne pas perdre la face, il est possible que Poutine annexe définitivement le Donbass.
    Mais de là à marcher sur Kiev, il y a une différence. En en aucun cas l’arme nucleaire ne sera employée dans ce conflit.

    Cette crise terminée, il nous faudra gérer la crise environnementale avec des risques de chaos et guerres comme le detaillent si bien Aurelien Barrau, JM Jancovici notamment.
    La campagne électorale française et notamment son probable vainqueur montrent clairement dans quelle voie nous nous engageons.

    7
    1. C’est en effet la solution souhaitée et un match nul, un pat de « bonne augure » où tout le monde sort … vainqueur car le Donbass c’est misère et rien de plus mais cela permettrait aux russes d’afficher aux yeux de son opinion une demi-victoire et pour Kiev et les occidentaux une demi-défaite.

      En attendant la prochaine.

  15. Bonjour,
    La France est un petit pays qui est coincée entre 2 grandes puissances : USA et Russie.
    Comment va t’on sortir de cette étreinte ?
    Merci pour votre réponse

  16. Sur la doctrine Gerasimov : https://www.frstrategie.org/programmes/observatoire-armee-de-terre-2035/concept-russe-guerre-nouvelle-generation-general-gerasimov-quelle-exploitation-pour-armee-terre-2020 J’avoue ne pas avoir lu le PDF !

    La guerre froide renaissante est une partie d’échec où l’Europe est l’échiquier. Les bleus ont depuis la fin de l’URSS gagné plusieurs pions (Allemagne de l’Est, Pologne, Tchécoslovaquie, Autriche, Hongrie, Roumanie, pays baltes, ex Yougoslavie, …) et la bataille est maintenant en Ukraine.

    Les rouges viennent de faire un roque et de placer la tour face au pion Ukraine. Le pion sera sacrifié c’est certain, sauf s’il fait marche arrière de manière explicite et certaine. Et encore, ça n’est pas sûr. Les défenses bleues n’ont pas été mises sur le pion notez le bien, mais à sa frontière. La prise du pion n’aura pas d’incidence directe sur des pertes « bleues », qui ne feront que renforcer la frontière avec l’Ukraine, qui est, celle-là, la vraie limite à ne pas dépasser.

    Il n’y aura pas d’armes nucléaires, même tactiques, pour l’Ukraine. Il pourrait y en avoir (des tactiques) si les russes veulent aller plus loin.

    Pour les USA, la réponse uniquement « économique » à l’immense avantage d’affaiblir économiquement l’Europe, et, par ricochet, de la rendre encore plus dépendante d’eux. Ça tombe bien, il y a un petit français qui avait des envies d’autonomie européenne quant à la défense, avec le leadership France de préférence. « Ça lui rabattra son caquet » dixit probablement Washington.

    4
    1. Ce que je vois, c’est que les américains sont une fois de plus obligés d’intervenir pour pallier la faiblesse et la lâcheté européenne. Mais c’est tellement plus facile d’accabler et de maudire ces foutus yankees pour justifier tout ce qui ne va pas en Europe …

      2
      1. c’est une image d’Epinal que vous donnez là . Mais bon puisque tout va péter autant s’en référer aux images !

        1
        1. Aucun risque que ça pète, parce que votre héros n’est pas le grand joueur d’échec qu’on vous a vendu, mais juste un pauvre type est un lâche qui se dégonfle à chaque fois que quelqu’un ose lui tenir tête. C’est déjà la seconde fois qu’il nous fait le coup de masser des troupes autour de l’Ukraine mais comme il ne trouve pas la faiblesse qu’il attendait, il se retrouve coincé. Il ne lui reste plus qu’à continuer son numéro de matamore pendant un moment puis à se retirer la queue entre les jambes. Minable comme il est, il se vengera en annexant le Donbass.

          1
  17. Si Poutine voulait vraiment s’emparer de l’Ukraine, ce serait déjà fait. Il se contente de faire pression pour que les USA arrêtent leurs conneries; si ça ne suffit pas, il prendra peut-être un bout d’Ukraine en otage pour débloquer les négociations.

    2
  18. Voici un point de vue chinois sur la question https://www.guancha.cn/ChenFeng3/2022_01_25_623476_s.shtml

    Le site guancha.cn m’est décrit comme plutôt faucon, et proche du gouvernement – je ne suis pas en mesure d’avoir une opinion indépendante sur le sujet. L’essayiste qui a publié ce point de vue détaillé termine par ce résumé « bien senti »

    « Les leçons de l’histoire sont étudiées par tout le monde ; les États-Unis étudient comment éviter la chute d’un empire, la Chine étudie comment éviter le piège de Thucydide, la Russie étudie comment ramasser les morceaux, l’Europe étudie comment faire des commérages. Qu’étudie l’Ukraine ? La chose la plus importante à étudier est l’expérience historique de son voisin, la Pologne »

    La référence évidente est la série des partages de la Pologne entre XVIIIème et XXème siècle.

    Et si ces commentaires sont caustiques… il faut reconnaître qu’ils sont plutôt justes.

    2
  19. @Jack
    « lâcheté européenne » ? L’Europe, combien de divisions, avec quel commandement ?
    Vous préférez une Europe biberonnée au gaz russe ou au gaz de schistes américains ?

    1
    1. Je ne pige rien à votre question … Vous pourriez me formuler ça de façon compréhensible?
      Il me semble que ça se dégonfle beaucoup devant le bully de cour de récré, alors qu’il suffirait d’aller mettre un bon coup de pied dans les SCI qui servent à cacher le considérable patrimoine russe en France pour calmer ces excités. La seule langue que cette bande de rapaces comprennent. Si c’est la pétoche que Vlad vous coupe le gaz qui vous fait poser cette question, je vous présente mes condoléances. Fallait adopter un mode de vie décroissant quand il en était encore temps …

      1
  20. A verser au dossier..?.. (extraits copié/collé de source française bien connue , au minimum « autorisée » par l’autorité russe..) :
    …  » La Croatie retirera ses soldats des forces de l’OTAN déployées en Europe de l’Est en cas de conflit, a déclaré le président Zoran Milanovic, qui dénonce «des incohérences et des comportements en réalité dangereux» de la part des Etats-Unis.
    …(…)…
    A la tête d’une coalition, le président social-démocrate doit composer avec des adversaires politiques au gouvernement, dont le Premier ministre de centre-droit Andrej Plenkovic, le ministre des Affaires étrangères Gordan Grlic-Radman et le ministre de la Défense Mario Banozic, qu’il n’a pas manqué d’égratigner dans son allocution télévisée pour leurs positions belliqueuses à l’égard de la Russie : «Grlic-Radman et Banozic sont libres de se rendre à Bruxelles. Quant à l’armée croate, elle n’y participera pas. Personne ne bougera. Plenkovic peut menacer la Russie autant qu’il le souhaite. La Croatie devrait s’éloigner de cela comme du feu», a déclaré le chef de l’Etat, en poste depuis février 2020.
     »

    Ça me semble vraiment « gros » pour être un « fake ». Prudence quand même.

    1
  21. L’UE c’est l’Allemagne, l’Otan ce sont les USA, la Russie c’est Putin, la Chine c’est Xi.
    La ceinture économique de l’Allemagne n’a pas grand-chose à gagner à intégrer l’Ukraine sur son flanc est. Cependant elle a besoin du gaz russe.
    Les USA sont au bord de la guerre civile avec Trump, le pro-Putin de service.
    Putin fait commerce avec Xi et l’Allemagne.
    Xi fait commerce avec tout le monde.
    Xi a déjà dit sur les médias qu’une guerre en Ukraine ce n’est pas bien.
    Il ne reste plus qu’à entendre l’avis d’Angela, qui parle couramment le russe.

  22. Commentaire que j’ai accroché à un très amusant article du Monde : https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/01/26/si-les-occidentaux-affichent-enfin-leur-unite-c-est-parce-que-au-dela-de-l-ukraine-eux-aussi-sont-attaques_6110980_3232.html de Sylvie Kaufmann (réservé aux abonnés, si ça intéresse quelqu’un je le mets en ligne). 104 commentaires au moment où j’écris, ce qui est beaucoup pour un article de politique internationale.

    —————
    Miracle de la géopolitique. Un pays pas plus peuplé que la France et l’Allemagne réunis, et beaucoup moins riche, et rempli de minorités ethniques, est vu comme menaçant par un Occident qui pourrait l’anéantir rien qu’en le voulant. Je finis par croire que Poutine a raison : l’Occident pourri jusqu’à l’intérieur des têtes de ses peuples va laisser l’empire russe se refaire, et c’est lui Poutine qui y attachera son nom. Il y a à peine 90 ans, un politicien allemand, qui venait de réussir le redressement de son pays vaincu, avait eu la même idée, et il avait eu raison (il aurait réussi s’il avait su s’arrêter). Par bonheur Poutine est un jouisseur, pas un obsédé. Il réussira, mais aux échecs, pas aux soldats de plomb.
    —————

    Bref, je ne suis pas pessimiste. Je suis du même avis qu’Emmanuel Todd : les Russes au pouvoir sont plus intelligents que ceux d’en face en Occident (position immorale certes, comment considérer les dirigeants d’un pays où on ne fait pas la promotion de l’homosexualité dans les écoles ?) L’envergure internationale de la Russie aujourd’hui ( » l’immense effort de redressement […], entamé depuis le fond de l’abîme, » comme disait le Général en parlant de la France de son temps) démontre que Todd a probablement raison.

    Bon, les jeunes ici diront que c’est ce que raconte un vieux. Ils ont raison ; si Paul Jorion a raison, je dirai comme le Général dialoguant avec Tante Yvonne le 29 mai 1968 à Baden-Baden : « Nous rentrons à Paris. » _ « Mais nous allons nous faire tuer. » _ « Nous avons déjà beaucoup vécu. »

    Et puis je ne peux pas m’empêcher de citer une fois de plus mon professeur de lycée, aux alentours du 25 octobre 1961. « Pour le cas où nous serions encore en vie vendredi prochain, voici le sujet de la dissertation. » Certes, Kennedy et Krouchtchev, ça rassurait plus que Biden et Poutine (qui aurait imaginé que, après Roosevelt, Truman, Eisenhower … nous aurions un jour Joseph Biden ? ).

    Une petite pour la fin, d’un ami qui avait lu Sartre et est incollable sur la bible du Collapse (je ne garantis pas qu’il a la foi) : « La bombe atomique est immorale ; elle nous privera du processus historique d’effondrement que nous espérons. »

    4
    1. Ouh la la la la , M. Pierre Guillemot! il rode ici des suppôts dormants de la Russie ! vous dites:

      « Je finis par croire que Poutine a raison : l’Occident pourri jusqu’à l’intérieur des têtes de ses peuples va laisser l’empire russe se refaire, et c’est lui Poutine qui y attachera son nom.  »
      « les Russes au pouvoir sont plus intelligents que ceux d’en face en Occident »

      Méfiez vous ! Jack l’éventreur rôde …
      ( je ne peux m’empêcher de dédramatiser sans toutefois regarder les faits en face)

      Au risque de me faire vilipender je tiens tout de même à affirmer haut et fort que vous apportez là des précisions hautes d’intérêt .
      Il faut avoir lu Anatole Leroy-Beaulieu pour démêler cet imbroglio dands lequel se trouve l’Europe , l’Ukraine et la Russie.
      Todd prédisait déjà la guerre en 2014 .

  23. Je me demandais Monsieur Jorion, si ce n’était pas la peur de votre propre disparition, de votre propre effondrement dont vous nous parliez depuis quelques temps. Une compulsion de répétition , une projection vous permettant de protéger votre moi . Une manière de garder le contrôle sur votre angoisse de mort.
    C’est une hypothèse bien sûr. J’espère ne pas être trop intrusif.
    Disons que je me suis aussi posé la question pour moi.

    5

Les commentaires sont fermés.