Vroum vroum …, par Thomas Jeanson

Le maire de Rouen vient d’annuler une manche du championnat mondial motonautique qui devait se dérouler sur la Seine en 2023, pour motif d’urgence climatique.



À ma connaissance c’est la première fois qu’une compétition de sport mécanique est stoppée volontairement, à froid, pour ce motif.

La conversation avec l’organisateur est interessante, il semble comprendre, en parlant, que pour les 24h du Mans aussi, ça va devenir compliqué.

Faut dire qu’avec 260 000 spectateurs, 250 000 litres de carburant consommés, 70 jets d’affaire sur l’aérodrome le plus proche, 2000 VIP, 1000 journalistes … pour une misère de 50 000 euros de compensation carbone annuelle,  cette compétition a tout d’un diplodocus qui ne sait pas encore qu’il est mort.

P.S. :  Je ne sais pas trop comment exprimer cette porosité que je perçois, entre l’exercice d’une passion comme la course automobile ou la chasse et un positionnement super conservateur / extrême droite, mais il me semble que les lieux d’exercice de ces loisirs vont être des espaces de polarisation voir de lutte, très bientôt.

Partager :

41 réponses à “Vroum vroum …, par Thomas Jeanson”

  1. Avatar de Jeanpaulmichel
    Jeanpaulmichel

    Bonjour,
    Ce n’est qu’un début et la pression ira croissante parallèlement aux événements climatiques.

    Cette année le meeting aérien prévu fin Août à Perros Guirec avec la patrouille de France est maintenu malgré une demande d’annulation d’association écologique.
    Mais qu’en sera t’il pour l’été prochain ?

    Au-delà de ces actions ponctuelles utiles qui mises bout à bout feront bouger les lignes, des décisions structurantes seront à prendre au niveau international afin de minimiser l’impact des échanges commerciaux.
    Je pense par exemple au CETA : importer du boeuf canadien en Europe est une absurdité sans nom.
    Le consommateur a son mot à dire via ses achats du quotidien.

    À suivre

    8
    1. Avatar de Sam
      Sam

      Le consommateur choisira le moins chers.

      1
  2. Avatar de Khanard
    Khanard

    voilà un sujet qui pour autant qu’il apparaisse anodin est un sujet qui appelle de nombreuses interprétations . La première est l’utilité de telles compétitions. Ensuite M. Gilles Guignard fait allusion aux 24h du Mans, ce qui à mes yeux sous-tend ce raisonnement « pourquoi eux et pas moi » , raisonnement qui peut être décliné pour tous les sujets (voiture, avion, bateaux, chasse et j’en oublie sinon ça deviendrait une liste à la Prévert) . Enfin, et c’est non le moindre, le rôle joué par les autorités institutionnelles comme ici la mairie .
    Mais quand on songe que le premier représentant du pays fait mumuse avec un jet ski … il y a tout lieu de penser que l’écologie sera ou ne sera pas .

    1
    1. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      En tant que show hyper populaire qui rassemble toutes les générations, et concerne des millions de personnes, le sport mécanique est un précurseur du capitalisme ( apologie de la vitesse, de la compétition ) que ce soit dans les pays  » vierges  » qu’ils traversent, où dans la tête des bambins qui sur les épaules de leurs parents, découvrent ce monde hors sol.

      La compétition préfigure aussi le mode de transport de Mr Tout le monde, et la façon dont ce dernier va considérer le déplacement.

      C’est tout sauf anodin de mon point de vue.

      2
  3. Avatar de Ar c'hazh du
    Ar c’hazh du

    A-t-il aussi interdit l’atterrissage des avions d’affaires sur l’aéroport et fermé le golf « centenaire » local ?
    Des niouz de Lubrizol ?
    Je suis taquin… ^^

    1
  4. Avatar de PASQUET Régis
    PASQUET Régis

    A la place de Macron, je commencerai à m’en faire pour MES  » jeux olympiques  » de Paris en 2024.
    Et puis je me demanderais aussi si l’inauguration de MA cathédrale restaurée, avec tous les importants qu’on imagine n’aurait pas par hasard déjà du plomb dans l’aile ?

    2
  5. Avatar de Dalla Vecchia Luigi
    Dalla Vecchia Luigi

    J’aime bien le « on va commencer à penser… », et on se dit qu’il serait temps! et puis le bilan carbone censé prouver qu’il y a pire que soi, et non avoir pour finalité d’atteindre le zéro carbone…
    Le business est bien une bulle qui se refuse à la « conscientisation », et à la spatialisation dans un monde des « raisonnablement possibles ».
    De même que les process politiques, pleins de duplicité, se refusent à établir des normes et veulent gérer depuis les monopoles par incitation financière de type « grand arrosoir », sans se poser la question de la pertinence technique de leurs incitations. Ces incitations hypocritement tournées vers le consommateur, on le sait, sont très vite récupérées en surmarge par les industriels et le consommateur paie 2 fois , une fois en surpayant son article et une nouvelle fois en payant des impôts qui vont aider à le subventionner… Mais le candide croit faire une bonne affaire….
    Il y a déjà des cimetières de vélos électriques, car une fois la batterie HS , le vélo bien trop lourd et mal conçu est inutilisable et même impossible à reconditionner aisément en vélo classique….Et la batterie est hors de prix et bien sûr et conçue elle aussi, pour ne pouvoir être réparée ou reconditionnée.

    4
    1. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      Bonjour,

      Les batteries au lithium sont réparables.

      Composées d’un assemblage d’éléments standards dont la charge et la décharge sont gérées électroniquement par un  » Battery Monitoring System » , la batterie sera en défaut ( donc inutilisable ) si un seul des 6 ou 18 ou X éléments standard est fichu : tout les autres sont alors encore bons.

      Le jeu consiste donc à démonter les batteries, tester chaque élément et refaire des assemblage avec un nouveau BMS.

      Ça prends du temps, et un peu de matos, mais à plusieurs centaines d’euros la batterie…

      On fait ça dans le petit atelier de notre bric à brac, à Mezos dans les landes !

      😎

      3
  6. Avatar de François Corre
    François Corre

    Déjà annulé en mai 2020 et 2021 pour cause de Covid, et maintenant les habitants de l’Ile Lacroix dormiront mieux…
    Au même endroit, le très ancien et excellent club d’aviron à de l’avenir ! 🙂

    1
    1. Avatar de gaston
      gaston

      « L’aviron a de l’avenir »
      Oui s’il reste suffisamment d’eau dans la Seine, mais vous allez me dire qu’avec la fonte des pôles le niveau de la mer va monter et Rouen n’est qu’à 2 m d’altitude au plus bas (Wiki)!

    2. Avatar de François Corre
      François Corre

      Oui, avec la marée, possible.
      Le Rhin est apparemment très bas, mais quand il n’y aura plus d’eau dans la Seine… 😉

  7. Avatar de Maddalena Gilles
    Maddalena Gilles

    @ Thomas-Jeanson
    Merci pour cette bonne nouvelle…
    Avec l’espoir que ça ne se limite pas au « moto-nautisme », ni à Rouen !

    (un petit P.S. perso : je trouve que votre regroupement (allusion aux chasseurs > p.s. de votre article), —quelles que soient vos/nos opinions sur le sujet (probablement les mêmes)— sort complètement du sujet (« sports » mécaniques), et, à mon avis, l’affaiblit !
    Dommage !
    G.M.
    Ce qui est bien dommage !

    1. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      Bonjour,

      Oui, l’évocation de la chasse élargi le sujet, j’ai hésité.

      Pourtant en commun, les pratiquants de ces loisirs voient leur exercice chaque année devenir un acte militant, au fur et à mesure que l’opposition grandit.

      Militant de quoi ? Si ni l’Etat, ni la société civile ne s’occupe d’eux, ne propose d’option de remplacement ( comme des simulateurs évoqués plus bas par Steph ) et ne prend pas compte la dimension sociale de ces pratiques, d’autres rempliront ce vide.

      1
      1. Avatar de Thomas Jeanson
        Thomas Jeanson

        PS c’est vrai qu’il y avait assez à dire sur les sports mécaniques, véritables vecteurs du système néolibéral.

        Dans l’air, l’eau, sur les circuits, les routes et les pistes, les moteurs brulent pour rien, comme un feu d’artifice géant.

        Le spectacle fait accepter à tous le vacarme comme une norme acceptable et la vitesse comme un objectif naturel, le tout dans une ambiance de fête foraine, mêlant toutes les générations, pédagogie infernale.

        La combustion devient pour les pratiquants non plus seulement le moyen de faire avancer le véhicule, mais le but ultime : brûler, brûler jusqu’au bout.

        Pour illustrer le militantisme à moteur, citons le mouvement  » rolling coal  »

        https://youtu.be/rYPMbLO4pAY

        Ou encore  » Black smoke matters « 

  8. Avatar de Michel
    Michel

    Pour les spéculateurs de l’immobilier, y’a pas la même « urgence climatique ».
    https://reporterre.net/Rouen-en-pleine-canicule-des-arbres-coupes-pour-un-projet-immobilier
    En Suisse, plus de compétition motorisée depuis 1958, suite à l’accident mortel de 1956 aux 24 Heures Déments.
    Sûr que ça a empêché la Confédération de prospérer.

  9. Avatar de StephPG
    StephPG

    Une personne chère à mon coeur et passionnée de course automobile a installé dans son sous-sol un poste de « sim racing » (simulation de course). C’est un cockpit avec pédales, levier de vitesse, volant, écran courbé pour l’immersion visuelle. Il y a manifestement des championnats de sim racing auxquels les pilotes de course « classique » (sur circuit) commencent à s’intéresser et à participer. Je peux témoigner que l’expérience est très physique.
    Cela reste un loisir plus gourmand en énergie que les puzzles ou la lecture, mais si on compare avec la version sur circuit, ça représente une consommation marginale d’électricité en plus de celle de l’ordinateur sur lequel le logiciel de simulation de courses tourne.

    1
    1. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      A mon avis ce devrait être une grosse piste de travail pour les collectivités, de créer des lieux de convivialité autour de ces outils de remplacement…

  10. Avatar de Karluss

    chapeau au maire de Rouen !
    faudrait une mesure internationale pour stopper les voyages dans l’espace itou 😉

    2
  11. Avatar de Karluss

    … le tourisme spatial d’une « élite », je précise.

    1
    1. Avatar de Inox
      Inox

      Quoi??

      Non mais vu que l’Elite représente un tres faible pourcentage de la population, il est tout à fait normal d’admettre que seuls les geux comme nous et notre consommation frénétique sans aucun raffinement soient responsables de cette situation climatique catastrophique.

      L’Elite merite une dérogation pour son mode de vie inspirant et visionnaire.

      1
      1. Avatar de Karluss

        ma foi… sinon elle ne serait plus une élite… on va pas refaire le coup de la lutte des classes 😉

  12. Avatar de Francois de Beaulieu

    En ce qui concerne les meetings aériens (désormais appelés à juste titre « spectacles aériens » par les textes officiels), il existe une étude de la DGAC sur leur bilan carbone, malheureusement introuvable, sauf sur un site payant (https://www.aerobuzz.fr/aviation-generale/les-meetings-aeriens-a-lheure-du-bilan-carbone/). De même que pour organiser une manifestation dans une zone Natura 2000, il faut produire une étude d’incidence pour montrer qu’elle sera sans effet sur les espèces et les milieux, ne faudrait-il pas que toute manifestation motorisée, aérienne ou pas, l’organisateur produise son bilan carbone et démontre l’intérêt de de ce qui est devenu une passion toxique ? Et qu’il ne s’imagine pas que des arbres qui seraient plantés aujourd’hui à titre de « compensation » réduiront l’effet cumulatif des gaz à effet de serre inutiles qu’il se propose d’émettre.

    1
    1. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @Francois de Beaulieu Le principal impact carbone est sans doute celui des spectateurs beaucoup plus nombreux que les concurents et engins utilisés dans ce genre de manifestation.
      Par exemple toutes les courses à la voile ! (même vieux gréments ..) avec les manifestations monstres au départ ou à l’arrivée ont une empreinte carbone non négligeable.
      Les seules manifestations à autoriser seraient celles tenues en des lieux accessibles par des moyens de transport en commun (trains, métro, tramway) ou à pied et il conviendrait que les forces de l’ordre déployées y viennent également à pied ou à cheval, il existe des casernes de proximité.

      1. Avatar de François M
        François M

        Le gouvernement français cherche du coup à noyer le poisson (surtout ne rien faire, telle est la devise) :
        https://www.google.com/webhp?client=firefox-b-m&channel=ts

    1. Avatar de Christian Brasseur
      Christian Brasseur

      Merci au MR (mouvement réformateur en Belgique pour ceux qui ne connaissent pas) car il voit d’un mauvais oeil l’idée de commencer à taxer le carburant pour les déplacements en jets privés alors que la classe moyenne et ouvrière, pour aller bosser, paie sur son propre carburant, la moitié en accises et en TVA. Cette mesure « impopulaire pour les riches » se nomme « populisme » de son point de vue.

  13. Avatar de Hervey

    Autre phénomène découlant (si, sans blague) de la sécheresse pour le Pô en Italie : à son embouchure la remontée des eaux salées pénétrant dans le lit du fleuve à sec et se déversant dans les nappes phréatiques.

    https://mrmondialisation.org/une-secheresse-historique-dans-le-nord-de-litalie/?fbclid=IwAR11yjS7EelkW5pr8vxz9GEyxPHYlA176VGGct4sSL1VpLAZnVjtwUSMSc0

    1. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      Y a aussi des sports mécaniques pour ça !

      https://youtu.be/cgm36nSN-f8

        1. Avatar de Pascal
          Pascal

          Petit joueur, Cloclo

    2. Avatar de Hervey

      … et en d’autres lieux, réapparaissent « les pierres de la faim » …

      https://www.youtube.com/watch?v=JxYZbA9jstM

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Hungerstein

      1
  14. Avatar de Benjamin
    Benjamin

    Bonjour à tous,

    Étant rouennais d’origine, j’ai une grille de lecture un peu différente quant à cette décision d’arrêter les 24H motonautiques de Rouen… Qui aurait dû survenir il y a 12 ans suite à l’édition 2010 et l’accident mortel en pleine nuit qui coûta la vie à un gendarme (mort dans l’exercice de ses fonctions en cherchant à sécuriser la course suite à un accident de navigation).

    Je vais apporter beaucoup de nuance sur la décision prise le 11 août dernier par Nicolas Mayer Rossignol (le maire de Rouen et président de la Métropole). Elle était d’une certaine façon « facile à prendre » car :
    – Aux yeux de bon nombre de rouennais, l’épreuve sportive était de plus en plus perçue comme d’un autre temps (création en 1964) depuis l’édition 2010 : l’affluence était en chute libre sur les dernières éditions.
    – Depuis 2011, l’épreuve ne durait plus 24H mais seulement 12H, la course étant neutralisée de 20H le samedi à 8H le dimanche. Conséquence : la fédération internationale de motonautisme ne distribuait plus le titre de Champion du Monde d’endurance à l’issue de cette compétition (donc aucun risque de s’attirait les foudres d’une instance internationale sportive).
    – Comme déjà souligné par François Corre, la dernière édition remontait à 2019. Le Covid a empêché l’événement en 2020 et 2021. Quant à l’édition 2022, elle a été repoussée du printemps (pour ne pas tomber au moment du 2nd tour de l’élection présidentielle) au mois de septembre puis à nouveau repoussé à mai 2023 (pour ne pas concurrencer le festival Normandie Impressionniste).

    Autrement dit, l’épreuve était déjà en sursis depuis 12 ans et n’a était maintenue entre 2011 et 2019 pour son aspect populaire, le Yacht Club de Rouen ayant toujours souhaité (depuis 1964) que l’événement soit totalement gratuit – que soit l’accès aux quais pour suivre la course, l’accès aux paddocks pour voir les équipes travailler autours des bateaux ou encore l’accès aux diverses animations (concerts, expositions photos, rencontres avec les anciennes « gloires », …).

    C’est pourquoi que je considère cette décision comme très « symbolique » et facile à prendre : peu (voire pas) de risque d’avoir une réaction des rouennais contre cette décision, un impact en termes de retombées économiques limité (car événement gratuit), …

    La vraie question que je me pose, c’est est-ce que la Mairie et la Métropole auront la même analyse pour l’Armada qui se tiendra en 2023 ?… 3 à 4 millions de visiteurs (dont de nombreux étrangers)… Des bateaux qui ne peuvent pas remonter la Seine à la voile et qui utilisent leurs moteurs diesel… Les restrictions de la ZFE qui seront temporairement levées le temps des 10 jours de manifestation pour faciliter l’accès au site (en plein de cœur de la ZFE)… Un bilan carbone pour l’édition 2019 estimé comme 800 à 1000 fois plus catastrophique que celui d’une édition des 24H motonautiques…

    A la vue des arguments qui ont (enfin) permis de justifier l’arrêt pur et simple des 24H motonautiques, si Nicolas Mayer Rossignol et sa majorité étaient cohérent, l’Armada 2023 devrait être interdite !…

    Oui mais à la différence des 24H motonautiques, l’Armada n’est plus gratuite ! Pour la prochaine édition, il faudra payer pour monter sur les beaux navires (en 1989, l’accès à tous les navires était gratuit) … Et l’organisation songe aussi à faire payer le droit d’accès aux quais (sous couvert de sécuriser le site) … Et je ne parle même pas des « retombées économiques » pour la ville et la Métropole de Rouen : là assez bizarrement, l’impact écologique de l’événement ne dérange plus du tout la majorité PS – EELV !

    C’est comme pour un autre sujet (que j’ai déjà évoqué) : mettre en place une ZFE (sans se soucier de l’impact pour les plus pauvres/précaires) ou supprimer les 24H Motonautique (épreuve quasi déjà disparue) quand on ne cherche pas à s’attaquer à l’épineux dossier « Lubrizol », est-ce vraiment faire preuve de courage politique sur la question écologique ?

    3
    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      « est-ce vraiment faire preuve de courage politique sur la question écologique ? »

      Poser la question c’est y répondre, tous ces politiques sont des jean-foutre de mon point de vue, quelques soient leurs étiquettes et couleurs, gnagna ma petite zone, gnagna ma petite manifestation, gnagna ma petite décision écolo machin, gnagna ma petite réélection.

      Objectif : ne pas faire de vague.

      Je les appelle les huileux.

      1
  15. Avatar de Lagarde Georges
    Lagarde Georges

    Tout regroupement de spectateurs entraine une dépense de carburant, sauf évidemment dans les cas où on y va à pied, en bus ou en métro parce qu’il n’y a pas assez de place pour garer la voiture. Les voitures de course des 24 heures du Man consomment par exemple environ un litre par spectateur présent alors que pour s’y rendre un spectateur en consomme en moyenne peut-être dix.

    Les discussions au niveau d’un événement tel que cette démente course de Rouen ont comme seul intérêt de nous amener à nous poser des questions mais si on se borne à remettre en cause ce qui apparaît comme les gaspillages les plus excessifs on élude les vraies questions:
    – à quoi faut-il renoncer ?
    – qui en décide ?

    Sur ce dernier point et bien que je l’approuve tout à fait je ne peux m’empêcher de penser que le maire de Rouen a commis un abus de pouvoir en décidant de la manière dont il est raisonnable d’utiliser le pétrole dont nous disposons encore. Ceci dit je n’imagine pas nos députés s’attelant à la tâche d’anticiper les choix qui vont probablement se présenter dès cet hiver…

    1. Avatar de François M
      François M

      Facile: il suffira d’avoir une belle vague Covid et mettre un confinement pendant les vacances de Noël pour éviter les déplacements familiaux ou dans les lieux touristiques. Sauf en avion privé.

      C’est comme pour l’histoire de l’autorisation d’arrosage des greens mais pas des potagers, la gestion des ressources rares c’est: rien pour les « sans dents » et « pas de restriction » pour l’élite.

      Simple, basique…

      2
      1. Avatar de pierre guillemot
        pierre guillemot

        La même idée, avec une éloquence étourdissante, Aldo Sterone dans « la grande déconstruction » (37 minutes)
        Citation « A quoi bon un jet privé si vous devez faire la queue derrière un Ryanair et un Easyjet. Les pauvres prennent trop de place ». La solution est en marche.

  16. Avatar de pierre guillemot
    pierre guillemot

    Début 1946 (je n’y étais pas, mais on m’a raconté), la France était dans la dèche. Tout était rationné. Le général de Gaulle et les ministres se déplaçaient en autorail ministériel avec des réserves de nourriture et de carburant tant le ravitaillement était incertain. Les quotidiens « Le Sport » et « L’Equipe » veulent, chacun de son côté, ressusciter le Tour de France. Ils vont voir Félix Gouin, chef du gouvernement provisoire, et lui demandent s’ils pourront avoir les allocations d’essence et de nourriture nécessaires pour l’organiser. Félix Gouin enthousiasmé leur dit « Oh oui ! faites moi un Tour de France, je vous trouverai ce qu’il faut, mais que la fête recommence ! » Finalement il y aura deux courses, un Monaco-Paris en passant par les Alpes, et un Grenoble-Bordeaux en passant par les Pyrénées. Et en 1947 le Tour de France, le vrai, repart.

    Le maire de Rouen ne veut pas que la fête recommence. Nous sommes dans le grand deuil du renoncement à la consommation. Pour moi qui suis né avec une carte d’alimentation (quand même pas de souvenirs d’avoir eu faim, contrairement à mon épouse qui a conservé les carnets de rationnement de sa famille, la dernière page utilisée est celle de 1993, Jiang Zemin président), c’est immensément réjouissant, bientôt nous allons rajeunir.

Répondre à Karluss Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Dans le genre chanson réaliste il y a Michel Jonasz, un peu oublié aujourd’hui mais toujours d’actualité: Michel Jonasz « Les…

  2. Bien sûr que ma pensée du jour est bien naïve au regard de la construction du monde que nous en…

  3. tout commence par la justice ! la justice est d’abord dans les conditions d’une vie digne pour tous (santé physique…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta