De nouveaux renforts inattendus !

Quel est le nom du journal dont la rédaction qualifie M. Boris Johnson, Premier ministre britannique, de « charlatan, démagogue, aspirant-dictateur, despote », de « chef sans scrupules », parle pour ses actions de « vandalisme constitutionnel », appelle le parlement à lui refuser la confiance, tance certains parlementaires Conservateurs rebelles et Libéraux-Démocrates pour penser qu’un gouvernement d’union nationale dirigé par M. Jeremy Corbyn, chef du Parti travailliste, constituerait un plus grand danger qu’un gouvernement sous la houlette de Boris Johnson ?

Est-ce Le drapeau rouge ? Ou peut-être La voix du Peuple ? Non, c’est le Financial Times !

Quelle époque ! Et pendant ce temps-là, M. Donald Trump dit à ses partisans d’enfreindre les lois si elles s’opposent à sa volonté. Qu’ils ne craignent rien : il leur accordera la grâce présidentielle.

Les temps sont durs pour la démocratie ! Heureusement que la Business Roundtable et le Financial Times ont désormais rejoint le vrai peuple, contre les démagogues !

Partager :