308 réflexions sur « Vidéo – Des Nazis partout !, le 6 mars 2022 »

    1. À 1.34.40 « La réconciliation ne sera possible que quand les acteurs de tous les camps prendront en compte la mémoire de l’autre, russes juifs polonais ukrainiens ». C’est l’inverse depuis 2015.

  1. Bonjour, j’ai eu la patience (beaucoup) et la curiosité de tout lire de cette salve de 166 commentaires à cette heure, on passe de l’insulte joyeuse à la consternation bouffie de componction, toutes fois, je n’ai rien trouvé concernant une « nouvelle morale » qui se met gentiment en place, par un glissement spectaculaire du crédit éthique dont il faudrait décorer les poitrines méritantes des glorieux nouveaux résistants de l’intérieur que seraient les oligarques. Business as usual ??? Admirable…

    4
  2. Discussion et lecture des partages de mes amis complotistes anti-vax pro-poutine pro-trump.

    Les russes ne visent pas les civils, ils ne peuvent pas éviter que des obus tombent au mauvais endroit. Les médias occidentaux manipulent la guerre, des journalistes de BFMTV auraient fait des reportages avec des faux bruits d’explosion et d’autres médias ont repris des sons de jeux vidéos. Conclusion, les médias mainstream mentent tous. Informes-toi autrement c’est de la merde les médias traditionnels ils sont subventionnés par le gouvernement. Et en plus la guerre tombe bien parce que plein de scandales allaient sortie sur la présidente de la commission européenne. Si les occidentaux avaient accepté ce que Poutine voulait, il n’y aurait pas eu de guerre, ils sont responsables.

    4
    1. @baloo
      Et qu’est-ce que vous voulez qu’il fasse ?
      Stopper toute importation et provoquer l’effondrement de son pays ?
      Notre Président de la République l’a dit aussi: « Nous ne sommes pas en guerre contre la Russie ».
      Nous allons donc continuer à importer du gaz russe et donc contribuer à financer sa guerre.
      Poutine nous tient, il le sait. Fallait penser à la transition énergétique pendant qu’il était encore temps.
      Mais qu’est-ce qu’on apprend, le gouvernement français vient encore de baisser les aides publiques à l’isolation de nos passoires thermiques !

      Bienvenue dans le monde réel (bis)

      1
      1. Coucou,

        Je crois que le monde réel c’est la liberté. Qu’elle n’est pas donnée.
        Soit vous continuez à donner de l’argent à poutine ou un autre dictateur russe qui dans 20 ans viendra « dénazifier « chez vous, soit on coupe les vivres à la russie maintenant, d’une façon plus ou moins rapide.
        Attendre, tergiverser, c’est faire l’autruche.Mais le chemin est long et pentu comme disait un ancien 1er ministre !

        Poutine ne tient personne. père ubu fait la guerre.

        bonne soirée

        Stéphane

        1. L’Allemagne s’est déjà trouvée dans une situation économique catastrophique. Au début des années 30 par exemple. Celles du siècle dernier. Vous en avez déjà entendu parler ? Pour le coup il avait fallu dénazifier pour de vrai. Ca avait pris un peu de temps, fait quelques millions de morts. Une paille. Un truc « long et pentu » comme vous dites. Faudrait quand même que vous preniez 3 secondes pour vous demander ce que « long et pentu » peut parfois signifier. Dans le monde réel. Heureusement les chanceliers allemands se souviennent. Eux.

          1. Pas compris, les Allemands en cas d’inflation galopante et de restriction sévères redeviendraient des Nazis ?

            C’est le sens sous entendu de ton commentaire Rafio ?

            Des dizaines de pays à travers le Monde connaissent ce genre de situation sans virer Brun, mais les Chanceliers allemand eux se souviennent. Tu ne penses pas que c’est un peu spécieux et dangereusement essentialiste comme raisonnement ?

            1
            1. ce n’est pas un raisonnement, c’est une leçon de l’Histoire. Ce qui est dangereux, c’est de ne pas en tenir compte. En tout cas tu peux difficilement reprocher à un chancelier allemand de ne pas écarter ce genre de scenario. Fut-il « essentialiste »

              1. Je ne reproche rien. Mais en terme de leçon de l’Histoire récente aussi alors, les dirigeants russes nous ont sacrément habitués à de beaux massacres (en dizaines de millions), les dirigeants Chinois aussi (en dizaines de millions), est-ce qu’ils écartent ce scénario eux ? … Non les Allemands sont comme tous le Monde, comme les Russes, comme les Chinois. Tant que potentats abrutis (qui se connaissent tous très bien) ne décident d’envoyer tout le monde dans le grand hachoir de métal.

                Dites vous ne voulez pas sortir de cette comptabilité macabres et de cette  » l’Histoire » dans laquelle on replonge ou on veut nous replonger alors que les enjeux sont planétaires, globaux, et solidaires ?

                1
                1. Voudrait-on en sortir qu’on ne pourrait pas. l’Histoire c’est la somme des mémoires, planétaires, globales et solidaires. Elle fait partie des enjeux 😢

                  1
                  1. L’Histoire n’est pas un enjeu . C’est un résultat.

                    D’après Paul Jorion elle est même déterminée par les règles d’un automate cellulaire .

                    D’après Paul et Stéphanie , elle est déjà en nous . mais à plus de 7 milliards de nous , ça fait beaucoup « d’histoires  » .

                    1. Résultat qui pèse sur le présent. Donc qui le modifie.
                      Présent qui lui-même deviendra le passé, l’Histoire.
                      Qui pèsera, et ainsi de suite.
                      L’Histoire est un enjeu

                    2. Oui, oui, l’Histoire c’est la somme des mémoires planétaires. Mais, ce n’est que ça.

                      De la même manière que je ne suis pas prisonnier et enfermé dans mon passé et mes idées, l’Histoire n’est pas figée, ni écrite, les processus de changement à l’oeuvre sont longs, très longs, mais de nos jours quand même avec les technologies de communication, l’éducation, les échanges, les modifications vont bien plus vite. D’ailleurs immédiatement, on restreint les connexions, les accès, la pluralité, la diversité en ce moment, ce n’est pas pour rien. La liberté fait peur de partout et de tout côtés. Ce à quoi nous assistons c’est aux soubresauts d’une pensée historique rétrograde et réactionnaire qui se fantasme et ne veut pas mourir. On préfère les gens dociles. Ici et là-bas on domestique en donnant à consommer ou à coup de bâton. En fait une petite clique de gens sur Terre dirigent et s’accaparent le pouvoir. Parfois parmi eux certains veulent rafler la mise partout ou s’assurer encore plus ou encore mieux.

                      Mais y a aucune différence essentielle entre nous tous. Aucune. C’est cela la réalité humaine : Si nous voulons, nous pouvons. Je ne suis l’ennemi, ni des russes, ni des chinois, ni de qui ce soit. Toi non plus rafio n’est ce pas ? Tous nous pensons cela, hormis quelques nazillons, quelques mafieux ou quelques intégristes un peu partout et cette clique au pouvoir.

                      Nous sommes comme les camps, à la merci d’un directeur, de quelques gardes, de quelques indics, et de quelques brutes, mais nous sommes légion, légion, et en vrai le camp est à nous, puisque c’est notre vaisseau spatiale solaire. Faut juste déposer ces connards. On peut le faire, on peut tous se parler, partout, instantanément. C’est bien pour cela qu’ils ferment les réseaux et les lignes de plus en plus, pour nous obliger à nous battre.

                      https://www.youtube.com/watch?v=dTYz-jXdhJs

                    3. Je te trouve optimiste Cloclo.
                      D’abord il ne suffit malheureusement pas que Cloclo & Rafio décident qu’ils n’ont pas d’ennemi pour que ce soit toujours le cas. Il suffit que quelqu’un nous désigne comme étant ses ennemis pour que nous le devenions, quand bien même nous nous roulerions à ses pieds en lui jurant un amour éternel. C’est la limite du pacifisme.
                      Et de manière plus générale : les Gaulois et les Romains, les Grecs et les Perses, les Chinois et les Mongols, les Sioux et les Apaches etc etc. Tout ce petit monde se battait bien avant les lignes et les réseaux. Les peuples pacifistes victimes de leurs dirigeants sociopathes j’y crois moyen moyen. Et si tu envisageais l’idée que les hommes adorent la guerre et la mort (surtout celle des autres) ?

                      1
                    4. « Et si tu envisageais l’idée que les hommes adorent la guerre et la mort (surtout celle des autres) ? »

                      Je ne suis pas naïf. Seulement la violence humaine est gérable et canalisable. Et non aimer la guerre n’est pas un sentiment partagé par la quasi totalité des êtres humains sur Terre. La guerre est la résultante principale de l’organisation de nos sociétés, du défaut de l’application du droit et de principes simple, le passé n’est pas le futur. Une organisation pacifique est possible surtout de nos jours et malgré les contraintes climatiques et au niveau des ressources. Dire l’inverse c’est méconnaître profondément la réalité qui est à notre portée (pas besoin d’outils non existants). Après cela n’enlèvera pas toute pulsion de mort et de violence bien entendu…

                      Mais oui les nationalismes et les inégalités ainsi que les systèmes politiques font partis du problème à régler. Je suis un horrible Mondialiste, dégénéré et pacifiste convaincu 😀

          2. Heu … Assimiler l’Allemagne après 1918 à l’Allemagne de 2022 , c’est montrer peu de mesure des réalités et de l’environnement ( c’est un euphémisme ) . Ceci étant , il sera forcément question de mieux peser les marges de manœuvres et les échéances choisies , ces jours ci à Versailles .

            Si la bataille continue sur le terrain économique , il y aura de toutes façons des pertes à accepter ( et tout le monde va trinquer peu ou prou ). C’est le prix à payer pour ce qu’on affirme pour valeurs du drapeau européen , en souhaitant que l’option guerre et dévastation ne soit pas , inévitablement , la dernière possible . Il va falloir mesurer le coût , le temps maîtrisable et disponible , la répartition du poids des charges en commun et à l’intérieur de chaque nation , repenser le budget et ses priorités , dans le meilleur des cas impensable la contribution à la lutte contre le réchauffement climatique , l’efficacité attendue sur quels leviers , à quel terme…. J’en passe .

            Mais l’Allemagne , comme les 26 autres , est condamnée aux efforts , et il est bien évident que si on veut continuer à tondre la laine sur le dos d’un mouton ( principe basique de l’économie et de la vie sociale ) , il vaut mieux ne pas le tuer dans l’heure en lui arrachant la peau . Mais le mouton aura d’autant plus de chances de survivre et prospérer qu’il aura 27 parties prenantes dans la bergerie .

            Et les yeux , au jour le jour , sur les indicateurs de santé et leur évolution en corrélation avec l’horloge .

            3
            1. La mémoire du peuple allemand (et de son chancelier) est une réalité qui pèse dans ses choix politiques. Sans qu’il soit pour autant nécessaire d’assimiler l’Allemagne de 2022 à celle de 1918. L’ignorer ou simplement vouloir l’ignorer est ce que monsieur Jorion appellerait un vœu pieux

              1
              1. Le peuple allemand n’existe pas ailleurs que dans la tête de ceux qui veulent qu’il existe !

                C’est une chimère de nationaliste.

                1
                  1. L’Etat, la Nation, l’Armée Institution a des armes, aisément identifiable. Pas le « Peuple ».

                    Le « Peuple » n’existe pas ailleurs que dans la tête des gens.

              2. @Rafio : pourquoi voulez vous vous substituer à la mémoire des allemands ( que je connais un peu ) , et préjuger à leur place de ce qu’ils sont capables de supporter ou pas ( et j’ai indiqué de mon côté dans quelles mesures il faudra dans les prochains jours tenter , à Versailles , de concilier la rudesse des décisions avec les impacts supportables et la maîtrise des horloges ) .

                Je réponds aussi ici à :

                – suppression de la taxe audiovisuelle , proposée par qui que ce soit : opposition ferme déjà exprimée plusieurs fois .

                – credo de type gaullien sur la possibilité d’une nation seule , sur la base de sa puissance et indépendance supposée , de se poser en médiateur au dessus de la mêlée :
                c’est la connerie du siècle , car on n’est plus justement au siècle dernier , pendant lequel j’y ai pu moi même croire , pendant une bonne première partie de ma carrière . Il n’y aujourd’hui aucune nation ( sauf les deux mammouths USA et Chine ) , qui soit capable d’être prise au sérieux comme « facilitateur » dans un conflit chaud de nature mondiale ou continentale . Et d’ailleurs ça n’est plus ce que l’Histoire attend pour donner encore une chance à l’humanité de continuer encore un peu son aventure . Les temps ( et les choses ) appellent des arbitrages et des régulations mondiaux par des entités aussi pacifiques et équilibrées que possible , qui se concertent sous l’égide d’une structure mondiale productrice de Droit international . Aucune nation « intermédiaire » ( surtout endettée) ne peut plus imaginer donner un  » la » capable d’assurer la paix ou de se poser en  » go between  » .
                Quiconque belligérant s’assoit sur les efforts et les délibérations de l’ONU , celui là précipite la confrontation finale .
                Quiconque s’imagine aujourd’hui assez fort et malin pour se maintenir indépendant , sans être obligé de se vendre à l’un ou à l’autre des deux mammouths ( l’Europe , peut être , elle en avait les moyens , et on va voir la direction qu’elle prend) , puis à l’autre ou à l’un , selon le sujet ou la nécessité du moment , est un irresponsable dangereux pour son pays et contreproductif pour le progrès des véritables solutions de pacification des rapports mondiaux .
                Ce qui n’empêche pas les nations qui ont quelques forces et des choses à dire , de contribuer à la recherche commune des équilibres et de la survie de l’espèce , pour que la terreur thermonucléaire ne soit plus la seule issue de dialogue .

                Alliances , solidarités , innovations y compris institutionnelles , gestion raisonnée des ressources matérielles , énergétiques ou monétaires , justice fiscale , mesure des bien être et formation des populations , gestion des impacts géo climatiques et des investissements pour y parer … feront plus pour la paix que les arbitres de guerre , car le seul arbitre légitime serait l’ONU qui hélas ne dispose pas de la force nécessaire au respect du Droit , quand la rage brutale tue des civils et dévaste un pays .

                3
          3. Coucou,

            Mais qu’est ce que c’est que ces commentaires de gens qui se croient plus dans le réel que les autres ?

            çà veut dire quoi ?

            Hollande, je viens de le lire, il n’est pas dans le réel peut-être ? le minstre américain des affaires etrangère n’est pas dans le réel peut-être ?

            Je ne comprend rien à votre remarque. Surtout dans un espace virtuel et de façon anonyme, çà n’a strictement aucun sens !

            Oui, l’histoire a basculé avec cette guerre. Poutine nous oblige à envisager l’avenir d’une façon différente. Mon point de vue est si nous voulons garder nos libertés, il faut affaiblir le plus possible cette entité dépostique qu’est la russie actuelle, sans entrer en guerre puisqu’elle serait la dernière.
            Il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt, c’est le combat de la liberté démocratique contre les dictatures.
            C’est tout.

            Long et pentu cela peut signifier du sang et des larmes car la bête est rotor !

            Bonne soirée

            Stéphane

            1
            1. La liberté démocratique peut perdre le combat. Les déclarations d’intentions c’est bien. Mais non, ça n’est pas tout.

              1
            2. Baloo

              Le réel, c’est que notre société d’abondance peut s’arrêter dans quelques semaines, nos conversations ici, nos frigos garnis, l’eau au robinet, et le calme dans la rue.

              C’est ça 10 % du pétrole mondial, et 30% du gaz européen en moins.

              Alors forcément, oui, le ministre hésite, parce que les frigos vides, même avec une plus grande liberté, c’est le plongeon dans l’inconnu.

              4
              1. Elle va s’arrêter la société d’abondance. Poutine ou pas.

                Et nous faisons comme si de rien n’était. Et ce n’est pas ce qui se passe en ce moment qui va régler le problème.

                3
                1. C’est facile de faire les malins , mais nous n’y sommes pas encore , nous ça sera peut être juste un petit creux permanent , ne pas réellement manger à sa faim tous les jours et les voitures au garage à voir si certains ne vont pas déja peter un cable , mais pour les pays pauvres l’augmentation du prix des céréales peut déclencher des famines , le jeu en vaut il la chandelle ?

              2. Coucou,

                çà peut arriver, c’est pour cela que je dis que ce monsieur n’a pas l’air à la hauteur de l’enjeu.

                Que voir, même, i marche à coté de ses pompes !

                Bonne journée

                STéphane

    2. Le chancelier allemand n’est pas à la hauteur du problème ukrainien. Il tente d’être à la hauteur du problème allemand. Encore un affreux souverainiste 🤮

      2
      1. Scholz est un abruti qui est connu pour ses discours aussi ternes que soporifiques. Comme il est aussi le boss du SPD, ça fait de lui le porte-voix du patronat. Pas de bol pour lui et ses maîtres, l’opinion publique très remontée à cause de la guerre est contre eux. Juste une question de temps avant qu’ils ne soient obligé de s’approvisionner ailleurs et surtout de mettre en place des mesures d’économie d’énergie drastique dans un pays qui la gaspille de façon éhontée.

        1
  3. Sur l’évolution de la situation politique en Russie depuis 1999 on trouvera un article édifiant sur le site Slate.fr en date du 05/03/22 signé du journaliste-écrivain Fred Kaplan intitulé « Cette terrible vérité sur Poutine que personne n’avait vue », sous titre :  » VP n’a pas toujours dirigé seul son pays. Aujourd’hui c’est devenu un vrai dictateur qui semble se soucier bien peu des conséquences de ses actes ».

    Dans la longueur, de nous expliquer comment le régime est devenu progressivement l’exercice d’un pouvoir unipersonnel dans l’aveuglement général.

    Deux paragraphes qui résument assez bien l’état des lieux :

    « La presse regorge de spéculations sur sa santé mentale. Maintenant qu’il a ordonné la mise en état d’alerte des forces nucléaires russes, nous sommes tous obligé d’envisager que ce conflit puisse (…) dégénérer en destruction nucléaire massive. En tous cas on ne voit pas bien qui pourrait empêcher Poutine d’agir de façon irrationnelle ».
    « Mais comment se fait-il qu’autant de personnes n’avaient pas vu que Poutine et son régime avait changé ? Une partie de la réponse réside dans le fait que le pouvoir est aux mains de Poutine depuis tellement longtemps que les analyses sont restées, en grande partie, figées dans le passé. La vision d’une Russie dominée par les oligarques s’est transformée en légende et n’a pas évoluée avec leur liquidation effective en tant que classe. Le fait que les [responsables] occidentaux connaissent de nombreux milliardaires russes rencontrés à Davos, mais ne connaissent pas les responsables de la sécurité qui ont adopté de manière croissante le genre de nationalisme religieux, qui semble avoir gagné Poutine, n’a pas aidé »

    Ainsi le 24 février le monde entier a été sidéré, les assidus de ce blog un peu moins, on en parlait depuis le 26 janvier.

    4
  4. https://www.n-tv.de/wirtschaft/Russland-droht-mit-Gas-Lieferstopp-durch-Nord-Stream-1-article23179888.html

    La Russie menace d’interrompre l’approvisionnement en gaz par Nord Stream 1

    « Nous avons le plein droit de prendre une décision ‘miroir-juste’ et d’imposer un embargo sur le passage du gaz par le gazoduc Nord Stream 1, qui est aujourd’hui à une capacité maximale de 100% », a déclaré le vice-Premier ministre russe Alexander Novak

    1
    1. Oui il peut.

      L’OTAN et l’UE prendront-ils cela comme un acte de Guerre ? Et deviendront-ils de fait partie prenante au conflit. Puissances nucléaires face à puissance nucléaire.

      Il voulait juste l’Ukraine Poutine, aider le Donbass ? Ou la fin de l’Humanité. On ne sait plus trop là.

      3
      1. Surtout que ces minables ne se gêne pas, qu’ils mettent leur menace à exécution! Ils rendront un grand service à l’Allemagne et à l’UE en les contraignant à prendre des mesures qui auraient du êtres prises depuis longtemps. C’est exactement ce qu’il faudrait pour que le patronat ne décide plus de la politique étrangère allemande.

        1
      2. Comme disait la directrice générale d’Engie à la télé ce soir il suffit de baisser le chauffage d’un degré pour nous éviter la pénurie de gaz. Pour une fois qu’un fournisseur fait preuve de sagesse et nous invite à la sobriété, franchement, je dis chapeau ! Si cela peut nous éviter la guerre …

        https://www.ouest-france.fr/economie/energie/gaz-naturel/la-question-du-jour-etes-vous-pret-a-baisser-votre-chauffage-pour-eviter-une-penurie-de-gaz-163bb2fa-9e2e-11ec-a288-3bb784983609

        2
        1. Pourquoi pas aussi, opérer une sélection en fonction du caractère vital de l’activité ?

          Qu’a-t-on besoin de Dysneyland ou de stations de ski en ce moment ?

          Quota par foyer ?

          Ce serait l’occasion de plancher un peu en terme de planification, ce qui adviendra tôt ou tard.

          2
          1. @Thomas Jeanson :

            Pour les domaines qui vous viennent en tête , il me semble que la planification est faite depuis toujours .

            Par la famille et ses revenus .

            L’état n’est chargé ( ou ne doit l’être ) que de la planification du nécessaire , pas du superflu .

            Ça n’est pas très simple de planifier le nécessaire . Ça l’est totalement pour le superflu .

            Surtout si le superflu n’est plus possible .

            Le plus chiant , c’est que le nécessaire de certains n’est pas loin du superflu .

            2
            1. Ben justement, planifier, c’est précisément ne pas laisser le revenu faire le tri.

              Si tu laisse l’économie réguler, les pauvres auront froid, et les riches continueront d’ aller à Disney land Paris.

              Donc on arrête ça, et l’etat ferme des activités en fonction de leur caractère non vital.

              4
              1. Je suis d’accord et on ramène ainsi un peu sérieux dans nos démocraties qui sont partis en couille question justice sociale.

                1
                1. En fait, c’est la fin de l’économie de marché, mine de rien.

                  C’est étendre ce qui a été fait pour la santé, à tous les secteurs vitaux.

                  Autant dire une GROSSE révolution….

                  L’autre option, c’est Elysium, et pour le moment cette dernière tient la corde…

                    1. On n’oubliera pas de mentionner dans le questionnaire que les vacances et leurs amusements sont exclus ., et supprimés par construction .

              2. @Thomas Jeanson « ne pas laisser le revenu faire le tri » c’est totalement contraire aux valeurs qui font la cohésion de notre société, basée sur l’économie de marché !

                1. @ Ruiz,

                  Et pourtant ce sont bien ces valeurs de nos sociétés basées sur l’économie de marché qui sont en train d’en sceller le sort environnementale, social, politique, …

                  Il y a là un paradoxe de faire « cohésion » autour de ce qui provoque(ra) à plus ou moins court terme (maintenant) notre perte au lieu de chercher à faire cause commune sur ce qui nous éviterait bien des malheurs.

                  1. Bis , rebis et rerebis :

                    https://www.pauljorion.com/blog/2010/01/03/capitalisme-economie-de-marche-et-liberalisme/

                    Voir deuxièmement , ce qu’il faut modifier , ce qu’il faut consentir ou pas au « marché » , et un récent bouquin .

                    Ha la la , Madame Béchu , on a bien du malheur sur c’te terre !..

                    ( Mais c’est vrai qu’entre la doxa anglo- saxonne et la voie chinoise , y du travail à faire , plus intéressant et efficace que l’arbitrage des guerres et le sacrifice expiatoire des Ukrainiens ) .

              3. Je ne me souviens pas que l’Etat soit intéressé à Disney land . Les collectivités territoriales du coin peut être .

                Je n’en dirais pas autant des stations alpines car , via la compagnie des Alpes et la caisse des dépôts , il y a des impulsions possibles ( la dernière en date étant de booster une forte politique de reconversion et anticipation à 10 ans des effets du réchauffement climatique).

                Mais vous confondez trop vite planification et système économique , même s’il y a bien évidemment des interférences entre les deux .

                Un état peut planifier sans contrainte quand il est riche et sans trop de dette ( j’ai connu des périodes comme ça ) .

                Un état seul ne peut pas se départir du système économique mondial ( » mon ennemi , c’est la finance  » …)

                Un état , dans le système mondial actuel , ne peut valablement que « donner ses préférences  » , s’il agit seul .

                Un état , dans le système actuel , ne peut planifier en profondeur qu’en association avec un ensemble géographique de taille critique et fort de compétences de tous ordres .En France , la planification d’Etat pour être efficiente doit faire le ménage dans les compétences des collectivités locales ( de ce point de vue , sous la responsabilité des préfets de Régions , on était plus cohérent dans l’utilisation des programmes européens ) .

                Les gratuités font partie des éléments cibles de la planification .

                La planification mondiale suppose qu’on repense le système économique et monétaire mondial . Sans cris et grêlons thermo-nucléaires .

                1
                1. A propos de Dysneyland Paris, je me rappelle que le préfet de l’époque avait refusé de signer les accords préalables avec un représentant de Disney…. déguisé en Mickey Mouse.

                  Le système actuel pose déjà problème quand il s’agit de repartir la richesse en plus.

                  Quand il va s’agir de réajustement violents, et de richesse en moins, la prime ceci, le chèque cela n’y suffiront plus.

                  On est bien d’accord que ça ne sera pas un travail à petite échelle.

                  1
                  1. Il y a aura forcément des bricolages intermédiaires , et il faudra savoir ajuster le but visé avec le réel du moment , sous le contrôle de l’horloge .

                    Ce qu’on peut attendre de nos politiques c’est a minima une vision commune à terme compatible avec la marche du monde , nos forces et nos faiblesses . Ça ne se joue pas , si on est sérieux sur moins d’une dizaine d’années .Ça sera d’autant plus solide et sérieux si c’est joué dans un cadre partenarial d’une masse critique qui fait sens , en tous domaines , et compatible avec la paix mondiale .

    2. ilicitano 7 mars 2022 à 22 h 45 min

      « Nous n’avons toutefois pas encore pris de telle décision », a-t-il ajouté. »

      L’occident en capitalisation boursière a perdu combien de milliards depuis le 1er janvier ?
      À couper le gaz et le pétrole, les gens en Europe vont-ils se retourner contre leurs gouvernements ou contre les russes ? Que leur conseillera-t-on ?

  5. https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/03/07/guerre-en-ukraine-l-appel-a-l-aide-des-etudiants-africains-pieges-a-soumy_6116474_3212.html

    Je rappelle que lorsque les USA annonçaient que Poutine allait envahir l’Ukraine, et qu’il fallait évacuer au plus tôt, ce dernier les traitait d »hystérique par Poutine qui disait que non il faisait juste des manoeuvres, les faits c’est ça, et Zelenski qui disait que non, tout allait bien. Et ici, les petits malins qui disait alors Lundi mardi mercredi , 1 heures midi 18 heures en se tordant de rire.

    Comme quoi les USA à force d’avoir débité des conneries depuis des années aux mépris de nos idéaux, n’ont plus été audible chez beaucoup. Et un bon paquet d’idiots utiles ici ont bien poussé dans le sens de l’aveuglement. Voilà le résultat, rendu encore plus odieux avec tous ces relents de xénophobie et de racisme qui sur ajoute à la détresse.

    Bon, c’est pas perdu non plus pour autant. On est encore nombreux à vouloir que l’Histoire change, et vite !

    6
  6. Le point sur la situation militaire en Ukraine, Le Monde 00H11

    Selon Washington, la quasi-totalité des troupes russes massées à la frontière ont été déployées en Ukraine

    Le Pentagone estime que le président russe Vladimir Poutine a désormais « engagé en Ukraine pratiquement toutes les forces de combat » massées ces derniers mois à la frontière russo-ukrainienne, soit plus de 150 000 soldats d’après les estimations américaines.

    Mais à part des avancées dans le sud de l’Ukraine, les forces russes « n’ont pas vraiment fait des progrès notables ces derniers jours », a déclaré le porte-parole du Pentagone, John Kirby, à des journalistes à Washington.

    Selon la défense américaine, Moscou multiplie les bombardements, les missiles et les frappes aériennes pour pallier l’absence d’avancée au sol. « Nous pensons » que l’armée russe « a des problèmes de moral, d’approvisionnement, de carburant et de nourriture », a assuré John Kirby, évoquant à nouveau une « forte résistance ukrainienne ».

    Avec l’intensification des opérations russes, les civils sont de plus en plus touchés, et Moscou cherche désormais à « recruter » des combattants étrangers, notamment syriens, affirme le ministère américain de la défense.

    Il a relevé que l’intensification des bombardements contre plusieurs villes avait « un impact de plus en plus important sur le bilan humain pour les civils » en détruisant des habitations, des églises, des hôpitaux et des écoles. « Le résultat, c’est que plus de civils sont tués et blessés », a-t-il déploré.

    « M. Poutine a encore le choix d’arrêter l’escalade » et « trouver une voie diplomatique pour sortir de la crise et mettre fin à l’invasion », a-t-il insisté.

    L’inquiétude porte maintenant notamment sur le sort d’Odessa, ville portuaire stratégique sur les bords de la mer Noire que les Russes s’apprêtent à bombarder, d’après le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

    « Nous pensons que les Russes veulent prendre Odessa », a affirmé un haut responsable du Pentagone, sans exclure une possible attaque amphibie soutenue par des troupes au sol. Mais Washington ne dispose « à ce stade d’aucune indication d’un possible mouvement » sur ce front, a-t-il ajouté.

    https://www.lemonde.fr/international/live/2022/03/07/guerre-en-ukraine-en-direct-l-ukraine-salue-des-resultats-positifs-apres-de-nouvelles-negociations-la-russie-insatisfaite_6116412_3210.html

    2
    1. @Pierre-Yves Dambrine Les militaires rechignent au combats urbains, et la pratique générale est de reconquérir les villes en les écrasant sous les bombes, sauf en cas de ville ouverte (Paris) Caen, le Havre, Mossoul Syrie …

      Lors des combats de la dernière guerre où les autorités militaires allemandes savaient qu’elles allaient faire face à l’invasion alliée, elles demandaient aux populations d’évacuer les villes portuaires par avance .
      On est plus au temps de napoléon où les batailles se faisaient entre militaires à la campagne, sauf Moscou en flamme qui l’a dérouté.

      Les bombardements aériens sont d’autant plus précis que les aéronefs volent bas (sauf à utiliser des munitions couteuses en nombre limité).
      En dotant les ukrainiens de missiles anti-aériens portables, celà contraint les bombardiers à rester à haute altitude, comme pratiquent habituellement les B52.

      Les moyens nécessaires à une interdiction de survol sont beaucoup plus importants comme ceux mis à disposition des indépendentistes du Dombass et aptes à traiter un avion civil (Malaysian Airline) à 10 000 m.

      1
    2. Quand on pense que c’est près d’Odessa que certains marins russes ont refusé de fusiller un des leurs et se sont révoltés contre leurs chefs qui les affamaient (  » c’est mon frère qu’on assassine ; Potemkine … ») . Ils n’auraient donc plus de scrupule aujourd’hui et obéiraient à l’ordre du Tsar Poutine , quand leurs ainés ont refusé de tuer selon les ordres du Tsar Nicolas II ? Continueront ils à tirer sur leurs frères ukrainiens ?

      4
    1. je précise, le texte, pas la ou les videos.

      texte qui se conclue ainsi:

      « Again and again, the war fails to make sense. It seems to be outside the reaches of what I thought our shared reality was. We can only hope it does not stay that way. »

        1. Coucou,

          Et ben elle est pas rigolotte votre vie ! Vous etes tout bleu, on vous appelle le stroumph peut-être ?

          Regardez la belle video préparée par mR Jorion. C’est le printemps. (en bretagne , parce que chez nous, dans le jura çà caille : -8 ce matin)
          On est plus prèt du front, c’est pour çà !
          Die sonne scheint, die vögel singen sur les arbres …

          Bonne journée

          STéphane

  7. Energie

    Guerre en Ukraine.
    L’Union européenne présente des mesures pour réduire sa dépendance au gaz russe
    La Commission européenne présentera, ce mardi 8 mars 2022, un plan visant à réduire les importations de gaz en provenance de Russie, suite à son invasion de l’Ukraine.
    Ces mesures prévoient la mise en place d’un stockage stratégique et la diversification des approvisionnements.

    Le stockage stratégique du gaz ne pourra se faire qu’avec du GNL .
    Sur les 2 gazoduc algérien , 1 passe par le Maroc et est fermé suite à la rupture des relations diplomatiques Algérie/Maroc.

    En 2016, le GNL a compté pour près de 32% des flux totaux de gaz naturel dans le monde.
    La France dispose de 4 terminaux de regazéification (Fos Cavaou et Tonkin, Montoir-de-Bretagne et Dunkerque).

    Fonctionnement technique:
    Une « chaîne GNL » est mise en place lorsque la construction d’un gazoduc n’est pas envisageable, le plus souvent en raison de coûts de construction trop élevés, de la distance de transport, d’une étape maritime imposée ou de contraintes géopolitiques. Plusieurs grandes étapes constituent cette chaîne GNL, de la liquéfaction du gaz naturel jusqu’à la regazéification pour fournir le gaz au consommateur final.
    *Liquéfaction du gaz naturel
    *Stockage du GNL
    * Transport du GNL jusqu’au terminal méthanier
    * Regazéification

    La production , la logistique et le stockage en GNL sont actuellement saturées
    Les principaux consommateurs sont le Japon (31%) , la Corée du Sud ( 13%) , la Chine (10%)

    Les USA sont en autonomie gaz/pétrole/charbon

    L’UE est dépendante des importations en gaz/pétrole /charbon

    3
    1. Le port de Zeebruges (en Belgique, le vrai nom flamand Zeebrugge est ici ‘francisé’ !) dispose d’une infrastructure pour le stockage et le transfert de GNL depuis 1987, et est l’un des principaux points d’accès pour les approvisionnements en GNL en Europe du Nord-Ouest. Le terminal GNL de Fluxys a été conçu pour le chargement et déchargement du GNL vers et depuis les navires. On utilise des réservoirs tampons d’une capacité de 9 milliards de m³ de GNL par an pour le stockage temporaire sur place. Le GNL est distribué via le réseau de distribution, et chargé dans des navires GNL ou des camions GNL. Le port de Zeebruges est relié aux champs de gaz norvégiens par le pipeline Zeepipe de Gassco et au Royaume-Uni via l’interconnecteur gazier. Le GNL provient essentiellement du Qatar, il transite par la voie maritime, avant d’être traité et livré sur le marché belge ou les marchés de consommation de l’UE. (Selon le site web du port).

      Et un article de La Libre du 24/12/2021 (totalement obsolète !) montre que la spéculation sur le prix jouait déjà bien avant la guerre : « Le prix du gaz européen continue de baisser vendredi, alors que de nouveaux navires de gaz naturel liquéfié (GNL) traversent l’Atlantique en direction de l’Europe. De nouvelles données maritimes montrent qu’au moins 15 navires transportant du GNL se dirigent vers des ports d’Europe occidentale. Auparavant, il était question de 10 pétroliers. En outre, 11 autres navires remplis de gaz naturel liquéfié et dont les itinéraires ne sont pas encore officiellement connus semblent se diriger vers l’Europe. Le prix du gaz européen a chuté de 20 % ce vendredi. Le TTF-futur, un prix de référence pour le gaz naturel dans notre région, est tombé à 105 euros par mégawattheure. Ce chiffre est encore extrêmement élevé, mais déjà bien inférieur au pic de 187 euros/MWh atteint mardi. Le GNL supplémentaire devrait atténuer les tensions sur le marché du gaz. D’autant que les températures en Europe sont plus douces qu’en début de semaine. »

      1. Selon Shell, la demande mondiale en GNL devrait passer de 300 millions de tonnes en 2020 à 700 millions de tonnes en 2040. Pour le moment, ce sont surtout les pays asiatiques qui se profilent comme de gros consommateurs de GNL, notamment l’Inde et la Chine. Shell s’attend à ce que la demande en GNL augmente de 100% à 200% dans les pays asiatiques, là où l’Europe n’augmenterait ses importations de gaz naturel liquéfié « que » de 7%. Cette concurrence mondiale sur le marché du GNL risque de freiner l’ambition européenne de dépendre moins du gaz russe. (RTBF du 22 février, avant la guerre…).

        1. Je voulais rejoindre l’effort constant de Ilicitano d’apporter de l’info. Au delà des commentaires qui ne font que l’écume… ou la lie…

          1
          1. @Chabian Merci pour l’info. Le freinage des exportations de gaz russe vers l’Europe dès l’été dernier qui a participé à la hausse du coût de l’énergie dès l’automne, n’aurait-il pas été un signe avant-coureur à interpréter en temps utile d’une préparation de la situation actuelle ?

  8. Effondrement… alimentaire ? « Nous étions déjà dans une situation difficile avant la guerre (la production d’engrais souffre de la flambée du prix du gaz, NDLR), et maintenant nous subissons des perturbations supplémentaires », poursuit le CEO au micro de la BBC, ajoutant que cela se produit « à l’approche de la période la plus importante de la saison pour l’hémisphère nord ». De nombreux agriculteurs vont en effet commencer à semer, ils sont donc en demande d’engrais. « La moitié de la planète tire sa nourriture des engrais artificiels. S’il n’y en a pas, certaines cultures seront réduites de moitié », prévient M. Holsether. « Si bien que pour moi, la question n’est pas de savoir s’il y aura une crise alimentaire, mais quelle sera son ampleur ». L’envolée des prix du gaz ont conduit Yara à réduire sa production l’année dernière. Lundi, le patron du groupe n’était pas en mesure de dire si de nouvelles restrictions se profilaient.
    https://www.rtbf.be/article/invasion-de-l-ukraine-le-producteur-d-engrais-yara-met-en-garde-contre-une-crise-alimentaire-mondiale-10949773

    1. Reconnaissons tout de même que le type prêche un peu pour sa paroisse. Si on consacrait autant de moyens à des initiatives comme celle-ci: https://infos.ademe.fr/magazine-juin-2021/terrain/un-engrais-ecologique-a-base-durine/, qu’à tout un tas d’infrastructures et de grands projets inutiles, ou qu’à fabriquer des engrais selon les méthodes classique, le problème serait sans doute déjà en grande partie résolu. En tous cas, ceux qui ont un potager, pratiquent le recyclage local et n’ont jamais utilisé d’engrais chimiques, en rigoleraient presque si ce n’était pas tragique.

      Ceci mis à part, je ne peux m’empêcher de remarquer une ressemblance troublante avec les scénarios produits par le modèle de Dennis Meadows, cf la discussion qui avait eu cours en ces lieux il y a quelques mois https://www.pauljorion.com/blog/2021/08/16/veille-effondrement-28-les-limites-a-la-croissance-une-exploration-en-langage-python-par-charles-vanwynsberghe/ : l’effondrement des rendements agricoles, c’est maintenant.

  9. Monsieur Jorion,
    il est temps de passer cette guerre dans la « veille effondrement ». On peut même enlever veille.
    Nous avons 4 systèmes complexes (Fédération de Russie, Etats-Unis, Europe, Royaume-Unis) vacillants et l’on sait ce qu’il advient des systèmes complexes en cas de fort coup de tabac… La Chine est un peu à part, mais sa dérive pantopique n’est pas un signe d’absolue sérénité.
    Prochaine étape la famine, de loin le meilleur régulateur de population…
    Aucun lien, cumul des précipitations à la station la plus proche extrêmement déficitaire, pluie attendue en fin de semaine, mais sinon il faudra envisager sereinement le sacrifice humain.
    https://www.infoclimat.fr/climatologie/annee/2022/orange-caritat/valeurs/07579.html
    Ce matin le ciel de la vallée du Rhône (sud de la Drôme) ressemblé à une zone d’incendie, les arboriculteurs ont allumer des feux pour protéger les arbres en fleurs des gelées (fleuraison précoce + climat instable) ça ressemblé à ça: https://www.natura-sciences.com/wp-content/uploads/2021/04/gel-cultures.jpg
    Au petit jour un brouillard noir couvrait la pleine ; ambiance ambiance… Dante est dans la place!
    Bonne fin de journée!
    MG

    3
    1. Dans un effondrement , tout se tient bien sur ( ou dans un soliton même sur trois vagues ) , J’ai espéré un moment qu’après ce rappel , vous donneriez une piste qui n’a pas encore été donné dans un certain bouquin ( ou dans  » l’utopie ou la mort ! » de René Dumont que j’ai rappelé de mon côté ) .

      Je me demande comment se présente la récolte de blé en France cette année , et si , comme elle a été déjà en fait vendue l’an passé , on s’apprête dans un ministère à mettre son nez de plus près dans la liste des destinataires , pour anticiper une réquisition possible . Vigneron n’est plus là pour éclairer notre lanterne .
      Côté alimentation du bétail ça doit aussi cogiter , même si pour pour les semaines à venir il y a encore du stock de foin , compte tenu de l’été arrosé de l’an passé ( c’est au moins le cas en Lozère ) .

      1. Une piste? La terre arable qui n’a pas encore été artificialisée pour construire des magasins où il n’y aura bientôt plus rien a vendre, est morte d’un point de vue biologique. Nous faisons actuellement de la culture hors sol en sol. Sans intrant plus rien ne pousserai sur la plus grande part des terres agricoles. Notre gestion de l’eau est à pleurer, et celle des bois est de l’ordre de la variable d’ajustement. Donc ma conclusion est que: rien ne sert de sauter dans un ascenseur en chute libre! L’équilibre mécanique se fera avec ou sans place pour nous à l’arrivée!
        25 années à alerter autour de moi n’ont réussi qu’à obtenir une réputation au mieux de pessimiste au pire d’extrémiste sectaire et de gâte-sauces. Tout ce que nous avons pu organiser comme conférences, expositions ou débats n’a réussi à convaincre et à réunir que des convaincus. C’est ainsi nous sommes à la fois spectateurs et passagers du train fou, la conscience n’est qu’un malheur de plus, ça nous fera une belle jambe d’avoir eu raison.
        Maintenant, à l’instar d’Elzéard Bouffier, je plante des arbres et des graines, au petit bonheur la chance, il en fleurira et en produira ce qu’à la nature ne plaise et en profitera qui pourra!
        Bonne nuit!
        MG

        5
  10. A la source, le compte-rendu chinois de l’entretien video entre les présidents Xi, Macron et le chancelier Scholz :

    https://www.fmprc.gov.cn/mfa_eng/zxxx_662805/202203/t20220308_10649839.html


    President Xi stressed that the current situation in Ukraine is worrisome, and the Chinese side is deeply grieved by the outbreak of war again on the European continent. China maintains that the sovereignty and territorial integrity of all countries must be respected, the purposes and principles of the UN Charter must be fully observed, the legitimate security concerns of all countries must be taken seriously, and all efforts that are conducive to the peaceful settlement of the crisis must be supported. The pressing task at the moment is to prevent the tense situation from escalating or even running out of control. China commends the mediation efforts by France and Germany on Ukraine. China will stay in communication and coordination with France, Germany and the EU and, in light of the needs of the parties involved, work actively together with the international community.


    President Xi emphasized that we need to jointly support the peace talks between Russia and Ukraine, and encourage the two sides to keep the momentum of negotiations, overcome difficulties, keep the talks going and bring about peaceful outcomes. We need to call for maximum restraint to prevent a massive humanitarian crisis. China has proposed a six-point initiative on the humanitarian situation in Ukraine, and stands ready to provide Ukraine with further humanitarian aid supplies. We need to work together to reduce the negative impact of the crisis. Relevant sanctions will affect global finance, energy, transportation and stability of supply chains, and dampen the global economy that is already ravaged by the pandemic. And this is in the interest of no one. We need to actively advocate a vision of common, comprehensive, cooperative and sustainable security. China supports France and Germany in promoting a balanced, effective and sustainable European security framework for the interests and lasting security of Europe, and by upholding its strategic autonomy. China will be pleased to see equal-footed dialogue among the EU, Russia, the United States and NATO.

    1
      1. C’est l’une des rares ( sinon la seule ) issues à des possibilités de monde meilleur depuis des années . A décrypter et mettre en examen malgré tout à l’aune de ces 10 dernières années , et à l’épreuve de la mesure de ce qui constitue le  » roc amical » entre la Chine et la Russie , et de l’attitude plus concrète , même souterraine de la Chine vis à vis de Poutine dans le chaos qu’il provoque , car les amitiés c’est parfois bizarre ( pardon à PJ , j’ai pas trouvé de lien moins encombrant – Voir en arrière plan , à gauche , l’Alsace et la Lorraine qui pleurent leur arrachement à la France , et qui attendent la suite ):

        https://www.bing.com/images/search?view=detailV2&ccid=vXQYvAMO&id=D603F9296F1AAE1060B61B90E5436AF835B02C83&thid=OIP.vXQYvAMOBOYDs1Nbuf5ghAHaEl&mediaurl=https%3a%2f%2feurasiaprospective.files.wordpress.com%2f2015%2f11%2ftsar_reims_1901.jpg&cdnurl=https%3a%2f%2fth.bing.com%2fth%2fid%2fR.bd7418bc030e04e603b3535bb9fe6084%3frik%3dgyywNfhqQ%252bWQGw%26pid%3dImgRaw%26r%3d0&exph=310&expw=500&q=affiche+amiti%c3%a9+franco+russe&simid=608044863992906826&FORM=IRPRST&ck=5F590724FB6FD194C8DADB81230CDD59&selectedIndex=0&idpp=overlayview&ajaxhist=0&ajaxserp=0

        1
  11. Avec la guerre en Ukraine, Poutine étrangle l’Europe pour la contraindre à faire rentrer les USA dans une négociation sur une gouvernance multipolaire du monde.
    Il utilise l’Europe comme un proxy pour atteindre les USA. Dans cette approche, l’Europe a tout à gagner en s’exécutant et en se positionnant comme partie prennante de cette nouvelle gouvernance. En aura-t-elle « les couilles », en a-t-elle jamais eux ? A si, elle a super-Manu..

    1. Au passage dans cette magnifique opération visant à créer une « gouvernance multipolaire « Poutine écrase l’Ukraine, mais c’était juste un détail, car on a « tout à y gagner ».
      HUM !

      1
      1. Xi Jinping aujourd’hui au téléphone avec Macron et Scholz :

        1 a regretté le conflit en Ukraine,

        2 a dit comprendre comprendre les  préoccupations russes en matière de sécurité 

        3 a appelé à  la plus grande retenue afin d’éviter une crise humanitaire à grande échelle

        4 s’est dit opposé aux sanctions

        Si je résume : aucune empathie manifestée à l’égard du peuple Ukrainien ; n’a pas pris acte que la crise humanitaire est déjà là ; la raison est du coté Russe car la Russie a raison de se défendre ; agresseur et agressé renvoyés dos à dos

        Autant dire que pour l’heure Xi n’à pas manifesté le début du commencement d’une action positive permettant d’arrêter le crime qui est perpétré en ce moment même en Ukraine.

        https://www.rtbf.be/article/invasion-de-l-ukraine-xi-jinping-appelle-a-la-plus-grande-retenue-lors-d-un-appel-avec-macron-et-scholz-10950384

        3
        1. Le lien mis précédemment par Lit 75 rendant compte de ce même entretien est moins sombre .

          Mais le chinois est parfois dur à décrypter .

          Avis du maître de céans ?

            1. J’avais vu , et c’était prévisible. J’imagine que les estimations en volume , en nature , en durée , en monnaie , en part de marché sont en train d’alimenter les algorithmes et seront au clair pour Versailles .

              Ça rejoint aussi pour moi la remarque que j’ai faite sur le risque d’une Russie au risque d’une vassalisation à l’étranger plus massive que sous contrainte d’une hypothétique attaque de  » l’occident » avec ou sans Otan .

              Je retiens aussi de l’entretien Chine-Allemagne- France , que Xi ne se réjouit pas du désordre du commerce et des affaires , et des désordres dans les échanges alimentaires , créés par les sanctions .

              Le match continue .

              1
              1. Economiquement aux abois, Poutine restera (s’il reste quelque chose) comme celui qui aura abandonné (vendu?) l’orient Russe, tout entier dévoué qu’il est à sa lutte idéologique et fratricide en occident. La Russie c’est 20 millions d’habitant de l’Oural à Vladivostok, le financement de son délire impérialiste à l’ouest va mal tourner à l’est.
                Mao: « Au-delà du fleuve Amour, la terre nous appartient. »»
                https://www.francetvinfo.fr/monde/russie/russie-l-avenir-de-la-siberie-orientale-passe-par-la-chine_3067317.html
                La Chine interviendra inévitablement sur le plan diplomatique, mais on ne pourra le lire qu’entre les lignes, il serait vraiment maladroit de faire perdre la face à Poutine en plein jour.
                J’ai l’impression d’assister à un concours de grand écart. Je garde un œil sur la Turquie.

                autres choses (trou dans la raquette des sanctions?):
                Rosatom noted that it has already successfully collaborated with Framatome and GE on international projects, including the Paks-II nuclear power plant in Hungary and the Hanhikivi-1 plant in Finland. It said the cooperation with GE is carried out within the framework of the Akkuyu project in Turkey and the El-Dabaa project in Egypt. AAEM, a joint venture between GE and Rosatom subsidiary Atomenergomash, is a supplier of equipment for the turbine island of each plant.
                https://world-nuclear-news.org/Articles/Framatome-GE-and-Rosatom-team-up-for-Belene-projec
                https://new.sfen.org/rgn/turquie-construction-premiere-centrale-nucleaire-lancee/
                https://investir.lesechos.fr/actions/actualites/nucleaire-le-russe-rosatom-pourrait-acquerir-20-d-arabelle-figaro-2006443.php

                3
          1. Le sujet n’est pas nouveau et fait partie de la diplomatie française au moins depuis qu’on a imaginé une brigade franco-allemande symbole ( 1989 ) .

            Mais la défense européenne et la force de dissuasion qui va avec , sont dans le tuyau obligé des temps historiques que rencontre l’Europe . C’est la dose d’atlantisme (id est quel type de lien avec l’armée américaine ) qui sera donnée à cet accouchement qui fait et fera sans doute sa difficulté . Les britishs joueront sans doute leur éternelle tête de pont entre USA et Europe continentale .
            Les Allemands seront tentés de jouer le pari le plus sur et éventuellement le plus juteux ( cf achats à Dassault ou aux américains ) . La France a déjà sa propre force , mais qui va lui coûter de plus en plus chère si le fardeau n’est pas porté en commun . Car il va falloir tirer les conclusions de la nouveauté folle de Poutine , utilisant le thermonucléaire comme une arme de « dissuasion  » offensive et non plus défensive , qui était la condition de la paix mondiale armée .( au passage , y a un autre fada en Corée du Nord qui va bien finir par s’attirer des bricoles ) .

            D’une certaine façon , les convergences sur la politique énergétique sur la table à Versailles demain , dans la mesure où elles induisent les chocs financiers correspondants sur une longue période , donneront une première indication sur les possibilités de financer dans le même temps l’effort militaire nécessaire ,et avec qui selon le scenario des « rapports d’assistance mutuelle  » ., dans un espace plus large .

            2
    1. @Jack Le Mirage se dégonfle ! Dès que les polonais ont accepté les Etats-Unis ont retiré l’offre car jugée trop risquée.
      Encore une illusion (astucieuse) avalée par Zelensky et lui permettant de se répandre en réclamant auprès des opinions publiques occidentales ses avions promis et une No-flyzone synonyme d’etat de guerre conventionel.

      Il devait sans doute être difficile de conserver ces avions sur des bases en Ukraine hors d’atteinte de l’armée russe.
      A moins de sacrifier la Moldavie.

    1. Jack, Jack, Jack…

      Ça fait dix jours sur ce blog que je lis vos courageux commentaires dénonçant la lâcheté ignominieuses des uns et des autres, commentaires postés certainement depuis une barricade dans les rues de Kiev. Pour ma part, j’avoue poster les miens assis au chaud depuis un pays sous parapluie nucléaire américain (ce que je regrette).

      Les Américains se « dégonflent » ? Mais, Jack, ils ont bien raison et ils font juste comme ils ont fait en 1956 (Hongrie) et en 1968 (Tchécoslovaquie). Et s’ils avaient fait autrement, nous ne serions probablement pas en train de tapoter nos commentaires sur nos claviers. Ils ont aussi laissé tomber les Géorgiens en 2008, les chiites irakiens lors de la guerre du Golf, ou les Kurdes syriens plus récemment et, dans ces derniers cas, il n’y avait même pas de menace nucléaire, juste un calcul disant que finalement ça n’en vaut pas le coût, merci de nous avoir été utiles et bonne chance.

      Ce qui est dégueulasse, ce n’est pas de ne pas oser s’impliquer dans le conflit, mais d’avoir laisser croire le contraire. L’Ukraine a été instrumentalisée pour affaiblir la Russie. Mission accomplie. Bonne chance.

      5
      1. J’avais oublié à quel point les souverainistes aiment sombrer dans la bêtise complotiste la plus crasse. Que vous abordiez le sujet du courage me fait bien marrer. Je n’ai jamais rencontré un seul d’entre vous dans la vraie vie, il suffit de regarder vos « leaders » pour comprendre pourquoi.

        1
        1. @Jack

          Je suis lâche et bête, c’est entendu, mais j’essaie aussi sincèrement d’être honnête, calme et argumenté. Pessimiste et me méfiant des grands mots, je crois aussi qu’il vaut mieux minimiser la souffrance. Et je ne vois pas le rapport, mais je suis en effet souverainiste au sens où la démocratie est le peuple souverain, et j’avoue que ma bêtise a du mal à comprendre comment la souveraineté a pu devenir un marqueur d’extrême droite aux yeux de certains. Je ne sais pas qui vous imaginez être mes « leaders », peu importe.

          Complotisme ?

          1°) https://www.lepoint.fr/monde/brzezinski-l-heritage-d-un-geopolitologue-majeur-14-06-2017-2135145_24.php :

          « Mais Brzeziński est également une figure majeure de la vie intellectuelle américaine. En effet, après la guerre froide, le débat géopolitique est dominé par quatre grands noms : Kissinger, Fukuyama, Huntington, Brzeziński. »

          [..] « Afin d’assurer leur domination, les États-Unis doivent développer un plan géostratégique cohérent pour continuer à gérer l’Eurasie à distance. Tout d’abord, ils doivent chercher à affaiblir la Russie, qui est leur seul vrai rival. Pour cela, il leur faut libérer l’Ukraine de l’influence russe. « Sans l’Ukraine, écrit Brzeziński, la Russie cesse d’être un Empire pour redevenir un pays. ». Il s’agit également de saper l’influence russe dans le Caucase et en Asie centrale. On retrouve bien là le conseiller qui, face à l’invasion soviétique de l’Afghanistan, avait organisé la livraison d’armes aux moudjahidin par la CIA (que poursuivra Reagan).

          Ensuite, les États-Unis doivent considérer que l’Eurasie est un échiquier dont il faut toujours tenir les bords. Les extrémités ouest (Europe occidentale) et est (Japon et Corée du Sud) doivent toujours rester sous contrôle américain afin d’encercler la Russie. »

          C’est bien Le Point, hein, pas le Monde Diplo ou l’Huma. L’ironie veut qu’en ce moment, sur grand écran, le deuxième passage s’affiche à côté de la couverture du journal titrant sur une photo de Zelinksy : « Héros de la liberté ».

          2°) https://www.lemonde.fr/europe/article/2014/02/09/les-cinq-lecons-du-fuck-the-eu-d-une-diplomate-americaine_4363017_3214.html :

          « Les Etats-Unis traitent l’affaire ukrainienne comme une crise de la guerre froide : l’Occident contre la Russie. Ils veulent prendre des sanctions et ne comprennent pas que l’UE hésite. Les Européens, eux, voient dans l’Ukraine une crise qui concerne au premier chef l’UE et l’un de ses voisins, dont une partie de la population aspire à la rejoindre.  » [..] « Le mari de Victoria Nuland, Robert Kagan, est l’auteur d’un livre célèbre : La Puissance et la faiblesse (Plon, 2003), dans lequel il explique que « les Américains sont de Mars et les Européens de Vénus ». C’est, visiblement, une vision que partage Mme Nuland. Mais au-delà des sanctions, les Etats-Unis n’ont pas non plus de solution-clé en mains à proposer pour la crise ukrainienne. »

          3°) https://fr.wikipedia.org/wiki/Project_for_the_New_American_Century : vous avez dit Robert Kagan ?

          4°) https://www.lefigaro.fr/international/2008/04/02/01003-20080402ARTFIG00006-les-cinq-defis-de-l-otan-au-sommet-de-bucarest.php :

          « Il y a d’abord la vision américaine du «Global Nato», celle d’une «alliance de sécurité globale». Avec des velléités d’extension dans deux directions : l’une géographique, avec une politique d’élargissement et de partenariat ; et l’autre thématique, avec un grignotage du terrain politique et civil des crises. Les Français n’ont de cesse de rappeler les deux caractéristiques fondatrices de l’Alliance : militaire et euroatlantique. »

          « Les Américains sont les plus ardents avocats de l’entrée de ces deux pays dans l’antichambre de l’Otan. Ils sont suivis par le Canada, les pays Baltes et la plupart des anciens «pays de l’Est». À l’inverse, une dizaine de pays européens estiment que la démarche est prématurée et qu’il ne sert à rien de heurter de front la Russie. La France est sur cette ligne [..] »

          « Le mouvement de la France vers l’Otan. Nicolas Sarkozy devrait à nouveau présenter l’esprit de la démarche française, envisageant un retour dans la structure militaire intégrée de l’Alliance quittée en 1966. Ce mouvement est conditionné à une réelle rénovation de l’Alliance atlantique et à une progression parallèle de la défense européenne. »

          Le sommet de Bucharest, dernier cadeau merdique de la présidence catastrophique de W. Quatre mois plus tard, c’était la guerre de Géorgie.

          Conclusion : aucun complot, à part la conversation téléphonique de Nuland, tout ça s’est fait au grand jour.

          Moi, il y a vingt ans, mon scénario idéal, c’était une Union européenne de l’Atlantique au Pacifique, débarrassée d’une OTAN inutile, et de pouvoir assister à ça de mon vivant. Marrez-vous si vous voulez. Ça impliquait d’être patient envers la Russie et d ‘attendre qu’elle évolue de l’intérieur. Poutine aurait pu n’être qu’un mauvais moment à passer. Ce rêve était un cauchemar pour une certaine Amérique, et ils ont tout fait pour l’empêcher.

          Résultat : en dépit des buses qui clamaient il y a une semaine que l’UE venait de muter en grande puissance, la réalité est que l’OTAN et l’hégémonie américaine en Europe sont relancées pour des décennies, deux ans après la présidence Trump.

          L’affaire tragi-comique des avions le confirme déjà. Lundi, sous le coup de l’émotion après le discours de Zelensky au Parlement européen, on promet des avions. Le lendemain, les pays concernés démentent. Washington a peut-être téléphoné pour calmer les esprits européens et rappeler que le plan, ce n’est pas de déclencher une guerre avec la Russie. Dernier épisode : les Polonais proposent de le faire, mais via les Américains et leur base allemande de Ramstein. Bref, on est courageux, mais en s’abritant derrière les Américains, qui refusent, parce qu’eux font de la géopolitique sérieuse, pas du sentimentalisme théâtral.

          3
      2. @Marcel L’idéalisme et la naïveté est d’avoir cru au soutien indéfectible des Etats-Uniens avec toute leur puissance en le déduisant de bonnes paroles empathiques préalables.
        L’irresponsabilité c’est d’y entraîner d’autres et son peuple d’autant plus qu’on en a la charge.
        Là où commence la manipulation c’est quand POTUS annonce que son pays exportateur d’hydrocarbure n’importera plus de gaz et pétrole Russe et que c’est une sanction importante !
        Que pensez de l’action « pro bono » de cabinets de relations publiques américains et de l’apparition successive de Zelensky en vidéoconférence devant des assemblées successives Parlement européen, Parlement britannique, pour se faire ovationner (alors qu’en France on connait bien ce genre de risque et que le président de la république est interdit d’apparition jusqu’à une époque très récente et sous forme limitée) alors que le représentant diplomatique russe est interdit de se présenter en personne en suisse devant une assemblée internationale et reçoit l’affront théatralisé du départ des présents ?

        1
      3. https://www.lemonde.fr/international/article/2022/03/09/sollicites-par-varsovie-les-etats-unis-refusent-de-recuperer-des-avions-de-chasse-polonais-au-benefice-de-l-ukraine_6116693_3210.html

        …  » D’abord surpris, les Etats-Unis ont finalement décliné, mardi 8 mars, la proposition de la Pologne de leur fournir des avions de chasse Mig-29 pour les livrer à l’Ukraine afin de l’aider à faire face à l’invasion russe.
        …(…)…
        Dans la journée, la Pologne avait affirmé être « prête à déplacer sans délai et gratuitement tous ses avions Mig-29 sur la base [américaine] de Ramstein [en Allemagne] et à les mettre à la disposition du gouvernement des Etats-Unis ».
         » …

        Dur dur la vraie vie…!
        Et ceci renvoie à : … » Ce qui est dégueulasse, ce n’est pas de ne pas oser s’impliquer dans le conflit, mais d’avoir laisser croire le contraire. L’Ukraine a été instrumentalisée pour affaiblir la Russie. Mission accomplie. … attribué à https://www.pauljorion.com/blog/2022/03/06/video-des-nazis-partout-le-6-mars-2022/comment-page-2/#comment-893108

        1
  12. ÉVOLUTION sur le plan DIPLOMATIQUE, mais comment l’interpréter ?

    Lors d’une conférence de presse ce mercredi, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a semblé réduire les conditions fixées jusqu’à présent par le Kremlin dans ses discussions de paix avec Kyiv, il ne s’agirait plus pour la Russie de renverser Zelensky.

    Evoquant à propos de la guerre « une effusion de sang insensée et la résistance des forces armées ukrainiennes «  ainsi que des « progrès » dans les pourparlers entre la partie ukrainienne et la partie russe, le président Zelensky lui s’était auparavant exprimé en faveur d’un dialogue avec la Russie à propos du statut des territoires de la Crimée et du Dombas et la possibilité que l’Ukraine devienne un pays neutre.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Zakharova

    Com’ à destination de l’occident ?
    Manifestation de certaines dissensions au Kremlin ?
    Voire, bien que peu probable, une modification du but de guerre initial, la résistance Ukrainienne ne permettant pas à moyen et long terme d’annexer toute l’Ukraine ?

    « La Russie constate des progrès dans les négociations avec Kyiv. La Russie ne cherche pas à «renverser le gouvernement» ukrainien et la diplomatie russe constate même «des progrès» dans les négociations avec l’Ukraine. Dans un entretien à la chaîne américain ABC lundi, le président ukrainien s’est dit prêt à un «dialogue» avec la Russie concernant le statut de la Crimée et des territoires séparatistes du Donbass. Sans s’avancer plus avant sur une éventuelle reconnaissance. Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a déclaré que le but de la Russie était que l’Ukraine obtienne un statut neutre par le biais de pourparlers. «Certains progrès ont été réalisés» dans les négociations destinées à «mettre fin dès que possible à l’effusion de sang insensée et à la résistance des forces armées ukrainiennes», a-t-elle dit lors d’une conférence de presse. » Libération, 13h05

    https://www.liberation.fr/international/europe/pourparlers-en-ukraine-la-russie-ne-veut-plus-renverser-zelensky-et-constate-des-progres-20220309_HSQHY6ZSWRATVOGWEC45EMU5CI/

    1. @PierreYves Dambrine Comme quoi il faut peut être mettre la pression sur les 2 parties, et qu’elles prennent conscience de la détérioration de la situation, jusqu’à ce que la détermination de leur position réaffirmée en face à face laisse place à un peu de flexibilité.

      Une Ukraine plus conciliante pourquoi pas,
      Mais que faire de la dénazification ?
      A moins que celà ne signifie pas autre chose.

      L’occident plongé dans une vision avec des oeillères commerciales voulait traiter la Russie en partenaire au comportement analogue.
      Il faudra ne pas oublier une certaine altérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.