Les carnets du psychanalyste – Celui qui répond à une demande d’analyse didactique par “Voulez-vous prendre ma place ?”

2.1.2022. “Voulez-vous prendre ma place ?”

À propos du psychanalyste qui répond à une demande d’analyse didactique par “Voulez-vous prendre ma place ?” : la transmission du savoir est un devoir pour celui qui l’a acquis, et si une demande de transmission est ressentie comme une menace par un “sujet supposé savoir”, la suspicion est jetée sur l’existence même d’un savoir chez lui. Encore que Lévi-Strauss m’ait un jour dit – à l’étudiant que j’étais et qui lui présentait ce qui s’appelait à l’époque un mémoire de licence faisant l’inventaire du rousseauisme dans son œuvre, un équivalent du “Voulez-vous prendre ma place ?”, à savoir, de la manière dont il l’exprima lui : “Ce que vous dites-là, je l’ai déjà dit !”

J’étais stupéfait. J’avais quoi ? 22 ans. Je manifestais mon respect pour son prodigieux intellect en le comparant à celui de Jean-Jacques Rousseau, et il me reprochait que les propos que je rapportais de lui, il les avait … déjà dits ? Mais bien entendu, puisqu’il s’agissait pour un disciple, de citations de son mentor, dans un esprit de piété philosophique !

J’eus encore l’occasion d’échanger avec lui plus tard mais ce “Je l’ai déjà dit” de Lévi-Strauss me resterait en travers de la gorge. Je n’ai compris sa signification que l’année dernière lorsque j’ai retrouvé dans mes caisses un exemplaire du premier jet manuscrit de mon “L’Homme, l’espèce, la Nature et l’Histoire”, et que je l’ai relu. Dans mon souvenir, qui se confondait avec le sentiment que j’avais à l’époque de sa rédaction, je n’avais fait que citer Lévi-Strauss, or il s’avérait à la relecture un demi-siècle plus tard, qu’il y avait dans ce mémoire, bien des choses que Lévi-Strauss n’avait précisément pas dites et que son “Ce que vous dites-là, je l’ai déjà dit !”, signifiait sans doute : “Je ne l’ai pas dit mais j’aurais pu le dire !” et n’était en réalité qu’une autre manière d’interjeter “Voulez-vous prendre ma place ?”

[Je modifierais mon mémoire pour échapper au reproche infamant de Lévi-Strauss, mais peut-être pas de la manière qu’il avait imaginée : en le faisant disparaître du texte pour faire de celui-ci “Une étude structurale de la pensée de Jean-Jacques Rousseau”. Prenant date cependant, je ferais allusion dans l’avertissement à l’amertume qui avait été la mienne devant le reproche incongru que ses paroles, avant que je ne les reproduise, il les avait préalablement prononcées lui-même : “C’est le contact avec le professeur Lévi-Strauss qui, faut-il le dire, nous encouragea à rapprocher Rousseau, son maître, du structuralisme, son œuvre. Tentative apparentée à l’idolâtrie que le Professeur eut la sagesse de décourager dans les critiques qu’il m’adressa durant ma recherche”. Une recette à laquelle je dus malheureusement recourir bien souvent par la suite : insolent plutôt qu’humilié !]    

Lacan était tout à l’opposé : il se délectait dans la transmission de son savoir, même si le gongorisme de son écriture faisait de la lecture de celle-ci un parcours du combattant. Et alors que le sens harpagonesque de la propriété intellectuelle de Lévi-Strauss le conduisait à tuer dans l’œuf toute tentative de devenir son disciple, Lacan ne sut pas maîtriser lui, la cour des miracles surpeuplée de gens qui, l’ayant ou ne l’ayant pas compris, s’affirmèrent pour autant au même titre, ses élèves.

Partager :

9 réponses à “Les carnets du psychanalyste – Celui qui répond à une demande d’analyse didactique par “Voulez-vous prendre ma place ?”

  1. Avatar de Nosfératus
    Nosfératus

    Pour certains Lacan passait pour un imposteur intellectuel. Personnellement j’ai trouvé sa manière de pratiquer et de théoretiser un peu bizarre, trop teintée de sa personnalité. Je ne serais jamais entré dans son jeu. Il faisait partie des psychanalystes franco-francais axés principalement sur le verbe et ses significations. Mais cela ne suffit pas.

  2. Avatar de timiota
    timiota

    Tiens, est-ce que ça ne pourrait pas être une définition renouvelée d’un structuralisme B (le « A » étant assez bien défini…) :

    Ce que le maitre voudrait que l’élève vive, analogue à ce qu’il a vécu, mais de contenu différent.
    Les incompréhensions, fausses routes, bombes à mèches lentes et actions (articles, conférences) en mode blitz.
    Qu’il passe, adoncques, par des difficultés de même structure (car il les reconnaitrait de loin), mais pas de même contenu (qu’il y ait du « progrès » ou au moins du changement).

    Bref, définir cet autre structuralisme B comme le défaut dans l’acquisition (et la transmission ? ) des savoirs, comme la structure générique de ces défauts.

    Il y en a bien qui définissent le capitalisme comme un défaut de l’allocation de l’argent, parait-il.

    1. Avatar de Paul Jorion

      En fait, Lévi-Strauss a manifesté une intention de ce type-là durant la longue * conversation que nous avons eue début 1990, quand il m’a encouragé à explorer tout ce que des approches de type mathématique pourraient faire apparaître en anthropologie, dont il me donnait des exemples, domaine qu’il abandonnait volontiers, disait-il, à d’autres, « faute d’y avoir rien compris », propos dont j’ai toujours souligné qu’ils étaient absolument faux : Lévi-Strauss a été le plus mathématique des anthropologues. Bien sûr, il n’a jamais vraiment étudié les maths, mais il les pratiquait magistralement sur un mode spontané.

      * de l’ordre de ¾ d’heure. Un ordre de grandeur apparenté à l’inimaginable m’ont assuré des personnes de son entourage 😉 .

  3. Avatar de bof
    bof

    le v’la élève de Lévi Strauss ce type est fou!!!!!!!!!!!!!!

    1. Avatar de Paul Jorion

      Si cela vous inquiète, il y a des tas de blogs ailleurs que vous trouverez plus rassurants 😀 .

  4. Avatar de bof
    bof

    il n »empêche que vous êtes le plus grand mythomane que la Belgique a donné au monde!

    1. Avatar de Paul Jorion

      Et vous n’avez encore rien vu ! 😀

      Mais je ne vous apprends rien : je doute que vous soyez juste fana de la mythomanie, vous espérez sans doute un feu d’artifice.

  5. Avatar de bof
    bof

    c’est comme Irvine et Cambridge, inconnu au bataillon! et les subprimes …………….
    la seule certitude c’est cette université belge qui vous a viré je ne sais plus pourquoi!

    1. Avatar de Paul Jorion

      ACAD – A Cambridge Alumni Database

      Vous pouvez retourner devant votre télé, il y a sûrement quelque chose d’intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. L’un des problème majeur, à mon sens, des sciences appliquées, outre les mandarins qu’on peut retrouver partout, ce sont désormais…

  2. L’affaire Ummo, ne serait-ce pas là une conspiration pour divertir et pénétrer des groupes d’intellectuels peu conformistes, menée avec des…

  3. @CORLAY Les Tsunami 2004 ou 2011 sont dus à des forces, tensions considérables accumulées entre plaques et délivrant une importante…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon Joe Biden John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta