« Toute utilisation d’une ‘petite’ bombe nucléaire tactique … signifierait « rien ne va plus »… »

« Un haut responsable de l’administration [US] a déclaré que toute utilisation d’une ‘petite’ bombe nucléaire tactique par la Russie – même à l’intérieur de l’Ukraine et non dirigée contre un membre de l’OTAN – signifierait ‘rien ne va plus’ quant à une intervention dans la guerre des États-Unis et de l’OTAN. »

Partager :

47 réponses à “« Toute utilisation d’une ‘petite’ bombe nucléaire tactique … signifierait « rien ne va plus »… »

  1. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    Juste un chiffre : le budget militaire de l’OTAN étant environ seize fois supérieur à celui de la Russie, comment imaginer une seule seconde que Poutine veuille se suicider en engageant une frappe nucléaire même tactique et donc se confronter à la première puissance mondiale !
    Là, on touche soit au ridicule soit au scénario de  » Docteur Folamour » de Kubrick.
    C’est vrai que l’histoire a connu des scénarios très proches mais la question essentielle est de savoir si notre civilisation mérite de poursuivre sa route.
    J’aurai du écrire  » mérite » en majuscule.

    1. Avatar de Paul Jorion

      Armes plus rapides : hypersoniques.

      1. Avatar de l'arsène
        l’arsène

        Oui, mais hypersonique ou pas, celui qui engage ce type d’armes sait très bien que la riposte va quand même être très sévère et qu’il va in fine être quand même détruit .
        Tout ça est une question de rapport de force et la Russie sait très bien qu’elle n’a aucune chance d’en sortir indemne , ces armes hypersoniques n’étant en fait que des armes de dissuasion pour montrer qu’elle peut infliger des pertes sévères mais en aucun cas, faut espérer, être employées en première intention.

        1. Avatar de rainbow
          rainbow

          Oui mais le narratif russe c’est que l’occident c’est le diable et le patriarche russe parle de guerre sainte. Dans ce genre de pensées, si tu meurs pour sauver l’humanité pourquoi pas ? Après moi le déluge. Dans les milieux complotistes, new age, pro-russes on peut entendre Poutine comme étant un sauveur de l’humanité donc tout est possible. Si Poutine et son entourage croit cela, genre si je ne peux pas défendre la Russie sans détruire l’occident puis le territoire russe est grand aussi, ils peuvent envisager de repeupler des zones non touchées.

        1. Avatar de Jeanpaulmichel
          Jeanpaulmichel

          Merci pour cet article.
          Cela ne m’inspire qu’une seule réaction.
          Autant de budgets, de scientifiques dédiés à finaliser des armes de destruction massives alors qu’avec ces montants et cette intelligence, notre terre pourrait être un paradis, les fléaux tels la malnutrition, la misère combattus efficacement.
          Nous sommes collectivement de sacrés c..s.
          Gros coup de blues ce soir

          1. Avatar de CloClo
            CloClo

            Je suis prêt à chanter le blues avec toi.

            Je ne comprends toujours pas pourquoi on respecte tous ces dirigeants qui votent des budgets militaires, d’où qu’ils viennent.

            Non je ne respecte pas ceux qui votent ces budgets et non je ne respecte pas les militaires. Car de défenseurs, ils deviennent invariablement des attaquants. C’est leur logique. Ils ne sont là que pour ça !

            Aux chiottes l’armée et le clergé.

            1. Avatar de CloClo
              CloClo

              Jeune appelé du contingent, lors de mon séjour sous les drapeaux comme ils disent, j’ai toujours expliqué à mes gentils supérieurs que si un jour on allait malheureusement au champ de bataille, la première balle serait pour eux 😀

              1. Avatar de Thomas Jeanson
                Thomas Jeanson

                Meilleur souvenir du service militaire :

                Après 12 mois, moi et 4 autres appelés sommes convoqués pour un entretien avec un général !

                Très impressionnés, nous sommes figés devant lui et il nous dit :

                Ecoutez, je n’ai qu’une seule question à vous poser c’est : estimez vous que ce régiment ( 5eme chasseur Perigueux ) est opérationnel pour le combat ?

                Et là, on se regarde, et les cinq ensemble on a été pris d’un fou rire inextinguible assez long, avant de lui répondre en bref, que  » non « .
                Ça a du être un peu « space » pour le général.

                Même après un an de simulacre, l’idée de se battre pour de vrai était toujours, voir encore plus inconcevable.

              2. Avatar de Giono
                Giono

                Refus d’obéissance.

            2. Avatar de arkao

              @CloClo
              Vous n’aimez pas l’armée mais vous avez fait votre service militaire.
              Vous n’avez pas la cohérence de Philippe Soubeyrand et de moi-même qui avons été objecteur de conscience.

              1. Avatar de Mac
                Mac

                Il ya débat en Allemagne sur la réintroduction du service militaire..
                Je n’ai jamais été Chiraquien (mais sait-on jamais.. 🤣) mais sa décision de 1996 est ce que je retiens, avec 2003 et Villepin à l’ONU.

              2. Avatar de naroic
                naroic

                Gaffe à la cohérence, on tombe vite dans l’intégrisme 😮🤨😁
                La contradiction est naturelle et salutaire, comment éxiger d’un Homme d’être corps et rang, quand la ligne droite est une vue de l’esprit et le corps un système cellulaire en perpétuel renouvellement ?

              3. Avatar de CloClo
                CloClo

                A 10 ans je jouais aux petits soldats en plastique et j’adorai ça. Oui mon grand, à 22 ans on fait ce que l’on peut. Je crois même que j’étais de droite. T’es né cohérent au Monde c’est génial pour toi. Mais ce que je lis parfois sous ton clavier me démontre que ç’est un autre qualificatif qu’il faut adopter. Je te laisse le choix d’en trouver un autre. Je sais pourquoi je n’aime pas du tout l’armée, c’est pas une simple idée cohérente qui m’est venu comme ça en naissant.

                Dis t’as pas un boulot, une maison, une bagnole, tu payes tes impôts dans ce pays, tu votes, non monsieur le cohérent ?

                Au fait je n’ai jamais vraiment su, l’origine anthropique du réchauffement climatique les conclusions du GIEC, on est bien d’accord, tu approuves et soutien ? Oui non ? Ah suis je bête, « oui mais » ? 😀

                1. Avatar de CloClo
                  CloClo

                  « Ne m’est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux? Ou vois-tu de mauvais oeil que je sois bon? – Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. » Mat 20 15:16

                2. Avatar de arkao

                  @CloClo
                  Sur votre dernière interrogation je ne parle plus de ce sujet, ce n’est donc pas la peine de me tendre cette perche à chaque commentaire 😉

                3. Avatar de gaston
                  gaston

                  @ CloClo.

                  Vous étiez de droite à 20 ans et vous êtes passé de l’autre côté à l’âge adulte : bravo ! Il y en a tellement plus qui font le chemin inverse !

                  S’agissant de la question de « l’objection de conscience » j’estime qu’il est particulièrement ridicule de porter des jugements avec les yeux d’aujourd’hui sur le choix des jeunes gens d’il y a 50 ans.

                  D’abord l’objection de conscience n’existe en France que depuis le milieu des années 60, quelques temps après la fin de la guerre d’Algérie. Auparavant on était considéré comme déserteur et passible de prison.

                  Les premières années ont été discrètes, le statut parcimonieusement attribué et dissuasif (il fallait faire 32 mois de service au lieu de 16). Le plus grand nombre des jeunes gens de l’époque devaient même ignorer que cela existât.

                  De plus les jeunes appelés étaient pour la plupart mineurs (la majorité à 18 ans n’a été instaurée qu’en 1974), et en cas d’insoumission ils risquaient d’affronter non seulement l’état français, mais aussi la tutelle familiale. Seuls les étudiants sursitaires, une petite proportion des jeunes de l’époque, mieux informés, pouvaient agir de leur plein gré.

                  Le système débrouille était de chercher à se faire réformer en simulant une maladie, mais la grande muette était rarement dupe.

                  Il ne restait plus qu’à chanter avec Boris Vian.

                  En tous cas, même si votre service militaire ne remonte pas à si loin, vous avez très bien fait de renvoyer votre contradicteur dans ses cordes.

          2. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
            PIerre-Yves Dambrine

            Les guerres mettent à rude épreuve les convictions des non-violents.

            Jusqu’où tenir la position du pacifiste opposé à la guerre et donc aux armes ?
            L’histoire a montré que certains des plus pacifistes devenaient parfois des résistants acharnés. Car devant une injustice criante, devant la barbarie, comment ne pas réagir ?

            Que vaut la non-violence quand un Hitler planifie froidement avec ses acolytes l’élimination de millions d’êtres humains ? L’élimination physique du dictateur ne doit-elle pas alors être envisagée ? Ne devient-elle pas même un impératif ?

            Dans le cas où un pays est agressé par un autre, ou l’occupant bombarde les habitations des civils pour semer la terreur comme c’est le cas actuellement avec l’armée de Poutine, le plus non-violent n’est-il pas tenté de prendre les armes pour repousser l’ennemi, l’ennemie de la justice et de l’humanité ?

            Il faudrait supprimer les armes. Mais leur suppression unilatérale comporte des risques.
            Ainsi l’Ukraine par le traité de Budapest le 5 décembre 1994 renonçait à ses armes nucléaires qui se trouvaient sur son territoire en échange de l’engagement des États-Unis, du Royaume-Uni et de la Russie à respecter l’indépendance de l’Ukraine.

            Le risque est augmenté quand un régime fasciste ou totalitaire s’installe dans un pays signataire des accords de désarmement. Et il est plus grand encore quand un autre pays totalitaire, la Chine pour la nommer, devient ‘ami’ du premier. D’où

            Nous y sommes avec Poutine.

            https://www.la-croix.com/Monde/Guerre-Ukraine-quest-memorandum-Budapest-cense-garantir-lintegrite-lUkraine-2022-03-14-1201204902

            Pour qu’il y ait désarmement il faut donc que certaines conditions soient réunies. Elles le furent même pendant la guerre froide époque pendant laquelle des traités importants de désarmement ou de limitation des arsenals nucléaires furent signés. Le mouvement prit une ampleur plus grande encore après le démantèlement du l’URSS.

            Voici un aperçu : https://www.sudouest.fr/international/etats-unis-et-urss-en-1991-la-signature-du-traite-de-reduction-des-armes-strategiques-4348469.php

            Que s’est-il passé ensuite pour que le processus déraille ?
            Pour cela il faut remonter à la crise des euro-missiles (ou des Pershing, SS20) dans les années 80. Des missiles à portée intermédiaires US furent déployés en Allemagne fédérale. Ce fut après la crise de Cuba la plus grave crise d’après-guerre entre US et URSS.

            La crise prend fin lorsqu’en 1987 est signé entre Reagan et Gorbatchev le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF). Deux évènements ont facilité les choses, le fait que d’un coté les USA avaient acquis une supériorité écrasante sur l’URSS tandis qu’en face il y avait un homme, un dirigeant nommé Gorbatchev, disposé à réformer en profondeur son pays, et disposé à faire preuve de réciprocité positive.

            Mais la donne change avec deux évènements ; le fait que les américains développent des armes anti-missiles et le fait que la Chine-PCC développe des missiles nucléaires de portée intermédiaire, ce qui justifie aux yeux de Poutine la remise en cause du traité. L’ironie tragique de l’histoire c’est que la Chine est par la suite redevenue une puissance amie de la RPC. D’où l’intérêt de : https://www.pauljorion.com/blog/2022/03/22/video-la-grande-migration-ukrainienne/comment-page-2/#comment-894931

            Le traité INF est finalement rendu caduc le 1 et 2 février 2019 avec successivement la décision de Washington, puis de Moscou de se retirer du traité.

            La course aux armements reprend. Nous en sommes là.

            Le traité INF, tout l’historique :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Traité_sur_les_forces_nucléaires_à_portée_intermédiaire

            1. Avatar de arkao

              @Pierre-Yves Dambrine
              Vous posez de bonnes questions.
              Je n’ignore pas les dérives idéologiques malsaines de certains ultra-pacifistes des années 1930-40 (peu sont devenus résistants, plutôt l’inverse).
              Aussi, je vais me garder d’adopter une opinion fermée sur ce sujet, d’autant qu’il y a des nuances entre la non-violence, le pacifisme et l’antimilitarisme.

            2. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
              PIerre-Yves Dambrine

              Il fallait lire. : l’ironie tragique de l’histoire c’est que la Chine est par la suite redevenue une puissance amie de la Russie, celle de Poutine.

      2. Avatar de baloo
        baloo

        Coucou,

        C’est du bourrage de mou cette histoire d’hypersonique ! ils le sont presque tous. avec en plus des têtes multiples ! impossible à arreter.

        Les missiles Tomahawk sont hyposoniques et pourtant il sont trés diffiiciele à détruire !

        Le missile exocet qui a causé bien des malheurs aux anglais etait aussi hyposonique.

        EN plus, il a trop regardé de western l’autre maboule ! C’est pas le premier qui tire qui gagne. En fait tout le monde perd !

        Il veut qu’on le paye en rouble ! Il est maboule mais pas fou ! Il massacre des gens mais il veut faire rentrer du cash ! On va le payer en roupie de sansonnet comme çà il pourra se baigner ad nauseam dans son huile de pierre !

        On a déja trop parlé de ce triste personnage Ubuesque .

        Bonne soirée

        Stéphane

        1. Avatar de Ruiz

          @baloo Si ! ces missiles hypersoniques sont un « progrès », car il ne s’agit pas de missiles balistiques (qui eux aussi sont déjà hypersoniques) et de ce fait disposent d’une capacité d’évolution de la trajectoire qui de ce fait n’est plus aussi facilement prédictible, ce qui rends plus difficile les contre-mesures et accroit la probabilité d’atteinte au but.
          Par ailleurs il ne s’agit pas en soi, d’armes de destruction massive, celà dépends de la « charge utile », et c’est ainsi que ces missiles ont été mis déjà en oeuvre.

  2. Avatar de Didier Rombosch
    Didier Rombosch

    interlude :

  3. Avatar de MG
    MG

    Transmis à ceux qui aimeraient qu’un jour on puisse lire « ici Xi Jinping ». Messieurs ne laissaient pas passer votre tour diplomatique, pas d’avenir possible sur un tas de scories irradieuses.

  4. Avatar de Garorock
    Garorock

    Pourquoi est ce que Poutine utiliserait les armes nucléaires alors qu’il lui suffit d’agiter la menace ou de se rapprocher des centrales Ukrainiennes pour immobiliser tout le monde.
    Il lui suffit d’une ou deux bombes chimiques pour continuer son avancée. C’est une arme qu’il a déja utilisé.

    1. Avatar de MG
      MG

      Qu’est-ce qu’un symbole ?
      Que signifie une question sans point d’interrogation ?
      La ligne rouge se déplace.
      Hier en Syrie ! Demain en Ukraine ?

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Poutine veut remporter une victoire symbolique.
        https://www.youtube.com/watch?v=HoZ9Cfs5KqQ
        Quand Biden dit à la fin: » la Russie pourrait planifier une cyber-attaque contre nous. »
        Est ce parce qu’il en a déja affronté une?

  5. Avatar de juannessy
    juannessy

    L’intention ( la méthode rôdée ) était peut être la même , mais le Bachar a fait défaut en Ukraine .

    Mais il est significatif que c’est bien en Syrie que Poutine va chercher des supplétifs .

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      Bachar oui. Mais Daech?
      Les « nazis » ce n’est pas un peu comme Daech?

      1. Avatar de juannessy
        juannessy

        Peut être en tant que prétexte . Ceci étant la Syrie était ( et est encore ) un bon terrain d’entrainement .

        Mais Erdogan doit en savoir plus que nous .On est en train de se rabibocher .

        Pour les israéliens , ça m’est plus confus .

        1. Avatar de arkao

          Avoir le cul entre deux chaises ?

          1. Avatar de juannessy
            juannessy

            Leur vrai problème c’est l’Iran normalement . Mais ça devrait se décanter dans l’année en cours . En tous cas , diplomatiquement les choses s’activent de partout et dans tous les sens . Après Erdogan -Macron , voilà Blinken qui va aller faire une petite visite à :

            https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/normalisation-isra%C3%ABl-re%C3%A7oit-trois-pays-arabes-alli%C3%A9s-pour-un-sommet-se-voulant-historique/ar-AAVuXgM?ocid=msedgntp&cvid=fd466cb5d0da4b62ba551ff3e4a11d07

            A terme , pour avoir eu l’ambition plus grosse que les moyens , la Russie risque d’être le couillon du véritable deal .

            Mais je gamberge peut être .

          1. Avatar de juannessy
            juannessy

            C’est intéressant mais , sauf si je lis mal , ça ne donne pas d’impulsion particulière et /ou forte pour s’introduire vraiment dans le conflit russes-ukrainiens de façon probante et rentable .

  6. Avatar de Garorock
    Garorock

    Les israêliens n’ont pas voulu vendre leur système Pégasus à l’Ukraine, de peur de facher les russes…
    Pour le reste je n »en sais pas plus que vous. Il pleut des bombes en Ukraine. Cela on le sait tous!

  7. Avatar de Garorock
    Garorock

    « Une cyberattaque serait considérée comme un acte de guerre
    Côté russe, on dément formellement toute préparation d’une attaque informatique. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a ainsi déclaré aux journalistes : « La Fédération de Russie, contrairement à de nombreux pays occidentaux, y compris les États-Unis, ne se livre pas au banditisme au niveau de l’État ». La Russie avait déjà démenti être à l’origine des piratages des sites gouvernementaux ukrainiens en février, ainsi que des banques ukrainiennes.

    Rappelons que les dirigeants occidentaux ont averti à plusieurs reprises qu’une cyberattaque de Moscou contre un État membre de l’Otan pourrait déclencher la clause de défense collective du traité occidental connue sous le nom d’Article 5. Cet article stipule que, si un pays de l’Otan est victime d’une attaque armée, chaque membre de l’Alliance considérera cet acte de violence comme une attaque armée dirigée contre l’ensemble des membres et prendra les mesures qu’il jugera nécessaires pour venir en aide au pays attaqué. »
    Une arme dans chaque main. La bombinette et la cyber-attaque. Le chantage parfais.

  8. Avatar de Garorock
    Garorock

     » Plus concrètement, il semblerait que les hackers de Poutine soient en train de scanner des sites Web, de chercher de nouvelles failles de sécurité, et d’utiliser des failles connues pour pénétrer des réseaux informatiques. Plusieurs centaines d’entreprises ont été informées la semaine dernière de ce risque, sur la base d’informations classifiées, afin qu’elles puissent s’y préparer.
    La Maison Blanche n’a pas cité de secteurs particuliers, mais le principal risque concerne évidemment les besoins de première nécessité : électricité, eau, santé, énergie. »

  9. Avatar de naroic
    naroic

    J’enrage, déjà au sous sol des ors de la société, comme 80 % de mes congénères, on nous balance une guerre, comme si nous étions frivoles, et toutes ces trompettes comme pour nous dessiller, ces va-t’en guerre fatigués de spéculer de nouveaux éxcités à nous agiter le chiffon de la la liberté contre la bestialité – mais allez tous vous faire foutre….comme en 39 quand Hitler était dans le collimateur depuis au moins 6 ans et que les chancelleries des grandes puissances ont laissé empirer ( Chaplin et son « Dictateur » en 36 avait déjà tout deviné ), comme l’Ukraine qu’on a laissé baignée dans sa pseudo-guerre civile depuis 8 ans….allez vous faire foutre avec vos camps du bien et du mal quand moi je ne suis d’aucun camps, d’aucun idéal, juste un vivant à hauteur du respirable, et si je suis un lâche, un défaitiste, ou traitre pour les plus emportés, que m’importe, je ne suis déjà pas grand chose dans notre chère société – mais vous ne m’embarquerez pas dans vos embrasées bellicistes au nom de la démocratie, de la liberté ou de je ne sais quelle belle idée qui ne reste qu’une esquisse à l’échelle de ma réalité.

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Personne ne veut t’embarquer ! D’abord parce que objectivement tu ne servirais à rien mais surtout parce que tout le monde essaye d’éviter un conflit général au cas où tu n’as pas remarqué.

      Simplement celui qui bombarde et tue il a un nom : Poutine !

      Le dire et le condamner c’est la moindre des choses même quand on est un pleutre ou un aigri à tort ou à raison c’est pas la question.

    2. Avatar de Arnaud Castex
      Arnaud Castex

      C’est Poutine qui a décidé de débarquer en Ukraine (meme si le Saratov a été coulé ) … Et c’est lui qui a embarqué de force les Ukrainiens et ses propres troupes dans un enfer, le reste de l’humanité dans des lendemains terrifiants voire sanglants.
      Ce sont lui et sa clique les criminels.

  10. Avatar de Sous-fausse-identité
    Sous-fausse-identité

    Un peu d’optimisme sur ce blog optimiste.

    Il y aurait des gens au Pentagone qui chercheraient à calmer un peu l’hystérie ambiante en « lâchant des bombes de vérité ». C’est l’objet d’un article d’un site dénommé ConsortiumNews par un certain Joe Lauria rédacteur en chef dont je n’avais jamais entendu parler, et donc peut-être catalogué complotiste, je ne sais pas. En tout cas voici la conclusion de cet article :

    Jusqu’à ces fuites du Pentagone, il était difficile de confirmer que la Russie disait entièrement la vérité et que les médias institutionnels publiaient des fables inventées par la machine publicitaire de l’Ukraine.

    Pour celles et ceux qui aimeraient lire ce court article en français, il a été traduit et commenté sur un site apparemment belge dont je préfère ne pas donner le lien ici, un rapide coup d’oeil n’engage pas à le faire.

    Si en fait ce ConsortiumNews était un site complotiste/trumpiste colportant des infox, merci de supprimer ce message.

    1. Avatar de Sous-fausse-identité
      Sous-fausse-identité

      Désolé je viens juste de voir que dans l’article ci-dessus il y a un lien vers un article de Newsweek qui ne peut pas être soupçonné de complotisme, seulement de s’être éventuellement fait berner.

      Il y a beaucoup de détails supplémentaires : en résumé, si les Russes le voulaient, ils pourraient conduire une guerre à l’américaine, bombarder de haut et de loin, raser des villes et faire beaucoup de morts civils, ce qui n’est pas le cas (selon l’article, ce n’est pas forcément mon opinion !)

      Par contre les deux sources restent anonymes, donc AMHA il n’est plus certain à 100% qu’il s’agit d’une fuite organisée par le Pentagone. Malgré toutes les précautions prises par Newsweek, ce pourrait être une action de désinformation par des particuliers ou même des espions russes.

      Je hais les articles qui ne veulent/peuvent pas citer leurs sources, je l’avais déjà exprimé ici sous ma vraie identité.

      1. Avatar de arkao

        @Sous-fausse-identité
        A ma connaissance, la technique du tapis de bombe n’est pas dans les gènes de l’armée russe. Leur truc, c’est principalement l’artillerie au sol (d’où le nombre de lance-roquettes héritiers des célèbres et terrifiques katioucha orgues de Staline.)
        Quant à raser des villes, tout le monde sait maintenant que les ruines constituent un rempart efficace pour tenir un siège et un piège pour celui qui voudrait y rentrer.

        1. Avatar de juannessy
          juannessy

          A partir de quelle densité de bombes ou d’obus il y a un tapis ?

          1. Avatar de arkao

            @juannessy
            C’est comme le temps de refroidissement du fût du canon, c’est une donnée variable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Bienvenu en Charente que de nombreux britaniques sont venus habiter de façon temporaire et souvent permanente et grâce à eux…

  2. Nostalgie : 1974, Cambridge : https://www.youtube.com/watch?v=vSU77p9gpas 50 ans plus tard, en Nouvelle Aquitaine : A nous les petites …… https://www.youtube.com/watch?v=6jJLMH3i-ZY…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta